Une mauvaise blague cause des dégâts matériels à Stevenson Hall (UCS)

Une fois n’est pas coutume, du grabuge à été causé hier par des plaisantins qui sont entré dans un dortoir du campus de UCS pour semer la panique. Une mauvaise farce qui n’a pas été du goût des étudiants. Des hommes cagoulés ont coupé l’électricité du bâtiment et verrouillé toutes les portes du bâtiment, avant de monter au deuxième étage pour tirer une fusée éclairante, qui, fort heureusement, n’a pas déclenché d’incendie. Du mobilier et des cloisons ont été dégradés, une fenêtre brisée en éclat, et un extincteur a été vidé durant ce triste canular.

Deux semaines après l’incendie du Grotto provoqué par des étudiants alcoolisés, cet incident fait bondir Dean Guerrero, le doyen de l’Université qui réclame le calme à l’aube des travaux de fouilles archéologiques, qui vont débuter pour Thanksgiving par le département d’anthropologie. « Ces travaux d’envergure verront l’arrivée dans notre université de gens venus de tout le pays, et je ne veux pas voir d’étudiants semer le trouble, ni maintenant, ni jamais ! » fustige Guerrero lors d’un rappel à l’ordre.

Pas de blessé à déclarer lors de cette farce malheureuse, et aucun témoignage ne permet d’identifier le nombre et les auteurs du canular. Il faut cependant souligner que ce n’est pas la première fois, selon quelques témoins, que des individus cagoulés sont surpris en train de déambuler sur le campus.