6×17 – À la dérive

« Qu’est-ce qui existe ? Quelle version est la vraie ? Suis-je une malade mentale enfermée dans un asile ou une espèce de super-héroïne qu’on a choisie pour combattre les démons et sauver le monde ? »

Buffy

Fiche Technique

Titre Original:
Traduction du Titre:
Titre Français:
Scénariste:
Réalisateur:
Code de l’épisode:
Premières Diffusions:
Audiences (USA):

Normal Again
Normale à nouveau
A la dérive
Diego Guitierez
Rick Rosenthal
6ABB17
12 Mars 2002  30 Juillet 2002
5.0 Millions de téléspectateurs

Producteur Exécutif: Joss Whedon – Co-Producteur: David Solomon – Producteur : Gareth Davies
Producteurs Exécutifs: Sandy Gallin, Gail Berman, Fran Rubel Kuzui, Kaz Kuzui
Co-Producteur Executif: David Greenwalt – Histoire Editeurs:  Matt Kiene & Joe Reinkemeyer, Rob Des Hotel & Dean Batali
Unité Production Manager/Co-Producteur: Joseph M. Ellis – Premier Assistant Producteur: David D’Ovidio, Brenda Kalosh – Second Assistant Directeur: Mark Hansson
Score: Walter Murphy – Theme: Nerf Herder – Directeur de la photographie : Michael Gershman
Production Designer: Steve Hardie – Editeur: Editor: Geoffrey Rowland  – Casting: Marcia Shulman, C.S.A.
Costume Designer: Susanna Puisto – Art Directeur: Carey Meyer – Plateaux de tournages décorateurs: David Koneff – Leadman: Gustav Gustafson – Coordinateur de Constructions:  Daniel Turk
Maître de Propriété: Ken Wilson – Chef de l’éclairage: Larry Kaster –
Key Grip: Tom Keefer – Camera Opérateur:  Russ McElhatton – Script Superviseur: Lesley King
Production Son Mixeur: David Kirschner – Post Production Coordinateur: Jahmani Perry
Assistant Editeur: Skip MacDonald , Golda Savage – Post Production Son: TODD AO STUDIO
Superviseur Son Editeur: Ingeborg Larsen  – Re-Enregistrement Mixeurs: Kevin Patrick Burns, Jon Taylor; Todd Keith Orr
Musique Editeur: Celia Weiner – Production Coordinateur: Susan Ellis – Assistant Production Coordinateur: Claudia Alves
Production Auditeur: Edwin L. Perez – Assistant de Joss Whedon: George Snyder – Assistant de David Greenwalt: Robert Price – Assistant de Gareth Davies: Marc D. Alpert
Coordinateur des Cascades: Jeff Smolek –  Coordinateur des Transports: Robert Ellis
Manager des Lieux: Jordana Kronen – Costume Superviseur: Rita Salazar
Artiste Maquilleur: Todd McIntosh – Coiffeur Styliste : Jeri Baker
Special Maquillages Effets: John Vulich; Optic Nerve Studios
Effets Visuels: Area 51 –  Effets Visuels Superviseur: Glenn Campbell
Superviseur Animateur: Scott Wheeler – Generique Design: Montgomery/Cobb
Processing: 4MC – Post Production Services: Digital Magic

Personnages Réguliers (présents au générique)

 Sarah Michelle Gellar : Buffy Summers
Nicholas Brendon : Alex Harris
Emma Caulfield : Anya Jenkins
 Michelle Trachtenberg : Dawn Summers
 James Marsters : Spike
Alyson Hannigan : Willow Rosenberg

Guests Stars (crédités en début d’épisode)

Danny Strong : Jonathan Levinson
Adam Busch : Warren Mears
Tom Lenk : Andrew Wells
Dean Butler : Hank Summers
Michael Warren : Le psychiatre
Kirsten Nelson : Lorraine Ross
Amber Benson : Tara Maclay
Kristine Sutherland : Joyce Summers

Co-Stars (crédités en fin d’épisode)

Sarah Scivier : Infirmière
Rodney Charles : Démon
April Dion : Copine de Tara

Trailers

Résumé

Peu de temps après avoir été blessée par un démon venimeux, Buffy est en proie à de puissantes et convaincantes hallucinations qui lui laissent croire que tout son passé de Tueuse à Sunnydale est en réalité plagié sur l’agenda d’une folle schizophrénique…

Note

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Transcripts

Transcript de la VF Traduction de la VO
drapeauusa Transcript de la VO Shooting Script

Notre Analyse

Le Coin Du Photographe

 

Dans la Continuité

■ Cet épisode marque la quatrième et dernière apparition de Hank Summers, le père de Buffy.

■ On retrouve le personnage de Joyce Summers le temps de cet épisode.

■ C’est la dernière apparition du Doublemeat Palace, l’endroit où travaille Buffy. Elle quittera cet emploi pour un poste de Conseillère d’orientation dans le nouveau lycée de Sunnydale en saison 7.

■ Lorraine Ross, la manager de Buffy, était apparue une première fois dans « 6×12 Doublemeat Palace ».

■ Il est révélé qu’après avoir tué son premier vampire (ce que l’on a vu en flashback dans « 2×21 Acathla 1/2 »), Buffy en a parlé à ses parents et a passé deux semaines en hôpital psychiatrique. C’était juste avant son arrivée à Sunnydale.

■ Buffy cherche toujours la trace de Warren, Andrew et Jonathan, qu’elle compte confronter après la mort de Katrina Silber dans « 6×13 Esclave des sens ».

■ Alex retrouve ses amis après avoir fuit la cérémonie de mariage à la fin de l’épisode précédent. Personne n’a de nouvelles d’Anya depuis le mariage, qui ne réapparaîtra que dans l’épisode suivant.

■ Le psychiatre, pour décrire les états de Buffy, fait référence à de nombreuses séquences marquante de la série, tout en leur trouvant une explication rationnelle. Il évoque l’apparition soudaine de Dawn, l’infamie croissante de Buffy parmi les résidents de Sunnydale, ou encore la mort puis la résurrection de Buffy.

■ Toujours selon le psychiatre, les doutes et la dépression de Buffy durant la saison 6, sont la résultante de l’amélioration de sa santé mentale qu’elle aurait retrouvé pendant plusieurs mois entre la saison 5 et la saison 6, des mois qui correspondent à sa mort avant résurrection. Pour lui, le fait qu’elle se souvienne de ce bref sursaut de santé mentale, provoque des fissures dans son monde imaginaire.

■ Au stade de la saison où l’épisode se place, le fait que tout aille mal dans la vie des personnages à ce moment rend l’idée de l’asile troublante et envisageable.

Anecdotes et petits détails 

Rick Rosenthal, dont c’était les débuts sur la série en tant que réalisateur, a été bizuté à cette occasion par Sarah Michelle Gellar qui lui a fait initialement croire qu’elle n’accepterait pas d’instructions de sa part avec des réflexions telles que « Vous n’êtes pas mon patron ! Vous n’avez rien à me dire ! ». Rosenthal à avoué avoir été intimidé par Gellar.

■ Rosenthal a retrouvé par ailleurs sur le tournage le directeur de la photographie Ray Stella qui était son cadreur sur le film Halloween 2 (1981).

■ Diego Gutierrez, scénariste de l’épisode, trouve qu’il aurait également fait un très bon dernier épisode de la saison pour le cliffhanger que cela aurait apporté. Gutierrez rapporte aussi que Joss Whedon lui avait bien spécifié qu’il ne voulait pas que l’une des deux réalités de l’épisode paraisse plus crédible que l’autre, d’où la recherche d’équilibre qu’il y a entre les deux histoires, qui alternent et se renforcent mutuellement, jusqu’à pratiquement se mêler à la fin de l’épisode.

L’épisode oppose un univers « réel » froid, aseptisé, qui pourrait être celui du spectateur, à celui de l’imagination, de la fiction (le monde quotidien de la Tueuse depuis 6 saisons), dur, lui aussi, mais où les combats ne se réduisent pas à une lutte contre l’enfermement et l’aliénation de soi. Selon l’essayiste Martin Winckler, auteur de nombreuses analyses sur les séries télévisées, « Buffy choisit finalement de vivre et de combattre là où, même si les causes sont désespérées, imagination et engagement vont de pair ». Le choix de l’imaginaire, assimilé à la folie par les médecins, devient ainsi, paradoxalement, celui de la responsabilité.

Pour Diego Gutierrez, le scénariste, l’idée de détruire toute la mythologie de la série, tout le Buffyverse, en un seul épisode nous renvoie « à nos propres peurs et à notre sentiment d’insécurité ».

Pour Joss Whedon, l’épisode est postmoderne dans la façon dont il examine les éléments fantastiques de la série « comme toute personne normale le ferait ».

Pour la romancière Chloé Delaume, dont le livre-jeu La nuit je suis Buffy Summers commence dans l’hôpital psychiatrique où se déroule À la dérive, cet épisode donne au spectateur une nouvelle clé de lecture, dans laquelle toute la vie de Buffy dans le monde que nous lui connaissons n’est que fantasmes délirants : « Elle n’est l’élue de rien, juste un membre, même pas éminent, du peuple des pyjamas bleus ».

Lors d’un sondage organisé en 2012 par la chaîne Syfy, les téléspectateurs l’ont classé à la 17e place des meilleurs épisodes de la série. Brian Ford Sullivan, du site The Futon Critic, classe l’épisode à la 35e place des meilleurs épisodes de séries télévisées de 2002.

■ Sarah Michelle Gellar, qui avait joué Kendall Hart dans All My Children (La Force Du Destin) entre 1993 et 1995, est revenu jouer en 2011 dans l’antépénultième épisode de la série afin de rendre hommage au feuilleton qui est resté à l’antenne durant 10712 épisodes. Sarah reprend toutefois un autre rôle lors de cette ultime apparition puisqu’elle y joue une patiente dans un hôpital qui prétend voir des vampires. Une façon amusante de rendre au passage un hommage à son personnage de Buffy Summers, et plus particulièrement à l’épisode « A la dérive ».

 

Oops !
Gaffes, incohérences et erreurs de continuité

■ Quand Alex est projeté au sol de la cave, il s’évanouit avec sa chemise et son t-shirt remontés sur le dos. Alors qu’il est resté inerte et inconscient, ses vêtements sont parfaitement replacés.

■ Dawn avait un sparadrap sur la bouche, qui a disparu quand Tara vient libérer tout le monde. 

Musique

Original Score – Thomas Wanker

 

Il s’agit des musiques qui ponctuent les différentes scènes de la série et qui permettent de donner à une scène un ton angoissant, romantique, mélancolique ou même de la puissance aux scènes d’actions.

Pour cette saison 6, le compositeur est Thomas Wanker.

Scène Coupée

Il n’existe aucune scène coupée pour cet épisode

Citations

JONATHAN : Pourquoi tu veux pas qu’on dorme à l’étage ?

ANDREW : On est recherché. Nos activités doivent absolument rester souterraines.

JONATHAN : Au sens figuré espèce de crétin !

SPIKE  : Oh ! Pourquoi t’as pas dit que c’était un Glarghk Guhl Kashmas’nik ?

ALEX : Parce que j’arrive pas à le prononcer !

WILLOW : Allons les gars, on se calme tout de suite. Vous allez… vous allez tâcher de garder toute cette énergie masculine et lui trouver des fins plus utiles.

SPIKE : Alors, tu dis que la Tueuse est dingue et qu’on existerait que dans son délire ? 

ALEX : Spike, j’ai besoin de tes muscles, pas de ton avis !

SPIKE : D’un autre côté ça expliquerait certaines choses…

Les Références à la Pop-Culture

■ Jonathan fait référence au roman Shining quand il dit qu’il se sent devenir comme Jack Torrance (personnage principal du livre).

Andrew fait quant à lui allusion à Ocean’s Eleven quand il dit qu’il leur faudrait huit autres gars avec eux.

   

Rubrique Nécrologique


Identité         Catégorie       Cause du Décès    Personne à l’origine du Décès    
         
Glarghk Guhl Kashmas’nik Démon
Cœur arraché
Buffy

Total :  1 Démon