Le puzzle | Décryptage

Analyse et décryptage de l’épisode « Le puzzle »

Le Juge vs Mrspointy

144 épisodes passés à la loupe !

 L’avis d’un garçon contre l’avis d’une fille !

Synopsis :

Quand des tombes sont profanées à Sunnydale et que des morceaux de cadavres de jeunes filles découpés réapparaissent dans les poubelles, le Scooby-gang découvre que Chris Epps a ramené son frère Daryl d’entre les morts et tente de lui créer une petite amie, avec en prime la tête de Cordélia. Buffy et ses amis mettent tout en oeuvre pour stopper les plans de Chris avant que Cordélia n’en perde la tête.

L’Analyse du Juge

9/10

          Cet épisode n’a jamais fait l’unanimité, alors qu’il est un de mes stand-alone préférés des premières saisons, en partie parce qu’il est inspiré du mythe de Frankenstein, revisité à la sauce Buffy. L’épisode est terrifiant, avec beaucoup d’humour noir, mais je pense qu’il est trop inspiré de Frankenstein pour être pris au sérieux.

          Pour ceux qui ne connaissent pas Frankenstein, l’histoire est celle d’un savant qui reconstitue un être vivant à partir de morceaux de cadavres humains. L’Homme et la Science ont de tout temps cherché à modifier la nature, or, dans Frankenstein, le savant fou recréé artificiellement la vie pour arriver à un résultat effrayant. Son monstre, conscient de son statut, ne peut pas s’intégrer à la société et réclame une femme. Le Dr Frankenstein accepte dans un premier temps avant de réaliser qu’il ne doit pas commettre deux fois la même erreur, et stoppe le processus en cours de route, précipitant ainsi sa créature dans une folie meurtrière. L’intrigue de « Le puzzle » emprunte beaucoup au roman Frankenstein, mais sert surtout de toile de fond à un épisode consacré à l’évolution des rapports entre les personnages. Giles essaie maladroitement de se rapprocher de Jenny (j’adore leurs scènes à tous les deux), Angel cache sa jalousie à l’égard d’Alex. Alex et Willow se plaignent d’être les laissés pour compte et plus tard, Alex secours Cordélia avec vaillance, pendant qu’on devine tous qu’elle nourrit pour lui un petit penchant.

          Si la résurrection de Daryl Epps illustre une quelconque métaphore, son symbolisme m’échappe totalement. Mais l’épisode vaut le coup d’être vu parce qu’il est divertissant et comporte des dialogues vifs. Par ailleurs, Cordélia se conduit en digne héroïne de film d’horreur. Faisant fi du danger, elle s’obstine à ne prendre aucune précaution, se ballade seule en pleine nuit sur un parking désert, s’attarde dans les vestiaires, et va se promener derrière les gradins, à l’abri des regards ! Elle cherche les ennuis ou quoi ?

L’Analyse de Mrspointy

           Cet épisode n’est clairement pas le meilleur de la saison voire y fait un peu tâche mais reste tout de même assez plaisant par moments et ce pour son ambiance que je trouve chaleureuse, quoi que par franchement excitant scénaristiquement parlant. Il reprend le même fonctionnement que dans la saison 1 et ses démons de la semaine, en réinvestissant notamment les vieux mythes fantastiques populaires dont ici, Frankenstein, de manière trop consensuelle pour véritablement retenir l’attention.

          L’histoire est vue et revue et perd donc un peu en intérêt, celle d’un homme ramené à la vie et aussitôt isolé du monde extérieure en raison de son apparence physique : en effet il a été reconstitué avec les parties corporelles de différents cadavres recousus les uns aux autres. Ici Daryl, ressuscité par son petit frère Chris -jeune homme renfermé et brillant- et un de ses amis Eric.

          Ce qui part d’une bonne intention fraternelle tourne vite au drame incontrôlable lorsque Daryl, trop malheureux de la solitude qu’il a à endurer, demande à ce qu’une jeune fille (ou plutôt des jeunes filles) vienne lui tenir compagnie. Si Chris et Eric réussissent à se procurer quelques membres récupérés sur des cadavres, la tête est manquante et celle que Daryl désire est celle de Cordelia. 

          Tout en réutilisant le classique horrifique de Frankenstein, cet épisode se montre plus triste qu’il n’y paraît : la condition de Daryl est dramatique est à tantôt fait d’attirer notre pitié (comme Marcie dans « Out of Mind, Out of Sign », on lui pardonnerait presque son comportement -pauvre Cordy, on veut tout le temps lui triturer le visage-). Celui-ci se sait exclus pour l’éternité, condamné à s’exiler dans la cave de sa maison, sachant pertinemment que s’il met un pied dehors il sera automatiquement désigné comme un monstre. Se sachant dans l’impossibilité d’échapper à sa solitude, il devient prêt à tout pour la combler et même si cela implique un meurtre barbare : elle l’a rendu désespéré.

          Dans un même temps, le thème traité est aussi celui du deuil, d’une manière peu profonde j’en conviens, au travers d’un frère qui souffre trop de l’absence de son aîné pour accepter sa mort : comme quoi l’amour d’un homme peut le rendre inconscient -c’est d’ailleurs ce que Buffy répétera à Angel à la fin- et le pousser à commettre les pires actes. C’est seulement à la fin que Chris se résignera à laisser partir Daryl en paix, tout aussi éprouvant cela puisse être pour lui… Après tout, la mort fait partie intégrante de la vie, l’un ne va pas sans l’autre.

        C’est aussi dans cet épisode que débute la relation amoureuse entre Giles et Jenny, nous offrant quelques moments comiques, comme ceux où Giles panique totalement à l’idée d’inviter Jenny à sortir alors que c’est finalement cette dernière qui fait le premier pas sans passer par quatre chemins… Ce qui met en rogne Xander qui, lui, semble voué au célibat : pas étonnant, vu comme il a remballé Cordelia alors que celle-ci le remerciait avec gratitude de l’avoir sauvée dans une des rares fois où elle se montrait sympathique à son égard… On se réjouit de la tournure que prend son personnage, évoluant progressivement au fil des épisodes et commençant véritablement à trouver sa place au sein du groupe qu’elle ne prend plus de haut et avec qui elle tente d’entrer en contact le plus souvent possible malgré le fait qu’eux ne semblent pas encore tout à fait prompts à faire des efforts pour l’intégrer.

Vos avis, vos opinions, vos analyses nous intéresse…

Vous pouvez être d’accord ou non avec ce qui a été dis par nos deux analystes, nous vous invitons à offrir vos réflexions via l’interface ci-dessous…

Prochaine analyse : « 2×03 Attaque à Sunnydale »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *