L’Echange – Partie V

Attention cette fanfic peut contenir des spoilers Angel saison 4 et 5

Attention Fanfiction classée N-18.

 

– » On dirait bien qu’il ne manquait plus que moi !  » Lâcha Angel en sortant complètement de l’ombre.
Ses mots venaient de tomber tel le pavé dans la mare.
Alors Spike s’avança à son tour tandis que Buffy brisait brutalement le baiser.
Le regard dilaté, elle se retournait dans les bras d’Angélus pour faire face à Angel qui avançait dans la pièce d’un regard en bais qui semblait juste avoir absorbé toutes les lumières pour mieux se mettre à flamber.

La bouche grande ouverte comme pour faire concurrence à ses yeux émeraude, Buffy accrocha le regard du vampire sur lequel elle avait encore une main posée.
Hébétée, elle recula d’un grand pas en marquant la négation de sa tête blonde.
Sa salive venait de la déserter et aucun mot si futile soit-il, était bien incapable de franchir ses lèvres encore grisées du parfum d’Angélus.
Désabusée, elle marqua un second pas de recul en faisait circuler son regard d’Angélus à Angel.
Les deux vampires qui se dévisageaient aussi froidement que la lame d’une épée, s’éloignaient lentement d’elle pour mieux se rapprocher l’un de l’autre.
Alors brusquement Buffy explosa en sanglots.
– » Fait la sortir !  » Lança Angel pour Spike sans lâcher pour autant Angélus du regard.
– » Ca ne va pas traîner bébé !  » Jeta simplement Angélus sans lâcher Angel du regard.
– » Non !…Empêche les Spike !  » Pleurnicha Buffy.

Et tandis que Spike tentait de l’entraîner, elle pensait qu’elle devait rester, se battre, les empêcher de se faire du mal.
Mais elle savait aussi qu’il n’y avait qu’une seule solution, qu’une seule issue possible.
Angel devait tuer Angélus pour briser définitivement la malédiction et exister à part entière.
Il ne pouvait en être autrement.
C’était ce qu’elle voulait, ce qu’elle avait toujours voulu.
Angel et elle réunis à jamais.
Alors pourquoi elle se sentait si mal sur la seconde ?

Elle les dévisagea à tour de rôle un court instant puis s’enfuit en étranglant un sanglot. En passant la porte de sortie, elle savait sans se tromper que sa vue ne supporterait pas ce qui allait suivre.
Déjà les vampires s’empoignaient et déjà identiquement vêtus elle les confondait.

Deux pas plus loin l’émotion étouffa sa conscience en lui fauchant les jambes. Aussitôt Spike l’enleva évanouie dans ses bras et l’emmena vers la fraîcheur de la nuit étoilée que dispensait le petit jardin de derrière.


– » Elle n’est pas faites pour toi !  » Lâchait Angélus de son petit sourire en coin tandis qu’Angel qui l’avait renversé sur la table l’étranglait à demi.
– » Parce que tu crois qu’elle est faîte pour toi ?  » Laissa passer entre ses dents serrées la colère d’Angel.

Il se contrôlait du mieux qu’il pouvait pour rester concentré sur les feintes d’Angélus qui devinait ses attaques avant même qu’il y pense.
Angélus anticipait si facilement ses manœuvres que déjà Angel se faisait éjecter durement contre un des murs de la pièce.  » Normal, il est moi !  » Pensait Angel en marchant sur le mur pour prendre Angélus à revers.
D’un de ses bras, il étrangla à nouveau le vampire sans âme en le poussant violemment en avant pour le plaquer de face contre le mur le plus proche.
Alors Angélus se démarqua d’un petit rire démoniaque si ironique qu’il monta jusqu’au plafond pour mieux y exploser.
– » Mon pauvre Angel ! T’as pas encore compris ?…Elle est faite pour moi, c’est moi qu’elle veut !  »
Les deux pieds en avant contre le mur, Angélus accompagna ses derniers mots d’une telle poussée, qu’il décrocha Angel de son dos pour l’envoyer valser au-delà de la table.

Angel échoua sur le sol dans le grand fracassement de vaisselle qu’il avait débarrassé au passage.
Il se redressa avec vivacité mais déjà Angélus le défiait de son demi sourire supérieur depuis le plat de la table.
Sans même réfléchir, très vite, trop vite pour qu’Angélus puisse réagir, Angel le faucha en se servant d’une chaise en bois qu’il avait saisi à pleines mains.
Sur le mouvement Angel brisa la chaise contre une des arêtes de la table pour se saisir d’un de ses barreaux.
Aussitôt il menaça le cœur d’Angélus qui encore étendu sur la table reprenait ses esprits en secouant sa tête un instant sonnée.
Subitement Angel lâcha son pieu pour évacuer sa rage.
Alors il se mit à frapper de ses deux poings le visage d’Angélus.

Et sur chaque coup de butoir qu’il donnait pour des va et vient qui malmenait la tête d’Angélus, Angel plantait ses mots.
– » Buffy…n’est…pas…faite…pour…toi…et depuis…quand…tu…veux…une…humaine…dans…ta…vie ? « 

– » Depuis que j’ai des sentiments pour elle.  » Laissa passer Angélus groggy en crachant le sang par la bouche.
Pour mieux s’aider à l’évacuer il toussa en tournant lentement sur le coté sa tête qu’Angel venait de lâcher.
La seconde d’après, il repoussait violement Angel qui avait marquait un flottement devant ses points maculés du sang d’Angélus.
Le vampire avec une âme essuya la surprise en se redressa instantanément par une retournée dans les airs mais Angélus venait de ramasser l’épée qui avait expédié l’Immortel.
Il reçut Angel en le frappant en plein visage.
Alors sur un recul forcé, Angel goûta lui aussi son propre sang par sa joue qui venait de s’entamer.

Du revers de la manche de son manteau, Angélus essuya le sang qui gouttait encore sur le coin de sa bouche.
Il jeta alors sur Angel qui en faisait autant contre sa joue blessée.
– » Idiot ! Comme toujours tu parles trop au lieu d’agir ! Déjà l’an dernier ça t’a joué un sale tour face à Spike ! Comment tu as pu me faire vivre ça face à Spike !  »
D’une feinte de corps, Angel évita l’épée qui voulait le frapper à nouveau. Aussitôt il prit Angélus d’assaut.

Durant des secondes qui auraient sûrement apparu des minutes pour des personnes normalement constituées, il s’en suivit entre eux le feu d’une lutte fratricide qui releva leurs masques vampiriques.
Et sur chaque coup de poing ou d’épée qu’Angel avait aussi tiré, le sang de l’un voyait le sang de l’autre.

Angel finit par coincer Angélus contre le plat de la table où il tenta de le garder verrouillé pour juste lui faire lâcher son épée.
Cependant il s’obstina à vouloir encore planter des mots sur le prétentieux qu’il verrouillait à la nuque.
Pour l’occasion, il reprit son apparence humaine.
– » Tu n’as jamais eu de sentiments pour personne ! Qui mieux que moi peut le savoir…tu crois aimer Buffy, mais c’est juste mon amour pour elle qui t’infecte par les souvenirs de mon vécu.  »
– » Ca me suffit assez pour la vouloir.  » Déclara Angélus sous son apparence humaine.

Un quart de seconde plus loin, par une retourner de situation dont on l’aurait cru incapable, Angélus plaquait Angel contre un mur en le verrouillant à la gorge avec la lame de son épée.
Angel baissa ses longs cils vers la lame avant de raccrocher le regard identique au sien.
La bouche entrouverte, il écouta les mots d’Angélus dont le murmure alla droit dans son cœur comme pour mieux le détruire.
– » Moi seul suis digne d’elle. Rappelle moi le nombre de fois où tu as laissé mourir la femme que tu aimes sans avoir levé le petit doigts ? Même Spike a été plus présent à ses cotés. Tu étais bien trop occupé à t’entourer d’humains complètement sucés, à prendre soin d’un être de lumière aux visions complètement débiles pour te rendre compte que la femme de ta vie avait vraiment besoin de toi !  »
Et tandis qu’Angel ne pouvait empêcher son regard de briller la souffrance pour des mots qui sonnaient que trop vrais, Angélus continuait de son ton presque inaudible pour mieux l’enfoncer.
– » Buffy n’a pas besoin de toi, elle m’a Moi ! Il faudra que je pense à t’envoyer la note pour l’Immortel d’ailleurs…Buffy m’aime tu m’entends. Ton âme le sait déjà, Elle le sait déjà…Je t’aime comme on ne peut aimer qu’une seule fois dans une vie. C’est comme si rien n’avait existé avant toi et comme si rien n’existera plus jamais après toi.  »
Sur la douleur de son cœur, Angel clôtura ses paupières pour des mots qui venaient simplement de lui faire lâcher son épée des mains, sur des mots qu’il avait lui-même entendu tomber de la bouche de Buffy.
Sur l’écran noir de ses paupières, il tenta de faire taire la douleur de ce cœur qui se serrait par à coup pour mieux se faire comprimer comme du papier qu’on froisse.
Il rouvrit cependant les yeux pour lancer au hasard, des mots dont il n’était brusquement plus certain.
– » Non c’est moi qu’elle aime !  »
Angélus se dessina de son sourire éternel pour rajouter juste.
– » Alors dit moi pourquoi elle n’est pas là à te défendre contre moi ?  »
– » Elle ne vient pas non plus pour te défendre toi !  » Murmura Angel complètement renversé par les mots d’Angélus qui relevait une vérité de plus.
– » Elle n’a pas besoin de venir me défendre moi parce qu’elle sait que je suis le plus fort…parce qu’elle sait que je vais gagner. J’ai déjà gagné, Buffy m’aime ! A croire que c’est ton destin de te la faire voler par des vampires sans âmes. Comme si ça aurait pu m’arriver à moi un truc pareil. Pathétique !  »
Angélus ponctua son dernier mot d’un petit rire tandis que désormais la fierté seule dérobait encore ses larmes à Angel.
Il ravala cependant la douleur de son cœur en déglutissant sa salive contre la lame de l’épée qui commençait à lui entamer la trachée.
Il lança à Angélus plus par défit que par conviction désormais.
– » Buffy ne pourra jamais t’aimer parce que tu n’es pas moi.  »
– » Non Angel. Il a raison.  » Murmura Buffy sans oser le regarder dans les yeux.
– » Buffy ?!  » L’interrogea Angel d’un sursaut.
Il venait de pleurnicher sur la surprise des mots d’une voix qui ne reflétait que douleur et amour trahi.
– » Buffy !  » Répéta Angel en se plaignant à nouveau devant l’incroyable sous le regard trop brillant du vampire préféré de la jeune fille.
La jeune fille qui venait de les surprendre en glissant jusqu’à eux.
Elle leva un court instant vers Angel un regard embué, mais tellement décidé que le vampire avec une âme ne fut aucunement surpris de la voir brusquement se réfugier contre les reins d’Angélus pour juste poser une de ses joues contre le dos de son manteau.
– » Je l’aime…au bout de toutes ses années j’ai enfin compris ça…et il m’a fallu aller au bout de moi-même, jusqu’au berceau de ton âme, jusqu’en Roumanie pour le comprendre.  »
D’une voix monocorde, elle se parlait presque à elle-même mais les vampires ne pouvaient que l’entendre.
Elle rajouta pour mieux briser le cœur d’Angel.
– » Dans ses bras je me suis enfin retrouvé à ma vraie place…Cette plénitude,…ce sentiment unique qui balaye tout et qui fait que brusquement on sait.  »
Angel avait refermé ses yeux chocolat pour ne plus voir le couple qui générait ses larmes. Malheureusement il ne pouvait verrouiller son ouie si fine de vampire, alors il recevait les mots de Buffy qui s’enfonçait dans son âme comme autant de fines aiguilles, comme autant de pieux acérés dans son cœur.
Il gelait sur place contre ce mur anonyme d’où il n’avait même plus envie de se dégager.
Angélus lâcha alors son épée devenue inutile qui tomba à la croisée de celle d’Angel déjà à terre.
Sur le bruit Angel releva à nouveau ses longs cils mouillés et aussitôt ses larmes silencieuses prirent la descente de ses joues pour tracer juste des sillons sur le sang que son visage essuyait.
Car déjà Angélus s’était tourné dans les bras de Buffy pour l’enfermer au plus près de son torse.
Il repoussait les cheveux blonds de son front, Angel sentait le sol se dérober pour un monde qui n’était plus le sien, pour son monde qui s’écroulait juste.  » Buffy ! Pourquoi ?  » gémit il dans sa tête. Il devait forcément avoir sauter un chapitre dans cette histoire qui ne pouvait être la sienne.
Alors il se dit que le destin ou les puissances en place leur refuserait toujours le fait d’être ensemble.
– » Embrasses moi.  » Pleurnicha Buffy en urgence en laissant ses mains reprendre leur place. Leur place unique sous le manteau du champion qu’était Angélus.
Malgré son besoin, très vite elle quitta ses lèvres pour le baiser trop puissant, trop brûlant qui semblait lui couper le souffle comme jamais.
D’un sourire elle attacha le regard supérieur si unique, si uniquement fiévreux, qu’il aurait pu envoûter n’importe laquelle des femmes.
N’importe laquelle des femmes mais pas elle.  » Au revoir et ne revient jamais.  » Murmura Buffy dans sa tête.
La seconde d’après, à bout d’une comédie qui l’avait brisé au plus juste, elle lui enfonçait le pieux.
La poussière familière fut la seule réponse au sanglot libérateur qu’elle laissa brusquement exploser.

Un pas plus loin, elle se laissait secouait dans le seul endroit au monde où elle pouvait essuyer mieux que partout ailleurs ses sanglots nerveux. Là, juste contre le torse d’Angel.
– » Mon amour !…mon amour…  » Pleurnichait t’elle.
Mais les bras ballant, Angel n’avait toujours pas réagit sur la poussière qui venait de souffler Angélus.
Aussi il laissait Buffy se serrer seule contre lui, pleurnicher seule contre son torse.
– » Il est parti…parti…et cette fois il ne reviendra plus pour nous faire du mal. « 

Comme pour atteindre l’âme et le cœur d’Angel qui semblait toujours geler en enfer, Buffy eut un sanglot plus haut que les autres, alors il desserra sa mâchoire puis ouvrit la bouche à la recherche de l’air qui lui était inutile.
Il comprenait enfin.
Il laissait enfin arriver jusqu’à son cerveau en panne jusque là, l’information libératrice qui signalait la fin du tourment. L’information qu’il n’avait, de peur de se tromper, oser prendre au comptant jusque là.
Il réalisait enfin que Buffy s’était jouer de lui, s’était jouée d’Angélus pour piéger en douceur ce dernier.
– » Dis moi quelque chose !  » Pleura Buffy dans sa chemise.
Il remonta enfin ses deux grandes mains contre ses reins et posa simplement une de ses joues contre sa tête blonde.
– » Je t’aime.  » Etrangla t’il dans un sanglot.
Alors il laissa glisser de nouvelles larmes silencieuses pour soigner son cœur malheureux trop parfaitement amoureux.

– » Buffy !  » Pleurnicha t’il au bout du compte et de l’émotion.
– » Rien de ce que je lui ai dit n’était vrai, tu le sais ?…tout ce qu’il t’a dit était faut.  »
– » Il a toujours était si adroit, si arrogant pour faire mentir la vérité.  »
– » Quand il a tué l’Immortel, pas une seule seconde j’ai pensé que c’était lui. Je croyais que c’était toi…tout ce que je lui ai dit, je pensais te le dire à toi.  » Pleura Buffy pour justifier son amour pour Angel.
Elle savait, elle savait qu’elle venait de le faire souffrir comme jamais encore, elle était certaine que même en apprenant sa mort momentanée, il n’avait pas souffert comme ça. Mais malgré sa souffrance sur les mots menteurs d’Angélus, sa décision s’était imposée d’elle-même quand en entrant dans la pièce pour justement l’aider, elle avait vu Angélus le verrouiller sous sa lame.

Angel releva son visage vers le sien et le garda verrouillé entre ses mains.
Leurs larmes faisaient briller leurs yeux de façon si intense que Buffy se noya aussitôt dans le regard chocolat.
– » Il m’a quand même dit des vérités vraies…C’est vrai que je t’ai négligé. J’aurai du être plus près de toi toutes ses dernières années plutôt que…  »
– » Toi et moi savons qu’on ne nous a pas laissé le choix et Angélus le savait mieux que personne.  » Défendit Buffy pour mieux défendre leur amour trop pur.
– » J’aurai quand même du être là.  »
– » Pense à toutes les personnes que tu as sauvé. Tu es un vrai champion Angel qui connaît pleinement le sens du mot sacrifice « .
– » Ma place était près de toi…Tu es la femme que j’aime.  » Rajouta t’il comme on s’engage dans les ordres pour défendre honneur ou patrie.
Buffy ébaucha sur lui un sourire à peine dessiné perdu dans le temps et l’espace.
Elle soulignait pour elle-même la chevalerie qu’Angel venait de lui témoigner.
Chevalerie d’un temps révolu que son vampire avait pourtant bien connu réalisa t’elle soudain.
Elle s’installa alors dans ce sentiment précieux d’être traitée comme une princesse, elle, l’Elue qui menait généralement les batailles.
De ses doigts fins, elle essuya sur la joue d’Angel une partie du sang que l’épée d’Angélus y avait laissé.
– » Puisque je suis la femme que tu aimes…qu’est ce que tu attends pour m’embrasser ?  » Chuchota t’elle tout bas.
Il se pencha mais Buffy le stoppa le temps de murmurer.
– » Que les choses soient bien claires, …je t’aime, toi Angel, comme je n’aimerais jamais personne dans ce monde…ni dans un autre d’ailleurs.  »
– » J’ai compris.  » Murmura Angel d’un demi sourire serein qui alluma instantanément son regard toujours embué.

Il se fondait dans sa bouche pour l’entraîner à travers un baiser si suave qu’il ne pouvait se dessiner que sucré.

Si sucré que Buffy se sentait enivré jusqu’au cœur quand elle entendit dernière elle.
– » Quand vous en aurez fini avec vos retrouvailles façon autant en emporte le vent, on pourra peut être s’occuper de Dracula…Ben quoi ?  » Rajouta Spike pour le couple retrouvé qui le dévisageait comme à la sortie d’un rêve ou comme si il était l’élément rapporté d’un décor extérieur.

Spike fini par s’avancer et les mains sur les hanches comme pour repousser son manteau, il balaya d’un de ses pieds les cendres d’Angélus qu’il s’était mis à fixer.
– » Ton petit stratagème à marcher, on dirait !  » Sourit il à Buffy en penchant la tête vers elle.
Elle acquiesça d’un battement de cils, Spike se redressa vers Angel.
– » Par l’Enfer, il t’a pas raté, t’a l’air d’être passer sous un train !  »
– » Il parait que je parle trop.  »
Avec la paume d’une de ses mains, Angel tenta d’essuyer sur son visage le sang barbouillé par les blessures qui se refermaient déjà.
Il grimaça en frôlant une de ses arcades.
– » Tu as mal ?  » S’inquiéta Buffy.
– » Ca va aller.  »
Brusquement il se rendait compte que la douleur générée par les coups reçus ne ressortait que maintenant.
Mais Angel savait bien que la souffrance du cœur plus puissante que le reste pouvait balayer toutes les douleurs physiques. Et il venait d’avoir son compte du coté de son cœur pour que son corps ait zappé jusqu’ici tous ces petits bobos.
Brusquement il se sentait si courbaturé, lui qui n’avait jamais mal nulle part, sa mâchoire, une de ses joues et un coté de son front le brûlait si intensément qu’il se demanda un instant comment il allait affronter Dracula.
Spike avait raison, Angélus ne l’avait pas raté.
Il se rassura en sachant parfaitement que d’ici quelques heures la douleur se serait atténuée. Il n’en rêva pas moins d’une bonne douche.
– » Tu es sûr que ça va aller ?  »
– » Oui.  »
Il se baissa pour ramasser son épée.
Alors il fixa Spike et Buffy.
– » Bon, puisque Angélus a tué l’Immortel, il ne reste plus qu’à se débarrasser de Dracula.  »
– » C’est normal dans un sens que ce soit lui qui ait éliminé l’Immortel…Il en a plus souffert que toi.  » Avança Spike.
– » Oui…Sans doute que tu as raison.  » Laissa passer Angel quelques secondes plus loin comme si il avait pris le temps de peser sa pensée.
– » Dracula ?…J’espère qu’il ne va pas encore nous filer entre les doigts !  » Exprima Buffy.
– » Non, Willow la verrouillé.  » Murmura Angel.
– » Willow ?  »
– » Viens.  »
Il glissa un bras autour de ses épaules, elle glissa un bras autour de sa taille et agrippa sous le manteau sa chemise en soie.
Et tandis que Spike ouvrait la marche devant eux, Buffy chuchota en levant son regard émeraude vers celui chocolat.
– » Je peux te demander quelques choses ?  »
– » Quoi ?  »
– » Débarrasse toi de cette chemise en soie, je ne veux plus la voir dans ton armoire.  »
– » Rassure toi, c’est la première chose que je ferai en sortant d’ici.  »
– » Comment il a pu avoir les même vêtements que toi ?  »
– » C’est le genre de vêtement qu’il affectionnait, et qu’on trouve presque partout désormais…Depuis que cette vague gothique est à la mode. « 

Et tandis qu’ils descendaient les marches à la suite de Spike, Buffy rajouta encore.
– » Tu sais ce qu’il me tarde de faire ?  »
– » Dis le moi.  »
– » Il me tarde de te mettre sous la douche pour t’enlever tout ce sang.  »
– » Me mettre sous la douche ?  »
Sur son sourire en coin qu’il dessina si éclairé, Angel sentit toutes ses forces lui revenir. Brusquement il n’avait plus qu’une envie, en finir ici au plus vite et rentrer à l’hôtel avec Buffy.
– » Je te permets de partager ma douche si tu promets d’y aller doucement avec mes blessures.  »
Buffy se mit à rire sur ses mots, aussitôt il l’enleva dans ses bras pour rattraper Spike qui avait pris le large dans la descente des marches.
Elle s’enfouit dans son cou pour y laissait rouler son rire. Il la verrouilla à la nuque pour collait contre ses cheveux blonds un sourire si heureux qu’il écrasa sans pitié pour mieux les piétiner tous les mots menteurs d’Angélus………..A suivre………………..

– » Quoi ?!  » Questionna Angel pour Spike en faisant reprendre pieds à Buffy.
Alors il découvrit pourquoi le regard de Spike semblait si éberlué.

Sur le seuil libéré plus tôt par Willow et Tara, contre une barrière qui ne pouvait être qu’invisible, Dracula se heurtait en se cognant le plus violemment qu’il pouvait, et toutes les formes qui pouvaient évoquer sa présence y passaient.
De la brume rampante à l’envol d’une nuée de chauve-souris, les dessins s’enchaînaient pour mieux échouer vers une liberté qu’il désirait au plus haut point, au point de le rendre fou.

Brusquement il reprit son apparence humaine pour défiait d’un visage déformé par la haine, ou par ses canines allongées, nos trois héros subjugués devant la représentation de sa frustration qui se manifestait juste tout à coup par des rugissements démoniaques.

– » Le prétentieux n’a pas l’air content !  » Lança Spike amusé en se dessinant avec ses doigts deux cornes de diable qui soutenait le sourire serré, ironiquement pincé qu’il dédiait au comte.

– » C’est Willow !  » Avança Angel tandis que Spike continuait ses mimiques comme pour faire enrager Dracula davantage.
– » Willow ?!  » Demanda Buffy.
– » Avec Tara elles ont jeté un sort pour le garder enfermé…Elle a aussi jeté un sort sur sa terre pour la réduire en cendre. Elle m’a dit de te dire que c’est un cadeau qu’elle nous fait pour notre bonheur futur. « 
Buffy fit briller son regard avant de rajouter.
– » Si la terre est réduite en cendre, ça veut dire qu’il n’a plus de protection…le sort des Kalderash va enfin l’atteindre et le faire exploser. « 
– » Pas tant qu’il sera enfermé dans cette pièce à l’abri de tout. « 
– » Tu veux dire qu’il faut rappeler Will pour qu’elle ouvre la porte ? « 
– » Non. Il suffit qu’un de nous traverse le champ pour rompre le sort. « 
– » Alors tous les fluides circuleront à nouveau.  » Murmura Buffy pour elle-même.
– » Oui….Je vais y aller.  » Précisa Angel.
– » Attend !  » Lança Spike qui avait fini ses singeries.
Il s’était lassé devant le comte qui rebondissait seul comme un possédé contre chacun des murs avec l’espoir d’une fissure, d’une issue qui lui ouvrirait la sortie.
– » Pourquoi attendre ?!  » Demanda Angel brusquement énervé.
– » Parce que si la terre n’a pas fini de pourrir, le comte va se retrouver en pleine forme et dans l’état d’agacement où il est,…vaut mieux avoir un plan d’attaque pour l’affronter, si tu vois ce que je veux dire. « 
– » Spike lâche moi avec tes plans ! Sans toi et tes maudits plans, je serais arrivé avant Angélus devant l’Immortel ! « 
– » Oui mais tu aurais eu Dracula sur le dos,…ah !  » Rajouta Spike pour le regard d’Angel.
Mais Angel ne l’écoutait plus, déjà il resserrait ses doigts sur la garde de son épée. « 
– » Mon amour !  » Le coupa Buffy dans l’élan.
– » Oui ?  » Questionna t’il en plongeant dans son regard.
– » Il y a une chose que je n’ai toujours pas comprise…Comment, quand on était dans son château, le sort des Kalderash a pu t’atteindre ? « 
– » Je ne sais pas, j’ai toujours pas compris. « 
Et tandis que Buffy et Spike se mettaient en position de combat, Angel s’élançait d’un grand saut pour franchir d’un roulé boulé le portail magique.
A peine entré, tous les cercueils se mirent à hurler en se réduisant lentement en cendre tandis que le comte lui-même laissait passer un son de terreur qui dépassait tous les autres.
Et plus Dracula sifflait le hurlement, plus il se réduisait sur lui-même comme un ballon de baudruche qui se dégonfle lentement.

Presque hébété, Angel son épée à la main, resta à fixer face à Buffy et Spike qui étaient entrés, le monticule verdâtre qui un jour avait été le comte Dracula.
– » J’ai pas donné un coup d’épée.  » Finit par lâcher Angel pour lui-même.
– » Oui. Et vu l’état où tu es déjà, ce n’est pas un mal…Et puis qu’est ce que ça veut dire ? T’avais besoin de donner un coup d’épée de plus pour te prouver que tu es un champion ?!  » Buffy semblait presque furieuse tout à coup.
– » Non.  » Laissa passer Angel timidement pour le regard émeraude qui s’enflammait.
– » Moi, j’ai pas donné un coup d’épée ! Toi au moins tu l’as eu ta baston face à Angélus !  » Rajouta Spike.
– » Les mecs ! Tous les mêmes. Ce besoin que vous avez de prouver, de vous prouver à vous-même que vous êtes les plus forts !  »
– » Face à toi c’est plutôt difficile !  » Lui rappela Spike sous le sourire d’Angel qui soutenait juste ses mots.
– » Oui, bien l’Elue n’a pas frappé un coup ce soir. Et elle ne s’en plaint pas ! « 

Le vampire blond repoussa du bout de sa botte l’amas verdâtre très mal odorant.
– » Par l’enfer ! Avec tous ces cris, on ne peut pas dire qu’il est parti content !  »
– » Il a pas dit au revoir !….ben quoi, il aurait pu dire au revoir !  » Lança Buffy espiègle.
Après un flottement tous les trois éclatèrent de rire pour les mots libérateurs de la jeune fille.
Et tandis qu’en sortant de la pièce elle glissait une de ses mains dans une des mains d’Angel, ce dernier jetait son zippo enflammé sur le monticule verdâtre. C’était fini.


– » Doucement !…fait doucement !…  » Se plaignait Angel en grimaçant tandis que Buffy lui retirer sa chemise trop vite.
La bouche ouverte, il venait d’accompagner le mouvement de Buffy pour éviter à son cou et à la racine de ses épaules de se brûler davantage contre la soie qui s’était collée sur l’entaille de sa peau pour juste la mordre.
– » Chochotte en sucre !  » lui lança Buffy tandis qu’Angel grimaçait toujours pour les doigts qui maintenant débouclaient la ceinture de son jeans.
– » La chochotte en sucre va finir tout seul si tu veux bien.  » Glissa Angel en dérobant aux doigts de Buffy le bouton de son jeans.
Buffy lui rendit son sourire en coin, alors il la vit presque soulagé mettre sa pétillante efficacité au service de la douche où elle ouvrit en grand les robinets.

Elle n’avait pas pris une seconde pour elle. A peine entrée dans la chambre, elle avait retiré d’office son manteau à Angel pour ensuite l’entraîner directement vers la salle de bain.

Sous le regard de Buffy, Angel entra dans le carré douche.
Elle contempla un instant l’eau qu’il laissait s’emparer de ses cheveux, de sa nuque et de son visage, puis s’écarta un peu pour se dévêtir à son tour.
Elle prit cependant quelques secondes face au miroir du lavabo tout proche devant lequel elle ouvrit sa trousse de toilette.
Elle y farfouilla jusqu’à trouvé sa pince à cheveux, et aussitôt elle enroula ses cheveux et les clipa sur le sommet de sa tête.
Alors le visage et la nuque parfaitement dégagés, elle fit enfin glisser ses vêtements.

Angel avait finit par se pencher en avant les mains contre la faïence pour juste laisser l’eau rebondir sur sa nuque, ruisseler sur son corps.
Un court instant, il passa rapidement une main contre les cheveux de sa nuque pour aider l’eau à poursuivre son travail de rinçages sur le champoing qui finissait sa course sur la petite grille en fer.

Enveloppée dans l’un des peignoirs de bain mis à la disposition des clients de l’hôtel, Buffy semblait noyée par toute cette éponge blanche trois fois trop large pour elle.
Elle s’était approchée à raz du carré douche et les yeux posé sur Angel, malgré la vapeur qui voulait faire écran, elle restait parfaitement subjugué par le bel animal qu’était le vampire.
La découpe de son profile parfait, la puissance de ses épaules ruisselantes sur l’instant, la ligne de ses bras musclés penchés en avant, le plat de son ventre, la ligne de son dos sur lequel elle posa directement les yeux en s’interdisant de descendre plus bas, étaient les détonateurs qui venaient violemment troubler son moi intérieur.

La bouche entrouverte sur son désir, elle ne pu empêcher à une de ses mains de s’avancer doucement, doucement jusqu’à le toucher.
Toucher une de ses épaules.
En fait celle qui lui était la plus proche.
Presque hypnotisée, elle la lissa lentement du plat de la main pour en chasser l’eau ou pour s’assurer simplement qu’il était bien là et bien à elle.
Angel ouvrit les yeux et tourna la tête vers elle.
La seconde d’après il se redressait tout à fait.
Alors à travers la buée de la douche, ils se regardèrent si gravement tout à coup qu’ils laissèrent défiler les secondes du temps sans un mot.

Lentement, presque trop lentement, sans se quitter du regard pour autant, Angel finit par avancer une main pour aller ôter leur pince aux cheveux de Buffy.
Pour les cheveux libérés qui tombaient en cascade, il fit disparaître la pince dans l’une des poches du peignoir.
Alors tout aussi lentement, il dénoua le peignoir et le fit juste glisser le long des épaules joliment dessinées.
– » Viens.  » Murmura t’il à peine audible.

Il l’enferma aussitôt dans ses bras en dégageant de son front les cheveux que la fine aspersion avait décidés de prendre d’assaut.
Alors il se pencha sur sa bouche pour mieux la faire sienne.

On aurait pu croire qu’il allait rentrer dans sa bouche mais non, il se mit à goûter sa lèvre inférieure avant d’aller manger sa lèvre supérieure.
La tête renversée en arrière, Buffy se laissait déguster à sa juste valeur, à sa hauteur de vampire où il l’avait amené pour mieux la tenir, l’enfermer dans ses bras.
– » Dis moi encore que tu m’aimes.  » Haleta t’il avant d’entrer dans sa bouche.
– » Je t’aime.  »
Il entrait dans sa bouche, elle sentait ses bras l’enserrer, une de ses grande main plaquer ses reins, et elle se sentait bien sur le quart de tour qu’il venait d’opérer pour l’ajuster au plus près.

Pour allez boire sa poitrine, il finit par la cambrer si aisément sur un de ses bras que l’espace d’une seconde Buffy se demanda comment il pouvait la porter si facilement.
Alors tout naturellement, elle glissa ses jambes autour de ses hanches.
L’instant d’après elle agrippait presque violemment les cheveux court de sa nuque pour se rendre compte qu’elle gémissait déjà trop rapproché.
– » N’attends pas.  » Laissa t’elle passer.
Une main contre la faïence pour mieux plaquer l’autre contre les reins délicats de Buffy, il entrait en elle.
Alors seulement il déserta sa poitrine dressée pour s’attacher à son regard émeraude qui défaillait.

Elle le verrouillait désormais par le cou et son regard et sa bouche si pulpeuse ne pouvait pas lui être offerte de plus près.
Buffy se mit à pleurnicher trop vite, il se pencha sur ses lèvres pour lui prouver qu’il tremblait aussi. Une seconde plus loin, il se laissait simplement pleurnicher dans sa bouche.

– » Non parce que tu comprends…  » Babillait Buffy.
Allongée sur le ventre juste appuyé sur ses coudes repliés, elle vivait presque un monologue sous le regard émerveillé d’Angel.
Etendu près d’elle, il l’écoutait presque distraitement préférant s’en mettre plein la vue de toutes ses mimiques.
Son regard émeraude si expressif, si brillant, la façon qu’elle avait de remuer sa tête pour faire glisser le rideau de ses cheveux qui s’ouvrait ou se refermer, l’ourlet de sa bouche de fille qui se dessinait différent sur chacune de ses paroles, sans parler de ses mains qui semblaient jouer, tout cela était un spectacle réservé à lui seul et qui le grisait si fort qu’Angel en oubliait d’écoutait Buffy pour mieux la regarder.

– » Tu m’écoutes au moins quand je te parle ?!  » Finit par lui lancer Buffy.
– » Quoi ?  » Interrogea Angel en remontant des abîmes où les charmes de Buffy l’avaient fait plonger.
– » Angel tu es là ?!  » Demanda Buffy en dessinant sur son front la fossette de la concentration.
– » Je suis là.  » Lâcha Angel en se calant sur un de ses coudes replier.
Il posait une main sur la chute de ses reins, Buffy rajoutait.
– » Donc, je te disais…  »
– » Tu me disais.  »
Buffy se fendit d’un large sourire, fit glisser quelques seconde puis repris enfin.

– » Je te disais…tu comprends, j’ai l’impression qu’on va rentrer à L.A. avec un goût d’inachevé.  »
– » Comment ça ?  » Murmura Angel.
– » Et bien, on va partir en laissant une Drusilla complètement livrée à elle-même…  »
– » Oui, je sais. Spike est ressorti mais je doute qu’il l’ait trouvée à l’heure qu’il est.  »
– » Et puis y’a toujours ce truc qui me tracasse…  »
– » Le sort. Comment il a pu m’atteindre.  »
– » Oui…Peut être que ça veut dire quelque chose pour le futur et …  »
– » N’y pense pas…C’est ce que nous faisons au jour le jour qui compte.  »
– » Oui mais…Si ce château brisait net tous les sorts devant sa porte d’entrée, j’aimerai savoir comment le sort des Kalderash a pu passer et arriver jusqu’à Angélus et te ramener toi.  »
– » Je ne sais pas…mais si c’est important on le saura bien assez tôt. Non ?  »
– » C’est important ?!  » S’inquiéta Buffy.
– » Non. « 

– » Quelle heure tu crois qu’il est ?  » Interrogea Buffy en fuyant ses pensées.
Angel leva les yeux vers les doubles rideaux qui laissaient passer une légère clarté.
– » Le milieu de matinée.  »
– » J’ai faim…Je vais descendre me…  »
– » Non, non, non, Mademoiselle Summers !  » Lança Angel sur Buffy en l’attirant tout à fait dans ses bras.
Désormais accoudée sur son torse, il la gardait sous la coupe de ses yeux charbonneux.
– » Il est hors de question que tu descendes pour quoi que ce soit…Fait toi monter ce que tu veux.  » Rajouta Angel en décrochant le téléphone.
– » Commande toi, mon italien est un vrai désastre.  »
Sur son sourire, elle entendit Angel passer commande.
Elle fit brillait un regard de convoitise quand elle comprit qu’il lui commandait aussi de la glace. Une seconde plus loin, elle se laissait traiter de gourmande en se faisant rouler entre les bras de son vampire.
A demi sous lui, elle le laissa simplement caresser son visage du bout de ses doigts longs et souples.

Elle finit par éloigner son visage de fille amoureuse pour le dérober aux doigts si adroits.
Sur un sourire elle ferma les yeux pour juste laisser perler sur ses longs cils le diamant brut de ses larmes.
– » Tu pleurs ?  »
– » C’est le bonheur qui me rend comme ça.  »
Elle laissait à nouveau le regard d’Angel percer son âme en empruntant le chemin émeraude qui paraissait si translucide sur l’instant.
Elle glissa ses deux mains contre ses joues de vampire, il alla à la rencontre de son sourire en grignotant sa lèvre supérieure.

Les coups contre la porte reprenaient leur élan quand ils réagirent enfin.
Angel s’arracha du lit pour enfiler un peignoir, Buffy fit passer le drap sur ses épaules et enfin sur sa tête.
Elle évitait ainsi le garçon d’étage qu’elle ne voulait pas voir.
La joue contre la literie, elle plongea cependant son regard par la petite ouverture que le drap lui offrait.
Elle vit Angel glisser rapidement un billet dans la main d’un jeune homme pour mieux lui refermer la porte sur le nez.
La seconde d’après il revenait avec un plateau chargé, vivement Buffy s’asseyait dans le lit en coinçant le drap autour de sa poitrine.
Angel déposa le plateau près d’elle avant de s’étendre lui-même en travers du lit, presque sur les pieds de Buffy.
La tête en appuie sur une de ses mains, il saisit un des petits pieds à travers le drap.
– » Tu me chatouilles !  » S’amusa Buffy.
– » C’est juste pour m’accrocher au spectacle que tu m’offres !  »
– » Alors prêts !  »
– » Prêt !  »
Elle mordit en riant dans une part de pizza.
Aussitôt Angel sentit son cœur s’envoler pour la main libre de Buffy qui venait de saisir sa main libre à lui.
Et il le ressentait si bien ce cœur sans vie, que sur sa gorge parfaitement nouée qui s’étranglait sur son bonheur parfait, il l’entendait presque battre.
Toutes ces années de cruelles solitudes, elle venait de les effacer comme on coupe une radio.
Il l’attendait depuis si longtemps.  » L’homme que je suis l’attend depuis deux siècles et demi.  » Réalisa t’il soudain.
– » Tu pleurs.  » Murmura Buffy.
– » C’est le bonheur qui me rend comme ça.  »
Sa coupe de glace à la main, Buffy alla jusqu’à lui.
Pour chasser de ses longs cils bruns les perles qui les mouillaient juste, elle souffla doucement sur ses yeux fermés.
Angel finit par ouvrir les yeux, Buffy nicha son sourire contre son épaule toute proche.
Les secondes défilèrent puis elle se redressa pour attaquer à genoux face à lui sa glace italienne.

Angel s’amusait à enrouler autour de ses doigts une des mèches blondes de Buffy, elle dégustait à petites cuillerées son précieux dessert.
– » Fait moi plaisir goûte !  » Insista Buffy d’un sourire délicieusement irrésistible.
Sur des souvenirs qui le troublaient de par trop, il entrouvrit les lèvres pour lui donner le plaisir de glisser la petite cuillère dans sa bouche de vampire.
Elle se souriait à elle-même en plongeant à nouveau la cuillère dans la coupe.
Brusquement elle resta sur le geste à juste fixer la glace, la petite cuillère et la coupe.
– » C’est pas croyable. Tu es humain depuis cinq minute et y’a déjà de la glace vanille menthe dans ton frigo.  » Murmura Buffy pour elle-même.
Elle leva un regard interloqué sur Angel.
– » Pourquoi j’ai dit ça ?  » Demanda Buffy dans le regard d’Angel qui se voulait fixe.
– » Je…Je ne sais pas…ton rêve.  » Rajouta Angel en quittant soudainement le lit.

Buffy leva plus haut son regard pour tenter de suivre Angel qui évoluait comme distraitement dans la chambre.
– » C’est si étrange, cette sensation au bord du malaise à chaque fois que je me réveille sur ce rêve. « 
– » Ce n’est qu’un rêve Buffy.  » Murmura Angel en lui offrant un sourire timide qu’il aurait souhaité plus serein.
– » Oui mais…S’il en était autrement tu me le dirais n’est ce pas ?…Tu me le dirais n’est ce pas ?  » Insista brusquement Buffy en urgence.
Angel restait suspendu sur le fil du regard émeraude.
Le vampire paraissait si grave tout à coup que Buffy posa lentement sa coupe de glace, sortit du lit, enfila rapidement un des pulls d’Angel qui traînait tout proche, et s’approcha près de lui alors qu’il s’était mis à fourrager dans ses cheveux comme à la recherche des idées et des mots qui lui manquaient.

A demi tourné, il évitait le regard de Buffy quand elle le saisit par un bras pour le ramener vers elle et plonger dans ses yeux.
– » Angel ?!  » Questionna t’elle gravement.
Pas de réponse, mais il savait qu’il ne pouvait lui mentir plus longtemps.
Les rêves prémonitoires, la prescience exceptionnelle de Buffy ou simplement le hasard des ténèbres finiraient un jour ou une nuit par lui amener la vérité.
Et cette vérité là, c’était à lui de la dire. Aujourd’hui il la lui devait.
Cette vérité là elle devait l’entendre de sa bouche à lui comme pour effacer l’ardoise du passé afin de marcher ensemble sans tricheries vers un futur heureux et tout neuf.
Pour s’aider dans l’envol des mots, il garda ses doigts agrippés sur les cheveux courts de sa nuque.

– » On l’a vécu.  »
– » Quoi ?!  » Murmura Buffy comme pour dire quelque chose alors qu’elle savait.
– » Peu après ton entrée à l’Université j’ai été humain pendant des heures qui resteront merveilleuses à tout jamais…et toi et moi on a vécu comme un couple normal.  »
D’un sursaut, Buffy pleurnicha sur les derniers mots.
– » C’est pas possible !  »
Enfermé avec lui-même, sans presque l’entendre, Angel continuait pour leurs regards embués.
– » Mais j’ai demandé aux oracles de remonter le temps pour me rendre à nouveau mon état de démon avec une conscience.  »
– » Ne me dis pas que tu as fait ça ?!  » Hoqueta Buffy sur la chance échappée d’un Angel bien vivant.
– » Pourquoi Angel ?!  »
Elle verrouillait le sanglot qui interdisait tout simplement les larmes.
– » Pour te protéger toi qui t’étais déjà mise en danger pour secourir un Angel trop humain, toi et des milliers d’innocents qui avait besoin de nous…Nous ne nous appartenions pas Buffy, nous appartenions, nous appartenons toujours à leur monde.  »
– » Mais je suis sûr, qu’on aurait pu, que j’aurai pu…  » Croassa Buffy pour empêcher ses pleurs de passer.
– » Tu ne peux pas savoir, tu ne te souviens plus !  » Lui jeta brusquement Angel pour des souvenirs qui le torturaient.
– » Et pourquoi je ne me souviens plus ?!  » Rétorqua Buffy.
– » C’est les Oracles qui ont décidé…et il a mieux valu comme ça.  » Rajouta Angel à peine audible en se parlant à lui-même tout à coup.
– » Pourquoi il a mieux valu ?  » Murmura Buffy en agrippant l’encolure du peignoir d’Angel.
Elle aurait tant souhaité garder ses souvenirs là au chaud dans son cœur.
– » Tu m’as tellement supplié Buffy pour que j’empêche les oracles d’agir…Tu as tellement pleurer sur la dernière minute de mon humanité qui s’envolait que je ne sais pas comment tu aurais pu continuer à avancer…En l’effaçant de ta réalité, je pense que quelques parts les Oracles ont voulu t’éviter une trop forte souffrance. Ils t’ont protégé pour que tu poursuivre la mission sans que rien ne vienne l’enrailler. Tu es l’Elue…Et croit moi, c’est difficile de vivre avec des souvenirs qui déchire si fort de l’intérieur.  »
– » Et toi ?!  » Cria t’elle aussitôt en toussant sur les larmes qui lui brûlaient la gorge et le cœur.
– » Moi ?…Il faillait que j’en garde le souvenir pour aider les oracles à enrayer le processus.  »
Angel glissa ses deux mains dans les cheveux de Buffy.
Il dégageait ainsi son visage pour accrocher son regard au plus près, glisser ses doigts sur la ligne de son cou.
– » Alors je t’ai laisser repartir sans souvenirs vers ta vie…vers Riley et le reste.  » Rajouta t’il d’une voix blanche qui parlait à lui-même.
Sur les derniers mots Buffy verrouilla ses prunelles émeraude sur des larmes qui débordaient juste.
Elles soutenaient ainsi ses lèvres pincées sur la vraie douleur qu’Angel avait du ressentir.
– » Pardon.  » Sanglota t’elle en s’abattant contre son torse.
– » Merci de m’avoir fait vivre ça.  »
Il caressa ses cheveux et quand elle ne laissa plus échapper aucun son, il releva son visage vers lui.
– » Il faudra quand même que tu me racontes comment c’est arrivé.  » Murmura Buffy à la sortie du léger baiser qu’il venait de lui donner.
– » Un jour.  »
Elle sembla partir à la recherche de ses pensées.
– » Nina m’a dit que je te ferais souffrir.  »
– » Oui…Mais c’est si bon.  »
Buffy ouvrait enfin un sourire, Angel rajoutait pour le faire grandir encore.
– » Tu te rends compte que tu es la seule femme depuis deux siècles et demi à avoir senti mon cœur battre.  »
Brusquement resplendissante, elle inspira heureuse avant de lui jeter simplement.
– » Fière je suis,…mais je resterai humble !  »
Ils éclatèrent de rire en s’enfermant davantage dans les bras l’un de l’autre.


Buffy fermait la glissière de son sac de voyage, Angel déjà prêt était en pleine conversation à travers son téléphone portable.
Il s’assurait auprès du pilote que le jet était en mesure de les recevoir.
Buffy s’avança et l’enlaça par derrière.

Elle frottait une joue contre son manteau quand il raccrocha enfin.
Il se tourna aussitôt pour la garder dans ses bras.
– » Spike est déjà à bord, et bien sur il n’a pas retrouvé Drusilla.  »
Pour une Buffy qui ne répondait rien, il demanda.
– » Tu es prête ?  »
Buffy fit oui de la tête en gardant le menton posé sur son torse si large.
– » Aucun regret de quitter l’Italie ?  »
Buffy fit non de la tête sans quitter sa place pour autant.
Une seconde plus loin, elle se redressa un peu.
– » J’aurai quand même bien aimer revoir Willow et Tara avant de partir.  »
A cet instant précis, on frappa vivement à la porte d’entrée de la chambre.
Angel et Buffy s’interrogèrent d’un regard surpris puis Angel se dirigea vers la porte qu’il entrouvrit prudemment au départ, puis tout a fait en grand.
Sur la surprise il se tourna vers Buffy qui souriait gaiement.

– » Giles !  » Laissa t’elle finalement échapper tandis que l’Observateur d’entres tous, le sien, pénétrait les lieux.

– » J’avais peur que vous ne soyez déjà partis !  » Jeta Giles précipitamment.
– » Mais comment vous nous avez trouvé ?  » Demanda Buffy en l’étreignant.
– » Willow.  » Les informa Giles en serrant rapidement la main d’Angel.
– » Et qu’est ce qui vous amène ?  » Sourit Buffy.
– » Une Prophétie qui vient d’être mise à jour et qui m’a fait comprendre plusieurs choses. « 

Sous le regard agrandit d’Angel et Buffy, comme s’il était brusquement pressé, nerveusement l’Observateur déposa sur le lit son cartable en cuir patiné que Buffy connaissait que trop bien.
Il en sortit aussitôt plusieurs feuillets et à la vue de l’écriture serrée, Buffy soupira face à la migraine que Giles s’apprêtait à lui coller.
– » Ne soupire pas.  »
– » Je sens la migraine arrivée Giles !  »
– » Il s’agit d’Angel et de toi !  »
– » D’Angel et de moi ?!  »
– » De nous ?!  » Renchérit le vampire.
– » Oui…Je sais pourquoi l’Immortel a pris Buffy dans ses filets…C’était juste pour l’éloigner de toi.  »
– » De moi ou d’Angélus ?  » Murmura Angel en fixant l’Observateur.
– » De toi.  »
– » Pourquoi ?  »
– » Parce que tout est une question de pouvoir…Ensemble vous avez le pouvoir. La puissance…Vous allez renverser les bases, renverser les âmes noires qui tiennent les rènes du pouvoir occulte depuis des centaines d’années maintenant. En éliminant l’Immortel et Dracula vous avez déjà commencer.  » Insista Giles.
Il se rapprocha d’Angel pour soutenir son regard, lui mettre les feuillets sous le nez.
– » C’est écrit là.  »
Sans le lâcher des yeux, Angel lui pris les feuillets des mains.
La seconde d’après il se penchait sur l’écriture fine de Giles.
– » C’est parce que vous étiez ensemble que les Kalderash vous ont confié l’enfant,…que le sort qui lève la malédiction a franchi les portes du château de Dracula.  »
– » Comment vous savez ?!  » Demanda brusquement Angel en levant les yeux de sa lecture.
– » C’est mon métier de savoir ! Le conseil sait tout ou presque ! …Un champion qui récupère son âme à jamais, c’est un évènement qui ne peut passer inaperçu dans le monde occulte qui est le notre. C’est déjà consigné dans nos livres….De toute façon c’est pas ça l’important…  »
– » Merci.  » Lâcha Angel en haussant les sourcils devant le « c’est pas ça l’important » que Giles venait de laisser tomber.
– » L’important est…  »
– » Mais c’est Angélus qui était avec Buffy à cet instant là et pas moi.  »
– » Angélus ou toi c’est pareil, l’essence est la même Angel !  » Rajouta Giles agacé par le vampire qui l’interrompait sans cesse.
– » Attendez Giles ! Y’a quelque chose qui vous échappe…Buffy et moi ne sommes pas invincible comme vous le pensez, parce que à mon arrivée dans ce chateau la malédiction a agi sur mon âme, je l’ai senti tout de suite en pénêtrant le château, et c’est pour ça que perdu pour perdu comme on dit, Buffy et moi avons…avons…  »
Sur ses deux derniers mots, Angel fit des mouliner d’une main pour faire comprendre à l’Observateur que Buffy et lui avait fait l’amour mais ce dernier le regardait sans répondre.
– » Avons…  »
– » J’ai compris Angel, inutile que tu me fasse de l’air…  »
Giles récupéra les feuillets du ventilateur improvisé d’Angel.
– » …Mais est ce que tu es sûr que Buffy était là,…d’avoir fait l’amour avec Buffy à ce moment là ?  »
– » Vous m’inquiétez Giles…Il était avec moi et personne d’autre !  »
– » Avec toi bien présente ?  »
– » J’étais envoûté mais…  »
Buffy se souvenait fort bien s’être réveillée une fois leur plaisir assouvi.

Le regard dans le vide, elle ajouta pour les deux hommes qui la regardaient.
– » C’est pour ça que pas plutôt Angélus là, Dracula n’a plus eu aucun pourvoir sur moi…Son château oui pourtant,…mais même l’envoûtement du château a fini par craquer.  »
– » Et c’est pour ça qu’il a fui son propre château,…Dracula a eu peur de nous deux réunis.  » Réalisa Angel.
– » Oui.  » Affirma Giles.
– » Ensemble on a le pouvoir et la puissance…  » S’interrogeait Angel en marchand.
Buffy le fit sortir de ses pensées.
– » Giles ! Tel que je vous connais, vous n’avez pas quitté votre Angleterre natale juste pour nous dire ça ! D’autant plus que les téléphones fonctionnent merveilleusement dans notre époque dite moderne. Alors qu’est ce qui se passe vraiment…Ne me dites pas qu’une nouvelle Apocalypse se prépare au coin de la rue ?  »
D’un geste machinal qui lui faisait gagner une seconde, Giles remonta ses lunettes qui avaient glissé sur son nez.
– » Ben…en gros c’est ça….Renverser les rènes du pouvoir occulte établi depuis des centaines d’années va créer ‘Le grand déséquilibre’,…et je me vois contraint de vous accompagner à L.A. « 

Face à Buffy et Angel qui se dévisageaient, l’Observateur ferma son cartable, ouvrit la porte de la chambre en grand puis se tourna vers le couple.
– » Vous seuls, ensemble, pourrez l’arrêter…Le pouvoir du vampire et de l’Elue enfin réunit arrêtera le grand mal et renversera la destinée des deux.  »
– » Il s’agit peut être de Spike.  » Murmura Angel à contre cœur.
Giles se dessina d’un sourire amusé.
– » Quand vas tu comprendre que tu es l’Elu…et si mes souvenirs sont bons ce n’est pas Spike mais toi qui a sauvé les trois enfants aveugles dont parle aussi la Prophétie Shanshu.  »
Brusquement tout devenait si parfaitement clair, si parfaitement limpide pensa Angel.
Tous ces longs mois où il s’était torturé en croyant que Spike était l’Elu, lui et lui seul.
Giles apparaissait et relevait comme toujours l’essentiel. Oui c’était lui Angel, lui et lui seul, qui avait sauvé les enfants aveugles de la Prophétie.
Sous le regard brillant d’Angel, Giles sortit dans le couloir.
Buffy leva alors les yeux sur son vampire.
– » La Prophétie Shanshu ?  »
– » Je te raconterai ça à L.A.  »
Il remontait lentement à la surface de ses pensées.
– » Giles a parlé du pouvoir des deux. » Rajouta Buffy soudainement surecxitée en taisant un sourire qui naissait.
Angel laissa alors monter un sourire en coin qui alluma ses yeux au plus juste.
– » En marche !  » Déclara t’il pour voir Buffy sourire franchement.

Leur sac de voyage sur l’épaule, ils se mirent à marcher dans les pas de Rupert Giles l’Observateur, le guide de toujours.
Dans le dos de Giles qui appelait l’ascenseur, doucement Buffy glissa une main dans une des mains d’Angel, aussitôt il attacha son regard.
Ils savaient, ils savaient tous les deux sans se tromper que désormais ils pourraient affronter n’importe laquelle des Apocalypses, et celà n’avait rien à voir avec le pouvoir dont Giles n’avait pas fini de leur rabattre les oreilles, non cela n’avait rien à voir.
Pouvoir ou pas, désormais ils pourraient tout affronter juste parce qu’ils étaient ensemble, juste parce que leur amour plus fort que tout suffisait à leur donner la force de continuer.
Buffy essuya son regard insolemment brillant en frottant une de ses joues contre la manche du manteau si long, alors Angel lâcha sa main pour se saisir de son petit sac de voyage qu’il envoya rejoindre le sien.
Il la pris enfin par les épaules et la ramena plus près, là tout contre son coeur.
Buffy posa ses lèvres contre son torse, il posa ses lèvres sur ses cheveux blonds.
Demain serait ce qu’ils en feraient.
Le futur leur appartenait………………….Fin