Les vampires gagnent du terrain et notre monde court à sa perte

          Nous sommes arrivés à un stade où nous ne savons pas si notre rédaction sera encore là demain pour vous relater les faits divers, mais il est de notre devoir, à l’heure où la municipalité nous a abandonné, où nos forces de police sont dépassées et où l’état de Californie nous a placé en quarantaine, de vous informer sur les dangers qui vous guettent et de vous mettre en garde. Il n’y qu’ensemble, chers survivants, que nous sortiront de ce cauchemar, cette Sunnydale désincarnée qui semble empirer à chaque minute qui passe.

          Alors que nous pensions que le virus dit « virus du vampire » qui a surgit dans notre ville en mars 1997, et que la communauté scientifique a rapidement classé comme très contagieux, voilà que les adeptes du paranormal depuis la première heure expliquent que le virus du vampire existe depuis le début des temps, et que l’on recensait déjà des cas en Europe au XVIIème siècle. Sunnydale a été à un moment donné le point de convergence de ce virus et la population dite de « vampires » s’est accroit sans que le CDC ne puisse endiguer le phénomène. Aujourd’hui, les entrées et sorties de la ville sont sous contrôle de l’armée et hormis les ravitaillements, l’aide extérieure tarde à venir.

          Nous aurions pourtant bien besoin de l’aide de l’armée puisque nous avons appris le rassemblement de contaminés dans des entrepôts de la ville, et la mise en place d’installations qui donnent à penser que les « vampires » préparent une extinction de masse des non contaminés, en industrialisant leur mort. Nous avons depuis longtemps la confirmation qu’ils consomment du sang humain et qu’ils éprouvent le besoin de chasser, de traquer et de tuer. S’ils semblent avoir une conscience, c’est souvent pour mieux nous tromper. Et aucun remède n’a été mis à jour de la part de nos scientifiques, microbiologistes ou exobiologistes. Il nous faut vous demander de redoubler de prudence. L’antrhopologiste Clyde Falahee avait déclaré un jour que le progrès scientifique représentait un danger pour une race d’humains métamorphosés, et que la mort seule était leur art. Il n’avait pas tord et on imagine très mal une issue positive au développement des installations industrielles des contaminés. Clyde Falahee a malheureusement depuis fait partie des victimes.

          La cérémonie mensuelle au cimetière est maintenue mercredi, et il n’y aura de cours dans aucun des établissements de la ville. On vous rappelle entre temps de respecter le couvre feu, de ne pas vous habiller avec des couleurs trop voyantes, et de porter vos croix ou tout autre signe religieux qui semble avoir un impact psychologique sur les contaminés. Le repaire de ces contaminés a été localisé dans le secteur nord de la ville, ceux-ci ayant élu domicile dans un vieux club de la ville, le Bronze, autrefois le lieu de rendez-vous de nos jeunes encore insouciants. Esquivez le quartier et ne tentez pas de faire de la résistance. Il ne vous appartient pas de vous interposer face à un phénomène, qui dépasse même nos scientifiques les plus avertis.

          Le Sunnydale Press tient à dénoncer le manque d’éthique de notre gouvernement, qui nous coupe du monde, et que nous soupçonnons d’amoindrir la gravité de la menace aux yeux du monde. Nous savons de la part de confrères à Cleveland que d’autres endroits dans le pays, et peut-être même sur la planète entière, voient se développer le virus du vampire. Y aura t-il un jour une issue à cette malédiction ? Retrouverons-nous notre insouciance d’antan ?

         Tous ceux qui ont perdu un proche peuvent nous le signaler afin que nous passions les annonces nécessaires dans notre rubrique d’avis de recherche, que nous continueront d’alimenter tant que nous serons en place. Nous vous demandons entre temps, chers lecteurs, chers rescapés, de bien vouloir survivre à ce fléau…