TOP 10 | Dix personnages de « Buffy » qu’on aime détester

Ces personnages qu’on arrive pas détester… Et pourtant on le devrait !

Il y a dans Buffy des personnages faits à l’origine pour être détestés, des méchants, des sadiques, des cyniques, des garces, des pervers et des rivaux. Pourtant, en dépit de toutes leurs actions, nous n’arrivons pas à les condamner. Parce qu’ils ont beau être bêtes et méchants, il nous font rire et apportent de la complémentarité au show. Voici le top 10 des personnages que l’on adore détester, basé sur l’avis de nos lecteurs…

10. Kathy Newman
Qui est-ce ? La colocataire de Buffy à l’université
Personnage : Mineur

Insupportablement maniaque et intrusive, c’est surtout l’interprétation de Dagney Kerr qui nous fait aimer le personnage autant qu’on le déteste. Elle s’incruste à la table de Buffy, enfile son gilet sans sa permission, fouille dans ses affaires, contredit tout et tout le temps, passe en boucle le même disque inlassablement, et ose mettre son nom sur toutes ses affaires pour s’assurer que sa coloc ne lui vole rien. Avec ses sous-entendus accusateurs et ses règles abusives, elle a rappelé à tout ceux qui ont connu un jour la coloc à quel point la promiscuité peut nous rendre hystérique ! Mais Kathy Newman nous fait hurler de rire, ce qui nous la fera apprécier plus qu’un Parker ou qu’une Veruca.

9. Ethan Rayne
Qui est-ce ? L’ancien acolyte de Giles
Personnage : Mineur

Toujours derrière un mauvais coup, ce personnage fourbe à plus d’un titre a toujours un tour dans son sac pour semer la zizanie et balancer au passage ses réparties les plus cinglantes. On ne peut pas lui faire confiance et pourtant on en redemande à chaque fois. Peut-être est-ce sa flagrante désinvolture mêlée à son intérêt pour le chaos qui nous le rendent sympathique alors qu’on devrait le haïr. Peut-être est-ce son fameux « Epais et crémeux… Ah non, ça c’est le beurre de cacahuètes ! » à propos de la dualité du Dieu Janus qui nous l’aura rendu drôle d’entrée de jeu ! En tout cas, on aurait bien voulu le revoir encore après la saison 4.

8. Jinx
Qui est-ce ? Le sbire le plus fidèle de Gloria
Personnage : Secondaire

Alors qu’on devrait détester ce gnome avec sa face démoniaque d’une laideur épouvantable, voilà qu’on se prend vite d’affection pour Jinx (et pour ses compagnons) et qu’on se surprend même plusieurs fois à le plaindre étant donné le peu de gratitude que lui témoigne sa maîtresse. Mais là encore, c’est l’interprétation maniérée du talentueux Troy T. Blendell qui vaut le détour pour ce personnage qui s’avère bien plus qu’un démon mineur. Il est lâche, il est faible, pas très malin et souvent laissé pour compte.

7. Le Maître
Qui est-ce ? L’antagoniste principal de la saison 1
Personnage : Secondaire

« Un jour quelqu’un m’a dit que le progrès représentait un danger pour nous, et que la mort seule était notre art. Je lui ai répondu… Je lui ai rien répondu je l’ai tué ! » C’est vrai qu’il est terrifiant, et qu’il demeure avec Adam le big bad le plus flippant et le plus impressionnant physiquement, mais son humour noir et sa façon d’ironiser en font un méchant vraiment extra. Et même si sa mort reste un soulagement pour tout le monde, il aura lancé la tradition de Whedon qui noue le Mal à l’Humour, donnant lieu à des méchants plus profonds et mieux travaillés (si on met de côté Adam bien sûr).

6. Cordélia Chase
Qui est-ce ? La rivale de Buffy
Personnage : Principal

C’est une véritable garce. Pom-pom girl populaire au lycée, elle passe toute la première saison à ridiculiser Buffy et ses amis pour les rabaisser au rang de loosers. Alors que certains la trouvaient superficielle, son égocentrisme et la futilité de ses préoccupations (cosmétique, coiffure, garçons…) nous l’ont rendu amusante et elle est très vite devenue un ressort comique en dépit d’être la rivale de Buffy. Et puis il faut bien dire que Cordélia fait preuve d’une franchise désarmante et d’une répartie formidable. Il faut réhabiliter Cordélia, elle est aussi indispensable que détestable.

5. Principal Snyder
Qui est-ce ? Directeur du lycée de Sunnydale
Personnage : Secondaire

Petit, chauve, aigri, il passe son temps à mettre des bâtons dans les roues de Buffy et sa bande, la gênant par contre-coup dans ses activités de Tueuse de vampires. On devrait le détester, et pourtant, il est d’une drôlerie féroce, détenant parmi les meilleures répliques de toute la série : « Au fait, en arrivant ce matin j’ai remarqué que le marchand de hot-dog embauche… Tu seras très mignonne avec le costume ! » a t-il osé lancer à Buffy qu’il venait de renvoyer de son lycée. C’est un adepte de l’ordre et de la discipline qui ne jure que par le prestige de son établissement, se souciant plus de la réputation de son lycée que de la mort des nageurs de l’équipe de natation dont il ne retient jamais les prénoms. Ce personnage apporte une bonne dose de cynisme indispensable à la série.

4. Halfreck
Qui est-ce ? Une acolyte d’Anya
Personnage : Mineur

Hautaine, snob, condescendante, et un peu jalouse par dessus le marché, Halfreck nous fait mourir de rire en glissant ses reproches et ses piques mine de rien dans la conversation, et en éconduisant le pauvre William qu’elle fait mine de ne pas reconnaître 200 ans plus tard ! Ses manières sont délicieusement comiques, bien sûr grâce à Kali Rocha qui est une actrice formidable avec un vrai talent pour la comédie. On se souviendra longtemps de cette phrase : « Tu sais comment c’est… neuf fois sur dix je ne suis même pas sûre de punir le bon gars ! ». Qui pourrait haïr un démon si drôle, en dépit de sa dangerosité ?

3. Harmony Kendall
Qui est-ce ? Un faire-valoir de Cordélia puis de Spike
Personnage : Secondaire

« T’es pas au courant ? La Tueuse me recherche, je suis sa Némésis » lança t-elle un jour à Spike qui lui répondit « J’ai pas du avoir le mémo ! », avant qu’elle ne rétorque « Il y a eu un mémo ?! ». Groupie de Cordélia sans personnalité et cliché de la blonde écervelée qui ferait mieux de ne jamais ouvrir sa bouche, Harmony a fait hurlé de rire les téléspectateurs à chacune de ses apparitions. Du coup, son retour sur le devant de la scène dans la saison 5 d’Angel est un délice très astucieux ! Nous avons souhaité tout au long des épisodes que la Tueuse ne lui plante pas un pieu dans le cœur… ça aurait été un crève cœur (OK, le jeu de mot est pourri !).

2. Richard Wilkins
Qui est-ce ? L’antagoniste majeur de la saison 3
Personnage : Secondaire

Jamais dans la série on a réussi a rendre le Mal aussi amusant qu’avec le Maire Richard Wilkins. Il se distingue des autres principaux méchants de la série par ses manières impeccables et son comportement souvent amical et charmeur. Malgré son statut de big bad, il est rendu sympathique en raison de l’amour qu’il porte à Faith, pour laquelle il joue le rôle d’un véritable père. Jane Espenson, scénariste dit dans les DVD que Harry Groener est en grande partie responsable de la popularité du personnage, donnant par son jeu d’acteur une véritable « jubilation innocente à sa propre malfaisance ». Détestant la vulgarité, il emploie un langage châtié, dispense des conseils saugrenus et use de menaces voilées. Son aspect modeste, sa peur des microbes et son intérêt pour des activités comme le mini-golf ou la lecture de bandes dessinées humoristiques font partie de l’exploration de l’ambiguïté morale, nous empêchant du même coup de le vouloir mort à tout prix. On aurait aimé qu’il reste encore un peu.

1. Gloria
Qui est-ce ? L’antagoniste majeur de la saison 5
Personnage : Secondaire

Comment en vouloir à Giles de lui avoir vendu des artéfacts dangereux à la Magic Box. Il n’aurait jamais pu deviner que sous le masque de cette bimbo blonde et superficielle se cache une terrible déesse des Enfers. Gloria mérite la palme du big bad qui dit le plus de gros mots ! Et oui, entre les « merde » et les « fais chier » elle est définitivement le personnage le plus vulgaire de la série. Complètement décalée, on voudrait voir Buffy lui mettre une correction, et pourtant on ne se lasse pas de la voir en mettre une à Buffy. On redemande sa présence dans la saison encore et encore. Et finalement sa mort (un peu trop facile soit dit en passant) est presque dommage tellement on aurait voulu qu’elle survive et retourne dans sa dimension botter des culs ! Clare Kramer est belle et drôle, même quand elle dénigre le genre humain. Il n’y a rien à faire, on ne parviendra jamais à la détester ! On lui pardonnerai presque d’avoir rendu Tara complètement folle !

1 thought on “TOP 10 | Dix personnages de « Buffy » qu’on aime détester”

  1. Notamment Gloria abominable et superbe, Cordelia aussi,insupportable au départ et très responsable ensuite. Pour ma photo avec James c’est le moment si vous voulez la voir c’est le photocall du Dimanche à partir de 15 h,pour rappel je tiens sa BD sur le bras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *