Nouvelle Prophétie – Partie IV

 

Attention cette fanfiction dont Angélus est le centre est classée N-18

Attention cette fanfic peut contenir des spoilers Angel saison 4 et 5

– » A quoi tu penses ?  » Murmura Buffy alors qu’ils se dirigeaient vers le bout de la jetée pour juste se retrouver seuls face à l’océan.
– » Je pense à la terre si belle…et pourtant si indifférente aux sorts des gens qui s’imaginent la gouverner. « 
– » Et oui…demain pour tout le monde sauf pour nous c’est un jour ordinaire qui s’annonce…J’ai appelé Willow pour lui demander de rester chez Alex. Je préfère la savoir près de Dawn. « 
– » De toute façon elle n’aurait été d’aucune utilité sur ce coup là. « 
Angélus lâcha la main de Buffy pour mieux la prendre par le cou.
Elle en profita aussitôt pour glisser une main sous son manteau.
– » Tu as froid ?  » Demanda t’il attentif en sentant la main de Buffy s’emparer de sa taille.
– » Un peu.  » Avoua Buffy tandis qu’Angélus la ramenait davantage contre lui.
– » Tu sais que j’ai un excellent moyen de te réchauffer !  » Lança le vampire d’un sourire en coin qui soulignait admirablement le regard en biais qu’il offrait à la jeune fille.
Elle glissa alors un sourire qui s’attachait davantage à ses souvenirs qu’au regard qui la défiait.
Buffy frotta rapidement son front contre le torse du vampire puis ils poursuivirent leur marche silencieusement.

Buffy avait un peu froid mais pour le vent du large qui soufflait en coup de balai souverain sur ses pensées moroses pour rien au monde elle souhaitait être ailleurs.
Toutefois quand ils dépassèrent le dernier lampadaire pour mieux entendre claquer l’océan, Angélus retira son manteau.
– » Mets le.  » Murmura t’il simplement.
Elle s’y engouffra sur un sourire espiègle.
– » Tu es si minuscule mon amour !  » Lui lança Angélus, amusé devant une Buffy qui tentait désespérément de remonter les manches du vêtement pour juste libérer ses mains.

Encore empêtrée avec ses mains et avant qu’elle ne marche sur le manteau, il la saisit à la taille pour l’assoire sur le parapet qui défiait les quelques rochers et plus loin encore l’océan.
La jeune fille ramena aussitôt ses jambes sur le plat du muret, le vampire rabattit correctement le manteau pour mieux la verrouiller par la taille.
La joue contre la poitrine de Buffy, Angélus observait loin en bas la colère de l’écume qui semblait en vouloir inlassablement à la terre.
Alors pour juste rester en place, il laissa Buffy se tenir à son cou, jouer avec les cheveux de sa nuque.

Elle aussi regardait l’océan comme si brusquement elle voulait lui voler sa longévité et sa force tranquille.
– » Il est comme toi.  » Finit elle par lâcher.
Elle avait été inaudible, alors l’ouie du vampire s’employa à voler ses paroles à la nuit et au vent
– » Comment comme moi ?  »
– » Eternel.  » Rajouta Buffy en posant une joue contre les cheveux qui pointaient.
Elle ferma les yeux pour s’imprégnait de lui, mieux le serrer contre son cœur.

Une seconde plus loin, il se dégageait pour emprisonner le regard émeraude.
Et la lune qui ce soir désertait, rendait une nuit si opaque que lui seul pouvait le fouiller.
– » Jette ton monsieur Pointu au cœur de l’océan, je ne crois pas que ça lui ferait un grand mal. Avec la vie qui est la notre, mon immortalité ne tien qu’à un fil.  »
– » Ne dis pas ça !  » Précipita Buffy.
Pour l’empêcher de parler plus loin, elle venait de poser brusquement ses doigts contre la bouche d’Angélus.
Il s’empara de la main, embrassa le bout des doigts fins puis finit en la faisant passer derrière son cou.

Il savait que Buffy se laissait parfois envahir par la différence de leur longévité, par le fait qu’elle vieillirait un jour, mais Angélus savait bien que même si il avait deux siècles et demi, qu’il avait traversé bien des dangers, il pouvait partir juste comme ça, au détour d’un danger.
Alors la poussière marquerait simplement celui qu’il avait un jour été.
Non, dans ce monde de fou qui jouait à leur faire peur, il ne perdrait pas une minute avec Elle.

– » Peut-être que demain on va mourir ensemble.  » Lâcha Buffy presque pour elle-même.
– » Dis moi plutôt ce que tu ressens quand tu me bois. « 

Brusquement gênée, Buffy laissa passer sa surprise à la question en laissant échapper un  » heu !  » muet qui se voulait juste fuyant.
Angélus était conscient qu’il la mettait mal à l’aise, mais quelques heures plus tôt elle avait encore supplié, il avait juste refusé.
Pour le corps de la jeune fille qui vivait le bout de ses limites, il avait servi un refus sans appel.
C’était trop tôt, trop rapproché de la fois précédente.
Il ne manquerait plus qu’il la transforme et un accident pouvait être si vite arrivé quand lui-même se tenait sur le fil de son propre désir.

– » Dis moi.  » Avança t’il comme un ordre en posant toutefois sa joue contre la tendre poitrine pour juste libérer le regard émeraude loin de son regard ténébreux.
Regard ténébreux qui plongeait trop vite et trop bien jusqu’au fin fond de l’âme sensible.

A nouveau, elle posa sa joue contre ses cheveux.
– » C’est que…heu…tu aiguises trop bien mon corps.  »
– » Tu veux dire que je suis trop bon amant ?  »
– » Prétentieux !  » Lâcha Buffy amusée tandis qu’ils se dessinaient le même sourire entendu.

Elle avoua audible juste pour lui.
– » Tu es trop bon amant…Alors brusquement sur la pointe de mon plaisir amoureux j’ai l’impression que tout devient trop puissant et que seul le flash va libérer la tension de mon corps pour mieux me noyer…et ce désir irrésistible de te boire devient un vrai supplice. Telle une flamme vive, il naît au creux de mon ventre jusqu’à s’emparer de mon être en entier, le condamner…C’est douloureux. C’est si douloureux jusqu’à l’instant où ton sang coule dans ma bouche. Dès sa première goutte sur ma langue, je reçois un flash de ton existence…Brusquement j’ai la sensation de me fondre en toi, brusquement c’est enfin l’apaisement…mais chose étrange…en même temps j’ai la brusque sensation que j’en aurai jamais assez…Ton sang est si puissant mon amour. « 

Angélus l’écarta pour juste la regarder.
– » Il ne faut pas en prendre l’habitude, ni le faire trop souvent. Je ne sais pas quel effet ça peut avoir sur toi à la longue.  »
– » Oui.  » Laissa passer Buffy pour les paroles raisonnables.
Elle se pencha un peu pour prendre les lèvres entrouvertes du visage trop parfait levé vers elle.
Brusquement depuis sa place de choix qui lui donnait la sensation grisante de conduire le baiser, elle le prit davantage par le cou pour mieux l’ajuster, verrouiller sa nuque sans possibilité d’évasion.
Alors, objet sexuel consentant Angélus se laissa simplement mener.

Et plus Buffy inspirait précipitamment par le nez, plus elle donnait de l’élan au baiser.
Elle ne voulait pas briser ce baiser là. Elle ne voulait pas le lâcher lui.
Elle avait même fait glisser ses jambes pour les attacher autour de sa taille, le garder prisonnier, le ramener davantage contre le parapet sur lequel elle se tenait toujours assise.

Quand à bout de souffle elle lâcha douloureusement sa langue puis sa bouche, elle faillit mordre la lèvre supérieure qui détenait toujours le pouvoir de séduire.
Brusquement elle pinça simplement ses propres lèvres pour taire leur tremblement, bannir son désir de morsure.
Mais pour jouer la partie ou juste la faire craquer, Angélus lui offrit sournoisement son petit sourire en coin, celui là même qu’il savait irrésistible.
Alors Buffy s’empara si violement de sa bouche que leurs dents s’entrechoquèrent.
Sur l’instant le vampire lui fit quitter le parapet pour la verrouiller entre ses bras, prendre l’ascendant du baiser et juste la faire gémir en l’emmenant plus loin.

Les sens en ébullitions, il finit par briser ce baiser qui les avait vu tourner sur eux même pour mieux se boire, mieux épouser l’avancer du parapet humide.

– » Je ne vais pas te faire l’amour ici ?  » Finit par lâcher Angélus amusé.
– » Non !  » Plaisanta Buffy afin de reprendre ses esprits.
Une seconde plus loin, il lui fit reprendre pieds avec le sol puis l’entraîna par la main.

– » J’ai pas envie de rentrer déjà.  » Murmura Buffy.
– » Moi non plus.  » Rajouta Angélus en observant son précieux manteau balayer le béton.
– » Hé oui !  » Lui lâcha Buffy espiègle avant de rajouter d’un ton léger.
– » Dis moi au moins qu’affublée comme ça j’ai l’air d’un vampire !  »
Le rire d’Angélus s’envola si haut que Buffy eu l’impression qu’il avait rejoint les étoiles.
– » Tu as l’air de tout mon amour, sauf d’un vampire !  »
Le rire cristallin de Buffy qui faisait écho à la nuit fut la réponse évidente.

– » Mais où tu m’emmène ?  » Demanda t’elle enjouée alors qu’elle se rendait compte qu’ils atteignaient le bout de la jetée pour juste toucher le phare.
Angélus brisa la serrure qui en verrouillait l’accès.
– » En haut du phare.  »
– » Oh !  » S’étonna Buffy ravie de l’aventure.

Dans le noir, ils gravirent les marches invisibles balayées par la vue exceptionnelle du vampire.

– » C’est tellement beau…tellement étrange.  » Murmura Buffy en posant ses mains sur la balustrade en fer forgé, garde fou extrême de cette petite plate forme suspendue au milieu de nulle part.
– » Oui.  » Murmura Angélus en l’enlaçant par derrière.
– » On dirait qu’on flotte.  »
– » On flotte entre le ciel et la terre. « 

Au dessus de l’océan invisible qu’elle entendait pourtant gronder sous ses pieds, Buffy leva la tête pour accrocher les étoiles.
Elles restaient le seul élément du décor encore attaché à la terre, tout le reste semblait juste avoir disparu.
Pour mieux vivre la sensation, elle lâcha la balustrade.

Alors seuls les bras d’Angélus autour d’elle et son torse contre lequel elle levait la tête, attachèrent sa réalité. Les yeux toujours perdus dans la profondeur des cieux endormis, Buffy pivota entre les bras d’Angélus.
Aussitôt pour dissiper le vertige qui venait de la saisir, elle clôtura ses fenêtres émeraude et posa son front contre la soie de la chemise noire.
Brusquement elle se mit à rire.

Elle avait la sensation d’être ivre, ivre par trop d’air pur, trop d’espace et trop de liberté.
Elle raccrocha les étoiles, Angélus ouvrit simplement les bras pour la voir tourner sur elle-même en riant.

– » C’est si drôle…  »
Elle n’avait pas eu le temps de finir sa phrase, qu’elle se retrouvait assise par terre entre les bras amoureux du vampire qui l’avait juste attiré pour mieux la faire décoller.
Le phare, témoin chanceux de leur amour, se présenta alors en dossier parfait pour l’instant privilégié qu’ils vivaient.

Angélus avait renversé Buffy en travers de ses genoux et tandis qu’elle sentait une des mains du vampire repousser ses cheveux, elle rejoignait les étoiles qui semblaient avoir été dessinées simplement pour elle.
– » Qu’est ce qui est drôle ?  » Demanda Angélus en écartant le manteau.
– » Cet espace au milieu de nulle part…Il me rend ivre.  »
– » Ivre ?  »
– » Regardes Angélus ! Une étoile filante !  » Lança Buffy comme en partance tandis qu’elle prenait ses aises entre les genoux du vampire, séparés juste pour lui tendre un berceau.
– » Il faut faire un vœux !  » Rajouta Buffy en pointant du doigt le ciel.
– » Faits le pour moi.  » Murmura Angélus, uniquement préoccupé par le ciel émeraude qu’il faisait habilement chavirer.

– » Tu es en train de me décrocher les étoiles une à une.  » Laissa passer Buffy sous les doigts magiques du vampire.
– » C’est le but recherché.  »
Alors sur chaque point de son corps que le vampire toucha, Buffy eut l’étrange sensation d’accueillir une pluie d’étoiles.

Son corps s’arquait, se tendait plus loin, et encore plus loin pour mieux se renverser, se baigner dans cette lumière divine qui semblait l’avoir choisie pour cible.
Même ses cheveux soyeux qui venaient de passer la barrière du manteau se balançaient.
Ils balayaient méticuleusement l’espace à la recherche de la moindre particule de cette poudre étoilée qui aurait pu leur échapper.

– » Tu me décroches les étoiles.  » Souffla Buffy en s’enrouant sur les mots pour juste râler son plaisir.

Elle ne se rendait pas compte que le vampire l’avait mise debout pour simplement l’enrouler à sa taille, la renverser sur un de ses bras, pousser entre ses parois en soie.
Et tandis qu’elle le tenait à peine aux épaules, il observait la justesse de son abandon, la justesse du regard émeraude qui palissait sa sagesse en coulant éperdument vers les cieux.

Alors devant le tableau que dessinait la jeune fille, Angélus étrangla ses propres gémissements pour juste retarder sa propre jouissance, juste observer jusqu’au bout l’extase que Buffy lui offrait.


– » Cette nuit tu m’as décrochées les étoiles.  » Murmura Buffy sous la coupe du regard ténébreux.
Et tandis que la jeune fille l’enlaçait pour poser son menton contre son torse, le vampire regarda les étoiles pour la première fois de la nuit.
– » Elles ont pourtant l’air bien en place.  » Murmura t’il en s’attachant à nouveau au ciel émeraude qui l’intéresser bien plus que tous les ciels de l’Univers réunis.
– » Pour une fois ta vue exceptionnelle te trompe…Regardes mon amour, elles sont toutes emprisonnées dans mon cœur.  »
– » Je les vois.  » Chuchota Angélus en frottant juste comme ça, ses lèvres contre la bouche entrouverte.
– » Tu es prête à entrer ?  » Demanda t’il.
Sur les mots Buffy sentit sous sa petite jupe en soie, une des grandes mains d’Angélus épouser ses fesses nues.
Et le geste, qui l’avait ramené davantage contre lui, marquait une telle possession que Buffy avala sa salive pour la caresse qui obligatoirement allait suivre, qu’elle désirait brusquement, et qui pourtant ne venait pas.
Alors presque gênée par la prise de possession qui faisait naitre son désir sournois, elle souffla à peine audible.
– » Oui…je suis prête.  »
Aussitôt, Angélus glissa le string malmené dans une des poches de son manteau que la jeune fille portait toujours.
– » Allez vient bébé,…je vais faire du bien à tes petites fesses !  »
Buffy sursauta sur les mots insolents qui relevaient pourtant si bien son désir inavoué.
Amusé, le vampire gomma volontairement le sursaut de la pudeur.
Il avait préféré attacher de l’importance à la petite langue rose qui en passant rapidement sur les lèvres trop pulpeuses venait d’avouer sans détour le désir trouble de la jeune fille.
Tel un félin face à sa proie, un sourire au coin des lèvres dédié à lui-même, Angélus entraîna Buffy.


Les tempes encore battantes et humides, le corps moite et glissant, Buffy lâcha le dossier du canapé, Angélus la ramena aussitôt contre son corps nu pour juste l’enlacer par derrière.
Les jambes en coton, elle allait agripper le bras musclé qui barrait sa poitrine mais déjà le vampire la retournait vers lui.
Alors elle passa ses bras menus autour de son torse pour simplement y poser sa joue ou pour simplement échapper au regard supérieur.
Brusquement elle se sentit rougir.
Elle revivait ses supplications, l’empressement qu’elle venait de dégager pour faire jouer, pousser, Angélus entre ses reins.
Et sur la partie qu’il avait ouverte en brûlant d’attentions le bas de ses reins, elle se revoyait griffer, pleurnicher, sangloter sans même avancer un mot, juste impatiente.
Impatiente qu’il assouvisse un désir qu’elle imaginait toujours pervers.
Mais le démon trop séduisant avait sournoisement attendu qu’elle dépasse les frontières de la pudeur innocente.

Alors au bout de la déraison, pour son corps qui vivait la damnation, pour ses piaffements qui soulignaient juste son eau à la bouche, elle avait fini par demander, par exiger qu’il la soudoie, par crier sa demande sur des mots qui l’avaient presque choquée avant d’enfin la libérer.

Dès lors, Angélus l’avait collé contre le canapé pour la pénétrer franchement.
Le front en appui contre le dossier, elle avait frénétiquement réclamé du plus vite, du plus fort, brusquement elle avait même demandé qu’il lui fasse mal.
Elle savait que le vampire ne la pénétrait jamais totalement quand il décidait de jouer de ce coté là, mais dès lors elle avait cramponné le canapé pour mieux y enfoncer ses ongles sur chaque bruit de gorge lâché.
Et l’extase s’était montrée si puissante qu’elle avait brusquement saisi une des mains d’Angélus qui repoussait pourtant doucement les cheveux blonds de sa nuque.
Un râle plus loin, impulsive elle avait été jusqu’à ramener la main du vampire vivement vers sa bouche pour simplement mordre violement dans sa paume.
Angélus l’avait laissé mordre l’orgasme jusqu’à l’instant où sa propre semence avait explosé.
Alors il avait réalisé que la salive de Buffy remplaçait les dents dans le creux de sa main.
Il l’avait laissé baver toute sa jouissance.
Sa main libre se contentant juste de passer doucement le long du dos moite pour simplement accompagner la jeune fille perdue dans ses émotions.
Cajolant.
Il s’était voulu cajolant pour mieux l’écouter gémir.
Rassurant.
Il s’était voulu rassurant comme l’adulte qui ramène au cœur même de sa maison l’enfant égaré.
Palier par palier, il avait ramené Buffy vers la surface avant de la ramener simplement contre lui.

Sur le sentiment sécurisant qu’il venait juste de lui offrir, Buffy gomma sa pudeur mal placée.  » Je suis à ma place,…aujourd’hui plus que jamais dans le creux de ses bras je suis juste à ma place  » pensa Buffy en levant un regard embué vers lui.
Elle ne savait pas si c’était le regard fiévreux qui plongeait si gravement dans son ciel émeraude ou le dos des doigts longs du vampire qui marquèrent sa possession en caressant furtivement une de ses joues mais brusquement elle s’entendit gémir dans son cou.
Il l’avait prise simplement à bras le corps pour la ramener vers leur chambre.

La tête abandonnée contre son torse lisse, Buffy laissa les minutes défiler sous leurs murmures amoureux.
Les murmures s’espacèrent puis tout se figea.
La jeune fille jugea que le vampire s’était endormi.


A travers la penderie ouverte, Buffy suspendit à regret la caresse qu’elle dédiait à sa robe en soie rouge, remonta la fermeture de son blouson puis attacha une fois de plus son regard sur son amour endormi.
Il reposait sur le dos mais elle savait qu’il n’y resterait pas longtemps.
Encore quelques minutes et il se battrait avec les draps pour mieux se retrouver à plat ventre.
Son regard amoureux redessina les lèvres entrouvertes qui savaient si bien la boire, l’ombre de ses longs cils qui jouait trop bien sur ses joues pour mieux marquer son profil trop parfait. La seconde suivante, elle fuyait.
Elle fuyait pour ne pas le détailler davantage.
Il possédait un pouvoir de séduction si intense ainsi abandonné, qu’elle du se raisonner en quittant leurs appartements.

Elle allait vers Connor.

Où qu’il soit à cette heure, elle le trouverait.
Angélus avait dit qu’il serait alors relié aux légions démoniaque. C’était si simple. Il lui suffirait alors de demander aux légions de faire demi tour.
Après viendrait toujours une solution pour fermer ce portail.

Elle trouverait un moyen d’arrêter tout ça, de ramener Connor à la réalité du bien.
Après tout n’était il pas son fils ?
Il devait y avoir une part de lui-même qui savait, qui le ressentait.

Elle ne se voyait pas tuer leur propre enfant, ni se sacrifier elle en sacrifiant Angélus en prime.
Non !
Elle voulait encore porter sa robe rouge, elle voulait encore visiter les étoiles avec son amour.
Elle voulait encore qu’Angélus la surprenne comme lui seul savait le faire. Elle voulait encore regarder Angélus l’aimer.
Et chaque pore de sa peau, chaque particule de son être lui criait cette vérité là.

Non! Elle ne tuerait pas son fils, ni ne laisserait personne le faire.

Et plus que tout, elle ne laisserait jamais personne lui prendre Angélus. Aujourd’hui plus que jamais elle en était certaine.
Alors oui elle ramènerait Connor, son fil, leur fils, à la saine réalité pour juste l’aimer, lui apprendre qui elle était, elle sa mère.

Brusquement elle se mit à courir plus vite avec l’intime conviction qu’elle était sur le droit chemin pour sauver son fils, son amant endormi et tout ce qui ferait leur vie future………A suivre………….

– » A demain Connor.  » Murmurait convaincue une jeune femme dont les cheveux strictement noués soulignaient parfaitement la sévérité du tailleur gris.

Dans ce sous sol à peine éclairé elle prenait le passage de gauche tandis que Connor, les mains enfoncées dans les poches de son pantalon, empruntait celui de droite.
Alors Buffy laissa échapper librement l’air qui comprimait sa poitrine pour simplement libérer ses narines pincées.
Elle s’engagea à la suite du jeune homme qui tête baissée avançait nonchalamment.
Connor tourna à angle droit, Buffy activa le pas pour ne pas le perdre de vu.
La semelle qui s’écrasa contre une de ses joues pour mieux la propulser contre une des parois humide lui détacha la réalité sur l’espace d’une seconde.

Buffy reprenait pieds d’une grimace douloureuse, Connor presque amusé lui lâchait déjà :
– » Pourquoi tu me suis la tueuse ?…C’est Angélus qui t’envoie à sa place ?  »
– » Non.  » Souffla juste Buffy en avançant sur Connor.
Elle ouvrait la bouche pour parler mais déjà le jeune homme plantait un coup de pied dans le creux de son ventre.
Sur la violence du coup, elle perdit l’équilibre et le souffle mais déjà debout elle se ruait sur Connor pour tenter de lui faire entendre raison.
Le jeune homme qui venait de marcher sur le mur pour la prendre de vitesse, la saisie par derrière pour simplement la verrouiller par le cou.
– » Il y a déjà trop longtemps que j’attends de pouvoir te régler ton compte.  » Murmurait t’il contre son oreille.
Ses mots glissèrent sur le sol comme pour mieux parfaire le roulé boulé où la feinte de corps de Buffy venait de l’expédier.
En garde face à celui qui se relevait, Buffy lèvres pincées l’attendait déjà.
Le regard supérieur, sur le petit sourire supérieur que le jeune homme affichait marqua Buffy comme une reconnaissance.
A travers les coups trop puissants, elle venait de mesurer la singulière ressemblance avec son père.
Brusquement elle réalisait que si elle n’arrivait pas à lui faire entendre raison, seuls des coups de butoirs pourraient la libérer de lui en l’assommant juste, juste le garder prisonnier pour mieux l’éloigner de ce portail qui finirait de toutes façon par s’ouvrir.
Pour le jeune homme qui s’avançait vers elle, Buffy décida d’aller droit au but.
– » Je suis ta mère.  » Murmura t’elle.
– » Je sais.  » Rajouta Connor sur le même ton.
Pour les cils de Buffy qui marquèrent un battement, le regard de Connor vira à l’obscure.
Buffy compris aussitôt que le rapprochement qu’elle souhaitait avec son fils révolté ne passerait pas par les mots.
Déjà ils s’empoignaient.

Et sur les coups qui pleuvaient pour faire passer les mots, chacun tentait d’imposer sa loi pour mieux planter ses convictions.

– » Comment tu peux t’opposer au bien en luttant contre tes propres parents.  » Laissa siffler Buffy entre ses dents serrées.
Etranglée par les doigts de Connor qui venait de la plaquer contre un mur, elle essuyait la force trop puissante du jeune homme qui faisait entendre son cynisme.
– » L’action du bien sera toujours absente de ce monde Buffy.  »
– » Pour une lutte dans le bon sens, c’est ce que nous faisons au jour le jour qui compte. Tes parents se battent ensemble pour ça.  »
Elle étrangla ses derniers mots sous la main d’un Connor qui ne voulait plus l’entendre.
– » Ne me parles pas Toi, de mes parents !…Ils ont toujours brillé par leur absence !  »
– » Mais c’est pas notre faute !  » Pleurnicha presque Buffy sur les larmes engendrées par la brûlure de sa gorge.
A la recherche de son oxygène, elle tentait de se dégager par des coups de genoux mais elle avait beau gigoter dans se sens là, son fils trop puissant la clouait toujours contre le mur.
L’air commença à lui faire défaut, elle écarquilla les yeux pour chasser le voile rouge qui brusquement obstrua sa vue. Connor lâcha simplement la chevelure blonde.
Alors à travers le voile rouge, Buffy aperçut un pieu sur le bout de son nez.
Subitement pour sa gorge qui s’était encore rétrécie, elle cessa de lutter.

En la privant de son oxygène, il l’avait simplement privée de ses forces vitales.

– » Ce qui est drôle dans tout ça, c’est que je vais t’éliminer avec ton arme favorite…tu gardera pourtant une place de choix pour moi. La première…comme la première tueuse que je tue.  »
Buffy s’écroula sur le sol.

A genoux, une main contre sa gorge pour l’air qui circulait enfin, elle toussait sans temps mort sur sa brûlure et sans le quitter des yeux.
Angélus semblait tout sauf content.
Il tenait encore la massue antique qui venait d’expédier Connor pour mieux le laisser évanoui quelques mètres plus loin.
Pour adoucir sa gorge qui s’était calmée, Buffy avala sa salive puis se releva enfin pour simplement lui faire face.
Angélus lâcha la massue pour saisir la jeune fille par les bras, la ramener davantage sous le fil de son regard furieux.
Quand il avança son front près du sien, Buffy savait déjà que ce ne serait pas pour lui offrir un baiser.
– » J’ai l’impression que tu me prends pour un con, Buffy Summers.  » Murmura le vampire à peine audible.
– » Mais…  »
Elle verrouilla volontairement ses mots sous le regard noir qui venait de lui fermer bien trop brusquement horizon.
Une seconde glissa dans le silence le plus total, puis une autre et encore une autre.

– » Qu’est ce que tu imaginais ?…Qu’est ce que tu imaginais faire dans mon dos ?  »
– » Le ramener…Ramener Connor de notre coté.  »
Le rire cynique d’Angélus comprima le cœur de Buffy aussi fort que ses grandes mains comprimaient le haut de ses bras pour juste briser ses épaules.
– » Lâches moi…Tu me fais du mal.  » Articula Buffy en faisant rouler ses larmes.
Sur la pression qui s’accentua, Buffy verrouilla sa plainte pour continuer à faire face à un vampire qui ne comptait pas en rester là.
– » Regardes le…Regardes le, ton fils endormi !  » Finit par presque crier Angélus.
Alors d’un sursaut nerveux, Buffy tourna vivement la tête vers son fils toujours évanoui.
– » Irrécupérable !…Le mal qui l’habite est plus puissant que toutes les bontés de l’humanité réunies…Avoues toi à toi-même que tu viens de lever un coin du rideau sur toute son étendue.  »
Buffy se brisa d’un sanglot pour les mots qui sonnaient trop vrais, Angélus la déposa sur le sol pour juste la verrouiller contre son torse. Elle l’enlaça aussitôt.

Sous les doigts souples du vampire qui jouaient contre sa nuque blonde, Buffy laissa ses larmes imbiber librement la soie noire.
Elle réalisait à peine que les doigts du vampire soutenaient une de ses joues roses qui pour mieux refuser l’évidence choisissait de se frotter nerveusement contre le tissu soyeux.
Le regard toujours attaché sur celui qui était leur fils, son cœur douloureux refusait d’admettre ce que son cerveau savait déjà.
Et son cerveau lui disait sans se tromper que Connor son fils la tuerait elle à la moindre occasion, sans détour, et sans aucune arrière pensée.  » Il doit pourtant bien y avoir quelques part une étincelle qui ramène l’espoir pour une autre fin.  » Pensa Buffy en relevant son visage vers Angélus.
Ils restèrent un instant suspendus puis Angélus se pencha pour la caresser d’un baiser.

Il brisa le baiser en lâchant sa bouche si lentement que Buffy murmura presque sur ses lèvres.
– » Je refuse de perdre Connor.  »
Pour ne pas l’assommer sur place, maintenant, tout de suite, Angélus verrouilla instantanément sa colère.
Alors Buffy crut bon de rajouter comme pour mieux faire passer son message.
– » Je refuse.  »
Le vampire la repoussa violemment.
– » Tu refuses ! Très bien…Alors prépare toi !  » Lança le vampire énergique sur une Buffy qui se relevait de sa chute.
– » A quoi ?  » S’exclama Buffy pleine d’espoir sur une solution de sortie.
– » A te battre à ses cotés…contre moi.  »
Buffy cella vivement ses lèvres pour ne pas laisser passer un pleurnichement désabusé qui marquait juste sa frustration mais déjà le manteau du vampire prenait l’envol du départ.
C’est l’instant que choisi la terre pour simplement se mettre à trembler.
Son regard attaché sur le dos d’Angélus, Buffy essuyait le tremblement en faisant jouer son équilibre, le vampire se stopper pour une volte face.
Instantanément ils se verrouillèrent du regard, la seconde suivante ils tournaient la tête d’un même ensemble vers Connor.
Disparu.
L’endroit qui avait abrité le sommeil forcé du jeune homme était simplement désert à présent.
Buffy rattacha le regard d’Angélus.
– » Il est entrain d’ouvrir la porte avec quelques heures d’avance…J’espère que tu es satisfaite !  »
– » Comment tu peux me dire ça !  » Cria Buffy tandis que la terre retrouvait son calme coutumier.
Il ne lui répondit rien, alors elle se mit à courir à coté du manteau qui prenait juste le large.

– » Mais le jour va se lever et Wes a dit que c’était la nuit que ça devait se passer !  »
– » Ca va provoquer une éclipse, tu peux en être sûre.  »
– » Une éclipse.  » Murmura Buffy pour elle-même tandis qu’Angélus l’enlaçait brusquement pour la verrouiller autour de sa taille.
Il voulait par la même brûler plus vite les mètres qui les séparaient encore avec l’entrée du sous-sol de Hypérion.

Ils déboulèrent à travers le hall pour se rendre compte que tous les habitants de l’hôtel se tenaient sur le pied de guerre.
La terre qui avait tremblé plusieurs fois en quelques minutes ne pouvait que sonner l’alerte générale.
Sur l’arrivée de Wesley, Angélus et Buffy prirent l’escalier d’assaut pour simplement aller s’enquérir de leurs armes préférées.

Buffy faisait tourner sa faux entre ses doigts pour soutenir la sensation familière, Angélus la dévisageait au dessus du fil de son épée qu’il venait juste d’éprouver.
Il baissa sa demi garde, elle ressentit davantage le fossé qui malgré leur course enlacés s’était creusé entre eux deux.
– » N’oublies pas qu’il est plus fort que toi…ou que moi.  » Laissa passer Angélus à peine audible.
– » D’où il tien une telle force ?  » Murmura Buffy pour tenter un rapprochement entre eux.
– » De toi et de moi. Il est toi et moi réunis en un seul…Et d’ici quelques minutes, l’invincible pourrait bien devenir son seul nom.  »
Buffy baissa les yeux sur sa faux.
– » J’ai besoin de savoir si tu compte entrer contre moi dans cette bataille ?  »
Les mots d’Angélus la firent sursauter pour mieux rattacher son regard.
– » Je ne lèverai pas une épée sur mon fils et encore moins cette faux.  » Laissa passer Buffy pratiquement inaudible.
– » Alors pourquoi tu l’emmènes ?  » Chuchota Angélus d’une voix si caressante que Buffy sentit son coeur faire un tour sur lui-même.
– » Pour la lever sur les démons prêt à envahir la terre.  » Laissa t’elle passée en enrouant ses mots.
– » Tu peux te préparer à la lever sur moi parce que la première des choses que je vais faire c’est planter cette épée dans le cœur de Connor.  »
– » Tu ne peux pas faire ça !  » Précipita Buffy.
– » Je sais que j’aurai à faire à forte partie contre vous deux, mais au lieu de me dire tu ne peux pas faire ça, dis moi plutôt le fond de ta pensée. Allez Buffy…laisse passer les mots qui te brûlent.  »
Le vampire parlait tout à coup d’un ton plus haut pour simplement bousculer une Buffy qui décidait de rester muette sur la douleur de son cœur.

Angélus se rapprocha de Buffy, presque à la toucher, pour mieux la tenir sous la coupe de son regard fiévreux.
– » Je pourrai te dire que rentrer une fois de plus dans la bataille contre toi et ta foi profonde peut être grisant, sans parler des vieux souvenirs qui nous chantent déjà à l’oreille…Tu les entends ?  »
Buffy serra ses lèvres pour ne pas laisser échapper les craintes qui faisaient sangloter son cœur.
Le vampire se dessina un demi sourire narquois pour mieux éclairer son regard prétentieux, mieux soutenir sa main droite qui touchait le mur près du visage de Buffy.
– » Allez, je veux t’entendre me dire que tu entres dans cette bataille contre moi. « 

– » Comment on a pu en arriver là ?  » Finit par demander Buffy d’une voix blanche tandis que la fossette de son front marquait son étonnement.
– » Cesse de me faire ce front buté, tu vas te rider prématurément.  »
Devant l’immobilité d’une Buffy qui tout à coup semblait presque ailleurs, Angélus se dessina un sourire entier pour mieux lui lancer.
– » Allons bébé, ne fait pas cette tête là ! Si à chaque fois que le destin nous écrase un orteil tu te mets dans cet état, notre amour n’à aucune chance de vieillir.  »
Le destin nous écrase un orteil ? Comment pouvait il plaisanter encore tout son saoul pensait Buffy alors qu’elle sentait les fondations de leur amour lui glisser justement entre les doigts comme le contenu d’un sablier qu’on renverse brutalement.
Sur son sourire qui s’effaça, elle vit son regard noir s’aiguiser brusquement, puis plonger à travers ses fenêtres émeraude.
Elle le sentait visiter chaque recoin, chaque détour de son âme, et Buffy savait bien que c’était pour mieux y inscrire les mots qu’il allait planter.

– » Je ne te laisserai pas partir de l’autre coté d’un portail même si c’est en ma compagnie. Même si c’est pour sauver notre fils,…Tu m’appartiens Buffy Summers alors inutile d’imaginer un acte héroïque qui te donnerait raison en mettant ta vie en danger !  »
– » Disparaître ensemble c’est peut-être la solution pour pouvoir te garder à jamais.  » Ne pu s’empêcher de souffler Buffy audible juste pour lui.
Elle ferma ses yeux sur ses mots pour simplement fuir le vampire face à elle puis les rouvrit vivement en sentant une mèche de ses cheveux glisser simplement derrière une de ses oreilles.
Angélus lâcha sa chevelure pour passer ses doigts sur ses lèvres entrouvertes puis se dirigea vers la porte sans un mot de plus.
La mort dans l’âme Buffy lui emboîta le pas.

A travers cet escalier qu’ils descendaient presque trop vite désormais, la terre trembla à nouveau, Buffy s’appuya volontairement une fois de plus contre le dos d’Angélus pour juste le toucher encore.
Alors elle réalisa que même si dans l’instant il restait le point entier de son équilibre, ils partaient livrer une guerre sans merci avec des idées diamétralement opposées.


Angélus et Buffy prirent leur envol à travers les ruelles en se livrant une course personnelle.
Buffy savait bien que le vampire arriverait avant elle devant un portail qui venait d’afficher une éclipse.

– » Qu’est ce qui lui prend ? Je l’ai rarement vu aussi pressé !  » Lança Spike à Buffy, le seul à marcher dans ses pas.
– » Il est pressé d’aller tuer son fils.  » Laissa passer Buffy en tournant enfin l’angle de la ruelle maudite.
– » Je peux le compren…Par l’Enfer !  »
En imitant l’Elue qui s’était stoppée pour mieux observer, Spike venait d’interrompre ses pensées pour mieux jurer.

L’immeuble face au club avait disparu pour laisser la place à une montagne vomie par les entrailles de la terre.
Et tandis que Buffy réalisait que le club de Lorne avait été repoussé pour être fracassé plus loin, le ciel se déchira en éclair pour laisser pleurer son chagrin.
Buffy et Spike courraient vers le pied de cette montagne boueuse quand un éclair en frappa le sommet.
Alors elle l’aperçut clairement.
Les bras en croix comme pour recevoir le don divin, Connor se tenait sur la crête maudite en observant en son centre ce qui semblait être un cratère vu d’en bas.
Quand la première lueur échappa au cratère pour allumer le regard de Connor, Spike ne pu s’empêcher de s’exclamer.
– » C’est le moment idéal pour un plongeon vers l’enfer, non ? « 
Sur les mots du vampire blond qui sonnaient que trop vrais, Buffy attacha son regard à la clarté d’un éclair où pour l’espace d’une seconde Angélus fut trop bien dessiné.
Les cheveux détrempés du vampire lui firent alors réaliser la pluie qu’elle entendait jouer sur ses épaules pour mieux faire chanter son blouson en cuir.
Elle se précipita à l’assaut de cette montage boueuse où son amour avait pris une nette avance sur elle-même.

Et tandis que la terre tremblait à nouveau pour rejeter les guerriers du bien, Buffy tomber à plat ventre comme pour faire embrasser la terre à sa faux.
Les lèvres pincées elle se redressa furieuse pour juste apercevoir l’épée d’Angélus briller dans la nuit.

– » Par l’Enfer !  » S’exclama Spike à quelques mètres d’elle.
Il venait d’apercevoir les premiers démons qui passaient Connor pour prendre leur monde d’assaut.

Le jeune homme, les bras toujours en croix, ne semblait même pas se rendre compte de la présence démoniaque qui déboulait simplement. Il en était juste investi.
A travers la pluie, Buffy déjà haut perché hurla pour Giles et le reste de l’équipe qui arrivait.
– » Empêchez les de gagner les rues ! « 
Ses baskets glissaient dans cette boue qui avait sali ses cheveux et ses vêtements mais désormais elle avançait en courrant presque.
Ses yeux inévitablement posés sur le dos de Connor, elle sursauta quand elle vit Angélus saisir son fils à l’épaule pour une violente volte face.
Alors les yeux rouges du jeune homme balayèrent la pluie et l’espace………….A suivre………………….

Comme pour repousser Angélus loin de Connor, la terre trembla.
En perdant son propre équilibre, Buffy aperçu Angélus perdre le sien.
Lui habituellement si maître de l’espace et du vide se faisait repousser comme un malpropre par le mont maudit.

Angélus et Buffy reprirent pieds en même temps mais la tueuse n’eut pas le temps d’observer davantage le vampire. Un démon qui voulait à n’en pas douter lui faire perdre de sa superbe lui sautait déjà dessus.
Les petits tentacules qui cherchaient l’air à partir d’un semblant de bouche dégoûtaient Buffy au plus au point mais en embrassant la terre pour une roulade au corps à corps elle lui brisa net sa nuque épaisse.
Les deux antennes radar en forme de chou lui avaient donné une heureuse prise de pouvoir.

– » Buffy !  » Hurla Spike en coupant en deux un démon rampant qui tenait davantage du reptile que du mammifère.
Buffy compris tout de suite pourquoi Spike l’avait interpellé.
Du démon sectionné par le vampire blond naissait deux démons reptiliens identiques.  » Il se multiplient pour mieux grossir leurs rangs  » pensa Buffy en réalisant qu’ils garantissaient par ce moyen une défense sans pareilles pour la sauvegarde de leur espèce.

– » Il faut les cramer avant d’être dépassé !  » Lança Spike pour lui-même en observant l’espace d’une seconde les démons qui passaient Connor.
– » C’est leur couleur rutilante qui te fais penser au feu !  » Cria Buffy pour donnait l’élan à sa faux de mieux sectionner un démon qui semblait casqué comme un soldat romain.
La boite crânienne qui faisait office de casque se sépara en deux sur la faux pour mieux éclabousser le blouson de Buffy.
Précipitamment elle le retira avant de l’expédier contre le seul boueux.
Les éclaboussures venaient de former des petits cratères sur le cuir pour juste le faire fondre.
Alors Buffy constata que le sang de cette espèce là était fait d’un acide que même la pluie toujours battante n’arrivait pas à étouffer.
Sur une fraction de seconde, Buffy observa le reste de l’équipe qui recevait les premiers démons en prise de liberté, puis Angélus qui depuis son versant semblait capturer sur son épée les éclairs de la nuit pour frapper plus vite.
Il s’était débarrassé de son manteau.  » Certainement infecté d’acide.  » en jura Buffy en voyant qu’à chaque démon qu’ils faisaient tomber ou qu’il repoussait simplement, il gagnait vers Connor.
 » Connor.  » Songea Buffy en fracassant un démon qui avait voulu enlacer son cou avec un de ses grands tentacules.  » Connor, lui seul peut commander la marche arrière des démons. « 

– » Buffy ! On va être dépassé !  » Hurla Giles en ramenant à lui une Cordélia mal engagée.
Depuis le toit d’une voiture bonne pour la casse, ils faisaient face à Wesley et Fred juchés eux même sur un tas de grava.
Le couple qu’ils formait couvrait ses arrière en s’appuyant sur ce qui avait été encore quelques heures plus tôt le cabaret de Lorne.

Buffy chercha Gunn et le trouva dans les marques d’un Angélus qui emprisonnait la lumière de la nuit sur chacun de ses gestes.  » Il avance si vite.  » S’émerveilla Buffy pleine d’admiration.
Pleine de fierté émue pour son vampire, elle s’engouffra vers lui pour simplement l’empêcher d’avancer.

Il fallait qu’elle arrive la première devant Connor.
Et sur sa faux qui assommait ou découpait en fendant l’air, elle ancrait vivement sa conviction.
Devant l’étendue des dégâts faire entendre raison à son fils, c’était devenu son idée fixe.
Lui seul pouvait désormais les faire sortir de ce cauchemar qui les dépassait déjà.

De par sa course mal engagée Buffy arriva par versant opposé en même temps qu’Angélus sur le sommet de ce mont qui vomissait par vague les entrailles de l’enfer.

– » Connor !  » Hurla Buffy pour le jeune homme en croix.
Pour le regard rubis du garçon qui plongeait dans le cratère démoniaque, Buffy pris une seconde pour plonger le sien émeraude dans ce puit de l’enfer.
Le sang qui bouillonnait en son fond intérieur libérait juste les démons qui arrivaient au sommet entièrement lavé par la pluie.
Le cœur vrillé, Buffy marqua un recul mais tout de suite elle se rua sur Angélus qui venait de lever son épée sur Connor.
Comme à la sortie d’un rêve, Connor évita l’épée par une feinte de corps mais déjà sur un coup de pieds circulaire son père l’envoyait rejoindre le sol.
Angélus armait à nouveau son épée, le garçon se relevait sur un rire démoniaque, Buffy plongeait sur le vampire pour simplement lui faire perdre pieds.
Aussitôt ils partirent tous les deux à la renverse pour rouler plusieurs mètres plus bas.

Furieux Angélus se releva avec la ferme intention d’assommer Buffy. Elle le surprit en frappant la première.
Tandis qu’Angélus faisait reprendre place à sa tête malmenée, Buffy lui hurlait dessus à travers la pluie.
– » Je ne te laisserai pas tuer mon fils !  »
Par son pull qui essuyait toute la pluie du ciel, il la ramena si brutalement contre son front qu’ils se heurtèrent l’espace d’une seconde.
– » Alors ramasses ta faux et coupe moi la tête !  »
La tension entre eux était si intense qu’ils en arrivaient à gommer les démons prêts à tomber sur la cible facile qu’ils représentaient.
– » Il doit bien y avoir une solution !  »
– » Il y en a une seule, toi et moi faisant le grand saut !  »
L’espace d’une seconde Angélus vit le regard émeraude prendre cette porte de sortie mais sous son regard qui filtrait le noir de son âme, Buffy lança simplement.
– » Connor ! On doit pouvoir le raisonn…  »
Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase Angélus venait proprement de l’expédier.
Buffy roulait plus bas, Angélus ramassait son épée qui avait échoué près de la faux.
– » Idiote.  » Murmura t’il simplement en reprenant son ascension.

Buffy essuya son visage contre la manche de son pull détrempé puis se redressa pour aller vivement se quérir de sa faux.
Elle n’avait plus le temps de regarder vers les autres, plus le temps de savoir si ses amis avaient encore perdu en résistance.
Sur les démons qui gênaient son ascension elle livrait une autre bataille.

Alors elle implora juste le ciel de lui ouvrir une sortie favorable.

Elle découvrit à nouveau le sommet pour voir Angélus tenir son épée enfoncée jusqu’à la garde dans le cœur de Connor.
Le jeune homme toujours droit debout venait de perdre son regard rutilant pour simplement murmurer.
– » Père ?  »
Il paraissait tout à coup si désorienté sur le sanglot que Buffy venait de lâcher, qu’Angélus en avala sa salive pour fuir vivement l’émotion qui voulait l’infecter.
Malgré lui, le vampire lâcha son épée.
Connor venait simplement de le saisir à la gorge.
Suspendu à bout de bras sur la force démoniaque que représentait son fils, le vampire compris instantanément qu’il allait plonger vers l’abîme sanguinolent.
– » Tu n’as pas choisi le bon camp père !  » S’exclama Connor tandis que Buffy verrouillait ses lèvres pour faire taire son cœur affolé.
Près à expédier son père, Connor tourna la tête vers elle.
– » Maman.  » Chuchota t’il dans le regard émeraude afin de le sensibiliser davantage.
Mais déjà il lâchait Angélus.
– » Buffy…  » Laissa échapper le vampire en quittant la main de Connor.

Il venait de voir la tête de son fils s’envoler à travers la nuit et le temps pour mieux atteindre le puit sanguinolent.
Sur sa faux qui marquait encore la fin du mouvement d’attaque, Buffy gardait toujours la pose.
Sur l’instant elle représentait juste l’Elue. L’Elue dans toute sa suprématie.

Toutefois, le regard figé pour la tête maintenant disparue, pour le corps qu’elle avait vu basculer vers nulle part en gardant son épée dans le cœur, Buffy réalisait juste qu’elle venait de tuer son enfant.
Mais elle savait bien que dans leur monde de fou, où les repaires n’était jamais les bons, qu’elle ne laisserait personne lui prendre Angélus, pas même son fils.
Dès l’instant où la main de Connor avait saisi Angélus, elle avait armé son bras.
Et tandis que le cratère étouffait maintenant des démons qui ne passaient plus, Angélus posait une main contre sa nuque blonde.
Presque ailleurs elle leva ses yeux sur lui.
– » Ca va ?  » Murmura t’il encore surpris par le geste que venait d’avoir Buffy.

Le regard givré sur ses larmes, elle laissa enfin échapper sa faux pour poser son front contre son torse.
– » Je veux encore que tu m’aimes sous les étoiles.  » Etouffa t’elle contre la chemise malmenée.
Brusquement elle voulait fuir la réalité.

Angélus ramena son visage vers elle et sous le ciel qui avait enfin cessé de pleurer, il se pencha pour l’embrasser.
Il posa ses lèvres sur celles de la jeune fille mais tout de suite il se suspendit.
Sous leurs pieds la terre s’était mise à glisser.

Le cratère qui venait d’emporter Connor voulait simplement récupérer la terre qui avait pétrie le mont maudit.
Et il l’avalait si rapidement que déjà Angélus et Buffy glissaient vers l’enfer.


Le regard dilaté pour ses baskets qui tentaient de freiner sa descente trop rapide, Buffy se voyait glisser trop vite dans cet entonnoir qui finirait par les étouffer. Elle comprenait trop bien que ses super pouvoir d’Elue ne lui serait d’aucune aide face au destin qui s’acharnait.

La terre les emportait trop vite, bien trop vite pour y prendre un appui quelconque afin d’espérer une remonté.  » Encore quelques instants et on va passer le goulot de l’entonnoir.  » Constata juste Buffy.
Brusquement elle ferma les yeux pour rester seulement concentrée sur la main de son amour qui tenait toujours une des siennes.

C’était bon de le ressentir.
De le sentir même la verrouiller à la taille.  » Disparaître ensemble, se garder à jamais.  » Songea Buffy doucement.
Presque heureuse, elle vivait cette l’évidence qui limpidement s’imposait à elle comme la porte de sortie idéale.
Alors elle ouvrit les yeux pour tenter de voir une fois encore le regard unique d’Angélus.
Désormais serrée contre son torse, elle fut presque mécontente de constater qu’il ne la regardait pas.
Il préférait observer le somment vers lequel il engageait ses efforts.

Soudain Buffy constatait que la terre sous son jeune corps s’en allait sans elle.
Elle ne l’épousait presque plus.
Brusquement dans ce sablier démoniaque elle s’enferma contre la chemise du vampire qui jouait contre la montre.
Angélus gagnait sur le temps en avançant si vite que Buffy préféra fermer ses fenêtres émeraude.
Jamais elle n’avait ressenti un tel déplacement d’air.
Jamais elle ne s’était encore déplacer à cette vitesse là.
Jamais elle ne l’avait vu lui se déplacer à cette vitesse là.
Sur son cœur qui se levait pour lui filer la nausée, elle vu venir l’instant où comme en Italie elle allait vomir contre son torse.
Mais déjà le violent déplacement d’air, qui avait séché vivement ses cheveux, semblait reprendre ses marques.
Buffy ouvrit alors les yeux et constata qu’elle se trouvait face au reste de l’équipe. Angélus la relâcha.
Sur sa vision des choses qui tanguaient toujours dangereusement, Buffy s’écarta pour aller rendre son mal de l’air trop vite couru.

– » J’ai toujours eu le mal de mer, maintenant je sais au moins que j’ai aussi celui de l’air.  » Murmura Buffy en se redressant sous la main qui s’était juste posé sur une de ses épaules.
– » Je me suis déplacé trop vite.  » Murmura simplement le vampire en l’enlaçant par derrière pour ne pas gêner son regard.
Elle observait la terre qui avait tout juste repris sa place.
Tout semblait brusquement figé, comme si rien ne s’était passé là, ci ce n’est le pâté de maison entièrement détruit.

– » Vous comptez passer le reste de la nuit ici ?  » S’exclama Spike.

Du même mouvement de tête, Angélus et Buffy se tournèrent vers lui.
Il verrouillait Fred dans ses bras.
Le regard encore hagard, la jeune fille tenait toujours fermement sa hache.

– » Demain, ne comptez pas sur moi pour tenir le bureau !  » S’exclama soudain Cordélia en attachant son regard sur celui de Buffy.
La tueuse se dessinait un pâle sourire tandis qu’Angélus demandait.
– » Où est Gunn ?  »
Giles eut le geste pour des lunettes qui n’était plus sur son nez.
Wesley lâchait à peine audible.
– » La terre l’a avalé. « 

Devant cette fatalité, le groupe se mis en marche presque religieusement afin de rejoindre l’hôtel.
Débarrassés de leurs armes, Buffy et Angélus fermaient cette procession silencieuse.
Ils avançaient l’un près de l’autre en se tenant juste la main.
La mine sombre Buffy se repliait sur ses pensées.
Brusquement elle prenait le temps de penser à Connor. Cet enfant de nulle part. L’enfant d’Angel, d’Angélus, que le destin avait choisi de lui donner pour mieux le lui reprendre.
L’enfance qu’elle aurait pu lui donner, ballottée forcément, mais enfance tout de même.
 » Connor avait grandi trop vite et il n’est jamais bon pour un enfant de grandir trop vite  » songeait Buffy en s’appuyant sur sa propre expérience. Si le mal avait volé l’enfance de Connor, le bien avait volé la sienne propre.
Désabusée par le passé volé, elle voulut saisir la main d’Angélus pour se rattacher au présent mais déjà le vampire la lâchait pour simplement enlacer ses épaules, la ramener contre lui. Alors elle l’enlaça à la taille.
– » Qu’est ce qu’il y a ?  » Murmura t’il attentif plus que de raison.
– » Rien.  » Précipita Buffy à peine audible en secouant vivement son regard émeraude qui se givrait juste sur ses larmes.
Elle frotta son front contre la chemise du vampire puis ils poursuivirent sans qu’Angélus questionne davantage.


Enveloppée dans son peignoir en éponge, Buffy sortie de la salle de bain.
Elle finissait juste de se sécher les cheveux.
Dans quelques minutes le soleil brillerait à nouveau, déjà l’éclipse se dissipait.
Sur un pâle sourire Buffy repensa à la phrase de Cordélia, bien certaine qu’au moins vingt quatre heures passeraient avant qu’ils soient à nouveau tous réunis dans le hall de réception.
Elle-même se sentait si brisée que dans l’instant elle ne pensait qu’à une seule chose, dormir.
Dormir pour effacer la lassitude sur son corps, et engourdir juste son âme.
Le lit déserté la fit s’avancer jusqu’au petit salon.

Sur son caleçon qu’il avait simplement enfilé à la sortie de la douche, une main contre sa nuque comme pour mieux soutenir ses pensées, Angélus semblait juste faire les cents pas.
– » Je vais aller dormir.  » Murmura Buffy tandis qu’il se tournait vers elle.
– » Viens là.  » murmura le vampire.
Elle s’avança pour finir couchée dans ses bras à même le canapé.
– » Je sens bébé que la fin de l’éclipse t’as vu perdre ta conviction d’Elue. « 

La joue contre son torse nu, les yeux fermés, elle laissa glisser les seconde avant de murmurer pour un Angélus qui n’était pas dupe des douleurs de son âme.

– » L’Elue, c’est un bien grand mot. Si tu n’avais pas été là, je serais avec Gunn à l’heure qu’il est. « 
– » Si tu n’avais pas été là, Connor m’aurait expédié, je serais avec Gunn à l’heure qu’il est. « 
– » Les Elus fermeront la porte.  » Chuchota Buffy pour elle-même, persuadée que le destin n’en avait pas fini avec eux deux.
– » Quoi ?  » Questionna Angélus pour des mots qu’il avait parfaitement entendus.
– » C’est dans la nouvelle prophétie,…c’est écrit sur la pierre qu’a ramené Giles…Les Elus fermeront la porte. »

Ils laissèrent les secondes défiler puis Angélus demanda pour faire sortir Buffy de sa morosité. Il sentait bien que depuis la fin de la bataille elle s’y laissait juste glisser.

– » A quoi tu penses ?  »
– » A une phrase que m’a dite Lorne,…devant le sacrifice final tu comprendras ce que je veux dire.  »
– » Et ?  »
– » Je t’ai choisi toi plutôt que lui.  »
– » Tu regrettes ?  »
Elle embrassa rapidement son torse avant de se caller davantage contre lui.
Elle venait de lui donner sa réponse mais Angélus savait qu’elle vivait toujours un mal être.
Il glissa une main dans ses cheveux, Buffy rajouta simplement.
– » J’avais rêvé que je tuais un enfant…je ne savais pas que ce serait juste le mien.  »
– » Tu oublieras tout ça mon amour.  » Murmura Angélus persuadé du contraire.
– » Oui…L’important c’est toi. » Souffla Buffy tandis qu’Angélus savait bien qu’elle vivait comme une punition du ciel l’arrachement de son enfant, de son enfant à lui.

Sur le silence qui s’était à nouveau installé Angélus allait questionner mais sur la respiration régulière de la jeune fille il comprit qu’elle s’était endormie.
Il l’emporta vers le lit.

 

Dans les jours qui suivirent, puis le mois qui suivit encore, Buffy retrouva sa gaieté pour mieux aller visiter les étoiles en courant le bord de l’océan.
Devant le mal qui semblait les laisser tranquille, ils se contentaient juste d’assurer des patrouilles faciles qui les laissaient rentrer presque en chantant.

Gunn leur manquait à tous alors ils n’en parlaient jamais pour ne pas aviver la douleur qui sait si bien vriller les cœurs.

Dawn n’avait pas davantage progressée en math et cela provoquait des crises entre les deux sœurs Summers qui hurlaient leur divergence en faisant claquer les portes.
Alors Cordélia levait les yeux au plafond se demandant si elles n’allaient pas simplement faire s’écrouler l’hôtel, Fred se dessinait immanquablement le même petit sourire tandis qu’Angélus et Spike transpiraient à nouveau en sous sols pour mieux faire tomber les murs.
La routine agitée qui était la leur reprenait ses marques pour effacer simplement les moments douloureux. Angélus lui-même semblait contrôler ses sautes d’humeur. Depuis les évènements tragique il n’avait ramené Buffy qu’une seule fois à la hauteur de ses yeux.

Tout semblait aller dans le meilleur des mondes, mais cet après midi là, Buffy essuyait ses larmes en courrant le long de la rue qui voyait venir l’Hypérion.

Elle s’engouffra dans le hall et le traversa presque trop vite.
Alors devant sa mine pâle et ses larmes tout le monde suspendit ses activités.
– » Qu’est ce qu’il y a Buffy ?  » Précipita Wesley sur la bouche de Fred qui s’entrouvrait.

Comme à la sortie de ses pensées Buffy se stoppa désorientée en faisant hésiter son corps sur la direction à prendre.

– » Où est Angélus ?  » Lança t’elle enrouée en regardant déjà la porte du sous-sol.
– » Il est en haut !  » Jeta Fred en urgence devant une Buffy qui ne semblait pas être elle-même.
Elle vit alors l’Elue se précipiter dans l’escalier comme si sa vie en dépendait.
– » Buffy !  » L’interpella Fred surprise.
– » Qu’est ce qu’elle a ?  » Jeta Cordélia pour elle-même.
– » Qu’est ce qui nous arrive encore ? » Murmura Wesley mais assez haut pour que les deux jeunes femmes l’entendent.
– » Rien de bon, ça c’est sûr.  » Répondit Cordélia.
Alors tous regardèrent le plafond.

Buffy traversa le petit salon en courrant pour voir Angélus sortir de la salle de bain.
Il n’eut pas le temps d’attacher sa chemise, Buffy lui sautait juste dans les bras.

Le visage contre son cou, elle se brisa d’un bref sanglot.
Sensiblement surpris, Angélus l’écarta pour attacher son regard où les larmes roulaient sur la barrière de ses cils.
– » Qu’est ce qu’il y a ?  » Précipita t’il en urgence sans prendre le temps d’aller fouiller son âme.
Presque affolé, il vit les lèvres de Buffy se desserrer avant d’afficher finalement un sourire gourmant.

– » Je vais avoir un enfant…On va avoir un enfant.  » Rajouta Buffy sur la bouche du vampire qui s’ouvrait pour ne laisser passer aucun son.

Brusquement elle se verrouilla à nouveau contre son cou où une des mains d’Angélus semblait vouloir la garder prisonnière pour juste soutenir ses larmes du bonheur.

– » Un enfant.  » Laissa passer le vampire en sentant vivement son sang circulait plus vite comme pour irriguer brusquement son cœur pourtant sans vie.

Il ferma les yeux pour mieux vivre l’instant qui le foudroyait juste, mieux aimer cet enfant qu’il sentait déjà grandir à l’abri dans le ventre de sa mère. Sa petite Buffy trop humaine qui savait si bien atteindre son âme. Cet enfant il ne laisserait personne le lui enlever. Buffy n’y survivrait pas. Lui-même n’y survivrait pas pensa t’il presque surpris.
Et tandis que Buffy martelait doucement son dos pour mieux marquait l’excitation qui répondait à son bonheur. Il la serra davantage pour mieux les aimer tous les deux.
– » Doucement, tu me serres trop fort…  » Laissa passer Buffy en souriant.

Elle s’écarta pour juste attacher son regard trop fiévreux.
– » Maintenant…je suis fragile.  » Rajouta t’elle dans le sourire qui reflétait juste le fond de son âme.

Au plus près d’eux même, ils laissèrent quelques secondes silencieuses défiler pour juste se fouiller du regard.

– » Oui…maintenant tu es fragile.  » Laissa passer Angélus à peine audible.
Il se pencha pour prendre doucement ses lèvres alors Buffy se laissa glisser dans une extase qui faisait juste un pied de nez au destin…….Fin…………