Interview | Rudolf Martin (Dracula)

.

Samedi 22 septembre 2018. Film & Comic Con Cardiff. Notre reporter s’assoit face à Rudolf Martin pour l’interviewer lors des entrevues réservées à la presse. Non loin de là se trouvent Phina Oruche (Olivia) et Anthony Stewart Head (Giles). L’acteur, aujourd’hui âgé de 51 ans, s’apprête à nous dévoiler sa vision de Dracula, l’enthousiasme qu’il a eu à retrouver Sarah Michelle Gellar sur le tournage et ses années passées en France…

.

Vous avez été pendant un temps la co-star de Sarah Michelle Gellar dans All My Children. Quelle a été votre réaction quand vous l’avez retrouvé sur le tournage de Buffy des années plus tard ?

J’étais vraiment excité de travailler de nouveau avec elle, et j’espère que ça l’a été pour elle aussi. Ça avait été un très grand amusement dans le soap opera All My Children. Nous avons été un couple – dans le show hein ! -, nous avons été mariés, divorcés, puis nous nous sommes retrouvés de nouveau. C’était vraiment une dynamique particulière, spécifique à cet autre type de show [NDLR : Soap Opéra]. J’étais vraiment excité de travailler avec Sarah dans une dynamique complètement différente. C’était des mondes totalement différents. Il y avait quelque chose de notre histoire qui était toujours là, sur Buffy, alors j’étais vraiment très intéressé ! C’était drôle. C’était comme un extra, un passé commun à nos personnages de Buffy et Dracula. J’étais aussi excité de jouer avec elle en tant que Dracula, parce que je venais juste de jouer le vrai Dracula dans Dark Prince : The True Story of Dracula [NDLR : film tourné quelques semaines avant « 5×01 Buffy vs Dracula »]. C’était vraiment très intéressant.

Vous avez joué un grand personnage de la culture populaire en incarnant Dracula. Vous vous êtes documenté avant de l’interpréter ?

Vous me demandez si j’ai fait des recherches pour jouer le vrai Dracula ? Je ne crois pas. Peut-être quelques temps auparavant. Buffy est arrivée juste après Dark Prince [NDLR : Dark Prince : The True Story of Dracula]. Je venais de jouer le vrai Dracula, donc je n’ai pas eu à faire de recherches pour ce rôle là. Je connaissais le vrai gars, mais là c’était quelque chose de totalement différent parce que c’était un vampire. C’était différent de jouer l’homme à l’origine du mythe, et d’un coup, le vampire. Le costume et le maquillage ont fait le reste du job… ainsi que l’accent !

Auriez-vous aimé apparaître dans d’avantage d’épisodes ?

Est-ce que j’aurais aimé ? Si ça avait été une histoire différente, si l’histoire l’avait permis, c’est sûr oui. Est-ce que tu veux dire dans le nouvelle version du show ?

Pourquoi pas dans le reboot en effet ?

Oui j’adorerais. J’aimerais vraiment.

Êtes-vous déjà venu en France ?

J’ai habité en France. J’ai habité à Paris pendant 5 ans. J’étais très jeune, j’avais 17-18-19 ans, je travaillais un peu comme mannequin pour Jean Paul Gauthier, Karl Lagerfeld ou d’autres. J’ai fait un peu de mannequinat puis je suis partit à New York pour faire une école de théâtre. J’ai commencé à travailler comme acteur, à New York. Mon premier projet c’était All My Children avec Sarah Michelle Gellar, toujours à New York, et quelques années plus tard à Los Angeles j’ai tourné Buffy contre les vampires. C’est pour ça que je parle français.

Vous parlez très bien français !

« Merci, merci ». Mais ce sera tout mon français pour aujourd’hui !

Pouvez-vous quand même adresser un mot à vos fans français ?

« Salut, bonjour… j’espère que je peux faire encore une chose avec Dracula… peut-être dans la nouvelle version ».