Le chouchou du prof | Décryptage

Analyse et décryptage de l’épisode « Le chouchou du prof »

Le Juge vs Mrspointy

144 épisodes passés à la loupe !

  :mrgreen:  > L’avis d’un garçon contre l’avis d’une fille !

Synopsis

Alex s’éprend de la remplaçante de son professeur de biologie, sans savoir qu’elle est une mante religieuse géante qui a pris forme humaine, et qui trompe ses proies dans le but d’attirer dans ses filets de jeunes et innocents garçons.

L’Analyse du Juge

7.5/10

        Après la sorcière, voici la mante religieuse géante ! Le bestiaire de Buffy promet d’être riche et varié. Oui mais voilà, cet épisode a beau être très profond, le suspense est moins prenant puisqu’on devine de suite de Natalie French n’est pas très catholique, avec son look de croqueuse d’hommes. Point besoin de la voir déguster un sandwich aux criquets pour tout comprendre !

        Si cet épisode est si profond c’est parce qu’il parle de virilité et des angoisses des garçons par rapport à leur masculinité. Alex a du mal à se faire à l’idée que la fille qu’il aime est une héroïne plus forte que lui, alors qu’on lui a appris qu’il était le héros chargé de sauver les dames en détresse (la séquence onirique parle d’elle-même). Le jeune homme dévoré par une mente religieuse est la métaphore bien trouvée de la perte de sa virginité. Beaucoup de gars au lycée perdent leur virginité juste pour répondre aux attentes que l’on place en eux, et parce que le langage de la société veut qu’un garçon ait eut plusieurs conquêtes avant d’avoir quitté le lycée. Tous les mecs y ont pensé dans leurs années lycée, je suis le premier à le reconnaître. Blaine est un stéréotype qui fait croire à tout le monde qu’il a déjà couché avec plusieurs filles alors qu’en vérité, il est toujours puceau. Alex tente le même bluff mais tout le monde en rit. Alors quand Natalie French, cette femme d’expérience, entre en scène, elle symbolise de suite la pression qui pèse sur les jeunes garçons. 

        Pour rendre la métaphore encore plus drôle et plus explicite, on voit Alex écouter avec effroi Blaine lui raconter la procédure d’accouplement de la mante religieuse. Voyez dans cette scène la vision symbolique de la réaction qu’ont beaucoup de garçon en découvrant les réalités de la sexualité la première fois. Si vous êtes un mec, cet épisode vous parle forcément ! Mon seul regret dans « Le chouchou du prof » est que l’intrigue avec Main Fourchue soit bouclée aussi facilement et aussi bêtement.

L’Analyse de Mrspointy

        Voilà le premier épisode de la série spécial Xander, celui-ci se concentrant sur les hormones adolescentes qui titillent les garçons à cet âge. Xander a le béguin pour Buffy qui à son grand dam semble lui préférer les beaux yeux du mystérieux Angel -déjà agaçant avec ses manières de beau ténébreux- qui lui aime bien se faire désirer par la belle en jouant le messager protecteur. C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à avoir du mal à apprécier Angel, avec ses coups de pouce trop volontairement implicites et ses répliques de séducteurs ultra-prévisibles qui, en plus, fonctionnent sur Buffy.

         Le sujet de l’épisode étant le désir qu’ont beaucoup d’adolescents (particulièrement les garçons) de perdre leur virginité, véritable source d’angoisse pour eux et devenant rapidement une obsession qu’ils s’efforcent de combler le plus rapidement possible plutôt que d’avoir à se trimbaler une réputation de puceau.

         La critique se porte sur les pressions sociales dont sont déjà victimes les jeunes à l’adolescence, les forçant à s’empresser de faire comme tout le monde pour pouvoir s’intégrer et pouvoir eux aussi raconter leurs aventures d’un soir à leurs potes, persuadés que cela leur permettra d’avoir une meilleur image d’eux-même et de monter en popularité : ils ne sont plus intéressés que par ça et, comme nous le prouve la chute de l’épisode, s’avèrent un peu ridicules dans leur course aux conquêtes amoureuses.

         Malheureusement pour Xander et Blayne, une mante religieuse a jeté leur dévolue sur eux et s’apprête à leur graver un douloureux souvenir de première fois dans la peau d’une jolie jeune femme plus âgée qu’eux préférant les petits jeunes. C’est le début d’une grande histoire pour Xander qui attirera encore par la suite des démons à plusieurs reprises, les seuls êtres féminins qui semblent s’intéresser à lui, malheureusement.

         L’épisode manque un peu de rythme par moment et a éjecté le personnage du vampire-fourchu dans un twist rapide mais intéressant : méfiez-vous des couguars. C’est aussi l’une des premières fois que les personnages doivent affronter la mort d’une manière assez brutale et se faire à l’idée que tout a changé désormais et qu’il leur faudra s’habituer à ce genre de situations morbides : Cordelia découvrira quelques épisodes plus tard les cadavres ensanglantés de son petit copain et de ses amis (dans une scène qui sonne un peu en écho avec celle-ci), accompagnée d’une Willow qui en restera profondément choquée, à la manière d’une Buffy bouleversée par l’image de son professeur décapité.

         Cette saison 1, malgré une ambiance assez chaleureuse et amusée, présente tout de même quelques envolées graves et dramatiques qui viennent bouleverser la jovialité ambiante comme en témoigne ce premier drame vécu de près par les personnages, surtout Buffy, qui était attachée à l’unique professeur qui lui était bienveillant.

C’est à vous…

Donnez-nous votre avis… vos impressions sur l’épisode.

Débutez le marathon avec nous en vous inscrivant sur notre forum…

< Prochaine analyse à suivre >

« 1×05 Un premier rendez-vous manqué »

Le Juge vs Mrspointy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *