Sunnydale Press | Fermeture de Lowell House pour rénovation des fondations : L’étonnement !

Fermeture de Lowell House et des résidences alentours pour des travaux spontané de rénovation des fondations : L’étonnement des résidents !

          Un nouveau projet de travaux de fondation a débuté sans avertissement par l’Etat en personne il y a deux semaines, dans l’aile Nord-Ouest du campus de l’Université de Sunnydale, autour de la résidence Lowell House, laissant les résidents dans l’étonnement.

          Depuis le petit séïsme localisé le 25 Avril dernier lors d’une soirée étudiante à Lowell House, les fondations du bâtiment seraient soumises aux tassements et aux infiltrations, si bien que la charge des bâtiments et les forces climatiques qui y sont liées pourraient entrainer, à terme, l’effondrement des fondations et des structures porteuses. C’est en tout cas la version officielle rapportée par la Garde Nationale pour la Sauvegarde Géologique (GNSG) et confirmée par la municipalité de Sunnydale.

          Le plus improbable aujourd’hui demeure toutefois l’activité de la Garde Nationale et des autorités de l’état sur le campus de la modeste UCS, alors que ce problème reste celui du Gouverneur de Californie. Depuis deux semaines, les bâtiments dans un rayon de près de 2km autour de Lowell House sont fermés et les rues interdites à la circulation. Pour les résidents alentours, qui doivent se reloger à la rentrée prochaine, c’est la consternation !

          Le doyen de l’Université, David Guerrero, doit faire avec les perturbations et calmer les esprits des résidents. « Je ne sais même pas quoi leur dire ! ça a été décidé du jour au lendemain, et sans ma concertation ! J’ai eu un coup de fil de la Maire en personne pour me dire que le GNSG allait entamer des travaux dans les fondations, et que l’ordre venait directement de Washington. Je n’ai pourtant reçu aucune visite de professionnels ou de sismologues quelconque pour m’informer de l’état des fondations de mon campus. J’ignorais que le tremblement de terre du 25 Avril avait provoqué autant de dégâts. On a bien eu un autre tremblement de terre en Janvier, mais c’est commun en Californie ! »

          La Maire de Sunnydale, Helen Crawford, a toutefois expliqué : « Cela n’a pas été décidé du jour au lendemain, bien au contraire. Mon prédécesseur, Mr. Wilkins, l’avait déjà évoqué l’an dernier. Nous avons été trop négligeant des problèmes sismiques ici à Sunnydale. Il y a finalement assez peu d’endroits aux États-Unis aussi criblés de cavités souterraines et de lignes de faille comme ici. Je suis satisfaite et même rassurée de voir Washington élever le problème à un niveau national et envoyer le GNSG en personne. La fonction publique a certainement plus les compétences qu’une entreprise privée pour assainir un terrain sur la voierie publique comme celui-ci. »

Plan du campus de Sunnydale

          Si la Maire de Sunnydale prend autant le problème à cœur, c’est peut-être aussi parce qu’elle tient à éviter d’autres drames qui nuirait à la réputation déjà sulfureuse de sa ville et de sa prestigieuse université. Le taux record d’abandon de ces dernières années, les bizutages qui ont entrainés des accidents mortels, et la mascarade de Lowell House d’Avril dernier, où les fêtards criaient aux fantômes, n’a pas servi une image favorable aux yeux du pays. Sans compter que Lowell House et Alpha Delta ont perdu leur charte de fraternité cette année à cause d’évènements malheureux.

          Aucun des résidents de Lowell House ne s’est exprimé ni même plein sur la réquisition des lieux, et 66 des 74 habitants qui logeaient dans la demeure se sont désinscrits de UCS. L’ancien pensionnat des années 50 aura connu une fin bien amère.  

          Helen Crawford ajoute qu’aucune date de fin de travaux n’a été fixée, et que la zone est interdite de façon indéterminée. Elle souhaite que les choses soient bien faites, et explique que c’est pour la même raison que le lycée de Sunnydale ne rouvrira pas avant 2002 au plus tôt. « Si nous ne prenons pas les précautions nécessaires, avec le réseau souterrain instable qui sillonne notre ville, c’est Sunnydale toute entière qui pourrait finir dans un cratère un jour ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *