L’Echange – Partie III

Attention cette fanfic peut contenir des spoilers Angel saison 4 et 5

Attention Fanfiction classée N-18.

 

Ils se dirigeaient sans se tromper à travers cette campagne où seuls certains oiseaux nocturnes les accompagnaient.
– » Tu te rappelles la dernière fois ?  » Jeta Spike à travers le silence. « 
– » Si on m’avait dit qu’un jour je remettrai les pieds dans le château de ce con ! « 
Ils venaient de s’arrêter pour justement dévisager le château en question.

Il se dressait dans la nuit à une centaine de mètre devant eux et tandis qu’Angel observait la plus haute de ses tours, celle qui semblait défier les nuages bas, Spike lançait d’un ton décidé.
– » C’est simple, on l’assomme, on enlève Buffy et on quitte ce pays de dingue !  »
L’immobilité d’Angel le força à rajouter sur l’envol de son manteau pressé de prendre le large.
– » Tu vas te décider à décoller ou tu comptes rester là pour nous tirer un dessin de ce château !  »
Angel tourna la tête pour finalement regarder Spike.
– » Ecoutes bien ce que je vais te dire Spike et pour une fois essaies d’être attentif.  »
– » Quoi ?  » Articula Spike gravement.
– » Les Kalderash ont fait traîner les choses avec Buffy uniquement pour amener Dracula à l’enlever, pour m’amener moi jusqu’ici afin que je les délivre de lui.  »
– » Comment tu peux le savoir ?  »
– » Il me l’ont dit tout à l’heure…Il les empoisonne depuis des générations.  »
– » C’est quand même curieux cette manie qu’ils ont à vouloir se partager la Roumanie…Et depuis tout ce temps ils n’ont pas pu s’en débarrasser en lui collant un sort bien placé ?  »
– » Sa terre est inviolable tu te souviens ! Aucun sort ne peut l’atteindre…Il va falloir y aller avec la foi du guerrier celte !  » Rajouta Angel en posant une main sur son manteau pour juste éprouver la garde de son épée.

En entraînant Spike dans sa marche, il rajouta alors.
– » Pour ce service rendu, ils vont modifier le sort qu’ils m’ont collé y’a plus d’un siècle.  »
– » Tu veux dire qu’ils vont te payer d’avance en modifiant le sort dès maintenant ?  »
– » Je ne leur ai pas laissé le choix.  »
– » Je te reconnais bien là !…Si je comprends, ils t’ont envoyé l’enfant uniquement pour te ramener ici.  »
– » Oui et non. Oui parce qu’ils savaient que le nom finirait par m’interpeller d’une façon ou d’une autre, bien sur la venue de Buffy a dépasser leur espoir les plus fous, et non parce que l’enfant à vraiment besoin de protection. Il est réellement le porteur des pouvoirs.  »
– » Alors comment ils peuvent modifier ton sort avec l’enfant à L.A. ?  »
– » Je l’ai ramené avec moi.  »
– » Ah…Et quand ils vont modifier le sortilège ?  »
– » Il m’ont dit que quand ça arriverait je le sentirai.  »
– » Tu veux dire que ça va nous tomber dessus sans prévenir ?!  »
– » Ben…finalement on peut dire ça.  » Répondit Angel en haussant les sourcils.
Fataliste, il ne pouvait que s’en remettre aux Kalderash pour l’usage de la pratique.
– » Je le sens mal tout ça.  » Lança Spike.
Arrivés enfin, ils dévisageaient la grille qui ouvrait sur la cour du château.
– » Il a déjà du nous sentir.  » Murmura Angel.
– » Ouais, alors c’est pas la peine de parler à voix basse.  » Jeta Spike en poussant la grille qui grinça juste ce qu’il faut.

– » Spike !  » Le stoppa Angel alors qu’ils foulaient la cour du château.
– » Quoi encore ?  »
– » Y’ a une chose que je ne t’ai pas dite.  »
– » Et bien dit là.  » Jeta Spike brusquement nerveux.
– » Je ne vais pas pouvoir entrer dans le château.  »
– » Si dans le passé j’ai jamais compris ton humour, aujourd’hui je sais pourquoi !  »
– » Sa terre est inviolables pour tous les sort qui pourraient l’atteindre lui, mais les murs de son château brise net n’importe lequel des sorts qui passe sa porte.  »
– » Tu as peur qu’en étant à l’intérieur la liberté sexuelle envoyé par les Kalderash ne puisse d’atteindre ?  »
– » Spike !…essaie de penser plus loin tu veux.  »
Le regard azur sursauta brusquement dans le regard chocolat.
– » Par l’Enfer !  »
– » Et oui.  »
– » Je comprends mieux ta chemise.  »
– » Quoi ma chemise ?  »
Pour le regard en biais de Spike, Angel écarta davantage son manteau.
Alors la chemise en soie noire qui ne pouvait être que celle d’Angélus décrocha la lumière de la lune pour juste la voler.
Aussitôt, comme pour briser l’image du vampire diaboliquement trop sexy, Angel débrailla vivement la chemise de son jeans noir.
Brusquement Spike rouspéta en écartant les bras.
– » Je ne me vois pas faire face à Angélus et Dracula en même temps…Je le savais, je le savais que je n’aurais jamais du remettre les pieds à L.A. « 

Ils se dirigeaient sans se tromper en longeant l’aile ouest du château.
Dracula les avaient peut-être senti mais eux relevaient déjà l’odeur vanillée de Buffy qui venait interpeller leur sens.
– » Tu penses qu’on va la trouver ligotée, enchaînée ?  » Demanda Spike en se baissant pour passer sous une fenêtre d’où filtrait de la lumière.
– » Je l’espère.  » Murmura Angel en l’imitant.
– » J’ai toujours su que les chaînes c’était ton truc.  »
– » Ca voudrait dire qu’elle a encore toute sa raison.  » Avança Angel en se redressant à son tour.
– » Qu’est ce que tu crains ?  »
– » Qu’elle soit dans un état second. Tu as oublié les méthodes de ce mec ?  »
– » Dépêchons nous.  »
Avant de poursuivre, Angel ne pu s’empêcher de jeter un coup d’œil à travers la fenêtre qu’ils venaient de passer.
– » Spike !  » chuchota t’il en se plaquant à nouveau contre le mur.
Pour la volte face du vampire blond, il désigna la fenêtre par son pouce relevé.
Alors Spike se pencha en prenant presque appui contre le torse d’Angel.
Il se releva aussitôt pour dévisager le vampire ténébreux.
– » Par l’Enfer ! Il ne manquait plus qu’elle !  »
– » J’ose croire que tu es encore capable de la maîtriser !  » Lança Angel sarcastique.
– » Si je n’y arrive pas je suis sûr qu’Angélus y parviendra !  » Répliqua Spike sur le même ton.
L’instant d’après ils se fondaient dans la nuit pour prendre le mur d’assaut.
– » Et puis qu’est ce que ça veut dire ! Tu l’as vu ce prétentieux avec ses grands airs et sa chemise rouge ? Il sait pourtant bien que le rouge c’est mon truc comme le noir c’est le tien !  »
Angel ne pu empêcher un demi sourire de passer tandis qu’ils atteignaient le second étage.
Ils avancèrent sûrement le long de la corniche jusqu’à une fenêtre largement ouverte.
Sur son ouverture une grande chambre s’y dessinait avec en son centre un immense lit qui supportait juste Buffy.
Les lèvres furieusement pincées, les deux vampires se dévisagèrent une seconde.

Ils étaient furieux de constater qu’elle avait été dévêtue et qu’une robe du passé remplaçait son jeans et son tee-shirt déposé sur une commode non loin.
Les yeux mis clos elle semblait plongée dans un rêve sans réellement dormir.
Quand elle posa une main au dessus de sa tête pour lentement souligner la blancheur de l’oreiller, ou pour lentement étirer son jeune corps qui semblait perdu dans ce lit trop grand, les deux vampires se dessinèrent le même sourire attendrissant.

Soudain ils ne pensaient même plus à passer la fenêtre, ils voulaient juste la contempler.
Voir la lune étendre sur elle sa lumière laiteuse, voir la lune caresser le sourire qu’elle dédié à un ailleurs irréel.
En parlant le premier, Spike fit brusquement sursauter Angel.
– » Elle est sous son emprise.  »
– » Oui…il l’a bu.  »
– » Et rien d’autre !  » Lâchèrent ensemble les deux vampires soulagés.
– » Il faut faire rompre le charme ici même autrement Elue ou pas son emprise finira par l’étioler jusqu’à plus finir…Et il est le seul à pouvoir rompre le charme.  » Rajouta encore Spike.
– » Je peux peut-être essayer.  » Murmura Angel les yeux rivés sur une Buffy qui n’était plus elle-même.
– » Pourquoi toi ?  »
– » Parce que je l’ai bu avant lui.  »
Spike le dévisagea si vivement qu’il faillit perdre son équilibre et plonger dans le vide.
Une main sur la balustrade de la fenêtre, il trucida Angel du regard mais devant l’urgence de la situation il rajouta simplement.
– » Il va falloir que tu entres pour ça.  »
– » Oui…mais je pense, je suis presque certain en fait qu’il faudra plusieurs minutes avant que le sort ne se brise et ramène Angélus. Ca devait me laisser le temps de réveiller Buffy…Après je vous sais assez capable tous les deux pour maîtriser la situation. Angélus y compris.  »
Tout en parlant, ils restaient tous les deux le regard figé sur une Buffy qui s’agitait doucement en se dessinant en poses de plus en plus langoureuses.
Quand elle voulut repousser de sa poitrine une robe qui lui couvrait pourtant à peine ses seins, les deux vampires ouvrirent la bouche à la recherche de l’oxygène dont ils n’avaient nul besoin.
Quand elle se mit à soupirer, Angel murmura d’une voix qui ne passait plus tant il déglutissait avec difficulté.
– » C’est son appel qui est entrain de la brûler.  »
– » Dépêches toi d’arrêter ça.  » Lâcha Spike d’une vois blanche.
– » Oui.  » Laissa mourir Angel en passant la fenêtre.
A l’instant où Spike allait lui aussi enjamber la fenêtre, une multitude de chauve-souris s’abattit sur lui.

Il se retrouva deux étages plus bas la tête sur les genoux de Drusilla.
– » Spike.  » Murmura de sa voix chantante le vampire qui avait été sa compagne.
– » Par l’enfer mon chaton quand vas-tu cesser d’arriver dans ma vie sans prévenir !  »
Spike se disait que le mieux pour l’instant était de jouer le jeu face à une Drusilla qu’il savait complètement déjanter depuis le jour où la perversion d’Angélus l’avait tout simplement touchée.
Mais déjà des poignes d’acier le relever pour le faire entrer dans la demeure du comte.

Spike avait du mal a se défendre, il comprit alors que ses forces étaient diminués par un des pourvoir quelconque que Dracula possédait.
Il pensa un instant à Angel qui allait forcement subir le même sort, et tandis qu’il se faisait menotter sur un lit, Drusilla lui chantait.
– » Tu as été un mauvais garçon. Avoir voulu accrocher une étoile dans ta tête juste pour cette fille.  »
Elle s’allongea près de lui et pointa le plafond.
– » Tu la vois avec Angel ?  »
Elle souriait sur sa vision, Spike lui lâchait.
– » Je ne vois rien du tout, c’est juste le plafond Drusilla !  »
– » Moi je les vois…Le comte veux parler à Angélus, c’est pour ça qu’il laisse Angel prendre son temps avec elle…Je suis sûre qu’il va aussi laisser Angélus prendre le sien. Il est si généreux.  »
Devant le plan que Dracula avait dessiné, Spike sursauta si vivement qu’il n’écouta plus Drusilla.
– » Oui généreux. Il m’a autorisé à prendre mon temps pour jouer avec toi.  »
Quand elle s’assit à cheval sur lui Spike parla enfin.
– » Par l’Enfer Dru ! Arrête ça et fait moi libérer !  »
– » Spike.  » Gémit l’ancienne compagne qu’Angélus avait engendrée.
Spike allait lever les yeux au plafond quand quatre femmes venues de nulle part s’assirent autour de lui.
– » Elles sont mes amies, nous sommes toutes les maîtresses du comte. « 

Quand celle qui se tenait au plus près de sa droite posa ses lèvres sur sa bouche, Spike jura dans sa tête, quand Drusilla défit la braguette de son jeans, il pensa juste qu’il était perdu, et il l’était vraiment.


Sans un regard pour Spike qui venait de disparaître dans un grand bruit d’ailes, Angel s’assit sur le bord du lit.
– » Buffy !  » Appela t’il en repoussant les cheveux qui semblaient donner chaud à la jeune fille.

Buffy se contenta de gémir en saisissant un de ses poignets.
Alors Angel murmura à nouveau mais cette fois pour lui-même.
– » Buffy.  »
Il était si vivement troublé, qu’il gommait presque l’urgence de la situation.
Il tenta désespérément d’accrocher son regard émeraude mais ses yeux mis clos ne lui renvoyèrent uniquement le désir dévorant qui la brûlait de l’intérieur.

Sur ce désir sexuel trop brûlant, sur les gémissement douloureux de la jeune fille qui tordait presque son corps pour mieux le tendre en appel, Angel savait bien qu’il devait montrer plus d’énergie.
Elle semblait si fragile et abandonnée ainsi offerte, mais en même temps si terriblement chaude et tentante qu’Angel avait de plus en plus de mal à se maîtriser.
En tremblant il écarta son épée et retira son manteau.
Alors il fit ce qu’il n’aurait jamais du faire.
Il fit glisser un peu la robe de la jeune fille pour libérer sa jeune poitrine.
Hypnotisé, il se mit à l’effleurer lentement et aussitôt Buffy brisa le silence de la pièce en soupirs de plus en plus haletants.
Ni tenant plus il déchira la robe blanche pour en libérer le corps menu.
L’instant d’après il posait sa bouche sur le plat de son ventre.
Sa bouche fouillait le petit nombril trop joliment dessiné, ses doigts jouaient dans les parois en soies trop humides, Buffy se tordait dans le plaisir.

La tête renversée au plus loin sur le blanc de l’oreiller, elle laissa passer ses premiers mots audibles.
– » Prends moi.  »
Angel se redressa et ramena doucement vers lui le visage de Buffy.
Alors pour murmurer à sont tour, il fit briller si intensément son regard fiévreux que ses deux diamants noirs soufflèrent la lumière émeraude qui filtrait à travers les yeux mi clos.
– » Oui…Je vais te prendre.  »
Il retira lentement ses doigts dégoulinants des parois trop chaudes de Buffy, un battement de cils plus loin il défaisait sans trembler le bouton qui fermait la braguette de son jeans.

Dans ce château où tout le monde semblait sous l’emprise d’un charme, Angel laissait basculer la raison et les sentiments.
Il savait que quoi qu’il fasse désormais, Angélus serait là dans les prochaines minutes.  » C’est ma faute. J’ai attendu trop longtemps pour ramener Buffy à la réalité, ou alors j’ai attendu trop longtemps,…trop longtemps pour lui faire l’amour. « 

Les sentiments passionnels qu’il avait pour la jeune fille, les sentiments passionnels qui le vrillaient de l’intérieur, venaient de prendre simplement l’ascendant sur son raisonnement.  » J’ai toujours été trop raisonnable avec toi.  » Pensa t’il contre toute attente.
Mais il était empreint d’une telle fièvre que plus rien n’exista de tout ce qui n’était pas Elle.
Brusquement il se surprit lui-même en étouffant un sanglot.
Il réalisait que sa première avancée la possédait enfin.
Elle qui était juste faite pour lui.
Elle dont le corps s’adaptait si facilement au sien en l’emprisonnant au plus juste que c’en était presque une souffrance.
– » Buffy.  » Pleurnicha t’il en posant une main contre ses reins pour la ramener davantage.
– » Tu est faites pour moi.  » Pleurnicha t’il encore.
La jeune fille posa ses deux mains sur les joues mal rasées pour aller saisir plus loin les cheveux bruns qui pointaient en tout sens.
Pour soutenir leur gémissement éperdus, elle se suspendit d’un regard si limpide tout à coup qu’Angel compris qu’elle s’éveillait.
– » Angel.  » Murmura t’elle simplement.
Il voulait l’empêcher de parler, presque de réaliser, il voulait juste se fondre en elle, se noyer en elle.
Alors pour mieux se laisser sombrer, il plongea dans sa bouche où leurs gémissements ne firent plus qu’un.

Comme pour soutenir la réalité, comme pour bénir la déchirure de l’orgasme violent qu’ils vivaient là,
Buffy laissa ses larmes mouiller leurs lèvres scellées…………..à suivre………….

Suspendue à son regard, elle se laissait aller dans le creux de ses bras en laissant simplement défiler les secondes.

– » Tu te souviens de ce qui sait passé ?  » Murmura Angel à peine dessiné par la clarté de la lune.
– » Tu veux dire, toi et moi dans ce lit ?  » Chuchota Buffy.
– » Non, juste avant.  »
– » Dracula…Il m’a tenu sous son emprise, c’est ça ?  »
– » Oui.  »
– » A l’auberge il a été là…  »
Elle posa une main contre son cou à l’endroit même où le conte l’avait goûtée.
– » Après tout se brouille dans ma tête, c’est comme un mauvais rêve. Mais il y a une chose dont je suis certaine.  »
– » Quoi ?  »
– » Tu es là et on vient de faire l’amour.  »
– » Oui.  »
– » Mais…Comment ?  »
– » Comme tout le monde.  »
– » Je veux dire comment c’est possible ?  »
– » C’est toujours impossible.  »
– » Tu…Tu veux dire…  »
– » Angélus sera ici dans quelques minutes.  »
Buffy agrandit son regard émeraude si brusquement, qu’Angel la laissa échapper de ses bras pour qu’elle se redresse dans le lit.
– » Où sommes nous ?  » Précipita t’elle en balayant la chambre d’un regard rapide.
– » Chez Dracula.  » Jeta Angel en sortant du lit.
Il marcha jusqu’à la commode où étaient soigneusement pliés les vêtements de Buffy.
Il les lui lança aussitôt.
– » Habilles toi vite mon amour. « 

– » Comment tu as pu te laisser aller à ce point !  » Lui reprocha presque Buffy en enfilant son jeans.
Pour les doigts d’Angel qui venaient de se stopper sur les boutons nacrés de la chemise en soie, pour le regard tellement triste qu’il attachait soudainement sur elle, Buffy vola jusqu’à lui.
– » Pardon,…pardon.  » Répéta t’elle en faisant glisser une larme contre son torse.

– » Tu crois qu’un jour on pourra s’aimer normalement ?  » Demanda Buffy d’une voix enrouée.
– » Bientôt.  »
Buffy leva son regard pour attacher la réponse, Angel rajouta aussitôt.
– » J’ai pas le temps de t’expliquer. Finit de t’habiller.  »
Sur son dernier mot, il la repoussa brusquement.
Alors son tee-shirt toujours entre les mains, Buffy le vit s’écrouler sur la commode en balayant dans un grand fracassement chacun des objets qui se tenait dessus.
Ses gestes étaient si saccadés et si violents que Buffy crut un instant qu’il allait faire basculer le meuble lui-même.
Elle marquait un pas de recule prête à recevoir Angélus quand du coin de l’œil elle aperçut la fumée rampante qui annonçait la venue du comte Dracula.
Elle pensa avec regret à son tee-shirt qu’elle n’avait toujours pas enfilé mais déjà le comte était là.
Elle resta hypnotisée dans ses yeux sans remarquer qu’Angélus venait de se redresser.
– » Venez ici Buffy.  » Commanda le comte de sa voix unique.
Buffy ne se le fit pas répéter, elle glissa jusqu’à lui.
Et tandis qu’elle ouvrait les doigts pour abandonner son tee-shirt, il posait une main sur une de ses épaules dénudée, enveloppait la courbe d’un de ses seins qui pointait.
La jeune fille gémit, le comte déclara pour Angélus qui se tenait de coté quelques mètres dans son dos.
– » Elle dégage une telle puissance. « 

– » Buf !…Viens jusqu’à Moi.  »
Buffy s’attacha à la voix et au regard unique d’Angélus.
Elle marcha jusqu’à lui.

– » Mais…comment est ce possible ?  » Demanda le comte qui venait de voir réduit à néant son pouvoir sur l’Elue.
– » Je l’ai bue avant toi. « 
Pour marquer la bonne blague de son avantage, le vampire trop sexy dessina à l’égard du comte un demi sourire si démoniaque que le regard en biais qu’il laissait filtrer par-dessus ne pouvait se présenter que mal sain.
Buffy le touchait déjà en l’enlaçant langoureusement par derrière, Angélus la faisait passer devant lui.
En moins de temps qu’il faut pour le dire, il se transforma et plongea vers sa jugulaire.
Quand les crocs d’Angélus déchirèrent sa peau, malgré son brouillard Buffy lâcha un petit cri d’animal blessé.
Les yeux agrandis vers le néant, elle se laissa boire goulûment dans une étreinte de courte durée.
– » Une vraie puissance, elle en a plein les veines ! « 
Il prit juste le temps de passer sa langue contre ses crocs acérés, déjà il défiait le plafond en libérant par sa bouche la fumée de toute sa puissance.
Dracula se marqua d’un petit sourire sachant bien qu’Angélus était lui aussi capable de certains tour de passe-passe.
Angélus reprenait son apparence humaine et écartait un peu Buffy pour déclarer de son sourire unique.
– » Je ne te remercierai jamais assez de m’avoir ramené ! « 
– » Je voulais te voir. « 
– » Et tu comptes me recevoir dans cette chambre ? « 
Dracula s’amusait déjà devant les goûts de luxe qu’Angélus avait toujours affichés.

Il l’entraîna d’un demi sourire et alors qu’ils passaient la porte, Angélus se retourna.
– » Bébé ? …Viens. « 
Buffy le rejoignit et aussitôt il saisit fermement un de ses poignets.
Le geste était inutile, en faisant passer ses soupirs amoureux, la jeune fille posait déjà la tête contre un de ses bras.
Presque amusé, il l’enlaça alors par la taille.
– » On a du temps à rattraper toi et moi. « 
Il l’entraîna dans l’escalier où le comte les précédait.

Grâce à ses chandeliers qui faisaient miroiter son bois en ébène, une grande table volait toute la lumière de la pièce. Tout contre elle, un serviteur fuyant et voûté finissait de déposer les carafes vermillon que les verres attendaient.
A l’entrée du trio composé par Dracula, Angélus et Buffy le serviteur disparu comme par magie en se fondant dans un des coins sombre de la pièce.
Dracula emplit les verres en désignant un fauteuil en bout de table.
– » Prends place.  »
Angélus voulu écarter Buffy mais la jeune fille gémissante se mit à pleurnicher à la recherche de sa peau.
– » Pas maintenant bébé.  »
Il repoussa délicatement la bouche chaude qui buvait entre les pans de la chemise qu’Angel n’avait pas eu le temps de fermer, puis entraîna Buffy pour la faire assoire dans un fauteuil tout près de celui désigné par le conte.
– » J’ai toujours été impressionné par l’effet qu’a ton château sur les femmes.  » Lança t’il debout derrière une Buffy qui était tout sauf elle-même.
– » Pas seulement sur les femmes, la preuve tu es là.  »
Angélus récupéra lentement un de ses pouces que Buffy s’était mise à téter. Il ôta alors sa chemise et l’enfila à la jeune fille dolente qui se lassait faire.
Dracula observait la scène en déposant devant le couple un verre en cristal empli de sang.
– » Non merci. Je viens de prendre ma dose. « 

Angélus finit par écarter en bout de table son propre fauteuil.

Il s’assit en allongeant ses longues jambes en dehors de la table, malgré son état somnolent Buffy vola aussitôt une de ses mains.
Alors plusieurs mètres plus loin, Dracula s’assit face à Angélus pour simplement le dévisager à travers les trois chandeliers qui les séparaient.
Le comte posa un instant son regard sur Buffy qui venait de poser une joue sur le lisse de la table.
Ainsi prostrée, elle pouvait donner l’impression de détaillait presque méticuleusement le vampire dont elle n’entendait que la voix.
Angélus entendait les yeux émeraude qui se noyaient en appel fiévreux sans pour autant lâcher le regard du comte qui semblait juste figé.
Même s’il ne voyait que sa nuque blonde, Dracula ne s’y trompait pas, la jeune fille buvait la main froide d’Angélus.
– » Tu l’as bue et tu as été trop humain pour la laisser échapper ?  » Finit par demander le comte Dracula.
– » Tu me prends pour Angel ?…Tu sais qu’il est arrivé chez toi avec Spike ?  »
Sur un geste de la main et du bras, Dracula fit apparaître un écran nuageux sur ailleurs.
L’écran dessina Spike en pleine volupté amoureuse.
Angélus se marqua d’un demi sourire pervers pour souligner son regard qui s’affichait juste amusé.
– » Tu vois qu’il est bien occupé.  » Déclara Dracula de sa voix envoûtante.
Angélus allait rajouter mais Buffy qui venait de se lever sur le son des images dont elle n’avait nul besoin, pleurnichait en se pendant mollement à son cou.
Elle gémissait à haute voix en passant sa langue à la racine de sa nuque, Angélus se levait pour la faire rassoire.
– » J’ai dit pas maintenant bébé.  »
Il posa une main contre sa tête blonde jusqu’à ce que la joue de Buffy regagne la table.
– » Chut.  » Murmura t’il alors.
Elle haletait d’une façon si intensément saccadée qu’on aurait pu facilement la croire au bord de la syncope.
Angélus resta à caresser sa nuque précieuse jusqu’à ce que sa respiration saccadée se change en gémissements alanguis.
Il récupéra une de ses petites mains et repris sa place dans son fauteuil où il se réinstalla négligemment.
– » Tu te préparais une bonne nuit.  » Lâcha t’il sur Dracula.
– » Oui…Sans toi présent l’Elue aurait répondu à l’appel de ma voix.  »
– » On peut toujours s’arranger.  » Laissa passer Angélus en fixant de façon troublante Spike et ses nombreuses partenaires.
Dracula s’étira d’un sourire avant de parler.
– » Elle a l’air d’avoir l’appétit nécessaire pour nous recevoir tous les deux.  »
Angélus lui rendit son sourire entendu avant de répondre.
– » Je dirais qu’elle en a plus que l’air, elle en a l’envie…Tu voulais me voir pour quoi ?  »
D’un geste Dracula fit disparaître Spike et son petit monde.
– » Les Kalderash.  »
– » Tu sais qu’il ont demandé à Angel de se débarrasser de toi. Ils s’imaginent pouvoir diviser le sort avec lequel ils m’ont frappé.  »
Angélus se dessina d’un petit sourire avant de rajouter.
– » Le compte va être faussé, ils ne comptent pas avec mon retour.  »
– » Je veux que tu m’aides à me débarrasser d’eux…Ils ont étendu sur moi un sort si puissant qu’il pourrait me pulvériser si je venais à quitter ma terre.  »
– » Comment tu fais pour te nourrir ?  »
– » Les voyageurs et les touristes ont la fâcheuse habitude de se perdre dans les bois qui entourent mon château.  »
– » Pourquoi moi ?  » Demanda Angélus tandis que deux femmes en robe vaporeuse venaient de faire une entrée aussi voluptueuse que leur robe.
Elles allèrent droit sur le comte et tandis que la première se glissait contre lui en posant sa tête contre la chemise rouge, d’un regard il envoya la seconde à Angélus. Il savait à quel point le vampire face à lui aimait les femmes.
Angélus reçut l’offrande contre lui.
Entre les pleurnichements de Buffy qui emprisonnait sa main en travers de la table et les caresses de la nouvelle venue qui se frottait dans son cou, Angélus écouta la réponse du comte.
– » Parce que les évènements t’ont conduit chez moi, et je pense que ça te fera grand plaisir d’envoyer en enfer ceux qui t’on fait connaître la damnation.  »
Angélus posa une main contre la bouche de la jeune femme qui le prenait trop vite d’assaut.
– » Tu penses bien…Je crois que sur ce coup là tu vas pouvoir compter sur moi.  »
Alors Angélus dédia son regard au lustre du plafond sans tenir compte de la jeune femelle vampire qui s’était mise à boire sur son torse.

– » Tu sais qu’ils travaillent main dans la main avec l’Immortel ?  » Lança Dracula.
Angélus le planta si soudainement de son regard le plus noir que le comte eut un battement de cils.
– » Toi et moi savons ce qu’il vaut.  » Lâcha un Angélus brusquement agacé.
– » Débarrasse moi des Kalderash et je lui règlerai son compte.  »
– » C’est une dette que je règlerai seul.  » Déclara Angélus d’un regard dans le vide.

Il raccrocha la réalité et se leva soudainement avec Buffy et la jeune non vivante accrochées à ses basques.
Alors Dracula se leva aussi pour se rapprocher avec sa compagne.
Angélus lui lança aussitôt.
– » La chambre d’en haut est un peu trop exposée à l’Est si tu vois ce que je veux dire. « 
– » Tu sais que ce ne sont pas les chambres qui manquent ici. « 
– » J’en garde un excellent souvenir. « 
Dracula amorça le départ en constatant de sa voix unique.
– » L’Elue dans un lit avec quatre vampires ça va être une chose qu’on ne voit pas tous les jours. « 
Angélus lui saisit brutalement un poignet et le ramena entre eux pour simplement stopper leur avancée.
– » J’ai besoin de chaleur…et aucun goût de partage pour finir cette fin de nuit. « 
– » Je croyais qu’on devait s’arranger. « 
– » Quand j’en aurai fini avec elle, je viendrai moi-même la mettre dans ton lit…ou dans ton cercueil c’est comme tu préfères. « 
Le comte le dévisagea encore une seconde avant de rajouter.
– » On fera comme tu veux…tu es mon invité. « 
Angélus lâcha son poignet, alors le comte se mit en devoir de les conduire.

– » Je n’ai jamais compris ta manie pour les cercueils.  »
– » Un traumatisme qui remonte à longtemps.  »
Ils descendaient en sous sol, suivaient un étroit couloir, Dracula finissait par ouvrir une porte.
Derrière elle, une grande chambre sans fenêtre présenta tout le luxe des palaces qu’on pouvait rencontrer aux cours des siècles passés.
– » Tu es chez toi.  » Déclara le comte, tandis qu’Angélus lui renvoyait la jeune femme vampire qui ne l’avait pas lâché d’une seconde.

Angélus observa un instant le comte Dracula et ses maîtresses s’éloigner, puis pénétra dans la chambre avec une Buffy qui s’était mise à gémir beaucoup trop rapprocher pour ne pas pleurnicher. Il ferma la porte sur eux.

Pour mesurer la température de son regard fiévreux, Angélus écarta légèrement Buffy.
Le regard émeraude jouait à cache-cache avec la clarté tremblante des quelques bougies posées là. Alors pour le figer simplement il l’emprisonna juste dans son regard noir.
Pour les ongles de la jeune fille qu’il sentait se planter dans son dos comme pour soutenir ses petites mains possessives, Angélus fit jouer ses doigts le long du cou délicat.
Sans lâcher le fil du regard trop ténébreux, aussitôt Buffy rejeta la tête en arrière pour s’offrir davantage aux caresses.

Elle gardait la bouche entrouverte pour laisser libre cours à ses pleurnichements, il évaluait d’un coup d’œil le lit derrière elle.
Il pensait que c’était une vraie aubaine de posséder pas plus tôt son retour une jeune humaine entre les murs de ce château là.
Et quelle humaine ! Il faillait que ce soit elle, l’Elue.
Qui pourrait le ramener à part Elle ?
Cette Elue trop chaude qui l’avait beaucoup trop infecté dans le passé en lui volant juste un baiser.
Trop chaude, trop excitante, et pourtant si naïvement innocente sur ses pouvoirs de séductions que c’était à pleurer.
Elle était juste la fille qu’il fallait à Angélus sur le moment, il n’aurait voulu personne d’autre, et voyez sa chance, il la tenait entre ses bras.
Il fit glisser la chemise en soie que Buffy portait toujours ouverte, la seconde d’après par crainte qu’il ne s’écarte elle déchirait la peau de son dos en l’agrippant trop brusquement. Il se marqua d’un petit sourire satisfait en l’enroulant autour de sa taille.
Alors il marcha vers le lit.
Il allait lui apprendre l’amour à cette gamine que les hommes ne semblaient toucher qu’avec des pincettes.
Il la bascula sur le lit où gémissante elle le laissa lui ôter son jeans.
Sans quitter des yeux le jeune corps qui ondulait, il se déshabilla lui-même puis s’étendit à demi contre elle.
Le contact de sa peau la fit trembler, se frotter contre lui, elle planta ses petites canines sur son torse trop musclé pour être autrement que trop lisse.
Il l’écarta d’un sourire démoniaque pour juste la contempler.
Elle demandait en urgence ses attentions, le vampire ne s’y trompait pas.  » Je vais t’en donner pour ton compte  » pensa t’il avant de murmurer enfin.
– » Bien malin celui qui peut dire si dans quelques heures tu seras encore en mesure de marcher. « 
Sur ses mots il prit un plaisir certain à glisser rapidement un de ses pouces entre les lèvres gémissantes comme pour en visiter la tendre caverne ou simplement en mesurer l’espace, et l’espace sembla convenir.
Aussi sans tenir compte des pleurnichements de la jeune fille qui voulait le garder, il libéra son pouce pour poser sa main en coupe tout contre son petit menton.
Ses doigts longs et souples firent jouer les joues pour garder juste entrouvertes les lèvres joliment dessinées.
Sous la douce autorité du démon, les lèvres presque enfantines qui venaient de s’ourler davantage attendaient emprisonnées sous la coupe du regard supérieur.
–  » Tu as les lèvres les plus pulpeuses qui m’a été donné de rencontrer en deux siècles et demi. « …………..A suivre…………….

Attention la fin de cette partie III de « L’Echange » est très longue et de la première ligne à la dernière, elle est plus que jamais classée N-18.
Néanmoins certaines âmes plus sensibles que les autres peuvent être choquées par le texte qui va suivre.
Aussi si vous ne vous sentez pas de lire, attendez le début de la partie IV pour raccrocher l’histoire. Vous aurez été prévenus. Pour les autres, bonne lecture.

Episode dédié à marc.

Le gémissement que Buffy lâcha releva au plus juste son désir.
Angélus écarta un peu les doigts qui tenaient doucement les joues.
La chaleur des lèvres douces le chavira, mais l’émotion ressentie ne fut rien comparée à celle qui suivit quand sa langue entra en contact avec celle de Buffy.
Sa main lâcha le menton délicat pour descendre sur la ligne du cou et tandis que le bras opposé à la main glissait sous la jeune fille pour l’enserrer aux épaules, Buffy continuait à pleurnicher à travers un baiser qui l’enfonçait dans le matelas pour mieux la prendre d’assaut.

Le vampire sentait la jeune fille trop chaude labourer son dos, passer ses jambes autour de ses hanches pour mieux se serrer contre lui, mieux offrir son musc débordant à son sexe qui pointait durement.
La liqueur intime de la jeune fille le grisait déjà depuis plus d’une heure aussi Angélus fut tenter d’aller y coller sa bouche, mais il se contenta juste de descendre sa main pour aller y tremper ses doigts.
Deux de ses doigts glissèrent plus loin et aussitôt Buffy arqua ses reins en offrant un râle dans sa bouche. Angélus fut certain qu’elle venait de faire perler le sang sur son dos, il brisa le baiser pour la regarder.
Les yeux fermés elle tremblait son besoin, il la fit se mettre à pleurer en la privant de ses doigts. Elle serra fortement ses jambes autour de sa taille, il sentit les ongles continuer leur travail sur son dos.
Il savait bien qu’à la recherche de chaleur amoureuse elle désirait serrer ses cuisses l’une contre l’autre.
Alors comme pour la faire se goûter elle-même, Angélus glissa ses deux doigts humides à travers les lèvres déjà gonflées. Aussitôt Buffy les mordit, le vampire se marqua d’une petite grimace amusée mais soudain elle se mit à téter trop vite.
Il récupéra ses doigts pour la faire brusquement sangloter et déjà il la faisait taire en étouffant ses pleurs contre un des oreillers.
Il venait de la faire passer si aisément sur le ventre.
Pour les deux petites mains abandonnées de chaque coté de la tête blonde, Angélus passa une de ses grandes mains contre le ventre en soie qui palpitait juste.
Il souleva le jeune corps pour le ramener un peu à lui. La seconde d’après il glissait son sexe trop puissant dans la chaleur du ventre trop humain qui semblait pourtant avoir été conçu juste pour lui.
Pour les petites mains qui agrippaient brusquement le coussin trop blanc, pour ses mains à lui qui portaient trop facilement les hanches joliment dessinées, il se mit à naviguer lentement à travers une fièvre incandescente tandis que Buffy se noyer dans un plaisir démesuré.

Il la portait si aisément sur son sexe que seul la chevelure blonde et les mains de la jeune fille effleuraient encore la réalité de la blancheur du lit.
Et malgré le brouillard de son rêve ou de son cauchemar, la jeune fille savait bien qu’elle se faisait écarteler pour mieux recevoir, mieux râler son plaisir sur chaque cou de rein désormais presque violent qui semblait aller chercher plus loin dans son ventre.

Pour rattraper les râles qui finissaient de baver la jouissance contre l’oreiller, brusquement Angélus laissa exploser sa graine morte.
Et plus il gémissait pour le ventre trop tendre qui voulait encore le gardait prisonnier, plus il éprouvait subitement le besoin, l’envie, de semer aussi dans la bouche presque trop petite.
Sur la dernière goutte de sa puissance c’était devenu une urgence, une idée fixe.
Et chance pour elle, la jeune fille le voulait encore.
Il aurait détesté devoir la forcer. Le vampire n’avait jamais forcé une femme pour la bonne raison que les femmes l’avaient toujours un peu trop aimé.

A genoux dans son dos, il ramena à lui le corps qui pesait une plume.

Il goûta la chamade que lui jouait la jugulaire qui portait encore les traces de sa morsure, la seconde d’après il posait ses fesses musclées sur ses talons pour permettre à la jeune fille de pleurnichait à hauteur d’une de ses épaules.
Dès lors face à face, une main dans les cheveux humides de la nuque délicate, il guida la tête blonde vers son torse, le plat de son ventre, et encore plus bas.
A la surprise d’Angélus, la bouche qui venait de courir fiévreusement son corps en pleurnichant son désir venait de se stopper.
Les mains arrêtées sur ses hanches étroites de vampire, la jeune fille haletante, sanglotante, semblait juste attendre le mode d’emploi.
Le vampire compris qu’elle allait vivre une première.
Il lâcha sa nuque pour caresser son échine jusqu’au bas des fesses qu’elle offrait.
Angélus apprécia la cambrure des reins puis passa le bout de son sexe sur les lèvres trop pulpeuses.
La seconde d’après, il lui entrouvrait la bouche pour la pénétrer.
Une main contre son menton, l’autre contre sa nuque, il la guida pour le plaisir de son sexe dressé.

Buffy sembla pleurnicher devant la pratique mais le vampire entraîna d’office sa tête blonde à faire encore grandir son sexe.
Et plus il grandissait plus Angélus se souvenait de l’étroitesse de la bouche que ses doigts avait jugée juste.
Avant que son sexe ne plonge plus profondément, Angélus se pencha un peu pour passer une main sur les fesses de Buffy.
Il savait que malgré son esprit nébuleux, la jeune fille marquerait forcément un recul pour le sexe qui allait devenir trop puissant.
Alors pour la noyer dans le plaisir amoureux, il glissa ses doigts jusqu’au petit anneau froissé.
Il le chatouilla, puis se mit à doucement le frotter.

Pour les hanches qui bougeaient en offrant des fesses amoureuses, le vampire se dessina d’un demi sourire amusé.
Le corps devant lui aimait la sensation toute nouvelle.
Et il l’aimait tant et si bien que les fesses tentaient déjà d’épouser davantage les doigts. Malgré le sanglot de désir que Buffy étouffa contre son sexe qui désormais prenait tout la place, le vampire refusa cette pénétration là.
Sa main contre la nuque délicate venait juste d’imprimer ses doigts dans le cuir chevelu.

Il se répendait.

Et sur chacun de ses gémissements, Angélus gardait en conscience l’étroitesse de la bouche qui avalait ses jets froids et puissants.
La sensation était si grisante que le vampire en trembla.
Quand Buffy toujours gémissante lâcha le sexe, le vampire se pencha et embrassa rapidement comme pour un merci le rebondit des jeunes fesses où ses doigts magiques n’avaient pas cessé de jouer.
Il se redressa et ramena Buffy pour la verrouiller contre son torse.
Brusquement la jeune fille se mit à sangloter dans son cou en lui donnant des petits coups de point furieux dans le dos.
Soudainement elle se dessinait en crise de nerfs et le vampire savait bien que cette crise relevait juste le désir du plaisir inassouvi qu’il venait de faire naître entre ses reins.
– » Chut.  » Lui murmura t’il en posant une main sur ses fesses de fille.
A genoux face à face il l’écarta un peu pour plonger dans ses yeux.
– » Chut.  » Murmura t’il à nouveau.
Et plus il lissait son orifice vierge, plus la jeune fille se calmait.
Brusquement son regard émeraude se troubla de part trop.
A travers lui, à travers son bras qui écrasait la jeune fille contre son torse, Angélus voyait bien que Buffy tendait son âme et son corps pour descendre plus bas.
Plus bas vers ses doigts.
Vers cette pénétration toute nouvelle qu’elle désirait, qu’elle attendait.
Brusquement elle se déchira en sanglots de protestation contre le bras d’acier qui l’empêchait de bouger, mais déjà son regard palissait pour mieux la garder bouche ouverte.
Un des doigts d’Angélus passait enfin son anneau froissé.

En recevant le souffle chaud des halètements de la jeune fille, le vampire prenait un plaisir certain à mesurer son regard émeraude qui chavirait.
Alors pour le mesurer au plus juste, il glissa un second doigt pour accompagner le premier.
Il savait que c’était trop tôt, qu’il allait trop vite, que le premier doigts n’avait pas encore pris pleinement ses marques, et la grimace que la jeune fille dessina un court instant pour l’intrusion à peine plus soutenue lui prouva juste qu’il avait raison.
Pourtant déjà elle pinçait ses narines pour accompagner les tremblements de son corps en quête d’une plénitude qu’elle voulait totale et entière.
Contre toute attente, Angélus retira ses doigts.
Il n’écoutait pas les plaintes de Buffy, déjà il l’étendait sur le ventre.
– » Tu es tellement chaude bébé que je me demande comment Angel a pu résister pendant toutes ces années.  »
Le corps dégoulinant de désir elle pleurnichait ses piaffements impatients, il murmurait simplement.
– » Vois tu bébé…il faut savoir prendre son temps surtout quand c’est une première.  »
– » Pourquoi ?  » Laissa subitement passer dans la nuit une Buffy audible juste pour lui.
Il récupéra la petite main qu’elle venait de laisser mourir sur sont torse comme pour mieux protester.
– » C’est ce qui nous différencie des animaux…et puis je ne vais pas être assez idiot pour dégoûter de cette face cachée de l’amour une petite femelle aussi chaude que toi.  »
Il abandonna la petite main pour reprendre la caresse sur ses fesses, écarter légèrement les jambes de la jeune fille, frotter son petit anneau froissé qui se dilatait trop vite, glisser un doigts pour des va et viens qui faisaient pâlir sous son regard ténébreux le regard émeraude qui paraissait se délaver sur chaque avancée.

Quand un second doigt alla rejoindre le premier trop à l’aise avec son espace, Angélus entendit Buffy former dans sa gorge une plainte de refus et de plaisir mêlé. Il la vit alors fermer les yeux de bien-être pour mieux apprécier la justesse de l’instant.

Le vampire savait que la démangeaison qui montait d’autorité entre les reins de la jeune fille était entrain de la rendre folle de désir. Et rien avoir avec les murs envoûtants du château cette fois. La magie c’était Lui.
Les gémissements de la jeune fille qui venaient de changer, chaque gémissement de la jeune fille qui vivait pleinement l’instant présent l’agressait pour cette vérité là. La magie c’était Lui.
Brusquement il s’agenouilla devant elle pour poser ses lèvres décidées dans le creux de ses reins. Très vite il passa sous son ventre pour aller boire ses jus qui interpellaient son odorat exceptionnel depuis trop longtemps maintenant.

Complètement dépassée, Buffy se mit à sanglotait pour cette bouche froide qui la buvait trop chaudement, pour ses doigts trop souples qui se promenaient au plus juste à travers les chemins cachés de son corps.
Elle se mit brusquement à se frotter comme une hystérique contre la bouche du vampire.
Personne ne lui avait jamais fait ressentir l’amour de cette façon là.
Tous ses sens s’en trouvaient si parfaitement aiguisés, qu’elle se mit à pleurer en prenant appui sur ses mains.
Bien certaine que ses genoux allaient se dérober, elle voulait pourtant donner plus d’élan à son corps tendu vers la jouissance.
Et la jouissance commençait à l’envahir de façon si insupportablement irrésistible que ses larmes n’en finissaient plus de passer la barrière de ses cils.

La bouche du vampire la lâcha, elle se brisa d’un sanglot enfantin pour mieux supplier.
– » Continu ! « 
– » Chut.  » Murmura le vampire en embrassant le rebondit de ses fesses de nouveau face à lui.

Soudainement il s’interrogea en évoquant Dracula.
Il ne serait pas de trop sur ce coup là ?

La jeune fille démontrait un appétit si débordant qu’un partenaire de plus y tiendrait largement une place de choix pour mieux la faire crier.

Les yeux sur ses doigts qui poussaient si aisément entre les fesses, Angélus savait sans se tromper que Dracula se ferait un plaisir pour l’invité de marque qu’il était.

Angélus savait sans se tromper que pour le servir Dracula ferait encore monter l’excitation en initiant le passage tout neuf de la jeune fille.
En une fraction de seconde, il vit son sexe se faire boire sur cette excitation là.
Sur cette excitation trop démesurée pour que l’étreinte soit autrement que grisante, dangereuse et brutale.
En urgence ses sens de vampire clignotèrent pour cette étreinte multiple où son sexe trouverait sa place dans la bouche de la jeune fille.

Brusquement il déglutit en imaginant le comte labourer les reins délicats de Buffy.

Non, décidément non.
Le regard qu’il venait de dédier à la nuit était juste celui du prédateur.
Prédateur qui déchirerait quiconque se dessinant dans l’espace qu’il venait de marquer autour de sa proie trop humaine.

Quand son autre main présenta ses doigts pour rouler le bourgeon dressé entre les petites lèvres qui bavaient tout leur jus, la jeune fille hoqueta de plaisir en pleurnichant tout bas.
– » Pousse tes doigts plus fort…plus loin.  »
Angélus n’eut aucun doute sur les doigts de son choix.
Les deux doigts qui avaient passé son anneau froissé glissaient si aisément, si profondément qui leur étaient difficile de faire mieux.
Le vampire aurait pu en rajouter un troisième mais son sexe douloureux attendait déjà la place.
Il retira lentement ses doigts pour entendre Buffy protester.
– » Angel !  » Supplia t’elle.
Les deux mains de chaque coté de sa chevelure blonde, le vampire s’étendit presque sur elle pour aller poser sa tête brune sur le même oreiller que la jeune fille.
Il captura aussitôt le regard suppliant.
– » Je sais que tu sais qui je suis…alors ne m’appelle plus Angel.  »
Il semblait attendre une réponse, Buffy n’attendait que son sexe.
– » Oui.  » Pleurnicha t’elle juste.
Alors le vampire viola sa bouche pour installer définitivement sa présence.

Buffy savait que le regard démoniaque qui la perforait de part trop ne pouvait être celui d’Angel, il distillait en elle sa fougue sensuelle comme on distille un poison. Que le sexe qui venait de se mettre à pousser entres ses fesses qui l’attendaient depuis trop longtemps ne pouvait être celui d’Angel.
Même si tout c’était brouillé dans sa tête, elle avait vécu comme dans un mauvais rêve peut être, mais elle avait vécue quand même, chaque détail du retour d’Angélus.
Le mauvais rêve s’était brisé définitivement depuis plusieurs minutes déjà, mais ses sens en pleine déroute amoureuse avaient refusé le raisonnement au profit de la jouissance.
Elle s’était alors jetée sans remord pour le vampire sans âme qui présentait cependant le visage, le goût et le corps de l’amour.
Elle pénétrait dans un monde de sensations trop divines pour seulement regardait vers la porte qui lui ouvrait le passage. Désormais le désir courait partout en elle telle une coulée d’essence enflammée.

Elle tremblait, ses petites mains tremblaient en supportant son jeune corps qu’Angélus effleurait pourtant à peine.
Elle goûtait la langue froide qui léchait sa nuque inondée de sueur quand brusquement comme pour soutenir la sensation du plaisir irrésistible qu’il faisait grandir par les va et vient régulier de son sexe, elle secoua sa tête blonde en tout sens.
Elle balayer ainsi sans s’en rendre compte l’oreiller de toute sa chevelure.

Pour l’entendre crier plus fort, Angélus glissa deux de ses doigts à travers son triangle doré.
– » Plus vite !  » Supplia dès lors Buffy en fermant les yeux.
Elle gommait ainsi son oreiller que sa vision embuée lui renvoyait trouble tout à coup.

– » Plus vite !  » Supplia t’elle encore pour le vampire qui subitement marquait un flottement.
De part ses yeux fermés, Buffy venait de zapper l’éclair blanc qui venait de livrer Angel.

Etendu au plus près de Buffy, il ne fallut pas longtemps au vampire avec une âme pour reprendre ses esprits.
A travers Angélus il venait de vivre intensément chaque instant, chaque sentiment, au point que son sexe plus dresser que jamais le faisait souffrir trop affreusement pour ne pas qu’il envie Angélus.

Angélus qui le dévisageait en chevauchant Buffy passionnément.

A travers les gémissements de Buffy qui demandait encore du plus vite, les deux vampires se clouèrent d’un regard noir et identique.

Angel se rappela que la prochaine fois il demanderait des détails aux Kalderash sur la division du sort, Angélus qui ne pensait qu’à vivre l’instant retira ses deux doigts des flux de la jeune fille.
Elle se brisa net d’un sanglot frustré, Angélus murmura pour Angel.
– » Prends la place de mes doigts. « 
Aussitôt Buffy ouvrit les yeux pour voir Angel déglutir son envie si violente.
Pour les deux mains enfoncées dans le matelas près des siennes, pour le sexe qui la chevaucher que trop bien, Buffy lâcha un regard dilaté par-dessus son épaule.
Brusquement elle fut certaine qu’elle ne pouvait être ailleurs qu’en plein rêve érotique. Ca ne l’empêcha pas de pleurnicher toutes ses craintes.
– » Chut…n’est pas peur.  » Murmura Angel en caressant une des ses joues.
Déjà il était passé sous elle.
Il repoussa les cheveux qui lui mangeaient de part trop son petit visage.
Il savait bien qu’au-delà de ses craintes sourdes, elle pleurnichait aussi et surtout après une jouissance qu’elle voulait juste violente.
Angel ne pu résister à prendre dans sa bouche un des petits seins tendus qui le défiaient en pointant. Aussitôt une des mains de Buffy quitta le matelas pour prendre appui contre son torse, alors il lâcha le petit sein beaucoup trop frémissant pour ramenait aussi contre lui la deuxième main de Buffy.
Par ses coudes repliés, la jeune fille se retrouva allongée sur lui le corps moite de désir. Souple et palpitant il ne demandait qu’une seule chose : être possédé.
Angel glissa ses deux grandes mains dans sa chevelure pour juste verrouiller sa tête blonde.
Sur les coups de reins qu’Angélus donnait, il sentait que trop bien le corps de Buffy se frotter contre son sexe, brusquement il crut que le désir allait le rendre fou.
Son sexe était au bord de l’explosion, alors son regard noir vécu si intensément dans le regard émeraude qu’il ne cilla aucunement quand il murmura.
– » Pardon. « 
Il laissa son sexe douloureux glisser irrésistiblement dans les parois en soie qu’Angélus avait si bien su faire pleurer. Il s’entendit instantanément lâcher un gémissement qu’il ravala pour mieux se faire trembler.
Au dessus d’eux Angélus jouait si sensuellement entre les fesses de la jeune fille que le vampire avec une âme n’avait aucunement besoin de bouger.
Les va et vient de son sexe se faisaient tout seul.
Aussi les deux mains sur les joues de Buffy, Angel viola sa bouche pour boire l’étranglement de ses gémissements de fille éperdue.
Gémissements qu’elle lui offrait sans retenu.
Jamais elle avait désiré un homme comme elle le désirait lui.
Jamais dans n’importe quel futur, elle ne désirerait un homme comme elle désirait celui là. Une passion d’une intensité inconcevable les avait toujours lié corps et âme, et cette nuit, oh chance elle réalisait qu’elle le possedait en double exemplaire.
Alors elle donna l’impression de se noyer à la recherche d’un oxygène qu’elle appelait juste pour pouvoir aller se noyer plus loin.

Pour lui donner plus d’extase Angel laissait la bouche d’Angélus courir sur le dos de Buffy. Pour encore plus d’extase dans les halètements de la jeune fille, Angel laissa Angélus glisser une main pour aller malmener un des mamelons dressés.
Aussitôt Buffy lâcha la bouche d’Angel et se cambras pour réclamer plus de plaisir.
Pour soutenir ses pleurnichements saccadés qui déchiraient le silence de la chambre, Angel glissa une de ses mains jusqu’à son petit bourgeon de fille.
A l’instant où il le tordit Buffy se mit à râler.

Soudainement elle se brisait par vague en sanglotant pour le plaisir trop fort qu’elle aimait trop fort pour imaginer simplement le voir finir.
– » Encore…encore…  » Sanglota t’elle en franchissant les portes de la folie charnelle.
– » Oui…On va t’en donner encore.  » Murmura Angel en posant soudainement ses mains sur les hanches de Buffy.
Il mesurait ainsi les vas et vient, alors Angélus ralentit la pénétration pour juste faire durer l’étreinte.
Buffy qui ne savait plus ce qu’elle voulait protesta pour le ralentissement mais les deux vampires ne s’en préoccupèrent pas.
– » Elle a la chute de reins la plus incomparable qu’il nous a été donné de voir.  » Murmura Angélus en flattant doucement d’une de ses grandes mains la chute de reins en question.
– » La petite bouche la plus chaude et la plus étroite.  » Ajouta Angel en glissant son pouce à travers les lèvres pulpeuses.
– » Le musc le plus épais et le plus odorant jamais rencontré.  » Murmurèrent en même temps les deux vampires.
Angélus bascula lentement sur un coté, entraînant forcément Angel sur le sien.
Angélus posa sa bouche experte sur la nuque délicieusement moite du plaisir amoureux, Angel posa sa bouche experte sur le sein resté libre.

Prise entre les deux vampires dans tout les sens du terme Buffy se contenta de téter doucement comme l’enfant qu’elle était face à eux, le pouce qu’Angel gardait dans sa bouche.
Elle vivait une extase si exceptionnelle qu’elle crut un instant qu’ils allaient la dissoudre.
Les deux vampires lui jouaient une danse si lente et suave que Buffy avait l’impression qu’ils tournaient au ralenti eux qui pouvaient se montrer si rapide.
Sur chaque recul ils la quittaient presque pour l’instant d’après la pénétrer trop délicatement d’un bel ensemble parfait qui les emmenaient jusqu’au bout de leur sexe identique.
Alors elle se sentait remplie.
Remplie par leur assurance qui ne tremblait pas.
Elle se sentait habitée, habitée jusqu’à l’âme pour mieux se sentir possédée jusqu’au cœur.
Et Buffy savait bien que jamais personne ne pourrait la posséder comme ces deux là, comme ces deux là savaient le faire.
Ils l’emplissaient si parfaitement en l’écartelant juste ce qu’il faut pour mieux la perforer, que plus leur danse lisait doucement sa musique plus Buffy offrait le poids de sa tête blonde contre un bras d’un des vampires. Elle ne voulait pas savoir lequel, ils la dissolvaient tous les deux.

Brusquement elle se sentit ravagée par la sensation unique qu’ils faisaient naître.
Ils venaient de dérégler simplement leur cadence pour la pénétrer à tour de rôle, alors Buffy se mis à pleurer à haute voix pour eux deux.

– » Elle va jouir.  » Murmura Angélus en passant sa langue derrière l’oreille libérée de la jeune fille.
– » Je sais.  » Laissa passer Angel à peine audible tant il présentait une voix blanche de désir à force de la regardait se dissoudre à travers son regard émeraude qui se présentait juste mis clos.
Brusquement il viola impatiemment la petite bouche.
D’un seul son Buffy se mit à râler contre sa langue.
Prêt à faire explosait la semence de leur sexe si tendu pour ne pas être autrement que douloureux, les deux vampires laissèrent d’abord Buffy bavé tout son saoul dans la bouche d’Angel.
Mais soudainement au bout de son râle le plus long, contre toute attente, la jeune fille qui ne voulait pas voir finir l’étreinte inspira brusquement par le nez pour aller simplement pleurnicher plus loin son envie.
Angel lâcha sa bouche aussitôt.
Elle venait de jouir intensément, les deux vampires brusquement immobilisés en elle en étaient certains.
Son corps qui s’était déchiré en tremblements saccadés ne pouvait dire le contraire.
Les filets de bave qu’Angel goûtait encore dans sa bouche, les griffures qu’Angélus goûtait encore contre son cou qu’elle avait saisi si brutalement ne pouvaient dire le contraire.
Pourtant elle se dessinait toujours en pleurnichements suppliants.

– » Elle en veut encore.  » Déclara Angélus de son petit sourire en coin.
– » Elle nous veut encore…elle veut continuer la partie.  »
– » C’est un jeu qui me plait bien.  »
– » Tu crois que c’est les murs de ce château qui la mette dans cet état de surexcitation ?  »
– » Non. C’est nous…juste nous deux.  »
Comme pour capturer Buffy, Angélus renversa en arrière, vers lui, sa tête blonde gémissante.
Il passa alors ses doigts le long du fin cou qui se tendait, effleura la jugulaire, puis remonta vers le menton et écarta les lèvres gorgées de désir.
Il se mit à boire les gémissement suppliants que Buffy lâchait pour son sexe qu’il venait à peine de faire bouger par le simple fait de se redressait un peu.

Pour soutenir les gémissements suppliants, pour soutenir Angélus qui buvait la salive de Buffy, aussitôt Angel se mit lentement à bouger dans le ventre de la jeune fille.
Alors comme pour mieux le remercier de la faire haleter au plus juste dans sa seule bouche à lui, comme pour mieux le remercier de n’avoir aucun geste à faire appart rester connecté à cette place de choix qu’était la bouche de Buffy, Angélus saisi la nuque brune d’Angel pour plaquer sa bouche de vampire avec une âme contre la gorge déployée qu’il renversait toujours lui le vampire qui n’avait pas d’âme.
A travers la langue de Buffy qu’il chatouillait délicatement, Angélus sentit aussitôt Angel se mettre à lécher, mordiller, aspirer la gorge renversée.
D’un regard en biais Angélus accrocha la tête brune si proche de la sienne.
Alors il ne pu empêcher ses doigts de glisser dans les cheveux courts de la nuque identique à la sienne avant d’imprimer doucement le cuir chevelu et de rester là, à tenir la tête elle même.
Angélus avait ainsi la sensation qu’il remerciait Angel pour les halètements de Buffy qu’il faisait passer pour le seul plaisir de sa langue qui visitait à présent le petit palais renversé qui tremblait.
Et plus Angel la faisait râlait doucement en jouant savamment dans son ventre plus Angélus resserrait une étreinte pour trois.
Quand Angélus sentit les gencives de Buffy se noyer de salive, il bougea lentement ses doigts dans les cheveux d’Angel.
Les deux vampires relevèrent la tête et se dévisagèrent aussitôt par dessus la tête blonde toujours renversée.

Angélus déclara.
– » Elle est chaude comme une braise, on y va trop doucement avec elle. Il lui faut du plus fort. « 
Comme pour soutenir sa pensée, Angel pinça distraitement un des mamelons qui s’érigeait en quête de plaisir.
– » Je vais lui en donnait du plus fort !  » Lança t’il brusquement d’un regard en biais.
Il se retira de la chaleur de Buffy, Angélus l’imita en se retirant aussi.
Buffy sanglota face à leur désertion, mais déjà Angel lui faisait quitter le lit en l’agrippant par un bras.

Buffy contre lui, il balaya furieusement le dessus d’une commode.
– » Mets toi là dessus !  » Lança t’il à son jumeau sans âme.
Angélus s’exécuta d’un sourire en coin presque heureux de voir son double trop humain prendre aussi énergiquement les choses en mains.
A peine assis sur le meuble, il le vit lui coller Buffy entre les bras avant de le voir se saisir de leur jeans noir échoué sur le sol.

Quand Angel libéra la ceinture de ses passants, Angélus se marqua du même sourire en coin entendu qu’Angel lâchait déjà.
Angel écarta un peu Buffy d’Angélus pour mieux la faire plier en deux, aussitôt Angélus saisit les bras menus pour les enrouler autour de ses hanches étroites. Plus un geste de sa part n’était nécessaire, la jeune fille s’acharnait déjà sur son sexe.
Il posa cependant une main contre sa nuque blonde quand Angel répéta.
– » Je vais lui en donner du plus fort. « 
Angélus savait que le coup de ceinture lui ferait forcément marquer un recul. Il ne se trompa pas.
La jeune fille se marqua d’un soubresaut tandis que son cri déchirant restait bâillonnée par le sexe trop puissant.
Quand le second coup zébra ses fesses qui tremblaient déjà la douleur, comme une enfant Buffy se mit à pleurer à chaudes larmes.
– » Chut…  » L’apaisa Angélus en la gardant cependant verrouiller à son sexe.
Il savait que d’ici peu elle dépasserait la douleur pour simplement demander du plus fort.
Alors elle le boirait lui comme personne ne l’avait jamais bu.
Il avait refusé cette surexcitation trop humaine en compagnie de Dracula, il se réjouissait de la vivre en compagnie d’Angel.
Angel c’était lui et jamais personne ne se dessinerait aussi pervers que lui.
– » Je suis heureux que tu te souviennes que la douleur transcende la jouissance.  » Lâcha t’il.
– » La douleur transcende tout.  » Déclara Angel en faisant redoubler les coups.

Et plus Angel frappait, plus Buffy déversait ses larmes sur le bas ventre d’Angélus.

Sous la douleur elle finit par se laisser choir contre la commode mais déjà d’une main autoritaire passée contre son ventre, Angel la faisait remettre sur ses jambes.

Elle se mit à garder la pose pour mieux faire trembler ses jambes, Angel caressa doucement ses fesses écarlates pour juste juger la résistance de la peau.
La seconde d’après, il faisait siffler l’air pour la cingler vite et court.

Alors il l’entendit brusquement se mettre à pleurnicher pour des coups qui la fouiller trop chaudement pour qu’elle refuse désormais d’être fessée aussi violemment.
La chaleur qui s’était mise à posséder follement son sexe et son anneaux froissé la pousser même à offrir davantage ses fesses à la ceinture qui frappait pourtant si durement.
Pour mesurer son excitation, Angel se suspendit d’un petit sourire malsain, le temps de caresser les fesses couleur cerise qu’il frappait à plat pour ne pas les faire saigner, et déjà Buffy réclamer les coups en balbutiant contre le sexe d’Angélus.
– » Elle veut que tu la frappes plus fort.  » Lâcha ce dernier.
– » Non, tu crois ?  » Lâcha Angel ironique en s’exécutant.
Il s’exécutait pour le plaisir de voir Angélus trembler contre la petite bouche frénétique qui déshabillait son sexe pour mieux le chauffer.

Pour le plaisir de voir Buffy s’activer encore davantage, entre deux coup qu’il fit siffler plus que les autre, Angel essuya son sexe de fille qui s’égouttait de part trop.
Sur le geste Buffy se mit à faire sauter le sexe d’Angélus pour mieux le décapsuler.
Dès lors elle n’eut plus qu’une envie, le boire jusqu’à plus finir.

Elle était consciente du malaise de la situation présente mais pour les deux vampires qui s’occupaient d’elle de façon si efficace, elle ressentait pour eux deux un désir si violent tout à coup, si terriblement violant, qu’elle fut certaine que ce désir grandissait sur chaque seconde qui filait.

Pour la ceinture qui lui déchirait de nouvelles sensations, pour ses ongles qui s’enfonçaient férocement dans les hanches étroites, elle n’avait plus qu’une envie, avaler la graine morte du vampire face à elle.
Elle ne savait si dans l’instant elle buvait Angel ou Angélus. La voix était la même, le regard était le même, le corps était le même, le goût était le même.
Le goût explosait dans sa gorge, elle l’avalait follement.
Angel se mit à sourire pour les doigts d’Angélus qui imprimaient brusquement la tête blonde qui se déchaînait en va et vient hystérique.

Brusquement pour les bruits de sucions que la petite bouche lâchait en déglutissant si vite, Angel arrêta les coups et s’avança jusqu’à poser une de ses mains contre la nuque de Buffy.
Pour repousser les cheveux blonds, il s’aida de la ceinture repliée que tenait son autre main. Alors il resta ainsi à la regarder boire tandis que les deux mains d’Angélus s’étaient mises à trembler.

Angélus défia enfin le plafond pour lâcher son dernier gémissement, Angel se sentait déchiré par l’envie de se faire boire à son tour.

Angélus accrocha son regard trop brillant.
Alors sans même regarder Buffy, il écarta sa petite tête blonde qui n’avait plus rien à boire sur lui.
Aussitôt il quitta la commode en y laissant baver une Buffy toujours gémissante.
– » Elle a encore soif.  » Murmura t’il simplement en dérobant la ceinture des doigts d’Angel.
Pour son sexe qui pleurait déjà, Angel pris la place d’Angélus sur la commode et dans la bouche de Buffy.
Aussitôt dans sa chaleur il étouffa un gémissement.
La seconde d’après, il s’entendait gémir doucement pour la petite bouche délicieusement frénétique qui le tétait en faisant sauter presque trop vite son sexe.
Il ferma les yeux pour mieux s’entendre se plaindre, puis les rouvrit aussitôt pour ne pas perdre une miette de l’instant.
Les yeux posés sur la nuque blonde il se mit à trembler, alors Angélus s’activa deux fois plus pour le voir trembler plus fort et plus vite dans la bouche qui se faisait de plus en plus démoniaque sur chaque coup de ceinture qui tombait.

Angel se mit à gémir à haute voix tout son saoul.

Angélus se mit à sourire en fixant la tête blonde qui se faisait agripper à pleines mains pour vivre plus de tempo.

Subitement Angélus se mit à caresser amoureusement les fesses couleurs cerise pour juste accompagner le mouvement qui soulignait si bien la graine morte qu’Angel faisait exploser pour mieux inonder la bouche d’une Buffy complètement débridée.
Et tandis qu’Angel défiait le plafond pour lâcher son dernier râle, Angélus lâchait la ceinture pour pénétrer l’anneau froissé qui s’était mis à l’appeler brusquement.

– » C’est à croire qu’elle n’en aura jamais assez.  » Finit par murmurer simplement Angélus sur la course de ses lents va et vient qu’il menait suavement pour mieux vivre la pénétration.
– » C’est parce qu’elle reçoit la baise de sa vie.  » Rajouta Angel pour la petite tête qui s’était mise désormais à pleurnicher son besoin dans le creux de son ventre.
Il remonta son petit menton vers lui, essuya sa graine froide qui bavait encore son trop plein contre une des joues de Buffy, puis se mit à lire son regard.
En livrant la juste mesure de son désir, il palissait un peu plus à chaque pénétration lente qu’Angélus lui assénait.
Angel s’en détacha pour lever son regard sur Angélus qui constatait simplement.
– » Si j’augmente la cadence, elle va jouir. Les coups ont tant et si bien excité de plusieurs crans son désir.  »
– » Oui…Elle se brise…Mais je sais qu’elle veut qu’on la pénètre en même temps…Qu’on la pénètre dur et fort.  » Murmura Angel pour la petite tête qu’Angélus envoyait rouler dans le creux de son ventre.
Angel n’avait pas besoin de regarder Angélus cogner à peine les petites fesses trop rouges pour savoir que la jeune fille décollait sur chaque avancée.
Il savait que trop petite pour leur corps de vampire elle se laissait simplement porter par le sexe puissant pour mieux laisser sa tête blonde se vautrer contre son ventre à lui.
D’un regard presque distrait, Angel vit Angélus se penchait un peu afin de saisir une longue bougie toute neuve que supportait un bougeoir sur pieds tout proche.
La seconde d’après, Angel observait Angélus glisser le bout rond de l’objet entre les cuisses de la jeune fille.
Pour le musc débordant de son triangle doré qui avalait en tremblant d’envie une partie de la bougie, pour la bougie qui se vautrait si bien dans ses flux qui pleuraient, Buffy déchira un sanglot de plaisir contre le ventre d’Angel.
– » C’est ce qu’elle veut…qu’on la prenne à nouveau en même temps.  » Murmura Angel en caressant la tête blonde.
Il releva vers lui la petite bouche qui laissait passer tant d’extase.
– » C’est ça que tu veux ?…Dis le moi si c’est ce que tu veux ?  » Demanda Angel pour le seul plaisir d’entendre la jeune fille supplier.
– » Oui…oui…prenez moi…ensemble…ensemble… » A peine audible, elle répétait inlassablement sur chaque avancée d’Angélus.
Les deux vampires se dévisagèrent du même petit sourire.
Angélus retira doucement la bougie qui bavait, se retira lui-même, la seconde d’après Angel enroulait Buffy autour de sa taille pour juste la ramener vers le lit.

Elle étouffait ses râles dans son cou, il la jetait sur le lit.

La logique aurait voulu qu’il la prenne violemment pour faire taire les pleurnichements égarés qu’elle lâchait à la recherche de la jouissance, mais le triangle doré qui s’égouttait face à lui dans ce corps qui ondulait, l’attira sans appel.
Pour ses cuisses qui se faisaient écarter pour d’aussi précieuses caresses, Buffy sanglota en saisissant la chevelure brune qui chatouillait son ventre. Mais déjà des mains d’une douce autorité la faisaient lâcher prise.
Elle accrocha au dessus d’elle le regard luisant d’Angélus qui s’était mis à sucer ses petits doigts pour soutenir le scénario qu’Angel venait de changer.

Un instant Angélus se demanda si son frère avec une âme n’avait pas dans l’idée de tuer la jeune fille en faisant céder son cœur par des jeux amoureux trop intenses
Il lâcha les petits doigts pour juste murmurer dans le regard embué.
– » Laisses toi faire…et tiens toi bien en place. « 
Buffy le vit écarter ses petites mains jusqu’à mettre ses bras en croix qu’il garda contre le matelas pour mieux verrouiller ses poignets.
La seconde d’après il se mit à jouer avec ses lèvres pulpeuses qui rendaient tout le plaisir qu’Angel faisait naître plus bas.
Buffy s’enfonçait comme une hystérique dans le baiser d’Angélus qui la rendait folle, et tout le plaisir était pour la langue qui jouait pourtant simplement.

Quand les doigts trop savants d’Angel la pénétrèrent, elle serra ses jambes contre sa tête pour accentuer la caresse de la langue contre son sexe de fille. D’un même ensemble elle venait de mordre les lèvres d’Angélus.
Les deux vampires levèrent la tête en même temps.
Angélus sortait déjà du lit tandis qu’Angel lançait.
– » Fais moi la tenir en place ! « 
Et tandis qu’Angélus dérobait au lit les cordons de ses rideaux, Angel grimpait sur le corps de Buffy pour aller la goûter plus haut.
Angélus saisissait un des poignets de Buffy pour l’attacher fermement vers une des colonnes du lit, la jeune fille brusquement apeurée pleurnichait son refus.
Elle venait de noyer son regard émeraude.
– » Chut…  » Murmura Angel en gardant son petit menton verrouillé dans le creux d’une de ses grandes mains.
Quand elle sentit son deuxième poignet se faire saisir, paniquée elle ne pu s’empêcher de sangloter.
– » J’ai peur. « 
Brusquement elle redoutait l’étreinte.
Angel lécha les larmes de ses joues.
– » N’aies pas peur.  » Murmura t’il en verrouillant le regard émeraude effrayé tandis qu’Angélus s’occupait déjà des fines chevilles de la jeune fille.
– » On va te donner un plaisir si intense qu’il va dépasser tes espérances…mais pour ça il ne faut pas que tu bouges. « 
Se sentant écartelée pour les colonnes du lit ou pour le bon vouloir des vampires, Buffy laissa passé un croassement craintif qui releva ses craintes sourdes en faisant rouler ses larmes jusqu’à ses lèvres gonflées.

– » Tu veux jouir…On va te faire intensément jouir.  » Rajouta Angel en glissant sur le coté pour laisser place à Angélus qui venait de s’asseoir à demi contre la taille fine de Buffy.

Le vampire sans âme jeta un coup d’œil à celui avec une âme qui s’était mis en devoir de resserrer plus haut et plus fermement les liens autour des colonnes du lit.
Dès lors la jeune fille n’effleura plus même le matelas. Seule sa tête renversée en arrière l’épousait encore.
Pour soutenir les larmes d’une Buffy qui sanglotait doucement, Angélus se pencha un peu pour écartait les cheveux blonds de son front.
– » Chut…  » Murmura t’il attentionné.
Malgré les craintes apparentes qu’elle dessinait, il humait que trop bien le désir brûlant de la jeune fille qui dévastait la chambre.
Angélus passa ses doigts sur les lèvres douces, comme pour lui donner raison Buffy releva la tête pour les avaler mais Angélus recula sa main hors de portée de la bouche qui resta entrouverte.
Pour les cordons qui se tendaient sur l’effort de la jeune fille, il eut un regard satisfait qu’il projeta sur Angel qui avait finir par s’assoire de l’autre coté de la taille fine.
– » Elle a toujours eu la fâcheuse manie de vouloir conduire elle-même les choses.  » Murmura simplement Angel d’un sourire en coin.
Angélus lui rendit son sourire le temps de rajouter.
– » Désormais elle est à sa place. « 
Angel posa une main contre le cou délicat pour forcer Buffy à renverser sa tête au maximum contre le matelas.
– » Elle est en place.  » Déclara t’il en lâchant le cou.
Alors Buffy baissa son regard pour faire circuler ses yeux d’un vampire à l’autre.
Elle ne savait pas lequel des deux était qui, et de toutes façon ça n’avait aucune importance.
Elle avait besoin des deux pour vivre jusqu’au bout cette nuit de folie.
Les deux vampires avaient raison, elle avait besoin des deux pour vivre une jouissance qu’elle voulait intense.
Son corps avait besoin des deux, son corps les aimait tous les deux ensembles, ses sens les aimaient tous les deux ensembles, alors son cœur se mit à les aimer tous les deux ensembles, et déjà il se penchaient ensemble pour le partage de ses deux seins qui se mirent à trembler dans leur bouche identique pour mieux faire pleurnicher sa bouche de fille.

Les yeux rivés sur le mur derrière elle, Buffy sentit deux mains se mettre à glisser un de leur doigts dans sa petite bouche.
Au-delà du raisonnement elle ne pu s’empêcher de chercher à téter ou à mordre mais les longs doigts qui s’étaient mis à jouer avec ses gencives et sa langue ne lui laissèrent aucunement le choix des opérations.
Alors elle se laissa dissoudre sous les doigts experts qui visitaient trop sensuellement sa douce caverne.

Et c’était mieux ainsi, mieux pour ressentir les deux bouches froides qui l’allaitaient fraîchement comme pour apaiser la brûlure de ses seins gorgés de désir.

Buffy s’entendait râler contre les doigts qui avait pris sa bouche pour terrain de jeux, et plus elle râlait, plus elle ressentait une main lisser ses reins.

Elle se souvenait que ses liens hauts perchés ne lui permettaient plus d’épouser le matelas quand brusquement une main de plus fit frissonner son ventre en visitant son petit nombril.
Quand les deux mains jumelles arrivèrent par des directions opposées dans la chaleur de ses cuisses toutes mouillées, entre ses liens Buffy marqua un sursaut pour relever son musc qui devait forcement déjà faire une auréole sur le drap.
Pour juste se dévisager, les deux vampires lâchèrent le bout des seins qu’ils venaient de faire douloureusement durcir.
Sans un mot entre eux, ils libérèrent la petite bouche de leurs doigts, Angélus alla s’agenouiller aux pieds du lit face au triangle doré qui ruisselait, Angel passa sous les fesses de Buffy.
Aussitôt il poussa sa langue à travers l’anneau froissé tandis qu’Angélus se mettait au devoir de grignoter le petit bourgeon dressé.
Dès lors Buffy fit trembler ses liens trop serrés en se mettant à râler plus fort. Elle savait désormais que la fin de la nuit la trouverait aliénée.

Soudainement Angélus lécha à pleine langue le sexe dégoulinant qui lâchait son musc comme on ouvre un petit robinet.
– » Elle en a plein le corps.  » Déclara t’il en s’écartant un peu.
Angel stoppa sa manœuvre et se décala un peu pour l’accrocher du regard. Comme pour soutenir ses mots il plongea deux de ses doigts dans les parois en soie qui lui lâchèrent aussitôt un petit jet.
Il aspira ses deux doigts dégoulinants avant de les replonger aussitôt par pur plaisir.
Le geste avait été inutile pour le goût, il buvait depuis le départ le trop plein des jus qui coulait entre les fesses de la jeune fille.
Ses doigts clapotaient si facilement entre les parois détrempées qui s’étaient mises à lâcher des petits jets qu’il en glissa un troisième.
– » Elle en a plein le corps.  » Répéta Angel d’un regard par en dessous.
– » Tu vois la même chose que moi ?  » Demanda Angélus pour une réponse qu’il connaissait déjà, que leurs sens avaient relevé depuis plusieurs minutes.
– » Oui…Elle vient d’atteindre son point G…C’est pour ça qu’elle se mouille autant.  »
– » Elle va finir par mouiller son lit.  »
– » Je sais.  »
Les deux vampires se gratifièrent d’un petit sourire sans tenir compte des soubresauts de Buffy qui criait son plaisir en suppliant l’espace.
– » Pre…Prenez moi !  » Hurla t’elle soudainement en frottant sa tête follement contre le matelas.
– » C’est encore trop tôt bébé.  » Déclara Angélus en posant sa bouche dans la saveur de sa liqueur incomparable.
– » Beaucoup trop tôt.  » Rajouta Angel en reprenant sa place.
Quand il sentit Angélus prêt à glisser lui aussi ses doits entre les parois détrempées, il retira un doigt pour lui laisser de la place.

Les quatre doigts qui allaient, se baignaient si aisément que les poignets respectifs des vampires s’inondaient allègrement.
– » Elle va jouir.  » Murmura Angel en retirant pour un instant sa langue de l’anneau dilaté.
La jeune fille se plaignait de façon si rapprochait pour les vampires qui s’amusaient à la garder aux portes de l’orgasme, que face à l’insupportable elle se brisa en sanglots.
– » Oui.  » Laissa passer Angélus avant de se mettre à aspirer furieusement son bourgeon dressé qu’il avait fait grandir.
Alors pour les quatre doigts qui la visitaient trop vite au point de la liquéfier, au propre comme au figuré, pour les deux bouches trop savantes qui poussaient encore plus loin la jouissance, brusquement Buffy se tordit violement dans ses liens.
Elle râlait.
Elle râlait son orgasme.

Elle râlait des orgasmes qui s’enchaînaient sur des soubresauts qui violaient ses organes internes en irradiant tout son corps.
Brusquement elle leva son bassin à l’extrême pour dessinait l’arc parfait qu’il fallait forcément pour aider son corps à expulser son râle le plus violent.
Le râle défia l’espace avant de retomber lentement pour enfin se taire.
Buffy resta dans sa position arquée le temps de faire rouler sur ses lèvres un sanglot enfantin qui relevait juste le trop fort qu’elle venait de vivre, puis telle une poupée désarticulée se laissa retomber dans ses liens.
Alors son regard fiévreux presque hagard découvrir les deux vampires qui venaient de s’assoire de chaque coté de sa taille fine.
Son corps était en nage, on aurait pu croire qu’elle avait de la fièvre.
Angel caressa son front en repoussant les petites mèches de cheveux détrempés. La seconde d’après il posait son index replier contre une des tempes de la jeune fille.
– » C’est l’avantage de garder la tête renversée.  » Déclara t’il en essuyant les larmes qui n’avaient pu gagner les joues.

Les deux vampires contemplaient une Buffy qui retrouvait une respiration régulière mais déjà Angélus penchait son regard pour observait la jeune poitrine qui venait de faire pointer le bout de ses seins.
Il laissa une de ses grandes mains y glisser avant d’aller envelopper un sein.
– » Je ne veux plus…Je ne veux plus de plaisir.  » Supplia Buffy juste audible pour le regard face à elle et qui était forcement celui d’Angel.
Angel n’avait pas besoin de regarder Angélus pour savoir qu’en réponse aux mots de la jeune fille il se dessinait d’un petit sourire amusé. Dans l’instant il affichait juste le même.
– » Oh mon amour ! Je suis sûr que tu veux du plus fort, que tu nous veux tous les deux ensemble. Alors ne joue pas à la ravissante idiote.  »
Les propos étaient presque ironique.
Pour les soutenir, Angélus glissa deux de ses doigts à travers le sexe de Buffy qui lâcha aussitôt un petit jet de son musc épais. Buffy se mordit instantanément la lèvre inférieure pour empêcher un gémissement de passer.
La seconde d’après pour des doigts qui désormais l’effleuraient pourtant à peine, elle roulait son crâne contre le matelas en d’étouffant un désir qui allait la tuer elle en était sûre à présent.
Quand elle sentit les doigts du vampire le plus proche qui étaient ceux d’Angel se poser sur sa bouche, Buffy arrêta de faire voyager sa tête et baissa son regard vers lui.
Il venait de l’immobiliser pour le plaisir de la sentir râler contre ses doigts.
Elle râlait.
Elle s’entendait déjà râler doucement aussi sûrement que un et un font deux, ou aussi sûrement que les doigts posés sur son sexe s’amusaient à jouer.
– » Comment…Comment c’est possible…Je viens…Je viens…Je viens juste de le faire.  »
– » Quoi, qu’est ce que tu viens de faire ?  » Murmura Angel en se grisant des râles qui empêchaient presque la jeune fille de parler.
– » Jouir…jouir comme jamais.  »
– » Allons mon amour, il faut autre chose que deux bouches, même douées comme les nôtres pour assécher un point G…surtout comme le tien.  »
Au regard qu’elle lui dédia à travers un râle plus long qu’Angélus venait de lui tirer, Angel compris qu’elle n’avait pas compris le sens de ses mots. Il ne s’en étonna nullement. Il savait qu’elle avait toujours été naïve pour tout ce qui touchait au sexe. Un instant il évoqua Spike qui n’avait pas du vraiment faire grand-chose avec elle.
Il la contempla grogner sa frustration pour les doigts d’Angélus qui avait arrêtés leur manœuvre.
L’instant d’après il passait rapidement sous elle pour déflorer son anneau froissé qui n’avait plus besoin d’être défloré. Complètement dilaté, il se laissa doucement prendre sans résistance. Angel reçut aussitôt par la bouche posée près de son oreille le long râle du plaisir amoureux qui roulait dans la gorge que la jeune fille tendait en arrière.
Le râle roula sur toute la traversée de l’avancée que le vampire prit plaisir à faire durer aussi longtemps que possible.
La jeune fille reprit juste son souffle pour râler à nouveau aussi longuement.
Angel n’avait pas besoin de ce nouveau râle ni des deux mains d’Angélus qui venaient de se poser de chaque coté de son torse pour savoir que ce dernier pénétrait à son tour la jeune fille.
La pression qui lui faisait épouser progressivement plus dur les parois du passage étroit de Buffy était tout ce qui lui fallait pour vivre et ressentir intensément l’avancé lente de la pénétration qu’Angélus prenait plaisir à faire durer pour ne pas perdre un pouce des parois chaude de Buffy.
Les deux vampires introduits jusqu’au bout de leur sexe identique s’immobilisèrent.
Alors Buffy se sentit inondé d’une immense plénitude.
Angel ramena un peu vers lui la tête blonde renversée au dessus de son épaule, Angélus glissa ses doigts sur la gorge tendue qui avait fini de râler la pénétration de son avancée.
Il passa ses doigts sur les lèvres entrouvertes qui haletaient comme à la recherche d’un air trop rarifié.
– » C’est là qu’elle se sent le mieux…juste prise entre nous deux.  » Constata simplement Angélus en caressant de nouveau la gorge moite.
– » Oui…C’est comme ça qu’elle se sent bien….Elle se sent pleine de nous…On emplit toutes les bulles de son corps. Toutes les bulles qui ont fait saigner son cœur dans le passé.  » Rajouta Angel.
Il lâcha le regard émeraude renversé qui semblait renversé pour un ailleurs, et dévisagea simplement Angélus.
– » Vas y et ne la ménage pas.  »
Comme pour donner de l’élan à l’étreinte, Angélus passa un bref instant le bout de ses doigts sur les lèvres entrouvertes de la jeune fille qui haletait toujours doucement.
Elle ne pleurnichait plus, elle ne sanglotait plus, elle ne râlait plus. Remplie, Buffy semblait avoir atteint la torpeur du bien être.
En attente, seuls ses halètements donnaient encore un peu de son à la chambre.
Mais ils se dessinaient si rapprochés qu’on aurait pu facilement croire qu’un petit chien assoiffé occupait la chambre avec eux.
Sur le premier recul que les vampires amorcèrent, Buffy se mit à râler le manque.
Alors Angel ramena davantage la tête blonde pour prendre la bouche de la jeune fille.
Il lui donnait le baiser le plus passionné et le plus amoureux qu’elle n’avait jamais reçu de toute son existence et Buffy qui en perdait le souffle s’enroulait si bien à sa langue qu’elle étouffait forcément ses râles pour juste le suivre.

Mais subitement les vampires menèrent une cadence si intense en avançant en même temps que Buffy finit par lâcher la bouche d’Angel pour dédier à l’espace les cris du plaisir amoureux qui la déchirait.
Angélus se pencha pour aller boire ses cris, le coup de reins qu’il marqua fit plonger Buffy dans un orgasme délirant qui lui brouilla juste la vue.
Pour l’empêcher de se noyer Angélus aspira alors dans sa petite bouche qu’elle ouvrait presque trop grand, les filets de bave qui noyaient son petit palais renversé. Elle remboursait la sauvegarde en noyant les deux sexes de ses jus abondants.
Angélus lâcha la bouche pour voir les yeux émeraude rouler vers l’invisible.

– » C’est fini…c’est fini…  » Abandonna pour nulle part une Buffy à peine audible qui sentait son corps désormais sevré.
Alors malgré le vide affreux qu’ils allaient lui laisser, elle se sentit presque soulagée pour mieux se briser d’émotion quand ils se retirèrent de son corps sans l’avoir inondée.
Une seconde plus loin, ils sortaient du lit pour aller simplement changer avec la place de l’autre.
Angel se mit à boire les petits jets qu’il déclanchait avec sa langue trop doué, Angélus installé sous Buffy ramenait sa tête blonde vers lui pour boire sur sa bouche des non qui était des oui.
– » Tu es faites pour l’amour et pour le plaisir…dis moi que tu veux nous voir arrêter bébé ? « 
– » Non… » Pleurnicha Buffy pour la langue qui passait soudainement dans son cou.
– » Jusqu’à quand je vais avoir envi…envi de jouir.  » Sanglota t’elle brusquement pour les dents qui venaient de lui donner un trop grand plaisir en mordillant sa bouche de fille.
Angélus captura son regard pour lui murmurer.
– » Tu vas jouir jusqu’à ce que ta sève soit tarie. « 
Sur ses mots il poussait à travers son anneau dilaté, Buffy ronflait son plaisir en lui offrant un regard qui délavait la reconnaissance du plaisir avant de rouler vers l’invisible. Alors pour voir la tête blonde renversée ronfler plus long, Angel la pénétra au plus juste en la frottant par accouds.

En place jusqu’au bout de leur sexe, les deux vampires se mirent à pomper de façon si frénétique en déréglant leur cadence que Buffy se mis à crier trop fort pour chacun d’eux.
Soudain sa réalité bascula pour mieux se troubler.

Sous les minutes qui se mirent à défiler, Buffy savait juste une chose, qu’elle déversait tantôt dans la bouche de l’un tantôt dans la bouche de l’autre toute la bave des orgasmes à répétition qu’ils lui faisaient vivre.

Elle ne savait pas combien de fois ils avaient échangé leur place pour mieux lui faire déverser tous ses jus, ni combien de fois elle avait bavé son plaisir.
Dans l’instant elle ne voyait qu’une seule chose, à travers la chambre qui s’était mise à danser depuis longtemps déjà, ils la détachaient.

Elle allait enfin pouvoir les tenir, elle voulait les tenir tous les deux.

Elle laissa aussitôt tomber lourdement ses jambes sur le froid du drap, réalisa qu’il était détrempé par sa liqueur intime. Elle remua un peu ses jambes et devant l’étendu des dégâts sur le drap, Buffy s’affola en imaginant qu’elle avait peut-être déversé sans s’en rendre compte un autre liquide tout aussi transparent. Mais déjà elle se retrouvait à plat ventre contre un des vampires.
En tremblant elle passa ses petites mains sur son torse, sur ses larges épaules, sur ses joues creusées.
Sous les yeux brillants du vampire qui la regardait, elle ne pu s’empêcher de poser une bouche amoureuse contre le torse qu’elle désirait.
– » Je t’aime.  » Murmura t’elle en le goûtant juste.
Et tandis que pour mieux les écarter il ramenait ses genoux de fille contre ses hanches étroites de vampire, elle le sentit la pénétrer.
Aussitôt elle s’assit sur lui pour mieux se faire empaler sur son sexe.
Elle gémissait de plaisir en goûtant le sexe qui se faisait brûlant tandis que le vampire derrière elle se calait à genoux dans son dos pour mieux la verrouiller contre son torse puissant.
Il écartait les cheveux de sa nuque toute mouillée, posait ses lèvres dessus, mais déjà gémissante Buffy tournait à demi la tête vers lui pour le prendre par le cou.
Ils se mirent à se caresser doucement avec leur langue tandis que Buffy se frottait lentement contre son torse pour mieux ressentir le sexe du vampire sous elle qui l’empalait si suavement en tenant juste ses hanches. Elle se mit à labourer à deux mains les cheveux du vampire qui faisait glisser sa langue contre son petit menton.
Il passa sa langue derrière sa petite oreille, Buffy réalisa qu’elle tremblait juste pour lui comme tout à l’heure elle avait tremblé pour celui qui la pénétrait si bien dans l’instant. Sur ses tremblement elle pleurnicha trop sincère.
– » Je t’aime. « 
– » Chut…On va t’aimer encore. « 
– » Oui.  » Pleurnicha t’elle.
Il glissa sa langue un court instant avec délectation contre celle de la jeune fille puis garda la lèvre inférieur si pulpeuse entre ses canines.
Canines qui auraient pu devenir crocs l’espace d’un battement de cils pour mieux la déchirer. Il aspira doucement la lèvre pour goûter davantage les frissons de la jeune fille. La seconde suivante il repoussait doucement la nuque blonde qui dégoulinait pour offrir les lèvres de la jeune fille au cou de son frère jumeau.
Le vampire reçut l’offrande en posant aussitôt ses mains sur le dos de la jeune fille.
Ainsi il la tenait au plus près de son torse.
Buffy sentit le vampire derrière elle étendre ses jambes de fille sur celles de son jumaux, puis une main froide se poser sur ses fesses comme pour vérifier qu’elle se faisait toujours bien pénétrer.
La main lui écarta à peine les cuisses puis satisfaite des court va et vient qui ne quittaient pas la jeune fille, elle se mit à caresser chaque pouce de son corps.
Très vite Buffy se sentit devenir chiffon.
Chiffon pour les deux mains et la bouche qui faisaient courir sur son corps d’aussi délicieuses caresses.
Plongée dans une torpeur sans pareille, elle soupira son bien être dans le cou de celui qui la pénétrait doucement. Alors il ramena son petit visage vers lui pour juste rester suspendu dans le regard émeraude qui vivait la douceur de l’instant.

– » C’est bon.  » Finit par murmurer Buffy dans ses yeux.
– » Oui.  » Murmura le vampire.
Il la renversa dans le creux de ses bras pour capturer de plus près son regard fiévreux.
Un instant après il retirait son sexe dressé des entrailles de la jeune fille pour juste le poser contre son ventre palpitant.
Alors il s’écarta un peu pour laisser plus d’espace à son jumeau.
Toujours renversée dans un des bras du vampire qui venait de la pénétrer si sensuellement, Buffy renversa un peu la tête pour passer un bras autour du cou de celui qui venait de la caresser si sensuellement. Elle agrippa les cheveux de sa nuque pour entrer dans sa bouche.
Elle sentit l’autre boire sa poitrine mais pas longtemps car déjà elle le voulait lui aussi dans sa bouche. Elle agrippa alors les cheveux de sa nuque pour le ramener.
Sur le fil de la bouche de l’un, elle prit sensuellement la bouche de l’autre.
Et tandis qu’elle sentait leurs mains se poser simplement sur son corps, elle ne pouvait s’empêcher de passer doucement d’une bouche à l’autre pour mesurer des baisers qu’elle n’avait jamais goûté aussi savoureux.
Sans intervenir davantage, les deux vampires la laissaient se griser.
Pendant de longues minutes, ils la laissèrent mêlanger leur sucs dans le silence de la chambre jusqu’à l’instant où Buffy laissa passer un petit gémissement pour la lèvre qu’elle s’était mise soudain à mordiller.
Alors le vampire qui venait de se faire mordre finit par l’allonger sur lui et à la pénétrer doucement.
Aussitôt elle sentit l’autre ramener ses genoux tout près des hanches de celui qui la chevauchait déjà. La seconde d’après, il la faisait asseoir pour qu’elle empale d’elle-même son anneau froissé sur ses doigts.
Les mains à plat sur le torse couché sous elle, elle écarta ses genoux au maximum, alors elle se mit à s’empaler plus vite pour plus de sensation.

Elle haletait, elle haletait trop forts. Des doigts s’étaient mis à pincer le bout de ses seins dressés, aussitôt elle posa ses coudes replier sur le torse du vampire et se cambra du plus qu’elle pu en criant son plaisir pour le sexe et les doigts qui la faisait chanter au plus juste.
Elle sentit les doigts déserter mais déjà le sexe du vampire dans son dos la prenait.
Il la prenait si lentement, trop lentement, sûrement pour le simple plaisir d’offrir un râle prolongé dans le cou de son frère.
Chacun une main contre sa nuque blonde, les deux vampires croisèrent un instant le même regard complice.
Dès lors Buffy se fit soudoyer si brutalement qu’elle perdit à nouveau le sens des réalités.
Elle ne savait plus si ils l’emplissaient d’un bel ensemble ou simultanément. Son corps en chiffon et pourtant bien vivant se faisait non prendre suavement, ni de façon effrénée mais juste sauvagement. De façon souverainement brutale.
Elle su alors sans se tromper que sans les jouissances précédentes que les deux vampire lui avaient fait vivre, jamais elle ne serait arriver à cette jouissance animale qui explosait.
Brusquement surprise par le son que sa jouissance sévère lui faisait lâcher, elle réalisait qu’elle se déchirait sauvagement la gorge pour racler un bruit animal qu’elle s’entendait lâcher pour la première fois.
Et plus elle raclait court et rapproché contre le cou du vampire sous elle, plus elle sentait monter entre ses fesses ce plaisir animal qui la rattrapait pour simplement passer son anneau froissé et aller rejoindre son sexe de fille.
Quand le vampire sous elle la sortit de son cou pour accorcher son regard, Buffy se demanda juste si c’était en réponse à ses ongles qu’elle venait d’enfoncer sauvagement dans ses flans pour aider sa jouissance à passer. Elle ne pensa pas plus loin. Sous le regard trop fièvreux, elle se déchirait désormais d’un seul raclement de gorge qui se voulait long et mat et qui n’en finissait plus de passer comme pour soutenir la graine froide que les vampires faisaient enfin exploser pour inonder son corps de fille.
Sur leurs gémissements qui lui parvenaient nets et clairs Buffy recevait l’inondation avec un plaisir intense.
Les jets longs et froids finissaient d’éteindre le feu qui avait embrasé ses sens tout au long de la nuit pour mieux les aliéner.

Les vampires se retirèrent doucement, celui derrière elle se laissa tomber sur son coté, celui sous elle la glissa alors simplement entre eux.
Les deux vampires se penchèrent un instant pour se partager sa bouche en doux baiser innocents puis se laissèrent aller sur le dos pour juste défier le plafond.
Alors le plus naturellement du monde, Buffy abandonna sa tête blonde contre le torse de l’un en laissant mourir une main contre le torse de l’autre.
Elle sentit une main se poser innocemment sur une de ses cuisses tandis qu’une autre passait dans ses cheveux pour mieux cajoler sa nuque blonde.
Sans lâcher le torse de celui qui caressait sa nuque, elle enlaça davantage celui sur qui elle avait laissé mourir une de ses mains. Il caressait distraitement une de ses cuisses, elle lui offrit alors ses deux jambes en les passant par-dessus les siennes.
Brusquement elle avait peur d’en délaisser un au profit de l’autre, mais ainsi blottie au plus juste des deux elle inspira pleinement satisfaite contre le torse qui ne lui renvoyait aucun son.
Sans plus bouger Buffy plongea dans le regard de celui qui tenait ses jambes, il caressa sa joue doucement tandis que son frère jumaux se penchait pour embrasser le sommet de sa tête blonde. Il la remonta un peu plus sur son torse pour juste la nicher dans son cou, alors elle quitta l’autre des yeux mais sans le lâcher pour autant. Elle murmura un je t’aime qui se perdit contre le cou du vampire, la seconde d’après en frottant sa joue contre le corps froid qui lui tenait chaud, pleinement heureuse, pleinement satisfaite, pleinement amoureuse, Buffy ferma les yeux en les aimant tous les deux.
Aussitôt elle se laissa écraser sous un sommeil qui lui tombait dessus comme une véritable chape de plomb.……….A suivre bientôt la partie IV………