Lurk | Le court-métrage adapté du comics Fray enfin sorti. Partage entre émotion et déception…

On l’attendait depuis longtemps, le court-métrage « Lurk », basé sur le comics Fray de la franchise Buffy, est sorti sur Youtube. Ce qui était l’adaptation du comics Buffy sans doute le plus ingénieux, et le concept le plus original pour offrir une suite à Buffy contre les vampires, était donc attendu au tournant, d’autant qu’il se faisait désirer depuis plus de deux ans. Il aura finalement fallu patienter jusqu’aux 20 ans de la série pour le voir, au milieu des nombreuses autres surprises qui viennent rendre hommage à notre série préférée. 

FrayTPB

Le film s’avère finalement être un « très » court-métrage de moins de sept minutes. Certes stylé visuellement, joué par des comédiens plutôt bons et bien choisis, et orchestré par une musique entraînante, le film demeure une déception pour nous. Une déception parce que sept minutes c’est beaucoup trop court pour se réjouir. Le début est plein de promesses, et à peine à t-on le temps d’être pris dedans que le clap de fin raisonne ! La frustration à l’état pur ! Nous en voulons plus. Nous voulons une suite à cette idée pleine de promesses ! Et pourquoi pas une série de courts-métrage comme celui-ci pour aller plus loin dans l’histoire ? 

Voyez ce film comme un flashfoward, une vision du futur sur la lignée des Tueuses, qui soulève une foule de questions à laquelle nous allons devoir imaginé les réponses. La Faux des Tueuses reste peut-être notre seule balise, un point de repère qui nous procure de jolies émotions… 

Jugez plutôt par vous même si vous ne l’avez pas encore vu :

Sans titre 1

Résumé

Haddyn, XXIIIe siècle. Le faussé séparant la classe sociale des riches de celle des pauvres n’a jamais été aussi important. C’est dans l’un des nombreux bidonvilles de la mégapole que vit Melaka Fray. Depuis la mort tragique de son frère jumeau Harth, elle subvient à ses besoins en effectuant quelques larcins lorsqu’elle est frappée par le destin. Elle découvre qu’elle est l’Elue. Elle a été activée au vu de la croissance inquiétante des Noctos (Lurks en anglais), mot futuriste désignant les vampires de son époque. Le seul problème c’est qu’elle se retrouve totalement livrée à elle-même pour découvrir ce que cette nouvelle fonction implique.

Si vous souhaitez tout savoir du film, nous vous proposons la lecture captivante du dossier de notre co-web Faith Lehane : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *