Toulouse Game Show, Wales Comic Con, Vampire Ball : 14 acteurs Buffyverse en conventions !

Le week-end des 1er et 2 décembre était très attendu par les fans de Buffy puisque treize acteurs et un compositeur des séries Buffy et Angel étaient en déplacement au travers de trois conventions organisées en France, (Toulouse), en Angleterre (Londres), et au Pays de Galles. Ce week-end était aussi très attendu par notre rédaction qui a dû déployer un dispositif exceptionnel en envoyant ses équipes sur ces trois terrains. Outre une interview d’Emma Caulfield (Anya Jenkins) obtenue par notre reporter Eva (diffusion à venir…), quelques acteurs comme Kristine Sutherland (Joyce), Nicholas Brendon (Xander), Mercedes McNab (Harmony) et Mark Lutz (Groosalugg dans Angel) ont délivré leur messages à la caméra de Buffy Angel Show pour nos lecteurs. Des messages que vous pouvez d’ores et déjà retrouver plus bas dans nos colonnes et sur notre chaîne Youtube

L’invitée la plus attendue de la Toulouse Game Show était sans conteste Alyson Hannigan (Willow), qu’on ne voit jamais en France, et venue sans Alexis Denisof (actuellement sur le tournage des nouvelles aventures de Sabrina). C’est le très populaire Nicholas Brendon qui a remplacé Alexis, et qui a aussi pu retrouver Charisma Carpenter (Cordélia) sur la scène. Les fans les plus chanceux ont alors pu s’offrir un photoshoot en trio et faire partie, le temps d’une photo, du scooby-gang des années lycée avec Willow, Alex et Cordélia. On regrettera toutefois la présence du charismatique Manu Bennett (Arrow) sur scène, qui a monopolisé du temps de parole sur une convention qu’on aurait pu consacrer entièrement à Buffy. Même si Bennett est un acteur génial, force est de constater que sa place n’était pas sur cette scène. L’autre grand regret de nos reporters et que le timing et l’organisation quelque peu déstructurée de TGS nous ont empêché d’approcher le talentueux Christiphe Beck, compositeur des saisons 2, 3 et 4 de Buffy, ainsi que de l’épisode musical, qui pour le coup aurait mieux fait de prendre la place de Manu Bennett.

Du côté de l’outre-manche, l’organisation était mieux rodée pour la Vampire Ball de Londres qui a l’habitude des conventions Buffy, avec cette année sa neuvième édition. Si Julie Benz (Darla) a hélas été annulée, c’est pour être mieux remplacée par Tom Lenk (Andrew) que l’on voit peu en convention. Trois autres acteurs très rares furent également présent, dont deux personnalités que nous avions interviewé en 2017, Mark Metcalf (Le Maître), Andrew J. Ferchland (Le Juste des Justes), mais aussi l’impressionnant Brian Thompson, qui rappelez-vous interprétait Luke dans l’épisode pilote et le Juge dans le double épisode désormais célèbre, Innocence. Pour accompagner ces quatre-là, la Vampire Ball eut la bonne idée d’inviter le duo James Marsters & Juliet Landau, qui ont su rappeler bien des souvenirs aux nostalgiques du duo Spike & Drusilla. 

Pendant ce temps, au Pays de Galles, notre troisième équipe part à la rencontre des acteurs avec d’avantage de succès puisque Kristine Sutherland reconnaît immédiatement notre reporter, et qu’un instant presse privilégié est accordé à Buffy Angel Show avec Emma Caulfield. Et alors que d’autres comme Mercedes McNab ou Mark Lutz délivrent leur messages à nos lecteurs via notre caméra, Nicholas Brendon et Alyson Hannigan, fraichement débarqués de Toulouse, rejoignent les autres acteurs. Amber Benson, que nous avons eu la chance d’interviewer à la Cloudscon le mois dernier y était aussi présente et pleine de générosité pour ses fans.

Lire Aussi : 

Convention Cloudscon avec K. Sutherland, A. Benson, L. Bagby et M. Van Dyne : Le Grand Recap

Buffy Angel Show interview Anthony S. Head (Giles), Phina Oruche (Olivia) et Rudolf Martin (Dracula)

Interview | Anthony Stewart Head (Rupert Giles)

Interview | Mark Metcalf (Le Maître)

Interview | Amber Benson (Tara Maclay)

Interview | Alyson Hannigan (Willow) et Alexis Denisof (Wesley)

Interview | Andrew J Ferchland (Le Juste des Justes)

Crédit Photos : Hannigan-France.fr

Twitter : Jean Caldwell, Kim Sauer, Julia TheoBald.

Les Messages des Acteurs aux lecteurs de Buffy Angel Show




Le Bonus : les retrouvailles entre Charisma et Alyson sur Twitter

La Voix des Fans | Les confessions de Dominique, redécouvrant Buffy en 2017…

Aucun fan ne nous contredira, Buffy est une série qui marque les esprits, et dont l’univers nous évoque bien des choses. Les thèmes qu’elle aborde, mais aussi ses dialogues, ses personnages, sa réalisation… tous les aspects de la série auront su séduire la communauté de fans qui reste encore très mobilisée aujourd’hui. C’est le cas de Dominique, l’une de nos fidèles lectrices, qui a redécouvert la série dans son intégralité en 2017. Une redécouverte qu’elle qualifie de révélation. Elle nous explique pourquoi dans ces lignes. Notre rédaction tient à partager ce témoignage qui tend vers le décryptage et l’analyse, et qui trouvera forcément un écho en chacun d’entre vous…

Lire Aussi : 

L’étude de « The Body » par Xander Harris Junior

La critique caustique du Juge sur la série Angel et ses 5 saisons

L’Histoire / La Génèse

Je voudrais, avec ces quelques lignes, vous parler de la série Buffy contre les vampires. Une série que je n’ai jamais pu visionner intégralement à l’époque de sa diffusion sur M6, par manque de temps. Bien que je sois d’un âge « avancé” (en tous cas vis-à-vis des personnages centraux !), cette série destinée à un public adolescent m’a impressionnée et beaucoup touchée, j’ai donc eu envie de livrer mon ressenti, tant le show a su me séduire. Je gardais un vague souvenir d’épisodes vus à la télévision, dans le désordre, à la fin des années 1990. Ce n’est qu’en 2017 que l’ai enfin regardée, en compagnie de mon fils qui la découvrait aussi, et à qui une amie avait prêté le coffret DVD.

Aussi, ce fut une révélation pour moi. Me replonger, tout d’abord, dans les années lycée et fac, fut très émouvant. Toute la subtilité de Buffy, dès le départ, est de situer l’action à Sunnydale au-dessus de cette fameuse Bouche de l’enfer – avec force monstres, vampires, sorcellerie et tout ce qui s’ensuit. Sa subtilité, c’est aussi d’utiliser le fantastique comme une série de métaphores sur ce qui tourne autour de l’adolescence, sur le passage (souvent complexe) vers l’âge adulte et la difficulté soudaine d’être confronté aux réalités de la vie.

Au fil des saisons, Buffy aborde des thèmes puissants, mais souvent entremêlés de légèreté et de situations comiques. Whedon et son équipe l’ont bien compris, chacun de nous a tous une part plus sombre enfouie au fin fond de son âme, ainsi beaucoup de ses personnages oscillent constamment entre le Bien et le Mal. La relation de Buffy avec Angel est à ce titre (volontairement) contradictoire puisqu’on ne pouvait, au départ, imaginer une love story entre une tueuse et un vampire. Cette passion est d’ailleurs plutôt romantique, je dis « plutôt » parce que je suis un peu frileuse son égard, par rapport -entre autres- à l’interprétation quelque peu fade de David Boreanaz. Leur idylle est bien moins accrocheuse que l’histoire entre elle et Spike, dans son évolution comme dans son écriture. Autre comparaison défavorable, James Marsters est impressionnant de vérité dans le rôle. Question de talent ou de direction d’acteurs, reste que David est bien plus convaincant en solo, dans le sous-estimé spin-off Angel.

Dire qu’il y a des épisodes qui m’ont marquée plus que d’autres, c’est une évidence, mais il m’est difficile de les choisir tant ils sont nombreux. Je peux au moins citer le fameux Hush où les personnages sont privés de leurs voix, traqués par des créatures elles-mêmes silencieuses. Quarante minutes glaçantes, effroyablement bien faites, tout comme l’épisode en forme de comédie musicale est remarquable d’audace. Avec ses ruptures de ton, Buffy nous donne ainsi des leçons de courage pour avancer, nous apprenant du même coup à nous construire positivement, à nous remettre en question.

Whedon garde ce cap y compris en dehors du thème éternel du bien et du mal, chose logique tant l’on “navigue” toute notre vie entre ces deux pôles. Et cette toute jeune femme, Buffy, sur laquelle pèse une charge immense, montre ce dont nous, les femmes, sommes capables, le show nous mettant à l’honneur tout du long. Les personnes qui accompagnent et entourent l’héroïne jusqu’au bout montrent bien la force et la solidité d’une amitié sincère, fil conducteur essentiel qui trouve un bel écho dans la manipulation mentale – voir la chanson à l’origine des pulsions tueuses de Spike, créature que l’on canalise avec une puce implantée dans son cerveau. À ce propos, je tiens à saluer l’interprétation de son interprète James MarstersQuel talent monsieur, quel charisme émane de vous… Le comédien incarne à merveille cette créature des ténèbres assoiffée de sang, ironique, mais que son amour pour Buffy va transformer peu à peu même si, en retrouvant son âme, il va finir par être séparée d’elle définitivement. La saison 7 est fournie en scènes fortes quant à leur relation : lorsqu’ils se disent communément qu’ils n’ont jamais été si proches l’un de l’autre, lorsque Buffy demande à Spike de la prendre dans ses bras et qu’il s’exécute, ou encore le passage où il l’enlace avec tant de tendresse, dans un magnifique tableau intimiste. Grace au sens dramaturgique de Whedon, on croit Spike quand ce dernier dit que ce moment-là est le plus beau de sa vie. Il me faut également mentionner les scènes d’amour entre Buffy et Spike, passages où s’entremêlent passion dévorante et une violence parfois rude, dans un mélange qui fonctionne autant par l’érotisme qui s’en dégage que par la fusion consumante de leur amour. Profondément attachée à Spike,la tueuse le rejette mais apprécie dans le même temps cette complicité, chose que soulignent plusieurs passages pleins de dérision – cf. la maison qui s’écroule autour d’eux pendant leurs ébats, ou encore l’invisibilité provisoire de l’héroïne.

Leurs regards respectifs dégagent une force qui crédibilise cette communion entre deux êtres, force que l’on retrouve également entre Willow et Tara de façon paroxystique lorsque la mort de Tara déclenche chez Willow une fureur extrême, dont la puissance égale l’affection qu’elle portait à sa bien aimée. Joss Whedon oblige, la dramaturgie de la série s’accommode heureusement d’humour et de légèreté – voir le spécial Halloween, où chacun devient littéralement le personnage dont il a choisi d’endosser le déguisement. Cette écriture permet à Buffy d’aborder toutes les facette de la vie, entre phases douloureuses, cruelles, et situations plus chaleureuses…

Durant toute notre existence, nous sommes amenés à affronter nos démons et, si l’on souhaite les surmonter, à évoluer, à nous améliorer par la confiance que l’on a en soi et envers les autres. D’où l’intérêt de mettre les personnages face à une menace d’apocalypse, tant l’enjeu permet d’explorer leurs relations. Si je tiens à rendre hommage aux comédiens, je souhaite donc aussi saluer le travail de Joss Whedon réalisateur qui a su tirer le meilleur de son équipe, de la candeur touchante d’Alyson Hannigan au charisme tranquille de Anthony Stewart Head en passant, une fois encore, par James Marsters, dont il a su profiter de son passif d’acteur shakespearien.

Cet équilibre entre émotion et humour permet à Joss Whedon et ses scénaristes d’enchaîner les moments forts d’une saison à l’autre : le sacrifice éprouvant de l’héroïne pour sauver sa petite sœur Dawn face à un groupe impuissant devant ce choix, sans parler du moment où elle revient d’entre les morts et perd pied, après une si terrible expérience… Une réponse formidable à une autre mort douloureuse, celle de Joyce, événement auquel ni magie ni surnaturel ne peuvent rien changer. Preuve que Whedon a bien compris l »importance des relations impossibles qui parcourent toute la série, il clôt l’aventure sur un ultime sacrifice et une réplique pleine de sens : « Je sais que tu ne m’aimes pas, mais je te remercie de me l’avoir dit ».

Anecdote personnelle, enfin : j’ai pu me rendre, les 25 et 26 mars 2017, au PARIS MANGA & SCI-FI SHOW, où l’on célébrait les 20 ans de la série. Ce fut pour moi et mon fils un grand moment d’émotion et une grande joie, de rencontrer James Marsters, qui a d’ailleurs fait profiter le public de ses talents de musicien. Nous avons pu faire connaissance avec une personne très agréable, chaleureuse et qui, à l’image des autres comédiens présents, prend de l’âge sans perdre sa prestance.

Bref, la redécouvrir en 2017 m’a permis d’apprendre à aimer Buffy contre les vampires, série très profonde derrière ses touches d’humour. D’ailleurs, s’il devait y avoir une suite, j’ai imaginé que Spike, puisqu’il a retrouvé son âme, pourrait revenir sous forme humaine et ainsi prendre de l’âge. En partant de là, bien des scénarios sont possibles afin de revister le personnage et l’ensemble de cet univers sous un angle neuf, quitte à découvrir ce que sont devenus Buffy et ses complices après avoir taillé la route loin d’une ville désormais disparue…

                                                                                Dominique

Le second numéro des nouvelles aventures comics voit l’entrée en scène de Spike & Dru

Le second numéro de la nouvelle édition comics #Buffy chez BOOM! Studios débarquera le 13 Février 2019 avec l’entrée en scènes des légendaires Spike et Drusilla si l’on en croit les premières informations véhiculées. Les couvertures de ce numéros viennent d’être dévoilées. + d’infos à venir…

Lire Aussi : 

Bianca Lawson représente « Queen Sugar » au PaleyFest

La licence comics Buffy déménage chez BOOM! et l’aventure va se poursuivre…

Le tout dernier opus de Buffy dévoile ses couvertures… une page se tourne !

Toussaint | Hommage aux personnalités Buffyverse qui nous ont quitté…

Comme chaque année, nous profitons du 1er Novembre pour rendre hommage aux personnalités du Buffyverse qui nous ont quitté, pour certain beaucoup trop tôt. Qu’ils reposent en paix :
Glenn Quinn alias Doyle (1970 – 2002) |
Robin Sachs alias Ethan Rayne (1951 – 2013) |
Andy Hallett alias Lorne (1975 – 2009) |
John Ritter alias Ted (1948 – 2003) |
John Vulich, maquilleur et prothésiste (1961 – 2016) |
Kathryn Joosten alias Geneviève Holt dans « 4×18 La maison hantée » (1939 – 2012) |
Jean Speegle Howard alias la véritable Natalie French dans « 1×04 Le chouchou du prof » (1927 – 2000) |
Michael (1944 – 2018), le directeur de la photographie.

TOP 10 | Les épisodes à revoir le soir d’Halloween

C’est bientôt Halloween !

Si vous voulez passer une soirée Buffy le soir du 31 Octobre, nous vous proposons une liste de dix épisodes à voir absolument pour Halloween.

Ce TOP 10 ne concerne pas « Angel », raison pour laquelle l’épisode spécial Halloween « 5×05 Une fête à tout casser » n’y figure pas.



10. La momie Inca
Saison : 2
Épisode : 04

Parce que le mythe de la momie est un culte dans les histoires Fantastiques !

Le lycée de Sunnydale participe a un échange multiculturel avec d’autres pays et Buffy doit accueillir Ampata, un correspondant Péruvien. Mais lorsqu’entre temps, la momie d’une ancienne princesse Inca se réveille du musée d’Histoire Naturelle de Sunnydale et vole l’identité d’Ampata, Buffy ignore qu’elle va accueillir chez elle un monstre désespérément accroché à sa survie.

9. Pleine lune
Saison : 2
Épisode : 15

La première histoire mythique de loup-garou dans Buffy, reprenant les codes et les conventions du genre !

Quand une bête sauvage rôde sur le campus pendant les nuits de pleine lune, Buffy et sa bande tentent de découvrir l’identité d’un potentiel loup-garou parmi les élèves du lycée. Oz, de son côté, à de bonnes raisons de croire qu’il est la créature que tous recherchent.

8. Baiser mortel
Saison : 6
Épisode : 06

Pas le plus authentique « Special Halloween », mais il installe une intrigue de vampires dans le cadre d’Halloween !

Le soir d’Halloween, Dawn rejoint son amie Janice pour une soirée avec deux beaux garçons, sans savoir que les deux garçons en question sont des vampires aussi vil que rusés. Pendant ce temps, Alex fait sa demande en mariage officielle à Anya devant la bande, et tous décident de fêter l’annonce.

7. La soirée de Sadie Hawkins
Saison : 2
Épisode : 19

La première et la meilleure histoire de fantôme du Buffyverse, sans conteste !

Un fantôme hante les couloirs du lycée pour reproduire inlassablement la scène d’un crime passionnel qui s’est perpétré quarante ans plus tôt. Buffy et sa bande vont d’abord tenter d’entrer en contact avec l’esprit.

6. Billy
Saison : 1
Épisode : 10

Quand nos cauchemars et nos phobies prennent vie. Un scénario idéal pour Halloween !

Les gens de Sunnydale voient se réaliser leurs pires cauchemars et leurs plus grandes phobies. Des araignées sortent des livres, Alex est traqué par un clown, Buffy devient un vampire et Willow doit monter sur scène. Les compétences de Giles sont alors mises à rude épreuve pour identifier l’origine de ce phénomène paranormal inquiétant, avant que la population entière ne plonge dans la panique générale…

5. Le puzzle
Saison : 2
Épisode : 02

Le mythe culte de Frankenstein dépoussiéré et remis à la sauce « Buffy ». C’était obligatoire !

Quand des tombes sont profanées à Sunnydale et que des morceaux de cadavres de jeunes filles découpés réapparaissent dans les poubelles, le Scooby-gang découvre que Chris Epps a ramené son frère Daryl d’entre les morts et tente de lui créer une petite amie, avec en prime la tête de Cordélia. Buffy et ses amis mettent tout en oeuvre pour stopper les plans de Chris avant que Cordélia n’en perde la tête.

4. Le masque de Cordolfo
Saison : 3
Épisode : 02

Une meute de zombis qui attaquent. Les victimes qui se barricadent. Les zombis sont parmi les créatures Fantastiques les plus populaires du moment.

Le masque Nigérien accroché au mur de la chambre de Joyce possède le pouvoir de réveiller les morts, et la soirée en l’honneur de la réinsertion de Buffy est alors ruinée par une meute de zombies sanguinaires.

3. Connivences
Saison : 7
Épisode : 07

Willow qui converse avec une revenante, Dawn qui est hantée par sa propre mère, Jonathan qui tombe dans un piège glauque et morbide… Atmosphère flippante et frissons garantis !

Andrew et Jonathan reviennent à Sunnydale pour déterrer le sceau de Danzalthar, sorte de passage mystique entre la Bouche de l’Enfer et la surface. De son côté, alors qu’elle patrouille au cimetière, Buffy découvre qu’une vieille connaissance de l’ancien lycée est devenue vampire. Dawn et Willow quant à elles, reçoivent la visite de revenants qui leur envoie des messages cryptés…

2. Halloween
Saison : 2
Épisode : 06

Faut-il vraiment justifier ce choix ?

C’est la débâcle dans les rues de Sunnydale, le soir d’Halloween, lorsqu’un sortilège pousse les gens à adopter la personnalité des personnages que leurs déguisements représentent, et que Buffy, Alex et Willow se retrouvent piégés par leur propres costumes, tandis que Sunnydale devient une véritable foire aux monstres !

1. Le démon d’Halloween
Saison : 4
Épisode : 04

L’épisode idéal à visionner le 31 Octobre selon notre équipe de rédacteurs ! Il reprend tous les codes et les conventions des films d’horreurs, avec une pléthore de clins d’œils. Le cadre, l’imagerie, les décors et les costumes sont parfaits !

La nuit d’Halloween, Buffy, Willow, Alex et Oz se retrouvent piégés dans une véritable maison des horreurs sans issue, qui fait bientôt ressurgir leur pires angoisses.


Et vous ? Quels épisodes suggérez-vous pour Halloween ?

Summer Glau (Angel, Firefly) rencontre les français au Comic Con de Paris

Ce week-end se tenait la traditionnelle Comic Con de Paris, à laquelle on retrouve régulièrement des acteurs Buffyverse et Whedonverse. Cette année, seule Summer Glau était la digne représentante de Joss Whedon. Celle qui a joué dans l’épisode « 3×13 Les coulisses de l’éternité » dans #Angel, ainsi que dans la série #Firefly, autre production Whedonnienne, a participé à la séance de question-réponse avec les fans. Ne pouvant nous rendre sur place, c’est notre ami et partenaire photographe Objectif Festival qui s’y est déplacé pour vous produire ces magnifiques photos. +19 photos à découvrir ici.

Lire Aussi : 

INTERVIEW | Adam Busch (Warren) répond aux questions de Buffy Angel Show

Sarah Michelle Gellar se rend à un sommet des femmes à New York

Rencontre au Comic Con avec Julie Benz

Larry Bagby (Larry Blaisdell dans « Buffy ») au 25ème anniversaire du film ‘Hocus Pocus’

Mardi 2 Octobre se tenait le 25ème anniversaire du film Walt Disney « Hocus Pocus », avec pour l’occasion Larry Bagby, alias Larry Blaisdell dans « Buffy », qui avait joué à l’époque le rôle de Ernie tandis qu’il était âgé de 19 ans. Rappelons que vous aurez l’occasion de rencontrer Larry Bagby à la Fan-Meet Buffy 2 – Slay the Vampires Again organisée par CloudsCon. 6 photos à découvrir en galerie.

Lire Aussi : 

Seth Green, Ethan Erickson (Percy) et Julie Benz (Darla) en 2009

Flashback Special – Buffy Reunion 2008

Rencontre au Comic Con avec Julie Benz

Nouveau set de cartes à jouer « The Buffy Battles » disponible le 14 novembre

Le nouveau sets de 200 cartes à jouer The Buffy Battles va sortir, avec un plateau de bataille et un livre de règle. Ce nouveau produit, qui a changé de maison d’édition, sera disponible le 14 novembre et élargira le jeu dans un nouvel univers. Personnalisez votre équipe, ou améliorez votre deck existant, en jouant avec les ressources et en recrutant des personnages de soutiens tels que Giles, Faith ou Mr Tirck dans deux nouvelles factions d’équipe. Cet ensemble qui change la donne propose les héros et les méchants préférés des fans (Buffy, Willow, Angel, Le Maître) tirés des images de la série TV. Il sera vendu au prix de 40€ en France* chez LudiWorld.com. Pré-commendez aujourd’hui pour avoir une réduction (32.99). Il sera vendu à $22 aux USA. *Le jeu est en anglais.

Lire Aussi : 

Un nouveau livre pour enfant raconte les enquêtes de la jeune Buffy à Sunnydale

Le film « BUFFY » de 1992 arrive en Bluray en France pour la première fois !

Un nouveau calendrier « Buffy » pour 2019 déjà disponible à la vente !

Les nouvelles aventures comics rebooteront l’histoire pour renvoyer Buffy au premier jour

Aujourd’hui, les studios ont finalement révélés les noms de l’équipe créative qui sera derrière la reprise des nouvelles aventures de Buffy, avec de nouveaux détails sur ce que contiendront les comics. CBR révèle de manière exclusive que l’auteur Jordie Bellaire et le dessinateur Dan Mora, sont en train de travailler avec Joss Whedon en tant que consultant, pour rebooter le concept entier de Buffy depuis le premier jour.

Le synopsis de la série racontera l’histoire de la Buffy Summers que vous connaissez, et qui veut ce que tout adolescent veut, tout en échappant à son destin imposé, celui d’échapper à la lutte infernale contre les forces du Mal. Mais le monde ressemble beaucoup plus à celui que l’on retrouve actuellement, car cette nouvelle série la transporte dans une nouvelle ère, avec de nouveaux défis et de nouveaux amis… et quelques ennemis que vous pourriez déjà reconnaître ! Plus les choses changent, plus elles restent identiques : Giles, Willow, Cordélia et les autres feront face à de nouveaux BIg Bad. Une menace se dissimulera sous la façade bien entretenue de Sunnydale High, confirmant ainsi que le lycée demeure vraiment l’Enfer. « Bienvenue sur la Bouche de l’Enfer… pour la première fois ! »

Lire Aussi : 

La licence comics Buffy déménage chez BOOM! et l’aventure va se poursuivre…

Actu Comics | Le tout dernier opus de Buffy dévoile ses couvertures… une page se tourne !

Actu Comics | Les couvertures de « The Reckonning #3 », l’avant dernier numéro, dévoilées

Actu Comics | Angel, Illyria et Fray de retour dans le deuxième épisode de la saison 12

La licence comics Buffy déménage chez BOOM! et l’aventure va se poursuivre…

Après 20 ans, et alors que le tout dernier numéro est sortit hier, Buffy déménagera pour la première chez un nouvel éditeur : BOOM! La licence Dark Horse expire fin 2018, et BOOM! reprend le flambeau en 2019, bien qu’aucune date de lancement n’ait été officiellement communiquée. BOOM! prévoit de publier de nouvelles séries de comics mensuelles Buffy, des séries limitées, des romans graphiques, et mieux encore, en partenariat avec « 20th Century Fox Consumer Products ». Il avait toutefois été expliqué que les aventures Buffy ne se ferait plus sous forme de saison avec des arcs de plusieurs numéros. Attendez-vous donc à des histoires uniques. Alors, est-ce une bonne nouvelle pour vous ?

Lire Aussi : 

Le tout dernier opus de Buffy dévoile ses couvertures… une page se tourne !

Les couvertures de « The Reckonning #3 », l’avant dernier numéro, dévoilées

Angel, Illyria et Fray de retour dans le deuxième épisode de la saison 12

« Je me souviens d’avoir regardé la première de Buffy contre les vampires il y a plus de 20 ans et le sentiment d’autonomisation qui accompagnait le fait de voir une fille donner des coups de pied en même temps et de ne pas s’excuser pour elle. C’est un honneur de superviser ce monde pour une nouvelle génération et de leur apporter le même sentiment de savoir que votre plus grand pouvoir vient d’être fidèle à vous-même », à déclaré Jeanine Schaefer, rédactrice en chef des studios BOOM!, dans un communiqué fourni à IGN. « Buffy parle d’amour à la base, d’amour pour tes amis et pour toi-même. Les personnages sont autorisés à être des parties égales des êtres humains et des monstres, et les voir lutter pour équilibrer ces parties d’eux-mêmes, les mêmes parties avec lesquelles nous luttons tous, est la raison pour laquelle nous rencontrons toujours des publics de tous âges ».

Art by Matthew Taylor. (BOOM! Studios)