Décryptage | 2×06 Halloween

Analyse et décryptage de l’épisode « Halloween »

Le Juge vs Mrspointy

144 épisodes passés à la loupe !

 L’avis d’un garçon contre l’avis d’une fille !

Synopsis

.

C’est la débâcle dans les rues de Sunnydale, le soir d’Halloween, lorsqu’un sortilège pousse les gens à adopter la personnalité des personnages que leurs déguisements représentent, et que Buffy, Alex et Willow se retrouvent piégés par leur propres costumes, tandis que Sunnydale devient une véritable foire aux monstres !

L’analyse du Juge

9/10

          C’était inévitable, et il fallait le faire : un spécial Halloween ! Le scénario profite pleinement du cadre d’Halloween pour contenir ce qu’il faut de mystère et d’action, les acteurs s’en donnent encore à cœur joie, et on nous révèle de précieuses informations sur la personnalité des personnages à travers leur déguisements.

          Ethan Rayne invoque Janus pour que les gens adoptent la personnalité de personnages de leurs déguisements. Janus est une divinité Romaine à double face, utilisé en littérature pour symboliser l’hypocrisie et la dualité entre le bien et le mal, ou plus généralement la dualité entre les principes opposés. La dualité est clairement révélée dans les déguisements choisis par nos héors. Buffy est forte à l’extérieur mais, à l’intérieur, elle est encore une jeune femme fragile qui voudrait être protégée par Angel, d’où son déguisement d’aristocrate du XVIIe. Willow possède une profonde personnalité mais hélas, enfouie par sa timidité, d’où son déguisement de fantôme. Alex ravale sa fierté quand il est maté par Larry et que Buffy vole à son secours, et au fond, il aimerait trouver le courage et la force de prendre le contrôle des opérations, d’où son déguisement de soldat. Enfin, ce n’est pas un hasard non plus si Cordélia reste égale à elle-même dans son déguisement superficiel et aguicheur.

          Grosse surprise dans cet épisode quand on voit Giles devenir violent face à ses démons du passé. Pour la première fois, nous soupçonnons son passé nébuleux et Ethan Rayne demeure plutôt mystérieux pour le moment. Spike et Drusilla font leurs deuxième apparition et c’est extra, sans compter que Spike se montre encore machiavélique et rusé. Les dons de clairvoyance de Drusilla sont également angoissants. Enfin, notons ici la première apparition du regretté Robin Sachs (Ethan Rayne) et de Larry Bagby III dans le rôle de Larry Blaisdell, la grosse brute du lycée qui cache bien son jeu. Ce spécial Halloween aura finalement été un épisode important dans la saison.

L’analyse de Mrspointy

          Cet épisode marque le début de la tradition des épisodes d’Halloween (dans la saison 4 et 6). L’on se demandait bien ce qu’il pouvait arriver sur la Bouche de l’Enfer un soir d’Halloween, hé bien loin d’être un nid de démons comme l’on s’y attendait, c’est un jour de repos pour eux qui ne sortent pas et laissent les habitants de Sunnydale en paix pour une des rares fois de l’année. Si Buffy, Xander et Willow voulaient profiter de cette occasion pour traîner chez eux, Snyder les contraint à s’inscrire au volontariat pour s’occuper d’un groupe d’enfants et faire le tour du quartier -je ne peux pas encadrer cet imbuvable type et ses apprioris sur la jeunesse-.

          L’idée géniale de cet épisode est de transformer les habitants en ce en quoi ils sont déguisés suite à un mauvais tour de magie : à Halloween, l’on a la possibilité de devenir quelqu’un d’autre, quelqu’un à l’extrême opposée de ce que nous sommes vraiment. Ici, cela va se concrétiser, faisant des personnages une toute autre personne, ignorant l’existence de ceux qu’ils sont réellement. Suite à l’arrivée d’une nouvelle boutique de costumes en ville, tenu par un ancien ami de Giles, un certain Ethan Rayne, la plupart des gens vont s’y fournir sans soupçonner que ce dernier va leur jeter un sort de manière à faire des rues de Sunnydale un véritable chaos.

          Xander devient un militaire -ce qui lui servira à plusieurs reprises au cours de la série-, Buffy une aristocrate du XVIIIe siècle et Willow un fantôme (non pas invisible mais capable de traverser les murs). Ici, chacun des personnages va trouver un rôle inversé et différent qu’habituellement : Xander devient un protecteur et Buffy la demoiselle en détresse totalement terrorisée. Mais le point fort de cet épisode est Willow -qu’on sent déjà évoluée depuis la saison 1-, cet épisode semblant lui être dédiée pour la mettre en valeur, lui permettre de s’affirmer et gagner en assurance : Buffy conseille à Willow de vêtir un déguisement sexy et extrêmement court -si bien que Giles lui fera la réflexion, sous-entendant qu’elle est habillée en prostituée-, mais celle-ci finit tout de même par enfiler au dernier moment un drap blanc pour passer inaperçue (elle aurait pu terminer comme Marcie, puisqu’elle souhaitait se camoufler).

          Encore une fois, Willow fait preuve d’un manque cruel de confiance en elle et refuse d’admettre qu’elle peut elle aussi être séduisante (et pourtant, qu’elle est belle), ayant l’impression de se trahir elle-même en s’habillant de la sorte -alors que le but d’Halloween est véritablement d’être quelqu’un d’autre- et préférant se cacher derrière un costume de fantôme sous lequel on ne la reconnaît pas. Ce n’est qu’une fois devenue fantôme -perdant alors son drap blanc- qu’elle se verra dans l’obligation de porter ces fringues délurées et provocatrices qu’elle finira par accepter et porter fièrement (sous les yeux d’un Oz sous le charme, « Who’s that girl ? »). Dans un même temps, Willow devient le temps de quelques heures le leader du groupe et impose son autorité, prenant le contrôle de la situation et parvenant à sauver ses amis -en cours de route rejoins par Angel et Cordy, à qui Willow fait de la concurrence pour le coup-. Qui eut cru que Willow puisse se montrer aussi autoritaire ? Cela annonce déjà son évolution progressive à venir.

          C’est aussi dans cet épisode que l’on a écho pour la première fois du passé de Giles qui se révèle pas aussi précieux et innocent qu’on le pensait. Il fait preuve d’une violence insoupçonnée face à Ethan Rayne qui lui rappelle quelle personne il était avant de devenir Observateur, faisant resurgir un mystérieux et inquiétant passé qui nous fait nous poser des questions quant à sa vraie nature.

Ces avis sont les avis personnels de nos chroniqueurs, vous avez le droit de ne pas être d’accord, et nous vous attendons sur notre forum pour en débattre (cliquez sur la bannière ci-dessous). Vous pouvez également faire vos propre reviews à l’occasion de notre Marathon…

Prochain numéro : 2×07 Mensonge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *