La Voix des Fans | Les confessions de Dominique, redécouvrant Buffy en 2017…

Aucun fan ne nous contredira, Buffy est une série qui marque les esprits, et dont l’univers nous évoque bien des choses. Les thèmes qu’elle aborde, mais aussi ses dialogues, ses personnages, sa réalisation… tous les aspects de la série auront su séduire la communauté de fans qui reste encore très mobilisée aujourd’hui. C’est le cas de Dominique, l’une de nos fidèles lectrices, qui a redécouvert la série dans son intégralité en 2017. Une redécouverte qu’elle qualifie de révélation. Elle nous explique pourquoi dans ces lignes. Notre rédaction tient à partager ce témoignage qui tend vers le décryptage et l’analyse, et qui trouvera forcément un écho en chacun d’entre vous…

Lire Aussi : 

L’étude de « The Body » par Xander Harris Junior

La critique caustique du Juge sur la série Angel et ses 5 saisons

L’Histoire / La Génèse

Je voudrais, avec ces quelques lignes, vous parler de la série Buffy contre les vampires. Une série que je n’ai jamais pu visionner intégralement à l’époque de sa diffusion sur M6, par manque de temps. Bien que je sois d’un âge « avancé” (en tous cas vis-à-vis des personnages centraux !), cette série destinée à un public adolescent m’a impressionnée et beaucoup touchée, j’ai donc eu envie de livrer mon ressenti, tant le show a su me séduire. Je gardais un vague souvenir d’épisodes vus à la télévision, dans le désordre, à la fin des années 1990. Ce n’est qu’en 2017 que l’ai enfin regardée, en compagnie de mon fils qui la découvrait aussi, et à qui une amie avait prêté le coffret DVD.

Aussi, ce fut une révélation pour moi. Me replonger, tout d’abord, dans les années lycée et fac, fut très émouvant. Toute la subtilité de Buffy, dès le départ, est de situer l’action à Sunnydale au-dessus de cette fameuse Bouche de l’enfer – avec force monstres, vampires, sorcellerie et tout ce qui s’ensuit. Sa subtilité, c’est aussi d’utiliser le fantastique comme une série de métaphores sur ce qui tourne autour de l’adolescence, sur le passage (souvent complexe) vers l’âge adulte et la difficulté soudaine d’être confronté aux réalités de la vie.

Au fil des saisons, Buffy aborde des thèmes puissants, mais souvent entremêlés de légèreté et de situations comiques. Whedon et son équipe l’ont bien compris, chacun de nous a tous une part plus sombre enfouie au fin fond de son âme, ainsi beaucoup de ses personnages oscillent constamment entre le Bien et le Mal. La relation de Buffy avec Angel est à ce titre (volontairement) contradictoire puisqu’on ne pouvait, au départ, imaginer une love story entre une tueuse et un vampire. Cette passion est d’ailleurs plutôt romantique, je dis « plutôt » parce que je suis un peu frileuse son égard, par rapport -entre autres- à l’interprétation quelque peu fade de David Boreanaz. Leur idylle est bien moins accrocheuse que l’histoire entre elle et Spike, dans son évolution comme dans son écriture. Autre comparaison défavorable, James Marsters est impressionnant de vérité dans le rôle. Question de talent ou de direction d’acteurs, reste que David est bien plus convaincant en solo, dans le sous-estimé spin-off Angel.

Dire qu’il y a des épisodes qui m’ont marquée plus que d’autres, c’est une évidence, mais il m’est difficile de les choisir tant ils sont nombreux. Je peux au moins citer le fameux Hush où les personnages sont privés de leurs voix, traqués par des créatures elles-mêmes silencieuses. Quarante minutes glaçantes, effroyablement bien faites, tout comme l’épisode en forme de comédie musicale est remarquable d’audace. Avec ses ruptures de ton, Buffy nous donne ainsi des leçons de courage pour avancer, nous apprenant du même coup à nous construire positivement, à nous remettre en question.

Whedon garde ce cap y compris en dehors du thème éternel du bien et du mal, chose logique tant l’on “navigue” toute notre vie entre ces deux pôles. Et cette toute jeune femme, Buffy, sur laquelle pèse une charge immense, montre ce dont nous, les femmes, sommes capables, le show nous mettant à l’honneur tout du long. Les personnes qui accompagnent et entourent l’héroïne jusqu’au bout montrent bien la force et la solidité d’une amitié sincère, fil conducteur essentiel qui trouve un bel écho dans la manipulation mentale – voir la chanson à l’origine des pulsions tueuses de Spike, créature que l’on canalise avec une puce implantée dans son cerveau. À ce propos, je tiens à saluer l’interprétation de son interprète James MarstersQuel talent monsieur, quel charisme émane de vous… Le comédien incarne à merveille cette créature des ténèbres assoiffée de sang, ironique, mais que son amour pour Buffy va transformer peu à peu même si, en retrouvant son âme, il va finir par être séparée d’elle définitivement. La saison 7 est fournie en scènes fortes quant à leur relation : lorsqu’ils se disent communément qu’ils n’ont jamais été si proches l’un de l’autre, lorsque Buffy demande à Spike de la prendre dans ses bras et qu’il s’exécute, ou encore le passage où il l’enlace avec tant de tendresse, dans un magnifique tableau intimiste. Grace au sens dramaturgique de Whedon, on croit Spike quand ce dernier dit que ce moment-là est le plus beau de sa vie. Il me faut également mentionner les scènes d’amour entre Buffy et Spike, passages où s’entremêlent passion dévorante et une violence parfois rude, dans un mélange qui fonctionne autant par l’érotisme qui s’en dégage que par la fusion consumante de leur amour. Profondément attachée à Spike,la tueuse le rejette mais apprécie dans le même temps cette complicité, chose que soulignent plusieurs passages pleins de dérision – cf. la maison qui s’écroule autour d’eux pendant leurs ébats, ou encore l’invisibilité provisoire de l’héroïne.

Leurs regards respectifs dégagent une force qui crédibilise cette communion entre deux êtres, force que l’on retrouve également entre Willow et Tara de façon paroxystique lorsque la mort de Tara déclenche chez Willow une fureur extrême, dont la puissance égale l’affection qu’elle portait à sa bien aimée. Joss Whedon oblige, la dramaturgie de la série s’accommode heureusement d’humour et de légèreté – voir le spécial Halloween, où chacun devient littéralement le personnage dont il a choisi d’endosser le déguisement. Cette écriture permet à Buffy d’aborder toutes les facette de la vie, entre phases douloureuses, cruelles, et situations plus chaleureuses…

Durant toute notre existence, nous sommes amenés à affronter nos démons et, si l’on souhaite les surmonter, à évoluer, à nous améliorer par la confiance que l’on a en soi et envers les autres. D’où l’intérêt de mettre les personnages face à une menace d’apocalypse, tant l’enjeu permet d’explorer leurs relations. Si je tiens à rendre hommage aux comédiens, je souhaite donc aussi saluer le travail de Joss Whedon réalisateur qui a su tirer le meilleur de son équipe, de la candeur touchante d’Alyson Hannigan au charisme tranquille de Anthony Stewart Head en passant, une fois encore, par James Marsters, dont il a su profiter de son passif d’acteur shakespearien.

Cet équilibre entre émotion et humour permet à Joss Whedon et ses scénaristes d’enchaîner les moments forts d’une saison à l’autre : le sacrifice éprouvant de l’héroïne pour sauver sa petite sœur Dawn face à un groupe impuissant devant ce choix, sans parler du moment où elle revient d’entre les morts et perd pied, après une si terrible expérience… Une réponse formidable à une autre mort douloureuse, celle de Joyce, événement auquel ni magie ni surnaturel ne peuvent rien changer. Preuve que Whedon a bien compris l »importance des relations impossibles qui parcourent toute la série, il clôt l’aventure sur un ultime sacrifice et une réplique pleine de sens : « Je sais que tu ne m’aimes pas, mais je te remercie de me l’avoir dit ».

Anecdote personnelle, enfin : j’ai pu me rendre, les 25 et 26 mars 2017, au PARIS MANGA & SCI-FI SHOW, où l’on célébrait les 20 ans de la série. Ce fut pour moi et mon fils un grand moment d’émotion et une grande joie, de rencontrer James Marsters, qui a d’ailleurs fait profiter le public de ses talents de musicien. Nous avons pu faire connaissance avec une personne très agréable, chaleureuse et qui, à l’image des autres comédiens présents, prend de l’âge sans perdre sa prestance.

Bref, la redécouvrir en 2017 m’a permis d’apprendre à aimer Buffy contre les vampires, série très profonde derrière ses touches d’humour. D’ailleurs, s’il devait y avoir une suite, j’ai imaginé que Spike, puisqu’il a retrouvé son âme, pourrait revenir sous forme humaine et ainsi prendre de l’âge. En partant de là, bien des scénarios sont possibles afin de revister le personnage et l’ensemble de cet univers sous un angle neuf, quitte à découvrir ce que sont devenus Buffy et ses complices après avoir taillé la route loin d’une ville désormais disparue…

Sarah M. Gellar et Michelle Trachtenberg se retrouvent le temps d’une journée Halloween

On a assisté à une mini-réunion #Buffy aujourd’hui même à la fondation Good+, pour l’événement annuel Halloween Bash, avec Sarah Michelle Gellar et Michelle Trachtenberg. Si elles ne sont pas venues ensemble, la Tueuse de vampires et sa petite sœur s’y sont néanmoins retrouvées et ont pris la pose ensemble. Sarah était déguisée en Harley Quinn et Michelle en licorne démoniaque. + de 39 photos à découvrir dans votre galerie Buffyverse.

Lire Aussi : 

TOP 10 des épisodes de Buffy à revoir le soir d’Halloween

Summer Glau (Angel, Firefly) rencontre les français au Comic Con de Paris

Michelle Trachtenberg en Jekyll & Hyde pour Halloween !

Sarah Michelle Gellar invitée de la matinale ‘Good Morning America’ (photos & vidéo)

Hier à New York, Sarah Michelle Gellar se rendait à la très populaire émission matinale « Good Morning America », où elle était l’invitée du jour. Elle y a bien évidemment parlé de sa marque de kit à desserts Foodstirs. 73 photos HQ à découvrir dans votre galerie Buffyverse.  Lors de sa séance de questions réponses dans l’émission (voir vidéo ci-dessous), Sarah évoque brièvement le reboot de Buffy [5:49 sur la vidéo], pensant que celui-ci pourrait fonctionner s’il continue d’aborder des thèmes qui parlent à tout le monde.

Lire Aussi : 

Sarah Michelle Gellar prend la parole au WE Day UN2018

Back to School : Sarah Michelle Gellar distribue des sacs-à-dos aux enfants nécessiteux

Sarah Michelle Gellar et son mari Freddie Prinze Jr fêtent leur 16 ans de mariage

Anniversaire | 20 septembre – Charlie Weber (Ben) fête ses 40 ans

Aujourd’hui, 20 Septembre, le frère de la maléfique Gloria, fête ses 40 ans, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il vieillit bien !

Pour ceux qui ne le reconnaissent pas, Charlie Weber est l’acteur en vogue qui a joué Ben Wilkinson dans 14 épisodes de la saison 5 de Buffy.

Il a décroché le rôle principal du film Jarhead 3: The Siege, et aussi celui de Bill Donovan dans le thriller politique « Ex-Patriot ». Il rempile cette saison pour le rôle de Frank Delfino dans How I Get A Murder saison 5, qui sera diffusé le 27 septembre sur ABC. Charlie Weber fait sans conteste partie des acteurs qui ont le mieux réussi l’après-Buffy. On le retrouvera encore de le thriller Coyote-Lake en 2019 et il fait régulièrement la Une des magazine de mode et de fitness. Nous lui souhaitons un bel anniversaire pour ses 40 ans !

Anniversaire | Clare Kramer (Gloria) fête ses 44 ans

001

Nous sommes le 3 Septembre ! Aujourd’hui, c’est Clare Kramer, alias Gloria dans Buffy, qui fête ses 44 ans. Après avoir été actrice depuis 1997, Clare Kramer est passée de l’autre côté de la caméra et est devenue productrice. Elle continue toutefois de faire quelques apparitions dans des rôles variés et participe aussi en tant qu’animatrice à divers événements tels que Comic Con. Elle n’oublie jamais son rôle de Gloria et évoque régulièrement ses souvenirs de tournage lors des conventions avec les fans. Nous lui souhaitons un bel anniversaire.

Anniversaire | 28 Août – J. August Richards (Gunn) fête ses 45 ans

Nous sommes le 28 août ! Aujourd’hui, c’est J. August Richards (alias Charles Gunn dans Angel) qui fête ses 45 ans ! Après avoir joué récemment dans Marvel: Les agents du S.H.I.E.L.D., dans Notorious et dans Kevin Probably Saves The World, J. August est à la recherche de nouveaux projets que l’on a déjà hâte de découvrir. On pourra en attendant le retrouver dans un épisode de Giants. Nous lui souhaitons un très bon anniversaire !

Anniversaire | 26 Août – James C. Leary (Clément) fête ses 45 ans !

jamesl Leary

Nous sommes le 26 août ! Aujourd’hui, nous célébrons l’anniversaire de James C. Leary, qui fête son 45ème anniversaire, et que nous connaissons pour son rôle de Clem dans Buffy. Un acteur que nous avons régulièrement la chance de voir en convention et qui délivre toujours ses anecdotes de tournage ! Récemment, il a joué dans la web-série Vidiots aux côtés de James Marsters. Nous lui souhaitons un bel anniversaire.

Buffy le Reboot : C’est confirmé !


Nous vous en avions parlé il y a quelques temps, un reboot de la série devait voir le jour. Que l’on soit pour ou contre, cela est officiellement confirmé ce jour ! En effet, la scénariste Monica Owusu-Breen, qui a travaillé avec Joss Whedon sur la série Agents of SHIELDS, vient d’être engagée pour écrire l’adaptation et sera également la première Showrunner de ce reboot. Joss Whedon ne sera pas loin puisqu’il serait un des producteurs exécutifs. Il ne pourra cependant pas s’impliquer plus dans le projet à cause de ses implications sur de nouveaux projets, tels que la série The Nevers.

Monica Breen et Joss Whedon ont cependant apparemment déjà écrit un premier jet du pilote qui sera présenté aux chaînes pour l’achat de ce reboot. Si comme à son habitude la série présentera des métaphores pour décrire les problématiques actuelles de la vie, la grande nouveauté sera le fait que la Buffy nouvelle version sera une afro-américaine. Gail Berman, Joe Earley, Fran et Kaz Kazui, qui ont produit le film Buffy, seraient également producteurs exécutifs sur cette nouvelle série.

Lire Aussi : 

La FOX dit « oui » à un revival ou un reboot de Buffy contre les vampires !

Joss Whedon développe une nouvelle série SF sur HBO : The Nevers

Coup de tonnerre à Hollywood, Disney rachète la Fox… et Buffy ! Les fans restent méfiants…

POUR ou CONTRE un reboot ? Sarah Michelle Gellar et David Boreanaz donnent leur avis…

Les premiers extraits de la saison 12 de Buffy (article mis à jour)

Premier aperçu disponible de la saison 12 ! Le synopsis de la prochaine et dernière saison, la saison 12, a laissé entrevoir un avenir alternatif et une chronologie réécrite pour le Scooby Gang. Il est possible que le bébé dans les bras de Buffy ne soit pas dans la continuité actuelle des comics, mais plutôt dans une réalité qui aurait pu l’être. Les avis sur le sujet sont nombreux et les fans envisagent par tous les moyens ce qui va arriver en juin prochain.

Lire Aussi : 

Georges Jeanty nous livre sa vision des comics Buffy

La saison 12 sera la der des der

Tout savoir sur la mini-série Giles

Gina Torres (Jasmine dans Angel) au mariage du Prince Harry et de Meghan Markle

Hier, Gina Torres (alias Jasmine dans ‘Angel’) était invitée au château Windsor (Londres) pour le mariage du Prince Harry et de Meghan Markle. Gina est en effet une des meilleures amies de la duchesse Meghan Markle et son ancienne co-star de la série « Suits ». La veille, Gina était invitée sur le plateau TV de l’émission ‘Today’ pour débattre dudit mariage. Toutes les photos à retrouver dans votre galeire Buffyverse.

Lire Aussi : 

Gina Torres aura sa propre série pour la saison 2018-2019

Gina Torres défend les droits des enfants dans le monde

Gina Torres prend la parole au John Edgar Wideman Experience