Un chocolat contaminé par une plante aux effets désinhibiteurs retiré de la vente

          Pendant plusieurs jours, nos concitoyens ont été soumis à leur insu aux effets désinhibiteurs d’une plante étrange, dissimulée accidentellement dans un produit que personne n’aurait soupçonné : du chocolat ! Le millepertuis est un antidépresseur naturel de type désinhibiteur, utilisé en phytothérapie. Psycho stimulant, il améliore la sociabilité et augmente la sensation de bien-être. Grâce à ses bienfaits sur le moral, le millepertuis est indiqué en cas de manifestations dépressives légères, modérées et transitoires, de dépression saisonnière, de stress, d’anxiété et de troubles du sommeil. Mais il est contre-indiqué avec la consommation excessive de chocolat. Et pourtant, des barres chocolatées de la marque Milkbar Chocolate ont été distribuées dans toutes la ville sans que personne ne soupçonne leur contamination au millepertuis !

          Destinées à récolter des fonds pour l’orchestre du lycée, les sucreries Milkbar Chocolate ont été confiées aux élèves du Sunnydale High School puis vendues dans toute la ville, rencontrant en quelques jours seulement un franc succès, au point que la production a même été multipliée. C’est le comité scolaire qui a fait appel à un nouveau fournisseur pour produire et distribuer le produit, recrutant même du personnel intérimaire pour l’accroissement temporaire d’activité dû à une forte demande soudaine. Ce n’est qu’après sa distribution qu’on a constaté les premiers cas de comportement étrange de personnes jusque là sans histoires.

          Les enquêteurs ont découvert qu’après la récolte de cacao servant à la production du chocolat, celui-ci a été en contact avec des résidus de millepertuis dans les appareils de production, appareils qu’on soupçonne d’avoir été employés dans la pharmaceutique auparavant. « Le millepertuis peut très vite entraîner l’ivresse, voir même une accoutumance, si on le consomme à haute dose » nous explique un ingénieur biochimiste employé en laboratoire pharmaceutique à Los Angeles. « Il n’a jamais été démontré que cela provoquait un état régressif, mais ils sont utilisés dans le traitement de l’anxiété et des troubles paniques. Ce que les consommateurs à Sunnydale ont pu ressentir est très certainement une libération du stress, qui conduit à se laisser aller, d’autant plus si on est ancré dans le rythme fatiguant de la vie adulte. »

          Un communiqué de presse à très vite été diffusé pour retirer ces produits de la vente et avertir les consommateurs. Bien que tout semble être rentré dans l’ordre, que les effets du millepertuis se dissipent rapidement, et qu’aucun accident grave n’est à déploré, l’agence sanitaire a ordonné la fermeture de l’entrepôt de production Milkbar Chocolate et tous ses intérimaires ont été renvoyé. Le comité scolaire est soupçonné de clientélisme pour avoir donné le feu vert à une entreprise non conforme, sans avoir au préalable lancé d’appel d’offre, pour mettre en place les ventes de chocolat et la récolte de fonds. Le Principal Snyder, qui a tenu a précisé qu’il n’avait pas consommé de chocolat, explique qu’une partie de la récolte des fonds servira à la restauration de l’établissement, qui a subi quelques dégradations.

          Tous les rendez-vous du Maire Richard Wilkins ayant été annulés, ce dernier étant retenu à cause du démarrage des travaux de maintenance et de réparation dans les égouts de la ville – dus à une explosion de conduite de gaz survenue dans l’infrastructure de ventilation -, il n’a pas pu prendre le temps de commenter cette affaire pour le moins insolite. Prudence donc si vous avez achetés les chocolats de cette marque. Il est conseillez de vous en débarrasser au plus vite !