Tout Doit Finir Un Jour – Partie IV


Fan fiction classée N-18

 

Après une avancée qui dura de longues minutes durant lesquelles chacun n’osa avancer un mot, Angel déposa Buffy au tournant d’un boyau tout humide mais sur une partie du sol néanmoins bien sèche.
– » J’ai froid !  » Déclara t’elle aussitôt en levant son visage vers lui.

Elle s’attrapait elle-même comme pour empêcher ses dents de claquer, la vision d’une autre nuit traversait instantanément l’âme d’Angel comme pour mieux remuer le passé.

– » Mets mon manteau.  » Murmura t’il en se défaisant du vêtement.
Buffy s’y engouffra aussitôt tandis que Dawn remontait la fermeture éclair de son blouson à son grand maximum.
– » C’est vrai qu’il n’a pas l’air de faire chaud.  » Avança Spike.
– » C’est surtout l’humidité ambiante.  » Rajouta Buffy.
– » ça va ?  » Lui demanda Angel en lui touchant une épaule.
Buffy acquiesça de la tête pour dire oui puis fit enfin bouger ses pieds nus et glacés pour se déplacer un peu à travers la largeur du boyau.

– » J’en peux plus !  » Annonça Dawn en se laissant tomber assise contre une des parois humides.
Buffy se tourna vers elle.
– » C’est vrai qu’on a marché longtemps.  » Sourit-elle à sa jeune sœur.
– » Et je n’ai pas votre endurance.  » Rajouta Dawn en se relevant comme pour dire qu’elle faisait malgré tout parti des champions.
Buffy s’avança jusqu’à la toucher, caresser ses longs cheveux caramel tandis qu’Angel et Spike se lançaient dans une conversation à bâtons rompus.

Elle savait qu’ils étaient dans une situation plus que critique, qu’ils n’étaient peut être jamais tombés tous aussi bas.
Elle fit cependant briller son regard face à la bravoure de Dawn qui disait je suis là et toujours debout.
– » Tu est forte.  » Déclara Buffy en lâchant finalement sa jeune sœur.

– » Buffy ?  » Questionna Dawn.
– » Quoi ?  »
– » Tu es drôle dans ce manteau.  » Sourit Dawn.
– » Je sais.  » Sourit Buffy pour le manteau d’Angel qui lui dessinait une traîne de princesse tandis que désormais elle se concentrait sur les manches qu’elle s’était mise à retourner sur elles-mêmes afin de libérer ses mains plus facilement.

– » Bon !  » Déclara t’elle soudain en se tournant vers les deux vampires qui commençaient à se quereller face au plan de bataille à suivre.
Angel et Spike se suspendirent aussitôt dans les mots et le geste pour juste rester accrochés au petit bout de femme que représentait Buffy à elle toute seule.
Et à travers l’espace réduit de l’égout elle s’était mise à arpenter le sol d’un air si résolument buté qu’elle semblait capturer à elle seule toute la lumière ambiante pour juste la redistribuer.
La redistribuer sur chacun de ses demis tours, la redistribuer sur chaque envol que prenait sa traîne noire.

Buffy s’arrêta sur un demi tour en question pour planter Angel du regard.
– » Spike a raison !…On doit retourner à l’hôtel.  »
– » Merci.  » Acquiesça Spike tandis qu’Angel déclarait.
– » C’est trop dangereux !  »
– » Mais regarde nous !  » Lança Buffy en écartant largement les bras de son corps.
Muettement, les deux vampires la mangèrent des yeux et avalèrent leur salive tant elle était belle dans l’instant.

– » Quoi !  » Interrogea Buffy.
– » Rien.  » Murmura Angel tandis que Spike la lâchait du regard pour reprendre ses esprits.
– » Nous n’avons aucune arme, et je suis en pyjama je te rappelle !  » Lança Buffy sur Angel et du regard de l’Elue.
Angel s’avança jusqu’à la toucher.

– » Buffy, je sais que Connor viendra nous rejoindre avec ce qu’il faut.  »
– » Et si il ne vient pas ! « 

Quelques secondes de silences s’installèrent le temps que Spike rajoute en se tournant vers le couple.

– » Buffy à raison, nous ne savons pas ce que sont devenus les autres.  »
Angel se retourna gravement vers lui mais n’avança aucun mot, Spike parla alors.
– » A l’hôtel, il y a peut-être déjà des réponses.  »
– » Ou Mains Fourchues qui attend Buffy de pieds fermes !  » Renchérit Angel.
– » Ton obsession à vouloir la protéger de tout aveugle ton jugement.  » Déclara Spike en acérant son regard azur pour mieux perforer le regard ténébreux.
– » C’est que je ne veux pas qu’on la sacrifie Elle, et pour quoi que ce soit.  »
– » Eh !…Moi non plus !  » Cracha Spike en haussant la voix.
– » Ah oui.  » Laissa siffler Angel en pensant à la mort de Buffy où Spike n’avait été en mesure de rien.
Spike jura entre ses dents sachant bien où le vampire brun voulait en venir.
– » Tu n’étais pas là, tu ne peux pas savoir, non…  » Lança t’il brusquement furieux tandis qu’Angel lui coupait la parole sur le même ton.
– » Mais si j’avais été là…  »
– » Monsieur a préféré perdre son temps dans une dimension parallèle !  »
– » ça suffit ! Taisez vous !  » Hurla presque Buffy pour les faire cesser.

En remuant sur eux même pour digérer leur colère, les deux vampires collèrent leurs regards sur le sol afin de lâcher celui plein de courroux dont Buffy les gratifiait.

– » Buffy ne me dit pas qu’il va falloir qu’on remarche jusqu’à l’hôtel.  » Se plaignit Dawn lasse à l’avance d’une marche qu’elle savait longue, pénible, et pleine d’obstacles.
– » Je te porterai la demi portion.  » Avança Spike en relevant la tête.

Angel se redressa à son tour lentement pour mieux fixer Spike.
Et leurs regards qui se croisaient en urgence parlèrent aussitôt le même langage.
– » Qu’est ce qu’il y a ?  » Demanda Buffy tandis que brusquement le sol se mettait à trembler.
Et déjà elle se retrouvait dans les bras d’Angel qui filait droit devant tandis que Spike s’emparait de Dawn pour mieux avancer lui aussi.

– » Les démons, ils sont là, à nos trousses, à tes trousses Buffy.  » Marmonna Angel en hésitant entre deux boyaux sur la direction à prendre.
Il s’engagea dans celui de droite Buffy demandait déjà.
– » Mais il fait jour dehors ! Comment ils ont pu entrer !  »
– » Ce ne sont pas des vampires je te rappelle et ils doivent pouvoir marcher à la lumière du jour comme Lorne le fait.  »
Par-dessus l’épaule d’Angel, Buffy accrocha le regard de Spike qui parlait à son tour.
– » Mais ils aiment la fréquentation des Supers Vampires si tu veux mon avis !  »
En levant son regard sur le visage qu’Angel présentait bien trop grave pour être autrement que fermé, Buffy compris que c’était ce qu’ils avaient vu à feu Sunnydale.


Angel finit par pester entre ses dents en réalisant que malgré les différentes directions empruntées, les démons avançaient toujours dans leurs pas, se rapprochant de plus en plus dangereusement. Et les secondes qui filaient le temps lui criaient juste que irrémédiablement l’inévitable allait arriver, la confrontation puis l’assaut.
Ils suffisaient d’entendre les éboulements dans leur dos et le martèlement du sol qui se faisait plus intense sur chaque battement de cils ou presque pour en être certain.

Arrivés à une intersection, Angel stoppa sa petite troupe malgré le diable derrière eux.
– » Pourquoi tu t’arrêtes ? !  » Cria Spike en urgence et en resserrant son étreinte autour de Dawn tandis qu’Angel avalait sa salive comme pour s’aider à détacher Buffy de lui, finir par la déposer Elle sur le sol.
Aussitôt il plongea son regard chocolat dans celui émeraude et plein d’interrogation que Buffy levait vers lui.
Elle semblait si minuscule perdue dans la profondeur de son long manteau et presque fragile sur l’instant.

– » Pardonnes moi.  » Murmura Angel.
– » Quoi ?  » Laissa passer Buffy mais déjà Angel se transformait pour prendre son visage vampirique.
Un battement de cils plus loin il plantait ses crocs acérés dans le cou fragile de l’Elue.
En agrippant la chemise d’Angel, Buffy trembla sur elle-même en laissant passer le gémissement de la douleur, Spike sursauta en laissant presque Dawn lui échapper, mais déjà Angel se rétracter en reprenant son visage humain.
Aussitôt il passa ses doigts longs et fins sur la jugulaire de Buffy qui pulsait et dans le mouvement il aspergea du sang de l’Elue l’une des parois du boyau face à lui.
Il en remit une couche juste avant de reprendre une Buffy flageolante dans ses bras, alors seulement ils empruntèrent le boyau opposé.

Et tandis que Buffy le regardait gravement, Angel se penchait sur la marche de ses pas pour juste passer sa langue, peut-être mieux la goûter, en tout cas effacer la blessure, effacer les traces de sang qui souillaient encore le cou fin et délicat.
Quand il se redressa, ils restèrent suspendu du regard.

– » Dis moi au moins que tu y a pris du plaisir.  » Plaisanta Buffy pour faire lever l’atmosphère lourde et pesante qui semblait vouloir s’installer entre eux.
– » Tout de toi m’est plaisir.  » Affirma simplement Angel.
Buffy esquissa un petit sourire satisfait tandis qu’Angel regardait à nouveau droit devant lui et que Spike questionnait.
– » Tu crois que ça va marcher ?  »
Angel se stoppa à nouveau en se dessinant cette fois un demi sourire.
– » ça a marché.  » Déclara t’il.
En effet le bruit fracassant qui les poursuivait depuis plusieurs minutes était en train de s’éloigner pour mieux s’étouffer.

– » Comme on peut se faire berner de nos jours !  » Lança Spike brusquement amusé.

Tous eurent un sourire satisfait en reprenant une avancée qui les mènerait sans plus de détours droit au sous-sol de l’Hôtel Hypérion.

 

L’escalier en sous sol qui menait jusqu’au hall de l’hôtel ne tenait pratiquement plus debout tant l’avancée des démons avait du être puissante.

– » Et bien au moins on sait qu’ils sont passés par là pour rejoindre les égouts.  » Essaya de plaisanter Buffy tandis qu’Angel poussait la porte en surface qui ne tenait plus que sur un de ses gongs.
A peine le seuil passé, les bras presque coupés, Angel laissa Buffy glisser doucement le long de son corps. Et tandis qu’elle prenait pieds sur le carrelage, il laissait Spike et Dawn lui passer devant.
Il ne pouvait plus faire un pas.
Son regard brusquement trop brillant pour être autrement que larmoyant s’était brusquement figé et il ne fixait qu’une seule chose, le comptoir de réception.
Le comptoir de réception défoncé ou Connor était renversé d’un regard vers le ciel.
Et le regard du jeune Connor se présentait si vitreux qu’Angel n’avait pas besoin d’accrocher le madrier planter dans son ventre pour savoir qu’il était mort depuis au moins une bonne heure.

Le pleurnichement étouffé de Buffy le tira cependant de sa torpeur.
– » Willow !  » Répétait-elle d’un gémissement et en écartant du corps de la jeune sorcière des débris en tout genre qui se présentaient comme autant d’obstacles encombrants.

Et sur l’avancée de ses pas pour rejoindre une Buffy penchée sur elle-même et déjà presque à genoux, Angel découvrait toutes l’étendue des dégâts.

Un Lorne plus que crucifié et qui tapissait l’un des murs du hall.
Les murs toujours debout mais entièrement défait de toutes formes de moulures ou d’artifices, les meubles pour la plupart explosés, le carrelage pour la plupart éventré.
Les murs étaient toujours debout certes mais une tornade semblait avoir tout simplement dévasté l’endroit, même le grand escalier avait perdu une bonne part de ses marches.

– » Willow !  » Pleura Buffy cette fois à genoux et en prenant une des mains de son amie.
Brusquement elle se dessina un sourire attendrit qui ne lui servit qu’à une seule chose, avaler ses larmes qui coulaient.
– » Willow !  » Sanglota t’elle à nouveau en écartant les doigts que la jeune sorcière s’obstinait à vouloir garder repliés.
– » Elle est morte Buffy.  » Murmura Angel en s’agenouillant à son tour.
Pour la main d’Angel qui venait de se poser sur une des ses épaules qui tremblaient, Buffy pleura juste je sais tandis qu’elle essuyait la larme de sang qui perlait sur un des coins de la bouche que Willow garderait désormais close à jamais.
– » Viens, il ne faut pas rester là.  » Murmura Angel en la prenant par un bras pour la mettre debout.
Ce fut l’instant que choisie Dawn pour éclater en sanglots, les mains contre son visage elle ne voulait plus rien voir, ni plus rien entendre.
Buffy voulu se tourner vers elle mais sa vision périphérique attacha au passage le corps de Connor. La main contre sa bouche elle étouffa un sanglot de plus en ramenant aussitôt son regard délavé sur Angel.
Au regard fixe, profond, et trop plein d’éclats que son vampire lui dédiait Buffy compris qu’il savait déjà.
Sans le quitter des yeux, elle détacha les doigts qu’elle gardait toujours sur sa bouche pour tenter de poser doucement sa main sur la soie déjà malmenée de sa chemise. Elle n’atteignit jamais son but car déjà son regard émeraude venait de changer.
– » Giles.  » Murmura t’elle.
Et aussi sûrement que si une mouche l’avait piquée elle s’élança vers ce qui restait du grand escalier.
– » Buffy !  » Cria Angel en s’élançant sur ses pas et sur l’envole de son manteau qu’il coursait pour la première fois.

Il passa devant elle et y mit toute sa vitesse de vampire pour arriver le premier.

Il ne voulait pas qu’elle voit avant lui, il ne voulait pas qu’elle découvre un tableau insupportable à sa vue.
Les déchés de Lorne éparpillés dansaient encore devant ses yeux alors il renforça sa vitesse pour traverser ce qui restait de sa chambre et enfin atteindre le balcon.

En découvrant Giles, aussitôt Angel se stoppa en jurant.
L’instant d’après il fermait les yeux comme pour gommer le tableau, comme pour se souvenir de celui qu’avait été Giles, avant.

Seules les lunettes qui tentaient encore de s’accrocher un tant soit peu sur son nez rappelaient l’ancien Giles.
Son corps déformé qui gisait abandonné dans un coin n’était que bouillie ensanglantée et le trou béant qui marquait si largement sa poitrine ne laisser entrevoir aucun cœur pour la bonne raison que le cœur était là, sur le sol, posé tout à coté de celui qu’il faisait vivre encore quelques heures plus tôt.

En entendant les pas de Buffy, Angel rouvrit les yeux et se précipita à l’intérieur pour la cueillir sur son avancée, la stopper, l’arrêter là tout contre son torse.

Nichée entre ses bras forts, elle leva sur lui le regard décidé de l’Elue.
– » Laisse moi passer.  »
– » Non, n’y va pas Buffy.  » Avança Angel d’une voix enrouée.
Elle verrouilla ses lèvres pour les empêcher de trembler mais à la façon dont elle le regardait Angel compris très vite qu’il fallait qu’il s’écarte avant qu’elle ne l’écarte elle-même.
Alors il laissa retomber ses bras protecteurs le long de son corps pour juste la laisser le quitter des yeux, s’écarter, passer doucement dans son dos afin d’avancer tout aussi doucement vers le balcon du massacre.
Angel se retourna vers Buffy à l’instant où elle enjambait la porte fenêtre. Instantanément, il la vit se tétaniser. En avançant vers elle, il observa l’espace d’un instant sa petite main pourtant si forte qu’elle attachait fermement au chambranle de la fenêtre au point de ne pas vouloir le quitter, au point de le serrer trop fort jusqu’à ce qu’il s’effrite sous ses doigts, jusqu’à ce que ses doigts fasse exploser le bois.
Pour son regard figé sur ce qui restait de Giles, Angel posa doucement une main sur une de ses fines épaules.
Elle leva vers lui un regard si délavé qu’il paraissait presque vide de toutes émotions.

– » Et oui,…j’ai voulu voir.  » Laissa t’elle échapper.
– » Buffy.  » Murmura simplement Angel.
La seconde d’après elle se pliait presque en deux pour s’écroulait en sanglots contre lui.

Brusquement ses jambes semblaient se dérober sous elle, brusquement son cœur semblait juste crever.
En agrippant fermement ses épaules, Angel ramena face à lui sa tête blonde qui roulait de douleur emmagasinée trop vite.
– » Buffy.  » Murmura t’il sachant bien que les larmes qu’elle laissait percer étaient la meilleure des délivrances.

– » Rien n’est jamais simple. Dès que je reprends confiance en la vie, elle s’obstine à me tirer en arrière. Dis moi,…dis moi que la vie c’est pas ça ! Est-ce que ça va devenir plus facile ?  » Sanglota t’elle en pleine crise.
– » Tu veux dire, la vie ? « 
– » Oui. Elle devient facile un jour ?  » Pleura t’elle en s’abattant contre une de ses larges épaules.
– » Tu veux que je te dises quoi ? « 
– » Mens moi ! « 
– » Oui, elle devient très simple. Les bons sont toujours valeureux et loyaux, les mauvais sont facilement reconnaissables à leurs cornes pointus, à leurs chapeaux noirs. Et les bons sont toujours victorieux et les méchants rôtissent toujours en enfer. Personne ne meurt jamais, tout le monde vit heureux jusqu’à la fin des temps. « 
– » Menteur ! « 
Il l’enleva dans ses bras pour lui faire quitter le balcon.

Une minute plus loin il la déposait sur le rebord de sa baignoire et ouvrait presque en grand les deux robinets.
Le visage maculé de larmes qui ne coulaient plus, Buffy leva son regard vers lui en le laissant désormais écarter son manteau.
Angel la ramena à lui, le manteau glissa sur le sol, alors interdite Buffy le laissa défaire de ses doigts souples les boutons de son pyjama qu’il avait lui-même attachés quelques heures plus tôt.
La veste du pyjama alla rejoindre le manteau, Angel tira sur le cordon qui encerclait la taille fine de Buffy.
Le pantalon alla rejoindre sa veste, Angel fit glisser sa main sur le ventre de Buffy en allant chercher une des ses petites mains, celle là même qui avait exploser le bois de la porte fenêtre.

– » Tu t’es blessée.  » Murmura t’il en inspectant avec attention la paume entaillée par l’effet d’une écharde de bois.
Bouleversée par son geste, par lui tout entier, et par cette sensualité qu’il dégagerait toujours quelques soit la gravité de l’instant, Buffy entrouvrit la bouche tandis qu’Angel murmurait déjà.
– » Glisse toi dans l’eau, je vais aller chercher de quoi te soigner. « 
Elle resta muette, nue, et troublée, au point de ramener tout contre elle et entre ses seins la main qu’il venait d’abandonner afin de sortir.

D’un court sanglot, elle finit par détacher son regard de la porte qu’Angel avait tiré silencieusement sur lui, alors seulement elle se tourna vers la baignoire.
Elle savait que l’eau du bain ferait du bien à ses nerfs aussi elle enjamba la faïence sans plus rien attendre.

A peine sa tête posée sur le rebord de la baignoire Buffy ferma les yeux mais les rouvrit aussitôt pour échapper aux images ensanglantées qui s’invitaient d’elles-mêmes en fond d’écran, et puis Angel était déjà de retour.

Elle était si pâle, qu’il demanda en s’asseyant à même le sol mais tout contre la faïence.
– » Ca ne va pas ?  »
– » Dans ma tête, ça se bouscule,…les images se bousculent.  » Rajouta Buffy en verrouillant finalement ses lèvres pour s’empêcher de pleurer à nouveau.
Elle rajouta cependant.
– » Dawn ?  »
– » Elle dort. Trop d’émotions et de tout, elle a fini par s’endormir sur les genoux de Spike.  »
– » Trop d’émotions et de tout.  » Murmura Buffy.
Angel lui déroba sa main blessée qu’elle gardait pourtant immergée.

– » Pourquoi tu veux me soigner, tu sais bien que je cicatrise aussi vite que toi ou presque.  » Laissa passer Buffy presque lasse tout à coup et regard planté au plafond.
– » Oui mais l’écharde que tu as dans la main ne sortira pas toute seule ou alors dans très longtemps.  »
– » J’ai une écharde dans la main ?  » Questionna Buffy comme si tout à coup c’était devenu la chose la plus surprenante qu’elle n’ait jamais entendu.
Elle ramena soudainement la paume de sa main face à ses yeux et à son front buté.
– » Ah oui.  » Murmura t’elle pour elle-même en se laissant reprendre la main.
– » Tu vois.  » Murmura Angel en espérant lui faire décoller son regard du plafond.
Mais elle restait figée et inerte alors Angel se pencha sur la main qu’elle lui abandonnait si facilement.
A l’instant où il écartait les chairs déjà entaillées, Buffy murmura.
– » Je sens que tu vas me faire mal.  »
Il leva son regard vers elle, elle tourna sa tête vers lui.
– » Non.  »
Il se pencha à nouveau sur la main. Buffy rajoutait déjà.
– » C’est ma pince à épiler ?…Tu as fouiller dans mes affaires ?!  »
– » Oui.  » Se sourit Angel à lui-même.
– » Tu sais que je déteste qu’on fouille mes affaires.  »
– » Je sais.  »
– » Et tu l’as fait quand même !  »
– » Oui.  » Rajouta Angel en levant entre eux la pince et l’écharde prise au piège.
– » Tu m’as fait mal !  » Laissa injustement passer Buffy en laissant une larme rouler.
Angel abandonna la pince sur le sol pour s’appliquer à poser une de ses grandes mains sur la joue qui pleurait.
De son pouce il essuyait la larme qu’elle lui livrait si difficilement, elle faisait encore rouler sa nuque pour tourner sa tête davantage vers lui.
Brusquement elle serra fort ses paupières pour éteindre l’émeraude de ses yeux, pour empêcher ses larmes de passer la barrière de ses cils.
– » J’ai mal…j’ai si mal Angel.  »
– » Je sais…Essaies de ne pas y penser.  »
Elle rouvrit les yeux pour aller se noyer dans son regard ténébreux.
Les secondes défilèrent. Angel finit par laisser glisser sa main de la joue ronde et humide.

– » Essaies de ne pas y penser.  » Murmura t’il à nouveau.
-« Viens m’embrasser.  » Ordonna presque Buffy dans un souffle……………..A suivre……………….

Son regard était si déterminé qu’en la ramenant d’avantage à lui, Angel su parfaitement qu’elle avait juste besoin d’un baiser non pas pour un peu de douceur mais pour juste effacer le présent.

En entrant dans sa bouche il n’eut pas besoin d’y mettre toute sa conviction, de tout temps cette jeune humaine serrait déjà si fort ses intérieurs que le baiser se présenta pour lui aussi comme l’échappatoire qu’il n’attendait pas.
Elle le prenait par le cou comme la bouée de sauvetage qu’il représentait, il la prenait à la nuque pour la laissait le manger à travers sa bouche entrouverte.

En faisant siffler sa respiration, Buffy brisa le baiser pour aller aussitôt se noyer contre une de ses larges épaules.

– » Buffy.  » Murmura Angel en recevant la tête blonde dont les cheveux se dessinaient en lianes à travers la mousse du bain.
– » Dis moi que tu m’aimes, ça me suffira.  » Murmura Buffy au hasard.

Angel l’écarta de lui pour capturer sa lumière de l’instant, laissa des secondes silencieuses s’installer entre eux, puis lui déposa sur les lèvres un léger baiser presque distrait avant de la laisser à son bain.
Il quitta la salle de bain sans plus attendre, Buffy s’immergea jusqu’au cou dans l’eau bienfaisante.

En pénétrant dans le hall dévasté, le vampire brun se heurta au vampire blond.
– » Dawn ?  » Questionna Angel.
– » Je l’ai couché dans une des chambres…Buffy ?  »
– » Elle prend un bain.  » Murmura Angel perdu avec lui-même en s’apercevant que Spike avait fait disparaître l’insupportable du tableau.

– » Je…Je les ai enterré comme j’ai pu au sous sol.  » Laissa passer Spike presque imperceptible.
Angel acquiesça d’un battement de cils qui renvoya toute sa tristesse, toute son impuissance à pouvoir changer les choses.

– » Giles ?  » Demanda Spike.
– » Il est resté sur le balcon, je m’en occuperai moi-même…Où est Gunn ?  » Rajouta subitement Angel.
– » Enterré avec les autres.  » Laissa entendre Spike.
Alors Angel compris que la mort du jeune humain lui avait échappé dès leur arrivée tant il s’était laissé atteindre par la mort de Connor et par le chagrin dégagé par Buffy.

A force de tourner sur lui-même face au hall dévasté, Angel remonta jusqu’à sa chambre.
Quelques secondes plus tard, aussi vif que l’éclair il était de nouveau face à Spike.

– » Tu sors ?  » Questionna le vampire blond face au manteau avec lequel Angel se dessinait à nouveau.
– » Si je ne reviens pas, prends soin de Buffy et de Dawn.  »
Et déjà il marchait à travers les décombres pour rejoindre la porte du sous sol.
– » Ah merci, et si  » mains fourchues  » débarque je fais quoi moi ?!  » Lança Spike en écartant les bras, en fixant le dos d’un Angel qui avançait décidé.
– » Tu l’embrasses pour moi.  » Murmura Angel pour lui-même en arrachant la porte qui ne tenait pratiquement plus debout.

– » Tu pourrais au moins me dire où tu vas ?!  » Jeta Spike.

Angel descendait vers les égouts sachant bien que  » mains fourchues  » ne repasserait pas par l’hôtel, sachant bien que  » mains fourchues  » et les siens s’étaient repliés, l’heure de tous les dangers était passée pour revenir frapper bien plus fort et bien plus vite d’ici quelques heures.

 

Buffy s’agenouilla sur la terre granuleuse qui avait enseveli ses amis grâce au bon soin d’un Spike attentif qui avait fini par s’occuper aussi de Giles.

Elle n’avait plus de larmes, ça n’empêcha pas Spike de murmurer.
– » Tu ne devrais pas rester là amour. « 

– » Ils étaient mes amis, les seuls que je n’aurai jamais.  » Avança Buffy d’une voix blanche.

– » Viens Buffy, remontons. « 

Avec lassitude elle se releva pour faire face à Spike, c’est alors qu’à travers son regard vide de tout une lumière vit le jour en urgence.
– » Alex…Il faut le dire à Alex.  » Rajouta t’elle en verrouillant un sanglot.
– » Oui.  » Murmura Spike en la prenant par une épaule pour l’entraîner.

– » Comment le dire à Alex ! Comment lui dire que Willow est…partie…et Giles…  »
Elle portait une main sur sa bouche pour réfréner la nausée qu’elle sentait monter, Spike lui faisait prendre l’escalier.

Brusquement sur le milieu des marches elle se retourna pour presque crier sur le vampire blond.
– » Mais où est il ?! »
– » Je ne sais pas…Tu le connais.  » Avança Spike en haussant des sourcils qui voulaient juste dire monsieur a toujours aimé jouer dans le mystérieux.
Buffy serra ses lèvres pour soutenir son front buté, la seconde d’après elle lâchait le regard azur pour faire demi tour et atteindre ce qu’il restait du hall de l’Hypérion.

 

– » Je sais que vous avez le pouvoir de le faire, alors faites le !  » Jeta Angel face aux oracles qu’il questionnait depuis quelques minutes.
– » Remonter le temps peut avoir des conséquences dramatique sur le futur. Tu es bien placé pour le savoir. « 
– » Je sais que ce jour là je n’ai pas fait le bon choix, je sais qu’à cause de moi un futur différent s’est mis en place. Si j’étais resté humain… « 
– » Imbécile ! Comment sais tu que ton futur différent devrait être le bon. « 
– » Parce que j’ai confiance en la vie.  » Lâcha Angel plein de convictions.

Un des deux oracles à la peau parcheminée d’or s’avança jusqu’à le toucher, jusqu’à perforer son regard chocolat.

– » Votre seul pouvoir est de remonter le temps, alors faites le !  » Ordonna presque Angel d’un regard brusquement obscur.
L’Oracle plein de courroux le pris à la gorge pour le soulever du sol, l’envoyer planer à travers leur temple sacré.
Angel échoua à plat ventre où son manteau n’en finissait plus de glisser sur le marbre poli.
Une colonne l’arrêta, il se redressa aussitôt pour revenir à la charge, défier les deux Oracles qui se parlaient à voix basses.
Ils plantèrent Angel du regard.
– » Ce monde là ne devrait pas être le bon, c’est de ma faute, si je n’avais pas tué l’Immortel,… « 
– » Et si l’Elue n’avait pas fait couler son sang.  » Finit un des deux Oracles.
– » Le sang de l’Elue est puissant.  » Murmura Angel d’un regard dans le vide et presque pour lui-même.
– » Aussi puissant soit-il nous n’avons pas la possibilité de t’accorder ta requête, nous ne pouvons pas remonter le temps pour toi, tu as déjà eu ta chance de ce coté là. « 

Dépité, Angel avala sa salive avant de baisser la tête face aux Oracles qui se dessinaient en vrais murs complètement sourds face à son souhait.

Les larmes aux yeux, il releva la tête quand un des deux Oracles rajouta.

– » Tu n’es pas ici pour sauver le monde, ou pour te soucier de ce qui va arriver au commun des mortels, ou te soucier encore de tout ce que tu as pu engendrer ou engendrera encore dans un futur proche ou lointain, non tu es à nouveau ici juste pour Elle, pour la sauver Elle, parce que tu sais sa vie en grave danger. Cela relève du domaine de l’amour cela ne nous concerne pas.  »
L’autre Oracle rajouta.
– » Ce n’est pas à nous de sauver ou de condamner. Tout ça a été prévu il y a des millions d’années, et il n’y a aucun moyen de l’arrêter…L’ancien fera couler son sang et ouvrira toutes les bouches de l’enfer en même temps. Tu ne sauveras pas l’Elue, pas cette fois.  »
– » En tuant mains fourchues je la sauverai !  » Affirma Angel d’un ton sourd.
– » Je ne suis pas clair. Je ne veux pas dire que tu n’arriveras pas à la sauver, je veux dire que tu la laisseras mourir.  »
– » Quoi.  » Avança Angel juste audible.
– » Les Anciens étaient des démons purs. Ils faisaient la guerre comme on respire… sans fin. Les plus grands ont été enterrés, parce que la mort n’était pas toujours leur fin. En tuant l’Immortel tu as brisé les sceaux sacrés. Tu as réveillé l’Ancien que tu appelles mains fourchues et tu as forcement libéré son essence à travers toute la planète.  »
– » Mais si je le tue son essence s’évaporera de toutes les bouches de l’enfer et tout se rendormira !  »
– » Son essence rejoindra alors son corps mort mais afin d’éviter l’emprisonnement de ce corps désormais mort, sur le chemin elle entrera dans chaque être vivant rencontré. Alors tel un raid aérien l’essence s’agrippera aux âmes afin de juste les liquéfier, les brûler. Des villes entières avec des milliers de personnes mourront dans l’agonie si tu le tues désormais. »
– » Non.  » Murmura Angel en marquant un pas de recul tant il restait abasourdi par des révélations qu’il avait déjà vécu face au retour du dieu Illyria.

– » Laisses mourir l’Elue. Ton monde n’existe plus, voici venir le leur.  »
Angel planta d’un regard furieux l’Oracle qui venait de rajouter et se dirigea vers la sortie.

– » Si tu le tues, ce sera une lamentable erreur de plus engendrée par tes soins.  » Précipita l’Oracle.
Face au mur de sortie, Angel planta l’encre de son regard noir sur le passage qu’il attendait qu’on lui ouvre.
L’Oracle rajouta encore.
– » C’est de la folie !…Pour la sauver Elle tu n’as pas le droit de détruire par avance des villes entières de ton monde. « 
– » Que le monde aille se faire foutre !  » Lança Angel sans bouger pour autant.

Lèvres pincées, l’Oracles qui avait parlé s’accompagna d’un geste de la main pour expédier le vampire hors de leurs murs.

– » Toujours aussi têtu.  » Avança alors l’Oracle en question.
– » Il est un champion.  »
– » Plus pour longtemps,…sa fin est proche…Je serai au regret de ne plus le voir.  »
– » Ma sœur vous êtes incorrigible. Vous avez un faible pour ce démon avec une conscience ?  »
Le demi sourire enjoué que l’Oracle féminin dessinait par en dessous incita son frère à rajouter presque amusé tout à coup.
– » Je m’en suis toujours douté.  »
Et tandis qu’ils avançaient en s’évaporant à travers le large couloir qui faisait une partie de leur monde, on pouvait encore les entendre chuchoter.
– » C’est un champion qui a toujours avancé en suivant son cœur.  »
– » Son amour pour l’Elue va le destituer de son statut de champion.  »
– » Je sais. « 

 

Les larmes aux yeux, Angel avançait les mains enfoncées dans les poches de son long manteau.
Et si il avançait sans se presser à travers les égouts, c’est qu’il avait besoin de réfléchir, réfléchir loin de Buffy, réfléchir loin de l’hôtel Hypérion où le sang du massacre agressait de part trop son odorat hors du commun.
Buffy n’était pas Fred, le monde pouvait bien aller au diable, il ne la laisserait pas mourir Elle.

Sous la torture de ses pensées qui filaient décousues, il se stoppa net pour frapper de colère la paroi humide du boyau qui le voyait cheminer.
Le premier coup de poing qui entailla pourtant ses doigts ne leva aucunement l’injustice qu’il ressentait au fond de lui, aussi il mit toute son ardeur sur le coup suivant.
Sous l’impact la paroi trembla en s’éboulant un peu, par la douleur le vampire vit les étoiles et c’est sans doute pour ça qu’il invectiva subitement le ciel en levant la tête vers le plafond du boyau.
– » Vous ne pouvez pas nous laisser tranquille !…Oubliez nous !  »
Oubliez nous, murmura t’il pour lui-même en reprenant sa marche vers Buffy.

 

Dawn, Buffy et Spike avaient débarrassé le hall du mieux qu’ils pouvaient quand Angel arriva enfin.
– » D’où tu viens ?…Tu es blessé ?  » Précipita Buffy en s’avançant vers lui.
– » Une mauvaise rencontre.  » Laissa passer Angel en secouant sa main ensanglantée afin de s’aider à retirer son manteau.

– » D’où tu viens ?  » Demanda à nouveau Buffy alors que Spike et Dawn semblaient eux aussi suspendus à sa réponse.

– » De nulle part, j’ai eu besoin de marcher…Il me faut les livres de Giles. Où sont les livres de Giles ?  »
– » Dans sa chambre…Je vais te les chercher !  » Lança Dawn en s’élançant vers l’escalier.

– » On a réussi à joindre Faith, elle va venir avec du monde.  » Annonça Buffy d’un pâle sourire qui se voulait pourtant un encouragement.
– » C’est bien.  » Murmura Angel en attachant sur elle un regard plein d’amour, un regard qui semblait la découvrir pour la première fois, un regard qui voulait dire je ne veux pas perdre une miette de toi ni aujourd’hui ni demain.

– » Je me suis dit qu’on ne serait jamais assez de trop pour aller tuer  » mains fourchues « . Alors tu vois, j’ai pris sur moi et j’ai appelé Faith.  »
– » Tu as bien fait.  » Murmura Angel en lui caressant presque distraitement une de ses joues pâles car déjà Dawn revenait et toute son attention était désormais portée sur les deux ouvrages que la jeune fille avait entre les mains.

– » Pourquoi tu as besoin des livres de Giles ?  » Demanda Spike en se laissant finalement tomber sur un des canapés dégagés de tout.
– » Des fois que tu ne t’en souviennes pas, on ne connaît toujours pas le point faible de mains fourchues. Et chaque démon à son point faible…Il suffit de le trouver.  » Rajouta Angel d’un murmure et en ouvrant un des livres au hasard.

Penché, il avançait vers son bureau avec Buffy et Dawn dans ses pas, alors Spike le suivit aussi.

Si Spike et Dawn avaient investi les fauteuils face à un Angel assis à sa table de travail, Buffy s’était elle-même assise sur un des coins du bureau.
Elle baissa son regard sur les deux livres fermés qu’Angel gardait entre ses grandes mains comme pour mieux les soupeser.

– » La réponse est là.  » Avança t’il finalement en capturant pour le compte l’attention de tous les regards présents.
– » Oui mais on est pas Giles pour déchiffrer les énigmes.  » Jeta l’inquiétude de Dawn.
– » Non, nous ne sommes pas Giles, mais Spike et moi avons vécus bien plus longtemps que Giles, et il y a des choses que nous savons que Giles n’a jamais su. Tu as confiances en nous ?  »
– » Oui.  » Laissa passer Dawn en marquant l’affirmatif de la tête.
Une affirmatif qui voulait juste dire qu’elle reprenait confiance en demain.
– » Merci.  » Murmura Buffy en plongeant dans le fond des yeux couleur chocolat que son vampire levait vers elle désormais.
Angel eut un battement de cils, Buffy rajouta aussitôt en capturant davantage dans son regard ténébreux.
– » Tu crois qu’en tuant mains fourchues, Sunnydale et toutes les autres bouches de l’enfer se rendormiront sagement et sans trop de dégâts ?  »
Prisonnier de sa propre moralité, en prise avec sa propre conscience, Angel laissa glisser quelques secondes avant de lâcher les mots du mensonge.

– » Je crois que les bons sortiront victorieux et que les méchants rôtiront pour toujours en enfer. Personne ne moura plus, et nous vivront heureux jusqu’à la fin des temps.  »
– » Menteur.  »
Angel et Buffy se dessinèrent le même petit sourire tandis que Spike s’exclamait en se levant du fauteuil.
– » Je sais que c’est pas bien le moment avec tout ce qui nous est arrivé mais moi j’ai besoin de boire un verre.
– » Je dois avoir une bouteille qui traîne par là.  »
– » Pas d’alcool, du sang…Je ne sais pas toi mais moi j’ai besoin de me nourrir si je veux donner mon maximum au combat…et c’est pareil pour vous les filles !  » Rajouta Spike convaincu et dans un geste presque théâtral.
– » Je ne sais pas si je vais pouvoir avaler quoi que ce soit.  » Murmura Buffy.
– » Peut être un glaçon.  » Plaisanta Dawn.
– » Spike a raison, il faut penser à se nourrir.  » Avança Angel en posant les livres sur la table de son bureau et en se levant à son tour.
– » Tu viens avec moi la demi portion ?  » Lança Spike sur l’envol de son manteau qui prenait déjà la sortie.
Il s’arrêta depuis le seuil pour voir Buffy donner d’un regard son accord à Dawn.
– » Tu as de l’argent ?  » Lui demanda Angel.
– » Une paire de crocs !  »
– » ça doit suffire.  » Laissa échapper Angel presque amusé tandis que Buffy se dessinait son premier vrai sourire depuis le drame.
Spike et Dawn prirent le large à travers les égouts, Buffy s’installa un livre en main sur un des fauteuils tandis qu’Angel reprenait sa place en ouvrant l’autre livre.

Les pieds sur le bureau il avait callé le livre en question contre ses genoux comme pour mieux le cerner quand Buffy le sortit de ses pensées.
– » Mon amour !  »
– » Hum !  »
– » Giles avait marqué cette page,…c’est sûrement pour un bonne raison.  » Rajouta t’elle en s’avançant vers lui.
Elle passa dans son dos et se pencha contre son profil parfait pour poser son livre par dessus celui qu’il gardait ouvert.
– » Regarde, c’est là.  » Murmura t’elle en le gardant prisonnier par ses bras longilignes.
Angel saisit une des mains qu’elle abandonnait contre son torse pour juste en embrasser l’intérieur chaud et humide, et où la vie circulait.
Alors seulement il se pencha sur le livre de Giles avancé par Buffy.

Un dessin semblait dessiner un vent de folie sous lequel s’imageait des enfants tous déformés à force d’hurler douleur et désespoir à la nuit.

– » Ce vent à l’air terrifiant, on a l’impression qu’il les fait agoniser, qu’il les brûle de l’intérieur.  » Frissonna presque Buffy.
– » Il leur vole leur âme.  »
– » Demande moi pourquoi j’ai rarement mis mon nez dans les livres de Giles. « 

Angel posa les deux livres sur le bureau et ramena Buffy face à lui, sur lui, pour juste l’asseoir sur ses genoux, la prendre dans le creux de ses bras.
La tête en repos contre un de ses bras solides elle plongea dans son regard fiévreux, il repoussa les cheveux blonds de son front pour le seul plaisir de voir se dessiner la fossette butée qu’il aimait tant.

– » Je connais le don du sacrifice que tu as mais,…mais pour moi c’est toi l’important mon amour. « 

Buffy laissa filer quelques seconde avant de parler.

– » Qu’est ce qu’il se passe, tu me fais peur. « 

– » D’une manière ou d’une autre, le monde tel que nous le connaissons ne survivra pas Buffy.  »
Elle sursauta dans son regard avant de rajouter.
– » Comment tu peux le savoir ?…Où tu as été tout à l’heure ? « 

– » J’ai été interroger les Oracles.  »
– » Les Oracles ? Comment ça interroger les Oracles ? »
– » Ils m’ont dit…ton monde n’existe plus voici venir le leur. « ………………..A suivre…………..

Buffy sursauta dans ses bras, l’instant d’après elle en sortait pour se mettre debout.

Elle fit quelques pas dans le bureau avant de se tourner vers Angel.

– » Comment ça venir le leur ?!  » Lança t’elle brusquement.

– » Venir le leur Buffy.  » Murmura Angel en se mettant à son tour debout.
– » Qu’est ce que les oracles t’ont dit d’autres ?  »
Angel enfonça ses mains dans les poches de son pantalon en levant ses sourcils bruns sur une moue qui voulait juste dire, rien de plus.

– » Mais ils ont bien du te donner des détails ? !  » Laissa exploser Buffy en écartant les bras de son corps.
– » Pas de détails.  » Laissa passer Angel en faisant à son tour quelques pas pour mieux la quitter du regard.

– » Il doit pourtant bien y avoir une solution, y’a toujours une solution.  » Déclara Buffy en s’avançant près du bureau pour saisir un des livres encore ouvert.
Le vampire se stoppa pour la regarder droit dans les yeux tandis qu’elle brandissait à son attention le livre de Giles. Il murmura alors presque pour lui-même.
– » Si on pouvait trouver de quelle façon se débarrasser de  » mains fourchues  » ce serait un grand pas en avant.  »
– » On va trouver Angel ! Je l’enverrai en enfer et le monde retrouvera la paix.  »
Pour son regard émeraude qui flambait, Angel se dessina un petit sourire qui semblait dire, j’en doute pas un instant.
Buffy lui dédia un vrai sourire.
Il marcha jusqu’à elle pour lui prendre le livre des mains, le poser derrière elle au milieu des papiers épars, la coincer elle davantage contre le bureau.
Face à son torse puissant elle leva son regard jusqu’à lui.
Il s’était penché vers elle, ses lèvres entrouvertes étaient un appel irrésistible, Buffy ne pu s’empêcher de murmurer dans sa tête.  » Il a la bouche la plus merveilleusement dessinée que le monde n’est jamais compté. « 

Elle le laissait entrer dans sa bouche à elle.
Elle le laissait poser une des ses grandes mains contre son dos.
Elle le laissait l’écraser contre lui.

Elle se sentait passionnément enlacée, étroitement enlacée, emprisonnée entre lui et la table du bureau, emprisonnée à jamais entre lui et le ciel qui s’ouvrait.

En sentant le sexe d’Angel pointer trop durement contre elle, Buffy brisa net le baiser. Aussitôt elle se réfugia dans son cou pour étouffer le sanglot de l’oubli.
Aussitôt en fixant l’invisible face à lui, il posa presque distraitement une de ses grandes mains contre sa nuque blonde.

– » J’ai envi de faire l’amour avec toi.  » Murmura t’il alors d’une voix brusquement assourdie par trop de désir.
Elle verrouilla ses lèvres tremblantes pour sortir de son cou, il ramena de l’invisible son regard trop fiévreux.
– » J’ai envi de faire l’amour avec toi.  » Murmura à nouveau Angel.
– » Moi aussi.  » Laissa passer la salive que Buffy tentait de déglutir pour s’empêcher de pleurer.

– » Laisse moi sortir de tes bras.  » Rajouta t’elle presque aussitôt d’une voix blanche et presque autoritaire.
– » Oui.  » Acquiesça Angel inaudible tandis qu’il s’écartait un peu pour laisser plus d’air à Buffy ou pour mieux la prendre à bras le corps.
Il choisit la deuxième option.

Les jambes enroulées autour de sa taille, Buffy resta suspendue d’un regard plein d’effroi et de désir mélangé.

– » Angel…on ne doit pas, on…  »
Il la bâillonna en entrant à nouveau dans sa bouche, en balayant le dessus du bureau, en la couchant elle sur le bois lisse et vernis. Ses cheveux blonds y firent aussitôt une tache ensoleillée, et déjà Buffy sentait une des mains d’Angel passer son chandail pour courir sur son ventre.
Elle gémit dans sa bouche pour une dernière mise en garde mais déjà elle ramenait ses mains pour s’en prendre aux boutons de la chemise.
La chemise noire qui comme une dernière barrière ou une dernière mise en garde voulait la garder éloignée, la priver Elle de sa peau à Lui.
Face à un Angel qui venait de lâcher sa bouche, impatiente elle en fit sauter les boutons en écartant brusquement les deux pans qui la gênaient car déjà elle sentait les mains habiles d’Angel s’occuper de son jeans. Le descendre doucement pour lui faire passer de vallon de ses petites fesses rebondies.

Sans façon elle ramena Angel à elle pour étouffer un pleurnichement sur le nu de son torse. Ça avait été si rapide, il avait fait si vite, leur désir toujours là à fleur de peau était si intense pensa Buffy en lâchant le premier râle qui envoya aussitôt sa tête blonde rouler vers l’invisible.
Elle plongeait dans le plaisir, il la rejoignait en entrant en elle avec tant de facilité, en glissant en elle avec tant d’harmonie que Buffy voyait son orgasme monter, grandir, se démesurer, sans jamais atteindre le sommet.
À bout de plaintes qui étaient autant de gémissements rapprochés, elle chercha le regard d’Angel qui au dessus d’elle la dominait toujours.
Elle le sentit croiser puis décroiser ses longs doigts à travers ceux plus petits d’une de ses mains puis le décor se brouilla à la vue de Buffy.

Le visage de Giles lui apparu net et précis.
Il se penchait sur eux deux.
Il ajustait même les lunettes sur son nez comme pour les observer de plus près.
Au dessus d’elle, Buffy vit Angel lever lentement ses longs cils pour rester suspendu dans le regard de l’Observateur.
– » Tu dois ouvrir les yeux…Le jour viendra où tu vas la mordre, il faut que tu t’accomplisses,…prend son sang !  » Jeta Giles sévèrement et d’un geste volontaire de la main.

D’un même sursaut, Buffy et Angel se réveillèrent en laissant échapper le livre sur lequel ils s’étaient chacun endormi. Ils se levèrent en urgence de leur fauteuil respectif pour mieux se faire face, s’absorbaient l’un l’autre du regard.
Ils verrouillèrent leurs lèvres pour s’empêcher de trembler l’émotion, Buffy fini par parler la première.

– » Giles ne te conseillerait jamais ça…Il a dit…  »
– » Je sais ce qu’il a dit, j’étais dans ton rêve tu te rappelles.  » Jeta Angel brutalement comme pour se débarrasser de son tremblement intérieur.
Buffy le quitta des yeux pour le laisser se reprendre.
Elle se reprit elle-même en ramassant sur le sol le livre échoué.

Elle l’ouvrit machinalement en écoutant les brides de son rêve.
C’est alors qu’elle se tourna vers Angel.
– » La réponse est dans ce livre, pas dans l’autre.  »
– » Comment tu peux le savoir ?  »
– » C’est Giles qui me l’a dit.  » Murmura Buffy en fixant l’ouvrage.

– » Buffy ?  » Questionna Angel en se demandant à quel moment Giles avait pu le lui dire.
– » Il ne me l’a pas dit directement, mais il m’a envoyé jusqu’à ton bureau pour que je te montre une page qu’il avait marqué, tu te souviens ?  »
– » Oui.  » Laissa passer Angel à peine audible tant l’inquiétude le rongeait.
Il ne comprenait pas pourquoi Giles pouvait distribuerait les bonnes clés à Buffy et lui fermer les serrures à lui. Cette entité ne pouvait pas être Giles.
Il allait parler mais Spike et Dawn revenaient, alors il s’enferma dans ses pensées en envoyant son regard cueillir les pas du vampire blond et de l’adolescente qui se dessinaient à travers l’encadrement de la porte du bureau restée largement ouverte.

– » Qu’est ce qu’il y a ?  » Interrogea Spike en déposant les poches de sang, tandis que Dawn déposait des boites en cartons d’où s’échappait un arôme de cuisine chinoise.
– » Rien.  » Laissèrent passer ensemble Angel et Buffy.
Spike leur lança un regard suspicieux puis reporta son attention sur sa nourriture à base d’hémoglobine.
Et tandis que les vampires se dirigeaient vers la cuisine pour faire sonner le micro ondes, Buffy et Dawn se jetaient sur les boites en cartons.

– » C’est pas bien chaud tout ça.  » Avança Buffy en se levant pour aller à son tour passer sa boite au micro ondes.
– » J’aime manger froid.  » Lui lança la bouche pleine de Dawn tandis qu’elle quittait le bureau.

Alors elle quitta ce qui restait du grand hall pour entamer le couloir qui menait à la cuisine.

Un pas puis un autre, elle resta muettement suspendue à la voix de Spike qui lui arrivait assourdie.
– » C’est pas possible tu dois te tromper.  »
– » Les Oracles ne se trompent jamais Spike.  »
– » Il y a forcément un moyen de l’éviter.  »
– » C’est vrai que les prophéties ne sont pas toutes inévitables, Buffy en a elle-même contrariées à maintes reprises, mais là il ne s’agit pas d’une prophétie Spike, c’est un déséquilibre du à la mort de l’Immortel, au sang de Buffy qui a créé une brèche énorme à Sunnydale, à l’essence de Buffy qui a déséquilibré la donne en créant les potentielles.  »
– » C’est ta lecture des choses !  »
– » Crois moi j’aimerai me tromper, mais c’est bien clair, si Buffy affronte Mains Fourchues elle mourra.  »
– » Comment tu peux en être sûr ?  »
– » Les Oracles me l’ont dit, ‘Laisses mourir l’Elue. Ton monde n’existe plus, voici venir le leur  »
– » J’espère que tu leurs as dit d’aller se faire foutre !  »
– » Tu crois que je supporterais qu’il touche à un seul de ses cheveux ? « 

– » Tu m’as bien dit que si on tuait Mains Fourchues, comme pour Fred et Illyria tout ce qui avait une âme sur la planète ou presque n’y survivrait pas.  »
– » L’essence de Mains Fourchues s’agrippera alors aux âmes afin de les brûler, tout ce qui a une âme ou presque n’y survivra pas sur cette planète.  »
– » C’est-à-dire nous y compris…et oui on est des démons avec une âme dès fois que tu l’aurais oublié.  »
– » Je sais.  »
– » Pas de second front alors pour sauver le monde.  »
– » Ce sera la fin de ce monde.  »
– » Alors que si Buffy meurt, les démons déferleront sur la terre mais on sera toujours là en second front.  »
– » Oui.  »
– » Qu’est ce que tu as dit aux Oracles ?  »
– » Que le monde ailles se faire foutre !  »
Angel plongea son nez dans le verre de sang qu’il avait en main, Spike le regarda boire en acquiesçant de la tête dans un mouvement si convaincant qu’il en avait fait bouger son manteau.
Ils étaient d’accord sur l’option à prendre et pour la première fois de leur existence ils regardaient peut-être dans la même direction. Ils ne voulaient pas survivre à Buffy, ni l’un ni l’autre. Si elle devait de toute façon mourir, alors ils mouraient tous ensemble.

– » Il faut réfléchir aux moyens.  » Déclara Angel en posant son verre vide à même le dessus du micro ondes.
– » Réfléchir aux moyens.  » Renchérit Spike en abandonnant à son tour son verre vide.
Alors il marcha dans les pas d’Angel qui quittait la cuisine.

Dawn leva des yeux ronds au dessus de sa boite en carton pour observer surprise les deux vampires qui se bousculaient pour passer l’encadrement de la porte.

– » Où est Buffy ?  » Demanda Angel en lançant un regard noir à Spike tandis qu’en lui rendant son regard, ce dernier remettait bien en place la carrure de son manteau en cuir qu’Angel venait de malmener pour passer le premier.
– » Au micro ondes.  » Enonça Dawn en replongeant le nez dans sa boite.
– » Quoi au micro ondes ?!  » S’exclama Spike tandis qu’Angel sortait déjà et traversait le grand hall pour s’emparer de son manteau resté là sur un des canapés.

Il fouilla ses grandes poches puis enfila son manteau en se tournant sans attendre vers Spike et Dawn qui l’avaient suivi.

– » Elle a pris les clés de la plymoute.  » Murmura Angel en s’avançant vers le comptoir de réception qu’il contourna.
– » Tu penses à ce que je pense !  » Lança Spike tandis qu’Angel farfouillait dans un tiroir qu’il avait fini par jeter à même le comptoir.
En faisant claquer dans une de ses mains le trousseau de clé qu’il cherchait, Angel fixa Spike dans les yeux.
– » Je crois qu’elle nous a entendu et qu’à cette heure elle roule vers Sunnydale.  »
– » Sunnydale ! Mais qu’est ce qu’il se passe encore !  » S’exclama Dawn.
– » Mais Buffy n’a jamais su conduire.  » Avança Spike.
– » Je te signale qu’elle sait faire avancer une voiture.  » Défendit Dawn tandis qu’Angel repassait devant eux pour s’emparer d’une épée qui semblait l’appeler en dépassant tel un drapeau par les vitres briser de l’armoire aux armes renversée.
L’instant d’après, il regarda Spike et Dawn bien en face puis marcha vers la porte.
– » J’ai toujours su que cette Viper nous servirait un jour.  » Lança Spike en resserrant dans la paume de sa main la masse d’arme qu’il venait de saisir.
Le vampire brun se tourna sur Spike et Dawn qui marchaient dans ses pas.
– » J’y vais seul, vous restez ici.  »
– » Il est hors de question que je reste ici à attendre que ça se passe !  » Lui cria Spike en se haussant de toute sa taille pour mieux atteindre le regarde noir face à lui.
– » Tu veux conduire Dawn sur la bouche de l’enfer ?! Je suis sûr que tu ferais plaisir à Buffy sur ce coup là !  » Lui cracha Angel.
– » Par l’enfer !  » Essuya Spike d’un mouvement d’épaules qui l’aida à faire baisser l’intensité de son regard azur.
– » Spike…si les choses tournent mal, si, si cette chose sort… alors ce ne sera qu’une question de jours, peut-être d’heures, avant que le reste du monde n’y passe. Buffy et moi partis, il ne restera plus que toi,…préviens Faith et prépares un second front !  » Rajouta Angel par-dessus son épaule car déjà il marchait sur la sortie.

Le soleil était là, assez bas mais toujours là.
La Viper était là toute proche garée le long du trottoir.
Angel fit passer son manteau sur sa tête et très vite il se retrouva au volant de la voiture que Spike affectionnait.

Il savait Sunnydale à peine à deux heures de route.
Il savait qu’en touchant la vallée de Sunnydale la nuit alors installée depuis plusieurs minutes le saluerait comme à chaque fois, comme pour lui souhaiter la bienvenue.
Bienvenue à un de ses fils, de ses fils éternels, nuit démoniaque qu’Angel traversait depuis deux siècles et demi comme on part en ballade, comme on peut marcher en plein jour quand on est une créature du bon dieu.
Pour cette nuit qui lui dessinerait toujours des contours subliminaux et pour laquelle il se savait pourtant un parfait paradoxe, Angel enfonça davantage le champignon d’accélérateur de la voiture de sport.
Si les choses tournaient normalement il devait arriver en même temps ou peu après une Buffy inexpérimentée au volant, ou peut-être même avant pensa Angel en sortant d’un virage qui avait fait crisser les pneus de sa voiture.


Buffy lâcha la plymoute en plein cœur des gravas et du sol battu annonçant le cratère qui avait volé la petite ville de Sunnydale.
Heureuse de se débarrasser d’une voiture qui lui avait fait voir les pierres du chemin à force d’être malmenée par ses bons soins, elle leva son regard émeraude vers le ciel.
Buffy n’avait peut-être jamais contemplé un ciel aussi noir, aussi vide, aussi malfaisant.

En allant jusqu’à pincer ses narines, l’Elue eut une profonde inspiration pour ce ciel qui la défiait presque, puis épée à la main marcha d’un air résolu et d’un pas décidé vers la crevasse qui verrait certainement la fin de ses pas. Le silence était de plomb, Angel lui tomba dessus sans prévenir.
Elle sursauta sous la main d’Angel qui venait d’agripper par surprise une des ses fines épaules.
– » Qu’est ce que tu comptes faire ton épée à la main, ils sont des milliers la dessous !  » Lança t’il d’un regard noir qui traversa les ténèbres.
D’un mouvement brusque elle libéra son épaule prisonnière pour mieux lui présenter son front buté, mieux lui crier.
– » Tu n’avais pas le droit de me cacher ta conversation avec les oracles ! Crois-tu que moi l’Elue du bien je vais laisser le monde s’éteindre, les êtres humains se faire aspirer par l’essence d’un démon millénaire !…Je me demande à quoi tu pensais Angel !  » Rajouta t’elle en recommençant à marcher.
Le vampire rattrapa l’Elue pour la ramener rudement à lui en l’agrippant à nouveau par une de ses épaules.
– » Je pensais à toi ! Alors tu comptes te sacrifier une fois de plus !  » Cria t’il à son tour.
– » Le sacrifice est le maître mot de mon destin !  » Répondit elle d’un ton assourdi.
– » Tu oublies une petite formalité mon amour.  » Lança Angel en la renversant d’un regard malsain sur le sol.

– » Mais qu’est ce que tu fais !  » Cria Buffy en gigotant aussitôt sous lui car déjà il en venait à la débarrasser de son tee-shirt en le déchirant par devant.
– » Angel tu deviens fou !  » Lança t’elle en se débattant pour tenter de le repousser.
En tentant de ramener à elle ses genoux pour essayer de l’éjecter, elle comprit qu’il serait toujours trop fort, trop puissant, trop pesant pour son corps de femme ou d’Elue.
Elle voulut remuer sa tête pour échapper à la bouche d’Angel qui s’était plaquée contre son cou et immanquablement les cailloux du sol roulèrent sous sa nuque pour lui faire voir toutes les étoiles qui manquaient au ciel.
– » Angel !  » Laissa t’elle passer en sursautant nerveusement tandis qu’il défaisait le bouton de son jeans.
Encore un instant et il la violerait sans autre forme de procès.
Elle s’affola face à la situation.
– » Angel !  » Répéta t’elle à nouveau en secouant cette fois la tête pour faire déborder volontairement de ses yeux les larmes qui lui brouillaient la vue désormais mais il ne l’écoutait pas, il ne l’entendait pas. Un mur lui aurait renvoyé plus d’écho.

Quand sur son souffle saccadé qui était le reflet de sa lutte, Buffy sentit ses petites fesses entrer rudement en contact avec la terre granuleuse, elle se mit en devoir de gigoter de toutes ses forces réunies. Alors ses pensées décousues volèrent en tous sens.
Aussi pour accompagner la main qu’elle venait d’ajuster sur la poignée de son épée, elle serra ses paupières du plus fort qu’elle pu.
Son épée restée là bien à plat sur le sol, son épée qu’elle tenait toujours fermement, son épée qu’elle n’avait pas lâcher.
Elle allait devoir l’assommer.
L’assommer d’un bon coup pour échapper à ce viol, échapper à la folie qui semblait avoir saisi le vampire.
A l’instant où elle leva le bras le vampire lui saisit si fort le poignet en le rabattant durement sur le sol que Buffy ouvrir des yeux grands comme des soucoupes pour tenter de soustraire la douleur de sa main qui venait de heurter un cailloux, tenter de soustraire la trop grande douleur du sexe trop puissant qui venait d’entrer en elle sans y avoir été invité.
En lâchant piteusement son épée qui glissait désormais pour se tenir à l’écart, Buffy resta suspendue dans le regard qui filait noir au dessus d’elle.
Le regard trop perçant qui crevait son cristallin émeraude pour aller s’offrir son âme de fille. Il venait de la clouer dans son cœur et son corps.
Il ne bougeait plus.  » Forcement il est au fond de mon ventre.  » Pensa Buffy en déroute.
Alors elle eut juste un sanglot pour laisser échapper juste un mot.
– » Pourquoi ?  »
Et tandis que sans un mot et d’une main contre son cou frêle pour mieux la tenir tête au sol il amorçait le premier mouvement de recule pour la planter à nouveau, Buffy posa sans attendre ses deux mains à plat contre les larges épaules d’Angel.
D’un sursaut où elle y mit toute sa puissance d’Elue elle le repoussa pour rouler avec lui, prendre le dessus, se retrouver elle sur son corps à lui.
Sans attendre elle se défit de lui pour tenter une sortie mais son jeans que le vampire avait pris soin de ne pas descendre jusqu’au bout la gênait au point d’entraver ses mouvements.

Ses genoux et ses mains avaient à peine embrassé la terre ferme à l’écart du vampire que Buffy sentit une de ses fines chevilles se faire saisir par une poigne de fer.
Elle tomba aussitôt à plat ventre sur le sol pour la main du vampire qui la tirait à lui de force et furieux de s’être laissé surprendre.

– » Angel arrête ça !  » Pleura t’elle en laissant ses larmes aller rejoindre la terre qu’une de ses joues épousait comme en désespoir de cause.
– » Fermes la !  » Ordonna le vampire à bout.
Ne comprenant pas ce qui se passait, Buffy se mit à pleurer à chaudes larmes quand une des grandes mains d’Angel pris son ventre pour le soulever puis cria alors sans façon quand le sexe du vampire infiltra ses parois en soie pour la prendre sans ménagement.

Quand elle entendit Angel lâcher au dessus d’elle et contre sa nuque en sueur le râle du bonheur parfait, elle su qu’elle serait incapable ou presque de se mettre debout tant il l’avait prise durement comme pour mieux l’écarteler, mieux la punir d’une faute qu’elle n’avait pas souvenir d’avoir commise.
Son corps était brisé mais son cœur bien davantage.
Buffy savait que c’était son cœur en morceau qui l’empêcherait de se relever et c’est pourquoi elle laissait peser sur elle le corps du vampire qui pesait le poids d’un homme mort sur le sien.
Le sien qu’elle sentait se faire écraser au point d’épouser chaque imperfection dessinée dans la terre de ce terrain caillouteux.
Sous les secondes qu’elle laissait défiler elle vivait l’anéantissement mais brusquement elle sentit venir le danger.
Le danger qui se présenta sous la forme d’une des mains d’Angel qui saisissait brusquement sa chevelure blonde pour tirer en arrière son cou délicat.
En griffant la terre où ses doigts fins se perdirent en tremblant, Buffy pleurnicha en sentant les crocs d’Angel ou d’Angélus déchirer sa jugulaire, puis à force de larmes destinées au noir du ciel, elle ferma les yeux pour laisser son âme s’en aller, rejoindre sans attendre le trou noir du néant.
Elle perdit connaissance.

Le vampire s’abreuva sans compter avant de se relever enfin et de rétracter ses crocs.
D’un revers de la main il essuya ses lèvres encore rouges du sang précieux puis dédia un regard en biais à la jeune fille endormie et à moitié dévêtue qu’il venait d’envoyer au pays des songes.

– » Tu en as plein les veines bébé !  » Lança t’il.
L’instant d’après il levait la tête vers le ciel, vers ceux d’en haut, les puissants qu’il savait là, ceux qui l’observaient depuis deux siècles et demi.
– » Merci.  » Murmura t’il à la voûte du ciel puis très vite il se baissa pour ramasser son épée.

Au même moment dans une dimension bien lointaine, dans un monde réel ou irréel, deux entités nébuleuses recommençaient à se parler.
– » Il était temps d’en finir avec lui.  »
– » Il a assez contrarié nos plans.  »
– » Elle aussi.  »
– » Ils sont enfin morts.  »
– » Il lui aura fallu du temps pour à nouveau perdre son âme.  »
– » Ce n’est pourtant pas les messages adressés qui lui ont manqué. Encore il y a quelques heures je l’ai poussé vers ses bras mais un rêve étrange s’est alors emparé d’eux.  »
– » Et bien cette fois c’est réussi.  »
– » La jeune sorcière n’est plus là pour le ramener. Angel est mort.  »
– » Par amour pour l’Elue Angel aurait trop vite laissé mourir l’humanité en tuant notre démon envoyé.  »
– » L’essence de notre démon va rester bien en place et Angélus va lui ramener l’Elue comme on ramène un trophée.  »
– » Angélus a toujours été un destructeur d’humanité.  »
– » Il l’a tout de suite bu, étrange.  »
– » Vampire.  »
– » Ce monde là va rester bien en place, nous pourront continuer à jouer notre partie avec des pions tout nouveaux.  »
– » Moins pénible que ces deux là.  »
– » ça finissait par devenir lassant avec ces deux là.  »
– » Parce qu’on gagnait toujours.  » Laissa entendre la voix qui s’échappait du capuchon blanc.
– » Si vous n’aviez pas laissé redescendre l’Elue sur terre.  »
– » Lui était de toute façon une gêne.  »
– » Notre envoyé se souvient qu’il est hors de question de verser le sang de l’Elue ?  »
– » Oui. Il le sait. Il sait qu’en versant à nouveau le sang de l’Elue sur la bouche de l’enfer de Sunnydale ça déclancherait un cataclysme sans pareil dont la puissance serait-elle qu’elle ferait tout disparaître nous y compris.  »
– » C’est pour ça que j’aurai préféré que notre envoyé se débarrasse d’elle ailleurs qu’ici.  »
– » C’est pas faute d’avoir essayé. Le principal c’est qu’Angélus vient de la réduire à plus rien en l’envoyant dans le néant. Le reste n’est que formalité. »
– » Angélus est un démon sans pareil, il était temps que vous nous le rendiez. « 

Le capuchon noir et le capuchon blanc se dévisagèrent en même temps avant de reporter gravement leur attention sur le vampire qui marchait vers le trou du cratère.

Et il glissait dans l’ombre si parfaitement, avec une si parfaite aisance qu’il ne semblait faire aucun effort pour se déplacer, de tout temps l’air environnant avait été dédié à ses pas.

Satisfait de lui-même, le vampire se stoppa un court instant pour prendre le temps de se dessiner un regard de coté, un regard qu’il destina spécialement à la forme blanche que Buffy dessinait sur le sol de la nuit. Il bougea son cou comme pour remettre en place le col de son long manteau qui flottait puis repris la marche de ses pas en offrant enfin à la nuit le petit sourire en coin qu’Angélus lui seul pouvait afficher.

Suite après forum.

Près à descendre dans le cratère, il se retourna une dernière fois vers la jeune fille blonde et c’est alors qu’il marcha subitement vers elle.

Comme si il venait brusquement de changer d’avis, le vampire l’enleva du sol pour fermer le bouton de son jeans sur ses petites fesses et tel un ballot de paille, il fit passer Buffy sur une de ses larges épaules.
Aussitôt les longs cheveux blonds se répandirent en cascade sur le dos de son sombre manteau.

– » C’est par là que ça se passe bébé ! Je vais faire un joli cadeau à ce monde !  »
Les puissances d’en haut se dévisagèrent d’un regard entendu. Celui qui portait le capuchon noir affirma.
– » Ils vont enfin sortir du jeu.  »
– » Angel est déjà sorti. « 

Et tandis que le vampire brun faisait glisser sous ses pieds les petits cailloux qui le rapprochaient toujours plus bas des entrailles de la terre, la multitude de démons qui faisait un bruit digne de l’enfer se stoppa tout à coup en jacasseries pour lever regards et attention sur le couple qu’il formait avec l’Elue.
Brusquement tous les démons se mirent à hurler en même temps comme pour prendre leur élan, s’élancer sans attendre sur le vampire et l’Elue, mais d’un seul bruit qu’il laissa échapper par sa bouche de démon millénaire mains fourchues les stoppa pour mettre en attente leur impatience assassine.
Dès lors en regardant le couple descendre toujours, les démons se mirent à simplement trépigner sur place.
Telle une marée, ils s’écartèrent pour laisser finalement le vampire avancer sur leur sol, s’avancer jusqu’à arriver face à celui que la gente humaine appelait mains fourchues.
A quelques centimètres de lui, le vampire le dévisagea de son demi sourire éternel avant de tourner son profil parfait vers le trou où bouillonnait le sang des entrailles de ce monde et de l’autre.

– » Alors c’est de là que les premiers sortiront si on verse le sang de l’Elue ?  » Déclara t’il presque ironique en rattachant le regard du monstre face à lui.
– » Angélus !  » Tonna la voix gutturale du monstre.
– » Oui c’est moi.  » Fit entendre le vampire en s’écartant légèrement pour déposer la jeune fille comateuse sur une sorte d’hôtel que les démons avaient érigéà force de pierre entassées.
Le vampire brun s’assit tout près du sommeil de l’Elue
Aussitôt il planta son épée devant lui dans le sol.

– » Elle est à toi ! Vas y, fait couler son sang.  » Lança t’il d’un regard par en dessous qui ne servait qu’à une seule chose, défier mains fourchues.
– » Angélus ! Angélus ! Le sang de l’Elue ne doit pas couler ici, ça détruirait ce monde pour les millénaires à venir. « 
Le vampire se mit debout en défichant son épée du sol.
Il fit quelques pas en regardant vers le noir du ciel qui lui arrivait si petit tant ils se trouvaient tous si bas.

Brusquement par ses mots et ses gestes il sembla se mettre en représentation.

– » Alors là mon vieux, tu ne connais pas ton histoire. Sans la fière princesse ici présente et le preux chevalier, ce cher Angel, tu ne serais jamais sorti. On va faire couler son sang, elle anéantira le monde…C’est à toi et moi qu’appartiens d’offrir au monde, sa fin.  » Déclara le vampire d’un regard d’aliéné qu’il destina forcement au démon face à lui.
Le démon s’empressa d’ajouter.
– » Sauf si on l’enterre encore vivante dans un endroit où ni homme, ni démon n’oserait habiter, sauf bien sûr en cas de crise du logement !…Allez-y.  » Ordonna mains fourchues à deux de ses sbires qui ne le lâchaient pas.
Les deux démons qui avaient déjà investi plus tôt l’hôtel Hypérion bougèrent, le vampire se pencha au dessus du sang qui bouillonnait depuis les entrailles du monde.
La lame de son épée contre la paume de sa main, il tourna la tête vers mains fourchues.
– » Son sang c’est le mien, je lui en ai assez pris pour déclancher le cataclysme. Mon sang et celui de l’Elue réunit est la clé…Il ouvrira la porte de l’anéantissement, le souffle, le tourbillon qui stoppera tout définitivement. Et cette fois plus rien pour l’arrêter pas même moi.  »
– » De quoi est-ce que tu parles ?  » Marmonna mains fourchues en stoppant d’un geste les deux démons qui allaient s’emparer de Buffy.
– » Les vampires aiment les grandes phrases comme  » je vais détruire le monde  » je vais tout balayer, bons vents le monde entier. Fini la planète terre et toute sa galaxie, je vais priver de leur jeu favori ceux d’en haut, fini.  »
– » Tu ne peux pas faire ça.  » S’avança mains fourchues mais sans oser toucher le vampire car déjà la paume de sa main s’entaillait.
Il se rendit alors compte que le vampire était parti pour un ailleurs en se parlant à lui-même, en parlant simplement à ceux d’en haut.

– » Mon sang ! C’est ça ! Le sang qui est sur mes mains doit être le mien et le sien c’est comme ça, c’est mon sang, ma vie, notre vie à tous les deux….Laissez nous sortir, laissez nous sortir du jeu !  » Cria brusquement Angel en invectivant le ciel tandis que son épée poissée quittait la paume de sa main.

Ses doigts repliés sur eux même se mirent à garder serrés le sang trop précieux et trop destructeur mais le sang passa subitement la jointure blanche de ses doigts alors les puissances d’en haut se regardèrent aussitôt dans les yeux tandis que Faith s’exclamait du haut du cratère.
– » Alors je ne peux pas te laisser seul cinq minutes ! « 

– » C’est trop tard.  » Murmura Angel en lâchant du regard une Faith encadrée d’un Spike et d’un bon nombre de filles qu’il n’avait jamais vu.

– » C’est trop tard.  » Murmura t’il à nouveau, toute son attention reportée sur la goutte de sang qui coulait, coulait juste de ses doigts, la goutte de sang qui lui échappait pour atteindre le sol bouillonnant, qui l’atteignait juste sans retour possible.
– » C’est fini.  » Pensa Angel.
Le sang bouillonnant cracha aussitôt en déchirant le sol d’une lumière aveuglante.
Alors Angel se sentit aspiré et déplacé comme jamais il ne l’avait été en deux siècles et demi d’existence.

En entrant dans le noir, il hurla tant qu’il pu la douleur avant de brutalement s’agenouiller contre un carrelage blanc inconnu.
Alors seulement il partit tout simplement à recherche de son souffle.

Il avait mal à crier, il avait mal dans le creux de son torse et c’est sans doute pour ça qu’il agrippait si fort cette boite en fer blanc où une petite fille s’obstinait à ranger des biscuits échoués sur le sol, là, tout autour de lui.
Lèvres tremblantes, il planta son regard dans celui de l’enfant et tout de suite il su que c’était le sien, une fille.
Tel un ressort qui serait sorti droit de la boite en fer blanc, il se mit aussitôt debout en ouvrant la bouche pour juste aider son cœur à battre une chamade régulière.
Son cœur à battre pensa t’il tandis que la petite fille blonde se mettait à tirer sur une des jambes de son pantalon.

– » Qu’est ce que tu as ?  » Murmura Buffy en quittant sa chaise, un bébé entre les bras.
Elle s’avança jusqu’à poser une main contre sa chemise.
– » Qu’est ce que tu as ?  » Répéta t’elle d’un regard inquiet.
– » Rien, j’ai rien.  » Murmura Angel en se passant une main sur la nuque puis sur l’ensemble de ses cheveux coiffés en tout sens.
C’est l’instant que choisi le téléphone pour se mettre à sonner.
– » Alors prend ton fils.  »
Buffy lui colla bébé et biberon entre les bras avant de se précipiter vers le téléphone sans fil qui trônait sur le plan de travail.
Et tandis que le bébé entre les bras Angel osait faire enfin un pas dans le rayon de soleil qui trouait la cuisine, Buffy lâchait un rire cristallin en s’accoudant au plan de travail, téléphone bien en main.

Elle s’exclama joyeusement.

– » Qu’est ce qu’ils font ? Le père et la fille étaient entrain de me faire de la purée de biscuits mais ça c’était avant qu’Angel ait l’impression d’avoir reçu un coup sur la tête…Willow ! Comment tu peux dire des choses pareilles ! Je suis sûre que tu n’en dis pas autant à ta mère.  » Plaisanta Buffy en dévisageant Angel qui venait de la planter du regard.
– » Si tu veux mon avis, c’est pas un coup sur la tête qu’il a reçu mais le ciel en personne. Si tu voyais les yeux qu’il me fait en ce moment même.  »
Au mot ciel, Angel s’avança vers la baie vitrée pour regarder l’extérieur où de l’herbe verte courrait et plus loin encore ce cher ciel.
Il déposa le bébé endormi dans le berceau là tout proche puis fit glisser le panneau vitré avant de mettre enfin un pied dehors.
La petite fille se mit aussitôt à courir devant lui, il leva son regard vers l’immensité bleu comme pour se laisser aveugler, comme pour mieux se convaincre.  » Ils nous ont laissé sortir ».

Quelques secondes plus loin, il baissait la tête pour poser son regard sur les mains de Buffy qui venait de l’enlacer par derrière.
– » Qu’est ce que tu as ?  » Murmura t’elle dans son dos.
– » Rien,…j’ai rien.  »
– » Arrête de me dire rien, depuis tout à l’heure tu me dis rien mais je vois bien qu’il y a quelques choses.  »
Il la fit passer devant lui pour la prendre dans ses bras, mieux la regarder à la lumière du jour.
Alors seulement il sentit son cœur vivre, se gonfler jusqu’à éclater de bonheur. Immédiatement il l’écrasa contre lui pour la serrer dans ses bras, l’imprimer contre sa chemise, aller se perdre dans la douceur de sa chevelure blonde.
Il n’en demandait pas plus à la vie.
– » Tout va bien…tout va bien.  » Murmura t’il en étouffant un sanglot.
Buffy fit bouger ses mains pour aller saisir sa chemise par derrière, il desserra un peu son étreinte pour aller se perdre dans la brillance de son regard émeraude.

– » Tu es mon destin.  » Laissa passer Angel en essuyant la larme unique que Buffy laissait couler.
– » Ne me parles pas du mot destin, tu me fais peur, déjà hier tu… « 
– » Hier ? « 
– » Oui hier, tu ne te souviens pas d’hier ? « 
– » Je me souviens parfaitement d’hier et de tous les jours d’avant. « 
– » Alors tu dois te souvenir que Dawn ne va pas tarder à arriver. Elle garde les enfants ce soir parce qu’on… « 
– » Va au cinéma je sais. « 
– » L’espace d’un instant j’ai cru que tu avais perdu la mémoire.  » Sourit Buffy.
Elle sortit de ses bras pour prendre sa fille qui venait de se coller à eux.
Et tandis qu’elle se dirigeait à nouveau vers la maison, Angel enfonçait les mains dans les poches de son pantalon et baisser la tête comme pour mieux se plonger dans ses pensées, comme pour mieux fermer la marche derrière une Buffy décidée.
A peine dans la cuisine, il demanda cependant à Buffy.
– » Dis moi juste quel jour nous sommes. « 
– » Après ça tu me diras que tu vas bien !  » Déclara Buffy en décrochant le calendrier attaché au frigo pour le lui coller dans les mains.
Angel s’empara de la page cartonnée et toute décorée afin de juste penser.  » Cinq ans. « 
Cinq ans s’était écoulés pour lui en quelques secondes.
Cinq ans que Buffy semblait avoir en tout cas bien vécus en sa compagnie. Et pourtant malgré les quelques secondes écoulées, ces cinq ans étaient aussi bien en lui. Chaque sentiment, chaque battement de cil, même la naissance des enfants était gravée là dans son âme. Alors pourquoi contrairement à Buffy il gardait en mémoires les démons et le reste. Que voulaient de lui encore les puissances.

– » C’est à devenir fou !  » S’exclama t’il en pénétrant dans la chambre.
Une serviette éponge autour des reins, il sortait de la douche.
– » Qu’est ce qui est à devenir fou ?  » Demanda une Buffy qui finissait de s’habiller.
– » Rien, rien,…tout va bien.  » Murmura t’il en se frictionnant les cheveux avec la serviette en question.
– » Si tu prononces encore une fois le mot rien, je sens que je vais me mettre à hurler !  » Lui jeta Buffy en plantant son regard chocolat d’une lumière émeraude furibonde.
– » Ce serait dommage que tu hurles, les enfants sont enfin endormis.  » Laissa échapper Angel d’un demi sourire.
Alors Buffy laissa passer un fin sourire gourmant en s’avançant lentement jusqu’à lui.

– » Enfin endormis.  » Murmura t’elle en posant ses deux mains à plat contre son torse nu.
– » Oui.  » Laissa entendre Angel si peu audible en abandonnant la serviette pour poser ses mains sur les reins de Buffy.
Il était entièrement nu, elle était entièrement habillée, le désir qui s’emparait d’eux aurait pu être touché du doigt ou coupé au couteau, aussi Buffy eut du mal à murmurer.

– » Tu crois qu’il est nécessaire qu’on aille le voir ce film ?  »
– » C’est pas nécessaire.  » Articula Angel en avalant sa salive.
C’est l’instant que choisi Dawn pour hurler depuis le ré de chaussé.
– » Buffy !  »
Buffy et Angel se dessinèrent un petit sourire de regret.
– » On finira bien par renter, il ne va pas durer toute la nuit ce film.  »
– » Oui.  » Sourit franchement Buffy avant de rajouter pour une Dawn qui s’époumonait.
– » Mais c’est qu’elle va finir par me réveiller les enfants à crier comme ça !  »
Elle sortit des bras d’Angel pour sortir plus vite de leur chambre.

Quand Angel rejoignit le ré de chaussé, Buffy en était aux recommandations d’urgence en ce qui concerne les enfants tandis que timide, Connor se tenait près de Dawn.
Angel colla sa main dans celle de Connor pour un  » salut gars !  » et comme à son habitude Connor lui bredouilla quelque chose d’inaudible.
Aujourd’hui Connor était le petit ami de Dawn et sa timidité presque maladive se gommait qu’en présence de la plus jeune des Summers.
Angel finit par le quitter des yeux pour enfiler son manteau tandis que Buffy enfilait à son tour son minuscule blouson en cuir.

Sur le pas de la porte, ils se tournèrent vers le jeune couple que formait Connor et Dawn.
En effet cette dernière venait de s’exclamer en se levant brusquement du canapé.
– » Vous pensez rentrer vers quelle heure ?!  »
Pour toute réponse, Buffy et Angel fixèrent sur le tapis de leur séjour le pieux en bois que Dawn venait de laisser échapper.
Angel resta silencieux sachant bien que Dawn était aujourd’hui une tueuse, Buffy marcha jusqu’à sa jeune soeur pour finalement se baisser et ramasser le pieu en bois.
Elle fit lentement tourner l’objet entre ses doigts fins comme pour mieux le fixer puis regarda sa sœur bien en face.
– » Tu comptes te lancer dans la construction d’une clôture pour nains ?  »
– » Heu…c’est une arme défensive très en vogue en ce moment tu sais !  » Jeta Dawn en s’emparant du pieux que sa sœur lui rendait.
D’un sourire amusé Buffy rejoignit Angel et ils prirent enfin la sortie.


D’un autre sourire amusé, Buffy posa sa joue contre la manche d’Angel et dans le noir de la salle du cinéma.
Ils s’étaient encore trompés de film et les images qui défilaient ne pouvaient attiser que davantage le désir qu’ils avaient déjà l’un de l’autre.
Quand Buffy sentit la main d’Angel se poser dans la sienne, elle sut qu’il allait lui offrir la sortie.
Ils se faufilèrent à travers la salle obscure pour aller rejoindre le noir du ciel et plus loin encore le projeté des étoiles qui se dessinait sur la jetée qui bordait l’océan.
La vigueur océan leur fit du bien.
C’était juste ce qui leur fallait pour se remettre les idées bien en place.

– » C’est qu’ils osent tout de nos jours.  » Murmura Buffy comme pour dire quelque chose.
– » Et en même temps, y’a longtemps qu’on a pas mis un pied dans un cinéma.  » Rajouta Angel en l’entraînant sur le sable.
– » On y est venu la semaine dernière.  »
– » Ah oui je me souviens.  »
– » Menteur.  » Murmura Buffy.
– » Quoi ?  » Murmura Angel en la fixant en urgence dans les yeux.

Les rayons lunaires étaient là bien présents à étendre leur toile laiteuse sur l’écume des vagues et jusque dans l’émeraude des deux joyaux qu’étaient les yeux de Buffy.

– » Menteurs !  » Répéta Buffy alors qu’Angel venait de stopper leurs pas juste au bord des vagues.
– » Je me souviens que…  »
– » Ne te souviens pas.  » Murmura Buffy en posant une main sur les lèvres entrouvertes d’Angel.
– » Pourquoi ?  » Chuchota t’il contre les doigts qui voulaient l’empêcher de parler.
– » Parce qu’ils nous écoutent.  »
– » Qui ?  » Laissa passer Angel juste audible.
Alors Buffy lâcha la bouche d’Angel pour juste pointer son index droit vers le ciel.
Sans lâcher son regard chocolat, elle serra ses jolies lèvres pour accompagner une affirmatif de la tête.
Et sous le regard d’Angel qui filait plus intense à chaque seconde qui s’envolait, le regard embué lui répondait juste qu’il savait.
Elle aussi se souvenait.
Quand la première eau passa le regard givré de Buffy, Angel la pris brutalement dans ses bras pour aller se perdre dans son cou, pour mêler davantage leurs larmes réunies.

– » Oh Buffy…  »
– » Ne dis rien,…je sais qu’ils nous écoutent toujours, oui je sais…mais…mais y’a juste une chose que je veux savoir.  »
– » Quoi ?  » Murmura Angel en sortant de son cou afin de la regarder bien en face.

– » Comment ?…Comment on est sorti de là ?  »
– » Quelle est la dernière chose dont tu te souviennes ?  »
– » Mon arrivée sur le cratère et de toi me…  »
Angel baissa instantanément la tête, Buffy posa instantanément une main contre une de ses joues pour ramener avec justesse son profil trop parfait et son regard jusqu’à elle.

– » Les puissances n’auraient jamais laissé descendre Angel dans le cratère.  » Laissa passer d’une voix éteinte l’ancien vampire.
– » Mais Angélus oui…Je sais, je sais à quel point ça a du être difficile pour toi de me faire ça.  »
Angel ferma les yeux et remua la tête comme pour tenter d’échapper à la douleur trop intense qu’il vivait toujours et dont il gardait encore le goût dans la bouche.

– » Qu’est ce qui c’est passé après ?  » Chuchota Buffy en lâchant sa joue pour le ramener au présent.
– » Après ?…Après je suis descendu avec toi et j’ai menacé ceux d’en haut de faire disparaître tous les mondes si ils ne nous laissaient pas sortir. « 
– » Mais comment ?  » Questionna Buffy en écarquillant davantage son regard curieux.
– » En faisant couler mon sang, le tien et le mien réunis, je venais de te boire. Notre sang réuni était la clé Buffy. Déjà quand j’ai fermé Acathla si j’étais parti avec ton sang on aurait tout fait disparaître. Mais ça je ne l’ai compris qu’il y a peu, on me l’a dit qu’il y a peu. « 
– » Qui te l’a dit ?  » Murmura Buffy en posant à nouveau une main contre son profil.
– » Giles. C’est Giles qui me l’a dit. « 
– » Giles ? Mais… « 
– » Il m’a dit, prends son sang, il faut que tu t’accomplisses…Et en roulant vers toi jusqu’à Sunnydale tout est alors devenu tellement clair, net et précis dans ma tête. « 

– » Tu sais que nous ne sommes pas à Sunnydale ici ?  » Murmura Buffy.
– » Oui je sais, et je sais que Giles est ton père, ici, et que ta mère…  »
– » Est vivante.  »
Buffy frotta son front contre le manteau d’Angel.

Ils s’étaient remis à marcher et leurs pas les dirigeaient sans se tromper vers la petite maison en bord de plage qu’ils habitaient désormais.
Presque à atteindre le portillon qui fermait la clôture en bois sur l’arrière de la maison, Buffy questionna en stoppant à nouveau leurs pas.
– » Mon amour ?  »
– » Hum ?  »
– » Tu crois,…tu crois que ce monde est le bon ?  »
– » Parce qu’il n’y a pas de Spike, de Faith ou de potentielles ici ?  »
– » Oui. Alors je me dis qu’on est peut être pas dans le bon monde.  »
– » Que le monde aille se faire foutre Buffy !  » Répliqua Angel en l’enlevant dans ses bras pour lui faire passer plus vite le portillon.
– » Oui.  » Sourit Buffy tout contre son cou.
Car déjà elle sentait les mains d’Angel qui descendaient la glissière de son blouson pour atteindre son tee-shirt, son blouson se faire éjecter.
Elle savait que le lendemain elle devrait courir le jardin pour juste le récupérer. Elle se sourit à elle-même sur cette seule pensée tandis qu’Angel leur faisaient passer la porte d’entrée.
Sur le milieu des marches de l’escalier, Angel se stoppa sur l’exclamation de Dawn.
– » On va faire comme si on avait rien vu.  » Sourit Dawn malicieuse en se dirigeant regard baissé vers la sortie, Connor dans ses pas et son ombre.

– » Merci d’avoir gardé les enfants.  » Leur sourit Buffy.
– » A ta disposition.  » Répondit Dawn en ouvrant la porte.
– » Sois prudente avec ta construction de clôture pour nains.  » Lança brusquement Buffy sachant bien que dans ce monde là rien de vraiment grave ne pouvait se produire.
– » Je le suis toujours.  » Sourit Dawn en tirant la porte sur elle et Connor.
– » Elle n’est pas moi tu comprends.  » Murmura Buffy en levant son regard sur Angel.
– » Personne ne sera jamais Toi.  » Chuchota Angel contre sa bouche veloutée.

– » C’est beau l’amour comme c’est deux là.  » Murmura Connor dans le dos de Dawn qui rouvrait la porte en urgence.
– » éh Buffy, c’est normal que ton blouson face de l’engrais au gazon ? « 
Mais Buffy et Angel avait déjà disparu.
– » Tu parles d’un gazon de toute façon, on dirait un champ de mines.  » Sourit Dawn en fermant cette fois définitivement la porte.

 

Et si elle ne lâchait pas l’ombre de ses joues où déjà sa barbe naissante pointait, c’était pour mieux s’attacher à lui, ressentir chaque pouce de lui qui entrait en elle avec tant de facilité, ne surtout pas laissait échapper la lumière chocolat qu’il lui offrait et qui se renverserait sans façon quand il goûterait le plaisir.
Fini la peur d’un retour d’Angélus, fini les doutes et les désillusions, les chagrins trop lourds à porter, désormais il n’y aurait plus qu’eux. Ils avaient marché si longtemps dans la vallée de la mort mais Angel avait répudié l’ancien monde.  » Voici venir le nouveau monde.  » Pensa Buffy en lâchant son premier gémissement tandis qu’elle sentait comme une appartenance la main d’Angel qui prenait si doucement ses reins de filles.

– » Je t’aime.  » Murmura t’il tandis que Buffy touchait les étoiles.
Alors elle entra dans sa bouche pour gémir tout son saoul.
Oui fallait-il qu’il l’aime pour avoir voulu détruire tous les mondes plutôt que de la perdre elle.

 

En essuyant son front blond sur le lisse de son torse, elle leva juste son regard jusqu’à lui pour ne pas perdre la sensation de son cœur à lui qui avait battu si vite sur le plaisir qu’il venait de courir.

– » Tu m’as vu, tu m’as aimé.  » Murmura Buffy en posant ses doigts sur la pointe de son menton qui piquait.
– » Ah oui ?  » Sourit Angel en la ramenant à sa hauteur.
D’un regard plein d’étoiles et d’un sourire qu’elle tentait d’enrayer tant il se montrait effronté, elle fit oui de la tête, Angel passa une de ses grandes mains à travers sa chevelure blonde.
– » Oui.  » Souffla t’il alors.

 

Et si ils s’aimèrent une grande partie de la nuit, Buffy n’avait toujours pas sommeil tandis qu’Angel dormait déjà depuis quelques minutes.

Elle ne voulait pas s’endormir, elle avait peur de s’endormir, peur de se réveiller dans un monde où auraient disparu les battements de son cœur qui battait là sous une des ses joues.
Son angoisse la fit sortir du lit.

Elle enfila le pull noir d’Angel qui traînait sur le petit fauteuil et revint jusqu’au lit pour juste poser sa bouche sur le tatouage qu’Angel porterait toujours sur le dos comme un signe du passé.
En se relevant, elle serra ses lèvres et alla d’un air décidé jusqu’à sa commode.
Directement elle tira à elle le dernier des tiroirs et se redressa aussitôt.

Penchée dans la nuit, elle fixait le contenu du tiroir et rien d’autre.
Angel se trompait en croyant que l’autre monde avait définitivement disparu.
Il suffisait de si peu pour le ramener.
Elle ne savait pas qui, si c’était les puissances du bien ou celles du mal, mais quelqu’un avait déposé la clé de sortie dans ses bagages à elle, dans les bagages de l’Elue.

Buffy savait qu’en brisant la boule de cristal posée là, elle ramènerait leur ancien monde, celui des démons et des apocalypses, l’ancien monde où Angel était un vampire pas comme les autres.
Elle se baissa et pris l’objet dans le creux d’une de ses mains.
 » Une si petite chose qui peut faire autant.  » Pensa Buffy.
Elle fixa un instant Spike et Faith en pleine bataille.
Ils formaient une nouvelle équipe dans un monde qui n’avait jamais vu l’arrivée des potentielles.
Buffy savait que Faith finirait par mourir et qu’une autre tueuse prendrait alors sa place.
–  » Est-ce que j’ai le droit de la laisser mourir, de les laisser tous mourir ?  » Murmura Buffy dans la nuit.

Doucement elle quitta la chambre, pris les escaliers, traversa son séjour, et sortit le plus vite possible de la maison du bonheur.
Sans un regard pour son blouson resté là, elle traversa le jardin, passa le petit portillon et posa enfin ses pieds nus sur le sable.
Alors elle marcha calmement jusqu’au bord de l’océan.

Les vagues qui mouraient lui léchèrent ses fines chevilles, Buffy posa ses yeux sur la boule en cristal qui faisait concurrence à la lune tant elle brillait.

Faith venait de se faire saisir par derrière, Spike était pas loin de se faire embrocher, même Gunn qui apparaissait dans le fond du tableau était mal parti.
Buffy voyait bien qu’ils étaient tous en train de se faire dépasser, son cœur se serra un instant, juste le temps de prendre son élan.
Alors elle lança du plus fort qu’elle pu, et le plus loin qu’elle pu, la boule de cristal dans l’immense océan.  » Que le monde aille se faire foutre comme dirait Angel.  » pensa Buffy.
C’était fini, plus de retour possible.

Elle s’attrapa elle-même un instant pour parer à l’humidité de l’océan qui commençait à lui saisir les os, laissa traîner son regard sur l’étendue devant elle puis se retourna vers sa maison.
Immédiatement elle leva ses yeux vers la fenêtre de leur chambre.
Elle resta figée face à Angel qui d’une main avait un peu écarté le rideau pour mieux l’observer.
Sans le quitter des yeux, elle fit bouger ses pieds pour commencer à avancer.
La lune lui renvoyait l’intensité de son visage, et Buffy comprit tout de suite qu’il savait qu’une clé de sortie était dans leur bagage, mais il lui avait laissé la décision à Elle, le choix.
Une envie de se mettre dans ses bras la saisie si violemment qu’elle le quitta des yeux quand il lâcha le rideau.
Elle savait qu’il était en train de venir jusqu’à elle, alors pour le rejoindre plus vite, elle se mit à courir comme le super héros qu’elle serait toujours.
Oui désormais elle emploierait son énergie légendaire qu’à une seule chose, courir jusqu’à Lui………………..Fin.