Nouvelle Prophétie – Partie II

 

Attention cette fanfiction dont Angélus est le centre est classée N-18

Attention cette fanfic peut contenir des spoilers Angel saison 4 et 5

Sous le manteau nocturne, ils avançaient silencieusement sur des trottoirs opposés.
Si Buffy pensait bien que le démon qui venait de leur échapper n’était pas vraiment loin devant, Angélus pensait lui qu’ils l’avaient dépassé.
Il leur arriva par les toits.
D’une retournée sur elle-même, Buffy l’accueillit aussitôt avec la semelle de sa bottine pour mieux l’expédier à Angélus.
– » Tu prends les toits pour ton terrain de jeu ?  » Lâcha la tueuse à l’adresse du démon tandis que comme toujours elle restait émerveillée par la gestuelle du combat parfaitement synchronisé entre Angélus et elle. Elle se redressa pour voir Angélus briser brutalement la nuque du démon.
Un simple coup de pied tournant avait alors suffit au vampire.
– » Je ne m’habituerai jamais à ce bruit !  » Lança Buffy pour le craquement dégoûtant.

Penché sur le démon, Angélus releva à l’égare de Buffy.
– » C’est la même confrérie.  »
– » Oui. Et je crois bien que c’était le dernier. « 

Sachant bien que le démon allait disparaître dans un grésillement électrique et malodorant, l’Elue et le vampire marquèrent un pas de recul.
Angélus fixa le symbole en forme d’étoile sur ce qui semblait être le front de la bête puis murmura pour lui-même tandis que le démon disparaissait.
– » C’était le dernier pour cette nuit. « 

– » Ca été plutôt une patrouille agitée non ? Qu’est ce que tu en penses ?  » Lâchait Buffy tandis qu’il reprenait leur marche silencieuse, cette fois à partir du même trottoir.
– » Je pense qu’il est temps de rentrer. Il ne se passera plus rien cette nuit.  » Avança le vampire en observant la voûte céleste.
– » C’est un plan qui me convient !  » Lança Buffy presque enjouée tout à coup.
Elle retira son pieu de la poche arrière de son jeans pour le ranger dans la poche intérieur de son blouson en cuir.
La seconde d’après, elle prenait la main d’Angélus.  » En tout cas, c’est pas cette nuit qu’on me l’enlèvera !  » Cria t’elle par défit dans sa tête juste pour accompagner son sourire plein de confiance.
– » Qu’est ce qu’il y a ?  » Lui demanda Angélus d’un regard en biais.
– » Rien !  » Lança Buffy en frottant sa joue contre la manche du long manteau.

Encore par défit, et juste pour tenter de tuer radicalement le sentiment d’insécurité qui creusait toujours pour mieux la ravager, elle pensa à nouveau.  » Je suis folle. Folle d’avoir pu imaginer qu’il allait disparaître de ma vie comme ça, en claquant des doigts…Buffy ma fille tu t’écoutes trop !  »
– » Avant de rentrer, on va passer chez Lorne, il faut que je lui parle.  »
– » Non !  » Jeta t’elle précipitamment.
Presque agacé, Angélus rajouta pour le sursaut de Buffy.
– » C’est cette ruelle qui te mets encore mal à l’aise !?  »
– » Non, mais…demain. Vas y demain ! S’il te plait !  »
– » Non. C’est ce soir que j’ai besoin de parler à Lorne.  »
– » Alors allons y.  » Finit par murmurer Buffy aussi pâle que la lune.

Ils amorçaient la ruelle du cabaret.
Buffy scrutait les ténèbres et plus spécialement la façade de l’immeuble qui l’avait interpellée durant la journée.
Mais alors qu’Angélus se dirigeait déjà vers la porte du club, Buffy le stoppa pour simplement l’entraîner par la main.
– » Je ne t’ai pas dit, mais cet après midi… « 
Brusquement elle lâcha la main du vampire pour s’avançait jusqu’à toucher la pierre de l’immeuble.
– » …la façade que tu vois là, à brusquement disparue pour mieux réapparaître plus tard. « 
Carrément agacé cette fois devant le temps que lui faisait perdre Buffy, Angélus se passa une main contre la nuque.
– » Je sais. Il s’est toujours passé des choses étranges dans le secteur. Maintenant, viens ! Dépêches toi ! « 
Déjà il lui tournait le dos pour rajouter.
– » Buffy, il faut que je vois Lorne. Maintenant ! « 
Le hurlement que poussa Buffy fut à l’égal de l’envol de son manteau de vampire qui tentait encore de prendre ses marques dans la volte face trop rapide qu’il venait d’effectuer.

Figée contre la façade maudite, Buffy lui apparut brusquement recouverte de sang.
De ses cheveux blonds à la pointe de ses bottines, elle n’était plus que masse sanguinolente.

Buffy tentait bien de s’écarter pour se sortir de ce bourbier mais le sang lâché par les murs, tel des langues trop gluantes, voulait la garder prisonnière.
Il fallut alors toute la poigne du vampire pour l’extraire de là.
Angélus la tira si vivement qu’ils partirent d’un roulé boulé contre les poubelles du cabaret.
Le vampire les remit debout tous les deux et retira aussitôt son blouson en cuir à Buffy.
Tétanisée par l’horreur qui la recouvrait, elle le laissait relevé son pull en laine pour lui essuyer le visage.
Et tandis qu’il s’en mettait plein les mains, qu’il s’en mettait partout, le liquide trop rouge et trop poisseux fouettait ses papilles de vampire. Il releva sans se tromper que le sang était tout sauf humain.
Devant l’étendu des dégâts, il finit par retirer brusquement son manteau pour envelopper une Buffy toujours figée.
Il l’enleva dans ses bras et l’emmena aussitôt.


Angélus ouvrit en grand le robinet de la baignoire. Un battement de cil plus loin, toute habillée, manteau y compris, il mettait Buffy sous la douche.
Pour la garder au plus près de son torse, il laissa volontairement le manteau lui échapper puis releva le visage de la jeune fille sous le jet qui les inondait tous les deux.
Plusieurs fois il lissa les joues et les cheveux de Buffy pour aider l’eau à faire son travail de rinçage puis la dévêtit carrément.
Il en était à se dévêtir lui-même, Buffy presque égarée, le contemplait sous la poussée de pensées qui la bousculaient.

Angélus coupa les robinets et s’empara d’une serviette éponge toute proche pour simplement la nouer autour de ses reins.
L’instant d’après il enlevait Buffy pour la déposer plus loin dans l’eau du bain qui avait fini de chanter.
Par satisfaction, Buffy ferma les yeux pour l’eau bienfaisante et tandis qu’elle sentait Angélus presser à rythme régulier une éponge souveraine qui ruisselait contre ses épaules, elle murmura simplement.
– » Qu’est ce qui a déclenché ça ?…C’est moi ? « 

Elle ouvrit les yeux à la recherche des mots d’Angélus mais assis à même le sol, il se contentait juste d’observer une Buffy redevenue toute propre.
– » Je ne sais pas…c’est sans doute une porte.  » Finit t’il par murmurer.
Elle saisit sa main, la débarrassa de l’éponge pour s’emparer de ses doigts et se mit à les détailler comme si elle les voyait pour la première fois.
– » Tu vois, toutes ces dernières heures j’ai eu l’étrange sensation que quelque chose ou quelqu’un allait t’enlever à moi…et brusquement je réalise que c’est peut être moi qui vais t’être arrachée.  »
Pour toute réponse Angélus se dessina un simple sourire.
– » Ne rie pas va !  »
Mais déjà il se levait pour se saisir du peignoir en éponge de Buffy.

– » Vous avez assez pataugée Mademoiselle Summers !  »
Il l’enleva du bain et l’aida à enfiler son peignoir.

A peine dans les draps, Buffy se cala dans les bras d’Angélus, une joue au creux de son torse.
– » Je tombe de sommeil.  » Murmura t’elle en réponse au bain et aux émotions de ces dernières heures.
– » Dors mon amour.  » Laissa passer Angélus à peine audible.

Il la garda dans ses bras jusqu’à ce qu’elle plonge dans le sommeil et plus encore.

A regret il finit par l’écarter pour lui faire épouser son propre oreiller. Celui qu’elle n’utilisait que très rarement, lui préférant sans conteste son torse ou son dos pour poser sa tête blonde.
Sur sa respiration régulière, il écarta de son front ses cheveux encore humide puis posa un léger baiser sur son sommeil paisible.
La seconde d’après il quittait le lit.


Comme il avalait les rues deux nuits plus tôt, cette nuit Angélus avalait les toits.
Il lui restait deux heures avant le lever du jour et il comptait bien les employer pour autre chose que des questions.
Aussi il se dirigeait sans se tromper vers le seul endroit de la ville qui pourrait lui amener des réponses.

Il déverrouilla facilement la porte qui donnait sur les toits, puis emprunta l’escalier de secours qui menait à ne pas s’y tromper jusqu’au sous sol.
Presque amusé devant un système de sécurité qu’il connaissait par cœur et qui n’avait évolué en rien, Angélus atteignit rapidement la salle des archives des nouveaux locaux.
Il s’en voulait, oh combien, de ne pas les avoir consulté l’année précédente alors qu’il les avait simplement à disposition.
Il ouvrit une des armoire portant la lettre S et farfouilla un instant à travers les différents tiroirs.
Vivement il finit par en retirer le dossier Buffy Summers qu’il ouvrit aussitôt à même le tiroir encore ouvert.
– » Votre petite blonde vous inquiète Angélus ?  »
– » Lilah !  » Lança le vampire d’un sourire en coin sans même prendre la peine de se retourner.
Il tournait une des pages du dossier où la vie de Buffy semblait tout droit tracée tandis que Lilah rajoutait.
– » Pour elle les jeux sont fait mon cher Angélus !  »
Brutalement Angélus la saisit par le cou pour la claquer contre l’armoire aux dossiers.
La jeune femme cligna des yeux pour fuir un regard qu’elle n’avait jamais vu aussi noir mais déjà Angélus se penchait contre son oreille.
– » Ne me poussez pas à bout Lilah. Vous n’avez jamais eut le plaisir de voir de quoi je suis capable…Ne vous approchez pas d’elle, ni vous, ni vos semblables.  »
Angélus lâcha le cou de la jeune femme pour mieux la garder entre lui et l’armoire.
– » Buffy Summers ne vous appartient pas.  » Lâcha t’il d’une voix sourde.
Lilah se massa un instant le cou pour mieux faire passer ses mots.
– » C’est trop tard,…elle est déjà à nous. « 

Brusquement Lilah Morgan se retrouva les quatre fers en l’air contre une armoire qui formait un angle droit. Angélus venait tout simplement de l’expédier pour se replonger nerveusement dans le dossier de Buffy.
Et tandis que Lilah se relevait, elle voyait un Angélus pâlir davantage, si c’était possible, sur chaque ligne qu’il parcourait. Elle murmura à son intention.
– » Il y a des années qu’elle nous a livré ce qu’on attendait d’elle. J’espère que vous êtes heureux d’apprendre que vous y avez largement contribué.  »
Furieusement, à travers l’espace et le temps, Angélus balança le dossier qui lui brûlait les doigts. Et tandis qu’il regardait les feuillets planer encore, il lança brutalement.
– » Dites plutôt que vous le lui avez volé !…Pourquoi elle ?  » Rajouta t’il d’un murmure en observant Lilah qui à présent s’entourait de démons paralysants, tous près à aider l’employer de W&H.
– » Pourquoi ? Mais parce que nous voulions un résultat tout ce qu’il y a de supérieur. La machine est en marche Angélus et vous savez bien que l’Elue ne lui enfoncera pas une épée dans le cœur, pas cette fois.  »
– » Vous ne savez pas de quoi elle est capable.  » Murmura le vampire.
– » Vous vous sous estimez mon cher. Elle est trop folle de vous pour éliminer aussi facilement ce qu’elle verra comme le cadeau que le ciel lui envoie.  »
– » Alors c’est moi qui enraillerait la machine…que j’ai de toute façon mise en marche.  »
– » Vous ? Vous n’en aurez pas la force ou plutôt plus l’envi. Vous n’avez pas encore compris ?…Vous êtes à nous Angélus, aujourd’hui plus que jamais. Vous avez toujours appartenu au monde des démons. Quand allez vous le comprendre ?  »
Presque ailleurs, le vampire baissa son regard sur une Lilah qui s’était rapproché jusqu’à venir le toucher. Elle en profita pour brusquement violer sa bouche entrouverte.
Sur ses pensées noires qui lui jouaient la java, ramené brutalement à la réalité, Angélus repoussa agressivement la jeune femme qui heurta avec ses reins une des étagères de l’armoire encore ouverte.
Sous le regard noir du vampire, elle s’essuya de façon délectable le coin de la bouche.
– » J’en avais envi depuis trop longtemps.  » Murmura t’elle pour elle-même.
– » Ne faite pas cette tête là mon cher ! Votre petite blonde n’en saura rien !  » Rajouta t’elle vivement.
– » Je ne vous appartient pas Lilah !  » Lui cracha Angélus.
– » Hum !…C’est à voir.  » Lança la jeune femme d’un sourire en coin.
La seconde d’après elle murmurait gravement à l’égare des démons.
– » Emparez vous de lui.  »
Aussitôt Angélus vit partir des bouches difformes des jets de salive immonde qui avait tout de la toile d’araignée.
Vivement il tenta un écran en basculant une armoire entre lui et les jets paralysants.

Les démons ayant regagnés leur repaire depuis longtemps et les gens normaux n’ayant pas encore mis le nez dehors, elle courrait toute seule à travers les rues entièrement noires et désertes. Elle le cherchait lui.
Le vide dans le lit et tout de suite l’angoisse de la peur.
Elle savait que cette fois, c’était grave.
Rien à voir avec l’angoisse qu’elle avait étanchée deux nuits plus tôt à travers les sous sols de l’hôtel Hypérion.
Elle le ressentait. Chaque cellule de son corps et de son âme, qui répondait à son cœur affolé, criait qu’une chose grave était en train de se passer.

Elle stoppa sa course pour reprendre son souffle et faire le décompte.
Ca faisait quoi ? Une heure trente tout au plus qu’Angélus avait quitté leur lit ?
– » Mais où peut il être !  » Cria t’elle à haute voix pour les murs silencieux qui ne détenaient aucunement la réponse.
Si elle avait lancé les mots, c’était juste pour faire craquer ses nerfs trop tendus.
Des réponses elle n’en avait aucunement besoin.
Elle était presque certaine de le retrouver dans la ruelle qui semblait simplement lui en vouloir à elle.
Alors pourquoi cette angoisse chevillée au corps.
Elle se traita un instant d’idiote de ne pas avoir emprunter la Viper puis reprit sa course.

Par rues opposées, Angélus et Buffy débouchèrent en même temps dans la ruelle.
Les tempes battantes, elle se rua carrément sur lui pour se jeter furieusement contre son cou.
Un sanglot nerveux sur le revers de son manteau et déjà elle se retrouvait assise par terre.
Angélus venait de la rejetait violemment.
Etonnée, elle leva son regard larmoyant pour simplement le plonger dans le regard couleur encre.
Il lui apparu tout à coup si sombre, si intensément sombre que l’encre de chine elle-même se serait dessinée trop pâle à coté.
Sur la bouche de Buffy déjà entrouverte, sur le regard émeraude qui se noyait pour simplement vivre l’instant, le vampire lâcha brutalement.
– » Ne m’approche plus !  »
– » Quoi ?  » Murmura Buffy désorientée en se relevant sans le lâcher des yeux.
Il semblait si nerveusement agité qu’elle serra ses lèvres pour étouffer un sanglot ou des mots, elle ne savait plus.
– » Dégages hors de ma vue ! Allez va t’en ! Au lieu d’attendre je ne sais quoi !  »
Buffy qui refusait l’entendement même des mots se rua à nouveau sur lui et agrippa pleinement les revers de son long manteau.
– » Mais qu’est ce que tu as !…Qu’est ce qu’on t’a fait ?  » Cria t’elle égarée.
Mais déjà il la saisissait fermement au poignet pour lui faire lâcher prise.
– » Ne me touche pas !  » Cria t’il presque.
– » Je t’aime.  » Pleurnicha t’elle comme si c’était une garantie au bonheur.
– » Ton amour me salit, me viole…ton amour pue l’humanité comme mon père puait autrefois le fumier.  »
Il avait chuchoté les derniers mots pour mieux les planter, mieux faire sursauter Buffy sur chacun d’entre eux.
– » Tu me fais mal.  » Pleura t’elle soudain pour ses poignets douloureux qui pourtant avaient lâché prise mais qu’Angélus enserrait toujours.
Le vampire se dessina un demi sourire qui disait tout le plaisir qu’il prenait à lui faire vivre la douleur puis lentement la lâcha.
Buffy qui refusait de le voir tel qu’il était là, pleurnicha à nouveau.
– » Je ne sais pas ce qu’on t’as fait cette nuit,…mais je sais qu’au fond de ton âme il y a une partie de toi qui m’aime.  »
Le démon parti d’un grand éclat de rire avant de murmurer à nouveau.
– » Si tu crois cette connerie, c’est que tu n’as pas bien lu mon regard.  »
Elle le lisait ce regard noir par en dessous qui ne laissait passer aucune émotion pour mieux lui barrer l’horizon, mieux lui barrer ses espoirs.
– » Mon âme n’est plus là Buffy! » Lança t’il d’un sourire heureux qui fini en coin, navré pour la jeune fille.
Au grand soulagement d’Angélus, elle marqua enfin un pas de recul.
Comme pour remercier le ciel, il dédia un petit sourire à la voûte céleste qui commençait à blanchir.
– » Salut Giles de ma part ! Je suis sur qu’il sera heureux d’apprendre que le paradoxe n’existe plus !  »
Buffy éclata brusquement en sanglots, il en profita pour rajouter.
– » Tu sais qu’à notre prochaine rencontre tu seras peut-être obligée de me tuer ? Alors arrête d’enfoncer bêtement tes ongles dans la paume de tes mains et saisit ton pieu !…Tu ne vas pas me le refaire à l’épée ! Si ?  »
Tandis que la pluie qui menaçait depuis le début de la soirée commençait à tomber, Buffy fit volte face pour partir enfin à toutes jambes.
Alors elle laissa son cœur crever et ses larmes faire concurrence à une pluie qui balayait L.A. pour mieux dessiner ses reliefs.
Figé sous la pluie, figé sous ses pensées nocturnes, Angélus laissa son regard à l’horizontal observer la course de la jeune fille jusqu’à ce qu’elle tourne le pâté de maison.
L’instant d’après il s’envolait vers les toits.


Aveuglée par ses larmes, Buffy s’écorcha l’intérieur des mains en embrassant à deux reprises les trottoirs.
L’Hypérion en vu, elle accéléra pour finalement s’écrouler en sanglots sur les marches de l’entrée où la pluie avait décidé de jouer des claquettes.
Buffy refusait d’aller plus loin.
Buffy refusait de rentrer à l’hôtel sans lui.
– » Buffy !  » S’exclama Gunn.
Elle venait de tomber à ses pieds.
Le jeune homme se précipitait pour la relever mais déjà le vampire lançait.
– » Laisse !  »
Spike repoussa Gunn, et assis à même les marches retourna vivement dans ses bras une Buffy brisée par les sanglots.
Sous la pluie qui lui fouetta brusquement le visage, la jeune fille partie à la recherche de sa respiration tandis que Spike hurlait presque.
– » Qu’est ce qui s’est passé ? Vous avez été attaqué ? Où est Angélus ?  »
Sur les sanglots de Buffy, il cria à nouveau.
– » Où est Angélus ?  »
Buffy ramena les genoux de son jeans entièrement trempe contre sa poitrine puis posa une joue contre le cuir du manteau de Spike pour mieux pleurer.
– » Avec les démons !…Il a rejoint les démons Spike !  »
Sur son regard azur qui n’avait peut-être jamais été aussi perçant, Spike enleva dans ses bras une Buffy détrempée pour la rentrer immédiatement dans l’hôtel.


– » Voilà…Voilà tout ce qui sait passé cette nuit.  » Murmura Buffy amorphe.

Les cheveux parfaitement secs, une tasse de thé entre les mains dont elle n’avait pas bu une seule gorgée et qui avait fini de lui brûler les doigts depuis longtemps, Buffy finissait pour les occupants de l’hôtel le récit des évènements de la nuit.
Dawn toujours chez Alex manquait à l’appel et c’était tant mieux pensait Buffy sur sa peine.
Assise sur le canapé central, ses pieds nus ramenés simplement sous les fesses de son jeans, Buffy avait enfilé comme pour conjurer le sort, un des pulls d’Angélus.
– » J’irai dans la matinée voir cet immeuble qui t’a…bavé dessus. C’est sans doute une porte, Angélus avait raison.  » Murmura Giles en arpentant le hall.
– » Une porte vers une autre dimension. Il nous manquait plus que ça.  » Lança Cordélia.
– » Je vous conduirai sur les lieux Giles.  » Avança Fred.
– » Il faudrait savoir ce qui a l’a déclanché…Je parle du changement brutal d’Angélus.  » Murmura Wesley en fixant Buffy.
– » Oui bien moi ! Par l’enfer ! Je vais aller chercher des réponses ! Tu viens Gunn ? « 

Gunn dans ses pas, Spike s’avançait vers la porte quand Buffy l’interpella.
– » Spike !  »
Elle courut jusqu’à lui.
– » Toi seul peut lui parler d’égal à égal désormais !  » Lui lâcha t’elle sur un sanglot.
– » Alors…ramène le moi.  » Rajouta Buffy éperdument en s’asseyant sur son orgueil, en refusant la réalité.
– » Il est déjà pas facile à manier avec une âme…Je ferai ce que je peux pour savoir ce qui s’est passé.  »
Il allait s’élancer mais resta encore pour entendre Giles.
– » Je ne vois pas pourquoi tu t’obstines à vouloir le ramener ! Maintenant que les choses sont revenues à la normale si on peut dire, il suffit d’appeler Willow.  »
– » Non !  » Lança Buffy d’un sursaut égaré.
– » L’âme d’Angel est là quelque part…  »
– » Non !  »
– » Mais pourquoi tu refuses ?!  » Finit par crier Giles.
– » Parce que je l’aime lui plus que je n’ai jamais aimé personne dans ma vie…et qu’en ramenant Angel, Willow gommera définitivement toute trace d’Angélus…Willow ne pourra jamais ramener celui qu’il était encore hier.  »
Buffy verrouillait ses sanglots dans sa gorge pour simplement pouvoir parler, alors devant les mots chevrotants, devant la détresse de la jeune fille, l’Observateur baissa la voix pour murmurer à nouveau.
– » Tu veux dire que tu l’aimes plus que tu as aimé Angel tout seul ?  » Demanda doucement Giles.
Buffy marqua l’affirmatif d’un signe de tête qui finit par faire passer à ses larmes la barrière de ses cils.
Aussitôt elle se précipita vers l’escalier.
– » Buffy !  » L’interpella Giles.
Elle se retourna depuis les marches.
– » Où tu cours comme ça ?  »
D’un geste las, Buffy se passa une main sur le front.
– » Je suis excédée Giles et…j’ai besoin de dormir.  »
– » Oui, bien sur.  » Murmura l’Observateur.
Elle réamorça l’escalier, mais une marche plus loin se retourna soudain.
– » Giles. Avant son changement, Angélus m’a dit que vous nous cachiez quelque chose.  »
A peine audible, elle était presque ailleurs.
Giles réajusta ses lunettes.
– » Quoi ?…Pourquoi je cacherai quelque chose ?  » Murmura t’il.
Buffy haussa des épaules qui apparaissaient si lasses tout à coup.

– » Jamais plus je ne dirais,…je suis heureuse. « 
L’instant d’après elle prenait lentement l’escalier.

A travers le hall tout le monde s’observa un instant puis Spike brisa cette glace silencieuse en quittant les lieux.
– » Il faut la laisser dormir.  » Murmura Fred d’un regard pour l’escalier maintenant désert.
– » Oui.  » Rajouta Giles.

Buffy se laissa tomber à même le canapé d’où quelques heures plus tôt Angélus l’avait si brutalement extirpée pour juste lui dire qu’elle était à lui.
Alors sans témoins, la joue contre un des petits coussins, elle s’abandonna à la douleur des larmes silencieuses.
Par peur de sombrer davantage, elle se refusait la chambre et le lit mais en réalisant brusquement que chaque coin de cet appartement était chargé d’émotions et de souvenirs, elle se brisa en nouveaux sanglots.
Quelques minutes plus tard saoule de chagrin, épuisée, elle s’endormait sans plus un bruit…………..A suivre……………..

– » Les démons indics, y’a pas mieux comme source. « 
– » Tu es sûr que c’est par là ?  » Demanda Gunn.
Spike tira vivement le jeune homme à l’abri d’un des renfoncements de ce passage sous terrain.
Il venait d’apercevoir Lilah Morgan loin devant, en attente devant une porte.
Spike récupérait sa main avec laquelle il venait de simplement bâillonner Gunn quand des pas trop rapides pour être ceux d’un humain se firent à peine entendre à travers le passage qu’ils venaient de quitter.
Rapide comme le vent il traça à quelques mètres d’eux mais sur son manteau qui s’était à peine dessiné, Spike et Gunn partagèrent un regard entendu.
Aussitôt les éclats de voix arrivèrent jusqu’à eux, alors Spike passa la tête à la sortie du renfoncement. Gunn l’imita.
– » J’ai bien cru que vous ne viendriez plus mon cher Angélus. « 
– » Si vous aviez vu sa tête, c’était jouissif !  » S’exclama Angélus.
– » On m’a raconté. « 
– » C’est bien vous ça, me faire espionner. « 
– » Et vous ne l’avait pas tuée ? « 
Angélus se dessina un sourire en coin qu’il dédia un instant au vide devant lui.
Ses mains enfoncées dans les poches de son manteau, il finit par lancer ironique.
– » Ma chère Lilah, si vous me connaissiez mieux, vous sauriez que je ne tue jamais les femmes avec lesquelles je dors…ou j’ai dormi. « 
– » Intéressant…C’est une assurance que j’aimerai assez souscrire. « 
Angélus plongea son regard fiévreux dans celui de la jeune femme et resta durant quelques secondes, suspendu.

– » Ca peut se faire.  » Finit il par lâcher d’une voix sourde en passant une de ses mains à travers la chevelure brune de Lilah.
Il savait que quand il le voulait son regard et sa voix pouvaient faire concurrence au velours et il en profitait le salaud.
La jeune femme déglutit sa salive avant de rajouter dans un murmure.
– » Venez…Ils vous attendent pour débuter la réunion. « 
– » Je vous suis.  » Murmura Angélus sans la lâcher des yeux, sans bouger pour autant.
Lilah Morgan se ressaisit afin de briser au plus vite le trouble que venait d’installer le vampire.
Elle s’empara de la poignée derrière elle et poussa la porte dans son dos.
Elle pénétra dans une pièce qui lâchait des brides de conversation.
Un petit sourire dédiait à lui-même et déjà Angélus marchait dans les pas de la jeune femme.
Il referma la porte derrière lui.
– » Mais quel salaud !…Par l’enfer ! « 
Déjà Spike se lançait à travers le passage pour prendre d’assaut la porte qu’Angélus venait de pousser.
Gunn le stoppa par le bras.
– » Attend ! Qu’est ce que tu crois qu’on va faire à nous deux ? On ne sait même pas ce qu’il y a derrière cette porte !…t’as pas envi de voir qui va sortir de cette réunion ? « 
Spike se ressaisit pour rejoindre Gunn dans le raisonnement.
– » Ouais !  » Lança le vampire blond en faisant voler son manteau en cuir sur un mouvement qui marquait sa frustration de ne pas passer à l’attaque.
– » Il sait que nous sommes là, ils nous a senti tu penses bien !  » Rajouta Spike furieux de devoir attendre.
– » T’aura tout le temps de lui parler plus tard ! « 
– » Hé mon gars ! Pas un mot à Buffy de ce que tu viens de voir ! Elle n’a pas besoin de ça en plus ! « 
– » Bien sur.  » Murmura Gunn d’un regard navré pour la jeune fille qu’ils avaient ramassé sous la pluie.

– » Angélus !  » S’exclama un des sept démons éparpillés dans la pièce.
– » Oui…C’est moi !  » Jeta le vampire prétentieux.
– » Père !  » L’interpella Connor dans son dos.
Surpris Angélus se retourna.
– » Connor !  » S’exclama le vampire d’un sourire en coin.
– » Je suis content de te voir.  » Lui lâcha le jeune homme d’un sourire qui soutenait admirablement son regard presque fuyant.
– » Comme vous devait vous en douter nous avons besoin de toutes nos forces pour ce qui se prépare. Connor a bien évidemment été activé.  »
Lilah qui venait de parler, fit circuler son regard entre le père qui semblait trop jeune pour être le père, et le fils qui semblait trop vieux pour être le fils.
– » Alors c’est fini toutes tes conneries, Monsieur moi je veux faire des études ?  »
– » Ouais !  » Lança Connor d’un sourire franc tandis que son père l’attirait dans ses bras.
Angélus lui donna une grande claque amicale dans le dos.
– » Ca me fait plaisir de partager avec toi le même combat.  » Lança le vampire avant de se retourner vers le reste de l’assemblée.
Un démon tout rouge qui présentait des cornes à faire rougir un bélier s’exclama depuis le tour de la table où il se tenait assis.
– » Et pour toi, c’est fini toutes ces conneries, moi j’ai une âme et je suis du coté du bien ?  »
Angélus s’assit à demi sur le bord de la table pour mieux plonger son regard encre dans les yeux du démon.
– » Qu’est ce qu’on peut dire ?…disons que j’ai traversé une phase !  » Lâcha le vampire en défiant soudainement le plafond.
– » L’important est que tu sois là mon gars !  » Avança un autre démon en lui tapant sur l’épaule.
Tandis que le reste des démons approuvait, Angélus quittait la table en s’accompagnant d’un sourire franc.
– » Ensemble nous allons détruire ce monde qui empeste !  » Lança Connor convainquant.

Angélus vidait un verre de sang, tout ce qu’il y a de plus humain, qu’offrait le buffet devant lui et tandis que le liquide miraculeusement chaud et velouté nappait ses papilles en éveil, un démon quelques peu zébrés s’exclama soudain.
– » La Tueuse, c’est un problème à régler avant la grande nuit.  »
– » Je m’en charge !  » Lança Angélus en attirant tous les regards sur lui.
Il rajouta alors.
– » Elle m’a fait éprouver des sentiments humain et ça…ça…il est hors de questions que je lui pardonne.  »
– » Je croyais que vous ne tuiez jamais les femmes avec lesquelles vous dormez ?  » Interrogea Lilah Morgan.
– » Quand j’en aurai fini avec elle, même la mort de voudra plus d’elle. « 


Buffy s’éveilla avec la sensation d’avoir dormi des vies.
Sans ouvrir les yeux, elle frotta doucement sa joue dans la douceur de son oreiller en plume puis ramena l’édredon sur le pull d’Angélus qu’elle portait encore.
La seconde d’après, brusquement désorientée, elle ouvrait les yeux.
Elle se souvenait parfaitement s’être endormie sur le canapé.

– » Spike.  » Murmura t’elle d’une pensée émue pour le vampire blond qui inquiet de la trouver endormi sur le canapé avait du la porter jusqu’au lit.
Elle se dessina un sourire timide et aussitôt pensa à Fred.
Buffy espérait de tout son cœur que la jeune fille ne prendrait pas ombrage de cette attention. Ils formaient un couple si touchant, si spontané que Buffy refusa d’être un nuage gris dans le ciel bleu de Fred.

En pénétrant dans le hall de l’hôtel, elle fut pleinement rassurée de les trouver bouche à bouche.
Enfin seuls, ils en profitaient tout simplement pensa Buffy.
– » Buffy !  » S’exclama Fred gênée en sortant des bras du vampire.
– » Ne vous arrêtez pas pour moi. Y’a assez eu de larmes toutes ces dernières heures…Un peu de bonheur ça fait pas de mal à voir.  » Rajouta Buffy d’un murmure, mais Fred était déjà passée derrière la banque de réception.
– » Alors bien dormi ?  » Lança Spike en passant ses mains derrière sa nuque pour mieux s’enfoncer dans un des petits fauteuils.
– » Oui merci…Merci !  » Insista Buffy.
Spike lui adressa un sourire distrait tandis qu’elle demandait déjà.
– » Alors ?  »
– » Tu veux le point sur tout ?  »
– » Oui.  » Souffla juste Buffy en s’asseyant sur les premières marches de l’escalier.
– » Alors vu l’heure qu’il est, c’est déjà presque l’heure de la chasse. Quand à Giles et Wes, ils viennent juste de partir à la boutique de magie. Il ne faudra pas compter sur Gunn ce soir, il aide des cousins à lui en mal avec un nid de vampires…  »
– » Spike !  » Lui lança Buffy pour l’interrompre d’un regard presque furieux.
Alors Spike lui passa en revue et en détail les exploits d’Angélus à qui il n’avait encore pu parler. Il gomma cependant comme il l’avait fait pour le reste de l’équipe le chapitre qui avait vu Lilah Morgan mouiller sa petite culotte.


– » Bizarre ce symbole qu’ils ont sur le front !  » Avança Fred.
– » A croire qu’ils envahissent L.A., hier avec Angélus on en a éliminé pas mal.  » Murmura Buffy sur des souvenirs qui la torturaient tout simplement.
– » Il faudra les détailler à Giles et Wes, voir ce qu’ils peuvent en tirer.  » Rajouta Fred.
– » Par l’enfer les filles ! Vous allez rester plantées là à regarder cette carcasse disparaître. A croire que c’est le premier de la nuit qu’on élimine.  »
– » Allons y ! D’autant plus que je commence à fatiguer.  » Avança Fred d’un sourire presque désolé pour les deux champions qu’elle avait en face d’elle.
– » Le mieux est qu’on se sépare pour se faire ces derniers pâtés de maisons !  » Lança Buffy pressée de finir cette chasse qui de toute façon touchait à sa fin.
– » Tu est sûre ?  » Lui lança Spike, un soupçon inquiet.
– » Qu’est ce que tu veux qu’il m’arrive. Je suis une tueuse, tu as oublié ? Et même l’Elue d’après Giles.  »
– » C’est que je ne voudrai pas que tu fasses une mauvaise rencontre, et une mauvaise rencontre est si vite arrivée de nos jours, si tu vois ce que je veux dire.  »
Buffy leva les yeux au ciel pour simplement accompagner son sourire désabusé.
Elle leur tourna le dos en lançant.
– » Rendez vous devant l’hôtel !  »
Alors Spike et Fred tournèrent le pâté de maison pour mieux disparaître.
Buffy avançait sur le trottoir tandis qu’elle sentait flotter sa veste en cuir familièrement autour de ses hanches.
Brusquement elle se stoppa, les doigts figés sur son pieu.

– » Je me demandai quand ils allaient te lâcher !…Ce bon vieux Spike ! Toujours aux petits soins…Tu sais que tu as de nouveau toutes tes chances avec lui. « 
Les mains enfoncées dans les poches de son manteau, Angélus venait de sortir d’une entrée d’immeuble complètement fondue dans le noir. Et tandis qu’il ne l’avait pas encore regardé dans les yeux pour mieux lui faire son numéro, Buffy suspendue, essayait déjà de capturer son regard ténébreux.
Brusquement il le posa sur elle pour mieux la fixer, mieux froisser son cœur amoureux.
– » Qu’est ce que tu veux ?  » Réussit elle à faire passer.
Il lui lâcha un sourire supérieur qui pouvait laisser entendre qu’il douter de la question.

– » Qu’est ce que tu veux ?  » Répéta Buffy d’un murmure tandis qu’elle était en plein effort sur elle-même pour ne pas simplement se vautrer contre une chemise qu’elle ne connaissait pas.
Il en profita pour glisser aussitôt une main contre sa joue et laissa courir le temps avant de murmurer audible juste pour elle.
– » Et toi…qu’est ce que tu veux ?  »
Buffy se mangea presque les lèvres.

– » Je pense à toi à chaque minute.  » Pleurnicha t’elle soudain pour soutenir ses larmes qui coulaient contre les doigts du vampires.
– » Je sais…Mais il faut que tu m’oublies.  » Murmura Angélus au plus près des lèvres pâles de la jeune fille.
– » Je ne peux pas.  » Laissa passer douloureusement Buffy.
Il retira la main de sa joue, aussitôt elle se brisa d’un sanglot pour le regard fiévreux qui prenait de la distance.
– » Je ne peux plus rien pour toi…à moins que… « 
Il laissa sa phrase en suspend pour l’entendre répéter précipitamment.
– » A moins que ? « 
– » A moins que tu ne lâches ton pieu. « 
– » Quoi ?  » Souffla Buffy en s’apercevant qu’elle tenait toujours son pieu.
Abrutie par sa peine, incertaine sur le sens même des mots d’Angélus, elle l’accrocha à nouveau du regard.
Ils se dévisagèrent un instant puis brusquement elle comprit.
Elle comprenait qu’il était prêt, là, maintenant, tout de suite, à lui faire l’amour.
Buffy n’était pas vraiment certaine qu’il s’agirait d’amour.  » Quand on aime, on ne fait pas comme les chiens l’amour dans la rue, à même le mur d’une ruelle déserte  » Sur les mots de sa pensée, elle eut cruellement honte d’elle-même mais en même temps elle savait bien qu’elle était prête à vendre son âme au diable pour le voir simplement poser à nouveau une main contre sa joue.
D’un pleurnichement désespéré, elle lâcha le pieu qui raisonna contre le trottoir.
Aussitôt Angélus se dessina un sourire prétentieux avant de simplement lui lâcher.

– » Allez vient Buffy Summers, je vais faire du bien à ton cœur meurtri. « 

Buffy n’eut pas le temps de se poser la question, à savoir si les mots d’Angélus étaient une menace, déjà il l’avait poussée dans l’entrée sombre et parfaitement endormie.
Coincée entre les boites aux lettres des occupants de l’immeuble et le torse trop puissant, Buffy touchait presque la bouche entrouverte du vampire.
Il la perfora un instant du regard, puis glissa sa langue froide entre les lèvres humides de la jeune fille. Aussitôt il l’entendit gémir.

Alors qu’elle allait glisser ses mains contre sa nuque pour mieux s’imprégner de lui, il lâcha sa bouche pour simplement jeter.
– » Tu as l’air affamé bébé ! « 
Buffy serra les lèvres sur les mots insolents qui la giflaient mais déjà le vampire violait sa bouche sauvagement.

Elle sentit une des mains habiles déverrouiller son jeans, elle abandonna sa nuque pour faire sauter sans les défaire les boutons de la précieuse chemise.
Sur le baiser qu’elle venait de briser, Angélus se dessina un sourire pour la jeune fille impatiente qui pleurnichait désormais contre son torse.
Alors les doigts du vampire quittèrent la taille fine pour passer la barrière du slip en satin.
Buffy se cambra aussitôt si brusquement qu’Angélus du verrouiller sa nuque blonde pour l’empêcher de cogner contre les boites aux lettres.
Il ramena brutalement son front contre le lisse de son torse.
Agitée sous les doigts trop habiles, Buffy repoussa manteau et chemise pour laisser plus de place à sa bouche qui désormais n’en finissait plus de pleurnicher.

Impatient de l’entendre tout simplement crier, Angélus finit par arracher vivement la barrière en satin et à ramener brusquement Buffy à sa hauteur.
Un battement de cil plus loin il la pénétrait.
Sur le geste, le vampire ouvrit grand la bouche.
On pouvait miser sur le fait qu’il allait chercher l’air dont il n’avait nullement besoin ou miser sur des gémissements qu’il allait faire entendre mais le vampire ne laissa passer aucun son. Peu importait, la jeune fille qui s’abandonnait contre une de ses épaules puissantes faisait assez de bruit pour deux.
Buffy agrippait les revers du manteau pour mieux s’attacher à lui, mieux s’entendre crier.
Il l’écarta un peu pour simplement la regarder.

Quelques secondes plus loin, il scellait ses lèvres sur une jouissance qui criait trop fort.
Satisfait, il pensa presque distrait qu’elle allait réveiller tout l’immeuble mais déjà il goûtait les filets de salive de la jeune fille qui bavait dans sa bouche, les tremblements de son orgasme amoureux qui résonnaient jusque dans sa main toujours verrouillée à la nuque blonde.
Et plus Angélus déversait sa graine morte dans le ventre de Buffy, plus la jeune fille sombrait impitoyablement vers un désir fou à vouloir le garder.

Sur le silence revenu, il l’écarta avant de la déposer sur le sol. Il récupéra aussitôt le jeans et la veste de la jeune fille qu’il avait déposé sur le haut des boites aux lettres et les lui mis simplement entre les mains.
– » Rhabilles toi !  » Lança t’il en fermant son pantalon en cuir.
Il ramenait sous son manteau les deux pans de sa chemise quand il suspendit son geste sur le vêtement malmené. Mécontent il lui lança.
– » Un jour il faudra que je fasse le compte de toutes les chemises que tu m’as bousillées !  »
Moitié nue, elle restait figée sous son regard noir.
– » Et puis qu’est ce que ça veut dire, tu dors dans mes pulls maintenant ?  »
Buffy sursauta sur les mots mais déjà il s’avançait vers la sortie.
Il se retourna à demi pour lancer par-dessus son épaule.
– » Finalement tu as une chance folle ! Tu es de toutes les petites femelles qui me collent les fesses celle que je préfère, celle qui s’ajuste le mieux sous mon sexe…à croire que tu as été faite juste pour moi.  » Rajouta t’il en passant la porte.
Buffy s’écroula sur elle-même pour mieux pleurer son amertume à même le carrelage de cet endroit anonyme.

Persuadée que Spike et Fred l’attendait déjà, Buffy courait aussi vite qu’elle pouvait pour atteindre l’Hypérion, pour chasser au plus vite des pensées qui étaient en train de lui faire perdre la raison.
Perturbée sur le fait que ce n’était pas Spike mais juste lui qui l’avait offerte au draps du lit, elle pleurnicha dans sa tête.
 » Evidemment, il n’y a que dans ses bras que je ne me réveille jamais. Trop confiante que je suis.  » Elle se traita d’idiote de ne pas l’avoir deviné plus tôt.
 » A quel jeu il joue ?  » Buffy se sentit brusquement revenu dans le passé. Brusquement elle eu presque peur.
Elle savait qu’un Angélus qui allait jusqu’à observer votre sommeil, ne pouvait être qu’un Angélus dangereux.
Mais malgré ses peurs, ses craintes sourdes et les désillusions qui nourrissaient sa peine, elle ne regrettait en rien ce qu’elle venait de vivre dans l’entrée de cet immeuble.
Tout, plutôt que de le laisser échapper. Elle avait eu besoin de lui dans l’instant pour consoler son chagrin à fleur de peau et le vampire ne s’y était pas tromper en lui disant qu’il allait faire du bien à son cœur meurtri.
Le tout était maintenant d’arriver parfaitement naturelle devant Spike et Fred.
Fred qu’elle apercevait enfin, assise devant l’Hypérion, et Spike qui agitait un peu trop son manteau aux pieds des quelques marches.
– » Buffy !  » Cria le vampire soulagé en écartant les bras tandis que Fred se levait.
A quelques mètres d’eux, Buffy ralentit son allure tandis que Spike rajoutait sur le sourire de Fred.
– » Je voyais le moment où on partait à ta rencontre !  »
Il prenait les marches pour épouser la course de l’Elue qui arrivait enfin en lançant.
– » Un démon m’a joué un sale tour !  »
Fred saisissait la poignée de la porte pour leur ouvrir le passage, Buffy se faisait violement plaquer contre l’encadrement en béton.
Spike venait de la saisir par les revers de sa veste.
Plus petit qu’Angélus, il n’avait pas besoin de la faire décoller du sol pour l’amener à la hauteur de ses yeux.
Il plongea vivement son regard azur dans celui émeraude.
Fred qui avait lâché la porte murmura sur le geste.
– » Qu’est ce qu’il y a ?  »
– » Un démon qui t’as joué un sale tour ?!  » Hurla Spike.
Buffy qui sentait la graine d’Angélus mouiller encore son jeans, releva que trop bien Spike et son super odorat.
– » Laisse moi !  » Pleurnicha Buffy à bout en se dégageant.
– » Spike qu’est ce qui se passe ?  » Lançait Fred brusquement affolée tandis que le vampire saisissait Buffy pour une volte face parfaite.
– » Rien poussin !  » Lança t’il en agrippant Buffy aux épaules.
– » Tu es folle ! Il est dangereux Buffy, complètement psychopathe !…Qu’est ce que tu veux ? Rentrer dans le club très fermé des dingues d’Angélus dont Drusilla est la présidente ?  »
– » J’ai besoin de lui Spike !  »
Brusquement Buffy se déchira en sanglot.
Elle voulu poser son front contre le torse de Spike mais il la secoua brutalement.
– » Alors ce sera sans moi !…Mais qu’est ce que tu t’imagines ! Angélus et les femmes tu veux que je te raconte ?!  »
Pour l’empêcher de parler, Buffy posa agressivement ses doigts sur les lèvres du vampire mais aussitôt il se dégagea de la griffure pour atteindre au plus vite son cœur.
– » Je suis sûr qu’il s’envoie déjà Lilah Morgan ! Crois moi j’ai surpris une conversation entre eux et inutile de te dire qu’elle bavait dans sa petite culotte. Demande à Gunn si tu ne me crois pas ?  »
Sur une nausée qui montait violemment, Buffy s’était arrachée des bras du vampire pour brusquement passer la porte et courir à travers le hall endormi.
Elle allait vomir. Elle le savait.
Mais vomir quoi ? Depuis des lustres elle n’avait plus rien avalé. La bile de ses sentiments torturés à n’en pas douter.
Elle courrait à travers l’escalier tandis que l’amertume envahissait déjà sa bouche.
– » Buffy !  » S’exclama Fred.
– » Non. Laisse la. Elle a besoin de se retrouver seule. « 

Rapide comme l’éclair, Buffy claqua la porte pour se donner l’élan nécessaire sur la traversé du petit salon éclairé.
Deux secondes plus loin, elle vomissait simplement de la bile, elle avait vu juste, dans l’évier de la salle de bain.
Les larmes noyaient son regard tandis qu’elle laisser le petit filet d’eau emporter le peu qu’elle avait rendu.
– » Tu es malade ?  » Demanda simplement Angélus sans même la regarder, ruisselant qu’il était à la sortie de la douche qu’il venait de prendre, et juste concentré à nouer une serviette autour de ses hanches.
Serviette qu’il n’eut jamais le temps de nouer déjà Buffy se ruait sur lui pour le frapper au torse.
Presque surpris, il lui fit faire une rapide volte face et la ceintura dans ses bras pour juste verrouiller ses gestes.
– » Si tu couches avec elle…je te tuerai…je vous tuerai tous les deux…Je te tuerai…Je te tuerai… » Pleurnichait Buffy à peine compréhensive à travers la crise de nerf qu’elle vivait.
Elle gigotait hystérique pour tenter de se libérer, le vampire chuchotait juste dans son dos.

– » Chut…Calmes toi et arrêtes de gigoter, tu vas finir par nous faire mal.  » Entendait Buffy dans le creux de son oreille.

Elle sentit Angélus peser si lourdement contre son dos que brusquement elle eut l’impression de disparaître sous lui. Alors elle se brisa en sanglots libérateurs.
– » Je te tuerai…  » Pleurnicha t’elle encore au bout du compte et par désespoir de cause.
La seconde d’après, elle ne faisait plus un geste, elle ne disait plus un mot. Elle attendait juste qu’il la libère mais Angélus ne semblait pas vouloir bouger un cil.

– » Coucher avec qui ?  » Finit il par murmurer.
– » Avec Lilah !  » Pleurnicha Buffy en faisant rouler sa tête contre son torse.
– » Tu sais bien que je n’aime que les blondes.  » Murmura t’il presque convainquant.
– » Menteur.  » Jeta t’elle en reniflant sur ses larmes.
Brusquement il la lâcha pour se diriger vers la chambre.

Il se frottait les cheveux avec une serviette qu’il avait volé au passage quand Buffy qui avait fini par le suivre lança vivement pour faire taire son cœur malheureux.
– » Qu’est ce que tu fais ici ?  »
Elle le regarda se débarrasser de la serviette et ouvrir en grand les portes de la penderie.
– » C’est drôle il me semble me souvenir que justement ici, c’est chez moi.  »
Sur le sursaut de Buffy, il se tourna à demi.
– » J’avais besoin de vêtements frais.  »
Brusquement il se tourna entièrement pour la dévisager.
– » Si je voulais rester, tu crois qu’il existe une seule personne dans cet hôtel qui pourrait m’en empêcher ?  »
– » Non.  » Souffla juste Buffy.
Elle rajouta aussitôt tandis qu’elle le regardait seulement dans les yeux.
– » Tu ne restes pas alors ?  »
– » Non…Et puis tu es décidemment bien trop pudique pour garder un homme comme moi.  »
Déjà il était à la recherche de ses vêtements pour zapper volontairement le hoquet offusqué qu’elle lâchait.
Elle le vit enfiler sur son caleçon son jeans noir puis le reste de ses vêtements à la vitesse de la lumière.
Et alors qu’elle restait comme figée, il se dirigea vers la salle de bain.
Buffy savait bien qu’il allait en ressortir quelques secondes plus tard parfaitement coiffé.

Elle ne s’était pas trompé et tandis qu’elle observait la pointe de ses cheveux défier l’espace, il hésitait entre deux manteaux.
Il enfila celui choisi, d’un petit mouvement du cou il fit prendre sa place définitive au manteau, puis seulement alors il regarda enfin la jeune fille.
Il s’avança jusqu’au pied du lit devant lequel elle se trouvait toujours, observa un instant le lit défait qui s’étendait derrière elle, puis brusquement la pénétra du regard.

– » La nuit va bientôt finir.  » Laissa passer Buffy à peine audible tandis qu’elle pensait :  » Reste. Reste avec moi. Dis moi encore que je t’appartiens.  » Mais le vampire murmura seulement :
– » Tout finira bientôt bébé.  »
Il passa le dos de son index sur la joue de la jeune fille qui semblait tétanisée puis brusquement se dégagea pour lancer ironique.
– » Estimes toi heureuse ! Malgré le fait que tu empestes l’humanité, tu réussis à me mettre sans dessus dessous. Alors y’a des chance pour que très bientôt je revienne te faire du bien. « ………………………………..A suivre…………………………..

Buffy s’éveilla en début d’après midi sur les mots d’Angélus qui venait de faire chanter son rêve.
Elle fixait l’espace figée sur ses pensées quand soudain elle s’assit vivement dans le lit.
Le regard soudain agrandit, elle entrouvrit la bouche comme pour chercher l’air, l’instant d’après, agitée, elle quittait le lit.

Elle pénétra vivement dans le bureau de Wesley où ils étaient tous réunis.
Et tandis que Spike la dévisageait presque mécontent, elle lança simplement.
– » Je veux le point sur toutes vos recherches !  »
Ce n’était pas Buffy qui venait de parler mais juste l’Elue.
– » Toutes nos recherches ?  » Demanda Wesley en se levant.
– » Vous avez passé des heures et des heures collé à ce caillou, je ne veux pas entendre que vous n’en avez rien retiré !  »
Giles remonta ses lunettes juste avant de lancer.
– » Nous savons que le sang ouvrira d’un seul coup dans un même portail plusieurs dimensions infernales d’où déferleront plusieurs légions de démons.  »
– » Le sang comme toujours.  » Murmura Buffy pour elle-même.
– » Le sang de qui ?  » Demanda t’elle interloquée.
– » Le tien.  » Laissa passer Giles à peine audible.

Pour le regard de l’Elue qui venait de se figer, Wesley rajouta.
– » Tu l’as déjà donné…l’autre soir. Quand le sang de la porte démoniaque t’a vomi dessus, c’était juste pour prendre le tien, pour activer le portail en sommeil.  »
– » Pourquoi le mien ?  » Lança Buffy presque outrée.
– » Parce qu’il faillait le sang de l’Elue du bien pour ouvrir la porte à l’Elu du mal.  » Jeta vivement Giles.
– » Je ne suis pas la seule Elue du bien ?  » Pensa Buffy à haute voix.
– » Mais tu es la seule qui porte en elle le sang de l’Elu du mal, et vice versa. Seul un Elu du mal qui porte ton sang peut ouvrir la porte.  »
– » Dawn ?  » Questionna Buffy pâle jusqu’aux lèvres tout à coup.
– » Non !  » Lancèrent ensemble Wesley et Giles.
– » Lorne m’a dit que celui qui conduirait les légions serait quelqu’un de très proche de moi.  »
– » Nous essayons justement de savoir qui c’est Buffy, mais ça ne peut être Dawn. Avec la mort de Gloria, Dawn a été définitivement désactivée.  » Expliqua Wesley.
– » Angélus !  » Lança Spike comme un pavé dans la mare.
Tous les regards se portèrent sur Buffy.

– » En Italie…En Italie il m’a fait boire son sang…pour me sauver la vie.  » Rajouta t’elle aussitôt comme pour s’excuser, même si elle en avait retiré une vraie jouissance.
Elle accrocha le petit sourire de Spike qui ne pouvait être dupe sur ses états d’âme, alors brusquement agacée par le vampire elle se tourna vers Fred et lui lâcha soudain comme si une mouche l’avait piqué.
– » Tu devrais essayer c’est très grisant comme expérience !  »
Fred eut un hoquet et faillit s’étouffer avec sa pizza, tandis que Spike lançait déjà face à Buffy.
– » Par l’enfer ! À croire que depuis cette nuit ton âme s’est envolée !  »
Furieux, ils se dévisageaient les yeux dans les yeux tandis que Giles demandait.
– » Qu’est ce qu’il y a eu cette nuit ?  »
– » Rien !  » Crièrent ensemble Spike et Buffy sans se lâcher du regard pour autant.
Sur le silence qui était retombé, Giles rajouta comme pour lui-même tandis que Buffy et Spike s’éloignaient l’un de l’autre.
– » Nous savons tous qu’il t’a déjà bu,…vous avez mélangés votre sang…dès lors la machine s’est mise en marche…voilà une des raisons pour lesquelles tu devais t’éloigner de lui…de L.A….Tu as bien dit que tu étais seule avec lui quand la porte à pris ton sang ?  » Demanda vivement Giles en regardant Buffy dans les yeux.
– » Oui.  » Chuchota juste Buffy avant de brusquement demander.
– » Si la porte a déjà pris mon sang, pourquoi il n’a pas déjà ouvert le portail ?  »
– » Il l’ouvrira le moment venu et c’est ce que nous étions justement entrain d’essayer de déchiffrer. Ce sera de nuit à n’en pas douter.  » Rajouta Wesley simplement.
– » Buffy ! Plus qu’hier encore, il faut faire appel à Willow pour ramener Angel. Avoues toi à toi-même que ton cœur n’aura pas la force de l’envoyer en enfer cette fois.  »
– » Et bien…vous le ferait pour moi Giles !  » Lança Buffy presque ironique.
– » Aucun de nous ne peut le faire…Il sera bien trop démoniaque le moment venu. Seule la personne qui porte son sang pourra le détruire alors.  »
– » Il ne m’a pas engendré, autrement j’aurai bien tenté ma chance contre ce salaud ! On peut toujours faire appel à Drusilla.  » Lança Spike ironique.
Giles poursuivit sur le petit sourire de Spike.
– » Si Angel est de retour la prophétie peut, peut-être, être déjouée. Angel ne fera jamais couler son sang devant cette porte démoniaque pour l’ouvrir.
– » Oui, et bien moi en attendant que vous vous décidiez, je ne vais pas attendre les bras croisés cette foutue nuit du malheur. Je suis encore capable d’envoyer Angélus en enfer d’ici là,…d’ici qu’il devienne l’invincible !…par je ne sais quel tour de passe passe démoniaque. C’est maintenant qu’il faut le détruire !  »
Buffy pinça ses lèvres sur les mots de Spike et sous le regard des autres.
Mais devant une Fred qui se gavait de pizza et qui brusquement lui levait le cœur elle se tourna simplement vers le vampire blond.
– » Ce soir vous pouvez, vous arranger sans moi pour la chasse ?  »
– » Pourquoi ?!  » Lança Spike.
– » Je voudrai aller chez Alex pour voir Dawn. Voir si Alex ne peut pas la garder quelques jours. Avec ce qui se passe, je ne veux pas de Dawn ici et puis,…j’ai besoin de changer d’air.  » Rajouta Buffy dans un murmure.
– » Y’a pas de problème.  » Avança Spike d’un regard soudain compréhensif.
– » Tu veux que je t’y conduise ?  » Demanda Cordélia.
– » Non, je prendrai la Viper. Je préfère y aller seule. Je ne voudrai pas te mettre dans l’embarra si je décide de rester dormir là bas. J’ai…J’ai besoin de voir Dawn en ce moment.  »
– » Bien sur.  » avança Giles.


Tandis que l’assemblée du bien battait son plein, l’assemblée du mal n’avait rien à lui envier, en faite elle touchait même à sa fin.
Le démon rouge aux cornes de bélier fut le premier à se relever, alors les autres encore à genoux se levèrent aussi.
– » Voilà désormais notre sang à tous coulent dans tes veines, prends en soin. Devant son appel toutes nos légions se lèveront pour t’obéir. « 

Angélus essuyait le couteau qui venait de servir au rituel, le démon bélier rajoutait.
– » Le seul point faible désormais reste la tueuse. « 
– » Ne vous inquiétez pas de l’Elue, elle me mange dans la main.  » Avança Angélus depuis la table sur laquelle il venait de s’asseoir à demi.
– » Elle vous mange un peut trop dans la main, non ?  » Murmura Lilah. « 
– » Qu’est ce qu’il y a Lilah ? Vous êtes pressée de souscrire votre assurance ? « 
Lilah Morgan brisa le fil du regard ténébreux qui la renversait de part trop.
– » Mais si tu l’éliminais définitivement ça nous ferait plaisir à tous ici !  » Lui lança Connor qui s’était rapproché.
Angélus le contempla un instant avant de lancer.
– » Je me sens l’envie de profiter encore des plaisirs de ce monde tel que nous le connaissons…mais bien sur…si une bonne occasion se présente. « 
Sur le rire désaccordé des démons amusés devant un Angélus qui semblait brusquement débridé, Lilah lança d’un air qu’elle voulait détaché.
– » Alors que vous inspire la cérémonie qui vient d’avoir lieu ? « 
Angélus contempla le plafond comme si ses pensées y étaient inscrites puis fixa à nouveau Lilah.
– » De la fierté. Oui de la fierté. « 
– » Je comprends.  » Murmura la jeune femme.
– » Qu’est ce qui va se passer maintenant ?  » Demanda Connor simplement.
Angélus quitta brusquement la table pour donner une tape amicale dans le dos de son fils.
– » On le saura bien assez tôt mon gars ! « 
Il agrippa un instant une des épaules du jeune homme et l’observa quelques secondes.
– » Un père ne saurait être plus fier de son fils. « 
Connor lui lâcha un sourire timide puis le vampire se dirigea vers la sortie.
– » N’oubliez pas notre rendez vous Angélus !  » Lui lança Lilah.
– » Je n’oublie pas Lilah !  » Lui jeta nonchalamment Angélus en passant la porte.


Au volant de la Viper, Buffy se dirigeait sans se tromper.
Et tandis que tout le monde pensait qu’elle allait chez Alex, elle avait seulement pris le soin de téléphoner à Alex.
Elle gara son véhicule sur un parking commercial complètement désert à cette heure, étouffa le blond de ses cheveux sous son bonnet noir qu’elle enfonça jusqu’au raz de ses yeux, remonta la glissière de son nouveau blouson en cuir et quitta la voiture.

Les mains enfoncées dans les poches de son blouson, elle serrait juste son pieu mais savez d’hors et déjà qu’elle ne le sortirait pas de sa poche.  » Pour que je le laisse encore tomber devant lui, non merci !  » pensa t’elle mécontente d’elle-même.
Elle avançait bien plus concentrée sur les brides de son rêve que sur tous les discours de Giles, toutes les explications de Wesley sur le pouvoir du sang ou sur toutes les menaces de Spike à l’égare d’Angélus.  » Même si je dois mettre L.A. sans dessus dessous, cette nuit je le trouverai la première.  »
Depuis son réveil, ce fourmillement dans le creux de son ventre qui cette fois la tirait dans le bon sens, lui dessinait un sourire presque confiant qu’elle gomma brusquement dans la crainte de se tromper.
Dans la crainte que son cœur amoureux qui battait trop fort pour le vampire se construise une fausse vérité.
Une vérité qu’elle désiré plus que tout au monde, qu’elle exigeait presque.
Mal à l’aise, elle repensa à certains des regard d’Angélus qui lui était apparus si noirs, si diaboliquement noirs.
Même en Italie son regard ne s’était jamais dessiné aussi sombre. Malsain oui, mais si démoniaque, non.
En réponse à sa peur soudaine, Buffy retira vivement les mains de son blouson pour simplement les essuyer sur les fesses de son pantalon.
La bouche serrée, elle fut furieuse contre elle-même de se faire transpirer ainsi.

 » Et si à tellement le vouloir ma prescience me jouait brusquement un mauvais tour ?  » pensa t’elle en finissant le tour de cet immeuble carré où sur le devant s’étalait écrit en grosse lettre W&H.
Une main sur la rampe de l’escalier d’incendie qui grimpait sur le coin d’une des façades, elle jugea un instant de la hauteur puis amorça la première marche.

Ce soir elle évitait volontairement le secteur de Lorne, sachant bien que Spike et les autres en feraient leur chef lieu.
Aussi sur le souvenir des mots assassins de Spike, Buffy avait pensé à W&H comme lieu idéal pour une entrée en matière.
Par expérience, elle savait que l’entrée par les toits restait le moyen le plus discret pour pénétrer un immeuble, surtout un immeuble gardé comme celui là.

Mais tout à coup, malgré le rythme qu’elle imposait à son ascension, chacune des marches qu’elle gravissait effilochait sa confiance en elle-même.
Brusquement la chaleur qui faisait déjà couler ses mains, s’empara d’elle en entier. L’espace d’une seconde elle voulu retirer son bonnet et faire demi tour.
La peur de trouver Angélus avec Lilah venait de la saisir. Elle perdit tous ses repaires.
Presque nauséeuse elle se stoppa entre deux étages pour faire taire son cœur affolé, puis jugea la grande distance qu’elle venait de parcourir sur le peu qu’il lui restait à gravir.
Elle hésita pourtant à poursuivre.
Le plat du toit lui apparaissait soudain synonyme de douleur et de désespoir comme si son cœur trop torturé savait qu’il allait devoir finir là sa course amoureuse pour rentrer définitivement en saison d’hiver.


– » Vous savez que désormais, même si tous les chefs de tribut disparaissent, leur légions combattront tout de même vigoureusement ?  » Déclara enjouée Lilah Morgan.
– » Je sais…et c’est ce qui reste le plus grisant !  » Lança un Angélus qui contemplait les lumières de L.A.
Il finit par baisser les yeux sur le regard qui attendait le sien.
– » Ce que je me demande Lilah, c’est combien de temps vous allez me faire attendre sur ce fiche toit ?!  » Lança t’il presque agacé.
Lilah jeta un œil vers la porte de secours qui attendait grande ouverte la venue du démon bélier.
– » Ne soyez pas si impatient mon cher. Sybilus ne va plus tarder…C’est la tueuse qui vous rend si nerveux ?  »
Angélus se dessina un sourire en coin pour mieux lancer.
– » C’est juste son petit cul qui me rend nerveux mais je suis presque certain que le votre n’a rien à lui envier… »
Sur la bouche qui venait de s’entrouvrir le vampire passa juste le bout de ses doigts avant de glisser sensuellement sa main dans la chevelure brune.
– » …Si vous me débarrasser rapidement de Sybilus…je promets de vous faire l’amour avant la fin de la nuit.  »
Sur le battement de ses cils maquillés, la jeune femme tenta d’étouffer un soupir.
– » Vous promettez de vous débarrasser de la tueuse ?  » Souffla t’elle.
– » Ne me dites pas que vous êtes jalouse de cette enfant…mais je le ferai si une bonne occasion se présente…  »
Contrariée d’être dérangée par l’enfant en question, Lilah s’écarta à peine d’Angélus.
– » Je crois que vous allez avoir votre bonne occasion.  »
Sur le fil du regard de Lilah, Angélus fit brutalement volte face.
– » Dépêchez vous de nous débarrasser d’elle.  » Rajouta Lilah mécontente, mais Angélus ne l’écoutait plus.
Furieux de s’être laissé aussi facilement surprendre, il volait vers Buffy qui elle courrait déjà sur eux tandis que Sybilus venait de faire son entrée.
Buffy pensait qu’ils allaient se percuter de plein fouet et c’était tant mieux, elle laisserait enfin hurler ses coups pour simplement soigner son cœur défiguré.
Avant qu’elle n’ait eu le temps de faire un geste dans se sens Angélus la saisit à pleines mains si violemment pour l’amener à hauteur de son regard furieux, qu’ils entendirent tous les deux le cuir du petit blouson qui craquait.
– » Qu’est ce que tu es venue foutre ici ?!  » Hurla presque le vampire tandis qu’il la ramenait d’office d’où elle arrivait.
– » Des fois que tu l’aurait oublié, je suis la tueuse !  » Lui cracha Buffy en gigotant pour mieux hurler.

– » Je te déteste…Je te déteste…  » Pleurnicha t’elle brusquement tandis qu’Angélus écrasait son front contre le sien comme pour lui faire mal, comme pour l’emmener plus vite.
– » Mais lâche moi !  » Hurla Buffy à nouveau.
Il la jeta si brutalement contre l’escalier d’incendie qu’il lui fallut tout son talent de tueuse pour se récupérer.
– » Dégages !  » Hurla le vampire sur le regard émeraude qui brusquement trop fiévreux s’embuait comme pour soutenir le noir du bonnet.
Pour enfoncer ses mots, il lui colla une gifle qui aurait déverrouillée la tête d’une personne normalement constituée.
Sur la grimace que Buffy lâcha en heurtant la rambarde de sécurité, il lui tourna le dos tandis que Lilah et Sybilus s’étaient brusquement rapprochés.
– » Débarrassez nous d’elle Angélus. C’est le moment rêvé.  » Murmura Lilah.
– » Oui, terminez là et qu’on en finisse. Nous avons à faire cette nuit…et puis je crois mon cher que vous nous avez fait perdre assez de temps avec elle.  » Avança Sybilus à hauteur d’Angélus.
Brusquement trop calme le vampire finit par se dessiner un sourire navré pour Buffy.
En prenant le démon rouge aux épaules, ironique il inclina la tête pour mieux dévisager une Buffy qui quelques mètres plus loin se tenait contre la rambarde.
Désormais égale à elle-même, elle saisissait juste son pieu.
– » Tu es si minuscule mon amour !  » Jeta le vampire insolent.
Buffy tenta de zapper l’ironie d’Angélus vis-à-vis du pieu et tandis qu’elle pensait que Giles avait raison, qu’elle n’était pas prête pour ça, elle pleurnicha brièvement sur les mots cruels qu’Angélus rajoutait déjà.
– » Voilà !…Voilà ce que c’est de vouloir précipiter les choses ! Je voulais profiter encore un peut de ton petit cul mais je crois bien que tout va finir ce soir bébé.  »
Les mains trop moites elle fuyait les yeux nuit pour simplement fixer sa chemise refusant plus longtemps d’être soumise à un regard qui la torturait de l’intérieur.
C’est alors que par la force des choses, elle eut un sursaut qui lui fit perdre son pieu.
Elle voyait Angélus s’emparer des deux cornes de bélier pour briser brutalement la nuque du démon rouge qui s’écroulait déjà.
– » Qu’est ce que vous faites ?  » Laissa passer Lilah en reculant.
– » Lilah ! Lilah ! » Lança le vampire débridé en défiant le ciel comme si tout à coup il cherchait une réponse à ce qu’il allait bien pouvoir faire d’elle.
Mais sur une avance trop rapide, déjà il l’empoignait par le devant de son chemisier indécent, la tirant sans ménagement à la hauteur de ses yeux.
D’un sourire qui n’atteignit jamais ses yeux, il la planta du regard.
– » Je ne vous ai jamais appartenu Lilah. On ne me monnaie pas aussi facilement. Quand à vous…vous êtes un vrai supplice ! Vous puez la mort. Alors le plus simple…Ah oui ! Une dernière chose…Je n’ai jamais pu souffrir votre parfum de fille sale.  »
Il lui brisa la nuque sur le dernier mot.
Angélus observa une seconde le regard vitreux qui depuis le sol semblait toujours s’attacher à lui puis se tourna vers Buffy.
Collée contre la rambarde de sécurité, le regard agrandit, elle le fixait en oubliant de respirer.
Il tendit une main vers elle.
– » Viens mon amour.  » Murmura t’il simplement.

Sur son cœur qui oublier de battre elle s’écrasa si brutalement contre son torse, qu’Angélus marqua un pas de recul.
Les mains sous son manteau, elle sanglotait simplement.
– » Pourquoi ?…Pourquoi ?… Pourquoi ?… »
Angélus l’écarta pour essuyer ses larmes.
– » C’est fini.  » Murmura t’il pour le regard émeraude.
Il l’enroula autour de sa taille, alors contre sa langue suave Buffy assécha les sanglots de son cœur.

Lentement il brisa le baiser pour juste la regarder.
Il fit alors de qu’il avait eu envie de faire à la seconde même où il l’avait vu apparaître sur ce toit.
Faire glisser son bonnet et le fourrer aussitôt dans une des poches de son manteau pour juste écarter les cheveux de son front.
– » Je t’aime.  » Murmura t’il.
– » Mon amour.  » Pleurnicha Buffy en faisant rouler son front contre une de ses épaules.
C’était si bon de le sentir de nouveau à elle, de sentir ses doigts souples caresser distraitement les cheveux de sa nuque blonde, que Buffy laissa parler son coeur en nouveaux sanglots. Sur l’instant elle ne désirait plus qu’une chose, que le temps arrête sa course.

Sur un besoin irrésistible de sentir son souffle chaud, Angélus l’écarta pour seulement frotter ses lèvres contre les siennes.
Brusquement heureux de l’avoir finalement retrouvée, il finit par la verrouiller dans son cou.
– » Tu as foutu tout mon plan en l’air bébé.  » Murmura t’il pour lui-même.
Buffy se moquait bien d’être arrivée comme un cheveux sur la soupe, elle se moquait bien de tous les plans du monde, elle préférait faire couler ses larmes à présent silencieuses contre le cou de son amour retrouvé.
Angélus l’écarta légèrement.
Avec l’aide de petits bisous sur ses joues, il asséchait ses larmes.
– » Aussi…qu’elle fichue idée tu as eu…de venir ici ce soir ? « 
Buffy qui prenait plaisir à offrir ses joues aux bisous, murmura.
– » A mon réveil,…j’ai eu la brusque sensation que tu me jouais la comédie. « 
Angélus cessa les baisers pour la regarder bien en face.
– » Je pensais pourtant avoir été assez dur avec toi. « 
– » Tu as été odieux,…je sais à quel point tu peux être cruel quand tu veux…même avec une âme.  » Rajouta Buffy en faisant briller son regard émeraude.
– » Pardon. « 
– » Oh ! Le grand Angélus qui demande pardon de vive voix, c’est une grande première.  » Sourit enfin Buffy.
Elle l’enserra brusquement par le cou pour se serrer davantage contre lui.
Alors elle chuchota à peine audible.
– » Même si je ne sais pas encore pourquoi tu m’as joué cette comédie…Merci. « 
– » De quoi ?  » Laissa passer Angélus à travers ses cheveux blonds.
– » D’avoir fait du bien à mon cœur trop meurtri. « 
Le vampire se dessina un sourire sur ses souvenirs de la veille.
Il avait alors senti la jeune fille si cruellement désespérée par son amour enfui qu’il n’avait pu résister. Malgré les sbires de Lilah, il l’avait tout simplement poussée dans cette entrée d’immeuble.
– » Pourquoi à ton réveil ?  » Demanda t’il pour simplement étouffer son désir qui en réponse aux souvenirs poussait déjà contre la jeune fille.
– » Hier, après ton départ de l’hôtel,…j’ai rêvé des mots que tu m’as dit après la venue de Giles…tu m’appartiens Buffy Summers et je ne laisse jamais rien ni personne me prendre ce qui m’appartient…Souvient toi de ça ! « 
Elle sortit de son cou pour plonger dans son regard ténébreux avant de rajouter.
– » Alors je m’en suis souvenue et je me suis dit que ça devait être vrai…Tu semblais si convainquant quand tu me l’as dit. « 
D’un sourire presque distrait, Angélus passa ses doigts sur une des joues de la jeune fille.
– » Tu m’appartiens Buffy Summers.  » Chuchota t’il juste pour lui-même.
– » Maintenant je voudrai bien que tu m’expliques le pourquoi de tout ça…viens rentrons à l’hôtel ! « 
– » Non, non, non, mon amour !  » Lui lâcha Angélus précipitamment en déverrouillant les bras de Buffy autour de son cou.
– » Quoi ?  » soufflait Buffy tandis qu’il la redéposait au sol sans attendre.
Pour le garder, elle s’empara aussitôt des passants du jeans noir, mais Angélus saisit ses poignets pour simplement embrasser l’intérieur de ses mains.
– » Je n’ai pas le temps de tout t’expliquer maintenant. Il va falloir que je m’arrange vis-à-vis des démons avec la mort de ces deux là.  » Lança Angélus tandis que déjà il faisait reculer Buffy vers l’escalier d’incendie.
– » Mais pourquoi tu veux retourner vers ces démons ? « 
– » Parce que j’ai besoin de réponses. « 
– » Mais pourquoi faire, puisque je sais bien désormais que tu n’ouvriras jamais cette maudite porte ! « 
– » Que t’as dit Giles sur la porte ? « 
– » Que ton sang devait l’ouvrir. « 
Déjà sur la première marche de l’escalier, Angélus se dessina un sourire pour l’Observateur.
Il remit son bonnet à Buffy et glissa sa frange sous la laine.
– » Tu as confiance en moi ? « 
– » Tu le sais bien. « 
– » Alors rentre à l’hôtel et attends moi. « 
– » Mais… « 
Il cella ses lèvres d’un baiser rapide.
– » Plus de questions. « 
Buffy glissa une main contre son profil unique qui se dessinait à peine dans la nuit.
– » Fait vite.  » Souffla t’elle le regard troublé.
Elle s’engagea à regret dans l’escalier.
– » Bébé ! « 
Elle fit volte face.
– » Pas un mot de tout ça pour ceux de l’hôtel. Pour l’instant ils doivent croire que les choses sont comme elles sont censées être. « 
Buffy eut un battement de cils pour dire qu’elle avait compris. Elle rajouta soudain.
– » Spike !…Spike te cherche cette nuit. « 
Elle eut le geste du pieu qui frappe avant de rajouter.
– » Fait attention. « 
– » Ne t’inquiète pas…allez part maintenant. « 
Elle s’engouffra dans l’escalier pour ne pas se jeter à nouveau dans ses bras mais son cœur lui souriait de part trop pour qu’elle se laisse atteindre par l’ombre d’une inquiétude…………………………A suivre bientôt la partie III de « Nouvelle Prophétie »……………