Margaret Walsh, professeur de Psychologie toujours portée disparue

La célèbre professeure de Psychologie Margaret Walsh, 51 ans, est toujours portée disparue et ses étudiants craignent de ne plus la revoir, au regard des nombreux portés disparus qui ont marqué la région sur ces dernières années. Diplômée de la Western University Washington en 1974, elle a fini major de sa promotion avant d’acquérir une notoriété à l’échelle du pays. C’est en 1979 qu’elle écrit son traité sur Dietrich, qui lui offrira la consécration, avec une renommée internationale. Souvent conviée lors des congrès pour exposer ses travaux et ses thèses, la rumeur a souvent prêté à Margaret Walsh des accointances avec certains hommes d’état et certains gouvernements pour lesquels elle aurait été consultante. Son influence a souvent été plus grande qu’on ne pourrait le penser dans le milieu de la psychologie et les nombreux ouvrages qu’elle a écrit servent régulièrement de point d’appui à de nombreux étudiants d’ici et d’ailleurs.

C’est en 1997 qu’elle se serait faite plus discrète, choisissant d’enseigner dans la modeste University of California Sunnydale. Le doyen Guerrero, qui espère voir Mme Walsh redonner signe de vie raconte : « Maggie est une femme brillante, et une valeur ajoutée certaine pour notre université. Elle a très certainement permis de tripler le nombre d’inscriptions et allongé les listes d’attentes. J’ose espérer qu’il ne lui est rien arrivé. Ce serait un drame pour nous tous de perdre un trésor national comme Maggie ! »

Le travail des enquêteurs piétine depuis une semaine. Walsh a donné son dernier cours le 8 février, avant de quitter l’amphithéâtre. Et depuis, il est quasiment impossible de remonter sa trace. La prof de psychologie vivait seule et n’avait pas d’enfant. Sa famille la plus proche habite l’état de New York, et ses seuls amis sont les contacts qu’elle a gardé à Washington. « Pour quelqu’un qui donnait des cours sur le comportement humain, je peux vous dire que ma collègue n’entretenait pas beaucoup de liens » déclare le Professeur Lillian, qui enseigne lui aussi à UCS. Les cours de psychologie ont été suspendus pour quelques temps, et un remplaçant va être désigné par l’administration si Walsh ne vient pas reprendre son poste.

Le détective Clark précise que Margaret Walsh est toujours officiellement portée disparue, mais que dans ce genre d’affaire, après une semaine, les enquêteurs craignent souvent le pire. La perte d’un professeur de renommée mondiale serait un nouveau coup dur pour UCS, après la mort accidentelle du professeur d’antrhopolgie, Nathalie Gerhardt, en novembre dernier.