L’Echange – Partie I

Attention cette fanfic peut contenir des spoilers Angel saison 4 et 5

Attention Fanfiction classée N-18.

Ce torchon bleu et blanc à carreau n’en finissait plus de se faire plier, déplier, replier, lisser sur le plan de travail de cette cuisine ensoleillée.
Depuis cinq minutes la jeune fille le malmenait pour juste accompagner le fil de ses pensées.
Elle finit par l’enfermer dans un tiroir comme pour mieux enfermer ses idées.

La seconde d’après, elle se dirigea vers la salle vivante attenante pour simplement y tourner en rond.
En prise avec elle-même, elle hésitait sur la direction à prendre aussi elle dépassa le canapé pour aller une fois de plus coller son regard sur l’écran de l’ordinateur qui continuait à la défier.
Son solde bancaire y était affiché alors pour juste le fuir elle sortie sur le devant de la maison.

Assise à même la marche de l’entrée, elle se mit à observer le petit jardin sans vraiment le voir.
Elle savait que même si son compte était encore créditeur, d’ici peu de temps il s’inscrirait en rouge.  » Vous n’avez aucune qualification mademoiselle Summers.  » C’était-elle entendue répondre à l’agence pour l’emploi.  » Ne vaudrait-il pas mieux que vous vous décidiez pour un travail manuel ? « 
Un travail manuel, c’était tout ce qu’elle avait pu dégoter depuis un mois qu’elle avait repris pieds sur le sol américain.
Mais ce mi-temps était insuffisant pour subvenir à ses besoins et à ceux de Dawn, sa jeune sœur qui venait de rentrer au lycée voisin.
De toute façon la jeune fille ne se voyait pas toute sa vie durant servir des œufs au jambon et du café dans ce snack malodorant.

En Italie la vie lui était apparue si facile sur cette année qui à la vitesse de la lumière venait de s’écouler.
Mais devant une Dawn qui s’étiolait loin de ses racines, elle avait fini par simplement boucler ses bagages pour Los Angeles.
Alors elle avait engouffré ses seules économies dans la location de cette maison beaucoup trop luxueuse que lui avait collé par téléphone une agence peu scrupuleuse.
Se loger à L.A. était un vrai souci.
Aussi la jeune fille avait accepté l’offre dans la seule crainte de se retrouver coincée avec Dawn dans un quartier minable aux fréquentations douteuses.
Depuis la mort de leur mère survenue quelques années plutôt, la gestion de sa jeune sœur semblait lui peser plus que jamais sur les épaules.

Elle se passa une main sur la nuque en songeant que le seul point positif à ce retour restait la bonne humeur retrouvée de Dawn et ses joues qui s’étaient de nouveau arrondies.

Elle se leva, frotta machinalement au niveau de ses fesses sont pantalon en coton bleu marine puis la main sur la poignée de la porte elle marqua un arrêt.
Juste le temps de voler un bouton de jasmin à la plante elle-même qui courrait autour de l’entrée.
Pour juste respirer l’odeur envoûtante elle écrasa entre ses doigts fins le bouton encore fermé.  » Il éclos que la nuit.  » lui murmura le souvenir.
La seconde d’après pour se fuir elle-même, elle passa vivement sa porte d’entrée.

Elle grimpa aussitôt à l’étage où les chambres étaient distribuées. Décidément ce petit haut blanc ne lui disait rien de bon.
– » Avec ce col rond j’ai l’air d’une communiante !  » Laissa t’elle échapper à haute voix.

Mécontente, elle se débarrassa du vêtement qui alla directement embrasser le lit.
Elle lui préféra un petit haut en soie turquoise qui éclaira aussitôt son regard émeraude.
Même si sa jeune poitrine dressée avait perdu en générosité au cours de ces dernières années, les fines bretelles laissaient au moins voir ses épaules, et la jeune fille savait qu’elle avait toujours eu de très jolies épaules.
Elle passa rapidement ses doigts à travers sa chevelure blonde indisciplinée puis repris l’escalier.

De nouveau dans la pièce vivante elle vérifia à même la table le contenu de son sac à mains. Un dernier regard sur l’écran de l’ordinateur, elle quittait la maison en avalant sa salive.

La course du taxi venait de lui coûter les yeux de la tête pourtant la jeune fille hésitait encore à pénétrer dans cet immeuble qui défiait le ciel et qui forcément allait faire chanter le souvenir.

Finalement elle passa les portes vitrées.
Aussitôt les va et vient dans ce hall dont elle n’apercevait pas le bout lui donnèrent le tournis.
 » Ils semblent tous pressés comme si ils devaient prendre un avion dans la seconde.  » Pensait elle en avançant vers l’immense tableau où s’inscrivaient les différents services distribués.
– » Recherches et communications, …recherches scientifique…  »
Il présentait tant de riches appellations qu’elle se sentit brusquement perdue.
– » Vous cherchez quelque chose mademoiselle ?  »
Pour le démon tout vert qui venait de l’interpeller, méfiante elle sursauta en faisant parler son regard des mauvais jours.
Elle était la tueuse et elle chassait chaque nuit vampires et démons. Même si elle avait aimé passionnément l’un d’entre eux, elle n’était pas née pour leur faire la conversation.
Cependant devant le sourire engageant que le démon cornu affichait, elle baissa sa garde.
– » Heu…Je cherche Angel !  » Jeta t’elle simplement.
– » Vous avez rendez vous ?  »
– » Hein ?!  » Laissa t’elle échapper front plissé pour une question qui ne pouvait pas lui être adressée.
Depuis quand elle avait besoin de prendre rendez vous avec le vampire, avec un homme qui restait le plus grand amour de sa jeune vie.
Mais déjà le démon se répétait.
– » Vous avez rendez vous ?  »
– » Non.  » Agacée, elle dévisageait à nouveau le tableau aux noms pompeux.
– » Venez je vais vous conduire.  »
Le démon semblait amusé par le front buté de la jeune fille.
Elle le regarda brusquement reconnaissante, alors il rajouta tandis qu’il l’entraînait vers les ascenseurs.
– » Vous ne semblez pas être une menace.  »
La jeune fille se dessina un sourire pour elle-même. Elle savait parfaitement qu’il lui faudrait moins d’une seconde pour anéantir un démon tel que lui.
– » Si vous me connaissiez mieux voilà des mots que vous n’auriez jamais prononcés.  »
– » Vous êtes une connaissance d’Angel ?  » Demanda le démon en la fixant brusquement.
– » On va dire ça.  » Lâcha t’elle presque inaudible tandis que l’ascenseur les emmenait.

Sur ses portes qui s’ouvraient à nouveau, le démon lui indiqua la direction.
– » C’est la grande porte face à la banque de réception que vous voyez là.  »
– » Buffy !  » S’exclamait déjà une jeune blonde en tailleur rose qui courrait presque vers elle.
– » Vous êtes l’Elue.  » Constata simplement le démon vert comme si il savait.
Buffy n’eut pas le temps de relever, Harmony l’étreignait déjà vivement.
– » Oui, c’est la tueuse, elle a failli m’embrocher plus d’une fois !  » Expliquait Harmony en relâchant Buffy.
– » Rassures moi. Tu es toujours un vampire ?  » Jeta Buffy presque en garde.
– » Oui, mais un gentil vampire. Lui c’est Lorne.  » S’exclama Harmony à travers un large sourire.
– » Avant que je ne devienne folle, dis moi juste où je peux trouver Angel !  »
– » Dans son bureau. Je suis sa secrétaire maintenant !  »
Alors Buffy s’avança vers la grande porte sans plus un regard pour les deux démons qu’elle laissait derrière elle.
Et tandis que Lorne reprenait l’ascenseur, Harmony s’exclamait pour elle même.
– » Oh, il sera de bonne humeur, je viens juste de lui porter sa tasse de sang…quoi que ? « 


Pour briser l’émotion qui soudain la tenaillait, le regard dédié pour nulle part, Buffy passa la porte en parlant vite et enjouée.
– » Je sais que tu vas être surpris de me voir mais…  »
Brusquement elle effaça son sourire pour mieux se figer.

Elle ne savait plus si elle devait fermer la porte dans son dos ou simplement partir en courrant de ce bureau.
Le regard presque trop brillant Angel la dévisageait, et pour la première fois de sa longue existence il doutait sur sa vision des choses.
Il ne se rendait même pas compte que l’apparition soudaine de Buffy venait de lui faire lâcher sa tasse de sang qui s’était explosée sur le sol comme pour mieux faire reculer une jeune blonde qui se collait presque à lui.
– » Je ne t’ai jamais vu si maladroit !  » S’exclama la jeune blonde en faisant vivement circuler son regard pour les deux statues qui jouaient à être Buffy et Angel.

– » Buffy.  » Finit par faire entendre le vampire tandis que Buffy balayait déjà le sol d’un regard qui voulait juste le fuir.
– » Je voulais te voir mais il semble que j’ai mal choisi mon moment.  » Articula t’elle toutefois.
Son corps marquait soudainement le demi tour mais le vampire qui s’était rapprochée l’a saisi prestement par un de ses bras nus.
– » Attends.  » Murmura t’il juste.

Buffy dévisagea la jeune blonde.
Alors brusquement gêné Angel la lâcha pour se passer une main sur la nuque.
– » Nina…Buffy.  » Présenta t’il finalement.

Malgré le petit sourire courtois, Buffy avait nettement vu pâlir le regard bleu à l’énonciation de son prénom.  » Elle sait qui je suis.  » Se réjouit Buffy d’un plaisir sournois qui soutenait son cœur si brutalement comprimé.

– » Heu…Nina tu peux nous laisser seuls s’il te plait ?  »
Cette petite phrase toute simple venait de froisser la jeune fille qui rajouta cependant.
– » Je te vois toujours ce soir ?  »
– » Quoi ?  »
– » Ce soir.  »
– » heu,…oui…oui.  » Laissa mourir le vampire d’un ton qui se voulait en partance pour ailleurs.

Tandis que Nina quittait doucement le bureau, Buffy se demandait brusquement ce qu’elle était venue faire là. Pourquoi prenait t’elle ce malin plaisir à faire souffrir son cœur. Voir Angel avec une autre femme, voilà bien une des choses qu’elle n’accepterait jamais dans ce monde, ni dans un autre d’ailleurs.
Vivement elle voulut être ailleurs.
Elle faisait demi tour vers la porte que Nina venait de refermer silencieusement et tandis qu’elle l’ouvrait pour une fuite en avant, le vampire la claquer sur son nez pour l’empêcher de sortir.
Elle plongea son regard devenu trop limpide dans le sien trop ténébreux, il garda sa main sur la porte pour mieux la verrouiller.
– » Dis moi ce qu’il y a ?  » Murmura t’il simplement.

– » J’ai besoin d’un emploi…J’ai besoin que tu m’offres un emploi.  »
– » Quoi ?  » Articula Angel en lâchant la porte comme pour marquer son doute sur le sens même des mots.
– » J’ai besoin que tu m’offres un emploi.  » Murmura Buffy à nouveau en quittant son regard pour mieux lâcher cette idée d’emploi qu’elle devinait absurde désormais.
– » Tu as besoin d’argent ?  » Chuchota le vampire.
– » Non ! C’est d’un emploi dont j’ai besoin !  » Lui planta Buffy d’un regard qui s’était brusquement décidé à rajouter.
– » Tout compte fait c’était une très mauvaise idée !  »
Elle éteignit son regard émeraude sous le feu du regard trop fiévreux pour simplement penser.  » Comme toujours rien n’est simple avec toi. Je te trouve avec une fille et tu trouves le moyen de me caresser avec la voix.  »
Elle le repoussa vivement pour s’ouvrir le passage.
– » Buffy attends !  » Interpella Angel.
Elle attrapa l’ascenseur au vol alors Angel vit les portes se refermer sur elle.

– » Harmony, fait moi monter quelqu’un de l’immobilier.  »
– » Pourquoi faire, tu veux acheter une maison ?  »
– » Harmony !  » Cria le vampire brusquement excédé.
Il entra à nouveau dans son bureau tandis que la jeune femme vampire, à l’abri derrière sa banque de réception, décrochait le téléphone.

– » Harmony !  » Cria le vampire à nouveau pour juste s’aider à quitter ses pensées.
La jeune fille le trouva le regard rivé sur le sol où le sang renversé plus tôt commençait à cailler.
– » Débarrasse moi de ça.  »
– » Oh mon dieu, un tel gaspillage !  »
Pour le regard noir face à elle, Harmony s’empressa d’ajouter.
– » Je te fais monter quelqu’un du nettoyage. »
Egale à elle-même, elle sortait en dandinant ses fesses tandis que le vampire passait derrière son bureau.

Renversé sur son siège, il interrogeait le plafond.
Brusquement il avala sa salive pour tenter d’éteindre là, l’émotion qui nouait sa gorge.
L’émotion douloureuse qui le vissait à chacune de ses rencontres avec Buffy.
L’émotion destructrice qui naissait au creux de son ventre d’homme en montant si vite et si fort qu’elle finissait par rendre tout son corps douloureux.
L’émotion qui vrillait d’un seul coup trop parfaitement tous ses organes pour juste aller enflammer son cœur sans vie.
En urgence il ouvrit la bouche à la recherche de l’air dont il n’avait aucunement besoin.
 » Faut il qu’éternellement sa seule présence me fasse trembler ainsi ? « . Plongé dans le regard émeraude encore là quelques minutes plus tôt, il se laissait étreindre, renverser, piétiner pour juste l’aimer.
L’aimer au plus juste.
L’aimer en silence.
Pour simplement la fuir au plus vite, il obligea sa pensée à aller chercher Nina.
Il ne rencontra que le vide.
Pour se fuir lui-même au plus vite, il s’arracha de son fauteuil.

Immobile devant la baie vitrée, son regard balayait la ville à ses pieds sans réellement la voir.
Le vampire savait bien que la relation qu’il entretenait avec Nina ne faisait pas spécialement ressortir le héros qui était en lui. La jeune fille s’attachait à l’espoir d’un demain, il ne s’attachait à plus rien.  » Elle est gentille…elles ont toutes été gentilles depuis ma séparation avec Buffy.  »
– » Gentille.  » Laissa t’il passer à haute voix.
Le mot n’avait jamais sonné aussi creux.
Soudain déstabilisé, Angel posa une main sur la vitre devant lui pour simplement s’attacher au concret. Le concret,…ce soleil qui semblait enflammer la ville en allant creuser son lit dans les vagues de l’océan.
Ce soleil pour lequel un soir dans les égout il avait fait demi tour en laissant Buffy derrière lui.
Ce soleil qui serait toujours là entre eux comme la barrière à ne pas franchir.
Angel enfonça brusquement ses deux mains dans les poches de son pantalon comme pour s’aider à repousser loin devant ou loin derrière, en tout cas loin de lui, la déchirure qu’il avait ressenti et vécu dans les égouts ce soir là.

Si au début il était resté étonné sur le fait que Buffy lui faisait perdre son âme lorsqu’ils faisaient l’amour, depuis longtemps il ne s’interrogeait plus.
Il savait.
Elle était simplement la seule qu’il aimait avec son âme.
L’osmose parfaite.
Alors qu’importaient Nina et les autres où seul son désir d’homme aiguisait son corps pour mieux garder son âme verrouillée.
Les autres n’avaient aucune chance de lui voler cette âme précieuse qui en faisait un vampire pas comme les autres. Non aucune chance, il ne se donnait pas.
Avec Buffy c’était différent.
Il ne pouvait pas la regarder sans avoir envi de se noyer, de se perdre, de se fondre en elle.
Alors venait forcement cet instant de pur bonheur qui lui arrachait son âme pour mieux ramener Angélus le terrible.
Celui là même qu’il devenait une fois son âme envolée.

– » Monsieur !  » Répéta un jeune homme.

Angel s’arracha du regard émeraude où son cœur et son âme étaient restés emprisonnés.
Il fuyait par la même le sort des bohémiens qui lui donnait sa plus grande punition.
L’interdiction d’aimer Buffy avec son corps aussi.

 

Face à sa cuisine encore éclairée, Buffy saisit la poignée du portillon qui ouvrait sur le petit jardin.
– » Je vais la tuer !  » S’exclama t’elle pour une Dawn qui encore debout passait outre ses recommandations.
 » Elle a du inviter Cindy à dormir à la maison.  » Songea Buffy à travers une pensée émue pour ses propres années lycée où elle invitait souvent son amie Willow à passer la nuit chez elle.

Ce soir Buffy était ressorti.
Evacuer la tension de sa rencontre avec Angel en cette fin d’après midi était devenue une urgence mais après un ou deux vampires rendus à la poussière, elle rentrait toujours aussi mal dans son assiette.

Les yeux sur Dawn qui tenait l’encadrement de la cuisine comme pour soutenir son sourire des bons jours, Buffy s’avança davantage pour découvrir certainement une Cindy elle aussi souriante.
Angel se dessina simplement.
– » On a de la visite !  » S’exclama Dawn à travers son sourire.
– » Je vois ça. « 
Dawn fit circuler son regard entre sa sœur et le vampire.
Ils se regardaient sans échanger un mot, alors l’adolescente quitta simplement la pièce.
– » J’ai cours demain.  » Murmura t’elle machinalement en sortant.

– » Qu’est ce qui t’amène ?  » Demanda Buffy sans bouger pour autant.
– » Dawn m’a dit que vous êtes là depuis un mois ?  » Questionna Angel.

Buffy alla jusqu’à l’évier pour boire à même le creux de sa main.
Elle referma le robinet et se tourna vers lui.
– » Oui depuis un mois ! Et si tu n’étais pas à l’écart de tout dans ta tour d’ivoire tu le saurais.  »
Elle était injuste envers lui et le réalisait parfaitement.
C’était juste sa manière à elle de creuser vite un fossé entre eux.
Entre elle et le couple qu’Angel dessinait avec Nina.

– » Excuse moi.  » Finit elle par murmurer presque coupable sous la coupe des yeux trop fiévreux.
– » Buffy…  » Commença Angel.
– » Arrête ! « 
– » Arrêtez quoi ? « 
– » Arrête de me regarder comme ça. « 
– » Comment comme ça ? « 
– » Tu déshabilles le fond de mon âme.  » Murmura Buffy en débarrassant la tasse que Dawn avait laissé traîner.
Elle lui tournait volontairement le dos.
De nouveau face à l’évier, elle lui lança simplement.
– » Alors qu’est ce que tu fais ici ? « 
– » Qu’est ce que tu fais à L.A. ? « 
– » Tu comptes répondre à chacune de mes question par une nouvelle question ? « 

Elle se tourna vers lui pour rajouter.
– » L.A. ? J’y suis née tu te rappelles ? Je suis chez moi ici ! « 
Brusquement elle semblait agacée par la présence du vampire.
L’attitude de la jeune fille l’agaça lui aussi.
– » Je croyait pourtant que l’Italie était devenue ta nouvelle terre d’attache. L’Immortel va bien ? « 
Surprise qu’il connaisse l’existence du dernier de ses petits copains, elle pinça ses lèvres sans répondre.
Alors le vampire en profita pour rajouter.
– » Oh je suis sûr que tu n’as pas du t’ennuyer avec lui ! Je me suis entendu dire qu’il était imbattable au lit ! « 
– » Sors d’ici !  » Laissa siffler Buffy inutilement, déjà il partait.
– » Si tu veux un emploi, tu sais où me trouver !  » Jeta t’il par dessus son épaule.

Sur le dos d’Angel qui passait la porte, il fallut une seconde à Buffy pour allumer vivement son regard émeraude.  » Il est jaloux !  » Pensa t’elle brusquement heureuse, et Buffy savait depuis longtemps qu’un homme jaloux est un homme qui aime.
Elle lui courut après.

Presque fondu dans la nuit sur le bout de l’allée, Angel fit volte face sur les pas précipités pour juste recevoir la jeune fille entre ses bras.
Il n’eut pas le temps de s’interroger, déjà elle violait doucement sa bouche.
Alors lentement il ferma les yeux et plongea dans l’extase. Tout oublier ne serait ce que l’espace d’un instant.
Après il serait toujours tant de redescendre sur la terre…………………A suivre……………..

Le baiser qui les entraînait si vite était si délicieusement envoûtant qu’une fois briser, le vampire ne pu s’empêcher de murmurer pour les lèvres humides toujours si près des siennes.
– » Buffy. « 
– » Pardonnes moi.  » Murmura une Buffy qui avait voulu griser son cœur trop vite et trop bien.
Ils restèrent suspendus sans plus un mot jusqu’à ce qu’Angel la dépose sur le sol d’où il l’avait si facilement fait décoller.
Alors Buffy l’entraîna simplement par la main.

Installés sur la balancelle qui longeait la terrasse, Buffy s’assit sur les genoux du vampire pour rester dans ses bras, rester sous la coupe de son regard unique.
Quand il glissa une de ses grandes mains à travers sa chevelure dorée, elle ramena ses genoux pour se blottir davantage.
Sans tricherie, sans plus un mot elle le laissait fouiller son âme et elle savait qu’il aimait ce qu’il y trouvait.

Elle finit par poser une main contre son profil parfait comme pour soutenir le sourire qu’elle lui offrait soudainement, Angel se dessina le même sourire.
Une seconde plus loin, Buffy quittait le fil de son regard pour juste frotter doucement une joue contre son torse.
Contre ses cheveux blonds Angel trouva une place à sa bouche.
Alors bien certains que leurs sentiments amoureux vivaient toujours intacts, ils fermèrent les yeux en même temps.

Qu’importait qu’ils ne dorment pas dans le même lit, ils savaient tous les deux que leur amour était au dessus de ça.
Il traverserait toujours les épreuves, le temps et l’espace pour simplement leur tenir chaud au cœur, et c’était déjà beaucoup plus que possédait le commun des mortels.

– » Angel ?  »
– » Mmm…  » Laissa passer le vampire en posant une main sur celle que Buffy garder toujours contre sa joue.
– » Tu sais qu’une personne peut traverser toute son existence sans jamais rencontrer la personne qui est faite pour elle. La personne qui dans tout l’Univers lui est destinée, sa moitié parfaite ?  »
– » Je sais.  »
– » Et quand elle a la chance de la rencontrer…  »
– » Le destin s’arrange pour les séparer.  » Murmura le vampire en ouvrant les yeux pour fixer la nuit devant lui.
Il embrassa rapidement l’intérieur de la petite main puis lança vivement comme pour dissiper la mélancolie de la jeune fille.
– » Racontes moi ce que tu as fait en Italie !  »
Buffy se redressa pour plonger son regard dans le sien.
– » J’ai vécu.  »
Elle tourna un instant la tête pour chercher à travers le vide les images du souvenir, joua machinalement avec le col de la chemise qui voulait s’effacer sous le manteau, puis rattacha Angel du regard en ajustant davantage ses doits fins entre ses longs doigts à lui.
– » J’avais toutes ces choses en moi qui demandaient à sortir, tu comprends ?…Toutes ces choses que mon rôle d’Elue m’avait interdit jusque là.  »
– » Alors tu as brûlé la vie par les deux bouts.  »
– » On peut dire ça !  » S’exclama Buffy d’un sourire presque gourmant.
Même si la jalousie le chevillait au corps, Angel s’alluma d’un sourire qui monta jusqu’à ses yeux en imaginant une Buffy croquant la vie à pleine dents.
Mais Buffy effaça son sourire gourmand pour rajouter.
– » Un matin je me suis réveillée les mains vides…Tu peux courir la terre entière en rentrant au petit matin ivre de bruit, ça n’empêche pas qu’au bout du compte tu saches qu’il te manque toujours l’essentiel…L’essentiel qui comblerait le vide des nuits blanches…mais c’est vrai qu’en Italie la vie était plus facile pour moi.  »
– » Alors pourquoi tu es rentrée ?  » Demanda Angel simplement.
– » De toute façon Dawn ne se faisait pas à la vie là-bas. Elle finissait par dépérir.  »
– » Qu’est ce que tu voudrais aujourd’hui ?  » Laissa passer le vampire à peine audible.
Buffy glissa contre une de ses larges épaules pour murmurer.
– » Je voudrai retrouver mes années lycée…toutes ces années où à chaque fois qu’il se passait quelques choses d’étranges mon premier réflexe était de courir vers toi.  »
– » Tu te rends compte qu’aujourd’hui on ne peut toujours pas remonter le temps.  »
– » Je me rends compte qu’aujourd’hui j’ai toujours besoin de toi, peut être encore plus qu’avant.  »
– » Si tu as besoin d’un emploi, je peux t’en offrir un.  » Laissa entendre le vampire sachant bien que le premier besoin de la jeune fille était ailleurs.
Buffy se redressa pour mieux lui répondre.
– » Non…J’ai besoin d’un emploi à plein temps c’est vrai, mais ce serait une très mauvaise idée que de travailler pour toi…et puis d’abord je suis certaines que tu dois être terrifiant comme patron !  »
Sur le sourire de Buffy qui s’était trop brusquement enjoué pour être autrement que forcé, Angel s’arma de son sourire en coin.
– » Tu devrais reconsidérer mon offre, ça peut être très intéressant pour toi.  »
– » Je ne me vois pas noter tes rendez vous !  »
– » Mes rendez vous ?  »
– » Tes rendez vous !…Tu sais bien !…Comme celui que tu avait ce soir avec qui tu sais…Tu avais rendez-vous alors qu’est ce que tu fais là ?  »
– » Tu me fais une scène ?  »
– » Non !  » S’indigna Buffy vivement.
– » Tu ne me fais pas une scène ?  »
– » Bon, une petite scène alors !  »
Elle verrouilla son sourire pour faire taire son cœur malheureux, sortit de ses bras pour faire cesser le supplice.
Alors Angel se leva aussi.

Ils se dirigeaient en silence vers le portillon qu’Angel finit par passer.
Buffy le referma sur lui tandis qu’il se tournait à demi vers elle.
Il gardait les mains enfoncées dans les poches de son manteau, elle gardait entre eux la petite barrière en bois pour juste se garder de lui.
– » Je t’attends demain matin pour te faire visiter ton nouveau bureau et rassures toi j’ai déjà une secrétaire qui note mes rendez-vous.  »
– » Qu’est ce que tu compte me faire faire ?  » Interrogea Buffy brusquement curieuse.
– » Viens, tu verras !  » Lança le vampire de son sourire éternel.
– » Oh mais je viendrais !  » Lança Buffy par défit.
– » J’y compte bien !  »
Il se fondit dans la nuit, elle regagna la maison.

En passant devant l’ordinateur, elle éteignit rapidement son écran puis s’engagea dans l’escalier.
Elle survolait les marches et même si son cœur restait froissé comme du papier qu’on froisse, son sourire se voulait impatient, éclairé pour un demain qui allait forcément ouvrir une nouvelle page de sa vie.
Elle et Angel juste à nouveau réunis.


Le vampire éteignit la lumière et se laissa tomber à plat ventre sur son lit.
Il se battit un instant avec son oreiller, le temps de caler son regard sur les ténèbres qu’il scrutait mieux que personne.
Il savait que les jours à venir ne seraient pas toujours simples face au tempérament de l’Elue, mais pour rien au monde il n’aurait laissé sa petite Buffy s’écarter.
Elle se voulait près de lui, il n’allait pas se priver de cette chance.
– » Ne pas faire deux fois la même erreur, autrement l’existence ne m’aurait rien appris.  » Laissa t’il passer à haute voix.
Il voulait tout d’elle.
De ses sautes d’humeur à ses yeux qui s’embuaient trop vite, de ses colères à son sourire qui se voulait charmeur, il prendrait tout ce qu’elle voudrait bien lui donnait, et encore il dirait merci.
Comme un adolescent impatient sur demain, il se dessina malgré lui un sourire en coin.
Alors il réalisa que pour la première fois de son existence, il attendait le lever du soleil avec hâte.
Il finit par poser une main sur la place vide dans le lit puis ferma les yeux à la recherche du regard émeraude.


Son sac déjà sur le dos, Dawn passa la porte de la chambre de Buffy, soudain elle siffla comme pour soutenir une tempête.

– » Buffy ! Mais qu’est ce que tu fais ?  » Finit-elle par lançait pour une Buffy qui avait fait échouer la presque totalité de sa garde robe sur son lit.
– » C’est mon premier jour au bureau, je veux être parfaite !  » Lui jeta Buffy sans même la regardait.
Plantée devant la glace, elle retirait une fois de plus un petit haut qui ne lui disait rien de bon.
– » Au bureau ? « 
– » Je vais travailler pour Angel ! « 
– » Je la voyais venir celle là ! « 
En soutient gorge, Buffy se retourna vivement vers sa sœur.
– » Ce n’est pas ce que tu crois ! « 
– » Ah mais moi je crois rien Buffy ! « 
– » On est ami c’est certain mais il ne se passera rien d’autre…et puis maintenant il a une petite amie tu sais !  » Rajouta Buffy convaincue.
Elle saisissait un chemisier qui semblait la défier depuis le couvre lit tandis que Dawn saisissait la poignée de la porte.
– » Il ne se passera rien ?  » Jeta Dawn par-dessus son épaule.
– » Rien !  » Affirma Buffy en la plantant du regard.
– » Alors dit moi qu’hier soir tu ne l’as pas embrassé au moins une fois ? « 
Dawn tirait la porte sur son sourire espiègle pour juste éviter le chemiser que sa sœur venait de lui lancer.
– » Sorcière !  » Entendit t’elle à travers le battant, et au son de la voix de sa sœur aînée, Dawn savait sans se tromper qu’elle se dessinait un de ses grands sourires dont elle avait le secret.

– » Buffy !  » Hurla Dawn depuis l’entrée.
– » Quoi encore !  » Cria Buffy en ouvrant la porte de sa chambre.
– » Dépêche toi, y’a une voiture qui t’attends !  »
– » Qui m’attends à moi ?  »
– » Non à moi peut être !  » Murmura Dawn dans sa barbe avant de s’écrier à nouveau.
– » Hé Buffy ! Angel sait combien tu es douée au volant, c’est pour ça qu’il préfère t’envoyer une voiture avec chauffeur ! « 

Buffy lissait sa jupe noire et son chemisier bleu quand les portes de l’ascenseur glissèrent pour la laisser sortie.
Aussitôt elle aperçut Angel.
Face à Harmony, elle-même accoudé sur le comptoir de réception, il venait de tourner la tête sur la musique qui signalait l’arrivée de l’ascenseur.
Alors tandis qu’elle sentait sa petite jupe flotter autour de ses hanches, elle s’avança vers son sourire.

– » Prête à affronter le bureau ?  » Questionna Angel simplement.
– » Prête !  » Affirma Buffy à travers son sourire.
Angel allait l’entraîner quand Harmony lança vivement.
– » Hé Buffy ! Si tu as besoin de quoi que ce soit demande le moi ! « 
– » Un pieu !…Tu n’as pas un pieu dans tes tiroirs ?  » Plaisanta Buffy.
– » Viens.  » Avança Angel d’un sourire en coin.
Il posa une main dans le creux de ses reins, Buffy se laissa emmener.
En fait ils n’allèrent pas très loin.
Ils dépassèrent le bureau d’Angel d’une porte que le vampire poussa aussitôt.
Un bureau spacieux, sans être cependant trop vaste, dessina sa moquette face au mur vitré qui regardait L.A.
Deux armoires faisait face au bureau qui supportait un ordinateur.
Buffy posa son sac à main près d’une pile de trois dossiers qui attendait près de l’écran.
– » Viens là.  » Murmura Angel en tirant le siège à roulettes.
Buffy pris place.
Il resta dans son dos puis se pencha un peu sur elle en l’entourant de ses bras pour juste poser ses mains sur le bureau lui-même.
Celle de droite alla ouvrit le dossier sur le haut de la pile.
– » Dans ces dossiers tu trouveras le nom des nouveaux clients qui viendront à l’avenir passer parfois du temps dans les locaux. Il te suffit de les rentrer dans l’ordinateur avec leur période de séjour. A chaque période il te faudra vérifié qu’ils sont bien là à effectuer leur temps. Qu’ils ne sont pas absent quoi !…Tu sauras faire ça ? « 
– » Comment ça leur temps, y’a des gens qui séjournent ici ? « 
– » Tu te souviens de Oz ? « 
– » Ah d’accord, je vois !…Et ils viennent s’enfermer d’eux même ? « 
– » Il faut en aider certains. « 
– » Mais tous ne sont pas loup-garou ? « 
– » Non.  » Répondit Angel en se redressant.
Il passait devant le meuble quand Buffy précisa en posant une main sur la pile de dossier.
– » Si je comprends bien, ceux là sont les nouveaux arrivants qui doivent aller rejoindre dans l’ordinateur ceux déjà enregistrés, les habitués. « 
– » T’as tout compris…Il y a au sous sol de quoi les recevoir…ce sera à toi de les accueillir et de verrouiller leur séjour. Si un manque à l’appel, tu m’avertis et j’envoie une équipe pour les récupérer. « 
– » Et leur éviter de faire des dégâts dans les rues pendant leur période démoniaque !  » Rajouta Buffy d’un sourire.
– » Oui, on a pas besoin d’eux en plus dans les rues de L.A. « 
Buffy se leva, Angel s’assit face à elle sur un coin du bureau.
Aussitôt il décrocha l’appareil devant lui.
– » Le téléphone…la première des touches, la ligne directe avec mon bureau, la seconde, Harmony… « 
– » Harmony !…Il faudra que tu m’expliques comment elle a atterri ici !  » Plaisanta Buffy.
Angel essuya un sourire amusé avant de poursuivre.
– » La troisième le service du sous sol qui te concerne et la quatrième les archives. Tu n’as pas besoin d’utiliser les autres. « 
Il raccrocha le combiner et se leva.
– » Ca ira ?  » Murmura t’il face à Buffy.
– » Ca ira !  » Affirma t’elle convaincue d’elle-même.
Pour soutenir ses mots elle dessinait un front décidé qui marquait la petite fossette qui n’appartenait qu’à elle et qu’Angel connaissait par cœur. Là, tout près d’un de ses sourcils.
Angel glissa rapidement ses mains dans les poches de son pantalon pour juste s’interdire de la toucher.
Ils restèrent suspendus du regard puis Angel fit simplement demi tour.
Il se dirigeait vers la sortie mais Buffy l’interpellait déjà.
– » Angel ! « 
– » Oui ?  » Demanda t’il dans une volte face.
– » Heu…les dossier des nouveaux pensionnaires, il viennent d’où ?…Comment je saurai quand il y aura de nouveau dossier à entrer dans l’ordinateur ? « 
– » Quand il y a de nouveau venus, tu trouves les dossiers sur ton bureau le matin en arrivant. Une fois informatisés tu les remets à Harmony, elle fait la liaison avec les archives. « 
– » Ah d’accord ! « 
Il se dirigeait à nouveau vers la porte, Buffy l’amena à une nouvelle volte face.
– » Angel ! « 
– » Oui ?  » Demanda t’il amusé par les questions de Buffy.
– » C’est quoi mes horaires de travail ?  » Demandait elle le regard soudainement curieux.
– » Depuis quand tu te fixes des horaires pour lutter contre le mal ?  » Demandait il à travers son demi sourire unique.

A pas presque comptés, Buffy s’avança vers lui d’un sourire charmeur qui soutenait à merveille le regard qu’elle lui lâchait par en dessous, et ses mains enlacées qui croisaient juste les doigts sur le devant de sa jupe.
– » C’est que…j’aimerai bien savoir si le salaire que tu comptes me donner inclus que je passe aussi mes nuits ici.  »
Elle avait agrandit son sourire et lever son regard à la hauteur de ses yeux ténébreux pour mieux appuyer la plaisanterie.
Angel la regarda si gravement tout à coup qu’elle effaça presque son sourire quand il posa le dos de ses doigts contre une de ses joues.
– » Tes jours suffiront…mais il se peut que certaines nuits tu sois appelée à rester.  »
Il glissa une mèche blonde désobéissante derrière une de ses oreilles pour le seul plaisir d’observer les petites boucles qu’il savait trouver là.
La seconde suivante il fourrait ses doigts désobéissants dans le font d’une de ses poches.
– » Je suis à coté si tu as besoin de moi.  »
– » Je sais, la ligne numéro un.  » Laissa passer Buffy à peine audible.
Brusquement Angel fit demi tour en se traitant d’idiot.
Trop bouleversé il ouvrait la porte mais Buffy dissipa son malaise en l’interpellant à nouveau.
– » Angel !  »
Il se retourna franchement amusé.
– » Heu dit moi…y’a un endroit pour le déjeuner ?  »
– » L’ascenseur Buffy !  »
– » L’ascenseur ?  »
– » Y’a un bouton dans l’ascenseur avec écrit dessus cafétéria.  »
– » Ha !  »
Elle s’attendait à ce qu’il tire la porte sur lui, il rajouta simplement en la fixant dans les yeux.
– » N’oublies pas de prévoir une tenue de rechange ici !  »
– » Une tenue de rechange ?  »
– » Tes chaussures découpées à talons hauts ne vont pas être très pratique si on doit partir en urgence pour chasser du démon.  »
Sans bouger un cil ils restèrent suspendus tandis que Buffy réalisait qu’aucun détail de sa tenue ne lui avait échappé.
– » J’ai toujours su que tu serais terrifiant comme patron !  » Finit elle par lancer à travers un sourire qui fit briller son regard.
Sur un sourire en coin Angel finit par tirer la porte sur lui.

Buffy alla se planter devant la baie vitrée, dédia son sourire à la ville couchée à ses pieds puis vivement passa derrière son bureau.
Elle fit glisser les tiroirs, découvrit papier vierge, stylos, crayons. Elle chercha le taille-crayon pour se rendre compte que le dessus du bureau en possédait un, tout à fait automatique.
La seconde suivante elle s’empara du dossier qu’Angel avait ouvert pour elle.
Alors sans plus attendre, elle inscrivit le nom de ce nouveau  » client  » dans la fenêtre de l’ordinateur qui attendait de le recevoir.
– » Bienvenue chez W&H !  » Lança t’elle simplement.

Buffy finit par entrer le troisième dossier, et tandis que l’ordinateur avalait les données, ravie de son travail, elle se permettait un tour sur elle-même grâce à son fauteuil qui pivotait.
Elle réalisait combien la liste des pensionnaire était longue, songeant qu’il lui faudrait au moins un jour entier pour les passer tous en revu.
Bien heureusement le tableau journalier désignait d’office ceux qui devaient prendre pension le jour même.
Buffy s’empara des dossiers et d’un pas décidé quitta son bureau.

A peine dans le couloir, elle aperçut Harmony qui depuis sa banque de réception se bouchait les oreilles en reculant face à un démon qui lui vociférait dessus.
Le démon grisâtre dont les antennes semblaient bouger aussi vite que les crocs était presque couché sur le comptoir pour mieux faire reculer le tailleur rose.
Prenant brusquement son élan, Buffy lâcha ses dossiers qui s’éparpillèrent sur la moquette.
La seconde d’après elle sautait pour planter une semelle dans ce qui semblait être la gorge du démon.
Sa petite jupe et ses talons hauts n’avaient en rien gêné son attaque.
En fait le coup lâché était si violent que le démon qui venait de cogner contre la baie vitrée du bureau d’Angel, la traversait en emportant les débris de verre avec lui.
En position de combat face à la brèche énorme et fracassante qu’elle venait d’ouvrir, Buffy observait Angel qui relevait vivement une Nina écrasée par le démon lui-même.
La jeune fille toujours sous la surprise de ce qui venait de se produire, secouait ses cheveux pour les débarrasser des débris de verre.
Elle fit de même avec ses vêtements en faisant passer son regard interloqué entre Buffy et le démon mort à ses pieds.
D’un air navré pour la jeune fille et les dégâts qu’elle venait de causer, Buffy baissa sa garde et se mangea aussitôt la lèvre inférieure
Elle faisait passer son regard de Nina à Angel quand Harmony se dessina derrière elle.
– » C’était ton rendez-vous de onze heures !  »
Aussitôt, pour juste soutenir son air désolé, Buffy plaqua une main contre ses lèvres pulpeuses.
– » Premier jour de bureau.  » Annonça Angel comme si il venait d’essuyer une simple erreur de copie.
– » Ca va ?  » Demanda il à Nina en observant du coin de l’œil une Buffy qui s’avançait.
– » Premier jour de bureau ?  » Demandait Nina le regard sur Buffy.
– » Ton rendez-vous de onze heures ?  » Enchaînait Buffy en dévisageant de plus près le démon.
Elle se retournait vers Angel tandis qu’il faisait circuler son regard entre elle et Nina.

– » Je reviens…Je reviens !  » Finit il par lâcher sur Nina.
Pour l’entraîner vers la sortie, il emmena rapidement Buffy en la saisissant par un bras.

– » Alors ici Mademoiselle la Tueuse, il y a des démons qui sont des clients presque ordinaires !  »
– » Ton presque me soulage un peu sur ce coup là !  » Plaisanta Buffy sur le demi sourire qu’Angel lui dédiait.
Elle n’était pas insensible au fait qu’il ait lâché son bras pour simplement entourer ses épaules tandis qu’il la reconduisait sagement jusqu’à son bureau.

– » Tu sais, ici il faut pratiquement demander la permission avant de frapper.  » Rajouta le vampire en poussant la porte du bureau de Buffy.
– » La prochaine fois je demanderai.  » Murmura Buffy tandis qu’il refermait la porte sur eux.
– » En général les créatures qui atteignent cet étage on était contrôlées par la sécurité avant.  »
– » Je suis arrivée jusqu’ici sans contrôle !  » S’étonna Buffy.
– » Mais tu n’es pas un démon !  » Laissa entendre Angel sur un ton qui soulignait toute la confiance qu’il mettait en elle.
D’un demi sourire, Buffy leva un instant les yeux au ciel à la recherche d’une réponse sur elle-même.
Elle plongea à nouveau dans son regard quand il murmura.
– » Je te laisse, il faut que j’aille…  »
Presque gêné, il eut un mouvement de tête en direction de l’extérieur pour remplacer simplement ses mots de fin de phrase.
– » Je comprends…heu…il faudrait peut être que je m’excuse auprès de Nina.  » Laissa échapper Buffy d’un geste pour l’extérieur.
– » Non !  » Dit vivement Angel.
– » Comme tu veux.  » Chuchota Buffy.
Il tira la porte sur lui et depuis le couloir resta un instant à fixer le battant en bois.

Il finit par s’avançait vers son bureau.  » Il ne manquerait plus que ça, que Elle, l’Elue, ait à s’excuser de casser du démon  » Songeait il.
Brusquement il se sentit si fier d’Elle, de ses décisions instinctives qui engendrait sa seule rapidité d’exécution, qu’il sentit son cœur sans vie cogner presque contre son torse.  » Comme tout cela m’a manqué, …comme Elle m’a manqué…elle me fouette de l’intérieur alors je me sens vivant…près d’Elle je suis vivant. « 
Il levait son regard sur Nina tandis que le service de nettoyage faisait disparaître les dégâts occasionnés par Buffy.
– » J’y vais, j’ai un cours d’art graphique dans trois quart d’heure ! « 
Elle saisissait son carton à dessins en évitant le regard du vampire, il l’interrogeait simplement.
– » Tu es sûre que ça va ? Tu n’es pas blessée ? « 
– » Non, tout va bien.  » Affirma t’elle en le dévisageant brusquement à travers un sourire qui se voulait serein.
Son regard était chagriné et le vampire ne s’y trompait pas.
– » Je t’emmène dîner dehors ce soir ?  » Laissa t’il passer l’air de rien.
– » Ca rattrapera notre soirée d’hier ! « 
Pour un baiser rapide, elle colla brièvement ses lèvres sur celles du vampire, la seconde d’après elle quittait le bureau.
Angel alla observer Los Angeles tandis que dernière lui les ouvriers remplaçait déjà le mur vitré.

Quand il passa une main contre sa nuque il réalisa que depuis qu’il avait quitté le bureau de Buffy, il n’avait pas sorti une seule fois les mains de ses poches. Alors il se tourna vivement vers le téléphone qui semblait le défier.
Un battement de cil plus loin, en prise avec lui même, il collait à nouveau son regard sur L.A.
Gunn s’exclama dans son dos. Le jeune avocat de W&H était accompagné.

– » Angel, voilà Pearce Bottoms, je…  »
– » Je sais qui il est.  » Le coupa Angel en observant le jeune homme trop bien coiffé.
– » Je viens de l’affecter à Mademoiselle Summers pour la liaison avec le service du sous sol.  »
– » Vous faites parti du réseau moins un ?  » L’interrogea Angel sachant pourtant parfaitement que le jeune homme dirigeait le service en question.
– » Oui Monsieur. Réseau moins un.  »
Tandis qu’Angel hochait la tête l’esprit ailleurs, Gunn lançait.
– » Bon, je crois qu’on peut aller présenter monsieur Bottoms à Mademoiselle Summers.  »
– » Demain !  » Lâcha brusquement le vampire.
– » Demain ?…Angel vaudrait mieux le faire maintenant et …  »
– » J’ai dit demain.  »
– » Mais…  »
– » Tu es sourd ou tu as un doute sur le sens du mot demain ?  »
Les deux hommes se dévisagèrent un instant puis Gunn finit par se tourner vers Pearce Bottoms.
– » Faudra revenir demain mon gars !  »
– » C’est comme vous voulez !  »
– » Ce ne sera pas nécessaire de remonter. Je descendrai moi-même avec Mademoiselle Summers pour vous la présenter et lui présenter votre service.  »
Angel entraîna ses visiteurs vers la sortie pour leur signifier que l’entretien était terminé.
A peine la porte refermée, il fixa le téléphone loin là-bas.

Buffy lâcha l’ordinateur des yeux.
Elle avait commencée à se familiariser avec  » ses pensionnaires  » mais la liste était bien trop longue aussi elle remit à plus tard la suite de ses investigations.
Pour se détendre un peu, elle fit glisser le premier tiroir pour en sortir ses crayons tous neufs.

Alors, à demi assise sur l’un des angles du bureau, elle actionna le taille-crayon grâce à son bouton lumineux.
L’esprit ailleurs, elle poussa doucement le bout carré du crayon pour lui faire atteindre la forme pointue usuelle.
Le taille-crayon commença à mordre lentement le crayon puis brusquement comme si une mouche l’avait piqué, il hurla son envie de l’avaler en entier.

Le regard brusquement agrandit pour la machine qui s’emballait en lâchant des copeaux, Buffy désormais debout face à la table de travail capricieuse, tentait vivement de retirer le crayon.
Il résista.
Soudain sur la porte d’entrée qui s’ouvrait subitement, elle lâcha précipitamment le crayon pour se rassoire vivement sur le coin du bureau.
Ainsi elle mettait dans son dos le taille-crayon démoniaque qui continuait à jouer sa musique infernale.
Angel s’avança presque trop doucement sur ce coup là, se pencha sur le coté, appuya sur le bouton lumineux.
La musique cessa aussitôt tandis qu’il faisait briller son regard dans celui de Buffy.
– » Premier jour de bureau !  » Laissa passer Buffy à travers un petit sourire forcé.
Même si elle était mécontente qu’il la prenne en défaut, son regard lumineux laissait parler sa joie de le voir là.
Brusquement elle se demanda si Nina était encore dans les locaux.
Alors malgré elle, son cœur se comprima une fois de plus pour souffler la lumière de ses yeux.
Elle n’eut pas le temps de se torturer davantage.
– » Embrasses moi.  » Murmurait le vampire.
C’était presque une supplique et Buffy se sentit hachurée de l’intérieur quand elle chuchota d’un ton qui parlait presque trop grave.
– » Enfin quelque chose que j’aime faire. « 
Toujours assise sur le bureau, elle posa ses mains sur la chemise noire pour remonter lentement vers son cou.
Il entra dans sa bouche à l’instant même où elle glissait ses doigts dans les cheveux courts de sa nuque.
Emerveillée sur le frisson qu’elle venait de faire naître à la racine de son cou, elle l’entendit gémir. Alors elle réalisa qu’elle gémissait aussi.
Et tandis qu’Angel l’arrachait au bureau, elle voyait venir le moment où elle allait sangloter dans sa bouche pour répondre au baiser doux et suave qui se voulait juste puissant.

Quand la porte du bureau les arrêta, Buffy verrouilla davantage ses jambes autour de la taille du vampire pour mieux s’enfoncer dans le baiser, mieux fourrager dans ses cheveux, mieux le décoiffer.
Sur la pointe du désir absolu ils brisèrent le baiser pour se fuir à regret. Buffy voulut s’enfermer contre son cou, Angel s’enferma le premier.
Elle sentait la bouche froide qui ne laissait passer aucun souffle contre son cou fragile, alors elle voulut une caresse sur sa joue. Elle la vola aux cheveux bruns qu’elle tenait toujours serrés.
Les entrailles broyées, le cœur renversé, elle ferma simplement les yeux.

– » Buffy,…c’est si douloureux.  » Pleurnicha Angel contre sa peau.
Il déglutissait sa salive pour atténuer les coups de poignard qui labouraient l’intérieur de son corps, Buffy sanglotait déjà.
– » La douleur est intense…je la ressens…à l’intérieur. « 
Ils s’écartèrent légèrement, Buffy fit briller ses larmes dans le regard fiévreux d’Angel.
– » Je t’aime.  » Murmura t’elle pour simplement soutenir ses larmes.
– » Je sais mon amour.  » Laissa t’il passer bien certain.
Il posa rapidement ses lèvres sur les siennes pour la goûter encore puis la fit glisser le long de son corps.
– » Viens, sortons d’ici. « 
– » Mais le soleil brille encore. « 
– » Viens.  » Murmura t’il en lui prenant la main…………………A suivre………………………

Buffy découvrit un des sous sols de l’immeuble où plusieurs voitures étaient garées.
Son regard sur celle qui l’avait conduite le matin même, et déjà une main dans le creux de ses reins Angel l’entraînait vers une autre.
Une autre dont il avait fait clignoter les phares à l’aide d’un petit boîtier.

Il lui ouvrit la portière du passager, elle prit place aussitôt.
Une seconde plus loin, elle l’observait contourner le véhicule jusqu’à ce qu’il s’installe au volant.
Et tandis qu’il démarrait la voiture, elle voyait bien qu’il était tendu.
Il n’avait pas ouvert la bouche depuis qu’ils avaient quitté le bureau. Alors pour ses yeux couleur nuit qui s’étaient juste contenter de l’observer, elle n’avait pas dit un mot non plus.

Les rues ensoleillées défilaient, Buffy parla la première.
– » Je ne t’ai pas encore remercié pour la voiture de ce matin.  »
– » Je me suis dit que ce serait plus pratique pour toi. « 

Quelques secondes plus loin, elle rajoutait pour son vampire qui n’avait jamais été un grand bavard.
– » Tu n’as pas peur qu’un accident, qu’un choc, t’oblige à quitter le véhicule en plein jour ?  »
– » C’est le risque.  »
– » Qu’est ce que tu as ?  »
– » J’en ai assez de cette existence…J’en ai mare de la vie,…si on peut dire vie dans mon cas.  »
– » Très drôle.  »
– » Je suis drôle ?  » Lui demanda Angel en posant ses yeux sur elle.
– » Tu es…  »
– » Sais tu que l’année dernière j’ai perdu mon équipe !…Wesley, Cordélia, Fred…  »
Il garait la voiture face aux dunes qui défiaient l’océan, Buffy lui lançait vivement.
– » Tu pleurs sur nous ou sur ton équipe ?!  »
– » Je suis excédé et…  »
– » Et c’est pour ça que tu te consoles en sortant avec Nina ?!  »
Plongeant dans le regard émeraude qui apparaissait brusquement furieux, Angel ouvrit la bouche pour parler puis la referma sur des mots qui prirent finalement leur élan entre ses lèvres serrées.
– » Comme toi avec l’Immortel !  »
Buffy serra aussi ses lèvres avant de donner le même élan à ses mots.
– » Couché avec quelqu’un ça ne veut pas dire que tu sors avec quelqu’un !  »
– » Si, si tu le fais souvent !  » Cracha le vampire.
– » Voilà des mots que Spike n’aurait pas renié !  »
Devant le regard d’Angel qui avait brusquement viré à l’obscure Buffy compris que le vampire décoloré avait servi la réplique au vampire ténébreux.
Elle rajouta cependant pour le regard noir qui dans l’instant était celui d’Angélus lui-même.
– » Ca y est ! Tu me fais une crise ?!…Tu as douze ans ou quoi ?!  »
Elle avait crié les mots, Angel s’emporta lui aussi.
– » Je te fais remarquer que c’est toi qui vient de me jeter Nina au visage, juste après l’avoir assommée avec un démon !  »
– » Et toi tu comptes me faire une scène à chaque fois que j’ai un nouveau petit ami ?!  »
– » Quel nouveau petit ami ?!  »
– » Nouveau petit ami ?!  »
– » Quel nouveau petit ami ?!  » Relança Angel trop nerveux.
Brusquement il se rendit compte qu’il l’avait saisit par le devant de son chemiser pour juste la ramener de force contre son torse.
Leurs regards furieux ne se lâchaient pas mais déjà le regard émeraude faisait baisser l’intensité de sa colère pour accompagner le regard ténébreux qui redevenait caressant.
– » Pardonnes moi.  » Chuchota Angel en ouvrant les doigts pour libérer le chemisier de Buffy.
La seconde d’après, ils s’enlaçaient éperdument.
Alors Buffy finit par grimper sur ses genoux pour mieux se frotter contre lui.
Une main dans la douceur de ses cheveux blonds, il posa sa joue contre sa tête pour les éprouver davantage.
Ils fermèrent les yeux un instant puis Buffy leva son visage vers lui.

– » Il va nous falloir être raisonnable à partir de maintenant.  » Laissa t’elle passer le cœur en hiver.
– » Oui.  » Murmura Angel presque ailleurs.
Elle posa une main contre sa joue, regarda de trop près les lèvres entrouvertes qu’elle connaissait par cœur jusqu’à pouvoir les dessiner les yeux fermés, puis s’écarta l’âme en peine pour rejoindre le siège passager.
– » Alors où tu m’emmènes ! « 
Elle était faussement enjouée et le vampire ne s’y trompait pas.
Il lui dédia un demi sourire pour supporter l’effort qu’elle faisait sur elle-même. Qu’elle faisait pour eux deux.
– » Je t’emmène déjeuner !  » Finit il par lancer brusquement heureux de pouvoir la sortir.
Et c’était déjà le bonheur.
 » Pas le bonheur parfait, mais le bonheur quand même.  » pensa Angel en élargissant son sourire.
Il laissa la voiture tranquillement les emmener.


Devant sa petite langue rose qui jouait un spectacle à elle toute seule, Angel la regardait déguster sa glace vanille menthe.
– » Quoi ?!  » Sourit Buffy pour ses yeux trop brillants.
– » Rien !  » Lui sourit Angel.
– » Evidemment avec tes papilles de vampire tu ne peux pas savoir que c’est aussi bon.  »
– » Non.  » Laissa filtrait Angel sur des souvenirs qui le transperçait pour brutalement le noyer.
– » Ca va te paraître incroyable mais tu ne devineras jamais ce que j’ai rêvé !  »
– » Qu’est ce que tu as rêvé ?  » Demanda Angel en revenant à la surface.
– » J’ai rêvé que l’espace de vingt quatre heures tu redevenais humain et qu’on s’aimait normalement.  »
Elle le regardait d’un sourire éblouissant, il la regardait la bouche brusquement entrouverte.
Il soutenait la foudre qu’elle avait fait descendre sur lui.
– » Qu’est ce qu’il y a ?  »
– » Quel rapport avec la glace.  » Laissa passer Angel pour une fuite en avant.
Il s’apercevait que sous le coup de l’émotion il saisissait la main que Buffy abandonnée sur la table.
Alors il réalisa qu’il devait se présenter bien plus pâle qu’à l’accoutumer.
– » Tu en raffolais !…tu raffolais des glaces et du choco…Qu’est ce que tu as ?  » Demanda Buffy en repoussant sa coupe pour enfermer la main d’Angel qu’elle tenait déjà.
– » Quand tu as rêvé de ça ?  »
– » Qu’est ce que tu as ?  »
– » Rien.  »
– » Tu es plus blanc que la nappe.  » Insistait Buffy face à un Angel qui apparaissait mal à l’aise.
D’un mouvement de tête ultra rapide, Angel marqua la négative pour éclaircir ses idées et son regard trop fiévreux.
– » Qu’est ce que tu as ?…Tu me fais peur !  »
– » J’ai rien.  »
– » C’est…C’est le fait de t’imaginer en humain qui te mets dans cet état ?  »
– » Pourquoi vingt quatre heures ?  » Demanda Angel en prenant sur lui pour souffler le souvenir.
– » Tu demandais aux puissances de te rendre ton état de vampire pour pouvoir affronter l’Apocalypse…alors tu me laissais repartir seule à ma vie et je sais que jamais tu ferais ça n’est ce pas…n’est ce pas ?  »
– » Plus aujourd’hui.  »
Buffy resta scotché dans ses yeux.
Angel demanda brusquement l’adition, elle resta sur son sentiment de malaise.

L’ascenseur de ce restaurant luxueux les emmenait vers le sous sol où la voiture d’Angel les attendait, Buffy ouvrait la bouche pour parler.
– » Pourquoi tu m’as dis, ‘plus aujourd’hui ‘ ?  »
– » Je t’ai dis plus aujourd’hui ?…Tes rêves t’ont toujours beaucoup trop tracassé mon amour.  »
Elle resta seulement suspendue sur le  » mon amour  » qu’il venait de lui lâcher malgré leurs bonnes résolutions.
Brusquement elle se demandait où il plaçait la barre de l’amitié qu’ils venaient de se jurer pour pouvoir désormais affronter l’avenir.


– » Alors, dit moi ?!  » Cria presque Dawn.
– » Te dire quoi ? « 

Tout près du beurre de cacahouète que Dawn étalait royalement sur des toasts, Buffy venait de poser son sac à main.

– » Oh Dawn, tu me lèves le cœur !  » Grimaça Buffy pour la préparation culinaire de sa sœur.
– » C’est que j’en ai tellement été privé en Italie. « 
Buffy laissa échapper un sourire éclairé devant la mine gourmande de sa sœur.
– » Alors dit moi ! Ca te fait quoi de travailler avec Angel ? « 
– » Ca me fait du mal.  » Murmura Buffy.
– » Ah oui ?  » Laissa passer Dawn compatissante.

– » Allez ! Laisse moi tomber ce beurre de cacahouète, je t’emmène dîner dehors !  »
Buffy n’avait pas envi de s’enfermer au coin du feu pour ruminer sans cesse sur Angel et son rendez vous avec Nina, et encore moins d’aller casser du vampire, pas ce soir, non.
– » On a gagné à la loterie ?  » Plaisanta Dawn.
– » Non, j’ai gagné une avance sur salaire.  » Sourit Buffy.
– » Ca te fait peut-être du mal de travailler avec Angel mais reconnaît au moins le bon coté des choses.  »
– » Toi évidemment, dès qu’il s’agit de sorties !  »
Buffy passa une main dans la longue chevelure de sa jeune sœur tandis qu’elles prenaient l’escalier pour monter vers leur chambre. Alors Dawn l’enlaça simplement par la taille.
– » Je ne sais pas quoi mettre comme vêtements ?  »
– » Mets toi en jupe, ça changera un peu.  » Lui répondit Buffy l’esprit ailleurs.
– » Tu vas te mettre en jupe toi ?  »
– » Peut être, je ne sais pas. « 


– » J’ai une exposition la semaine prochaine !  » Lança Nina gaiement.
– » Quoi ?  » Murmura Angel.
Elle s’accrocha à son bras pour juste rajouter.
– » Je te disais Monsieur le silencieux, que j’ai une exposition mosaïque la semaine prochaine.  »
– » C’est bien.  »
– » Tu pourrais m’accompagner, ça se passe en soirée pour une fois.  » Sourit la jeune fille en frottant sa joue contre la manche du manteau d’Angel.
– » Tu sais bien que je n’ai pas de temps pour ça.  »
Et tandis que Nina lâchait son bras, il ne sortait toujours pas les mains de ses poches.
En fait il réalisait que depuis qu’ils avaient quitté le restaurant, il faisait des efforts sur lui-même pour poursuivre cette soirée.

– » C’est à cause d’elle…que tu ne veux pas m’accompagner ?…Je vois bien que depuis hier tu penses à ton amie d’Italie. « 
– » Nina. « 
– » Tu lui a donné un emploi au bureau ! Tu crois que c’est ce qu’il y a de mieux pour nous deux ? « 
– » Nous deux ?  » Interrogea Angel sous la coupe de son regard qui passait en biais.
– » Oui nous deux ! « 
Le vampire s’arrêta de marcher au milieu de ce boulevard trop passager pour mieux fixer la jeune fille.

Il savait bien que ce soir il ne la mettrait pas dans son lit.
Il savait bien que plus jamais désormais il ne la mettrait dans son lit.
Comment regarder le matin l’amour de sa vie en ayant glissé la veille une autre fille entre ses draps ? Même son désir d’homme s’en trouvait anéanti sur le coup.
Nina avait raison. Buffy l’habitait à chaque seconde qui filait désormais.
Le cœur de Buffy l’habitait.
Le cœur de Buffy qui sous ses airs de bon petit soldat s’était déjà brisé comme du verre en cristal en touchant juste le couple qu’il dessinait avec Nina.
Le cœur de Buffy qu’il voulait voir heureux.
Son cœur à lui, Buffy pourrait toujours le briser, l’user. Elle l’avait déjà usé en y faisant ses griffes.
Elle pourrait l’égratigner, le transperçait, le réduire en poussière en se présentant simplement avec un nouveau petit ami, mais qu’importait la souffrance de son cœur à lui.
Son cœur à lui était plus entraîné.

– » Il n’y a jamais eu de nous deux, c’est ça ?…C’est ça ?  » Demanda la jeune fille dans l’espoir d’un non dit.
– » Il n’y a jamais eu de nous deux.  »
– » Mais je t’aime Angel !  » Lança la jeune fille en s’abattant contre son torse.
Alors le vampire sortit les mains de ses poches pour juste la tenir aux épaules.
Aussitôt elle leva vers lui son visage larmoyant.
– » Non tu ne m’aimes pas. Tu crois m’aimer mais tu ne m’aimes pas. C’est pas ça l’amour. Tu vois en moi le héros, le champion…  »
– » Comme elle !  »
– » Un jour tu rencontreras la personne qui t’est destinée…Alors tu te souviendras de moi comme de l’ami qui t’a aidé à passer des moments difficiles.  »
– » Non !  » Se plaignit la jeune fille.
Pour retenir l’attention du vampire qui la regardait sans la voir, Nina pleurnicha encore.
– » Elle…Elle te feras souffrir,…Elle,…  »
– » Je t’interdis de me parler d’Elle…Personne ne peut comprendre ce qu’il y a entre Buffy et moi ! Non, juste personne. « 

Si Nina avait senti le vampire se raidir, ce n’était pas pour les mots qu’il venait de lui jeter.
Pour ses mains qui la lâchaient, pour son regard qui passait au-delà de ses épaules, Nina se retourna simplement.
A une quinzaine de mètres, elle découvrait la tueuse accompagnée d’une adolescente.
Figée sur le trottoir, Buffy dévisageait le vampire, alors Nina se retourna vers lui.
A l’instant où le corps d’Angel ébaucha un mouvement, Nina s’enfuit en courrant. Elle n’avait pas vu dans son dos Buffy s’enfuir la première.
Le vampire fit passer son regard entre les deux jeunes filles qui partaient pour des directions opposées, puis une main contre sa nuque il fixa le trottoir pour jurer furieusement mécontent.
La seconde d’après il s’envolait vers sa voiture.

– » Buffy !  » Criait Dawn en courrant dans ses pas.
Dawn bouscula une personne puis une autre pour rattraper sa sœur qui fuyait au pas de course.
– » Buffy !  » Hurla Dawn.
Alors Buffy se stoppa.
– » T’es ridicule ! Pourquoi tu fuis ainsi ?  » Lui jeta l’adolescente en faisant danser ses cheveux pour mieux marquer sa conviction.
– » C’est au dessus de mes forces tu comprends, le voir…  »
Pour la voiture qui venait de faire crisser ses pneus à la sorti d’un virage, pour la voiture qui brusquement avaler le boulevard, Buffy suspendit sa phrase.
Vivement elle tourna le dos au véhicule et se mit à descendre le boulevard d’un pas plus que rapide.

– » Buffy !  » Cria Angel par-dessus la portière dont il avait baissé la vitre.
Dawn faisait circulait son regard entre sa sœur et le vampire quand ce dernier cria de nouveau.
– » Buffy mais qu’est ce qui te prend !  »
– » T’avoueras que c’est drôle ! Cette ville est immense et le seul soir où on décide de sortir, il faut que je tombe sur toi avec elle.  »
Elle avait jeté ses mots par-dessus une de ses épaules sans se stopper pour autant.
– » Buffy arrêtes de faire l’enfant…arrête toi de marcher et monte dans cette voiture !  »
Pour le front buté de la jeune fille, Angel stoppa sa voiture et sourd aux coups de klaxonne qu’il venait de provoquer, il rattrapa rapidement Buffy.
Il la saisit par un bras pour la stopper sur une nette volte face, la seconde d’après sans un mot supplémentaire il l’entraînait d’autorité vers la voiture.

– » Lâche moi !  » Cria Buffy.
Mais déjà il la jetait presque trop brutalement dans le véhicule.
Il démarra sa voiture aussi brusquement qu’il l’avait stoppé.
Dawn qui avait eu juste le temps de se glisser sur la banquette arrière, croisa ses bras sur le couple silencieux devant elle.
Elle les vit se jeter un regard en même temps, un autre encore, puis sa sœur parla en regardant droit devant elle.
– » Où est Nina ? « 
– » Elle est partie !…Elle est partie.  » Rajouta Angel dans un murmure soudain.
– » Mais… « 
Buffy se tourna vers lui sans rajouter.
Alors sans lâcher la route des yeux il prit doucement une de ses mains.
La seconde d’après il s’attachait au regard qui s’était embué.

 » Juste des amis.  » Pensa Dawn en voyant sa sœur poser sa tête contre un des bras du vampire.
Quand elle vit ce même bras prendre sa sœur par le cou pour la ramener davantage, Dawn ferma juste les yeux.

 

Plusieurs jours passèrent pendant lesquels s’installa une amitié amoureuse entre Buffy et Angel. Un après midi elle était entrée précipitamment dans le bureau d’Angel pour lui lançait simplement :
– » Heu…Dis moi ?…Tu savais que Nina était… « 
– » Loup garou ? « 
– » Oui évidemment tu le savais.  » S’était elle empressait de rajouter pour faire demi tour plus vite.

Si le matin Buffy arrivait confiante au bureau sur les battements accélérés de son cœur amoureux, la nuit Angel l’entraînait plus qu’à son tour et bien trop souvent dans les bas fonds de L.A. où les démons leurs donnaient rendez-vous.
Quand dès le matin elle arpentait en pays conquis le couloir qui distribuait les bureaux, tout le monde savait bien qu’elle étendait sa main souveraine sur le cœur amoureux du patron.
Quand dès la tombée de la nuit il arpentait en pays conquis les égouts de L.A., Buffy savait bien qu’ils finiraient par se dérober un baiser au détour d’une bataille qui se montrerait trop brûlante.
Devant la baisse d’activités démoniaque, il était rarement arrivé à Buffy de rentrer chez elle de bonne heure, mais dès lors elle déroulait près de Dawn une joyeuse soirée.

Devant les barrières à ne pas dépasser un certain sens de l’équilibre s’était établi entre Angel et Buffy.
Mais ce jour là, le destin leur donnait rendez-vous.
Et alors que l’activité démoniaque avait battu son plein dans les sous-sols même de W&H, Angel invitait Buffy à finir chez lui le bout de la nuit qui blanchissait déjà.

Elle l’avait regardait le regard presque rond.
Embrasser Angel au détour d’un chemin, c’était une chose.
Dormir dans son lit, s’en était une autre.
L’espace d’une seconde elle avait hésité mais devant sa curiosité à enfin découvrir son appartement, elle avait accepté.
 » Et puis c’est juste histoire de se reposer quelques heures.  » Songeait-elle encore en sortant de la douche.

Glissée dans une de ses chemises, Buffy hésitait face au lit.
– » N’est pas peur. Je suis un grand garçon. Je saurai être sage.  »
– » Oh mais j’en suis sûre !  » Lança t’elle à travers un sourire qui fit briller ses yeux.
Depuis son propre oreiller, la tête appuyée sur son coude replié, le vampire l’invitait en lui ouvrant les draps.
Alors Buffy se glissa simplement dans le lit pour juste en épouser l’extrême bord.

 » Ne surtout pas le toucher.  » Pensait Buffy les yeux rivés au plafond.  » Et puis, il est bien trop tentant avec pour seul vêtement son caleçon en coton.  » Pensait t’elle encore.
Brusquement son cœur amoureux se comprima si douloureusement qu’elle verrouilla ses lèvres pour empêcher une plainte de passer. Etre dans un lit avec l’amour de sa vie et ne même pas pouvoir poser sa tête contre son torse nu, c’est plus que douloureux, c’est insupportable. Pleurnicha Buffy dans sa tête.
Pour apaiser sa peine, elle se tourna vers lui en prenant soin de bien garder l’extrême bord du lit.
Elle savait qu’à travers son regard ténébreux, elle finirait pas étancher son chagrin.

– » Tu vois d’ici je ne te touche pas.  » Laissa t’elle passer à haute voix pour bien marquer une distance qui la faisait souffrir.
– » Viens là mon amour.  » Murmura Angel en tendant un bras vers elle.
– » C’est que… « 
Déjà il la ramenait contre lui pour simplement l’enfermer dans ses bras.
Alors, pour sa joue qui épousait enfin son torse nu, elle laissa juste glisser une larme silencieuse.
Si une de ses mains s’était callée aussitôt contre Angel, elle ne pouvait empêcher l’autre d’aller caresser le grain unique de sa peau.
Elle la stoppa en sachant parfaitement qu’elle avait atteint le lion ailé, ce tatouage qu’Angel portait sur le dos.

Buffy sentait la main d’Angel bouger dans ses cheveux et c’était si bon qu’elle en ferma les yeux.  » On est trop proche.  » S’obligea t’elle à penser pour leurs corps qui s’épousaient trop parfaitement.
Depuis quand elle n’avait pas toucher sa peau d’aussi près ?
Elle remonta instantanément à la nuit de ses dix sept ans. Cette nuit où elle avait fait l’amour pour la première fois. Cette nuit où même le ciel avait été de la partie en se déchirant pour mieux faire claquer ses éclairs.
Soudainement elle eut envi d’entrouvrir les lèvres pour aller goûter son torse mais vivement elle se gronda intérieurement en repensant à cette unique nuit où en lui donnant le bonheur parfait, elle avait fait revivre le monstre.
En détresse elle s’imposa l’image d’Angélus.
En pleine perte de repaires seule l’image d’Angélus pouvait encore la ramener à la dure réalité.
Elle avalait sa salive en fixant clairement le regard noir du vampire démoniaque quand brusquement elle leva vivement son visage vers Angel.
Elle réalisait la main contre ses reins.

La main qu’il venait juste de glisser sous la chemise trois fois trop grande pour elle.
La main qui la marquait comme une brûlure, mais la brûlure était si divinement délicieuse que Buffy ne pouvait faire autrement que de rester suspendu sous le regard supérieur trop fiévreux, trop brillant, trop intense.
Et puis déjà elle se sentait ramollie, merveilleusement engourdie.
Elle était persuadée que si dans l’instant il l’avait mise debout, elle serait tout simplement tombée les jambes coupées. Brusquement elle eut conscience qu’avec son odorat de vampire il devait déjà sentir la liqueur de son désir.
Pour faire face au danger avec lequel ils jouaient à se faire peur, Buffy voulu parler mais cet effort eut pour seul effet de faire trembler ses lèvres entrouvertes.
– » N’ais pas peur.  » Murmura Angel.
Et déjà elle le laissait entrer dans sa bouche.

C’était si bon de se noyer dans ce baiser que Buffy se mit à pleurnicher.
Pourtant quand elle réalisa que les doigts souples d’Angel jouaient avec sa poitrine dressée, complètement affolée elle brisa le baiser.
Même si il la verrouillait toujours à la nuque, elle haleta en détresse tout près de ses lèvres trop froides ou trop chaudes, elle ne savait plus.
– » Angel…Angel…tu sais bien qu’on ne peut pas…que tu ne peux pas… « 
– » Mais toi oui.  » Laissa échapper le vampire d’une voix blanche.
Instantanément, Buffy déglutit sa salive comme si les mots étaient douloureux.
Hypnotisé par le regard chocolat, elle pleurnicha brusquement sur le sacrifice et la douleur qu’il voulait s’infliger pour son seul bonheur à elle.
– » Non !  » Sanglota t’elle raisonnable.
– » Oui.  » Chuchota t’il en posant sa bouche à la racine de son cou.
Le regard agrandi pour retenir ses larmes à la racine de ses cils, elle passa ses doigts fins dans les cheveux court de sa nuque.

Quand elle sentit les doigts d’Angel écarter sa chemise elle se traita d’égoïste, mais cette nuit, elle avait besoin de sentir ses mains sur son corps, sa bouche sur son corps. Cette nuit elle voulait juste qu’il l’aime.
Alors même si Angel sentait ses tempes raisonner en enfer, les yeux mis clos Buffy parti à la renverse pour se laisser aimer.
Et le vampire était si sensuel qu’elle s’entendit aussitôt pleurnicher.
Quand sa bouche rejoignit ses flux trop abondants Buffy sanglota sur la pratique nouvelle qui pour la surprendre tentait aux plus juste de la rendre folle.
Dès l’instant où les doigts trop doués rejoignirent aussi ses flux, Buffy s’entendit crier.
Elle plongeait simplement dans une jouissance totale qui comblait son cœur et son corps.

Elle émergea pour le regard trop intense du vampire qui repoussait les cheveux blonds de son front comme si il cajolait la chose la plus précieuse du monde, et pour lui c’était juste ce qu’elle était.
Du dos de son index il caressa une de ses joues roses et tandis que Buffy comme un lapin pris dans un phare restait emprisonnée dans ses yeux, il décrochait pour partir en urgence vers une bonne douche froide.

Une paire d’heures plus tard ils s’apprêtaient à regagner l’étage inférieur pour rejoindre le bureau quand devant l’ascenseur Buffy interpella Angel.
– » Angel !  »
– » Mmm ?  »
– » Tu sais…il ne faudra pas recommencer.  »
– » Ca t’a déplu ?  »
Amusé il dévisageait le regard brillant qui ne pouvait lui dire non.
Elle le lâcha des yeux pour mieux faire passer ses mots.
– » C’était parfait…mais c’est pour toi que je dis ça.  »
– » Ne t’inquiète pas pour moi.  » Lui lâcha le vampire en la ramenant contre son torse.
– » Je sais à quel pont ça doit être douloureusement insupportable pour toi.  » Murmura Buffy.
 » Non, tu ne peux pas.  » Pensa Angel tandis que la jeune fille frottait son front contre lui.


En entrant dans son bureau, Buffy découvrit un nouveau dossier qui l’attendait.
Mais trop concentrée ou trop mortifié sur la souffrance que venait de vivre Angel, elle repoussait l’ouverture de ce dossier qui semblait pourtant lui donner rendez-vous depuis le plat de sa table de travail.

En colère elle arpentait la moquette en s’en prenant en silence au destin.

Ce destin qui ne leur avait jamais fait de cadeau.
Ce destin qui avait dessiner le couple qu’ils formaient avec Angel pour juste les faire souffrir.

Dépitée, Buffy finit par ouvrir négligemment le dossier pour juste se changer les idées.
Elle pâlit brusquement en fixant le nom qui s’affichait en lettres capitales.

La bouche sèche elle parcourut rapidement le feuillet, puis finit par entrouvrir les lèvres pour ce destin maudit qui lui présentait peut être là, une porte de sortie.

La porte de sortie, la chance qu’elle attendait pour Angel, pour elle.
La chance qu’elle espérait pour son couple…………………..A suivre bientôt la partie 2 de la fic L’échange…………..