Interview | Anthony Stewart Head (Rupert Giles)

.

Samedi 22 septembre 2018. Film & Comic Con Cardiff (Royaume-Uni). Anthony Stewart Head est présent à la rencontre des fans, aux côtés de Phina Oruche (Olivia) et Rudolf Martin (Dracula). Après la séance d’autographes, un moment est réservé à la presse et notre reporter profite d’une entrevue qui nous ait réservée pour s’assoir en face d’Anthony et installer sa caméra. Anthony répond alors aux questions de Buffy Angel Show…

.

 

Vous avez entendu parlé du Reboot Buffy. Seriez-vous prêts à remettre le costume en tweed de Giles ?

Oh… ça dépend de la façon dont Joss [NDLR : Joss Whedon] va se positionner là-dessus. J’ai le sentiment que Joss démarre quelque chose de nouveau parce que ça parle d’une jeune Buffy black. Ça peut être super, un angle de vue complètement différent, avec une héroïne socialement et culturellement différente. Ce serait étrange que j’en fasse partie, mais qui sait ? Peut-être que Joss va réunir un petit comité d’anciens personnages… [NDLR : il se tourne vers notre caméra et balance un « Salut Joss ! »]. Mais vous savez, si Joss s’y implique, je m’y implique aussi.  Même en temps que guest, je le ferais. Ce serait toujours un plaisir d’être Giles à nouveau.

Robia LaMorte qui a joué avec vous dans Buffy nous a confié qu’elle aimerait vous retrouver sur une convention. Seriez-vous partant ?

OUI ! Oui je suis partant ! Fondamentalement, le seul problème que j’ai avec les Comic Con est que j’ai du mal à me dégager du temps. J’ai du mal à m’engager, c’est quelque chose d’important à gérer, et les fans qui réservent et voyagent sont déçus si je dois annuler. Je ne veux pas décevoir les fans. J’essaye toujours de m’engager tardivement, mais parfois ça ne fonctionne pas non plus. C’est souvent comme ça, ce n’est pas évident. Je vais allé en Allemagne et peut-être d’autres événements bientôt…

Peut-être à Paris ?

Oui pourquoi pas, ce serait cool…

Vous aimeriez ?

Oui oui, certainement.

Votre épisode préféré de Buffy est-il toujours « 2×17 Passion » de la saison 2 ?

Mon épisode préféré [NDLR : il réfléchit]… En fait j’en ai plusieurs !

Mais quel est le meilleur ?

Je pense que « The Body » [NDLR : « 5×16 Orphelines » en VF] est certainement l’un des plus grands moments de télévision que j’ai vu ! Parce que c’est du génie ! C’est un thème qui parle à tout le monde ! Je me souviens quand Joss m’en a parlé, il m’a dit que Joyce allait mourir longtemps à l’avance. Et quand elle a eu son opération pour la tumeur au cerveau, j’étais là, craintif : « Mais elle reviens ? Elle est encore là ? ». Je me demandais chaque semaine quand arriverait le moment fatidique. Je me suis dit jusqu’au dernier épisode : « Mais elle va pas mourir alors ?! ». Puis quand est arrivé l’épisode de la mort de Joyce, c’était finalement inattendu parce qu’à force, je croyais qu’elle allait rester. Quand on s’est mis à travailler sur cet épisode, Joss a dit « Et si on le faisais sans musique ? », et je lui ai répondu « Oui c’est une riche idée », parce que ça choquait encore plus. Il a regardé comment produire ça sans aucune musique… et il l’a fait ! Et ça choque encore aujourd’hui. Rien que d’y penser j’en ai encore des frissons ! Avec des scènes sans musique, tu es obligé de puiser encore d’avantage pour exprimer ce que ton personnage ressent. C’est vraiment brillant !

Mais « Once More With Feeling » [NDLR : « 6×07 Que le spectacle commence » en VF] est ingénieux, « Hush » [NDLR : « 4×10 Un silence de mort » en VF] est ingénieux. Ils sont tellement extraordinaires pour un format télé de l’époque. Maintenant je comprends qu’il y ait eu des erreurs faites par les chaînes. On aurait dû gagner un Emmy. Ils doivent voir maintenant de manière rétrospective que ce sont de grands moments de télévision. S’ils devaient regarder en arrière ils seraient là : « Hey Joss devraient gagner un Emmy ! », mais ce n’est pas comme ça que ça marche !

Aujourd’hui, Rupert Giles est-il le rôle dont vos fans vous parlent le plus ?

J’ai fais beaucoup d’autres rôles, Merlin, Dominion, Little Britain et aussi dans les années 80 qui représentent autant de communautés de fans. Il n’y a pas de rôle en particulier sur lequel on m’interpelle. Je ne sais pas si vous avez Litlle Britain en France, mais ça a rencontré un grand succès et les fans sont toujours nombreux en convention. Tu peux te sentir chanceux quand tu as un rôle dans une série iconique, mais si tu en as trois ou quatre c’est juste génial ! J’ai eu la chance de faire partie de beaucoup de séries iconiques.

Vous venez de nous dire que vous aimeriez venir à Paris. Aura t-on alors la chance de vous voir en France un jour ?

Je l’espère, j’adore la France. J’adore les films français et j’aimerais jouer dans un film français. Ils font ressentir les choses en plus réel je trouve.

Un mot pour vos fans français ?

Gros Bisous. « Merci Bien ! » [NDLR : en français]