Tout Doit Finir Un Jour – Partie III

 

Fan fiction classée N-18

 

Il avait envi de se nourrir d’elle, mais bien plus que de son sang merveilleusement épicé qu’il entendait circuler tel un torrent subitement en cru, c’est de son corps de femme juste fait pour son corps d’homme à lui dont Angélus avait envi.

Et si dans l’instant il ressentait chacune des particules de son sexe se rassembler, c’est qu’il se souvenait trop facilement de chacune des secondes qu’Angel avait compter en millimètres pour l’introduire elle au plus juste, pour pénétrer au plus juste son moi tout entier.

En finissant par faire pleurer l’émeraude de ses yeux à force de fixer ses deux diamants noirs à lui, Buffy sursauta de l’intérieur avant de s’écarter du fléau que représentait Angélus à lui tout seul.
Elle marcha très vite vers la sortie de la cellule mais s’arrêta brusquement sur le seuil afin de se retourner vers le vampire qu’elle avait entendu se remettre debout.

Si du dos de sa main, Angélus se goûtait lui-même en ramenant doucement entre ses lèvres entrouvertes le sang qui perlait encore sur le coin de sa bouche, son regard à l’horizontal n’en était pas moins dédié à la jeune fille qu’il voulait captiver, capturer, jusqu’à la prendre entre des filets qu’il savait tisser mieux que personne.

Buffy eut un battement de cils nerveux en voyant la langue finir d’effacer le sang, Angélus fit disparaître ses mains dans le fond des poches de son pantalon pour mieux la priver du spectacle de ses doigts longs et souples.
Pour le regard par en dessous qu’il lui dédiait depuis l’ombre profonde qui régnait en maître dans le fond de la cellule, subjuguée Buffy n’osa plus bouger.

Presque bêtement elle dévisagea alors les chaînes qui cliquetaient encore.
Les chaînes qui depuis les poignets d’Angélus semblaient voler le peu de lumière à la pièce.  » Les chaînes sont si longues qu’il pourrait faire le tour de la cellule et presque en sortir.  » Pensa Buffy en raccrochant le regard encre du vampire.

– » Je te fais peur ?  » Murmura Angélus en affichant son demi sourire éternel, celui là même qui ne pouvait se terminer que sur le coin de ses lèvres.

– » Ne commence pas à me faire ton numéro Angélus. Je ne suis pas une de tes groupies.  » Lui lança Buffy en le plantant au fond des yeux du regard de l’Elue.
Comme pour soutenir le petit rire qu’il laissa aussitôt échapper, comme pour soutenir les quelques pas qu’il s’offrit à lui-même, Angélus laissa son regard se perdre vers le plafond.
Soudainement il se stoppa de coté en présentant son profil parfait puis tourna la tête vers la jeune fille toujours à l’entrée de la cage.

– » Je te fais peur !  » Affirma t’il dans un chuchotement sans bouger davantage, sans prendre la peine de sortir les mains de ses poches.

Dans la mi ombre de la pièce, il se dessinait si inquiétant, et pourtant si insolemment beau et prétentieux, que Buffy eut envi de le frapper à nouveau pour juste lui retirer sa superbe.
En ravalant sa salive et sa colère elle fit alors un pas à l’intérieur de la cellule pour bien le fixer en face, bien lui montrer qu’elle n’avait aucunement peur de lui.
Sans bouger de place, il se tourna complètement vers elle.

– » Je n’ai jamais eu peur de toi, je connais trop parfaitement ton corps et depuis trop longtemps pour qu’il me fasse peur, et si dans le passé j’ai pu avoir des doutes, aujourd’hui je n’ai plus dix sept ans ! « 
– » Non, tu n’as plus dix sept ans, toute la nuit dernière je m’en suis rendu compte. « 
– » Angel s’en est rendu compte, pas toi ! « 
– » Angel. Ah oui…je suis sûr qu’il n’espérait pas retrouver sa Buffy aussi sexuellement douée. « 
Il affichait un sourire si détestable que Buffy n’eut qu’une envie, le lui arracher aussitôt.
Lèvres pincées elle marcha sur lui.
– » Tu salis tout, mais tu n’es rien, qu’un parasite sur le dos d’Angel !  » Lui cracha t’elle en le frappant puissamment au visage.
Angélus laissa sa tête jouer avec un équilibre certain mais en moins de temps qu’il faut pour le dire il verrouilla la jeune fille téméraire.
Emprisonnée de dos dans le creux de ses bras et tout contre son torse trop puissant, Buffy sentit alors la bouche du vampire effleurer la ligne de sa nuque avant d’aller rejoindre pour un simple murmure une de ses petites oreilles.

– » Je sais que tu aimes mes mains, toute la nuit tu les as cherchées.  » Chuchota Angélus audible juste pour elle.

Buffy gigota en tentant un coup de coude pour les cotes collées à son dos mais déjà le vampire l’avait retournée.
Elle attendait un rire sarcastique, elle ne reçut qu’une bouche collée à la sienne pour un baiser trop puissamment passionnel.

Pour cette langue qui la fouillait et qu’elle connaissait que trop bien, Buffy se mit à gigoter de plus belle pour échapper à l’extase.
Ce fut Angélus qui interrompit brusquement le baiser.

Sans lâcher la jeune fille qu’il tenait par les bras, il observa alors la flèche qui venait de pénétrer la soie de sa chemise et par la même occasion un de ses bras.
Furieux, la seconde d’après il lâchait néanmoins Buffy en levant son regard sur un Connor qui arbalète en mains et en appui sur le haut des escaliers le fixait droit dans les yeux.

– » Recules !  » Ordonna Connor à Buffy.

Angélus s’écroula pour aller dormir tout son saoul, Buffy repliée sur ses propres pensées sortit de la cellule les lèvres encore blanches du baiser reçu.

– » Ca va ?  » Murmura Connor en s’approchant de Buffy.
Elle leva sur lui un regard larmoyant.

– » Oui,…oui ça va c’est juste que….Où est Willow ?  »
– » Elle se repose, le sort de protection l’a vidée mais elle a dit que d’ici deux ou trois heures elle aura rendu son âme à mon père.  »
– » Bien.  » Murmura simplement Buffy en se tournant vers Angélus.

– » Ne restes pas ici, monte,…je vais monter la garde avec ça !  » Sourit Connor en avançant son arbalète.
– » Oui, je…je vais aller prendre une douche. « 

– » Fait attention à ne pas te blesser avec ça !  » Lança soudainement Buffy sur la marche de ses pas et à même le milieu de l’escalier qu’elle courrait.
Connor se sourit à lui-même pour l’arbalète qu’il pointait sur Angélus et pour cette tueuse trop vulnérable qu’il aimait déjà.

Buffy déboula dans le hall où Spike, Lorne et Giles observaient le mûr éboulé qui avait repris sa place comme par magie.  » Willow  » pensa t’elle aussitôt.

Pour toutes les paires d’yeux qui s’attachaient à elle, Buffy articula en se dirigeant vers l’escalier.
– » Je vais prendre une douche, appelez moi quand Willow sera redescendue.  »
Elle avait parlé vite et tendue, elle ne voulait pas de questions ou d’explications qui ne serviraient qu’à une seule chose, réveiller dans le creux de son cœur sa culpabilité à avoir ramené Angélus.

Elle se stoppa toutefois sur les premières marches pour le seul mot de Giles.

– » Angélus ?  »
– » Connor vient de l’envoyer au pays des songes.  » Répondit t’elle sans prendre la peine de se retourner.
L’instant d’après elle prenait définitivement l’escalier d’assaut.

Elle entra hâtivement dans la chambre qu’Angel lui avait réservé, elle ne voulait pas voir ses appartement à lui, pas temps qu’il ne serait pas de retour.

Elle tirait du linge propre de son sac, on cognait à la porte.
Elle se retourna le front plisser pour dire  » Oui !  »
Alors la porte s’ouvrir lentement sur Giles, et Dawn qui semblait débarquer.

– » Qu’est ce qu’il y a ?  » demanda Buffy tandis que Dawn se glissait un instant dans ses bras.
– » Je voulais m’assurer que tu allais bien.  » Avança simplement Giles.

– » Ca va.  » Murmura Buffy en restant suspendu d’un regard brillant dans celui attentif de Giles.
Elle finit par remuer la tête pour stopper les larmes qu’elle sentait monter, pour s’arracher en quelques pas au regard de Giles qui seul pouvait la comprendre.
Il murmura alors les mots qu’elle attendait, les mots qui seuls pouvaient la réconforter.

– » Angel sera bientôt là. « 

– » Oui.  » Etrangla Buffy en étouffant un sanglot.
L’instant d’après elle se tournait à nouveau vers son observateur en ravalant sanglots et désarroi.
– » Giles ne me dites pas que vous avez monté deux étages juste pour me dire qu’Angel sera bientôt là !  » Lança Buffy d’un sourire qui voulait dire changeons de sujet.

– » Non…Non bien sûr…Je suis venu pour te parler de l’éclipse qu’on a subit et de la venue des démons.  » Avança Giles en jetant un œil furtif sur le décor de la chambre tandis que Buffy se tournait vers la porte fenêtre toujours entrouverte.
Alors seulement elle se rendit compte que le jour était de retour.

– » C’était une simple éclipse ?  » Interrogea t’elle brusquement surprise.
– » Pas simple éclipse Buffy.  » Murmura Giles en remettant en place des lunettes qui avaient un peu glissé sur son nez.

– » Vous pensez que l’éclipse est liée à la venue des démons ?  » Demanda gravement Buffy en plongeant dans le regard de son observateur.
– » A la venue des démons ou…ou au fait que toi et Angel avaient dormi ensemble…Je ne sais pas. Il faut que je fasse des recherches.  » Finit par dire Giles en enfonçant ses mains dans les poches de son pantalon, en plantant davantage Buffy du regard.
– » Si vous ne savez pas, qu’est ce que vous êtes venu me dire ?  » S’impatienta une Buffy nerveuse face à un Giles qui semblait répondre à chacune de ses questions par une nouvelle question.
– » Je suis venu te dire que la venue des démons, et plus particulièrement celle du démon de l’enfer est liée à toi. C’est à toi que le démon de l’enfer en voulait,…ni à Angel, ni à Spike, ni à Dawn mais à toi….C’est pour ça qu’il a marché directement sur toi.  »
– » Comme si c’était nouveau ! L’ordre de Taraka ça ne vous dit rien ?  » Plaisanta presque Buffy.
Face à un Giles qui restait impassible, Buffy serra ses jolies lèvres pour soutenir entre eux des secondes soudainement chargées d’inquiétude.

– » Vous voulez dire que je suis en réel danger Giles ?  » Finit par chuchoter Buffy.
– » Oui. « 

– » Pourquoi ce démons m’en veut à moi ?  » Laissa encore entendre Buffy en s’asseyant doucement sur le lit.

Elle leva son regard sur lui, impuissant à une réponse immédiate Giles haussa des épaules pleines de lassitudes. La seconde suivante il sursautait face à une Buffy qui venait de soudainement lever la voix.
– » Dawn je t’ai dit des millions de fois d’arrêter de fouiller dans mes affaires ! « 

Buffy se leva du lit pour marcher vers sa sœur. Comme une voleuse prise la main dans le sac Dawn restait suspendue un bâton de rouge à lèvres à la main.
Machinalement, Buffy le lui retira des mains pour le fourrer aussitôt dans une de ses trousses de toilettes.

– » Tu ne me prêtes jamais rien !  » Se plaignit soudainement Dawn alors que déjà Buffy se tournait à nouveau vers Giles.
– » Giles, …Quoi ?!  » S’interrompit Buffy pour interroger Dawn en la plantant d’un regard agrandit.
– » Tu ne me prêtes jamais rien !  »
– » Je n’ai pas besoin de te prêter quoi que ce soit, tu me vides mes armoires !  » S’exclama Buffy toute confondue devant la mauvaise foi de Dawn.
– » Bon quand vous en aurez fini de parler chiffon, on…  » Giles suspendit ses mots pour regarder une Dawn quitter la chambre d’un air de majesté offensée.

Buffy leva les yeux au ciel en lâchant du regard la porte qui venait de claquer.

– » Elle est jeune.  » Enonça Giles.
– » Ouais, on va dire ça.  » Répondit Buffy avant de rajouter.
– » Quelque soit la raison de cette venue Giles, je suis prête.  »
– » Prête à quoi Buffy ?  »
– » A faire la guerre.  »
– » Nous allons avoir besoin d’Angel.  »
– » Oui.  » souffla juste Buffy.

– » Et de tous nos guerriers…Je vais demander à Faith de venir.  »
– » Vous croyais qu’Angel et moi, et Spike et Willow et…Connor, ce soit insuffisant comme force du bien ?  »
– » Je crois que si il s’agit de te protéger toi,…aucune force supplémentaire ne sera de trop. « 

Buffy resta suspendu au regard paternel que Giles lui dédiait puis rajouta finalement.

– » Attendez pour Faith. « 

Giles fixa Buffy jusqu’au tréfonds de ses yeux émeraude avant de lâchez le battement de cils qui voulait dire, on fera comme tu voudras.

Il quitta la chambre tandis que Buffy se disait qu’elle allait enfin la prendre cette douche.

Elle se laissa toutefois tomber de tout son long sur le lit afin d’aller coller regard et pensées au plafond.
Elle pensait à toutes ces dernières heures qui avaient si vite renversées le cours de sa vie.
A la marche de toutes ces dernières heures où contre toutes probabilités, elle avait quitté l’Italie pour retrouver le continent américain.
A toutes ces dernières heures qui semblaient avoir été construites pour elle, pour elle et pour Angel.
Retrouver Angel, la chaleur de ses bras et de son regard chocolat.  » Ça a été si facile  » murmura Buffy dans sa tête en se souriant gentiment à elle-même.
Elle s’était à nouveau couchée sur son cœur sans avoir besoin de reprendre ses marques comme si le temps de l’absence et de l’abstinence avait été suspendu, gommé, effacé de la réalité.
Buffy s’étira, l’instant d’après elle sortait du lit pour partir vers la douche et toutes ses pensées s’envolèrent alors vers le corps d’Angel et de celui qui l’habitait pour encore un petit moment.

L’eau de la douche lui fit du bien.
Sans toutefois laver ses pensées, elle lava son corps empreint d’émotions.
D’émotions collées à sa peau par le démon qui dormait quelques étages plus bas.

Enroulée dans la plus grande de ses serviettes de bain, Buffy quitta la salle de bain en frissonnant.
Aussitôt elle se précipita afin de monter le radiateur d’un cran.
Elle ferma soigneusement la porte fenêtre et se retourna bien décider à rejoindre la salle de bain où des vêtements propre l’attendaient, mais brusquement face au lit, elle ne pu résister à la tentation de s’allonger un instant.

Un coude replié sous sa tête blonde, elle ferma les yeux en pensant qu’elle n’avait pas même eu le courage de se sécher les cheveux. Elle voulait un petit quart d’heure de répit, juste le temps de recharger ses batteries. Ça faisait combien de temps qu’elle n’avait pas dormi ? Une vraie nuit de sommeil, pensa Buffy en baillant tout à coup.
La seconde suivante, sans même s’en rendre compte elle partait au pays des songes.
Et le rêve qui l’entraînait ne pouvait que l’enfoncer plus avant.


Le soleil inondait les murs blancs de la cuisine presque trop vaste où les meubles frappés des rayons trop scintillants se dessinaient si facilement sur le carrelage.
Buffy observait le bébé qu’elle tenait entre ses bras.
Buffy observait le biberon tout proche et tout vide sur le plan de travail. Elle savait que c’était un garçon, elle savait que c’était son fils.
– » Maman !  » S’exclama dans une plainte la petite fille blonde qui venait de verser la boite de biscuits trop lourde et trop grande pour elle.
Le bébé toujours au bras, le regard brusquement écarquillé, Buffy se levait de sa chaise comme un ressort de sa boite.
Mais déjà dans la lumière qui filtrait à travers les baies vitrée, Angel s’agenouillait pour ramasser les biscuits un à un.
– » Qu’est ce qu’il y a ?  » Murmurait-il en levant son regard chocolat sur une Buffy qui disait non en marquant la négative de la tête.
– » C’est pas possible.  » Laissait entendre Buffy d’un regard encore agrandit qu’elle noyait dans celui d’un Angel qui s’était redressé.
Inquiet face à son comportement, il lui retirait doucement le bébé des mains.
– » Qu’est ce qui n’est pas possible ?  » Demandait-il aussitôt tandis que la petite fille blonde se mettait à tirait sur une des jambes de son pantalon.
Il voulait saisir Buffy par une de ses frêles épaules mais encombrés des enfants qui gênaient ses mouvements, déjà elle lui échappait.
D’un regard levé vers les cieux, elle se mettait à tourner en rond au hasard de la pièce et de ses sentiments bouleversés.
Angel la stoppait en lui criant dessus.
– » Buffy !…Qu’est ce qui n’est pas possible ?!  »
Elle le regardait droit dans les yeux, et forcement son regard émeraude lâchait l’eau aussitôt
– » Toi et moi ici,…dans le soleil,…et avec des enfants…C’est pas possible, je dois être dans un rêve…Dis moi, dis moi que je ne rêve pas.  » Sanglotait-elle en se rapprochant de lui, en volant sa place au bébé pour l’attraper en noyée par le devant de sa chemise.

– » Tu es mon destin…  » Murmurait-il simplement en s’accompagnant d’un regard qui filait de plus en plus à l’obscur tandis que subitement tout se désagrégeait à la vue de Buffy.
Alors forcement elle explosa en sanglot.


Ce fut la main de son vampire ténébreux, posée simplement sur une de ses joues, qui la tira de son rêve, qui la tira du sommeil.
– » C’est finit.  » Murmura t’il en essuyant du dos de ses longs doigts les larmes qui inondaient la peau velouté du rebondit de ses joues.
Allongé tout près d’elle, il lui dédiait son regard chocolat, Buffy s’y noya.
– » J’ai rêvé,…j’ai rêvé…  »
Les sanglots la submergeait, elle s’écroula contre son cou à lui.
– » C’est fini,…je suis là.  »
Sous le timbre de la voix caressante qui s’employait en mots rien que pour elle, Buffy se calma jusqu’à ce que s’apaisent ses hauts le cœur remplis de sanglots, jusqu’à ce que la bouche qu’elle aimait lui caresse doucement le creux de sa nuque blonde.
Elle sortit de son cou pour voir qu’il ne portait plus la chemise d’Angélus, celle en soie noire empreinte de mauvais souvenirs.

– » J’ai dormi longtemps ?  »
– » Je ne sais pas.  » Murmura t’il.
Elle réalisait qu’elle était presque nue contre lui, que seule la serviette éponge se dressait en barrière si dérisoire.

– » Il faudra être prudent désormais.  » Chuchota t’elle pour une mise en garde mais si près de sa bouche.
– » Oui.  » Murmura t’il en déglutissant sa salive, en faisant néanmoins bouger la main qui gardait les reins fragiles de la jeune fille.
Il entrait dans sa bouche pour mieux la goûter.
Pour sécher ses larmes définitivement, elle donnait l’autorisation à la grande main froide de passer la serviette.
Et la caresse bienfaisante qu’elle recevait sur la chute de ses reins était si totalement apaisante, si totalement savante, qu’elle agrippa le vampire dans les cheveux courts de sa nuque pour entrer pleinement dans sa bouche.

Quand la main lâcha le rebondit de ses fesses pour dénouer l’éponge toute mouillée, Buffy brisa le baiser pour souffler contre la bouche du vampire.
– » Angel, on ne doit pas.  »
Mais déjà comme pour la faire taire ou mieux la cajoler, les longs doigts jouaient sur le bout de ses seins, glissaient sur le velouté nacré de son ventre.

– » Angel, Angel on ne doit pas.  » Pleurnicha Buffy en urgence et en étouffant un gémissement.
– » Calme toi,…laisses toi faire.  » Chuchota t’il si peu audible tandis que ses doigts atteignaient ses flux déjà si abondants et son intimité de fille toute entière.

En pleine déroute, elle s’écouta lâcher le premier râle du plaisir.
En plein délice, elle froissa avec fougue la chemise sur son torse.
– » Laisses toi faire.  » Répéta le vampire en laissant ses doigts trop doués glisser si vite et si bien entre les parois en soie juste faites pour lui.
En serrant instinctivement ses jambes l’une contre l’autre, Buffy ne chercha alors que ses yeux.

Elle plongeait.
Elle plongeait dans l’orgasme libérateur, celui juste fait pour effacer ses peines.

En la voyant si belle, si merveilleusement renversée sur le lit et dans le creux de ses bras, il se pencha pour voler sur sa bouche tous les sucres du plaisir amoureux qu’elle déversait à longs fils rien que pour lui.

Son regard émeraude encore voilé de plaisir amoureux, Buffy posa une main sur une de ses joues à lui.
Il ne pu s’empêcher de murmurer.
– » Tu es si belle mademoiselle Summers. Si belle…et encore toute rouge du plaisir que je viens de te donner.  » Lâcha le vampire de son demi sourire ironique.
Toujours étendue entre ses bras, Buffy resta figée telle une statue qui vient de recevoir la foudre mais instantanément l’émeraude de ses yeux et de son regard agrandit transperça le regard si proche d’elle, le regard qui se dessinait à nouveau couleur nuit.
Pour aller à l’encontre de ses doigts, d’un battement de cils Angélus profila en biais son regard de vainqueur. Il entrait doucement dans sa bouche de vampire ses propres doigts encore tout dégoulinants des flux de la jeune fille, d’une bourrade Buffy le repoussait pour sortir du lit sans attendre.
Nue comme un vert face à lui, lèvres blanches elle tremblait de colère, elle tremblait de l’avoir tant désiré lui.
– » Vraiment Angélus ! Vraiment…tu es la pire créature que j’ai jamais rencontrée, la plus…  »
Elle allait lui coller un direct du droit pour effacer regard par en dessous et sourire narquois, il l’attrapait par les bras au point de lui faire du mal, au point de lui faire des bleus.
Elle se mit à gigoter sous le demi sourire qu’il effaça si vite pour la plaquer à sa bouche et à son corps tout entier.
La plaisanterie avait assez durée, il allait la faire sienne, totalement sienne par le sexe, totalement sienne par le sang.
Buffy se mit à se défendre comme une furie mais alors qu’elle était sur le point de s’en détacher le vampire glissa brusquement le long de son corps jusqu’au point de tomber à genoux tout contre elle.
Pour la tête brune qui venait sans appel de se coller contre son ventre, Buffy baissa un regard plein de courroux.

Les cheveux en pics la défiaient, les mains qui tenaient ses hanches prisonnières semblaient s’être mises à trembler, Buffy leva son regard au plafond comme pour essuyer les larmes qui venaient de passer la barrière de ses cils.

Elle savait.
Elle savait qu’Angel était de retour.
Elle savait que quelque part ici, Willow venait d’agir.


– » Buffy ?  » Pleura presque Angel en relevant vers elle un visage inondé par les larmes.
Aussitôt elle baissa la tête vers lui pour aller noyer l’eau de ses yeux à la sienne.
– » N’aies pas peur, je suis là.  » Murmura t’elle d’un sourire tremblant.
Elle passait une de ses mains dans les cheveux dressés en tout sens, Angel fermait les yeux sous la douce caresse.
– » Oh Buffy, j’ai l’impression que ça fait des mois que je suis parti.  » Murmura t’il en la serrant davantage contre lui.
Buffy sentit la joue qu’Angel gardait contre elle s’imprimer davantage contre son ventre de femme. La seconde d’après elle tombait elle aussi à genoux pour aller le rejoindre, rejoindre en urgence son regard chocolat…………..A suivre………..

– » ça va ?  » Lâcha t’elle en étouffant un sanglot.
– » Oui, oui…ça va.  » Laissait entendre Angel un peu perdu en points de reperds, en les remettant toutefois debout tous les deux, en la gardant elle dans le creux de ses bras.
– » Buffy, il… « 
 » Va falloir être prudent  » pensa t’il en réalisant que Buffy était entièrement nue dans ses bras.
– » Oui.  » Avança juste Buffy pour dire qu’elle avait compris tandis qu’il avalait sa salive.
Face à son regard fiévreux Buffy rajouta pour une fuite en avant.
– » Je…Je vais aller m’habiller. « 
– » Oui ce serait mieux.  » Rajoutait Angel tandis qu’elle lui glissait des bras.
La porte de la salle de bain claquait, celle de la porte d’entrée s’ouvrait pour laisser passer en courrant Connor, Spike, Giles et Willow.

– » C’est moi.  » Leur lança aussitôt Angel pour les rassurer.

– » Toi, toi ?!  » Jeta Spike en faisant bouger ses bras, en faisant danser son long manteau de cuir tandis que toute la troupe envahissait la chambre.
– » Spike !  » Articula Angel sous un regard qui filait à l’obscure.

– » C’est lui…Un regard qui renferme toute la misère du monde, c’est lui.  » Ironisa Spike tandis que Connor demandait à son tour.
– » ça va ?  »
Angel eut un battement de cils pour dire oui à Connor puis regarda Willow droit dans les yeux.

– » Merci.  » Lâcha t’il simplement.
– » La prochaine fois que Buffy et toi, euh…appelez moi d’abord.  » Laissa passer le sourire de la jeune sorcière.
– » Y’aura pas de prochaine fois.  »
– » Où est Buffy ?  » Avança Giles.
– » Elle s’habille.  » Répondit Angel dans un geste vers la salle de bain.
– » Elle s’habille ?!  » Invectiva Spike en plantant Angel du regard.

Angel sentit aussitôt toute la misère du monde avancée par Spike lui tombait dessus face aux frasques qu’avait encore fait Angélus, mais déjà Buffy parlait en fermant la porte de la salle de bain derrière elle.
– » J’ai pris une douche Spike, c’est vrai que du fond de ta crypte l’eau courante du confort moderne c’est une chose que tu n’as jamais connu.  »
– » Hé, ho, dit tout de suite que je suis sale !  » Lança Spike alors que tous étouffaient un sourire, alors que Buffy attachait le regard triste d’Angel.
– » Tu es insupportable !  » Rajouta t’elle sans prendre la peine de regarder Spike.

– » Face aux derniers évènements, il y a certaines choses dont j’aimerai vous parler…maintenant qu’on est à nouveau tous réunis  » Déclara Giles en visitant le regard chocolat d’Angel.
Angel entrouvrit la bouche, Buffy parla la première.
– » Une petite réunion Giles ? Alors allons y.  »
Elle ouvrit une marche décidée vers la sortie, aussi tous suivirent sans rajouter.

Si Buffy et Willow étaient installées confortablement sur l’un des canapés, Spike était resté accoudé au comptoir de réception.
Angel planté comme un piqué au milieu du hall, les mains enfoncées dans les poches de son pantalon, restait tout près d’un Giles qui avait lui aussi choisi la position debout.

– » Vous êtes sûr de ça ?  » Questionna Connor depuis les premières marches de l’escalier où il avait choisi de s’asseoir.
L’adolescent n’attendit pas la réponse de Giles, il leva son regard sur une Dawn qui passait tout près de lui en descendant l’escalier.
Elle marcha sous le regard interrogateur de Connor pour aller se planter jusque devant le canapé que l’Elue et la jeune sorcière s’étaient choisies.
– » Oui je suis certain de ça.  » Répondit Giles plus pour lui-même que pour Connor qui avait déconnecté pour juste écouter Dawn parler.
– » Buffy ! Qu’est ce que je peux faire pour aider ?!  » Invectiva la jeune Summers.
Buffy allait lui répondre d’un sourire mais déjà Dawn s’élançait vers Angel pour se glisser dans ses bras et contre son torse.
– » Je suis contente que tu sois de retour.  » Sourit Dawn en levant son visage vers le vampire ténébreux.
Angel l’embrassa sur les cheveux, elle sortit de ses bras, il parla pour Connor qui s’était levé.
– » C’est Dawn, la sœur de Buffy.  »
Dawn se retourna vers Connor.
– » Bonjour.  » Murmura le jeune homme.
– » Bonjour !  » Lui lança Dawn du sourire éclatant qui était le sien.
Elle marcha ensuite pour se laissait tomber elle aussi sur le canapé.
Alors tous regardèrent à nouveau Giles tandis que Lorne s’exclamait.
– » Qui veut un petit martini ?  »
– » Vas y doucement avec le martini !  » Lança Gunn tout près de lui tandis que Spike s’était mis à marcher pour se lancer dans un monologue.

– » Finalement qu’est ce qu’on a ?…Un démon venu de l’enfer qui en veut à Buffy,…un Immortel qu’Angel n’aurai jamais du tuer,…et toutes les bouches de l’enfer qui doivent s’ouvrir d’un seul coup et par les bon soins de ce démon.  »
Regard rasant le carrelage comme pour mieux concentrer ses propres pensés sur les mots de Spike, Angel arrêta la main qu’il passait contre sa nuque dans l’espoir de s’éclaircir les idées.
– » Ce démon n’en voulait pas à Buffy…ce démon voulait Buffy…Il voulait l’emmener.  »
Il dédiait ses derniers mots au regard attentif que Giles libérait à travers ses lunettes, Buffy se levait du canapé brusquement.
– » Il voulait m’emmener moi mais pourquoi faire ?  »
– » Si Anya était là elle te dirait qu’il n’y a jamais eu de fiançailles réussis avec un démon de l’enfer.  »
– » Très drôle Dawn.  » Jeta Buffy tandis que Connor se dessinait un demi sourire face aux mots de la plus jeune des Summers.

– » Je pense que tu es la clé Buffy.  » Avança Giles.
– » La clé ? C’est nouveau ça !  »
– » Je croyais que c’était moi la clé.  » Rajouta Dawn pour elle-même.
– » Ton sang doit être la clé.  » Murmura Angel en s’avançant vers l’armoire aux armes à nouveau bien rangée par les bons soin de Gunn.

Il en ouvrait la porte, Buffy était déjà près de lui.
– » Qu’est ce que tu fais ?!  » Lançait t’elle gravement alors qu’Angel se saisissait d’une épée qu’il eut tout de suite bien en main.
– » Je vais aller le trouver avant que ce soit lui qui te trouve. Je vais aller le combattre !  »
– » Mais tu ne peux pas ! Tu l’as vu ! Il est bien trop fort ! Bien trop fort même pour nous tous réunis !  »
Face à son regard inquiet il avança le bout des doigts de sa main libre, Buffy les reçut tendrement sur une joue puis Angel effaça la rapide caresse pour murmurer simplement.
– » Tu douterais de moi ?  »
– » Mais moi Angel je ne veux pas que tu meurs.  » S’enroua Buffy.
– » Je t’aime, rien ne pourra jamais changer ça, pas même la mort.  »
En avalant sa salive douloureusement, Buffy lui arracha l’épée des mains.
Aussitôt elle l’a fit tomber avec fracas sur le carrelage.

Ils se défiaient du regard, Giles toussota pour tous ceux qui regardaient vers leurs chaussures et pour ramener l’attention.
Instantanément Buffy et Angel tournèrent leur tête vers lui.
– » Buffy,…Angel n’a pas tout à fait tort quand il dit qu’il faut trouver ce démon avant qu’il ne revienne.  »
– » Alors on ira tous ensemble.  »
Sur ses mots, Angel l’a saisi ferment par une de ses frêles épaules.
– » Non ! Toi tu restes ici, à l’abri du sort de protection !  »
Il avait parlé si ferme que Buffy en cligna des paupières.

Elle se dégageait brusquement de l’étreinte si possessive comme pour dire qu’elle n’était pas d’accord tandis que Willow rajoutait de la voix douce qui était la sienne.
– » Angel a raison Buffy, ici tu es à l’abri.  »
– » Mais c’est pas vrai ! Vous vous êtes tous ligués contre moi ou quoi ?!  » Laissa passer Buffy d’une voix de tête.
– » Eh, oh,…moi je ne suis pas ligué contre toi !  » Avança Spike.
– » Dès fois que vous l’auriez oublié, c’est moi qui est le plus de force ici, et les plus grandes capacités à combattre. Je suis l’Elue.  »
Angel la planta du regard.
– » Justement tu es l’Elue, et c’est certainement de ton sang d’Elue dont ce démon à besoin pour ouvrir toutes les bouches de l’enfer. « 

Giles qui savait acquiesçait pour lui-même, Buffy ouvrait la bouche difficilement.
– » Mon sang…Le sang toujours.  »
Dépitée, elle se mettait à fixer le carrelage, Angel s’adressait à Willow.

– » Willow, le sort, il peut tenir combien de temps ?  »
– » Il peut tenir indéfiniment Angel, ce qui me fait peur c’est qu’il ne soit pas assez puissant face à un démon de cette envergure…sans parler de ceux qui l’accompagnent.  »
– » Si vous voulez mon humble avis, je pense que ce démon aurait pu revenir depuis longtemps pour tous nous anéantir…  »
Lorne qui venait de parler vida son verre avant de rajouter.
– » Il doit attendre quelques part et rassembler ses troupes.  »
– » Ses troupes ?  » Interrogea Spike tandis que désormais tout le groupe plantait du regard le démon vert.
– » Des légions.  » Murmura Lorne pour lui-même alors qu’il laissait son regard rouge sang filer d’intensité vers le fond de son verre vide.
Angel ramassa son épée, Spike et Gunn passèrent dans son dos pour s’armer à leur tour.
Angel arrêta Connor qui voulait en faire autant.
– » Non.  »
– » Mais…  »
– » Si jamais j’échoue, tu seras le seul que je veux…Buffy,…Buffy peut avoir besoin de toi ici.  » Rajouta t’il brusquement afin de raser toute forme d’émotion.
Connor eut un battement de cils pour dire qu’il avait compris.
Buffy se mit à marcher de long en large comme un lion en cage.

– » Mais, mais le jour est encore là, vous ne savez même pas où vous allez, vous ne savez même pas comment tuer un démon pareil !  » Finit-elle par lancer alors que Gunn et Spike s’avançaient vers la porte des égouts afin de prendre l’escalier sombre et humide.
Sur la marche de ses pas Angel finissait d’enfiler son long manteau de champion, il saisit la poignée de la porte avant de se tourner vers Buffy qui s’était rapprochée.
A travers le regard qu’elle lui livrait, il plongea dans son âme.

Les secondes semblaient marquer le pas rien que pour eux deux quand Angel finit par parler.
– » La nuit sera bientôt là, et rien n’a jamais su résister à cette épée.  »
Buffy laissa rouler une larme, il s’arracha de la porte pour partir plus vite.


Toute cette fin de journée, les deux vampires et Gunn fouillèrent et refouillèrent chaque boyau d’égouts afin de trouver l’indice qui les mènerait à celui qu’ils avaient baptisé  » mains fourchues  » mais rien, aucune traces de celui qui voulait faire de Buffy sa reine ou son martyre.
Ce n’est qu’en début de soirée que le millième sous démons interrogé finit par leur parler d’un vent de folie qui s’était levé plus haut sur la cote.
Instantanément Angel et Spike avaient pensé Sunnydale et ils n’avaient pas été longs à embarquer dans la plymoute.
Gunn vidé par trop de marche était rentré à l’hôtel où Buffy l’avait aussitôt assommé de questions.

La vallée de Sunnydale semblait juste déserte, lugubre, et pleinement silencieuse.
– » C’est si silencieux que pas même un oiseau de nuit est là à nous casser les oreilles.  » Avança Spike juste audible.
– » Les rongeurs aussi ont disparu, pas de rats.  » Chuchota Angel pour toute réponse.

A plat ventre tous les deux, épées fermement tenues en main, ils rampaient vers le trou béant qui se dessinait par une tache plus sombre que seul leurs regards perçants de vampires pouvaient deviner.
Arrivés presque au plus proche de l’ouverture, une violente flambée venue du grand Mal des entrailles de la terre s’empara d’eux en entier.
Leur regard respectif vira au jaune et ils crurent un instant qu’ils allaient se transformer.

En secouant leur tête pour reprendre leurs esprits, les deux vampires se suspendirent le temps de se dévisager à travers les ténèbres.

La seconde suivante ils rampaient à nouveau vigoureusement pour arriver plus vite sur le bord de la crevasse et s’y pencher silencieusement sans attendre.
Instantanément ils se jetèrent sur le dos pour planter leur regard dans le noir du ciel.
La vision commune qu’ils venaient d’avoir de là bas tout en bas, des entrailles même de la terre, rendait Angel plus pâle qu’il ne l’était déjà et Spike tremblant de l’intérieur face aux mauvais souvenirs qui l’avait vu cramer ici même.

– » Je te le dis tout de suite, il est hors de question que je porte un hochet, un bijou ou quoi que se soit d’autre qui me fasse bouillir de l’intérieur…Le sang qui se met à bouillir pour mieux te faire décoller la peau des os et du crâne. Tes yeux qui glissent de l’orbite pendant que le grand embrasement te…  »
– » Ça y est, tu as fini ?!  » Lâcha Angel d’un ton brusque qui pouvait passer pour de la colère.
– » J’ai fini…On est fini tu veux dire.  » Ironisa Spike.
La seconde d’après les deux vampires se retournaient d’un même ensemble pour se pencher à nouveau sur la crevasse.

– » Il y a une grande majorité de super vampires.  » Expliqua Spike avec dans la bouche le goût du souvenir.
– » Des Turoks je sais, ils sont l’avant garde.  » Murmura Angel en laissant son regard naviguer sur l’ensemble.
– » Les autres pour la plupart sont…  »
– » Ceux qui nous ont attaqué à l’Hypérion.  »
– » Ils ont l’air d’être des centaines là-dessous.  »
– » Au moins un millier.  » Laissa passer Angel avec lassitude.
Il se renversa à nouveau sur le dos pour aller à nouveau planter son regard dans le ciel.
– » La seule bonne nouvelle est que  » mains fourchues  » n’est pas à l’hôtel puisqu’il est là.  »
Spike tourna la tête pour accrocher le profil soucieux du vampire ténébreux. Il le questionna aussitôt.
– » Qu’est ce qu’ils attendent pour sortir ?  »
– » C’est une attaque de front, ils attendent que le sang de Buffy ait ouvert toutes les bouches de l’enfer du monde.  »
– » Ils ne veulent pas rater leur coup cette fois.  »
– » Dis toi bien qu’à Cleveland et ailleurs ils doivent être aussi nombreux à attendre que la terre se craquelle pour les laisser passer. »
– » Pourquoi ici la terre est déjà levée ?  »
– » En ouvrant ici il y a un an, Buffy a ouvert une brèche.  »
– » Mais tu es bien placée pour savoir qu’ici même la bouche de l’enfer s’est ouverte plus d’une fois.  »
– » Il y a ouverture et ouverture Spike. Les poussées du mal qu’on a subit par le passé pour laisser échapper certaines hydres ne sont rien. Rappelle moi comment Buffy a ouvert en grand ici ?  »
– » Elle a fait couler son sang.  » Murmura Spike.
– » Son sang.  » Laissa passer Angel d’un murmure pour lui-même.
– » Tu crois que le sang de Buffy est la cause de tout ça ?  » Interrogea Spike pas vraiment convaincu.
– » Je crois qu’il y a eu déséquilibre dès l’instant où ils ont créé Dawn. »
– » Dawn ?!  » Sursauta Spike.
– » Dès cet instant ils se sont rendu compte de la puissance de Buffy.  »
Angel se renversa à nouveau pour planter son regard dans les entrailles de la terre où les démons grouillaient de part trop.
– » Buffy est puissante, à partir de son sang ils ont crée Dawn, à partir de son essence ils ont transformé les potentielles en tueuses. Elle dérange les puissances Spike.  »
– » Les puissances d’en bas.  »
– » Les puissances d’en bas et…peut être les puissances d’en haut.  »
– » Buffy ne peut pas déranger les puissances d’en haut !  »
– » Comment tu peux le savoir ? Quel futur se serait mis en place si elle n’avait pas fait certains choix ?  »
– » On ne le saura jamais.  »
– » Elle est trop douée, instinctive, intelligente, elle détient le pouvoir, et les puissances détestent perdre le pouvoir parce que tout est une question de pouvoir dans ce monde.  »
– » Tu veux dire que les puissances d’en haut la laisserait au grand mal pour écrire une nouvelle page de l’histoire à venir.  »
– » Je ne sais pas.  »
– » Pour en revenir à Dawn, je croyais que c’étaient des moines qui avaient crée Dawn.  »
– » Oh Spike, comment tu peux être aussi naïf ? Tu sais bien que moines ou pas moines nous sommes tous les pions des puissances d’en haut et de celles d’en bas.  »
– » Mais le sang de Buffy est le bien, il ne peut pas faire le mal.  »
– » Tu en es sûr ? Tu connais le futur pour le savoir ?  »
Les deux vampires se dévisagèrent sachant bien que l’Elue portait en elle du sang de démons.
Angel planta ses mots suivants.
– » L’important Spike, c’est que le sang de Buffy contrarie les plans du grand Mal à chaque fois. Elle a fait d’une clé de malheur et de destruction l’être innocent qu’est Dawn aujourd’hui. Elle a fait de milliers de filles, les gendarmes du bien à travers le monde. Buffy leur fait peur Spike.  »
– » Tu veux dire qu’au-delà de cet envahissement qu’on s’apprête à subir ils veulent régler comme, un compte personnel avec elle ?  »
– » Oui.  »
– » On ne les laissera pas faire !  »
– » On a besoin des textes de Giles.  » Laissa passer Angel en se relevant, il en avait assez vu.

Cote à Cote les deux vampires se dirigeaient vers la plymoute, Spike parlait à nouveau.

– » Tu sais j’ai du mal à croire que les puissances du bien et celles du mal puissent se liguer contre Buffy et nous envoyer ce qui nous arrive aujourd’hui.  »
– » Le bien le mal quel paradoxe ! Toi est moi on en est un parfait exemple.  »
– » Non, toi tu es un paradoxe.  » Affirma Spike alors qu’ils touchaient la voiture.
– » C’est vrai que toi tu n’as jamais fait le mal.  »
– » C’est pas ce que je veux dire, ce que je veux dire c’est que…que toi et moi savons parfaitement que j’ai cramé ici même parce que les caprices du sort mon placé sur le trône, si Buffy ne t’avait pas renvoyé c’est toi qui aurait porté l’amulette, moi, moi j’ai aidé pour le bien comme j’ai pu mais je ne suis pas un champion.  »
Presque ému face à l’aveu de Spike, Angel effaça son trouble pour le regard azur qui le connaissait si bien. Il mit alors une pointe d’humour dans ses mots suivants.
– » Tu veux dire que je suis Le seul champion ?!  »
– » Eh, oh, ne commence pas hein, et si cette conversation sort de nous deux, je te plante moi-même le pieu.  »
D’un sourire Angel ouvrit la portière conducteur, Spike fit de même coté passager.

Plongés dans leurs pensées ils roulaient dans la nuit quand Spike avança.
– » Si c’est toi qui avait brûlé à Sunnydale, tu ne serais peut être pas revenu.  »
– » On ne le saura jamais.  »
– » Et tu n’aurais pas tué l’Immortel.  »
– » On ne le saura jamais.  »
– » Buffy a contrarié beaucoup de plans mais toi aussi Angel.  »
A travers la pénombre de la voiture Angel lâcha pour Spike un regard de biais avant de se reconcentrer sur la route qui défilait.
Il avait failli lui lâcher un épisode de sa vie et c’était juste repris, pourtant il hésitait encore à parler.
Il avala sa salive pour refouler ses mots.
– » Qu’est ce que tu essaies de me dire.  » Laissa passer Spike dans la nuit.
Angel le planta du regard en serrant ses lèvres si joliment dessinées.

– » Quoi ? Et ben parle !  » Lança Spike.
Angel rattacha la route, puis se lança enfin.

– » Je, je vais te raconter quelque chose mais si ça sort de nous deux je te plante moi-même le pieu…Il y a quelques années, la première années où j’étais installé à L.A….  »
– » Quand je t’ai rendu visite alors !  » Lança Spike pour détendre un Atmosphère qu’il sentait pesant.
– » Ouais !  » Lui lâcha Angel en le plantant d’un regard rageur face à des souvenirs où Spike lui avait fait vivre le martyre sous la torture.
Face au piaffement de Spike, qui voulait dire t’en es pas mort tout de même, Angel rattacha la route du regard.
– » Je te fais juste remarqué que je n’avais pas d’âme quand je t’ai rendu visite et tu es bien placé pour savoir celui que j’étais sans âme, c’est toi qui m’a fait…Alors qu’est ce qui t’es arrivé ?  »
– » Cette année là,..  »
– » L’année où je me suis installé à Sunnydale.  »
– » Buffy est venue me rejoindre.  »
– » Oh !  »
– » Oui.  »
– » Mais combien de fois vous vous êtes retrouvés en secret ?!  »
– » Quelques fois.  »
Spike souffla dépité, Angel continua son récit.
– » Cette fois là, un démon nous a été envoyé, je l’ai combattu mais il était porteur du sang de la vie et en combattant son sang s’est mélangé au mien et j’ai retrouvé mon humanité.  »
– » Quoi ?!  » Sursauta Spike sur son siège.
– » Buffy et moi, on a, on a…  » Insista Angel d’un geste vers le pare brise.
– » Oui ça va j’ai compris vous avez fait l’amour. Plus d’Angélus. « 

– » Oui.  » Chuchota Angel face à des souvenirs qui le brûlaient juste.
– » Explique moi pourquoi tu es encore un vampire aujourd’hui.  » Lança Spike.
– » Parce que j’ai demandé aux oracles de remonter le temps d’une journée afin de tuer le démon avant qu’il ne me contamine.  »
– » Mais pourquoi ? Tu avais perdu la tête ou quoi ?  » Jeta Spike face à l’inconcevable.
– » Parce que Buffy était en danger et qu’il fallait que je retrouve mon état de champion pour la sauver le moment venu.  »
– » Mais Buffy est toujours en danger !  »
– » Oui c’est ce qu’elle m’a dit cette nuit là juste avant que je perde mon humanité.  »
– » Comment elle peut vivre avec ce souvenir de toi humain ?  » Murmura Spike.
– » Elle ne se souvient pas, en remontant le temps, les oracles l’ont gommé de sa mémoire. Et elle ne doit jamais savoir Spike tu m’entends, jamais.  »
– » Ça la briserait.  »
– » Oui.  » Murmura Angel en se souvenant de la déchirure qu’elle avait vécue à l’instant de le laisser repartir vers son état de démon.

– » Mais enfin pourquoi tu me racontes tout ça aujourd’hui ?  »
– » Parce que,…parce que j’ai fait un mauvais choix ce jour là. Parce que je suis sûr aujourd’hui que les puissances d’en haut m’avait envoyé ce démon pas comme les autres pour que je perde définitivement mon état de vampire, pour que je n’engendre pas Connor, pour que je n’engendre pas le soulèvement chez W et H et tout un tas d’erreurs faites par mes bons soins.  »
– » Pour que tu ne tues pas l’Immortel.  »
– » Entre autres.  »
– » Mais tu as aussi sauvé le monde.  »
– » De quoi ? De catastrophes que j’ai engendrées moi-même ?  »
– » Tu es sûr que c’est à Buffy qu’en veulent les puissances et pas à toi ?  » Interrogea Spike gravement.
Angel le planta d’un regard lourd.
– » Il faut que tu parles de tout ça à Giles.  »
– » Je sais.  » Lâcha Angel en regardant à nouveau droit devant lui.
Il rajouta aussitôt.
– » L’urgence pour l’instant est que Giles lève le voile sur la façon de tuer la grosse bête pour le reste il sera toujours temps.  »
– » Tu crois qu’en éliminant  » mains fourchues  » Sunnydale se rendormira ?  »
– » J’espère.  »
– » En tout cas je pense que pour cette nuit on est tranquille  »
– » Oui ils n’avaient pas l’air sur le pied de guerre. « 

Les deux vampires roulèrent sans plus un mot jusqu’à ce qu’ils atteignirent l’hôtel Hypérion.

L’hôtel était plongé dans le noir et dans le silence.
Angel amorça la première marche du grand escalier tandis que Spike se laissa tomber de tout son long sur un des deux canapés.
C’est l’instant que choisi Connor pour sortir de la cuisine.
Angel se tourna aussitôt vers lui.
Face à son regard interrogateur, le jeune homme laissa passer sans attendre.
– » Tout est calme ici, rien de spécial. Et vous ?  »
– » Spike va te raconter, il adore les détails.  » Laissa entendre Angel juste avant de rependre son ascension.
– » Ouais, le meilleur m’est toujours réservé.  » Jeta le vampire blond en s’asseyant sur le canapé.


Une fois dans ses appartements, sans prendre la peine de retirer son manteau, Angel marcha directement jusqu’à la porte fenêtre de sa chambre pour juste la passer, atteindre la coursive qui courrait où l’air dont il n’avait nul besoin circulait assez pour chasser ses idées noires.
A peine accoudé à la rambarde, il extirpa son regard qui déjà plongeait vers les lumières là en bas pour juste le coller sur Buffy.
Il avait senti sa présence, et assise contre le mur de façade, ses genoux ramenés contre sa poitrine, elle se levait déjà pour courir jusqu’à lui.
Il lui ouvrit les bras pour juste la nicher contre son torse et à l’abri de son manteau.
Elle leva son visage vers lui, il lui déposa un rapide baiser sur les lèvres avant de garder d’une main sa tête blonde contre lui.
– » Alors, qu’est ce que vous avez trouvé à Sunnydale ?  » Murmura t’elle contre sa chemise.
– » Un millier de démons.  »
Elle s’écarta légèrement pour plonger dans le regard sombre qu’Angel dédiait à la ville et à ses lumières.
Il baissa la tête pour capturer uniquement sa lumière émeraude.
– » Comment ça un millier ?  »
– » Un millier Buffy.  »
Elle avala sa salive, mais rajouta aussitôt pleine de conviction face à la trop grande inquiétude d’Angel.
– » On va trouver la solution, nous sommes les puissants !  »
– » Les puissants pour qui Buffy ? Les fourmis qui marchent là en bas ?  » Lâcha Angel d’un regard pour la rue où tels des milliers de fourmis les humains dès le jour venu commenceraient à avancer.
– » Nous sommes les puissants.  » Réaffirma Buffy en rattachant son regard.
Face à ses yeux si lumineux et si pleins d’espérance, Angel avança une main pour caresser une de ses joues.

– » J’aime que tu sois là.  » Murmura t’il audible pour elle seule.
Elle se dessina d’un tel sourire gourmant pour les mots qui venaient de la surprendre qu’Angel savait par avance qu’elle allait finir par manger ses lèvres pour tenter de l’étouffer.
Il glissa le dos de son index sur sa lèvre inférieure pour juste l’en empêcher, la caresser doucement l’espace d’une seconde, car déjà il faisait glissait sa main contre sa nuque blonde pour la verrouiller, entrer dans sa bouche pour aller manger son sourire sans autre forme de procès. Il lui donna un court baiser mais si puissant que Buffy en perdit le souffle.

– » J’aime que tu sois là.  » Murmura t’il presque en douleur et en s’enfermant dans son cou à la sortie du baiser qui venait de le faire trembler.
En verrouillant d’avantage ses jambes autour de sa taille, Buffy ne pu s’empêcher de froisser davantage ses cheveux bruns qui pointaient.

Elle inspirait intensément son bonheur de l’instant mais déjà Angel sortait de son cou pour parler.
– » Le reste de la nuit sera calme mon amour, alors profite en pour aller dormir. « 
Il allait la déposer sur le sol, elle resserrait en urgence son étreinte. Surpris il l’interrogea du regard. Alors elle murmura juste.
– » C’est que…  » Elle se suspendit en plongeant davantage dans ses yeux.

– » Quoi ? Qu’est ce que tu essaies de me dire ?  » Murmura t’il.
– » Je…je voudrais te racontais un rêve que j’ai fait. « 
– » Un rêve.  » Murmura Angel pour lui-même.
Buffy marquait l’affirmatif de la tête, Angel questionnait à nouveau.
– » Tu en as parlé à Giles ? « 
– » Ça ne concerne que nous deux. J’ai rêvé ça quand… « 
– » Je sais quand tu as rêvé ça.  » Avança Angel en tournant sur lui-même à la recherche de la meilleure place pour que Buffy puisse se livrer car il était hors de question qu’il passe dans une chambre ou dans l’autre même si Angel était conscient qu’il pouvait lui faire l’amour n’importe où.
– » Là !  » pointa Buffy du doigt en désignant la place qu’elle occupait avant qu’il n’arrive.

L’instant d’après, si il était lui adossé à la façade, elle était elle dans le creux des ses bras juste entre son torse puissant et ses genoux qu’il avait ramené un peu pour mieux la blottir, la couvrir d’un des pans de son long manteau.
– » Alors de quoi tu as rêvé ?  » Murmura t’il en se penchant sur elle.
Elle dégagea une de ses petites mains pour déposer le bout de ses doigts sur sa bouche entrouverte……………A suivre………………

Mais alors qu’elle entrouvrait à son tour la bouche, elle eut soudainement le besoin de laisser traîner des secondes silencieuses, des secondes volées à la bataille, des secondes volées entre ici et nulle part, juste à l’abri du manteau de la nuit, juste à l’abri de son manteau de champion, juste à l’abri de ses bras.

Pour son regard émeraude qui seul semblait vouloir lui parler, Angel chuchota de nouveau contre les doigts fins.
– » De quoi tu as rêvé ?  »
Buffy battit aussitôt des paupières pour s’aider l’espace d’un instant à lâcher son regard de vampire trop fiévreux, aller tout doucement chercher l’invisible.

Prête à former le premier mot, elle avança ses jolies lèvres et rattacha enfin son regard chocolat.

– » Est-ce que tu penses…qu’il puisse exister une autre vie ailleurs qu’ici ?  »
– » Comment ça Buffy une autre vie ? « 

– » Une autre vie. Une autre vie pour toi, une autre vie pour moi…une autre vie. « 
– » Je serais toujours un vampire. « 
– » Et je serai toujours une Tueuse, oui je sais ça, je sais…pourtant, pourtant,…tu n’as pas parfois cette impression sur les choses,…l’impression étrange que les choses devraient être différentes. « 
Face au regard subitement suspendu d’un Angel qui plongeait gravement dans son âme pour mieux la fouiller, Buffy fit doucement bouger ses doigts fins, encore là à traîner sur la bouche d’Angel, pour juste les enfermer, les enfermer dans le creux de sa petite main.
L’instant d’après elle posait en silence son poing fermé contre la soie de son torse.
Pour les lèvres d’Angel qui venaient de se serrer, elle murmura juste audible et presque à regret.
– » J’ai rêvé de toi humain. « 
Elle s’enroua sur le dernier mot et pour fuir au dessus d’elle le regard qui venait de sauter elle frotta aussitôt une de ses joues contre la manche du manteau qui supportait si facilement sa tête blonde.

Alors elle ferma les yeux pour mieux le ressentir, ouvrir en étoile sa main contre son torse, mais déjà le vampire volait cette même main pour aller la poser contre une de ses joues qui piquaient.
– » Buffy… « 
Elle venait de l’entendre déglutir pour donner de l’élan à ses mots, elle lui facilita les choses en parlant à nouveau.
– » Ça semblait si réel Angel, si réel. C’est la première fois que je ressentais les choses comme ça. « 
– » Comment comme ça ? « 
– » Comme je les ai toujours rêvées, comme ça devrait être. « 
Angel se sentit si transpercé de douleurs fulgurantes qu’il la ramena brusquement à lui pour s’enfermer sans attendre contre son cou délicat.
– » Buffy.  » Pleura t’il alors en s’étranglant pour faire taire un sanglot.
– » Ça semblait si réel, nous, et, et avec des enfants.  » Pleura Buffy en froissant en noyée les cheveux courts de sa nuque.
– » Buffy…  » Appela désespérément Angel face à tout ce qu’il aurait sans doute pu avoir, face à tout ce qu’il avait irrémédiablement perdu à jamais.
C’est-à-dire elle.
Elle sortit de son cou comme pour mieux mêler leurs larmes qui glissaient encore, comme pour mieux s’excuser de le faire lui tant trembler, de le faire tant souffrir lui.

– » Pardon !…Pardon de t’avoir raconté mon rêve, pardon. « 
– » C’est de ma faute.  » Avança Angel en plongeant son regard larmoyant dans celui émeraude qui pleurait.
– » Non c’est de la mienne. « 

Ils restaient suspendus du regard, si près de la bouche humide qu’ils aimaient, si près de leur âme à jamais liées, trop près de leur cœur ensorcelé l’un par l’autre, couché l’un sur l’autre, et où celui trop vivant résonnerait toujours bien trop fort et bien plus fort que la normal pour juste aider à vivre celui déjà mort.

– » Comment j’ai pu faire ça ?  » Murmura Buffy sur ses larmes et pour la main qui lui serrait le cœur comme du papier qu’on froisse.
– » Faire quoi ?  »
– » Te fragiliser à ce point. « .

– » C’est parce que je t’aime…tu me trouves fragile ?  » Rajouta Angel presque espiègle pour rompre avec l’émotion.
Alors pour s’accorder au sourire en coin qu’il lui dessinait, Buffy se dessina son propre sourire en marquant décidée l’affirmatif de la tête.

– » Je ne suis pas fragile mademoiselle Summers.  » Lança Angel en se mettant debout, en les remettant debout tous les deux.

– » Il est tant d’aller dormir.  » Murmura t’il en la lâchant.
Il marquait le départ mais déjà Buffy le stoppait en l’attrapant simplement par la manche de son manteau.

– » Quoi ?  » Murmura t’il en plongeant dans ses yeux.
– » Tu…Tu ne m’embrasses pas ?  » Demanda t’elle d’une voix étonnée qu’une enfant n’aurait pas reniée.
– » Buffy.  » Chuchota t’il en ramenant sa tête blonde contre son torse.
Elle l’enlaça aussitôt pour frotter son front contre lui, il leva la tête vers le ciel qui commençait à blanchir.

– » Je ne veux pas dormir seule.  » Laissa t’elle entendre à peine audible.
– » Je sais.  » Murmura Angel en l’écartant un peu pour attacher à nouveau son regard.
Elle avait envi de rester dans ses bras.
Elle avait été privée du réconfort de ses bras pendant trop de jours, de mois et d’années pour juste imaginer le laisser lui s’éloigner.

– » Je peux bien dormir dans tes bras sans qu’il y est forcement échange de flux organique.  » Déclara t’elle tout à coup sur un demi sourire.
Alors elle fit parfaitement briller l’émeraude de ses yeux pour juste soutenir le sourire entier et spontané qu’elle venait de lui arracher.
En marquant le redressement de toute sa personne comme pour mieux la regarder, la dominer, Angel enfonça ses deux mains dans les poches de son long manteau. Buffy ne le touchait plus, elle resta cependant suspendu au demi sourire qu’il affichait désormais.

– » Oui tu peux, mais… ça va encore me griffer le cœur de t’avoir là contre moi.  » Plaisanta t’il.
Elle s’avança d’un sourire malicieux pour juste le regarder par en dessous, juste jouer avec un des boutons nacrés de sa chemise en soie.
– » Oui, mais si on y réfléchi bien, je suis ta seule chance…la seule chance que tu ais de te faire griffer le cœur.  »
– » Prétentieuse !  »
Angel étouffa un sourire pour l’enlever dans ses bras sans attendre, caler dans son cou le sourire qu’il aimait, l’emmener Elle vers ses appartements.
Buffy étouffa son sourire pour juste resserrer ses jambes autour de sa taille, murmurer dans le creux de son cou.
– » Dis moi que j’en ai le droit ?  »
– » Le droit de quoi ?  »
– » De te griffer le cœur.  »
– » Tu en as le droit.  » Murmura Angel en imprimant davantage d’une de ses grandes mains la nuque blonde qu’il emprisonnait déjà.

– » Tu en as le droit.  » Répéta t’il pour lui-même alors qu’il fermait les yeux en leurs faisant passer étroitement enlacés la porte fenêtre largement ouverte.

Il releva ses longs cils pour la déposer sur le sol et face au lit où ils s’étaient aimés avec tant de fièvre la nuit précédente.
Buffy se laissa voler les lèvres pour un court baiser et déjà elle le voyait allait vers la salle de bain.
Alors elle se précipita vers les carreaux qui brilleraient très bientôt de mille feux pour juste les refermer, tirer dessus sans attendre le lourd rideau qui garderait la chambre dans la pénombre et son vampire bien à l’abri des rayons mortels du soleil.
Toute contente elle courut pour défaire le lit qu’elle avait elle-même refait quelques heures plus tôt.

Suspendue aux pieds du lit avec entre les mains un pan du couvre lit qu’elle finissait de rabattre, Buffy sursauta sur elle-même comme pour récupéré de l’invisible son regard qui fixait une certaine vision des choses.
Elle ne pouvait pas dormir avec lui, pas comme ça, pas à nouveau dans une de ses chemises en soie ou dans un de ses pulls, et elle ne se voyait définitivement pas dormir avec son seul top qu’elle portait sous des vêtements de sport qu’elle avait enfilé à la hâte à sa sortie de la douche.
Elle tourna la tête vers la salle de bain afin d’en fixer la porte puis lâcha le couvre lit pour courir vers sa chambre.

Buffy savait qu’Angel ne resterait pas un siècle sous la douche et elle voulait être de retour et dans ses draps bien avant qu’il ne réapparaisse.

Aussi elle entra en trombe dans sa chambre sans prendre même le soin de refermer la porte derrière elle.
À la recherche du seul pyjama qu’elle avait emporté, elle s’empara de son sac de voyage qu’elle renversa immédiatement sur le lit.
En éparpillant son linge, elle récupéra une manche de la veste qui l’intéressait puis une jambe de la même étoffe.
En bousculant encore les choses, d’un large sourire elle ramena le tout à elle puis s’empressa de faire sauter ses baskets afin d’enfiler au moins le pantalon du pyjama en question.

Elle fit passer par-dessus sa tête blonde le sweet à capuche qui lui donnait chaud désormais et d’un pas léger et pieds nus, elle quitta sa chambre avec sa veste de pyjama à la main.


Pour la porte qu’il avait entendu à nouveau s’ouvrir, juste en caleçon et presque ruisselant, Angel quitta précipitamment la salle de bain mais d’un regard au ras du sol pour juste aider la serviette avec laquelle il se frictionnait les cheveux de la nuque.
– » Buffy !  » Lança t’il sans prendre le temps de penser, sans prendre le temps de sentir, sans prendre le temps de réfléchir tant l’odeur de sa jeune tueuse imprégnait chaque fibre de son moi tout entier.
Il leva son regard chocolat sur la jeune fille blonde qui se dessinait sur le pas de la porte qu’elle venait de juste passer.

– » Nina !  » Laissa t’il entendre en en se redressant tout à fait.

– » Je suis contente de voir que tu as récupéré tous tes esprits. Hier quand j’ai quitté l’hôtel tu avais perdu ton âme,…c’est un nouveau caleçon ?  » Rajouta t’elle au milieu de nulle part.
Angel baissa la tête vers le nouveau caleçon en question.
– » Heu,…oui c’est un nouveau caleçon.  » Murmura t’il comme pris en faute.

Il releva la tête pour voir apparaître Buffy à son tour.
Elle passa Nina qui la fusilla aussitôt du regard.
Buffy lui rendit son regard en s’arrêtant toutefois à distance correcte entre la jeune fille et son vampire.
Angel attacha aussitôt le regard de Buffy et sur l’instant elle n’avait pas sa mine des bons jours.
Il plongea alors son regard chocolat dans les yeux de Nina pour juste murmurer plein de mauvaise fois.
– » Qu’est ce qu’il y a ? « 
– » Qu’est ce qu’il y a ?!…Je veux entendre de ta bouche si ce qui est arrivé avec Elle hier c’était un accident ou si c’est vraiment fini nous deux. Parce que, parce que en Italie tu m’as dit qu’elle revenait dans ta vie mais que ça ne voulait pas dire que notre histoire à tous les deux n’existait pas. « 
Au bord du sanglot elle s’enroua sur les derniers mots, Buffy se sentit si transpercée de douleur pour les derniers mots en question qu’elle répliqua sans attendre en plantant Angel du regard.
– » Dis lui de partir ! « 
– » Je ne supporte plus de l’avoir en face de moi.  » Rajouta t’elle d’un regard qui venait brusquement de s’embuer.
– » Ce n’était pas un accident Nina.  » Murmura Angel sans lâcher pour autant Buffy du regard.

– » Mais elle ne peut pas te donner le bonheur.  »
– » Qu’est ce que vous pouvez savoir du bonheur, du vrai bonheur plus que parfait ?  » Murmura Buffy en offrant son regard émeraude à la jeune fille.

– » Pars…C’est fini nous deux.  » Avança Angel en rattachant le regard de la jeune fille loup garou.
– » Nous deux ?…Je me demande si ça a un jour commencé.  » Murmura Nina pour elle-même en faisant cette fois un demi tour définitif.

Une fois la porte doucement refermé, Angel replongea sans attendre son regard chocolat dans celui émeraude de Buffy.
Il franchit alors les deux pas qui les séparaient en distance, elle leva la tête pour ne pas le perdre des yeux.
– » Je,…Je ne sais pas si j’ai toujours envie de dormir avec toi.  » Murmura t’elle blessée dans son cœur.
Sans la lâcher des yeux, d’une main il lui déroba la veste du pyjama qu’elle tenait toujours et de l’autre il s’employa à caresser doucement son dos en lui retirant son top à fines bretelles.

Torse nu face à lui elle n’osait plus faire un geste, il chuchota audible juste pour elle.
– » Moi j’ai envi que tu dormes avec moi.  »
Alors lentement il lui enfila sa veste de pyjama.
Il en touchait le premier bouton quand Buffy laissa passer une larme.
Aussitôt il posa une de ses grandes mains sur la joue humide pour juste effacer la rigole qui venait de se dessiner.

– » Qu’est ce que tu m’as dit tout à l’heure ?…Tu es la seule à pouvoir me griffer le cœur. « 
– » Oui, mais ça n’empêche pas que tu lui as fait l’amour.  » Laissa passer Buffy d’une voix douloureuse.
– » Buffy,…Nina c’était… « 
– » Je sais…C’était ton Riley à toi.  » Rajouta Buffy dans un souffle.
– » Oui. « 
Sans attendre elle s’écrasa contre son torse pour l’enlacer au plus juste.
Sans attendre il l’enleva dans ses bras pour l’emmener vers le lit, les glisser tous les deux sous les draps.

Face à face sur le même oreiller ils faisaient juste briller leurs yeux, Buffy s’avança davantage pour qu’il la prenne entièrement entre ses bras forts.
Le front contre son cou, elle fit glisser un de ses bras afin de juste prendre son dos.
– » J’ai besoin de toi.  » Murmura t’elle.
– » Je sais. « 
Buffy ferma les yeux en laissant échapper le soupir de l’apaisement total, celui qui marquait la fin du voyage, le port d’attache enfin atteint.

– » Moi aussi.  » Murmura Angel.
– » Quoi toi aussi ?  » Demanda Buffy en rouvrant les yeux pour un regard qu’elle laissa traîner sur l’épaule la plus proche qu’Angel lui offrait.
– » Moi aussi j’ai besoin de toi.  »
– » Je sais.  » Sourit Buffy en le renversant tout à fait pour s’accouder sur son torse.
Elle chercha l’invisible un instant avant de plonger à nouveau au fond de son regard sans pareil. Alors comme pour donner l’élan à ses mots elle rapprocha ses mains fines pour les mettre à plat l’une contre l’autre, pour attraper sur le bout de ses doigts le bout de son menton à lui.
– » Angel,…durant toutes ces années je t’ai tant chercher. Sous chacun des porches des ruelles sombres et humides de Sunnydale, dans chacun des cimetières et sur chaque pan de manteau qui prenait son envol mon cœur t’a cherché sans jamais te trouver. Je t’ai cherché pendant des mois comme l’être qu’on adore et qu’on recherche désespérément sous la pluie. Je me disais, il va revenir, Angel qui me quitte ça ne peut pas être. Un jour alors que je ne m’y attendrais pas il sortira de l’ombre pour me surprendre comme lui seul sait le faire…Mais tu n’es jamais revenu.  »
– » Je suis là maintenant.  » Murmura Angel.
– » Oui.  » Sourit Buffy en avançant une main pour caresser une de ses joues.
– » Cent fois j’ai failli revenir, et je ne compte plus les fois où je t’ai téléphoné pour mieux raccrocher sur le son de ta voix.  »
D’un sourire Buffy grimpa davantage pour poser son sourire sur la bouche d’Angel, il avança ses deux mains pour dégager loin des joues rondes les cheveux blonds qui venaient de glisser.
Elle lâcha sa bouche pour rajouter d’un ton décidé.
– » Tu aurais du revenir.  »
– » Oui…Giles a raison quand il dit que je n’ai pas eu une brillante idée de quitter Sunnydale.  »
Pour se sortir de ses graves pensées, Angel enroula Buffy pour un demi tour sur eux même.
Le front contre son torse elle l’entendit murmurer.
– » L’important c’est que tu sois là.  »
D’un regard brillant elle leva la tête contre son bras musclé afin de s’attacher ses yeux.
– » Comme avant.  » Murmura t’elle.
– » Oui.  » Sourit Angel.
– » Et ce n’est pas trop douloureux pour toi que je sois là à te griffer le cœur de trop près ?  »
– » J’ai envi de me fondre en toi.  » Murmura Angel en effaçant son sourire.
– » Et tout m’entraîne si irrésistiblement vers toi.  » Rajouta Buffy tout aussi gravement.
Ils n’avaient pas besoin de davantage de mots.
Elle sentait bien trop le caleçon en coton qui pointait contre son ventre, il relevait bien trop la bouche entrouverte à la recherche d’attentions.
– » Angel !  »
– » Buffy !  » Lâchèrent t’il ensemble et en urgence pour le bruit fracassant qui montait du ré de chaussé.
Ils n’eurent pas le temps de sortir du lit que la porte de la chambre s’ouvrait en grand pour laissait passer Giles, Dawn et Spike.
– » Ah non ! Vous n’allez pas nous rejouer le I’m back d’Angélus !  » S’insurgea Spike en ouvrant ses bras en grand avant de les laisser retomber contre le cuir de son manteau.

– » C’est pas ce que vous croyez !  » Jeta Buffy déjà debout et sous le regard de Giles alors qu’Angel enfilait sans attendre et sans un mot chemise et pantalon.
Tous sursautèrent en entendant au bout du couloir les escaliers trembler à leur tour.
Angel releva les yeux alors qu’il finissait d’enfiler son manteau.
– » Où est Connor ? « 
– » Il est resté coincé en bas à défendre Willow et Lorne au milieu des décombres.  » Avança Spike.
Angel pesta entre ses dents tandis que Giles rajoutait.
– » Le sort de Willow n’a pas tenu, l’hôtel est envahie de démons tous à la recherche de Buffy, mains fourchues est là aussi. « 
Buffy avala sa salive et s’élança vers la porte.
Angel la rattrapa instantanément par le bras.
– » Il faut que je m’habille ! « 
– » Tu n’as plu le temps.  » S’interposa Angel tandis que le couloir tremblait désormais.
Sans avoir besoin de le voir, tous surent sans se tromper que les murs du couloir ne résistaient pas au passage des démons.

– » La fenêtre !  » Ordonna Spike en se dirigeant vers le balcon.
– » Je ne peux pas quitter l’hôtel en pyjama !  » Lança Buffy d’un regard agrandit tandis qu’Angel l’entraînait déjà en la tirant par un de ses poignets.
– » Je suis pieds nus Angel !  »
– » Même si tu étais nue je t’emporterai loin d’ici de la même façon. « 

Arrivés contre la balustrade qui verrait bientôt l’aube arriver, tous entendirent la porte de la chambre et son l’encadrement y compris voler en éclat.
Alors d’un sursaut ils se retournèrent pour voir mains fourchues et ses sbires investirent les lieux en champions.
Sans attendre Angel enleva Buffy dans ses bras, elle agrippa aussitôt son manteau de champion.
Angel savait que sans son pouvoir de vampire la chute qu’ils s’apprêtaient tous à faire droit dans le vide la tuerait ou l’endommagerait gravement malgré ses pouvoirs d’Elue.
– » Dawn !  » Lança Buffy en urgence.
– » C’est toi l’important.  »
Elle n’eut pas le temps de se débattre, il sauta dans le vide sans attendre.
Buffy ferma aussitôt les yeux pour trop de vitesse et d’air déplacé mais déjà elle les rouvrait pour l’atterrissage presque en douceur qu’Angel amorçait.

– » Tu n’avais pas le droit de m’enlever comme ça !  » Cria Buffy sur Angel alors qu’elle sortait comme une furie de ses bras.
Angel la ramena contre son gré et contre son torse pour un écart de coté car déjà Spike et Dawn leur atterrissaient dessus.

Buffy étouffa un sanglot en prenant prestement Dawn dans ses bras. Elle murmura en relâchant sa jeune sœur.
– » Giles.  »
Par-dessus l’épaule de Dawn, en haussant ses sourcils d’un air désolé Spike marqua la négative de la tête pour dire qu’il ne savait pas ce qui était arrivé à l’Observateur.
Buffy n’eut pas le temps de s’apitoyer car déjà Angel parlait en la reprenant dans ses bras.
– » Les égouts !  » Ordonna t’il.

– » Je peux marcher !  » Avança Buffy pour un Angel qui avançait déjà presque trop vite pour Dawn qui marchait dans les pas de Spike.
– » Tu aurais les pieds en sang avant qu’on est atteint la première plaque d’égout.  » Répondit le vampire sans même la regarder tant il était préoccupé de quitter la surface, tant il était préoccupé de la mettre Elle à l’abri de tout.

La première plaque d’égout apparut enfin, Spike s’employa à la soulever pour les faire passer.
Angel déposa Buffy sur le sol alors les deux jeunes filles descendirent les premières le long de l’échelle en fer et toute humide.

– » Vas y !  » Lança Angel en prenant des mains de Spike la plaque d’égouts que ce dernier tenait toujours.

– » Tu ne me le diras pas deux fois !…Par l’enfer le jour va être là dans quelques secondes.  » Rajouta Spike en descendant à son tour.

Alors Angel leva son regard vers ce ciel qui blanchissait à si grande vitesse. Vers cet horizon qu’il connaissait mieux que personne. Il savait que dans moins de dix secondes le jour serait là pour balayer la nuit, pour prendre en grand vainqueur pleine possession des lieux écartant sans autre forme de procès toutes les dernières volutes ténébreuses.
Sombre et inquiet, il commença à descendre dans le boyau en tirant sur lui la plaque d’égout qui les gommerait si bien de la surface.
La plaque d’égout qui en finissant de se mettre en place se faisait immanquablement frapper par les premières lueures du jour qui perçait.….…………………..A suivre bientôt la partie 4.