Le Vampire et L’Elue – Partie II

Fan fiction classée N-18

 

Si le double de Buffy s’était finalement désintégré sur place en faisant sursauter Spike, sur l’heure le vampire blond donnait pour une fois raison à l’Observateur qui marchait dans le hall de l’hôtel Hypérion.

– » Tu ne peux pas y aller seule !  »
– » Les parents de Willow seront bientôt là.  » Rajouta Alex à l’intention de Buffy comme pour mieux lui dire qu’elle devait rester à l’hôtel.
– » Pour avoir compter depuis des années chacune des secondes qui fait une nuit, je sais que le jour viendra vite et j’ai pas le temps d’attendre les parents de Willow !  » Jeta Buffy sans regarder personne alors qu’elle rangeait dans son blouson en cuir le pieu qu’elle avait fini de se tailler grâce à une des branches du jardin.
– » Dis plutôt que tu comptes une fois de plus récupérer ton petit ami !  » S’emporta Alex mécontent.

– » Angel n’est pas Angélus !  » Lança Buffy par-dessus son épaule alors qu’elle marchait déjà vers la sortie.
– » Je dis qu’on aurait du éliminer ce mec depuis des années !  » Cria Alex plein de rancœur envers le vampire pour trop de douleur qu’il lui avait déjà fait subir.
– » Imbécile !  » Murmura Buffy en se tournant vers lui.

Alors elle marcha droit sur Alex en levant la voix.

– » Crois tu que sans Angel le monde serait celui qu’il est aujourd’hui ?! Sans l’amulette nous aurions été débordés à Sunnydale !  »
– » Merci pour moi.  » Murmura Spike en se laissant tomber assis sur les premières marches du grand escalier.
Buffy le fixa un instant avant de planter à nouveau Alex du regard.
– » Poses toi la question de savoir pourquoi Faith et moi sommes toujours en vie alors que toutes les tueuses ont un laps de temps de vie très court ! « 

– » Parce que vous êtes plus douées.  » Murmura Alex pour le regard plein de courroux d’une Buffy qui le touchait presque.

– » Parce que contrairement à Kendra et aux autres on a jamais ouvert le manuel de la tueuse ! On a toujours avancé à l’instinct ! Et avec les démons qui nous ont accompagné, toujours ! Angel, le Maître, Darla, Wistler, Angélus, Spike, Drusilla, chacun a eu sa part dans l’histoire ! « 
Et tandis que tous regardaient Buffy d’un regard fixe et plein de pensées, Faith rajoutait dans le dos de Spike depuis le haut des marches.
– » Tu oublies Richard Wilkins troisième du nom. « 
– » Oui.  » Souffla Buffy en plongeant dans le regard de la tueuse brune.
Elle avait murmuré  » oui  » comme pour elle-même mais pour la première fois depuis son arrivée à L.A elle se sentait connectée avec Faith.

– » Gardes l’hôtel, je vais ramener Angélus ! Pieds et points liés je le ramènerai ! « 

Elle marchait vers la sortie, Giles rajoutait pour le dos qu’elle lui présentait.
– » Buffy tu…  »
– » Giles, faites venir vos shamans depuis les murs du conseil, on va en avoir besoin !  »
Elle sortait, Faith lui criait.
– » Fais attention ! « 

Et tandis que Buffy s’immergeait dans la nuit, elle savait que Spike ne tarderait pas à marcher sur ses traces à elle.

Il avait plu et le macadam du trottoir lui dessinait des petites étoiles toutes scintillantes, elle remonta plus haut la fermeture de son blouson comme pour donner plus d’élan à ses pas qu’elle dirigeait naturellement droit vers l’entrepôt où Angélus lui avait parlé mort et passion.

Elle était persuadée de le retrouver.
Alors ils engageraient un combat à la vie à la mort où elle finirait bien par l’assommer jusqu’à le ramener, jusqu’à ce que les shamans de Giles le ramène lui, Angel, l’Unique.

Même si la langue du démon sans âme pouvait la faire frémir par trop d’amour contenu, elle n’était plus en âge de tomber dans le panneau comme à chaque fois.
Il était trop tard pour ça, le mal avait fait trop de chemin en elle par trop de douleurs plantées dans son coeur ces dernières années.
Angel avait changé, mais elle aussi.


En poussant doucement le venteau qui avait vu se dessiner quelques heures plutôt son double de tueuse, Buffy retint sa respiration face aux impressions ressenties.

Une main sur la bosse de son blouson qui dessinait le pieu avec lequel elle aurait peut-être à se défendre contre les sbires d’Angélus, Buffy savait bien que le vampire ténébreux n’habitait plus les lieux dans l’instant.
Elle espérait juste relever sa trace.

Quelques pas entre les bougies désormais poussives qui dessinaient plus de noir et d’ombres que de clarté, et Buffy s’élança à son tour vers le haut de l’entrepôt où un escalier métallique accueilli ses pas.

Elle ne voyait pas le bout de la passerelle qui s’évanouissait dans le noir, elle ne voyait pas grand-chose mais son instinct de tueuse relevait chaque essence en ces lieux.

Elle avança encore, pris sur la droite au bout de ce passage étroit d’où elle venait de surplomber le vide, et c’est alors qu’Angélus la cloua sur place en se collant à son dos, en posant simplement une main contre son ventre de femme.
Buffy se sentit tétanisée jusqu’à ce qu’il ouvre la bouche pour parler.

– » Tu es si prévisible bébé.  » Murmura t’il en posant doucement sa bouche contre la nuque que la jeune fille gardait dénudée de part ses cheveux relevés.

Buffy fit volte face en lui échappant des bras.

Il se redressa face à la fuite intime que la jeune fille lui affichait puis enfonça aussitôt ses mains dans les poches de son long manteau. C’est seulement alors qu’il parla à nouveau d’un demi sourire.

– » Bonsoir mon amour ! Je n’étais pas sûr que tu viennes !  »
– » On pourrait se battre !  » Lança Buffy d’un ton vif et en levant nerveusement son pieu face à lui.
Angélus regarda le pieu d’un sourire tout à fait ironique avant de lâcher simplement.

– » Je ne suis pas revenu ici pour ça, mais si tu veux te battre, battons nous !  »
Aussitôt il sortit les mains de ses poches pour s’emparer des frêles épaules de la jeune fille, la jeter en avant et vers la passerelle qui les avait vu arriver.

Et tandis qu’il marchait presque lentement vers elle, Buffy essuyait une grimace en sentant ses reins entrer en contact avec le sol métallique mais très vite elle se remit debout.
Elle se jeta soudainement si vite pieds et poings en avant qu’Angélus s’envola manteau y compris contre le mur du couloir qui s’effrita sur le coup.

Le vampire se relevait furieux, Buffy le frappait au visage d’un bon direct du droit.

Angélus encaissa le coup pour se donner l’élan nécessaire de la frapper à son tour en pleine face.
Aussitôt Buffy s’envola droit devant pour traverser par la force une porte en bois qui vola en éclats afin de la laisser entrer dans une pièce adjacente sous le coup d’un Angélus trop violent.

Etendue sur le sol, elle grimaça à nouveau et étouffa cette fois un gémissement en posant une main contre ses cheveux blonds pour sa tête qui voyait trente six chandelles en lui brouillant la vue.
La seconde d’après elle se relevait sous la main d’un Angélus qui avait décidé de la ramener à la hauteur de ses yeux sombres.
Buffy fit bouger ses pieds dans le vide, Angélus la transperça de son regard nuit.

– » Je ne suis pas venu ici pour ça, j’espérai juste qu’on reprenne où on en était resté la nuit dernière !  »
– » La nuit dernière j’étais avec Angel.  » Articula Buffy pâle jusqu’aux lèvres.

– » Ne gâchons pas ce moment.  » Chuchota brusquement Angélus audible juste pour elle.
Buffy eut un battement de cils qui marqua la surprise pour le ton qu’Angélus venait d’emprunter.
Elle murmura toutefois.

– » Je suis venue pour te faire mes adieux Angélus.  »
– » ça ne presse pas. » Murmura à travers les ténébres doucement le vampire.
Aussitôt Buffy entrouvrit la bouche.

Et tandis qu’elle plongeait dans son regard éternellement unique, Buffy savait ce qu’il attendait d’elle, Buffy savait qu’il ne voulait qu’une seule chose, entrer dans son ventre pour la déclarer sienne, déclarer sa suprématie de démon souverain.
Et si c’était la solution pour endormir sa méfiance de démon trop puissant pensa t’elle sur l’espace d’une seconde. Elle venait de voir à quelle vitesse il pouvait prendre l’avantage d’un combat.
Giles et Spike avait raison, elle n’aurait jamais du venir seule.
Il la fragilisait.
Son regard la fragilisait, sa peau la fragilisait, il était tant Angel jusque dans le son de sa voix. Même ses mains qui dans l’instant l’agrippaient pourtant si douloureusement par les épaules lui faisaient des courants d’air sous son pull-over.  » Il me collent des papillons dans le ventre.  » Pensa Buffy en avalant douloureusement sa salive pour la bouche entrouverte face à elle.

Angélus murmura à nouveau pour le regard émeraude si incertain.
– » Tu es la seule humaine de cette dimension que je peux regretter.  »
– » Reposes moi sur le sol Angélus !  » Lâcha Buffy d’un ton coupant qu’elle alla chercher au plut profond d’elle-même, du coté de l’Elue, et en gommant de sa pensée sa petite culotte qui se tâchait déjà.

Et tandis que le vampire soudainement presque amusé la faisait glisser le long de son corps pour juste lui faire reprendre pieds avec la terre ferme, elle n’avait plus envi de se battre.
Elle avait envi de se faire aimer.

Elle venait d’être à deux doigts de lui faire l’amour, elle venait d’être à deux doigts d’entrer dans sa bouche tant elle avait envi de son corps sans pareil et du goût de sa peau.

 » Faire l’amour sans la crainte d’un retour du démon pour la bonne raison que le démon est déjà là. Faire l’amour avec Angélus.  » Buffy se sermonna intérieurement en se donnant une bonne gifle imaginaire.

Il la laissait s’écarter, elle avançait ses pas vers la sortie de la pièce qui n’avait plus de porte.

– » Je sais que tu as envi de moi.  » Murmura Angélus par-dessus son épaule.
– » Ce n’est pas vrai !  » Voulut se justifier une Buffy outragée en se retournant sur les mots qui avait visé juste.

Elle accrochait l’oblique de son regard nuit qui passait juste au raz d’une de ses larges épaules.

Il se tournait entièrement vers elle, alors elle rajouta précipitamment.
– » C’est d’Angel dont j’ai envi. « 
– » Mais Angel c’est moi.  » Murmura le démon en marchant vers elle.

– » Tu ne seras jamais Angel.  » Affirma Buffy à travers la peine ombre de la pièce et tandis qu’elle sentait Angélus la prendre désormais presque trop doucement par les épaules.

Il entra si vite dans sa bouche, elle l’agrippa si vite à la nuque, qu’Angélus ne fut aucunement surpris de l’entendre gémir à haute voix sur le premier tour de langue.

Il avait relevé le musque de la tueuse qui s’écoulait depuis plusieurs minutes déjà, il avait relevé chaque parcelle de ce corps en vie qui l’appelait lui si fort et avec trop d’appétit.

Il brisa le baiser pour laisser Buffy bouche entrouverte et toute palpitante.

Sous la coupe de ses yeux, il la gardait prisonnière entre lui et le mur qui les avait accueilli, Buffy resserrait ses jambes autour de sa taille de vampire comme pour mieux garder l’équilibre.
Alors il plongea plus profondément dans son regard émeraude avant de parler.

– » Tu n’es pas encore prête pour moi.  »
Il l’a défit de lui, elle retrouva la terre ferme.
Elle s’en serait étouffée par l’affront, d’ailleurs déjà elle se sentait presque rougir de colère ou de honte face au visage sombre et entièrement fermé d’un Angélus qui ne dessinait aucune trace d’ironie.
En avalant sa salive, elle fit décoller ses pieds du sol pour fuir le regard noir par en dessous qu’il affichait juste pour elle.

Buffy courut la passerelle, puis tenta de se calmer en traversant tranquillement l’entrepôt.

Elle touchait presque la sortie quand elle sursauta pour la main qui se posait délicatement sur une de ses épaules.

– » Laisses le tranquille…Angélus n’est pas à toi. « 

Son regard émeraude dilaté, Buffy voulait saisir son pieu pour se calmer les nerfs ou pour en finir avec cette nuit.  » Si vite là.  » Se contenta t’elle de penser alors que la jeune femme blonde répétait en demi ton face à elle.

– » Angélus n’est pas à toi.  »
– » Il faut lui dire alors, parce que j’ai l’impression qu’il pense tout le contraire !  » Ironisa Buffy à haute voix et pour mieux planter la jeune femme.
En se défaisant de la main toujours posée sur son épaule elle fit lentement demi tour.
Elle partait.

Elle partait en entendant la jeune femme monter l’escalier métallique mais elle ne pouvait plus se supporter entre les murs de cet entrepôt.


Sur la résonnace des ses pas qui martelaient le macadam, Buffy sursauta à nouveau mais cette fois pour la main de Spike qui glissait hors des ténèbres.

– » Décidemment c’est une réunion de famille !  » S’exclama Buffy hors d’elle-même.
– » Je sais, j’ai vu.  » Murmura Spike pour la voix de Buffy qui s’était enrouée sur le mot famille.

 

Comme pour souligner le souvenir du regard émeraude qu’il venait de faire chavirer, Angélus se passait une main sur la nuque.
Il était satisfait de sa rencontre avec sa petite tueuse blonde.

Il avait été à un cheveu de la clouer là sur le mur, de rentrer dans son ventre pour juste l’entendre l’appeler lui.
Il avait été à un cheveu de la jeter sur ce canapé défoncé pour user de son corps de toutes les façons.
L’entendre crier, crier elle, comme jamais personne ne pourrait la faire crier.
Il se dessina un rapide sourire en pensant au futur proche qui verrait l’Elue se soumettre entre ses bras, s’imagina la transformer, puis effaça tout sourire en arrêtant ses pas.
Il se redressa alors finalement et entièrement dos à la porte qui n’en était plus une.

– » Qu’est ce que tu veux Darla ? !  » Murmura t’il à travers l’obscurité.

Angélus finit par se tourner face à la jeune femme blonde qui n’avançait aucune réponse.

Pieds nus, et en robe rouge, elle se tenait sur le seuil de la pièce en se contentant juste de plonger son regard plein de désir dans le regard noir d’Angélus.

– » Qu’est ce que tu veux Darla ?  »
– » Toi. « 

Elle avait parlé juste audible pour son ouie de vampire mais déjà elle marchait vers lui.

 

Enfermée dans les appartements d’Angel, Buffy vivait mille morts d’imaginer seulement même une Darla vautrée sur le corps du vampire.

Elle n’avait pas envie de descendre dans le hall, elle n’avait pas envi que Giles lui répète que les shamans ne pourraient être d’aucune utilité à l’âme d’Angel.
Les nouvelles avaient été mauvaises.

L’âme d’Angel avait purement et simplement disparue par le fait d’un cercle démoniaque trop puissant.
L’âme d’Angel ne reviendrait plus de sitôt.  » Il doit bien y avoir une solution pour le ramener Giles !  » Avait presque pleuré Buffy en s’étranglant sur ses mots.  » Nous ne la connaissons pas encore Buffy.  » Avait alors murmuré Giles presque en excuse face à sa Tueuse qu’il sentait à bout de tout.

Sur une soudaine pensée, Buffy pris la porte pour aller questionner à nouveau Giles.

Elle dévala l’escalier comme si le diable était à ses trousses avant de déboucher dans le hall de l’hôtel.

– » Où est Giles !  » Demanda t’elle à Faith surprise par l’absence de ce dernier.
– » Dans le jardin.  » Jeta Faith avant de se tourner à nouveau vers Alex.

Buffy allait passer la porte fenêtre quand Faith l’interpella.
– » éh Buffy ! Merci pour votre petit scénario à Rome, c’est beau de voir la confiance que tu as toujours eu en moi.  »
Buffy baissa la tête sur l’espace d’une seconde avant de raccrocher Faith du regard.
– » Désolée, c’était le plan de Giles pas le mien.  » Murmura t’elle.
Les deux tueuses restèrent suspendues du regard puis Buffy dirigea ses pas vers le jardin endormi.

Giles tournait en rond, alors Buffy tourna en rond elle aussi avant de se stopper pour le faire stopper lui.

– » Giles !  »
– » Hum !  »
– » Je croyais que d’après la prophétie, Angel devait retrouver son humanité après cette bataille pas nous présenter un Angélus ! Angélus qu’est ce qu’il fait là ?!  »
– » Hum !  »
– » Arrêtez de dire hum et répondez moi !  » le singea Buffy en retroussant le bout de son nez pour dessiner la grimace que son observateur émettait à chaque fois.

Giles s’assit sur le banc en pierre tout proche, Buffy s’assit à coté de lui.

– » Personne n’a demandé à Angel de renoncer à son Shanshu en s’alliant aux démons de l’enfer Buffy.  »
– » Vous voulez dire que sans ça, aujourd’hui il serait bien vivant comme vous et moi ?  »
– » Je ne sais pas.  »
– » Si vous, vous ne pouvez pas savoir qui le peut !  » S’énerva Buffy en se levant du banc pour accompagner ses mots vifs.
Elle regardait Giles d’un regard presque en colère pour les réponses qui ne lui amenait pas, aussi Giles murmura.
– » Je ne te rappellerai pas que le destin du monde est souvent lié au tien, tu connais ce chapitre. Je ne te redirai pas à quel point tu as mis en danger des vies qui te sont proches et chères en tombant amoureuse d’un monstre. « 

– » Angel est juste mon ami aujourd’hui. « 
Buffy serrait ses jolies lèvres, Spike parlait depuis l’encadrement de la porte fenêtre contre lequel il était appuyé depuis quelques secondes.
– » Vous n’êtes pas des amis. Vous ne l’avez jamais été. Votre amour finira par vous tuer tous les deux. Combats et ensuite sexe et la haine à nouveau qui vous possède jusqu’au cœur. Vous ne serez jamais des amis. L’amour n’est pas là, dans la tête. Il est dans le sang, partout dans le corps. Il lutte pour imposer sa loi. « 

Buffy trembla face aux mots de Spike, aussi elle baissa la tête et marcha sans regarder personne pour tenter de quitter les lieux.

– » Buffy !  » Appela Giles alors dans son dos.
– » Oui.  » Murmura t’elle sans se retourner.
– » Angel,…Angel retrouvera son humanité le jour où il retrouvera son âme.  »
– » Mais comment !  » Cria presque Buffy en se tournant vers lui.
– » Je ne sais pas.  » Murmura à nouveau l’Observateur impuissant et sans même bouger un cil.
Dépitée, Buffy quitta des yeux les épaules affaissées de son observateur avant de regarder un Spike silencieux qui ne détenait pas non plus la réponse.
L’espace d’une seconde elle baissa les yeux comme pour se parler à elle-même.
– » C’est pas Darla qui va lui rendre son âme.  »
Giles sursautait sur le mot Darla, Buffy courrait le hall pour prendre plus vite le grand escalier, pour se réfugier plus vite dans les appartements de l’absent.

Elle claqua la porte dans son dos avant de s’affaisser sur un des deux grands canapés.

Elle reniflait encore quand brusquement elle leva sa jolie tête blonde pour planter son regard sur l’encadrement de la chambre là toute proche.

– » Qu’est ce que tu veux Angélus ?  »
– » Toi.  » Laissa passer le vampire en affichant gravement son regard nuit……………………….A suivre………………….

Instantanément, Buffy glissa du canapé en contrôlant le tremblement intérieur que le vampire venait de lui coller.
Elle lui faisait face à distance raisonnable, il avançait doucement mais sûrement vers elle.
En se prenant les mains, en urgence Buffy pensa aussitôt,  » Il faut que je m’éloigne de lui. « 
Pourtant, avant même que ses mains se séparent, Angélus les avait déjà saisies entre ses mains à lui, grandes, effilées, aux doigts longs et souples comme nulle autres pareilles.

Sous l’émoi soudain du vampire à la gestuelle trop parfaite, Buffy dessina des lèvres entrouvertes pour le regard qu’Angélus affichait.

Elle avait envi de reprendre ses mains, de reprendre ses mains pour écarter le manteau trop long et trop sombre qui lui dissimulait la chemise en soie.
Elle voulait reprendre ses mains pour écarter la chemise en soie elle-même, la chemise en soie noire qui lui dessinait pourtant si parfaitement le torse d’Angélus.

Le torse d’Angélus où elle voulait poser son front comme pour s’arrimer à un port d’attache, le torse d’Angélus pour brusquement ou tout simplement déposer les armes après trop de batailles menées.
Le torse d’Angélus contre lequel elle voulait glisser pour mieux le prendre à plein bras.
Alors comme une évidence elle y poserait une joue, alors comme une évidence elle pensa à sa langue délicieusement unique.
L’interdit suprême.
Le goûter lui.
Lui encore, le démon sans âme, lui qui n’avait rien à voir avec un Spike sans âme.
Et avant même de réaliser, elle la goûtait cette langue là.
Délicieusement froide, délicieusement trop, délicieusement chaude, tant la passion l’animait, la prenait, l’emportait.
La douleur était si forte.
Forte à hurler.
Se fondre en lui et que tout s’arrête, que tout s’arrête à jamais, comme ça s’était arrêté quand elle avait plongé dans la faille.
Alors elle serait enfin apaisée.
Apaisée de Lui, apaisée du monde.
Ce serait fini, ce serait la fin, enfin la fin, et elle pourrait enfin dormir tout son saoul.

Elle voulait dormir, dormir à jamais, mais comme pour la ramener à la réalité, Angélus était si vite entré dans sa bouche que le problème du choix ne se posait déjà plus pour Buffy.

Et tandis qu’elle sanglotait à haute voix dans sa bouche de vampire, elle ne pouvait s’empêcher de le boire, de griffer sa nuque de ses ongles trop bien peints.
Sa nuque de vampire trop séduisant où les cheveux coupés courts ne lui était d’aucune gêne.

Elle voulait l’aimer, elle allait l’aimer.
C’était si suavement sûr, si terriblement irréductible tant le désir de ses sens en déroutes allaient leur chemin, tant l’assurance du vampire allait son chemin.
D’ailleurs déjà Buffy réalisait qu’elle avait laissé Angélus défaire le bouton de son jeans.
Déjà Buffy réalisait qu’elle voulait ses doigts, les doigts trop déliés qui passaient sans façon la barrière de son string en dentelle pour juste, juste toucher son pistil de fille plein de liqueur.

Elle gémissait, elle sanglotait, elle mordait presque durement la bouche merveilleusement là.
Là rien que pour elle.
En fermant les yeux sur le monde, elle lui murmurait  » aimes moi vite, aimes moi fort, aimes moi…  » Quand brusquement la vision d’une Willow pas même encore enterrée s’imposa à elle.

Alors elle eut honte.

Il fallait qu’elle repousse le monstre.

Le monstre qui était tout sauf Angel.

L’étique voulait qu’elle l’envoie au quatre cents diables pourtant elle voulait, elle voulait encore une seconde.

Une seconde de cette langue incomparable qui faisait dresser les petits cheveux de sa nuque blonde.
Oui encore une seconde de cette salive incomparable qui faisait des cliquetis contre le rose de ses gencives.

Il la soumettait de façon si parfaitement irrationnelle, Lui le vampire.

Dieu lui-même serait descendu de son nuage à l’heure présente pour juste questionner l’Elue, elle n’aurait pu que répondre  » je l’aime.  »
Sans détour pour mieux l’emprisonner, déjà elle avait collé ses deux petites mains, petites mais fermes, presque autoritaires, sur les joues sombres et mal rasées du vampire.

Buffy le voulait sans contre façon, Angélus ne s’y trompa pas.

Aussitôt il la fit pleurnicher davantage en caressant sans réserve le palais de sa petite bouche, en jouant sans réserve sous la dentelle noire si minuscule pour lui.
D’un de ses bras fort qui encerclait si parfaitement ses reins de fille, il la ramena définitivement au plus près de lui.
Sans plus attendre et en remontant une de ses jambes contre une de ses jambes à lui Buffy râla pour les doigts qui s’aventuraient plus avant, pour et contre le sexe du vampire qui avait grandi, qui s’était fait dur, dur pour mieux s’imposer sous le pantalon en cuir, et qui s’imposait déjà pour mieux malmener son jeans à elle, son jeans de fille ouvert, offert.

Brusquement Buffy voulut si intensément le vampire qu’elle se mit à pleurer pour s’empêcher de hurler.
– » Ne pleurs pas.  » Susurra aussitôt Angélus audible juste pour elle et en la renversant en arrière pour la regarder menton levé.
Mais déjà contre le bras qui lui prenait les reins, Buffy se redressait sur le fil du regard hypnotique qu’elle n’avait pas lâché une seconde. Alors à cet instant Angélus se laissa écarter du haut de son manteau pour sentir les mains de la jeune fille s’aventurer contre ses larges épaules.
Pour aussitôt tenter de faire taire son désir, Buffy mordit sans ménagement contre la bouche froide.
Angélus grimaça la douleur vive, Buffy allait crier  » prends moi !  » tant elle le voulait au fond de son ventre quand brusquement Willow s’interposa entre eux en lui parlant à haute voix.
Piquée au vif, en déroute, Buffy ouvrit des yeux larges comme des soucoupes.

Et tandis que comme dans un tourbillon le baiser hautement passionné l’entraînait toujours, que son string de fille était inondé au delà de la mesure, Willow était là, irréelle mais bien présente et dans l’encadrement qui ouvrait sur la chambre d’Angel.

La chambre d’Angel.

D’un regard presque fuyant, Buffy se mit à rougir pour les doigts qui la fouillaient, pour la langue qui la faisait crier.

Willow ordonna d’un air sombre et sévère.
– » Fais le ! « 

Surprise et troublée, Buffy écarquilla davantage son regard émeraude sur une Willow éthérée.

– » Fais le ! Vas y, aimes le !…Fais l’amour à Angélus !  » Articula Willow d’un sourire irréel et en écartant un bras de son corps pour désigner le lit d’Angel qui attendait là comme l’invite ultime dans la pièce mitoyenne et toute proche.

Pour une Willow qui venait de la ramener si brutalement les pieds sur terre, d’une poussée souveraine, Buffy s’arracha d’Angélus en le repoussant sans ménagement.

– » Willow ne me demanderait jamais ça.  » Murmura Buffy pour elle-même mais en hurlant toutefois les mots dans sa tête.

Sous la poussée de l’Elue, Angélus toucha brutalement le mur qui le reçu assis, toutefois sans lâcher Buffy des yeux il passait déjà une petite langue pointue et presque ironique sur ses lèvres envoûtantes. Il les mouillait davantage, soulignait davantage son regard sombre qui n’avait peut-être jamais été plus contrarié.
Comme pour tempérer sa colère d’avoir été rejeté ou plus sûrement pour son simple plaisir gustatif, il engouffra entre ses lèvres trop bien dessinées les deux doigts qui avaient reçu les flux amoureux de l’Elue.
Il se mit à les goûter, et à les goûter encore, précieusement, délicatement, mais sans ménagement.
Par la manœuvre Angélus semblait vouloir ramener à lui, et rien que pour lui, le regard absent d’une Buffy qui avait vu disparaître Willow aussi vite qu’elle était apparue.

– » Willow ne me demanderait jamais ça.  » murmura à nouveau Buffy en laissant trembler tout son moi intérieur tandis qu’elle fixait Angélus d’un regard presque hagard.

– » Tu trembles bébé.  » Avança Angélus comme une évidence et en se remettant debout.
C’est alors que Buffy récupéra ses esprits en plantant Angélus du regard de l’Elue.

– » Ton haleine empeste celle de Darla !…Alors dégages ! « 

Elle serrait ses lèvres encore entrouvertes l’instant d’avant, Angélus marchait sur elle.

Il la prenait à la gorge pour la ramener à sa juste hauteur en lui faisant goûter les joies de l’espace libre ou de l’apesanteur.
Les pieds dans le vide Buffy continuait à le transpercer de son regard supérieur.

– » Je vais vous envoyer tous les deux en enfer !  » Souffla t’elle à peine audible.
– » Oh non bébé…je sais que tu ne lèvera rien contre moi, tu as trop peur de perdre ton précieux Angel.  »
Buffy continuait à le fixer de son regard glacial, Angélus l’expédia contre un des murs spectateurs de la scène.
Sur une seconde elle ferma les yeux pour ses reins qu’elle crut brisés sous la douleur trop vive, et tandis qu’aider de ses deux mains elle se redressait lentement contre la tapisserie du mur en question, elle voyait son manteau de vampire atteindre le balcon.

Il s’envolait par-dessus la balustrade, elle restait bêtement à fixer l’espace désormais vide de sa présence.

Plongée dans ses pensées, elle ramena un regard en errance sur l’encadrement de la chambre puis finit par fixer définitivement la porte qui ouvrait les appartements d’Angel. La porte qui était aussi celle de la sortie.
Quelques secondes plus loin ses mains lâchaient la tapisserie.
Buffy se décidait enfin à rejoindre le ré de chausser.
Elle allait devoir parler à Giles.

Elle avait tout dit, tout dit à Giles, jusqu’à son attirance pour le démon.
Et si dans l’instant elle ne pensait plus au haussement de sourcils qu’avait marqué Giles juste avant d’essuyer ses lunettes, essuyer ses lunettes afin de détourner par pudeur le regard, c’est qu’elle était concentrée sur la pointe de ses bottines au bord de ce trou trop profond, trop profond et trop grand pour le corps menu de Willow.

Buffy leva un peu ses longs cils pour raccrocher le cercueil qui recevait les poignées de terre sablonneuse.
Alex les yeux rouges de trop pleurer avait été le premier à s’arracher d’un sanglot quand sa main avait lâché la terre.
Et tandis que les parents Rosenberg quittaient la tombe, Buffy revivait à nouveaux en plein cœur les mots de Sheila la mère.

– » Tout cela est votre faute Bunny, avant de vous connaître Willow était juste une adolescente poussée au mysticisme. Je lui avais interdit de communiquer avec son assemblée de sorcières ou je ne sais quoi. Maintenant tout ce que je peux faire c’est de la laisser partir avec amour. « 

Buffy serra les lèvres sur le souvenir des mots tandis que la tombe de Willow était à présent déserte de toutes âmes qui vivent.

Les nuages défilaient dans le ciel, un vent glacé s’emblait s’être levé pour souligner le départ de Willow mais Buffy ne pouvait toujours pas se résoudre à quitter la tombe.

Pourtant quelques secondes plus loin dans un battement de cils dont elle se servit pour essuyer ses yeux pleins de larmes, Buffy jeta enfin sur le cercueil la poignée de terre qui lui avait blessé la main à force de trop forte pression entre ses doigts fins.
Et tandis que ses larmes lui rendaient trouble la vision du cercueil, elle les entendait toujours les mots du pasteur.
 » Il a crée toutes choses à son image pour qu’elles puissent se rejoindre. Les forces qui génèrent notre monde sont pures car elles chassent le poison. Les forces du mal n’ont pas de prises sur notre terre, seule droiture et pureté règneront.  »
– » Tu saignes.  » Murmura Angélus en lui prenant la main, celle là même qui avait lâché la terre.
Alors Buffy se rendit compte que le soleil s’était couché

Brusquement, elle semblait concentrée uniquement sur les granules de la terre qui crissaient encore dans le creux de sa main et qui roulaient si doucement sous les doigts souples d’Angélus.
Brusquement, ou plutôt comme par malice, il semblait concentré uniquement à nettoyer la main salie de l’Elue.
D’un même ensemble le couple se dévisagea d’un regard bas.

Buffy resta bouche entrouverte avant de murmurer.
– » L’enterrement était, c’était pesant mais ce qui m’inquiète le plus c’est demain.  » Avança t’elle à peine audible et comme prise en faute.
– » Qui y a t il demain?  » Murmura Angélus en se calquant sur le ton de l’Elue.
– » Je vais devoir très certainement te planter à nouveau une épée en plein cœur.  »
– » Demain les obligations de la vie quotidiennes seront toujours là.  »
– » Et tout le monde s’attend à ce que je sache comment affronter les choses parce que je suis tellement forte ! « 

– » Viens.  » Murmura Angélus après un temps où il semblait avoir pesé le silence pour mieux l’installer entre eux.
Par la petite main qu’il n’avait pas lâchée il entraîna d’office une Buffy interdite.
Mais à peine sur leur avancée Buffy récupéra sévèrement sa main tout en stoppant ses pas.

– » Je ne vais nulle part avec toi !…Je, je devrais sans attendre te planter un pieu dans le cœur !  »
Elle avait parlé d’une voix blanche et unie pour mieux garder la distance, Angélus continuait de murmurer.
– » Tu ne peux pas faire ça.  »
En serrant ses lèvres davantage et faute de pouvoir le planter pour de bon, Buffy lui colla un bon direct du droit sur la pointe de son menton arrogant.
D’un demi sourire ironique Angélus essuya le coup en laissant sa tête accompagner le geste emporté de la jeune fille, la seconde d’après il la saisissait aux épaules.
Alors brusquement il posa son front sombre sur le front blond de la jeune fille.
Instantanément Buffy ferma les yeux pour fuir le regard noir, pour essuyer la douleur qu’Angélus faisait naître par trop de pression contre le bombé de son front.

Le vampire parla d’une voix trop suavement grave pour que Buffy rouvre les yeux.
Il semblait commander.
– » Tu veux savoir demain ? Alors tu vas te taire et me suivre. Je dois te montrer quelque chose que ton Observateur ne trouvera jamais dans ses fichus livres.  »
Il la lâchait, Buffy rouvrait enfin les yeux mais c’était pour mieux se noyer dans le regard noir et furieux.
Le vampire et l’Elue restèrent suspendus l’un à l’autre quelques secondes, puis sans rajouter, Angélus se détourna pour marcher droit devant à travers les ténèbres.

En laissant ses idées filer mille à l’heure comme pour mieux lui lever une tempête qui n’était que questions et interrogations, Buffy joua d’un pied sur l’autre, puis sa curiosité légendaire la décida finalement à suivre le manteau qui prenait trop bien le vent de la nuit.

Elle trottinait près de lui en se préoccupant seulement de calquer ses pas sur les enjambées du vampire qui étaient bien trop longues pour elle.

Elle s’interdisait de lever un regard de coter pour épouser la vue de ses larges épaules qui semblaient fendre la nuit.
Sur chaque pas qui la faisait avancer un peu trop vite, elle restait uniquement concentrer à chasser la sensation grisante qui la soulevait à seulement marcher dans son ombre à lui.
Cette sensation qui fait qu’on sait que l’autre est là bien présent pour vous sauvez au détour d’un coin sombre, cette sensation qu’elle n’avait plus ressentie depuis qu’Angel avait quitté Sunnydale.
Buffy hasarda un regard de biais, et c’était tant le profil plus que parfait d’Angel que très vite elle regarda à nouveau droit devant.
Angélus lui lança un regard par-dessus son épaule, d’un sourire à peine dessiné il lui prit une main qu’elle lui abandonna sans résistance.
Il en crevait une fois encore tellement il avait envi d’elle, maladivement envi d’elle au point de le mettre mal à l’aise sous le cuir de son pantalon.
Les signaux que lui envoyait son sang d’Elue lui étaient si insoutenables dans l’instant qu’il se fit violence pour ne pas la coller sous le premier porche venu.
Non il préférait l’amener dans son antre et user d’elle à son gré.

Angélus savait que Darla ne serait pas contente face à lui et à une Buffy qu’il ramenait rien que pour lui.
Mais il savait aussi que Darla avait toujours essuyé ses caprices comme pour essuyer le sale gosse qu’elle avait engendré.

Quand l’Elue et le vampire amorcèrent la rue qui ouvrait sur les nouveaux appartements d’Angélus, ce dernier resserra les doigts fins qu’il emprisonnait toujours dans le creux d’une de ses grandes mains.
Aussitôt Buffy se tourna vers lui pour le dévisager d’un regard presque innocent.  » Faut il qu’elle aime mon double avec une âme sans réserve pour se laisser berner à chaque fois.  » Pensa Angélus en lui faisant passer le porche qui la conduirait droit dans son enfer à lui.
Elle passait la porte en bois lustrée et patinée, Angélus refermait derrière elle et Darla était déjà sur eux.
– » Angélus !  » S’exclama Darla d’un air sévère tandis que Buffy lâchait la main du vampire et jetait un œil vers la sortie.
Elle comprenait que sa curiosité l’avait faite tomber dans un piège de plus, elle comprenait qu’elle n’aurait plus accès à la porte qu’elle venait pourtant d’emprunter.
Les piques de fers qui se poinçonnaient soudainement de par et d’autre à travers le venteau en bois venaient de répondre sans façon à son espoir de fuite en retrait.

– » Que fait-elle ici ? J’ai cru que tu devais la tuer ?
– » Non. J’ai de grands plans pour elle.  »
Darla le trucida du regard tandis que Buffy rajoutait.
– » Je ne veux contrarier personne.  » Elle jouait l’ironie pour cacher la peur qui venait de la saisir au ventre.
Et tandis que plusieurs vampires tous dévoués à Darla de part leur  » maîtresse  » l’entouraient à présent, Buffy ne voyait passer son prochain salut qu’à travers un Angélus qui lui avait pourtant déjà tourné le dos pour la laisser là, en plan, et entre les mains de la femme vampire mais Darla se précipitait sur Angélus.
– » Allons-nous la tuer pendant, ou après que nous aillions fait l’amour ?  » Murmura t’elle d’un sourire et en s’accrochant au cou de son vampire préféré pour juste lui prendre la bouche.
Buffy gomma leurs profils réunis en détournant les yeux, en se mettant presque à compter les vampires.
– » Aucun des deux. Nous la transformerons en l’un d’entre nous. Le meurtre est si charitable à la fin, n’est-ce pas ? La douleur est passée.  » Murmura Angélus d’un regard dans le vide et en ôtant du haut de ses épaules les bras de Darla toujours là.

– » Tu veux la faire l’une d’entre nous ? « 
– » Le supplice éternel. « 
– » Angélus ! « 
– » Tu embrasses mieux que cette médiocrité, amour.  » Rajouta t’il en gratifiant Buffy d’un regard en coin.
– » Je suis une professionnelle et je me rappelle tout ce que nous avons fait. Tout ce que nous pouvons faire ensemble. « 
– » Tu crois que tu peux me donner un moment de pur bonheur ? « 
– » J’aime quand tu me blesses. Je te veux mauvais… Comme tu es vraiment… Sans ton armure en plastique. »
– » Ca suffit! « 
– » Cette idiote à voulu te refaire mais ce que nous avons tous les deux, est réel, éternel, même si ce n’est pas assez bon, même si tu veux un parfait idéal… « 
– » Elle n’est pas parfaite. Elle est juste… « 
L’esprit déjà ailleurs Angélus partait vers une porte dérobée, Buffy ne voulait pas rester seule avec Darla et ses vampires alors elle l’appela en urgence.
– » Angélus !  » Avança t’elle d’une voix blanche.
Il laissa passer son regard par-dessus une de ses épaules pour capturer la lumière embuée de la tueuse qui l’appelait déjà à l’aide.

Alors il se tourna entièrement vers l’Elue.

– » Bienvenue dans mon monde. Très peu de vampires sont assez rusés pour avoir vécu tout ce que j’ai vécu…Dieu n’a jamais rien fait pour toi mais moi je le ferai…Tu as quelque chose de délicat et d’unique….Prends soin d’elle !  » Rajouta t’il sur Darla d’un regard noir et sévère.
Cette fois il passait la porte dérobée, cette fois Buffy restait seule avec Darla, cette fois Buffy écarquillait les yeux face à une Drusilla qui venait d’apparaître.

– » Elle est pleine et chaude…et toute seule. Tu ne penses qu’à la tuer mais mon Angélus sera très fâché s’il constate que nous avons désobéi à ses ordres  » Chanta Drusilla en regardant le plafond où elle touchait sa folie.
Elle rajouta presque aussitôt.
– » Papa la veut entre ses draps et sur son oreiller en plume. « 
– » La ferme Drusilla !  » Jeta Darla
Alors le vampire quatre fois centenaire s’avança jusqu’à toucher avec sa main toute froide et toute fine une des joues rebondies de Buffy.
La caresse se fit insistante avant que Darla ne déclare enfin.
– » Si belle. Pas un défaut. Angélus à raison, peut-être pourrions-nous préserver cette beauté pour l’éternité. « 
Buffy marqua un pas en arrière pour les doigts qui finissaient par l’électriser.
– » Ne me touches pas !  » Cracha t’elle sur Darla.
Darla s’adressa aux vampires sans plus même un regard pour l’Elue.
– » Emmenez là. Aile ouest. « 
Buffy se laissa emmener sans résistance sachant bien que Darla et Drusilla fermaient la marche, sachant bien qu’elle n’avait aucune chance face à des vampires aussi expérimentés que ces deux là.
Le départ vers sa liberté ne devait pas se jouer à ce moment là. Elle attendrait un moment plus propice.

D’un sourire, Angélus se laissa tomber de tout son long sur les draps en lin fraîchement repassés.
En enfonçant plus encore son odorat contre l’oreiller en plume, il savait sans se tromper que sa petite tueuse blonde serait bientôt là, juste pour lui, juste servie et amenée par les bons soins d’une Darla qui ne voulait en rien le voir s’éloigner à nouveau………..A suivre…………..


Et tandis que Buffy descendait des marches et des marches, elle savait bien qu’elle finirait par atterrir dans un des sous-sols de cette maison pas comme les autres.

Darla qui désormais ouvrait la marche, tandis que Drusilla la fermait, finit par pousser une porte qui laissa aussitôt entrevoir une chambre où elle pénétra seule avec la tueuse.
Darla refermait la porte derrière elle, Buffy découvrait les murs de crépis blancs où se dessinait des doubles rideaux sur l’unique fenêtre des lieux, unique fenêtre bien présente mais bien fictive en même temps.
Sans attendre elle se retourna vers Darla simplement adossée contre la porte en bois massif.
L’éclat furieux de son regard émeraude se heurta aussitôt à celui du vampire.

– » Laisses moi partir !  » Lança t’elle.
– » Pas maintenant.  »
– » Pourquoi ?!  »
– » Angélus a toujours été au bout de ses obsessions. Tu vas lui donner ce qu’il attend. « 

– » Ce qu’il attend.  » Murmura Buffy en pensée avec elle-même.

– » Il attends que tu lui donnes ce que tu as donné à Angel.  »
– » JAMAIS !  » Cria Buffy en plantant à nouveau Darla du regard.

Darla eut une moue d’amertume qui plissa le coin de sa bouche puis attrapa dans son dos la poignée de la porte et déjà prête à sortir elle faisait demi tour.
Buffy l’interpella brusquement.
– » Laisses moi partir…Tu m’as dit toi-même qu’Angélus n’était pas à moi. « 

– » Idiote.  » Murmura Darla face au panneau en bois.
La seconde d’après elle sortait, et derrière elle Buffy restait seule pour entendre à travers le silence la porte se verrouiller sans façon.
Brusquement nerveuse, elle se passa rapidement une de ses mèches blondes derrière une de ses petites oreilles.
L’instant était à l’action, aussi elle marcha sur la porte mais très vite les pas et les murmures des habitants de cette maison qui ne vivait que la nuit glissèrent jusqu’à son ouie de tueuse pas comme les autres.
La bouche serrée sur un pli d’amertume qui n’avait rien à envier à celui que Darla dessinait quelques secondes plus tôt, Buffy entreprit de passer les quatre murs au peigne fin.

Le béton régnait partout et Buffy savait bien que même en se mettant les pieds et les poings en sang jamais elle ne pourrait traverser cette masse là.
De colère contre elle-même elle arracha les rideaux factices qui lui laissèrent aussitôt entrevoir un horizon plein de lumière, sous un ciel dessiné en bleu, mais uniquement peint à la gouache.

De rage elle piétina les rideaux avant de s’en prendre au placard mural dont elle voulait tâter le fond.

Une à une, elle fit voler de leurs gongs les portes en bois massifs avant les jeter avec fracas sur le mur le plus proche.
Les portes firent du petit bois, Buffy fit valser les robes de dentelles blanches qui toutes anciennes lui apparurent comme soudainement sorties du passé.
Alors elle marcha enfin dans le placard qui avait tout d’une armoire.

Comme une furie elle en arracha le fond de contre plaqué pour finalement arriver à se blesser la main gauche en ne rencontrant à nouveau que béton et désarroi.

Dépitée face au mur blanc elle ramena à elle sa main gauche qui la faisait souffrir à présent puis écarquilla les yeux sur la première goutte de son sang qui en tombant venait de tacher un des débris du bois éventré.
Les larmes aux yeux, elle sursauta en sentant les deux mains d’Angélus qui se glissaient tout contre son ventre.
Tel le félin qu’il était, elle ne l’avait pas entendu ni même senti arriver.

– » Trois mètres de béton armé te séparent du dehors, je savais qu’il fallait au moins ça entre le chat sauvage que tu es et la liberté.  »
Le vampire venait de murmurer contre son oreille de fille, Buffy se retourna presque violemment pour rester néanmoins entre ses bras forts trop bien dessinés par la chemise en soie noire.

– » Tu t’es blessée ?  » Chuchota Angélus à peine audible et en s’inclinant presque trop concentré sur la main abîmée.

Toute colère rentrée, Buffy resta tétanisée sur les mots et le regard penché du vampire.
Elle savait bien qu’avant même son entrée dans la chambre il avait reniflé la première goutte de son sang libéré.
C’est alors que le volcan qui était en elle se réveilla.
Elle reprit sa main en hurlant.
– » Laisses moi partir ! « 

Elle venait d’offrir sa main en coup de poing contre la poitrine en soie noire, amusé le vampire verrouillait son petit sourire en coin pour s’écarter et la laisser sortir du placard.
Mais très vite pour attirer la Tueuse, là, tout contre son torse, il attrapa un des bras déliés cachés encore sous le manteau beige.
Buffy serra les lèvres en gigotant pour se sortir des bras tentateurs, Angélus resserra son étreinte pour mieux la garder contre lui.
Après une lutte rapprochée et pleine de bruits étouffés où chacun des deux voulait imposer sa loi en ayant le dernier geste, Buffy avança d’une voix qu’elle voulut blanche et unie afin de dissimuler son tremblement intérieur.

– » Darla ne sera pas contente. « 

Comme pour lui dire, je sais que tu trembles, Angélus la soupesa d’un de ses regards insistants où jamais nul n’avait pu toucher le fond.

Comme pour lui dire, je ne te laisserai pas partir, Angélus la soupesa au propre en serrant davantage son bras contre ses reins de fille qu’il gardait prisonnière.

– » Bébé si tu étais un vampire tu saurais que rien dans notre monde ne nous appartient vraiment…On aime le partage.  »
Buffy dilata son regard émeraude sur le mot vampire avant de rentrer dans une rage folle sur le mot partage.

Elle savait que si elle restait entre ses bras elle finirait par céder sous le feu de la passion, et ce n’était pas pour rien si telle une possédée elle venait de se cambrer contre le bras qui ceinturait ses reins.
Elle fit décoller ses pieds du sol comme pour se cambrer davantage, mieux gigoter, grimper presque à l’assaut du corps d’Angélus, mieux repousser son torse trop puissant qui lui volait tout l’espace. Et tandis qu’elle déchirait la chemise en soie elle finissait par enfin se détacher, l’expédiant lui le vampire contre le sol et comme point d’orgue final.

En regardant Angélus assis parterre saisir entre ses doigts longs et fins et juste incomparable, l’étoffe malmenée, elle pensa pleine de tourments que ça lui ferait les pieds à Lui le précieux.
Elle était blême, blême de colère contre elle-même, blême de désir pour lui-même.
Sans plus attendre, elle le lâcha des yeux pour foncer sur la porte que oh chance Angélus avait laissé entrouverte.

A l’instant où elle ouvrait en grand le battant pour voir les vampires là en faction, Angélus le rabattait violemment.
Il était déjà là dans son dos.
Buffy se sentit extirpée pour un demi tour sans ménagement, alors le regard encre du vampire la fouetta de l’intérieur.
Il avait l’air de tout sauf de bonne humeur.
La gifle qui claqua contre une des ses joues eut pour effet de lui coller presque la migraine quand sa nuque heurta le panneau en bois.
– » Tu comptes te donner en spectacle à mes vampires.  » Chuchota Angélus de façon trop basse pour que ce ne soit pas une menace.
– » Et toi tu comptes me violer ?  » Demanda Buffy alors que son regard s’éclaircissait après le choc qui venait de frapper sa nuque.
Le rire ironique d’Angélus s’envola si haut que le plafond qui le renvoya finit par la dégriser complètement.
– » Je n’ai jamais violé personne bébé !  »
Il lui dessinait son sourire en coin le plus arrogant, Buffy voulu le gommer dans l’instant.
– » Faut croire que y’a un début à tout.  » Lança t’elle de toute sa prétention.
Sans un mot de plus elle resta suspendue dans la profondeur de son sombre regard.

Et tandis que les secondes se mettaient à filer, elle se mettait à penser comme pour mieux soutenir l’éclat de ses deux diamants noirs.
Quel besoin avait-il eu de la ramener à la hauteur de ses yeux pensait-elle à juste raison.
Elle ne sentait plus ses bras tellement les mains d’Angélus les serraient à travers les manches de son manteau.
Elle allait le frapper pour le faire à nouveau parler, elle allait le frapper pour le faire réagir, pour rouvrir dans l’instant le combat, ramener enfin l’action entre eux deux.
Non, comme une fille qu’elle était, elle allait le griffer, le griffer c’était sûr.
Le griffer là sur sa bouche car dans l’instant elle ne voyait que sa bouche.
Sa bouche sans pareille qui restait entrouverte et comme une invite de plus.  » Aucune femme dans ce monde ne pourrait résister à cet homme là.  » pensa Buffy pour se donner bonne conscience, car déjà au-delà de tout, elle se sentait honteusement faiblir.

En étouffant un sanglot, comme pour garder l’équilibre elle se rattrapa à la ceinture qui bouclait le pantalon en cuir.
La lueur de satisfaction qui éclaira dans l’instant le regard d’Angélus elle aurait voulu l’éradiquer, l’anéantir à jamais, mais elle savait bien que cette étincelle là venait d’allumer la mèche.

– » Je te déteste.  » Murmura t’elle alors à peine audible et d’un regard par en dessous qui n’avait rien à envier à celui du vampire.
– » Moi aussi…Un jour il faudra que je pense à te mettre entre les bras de Darla pour qu’elle enlève les petites culottes blanches de l’enfant que tu es.  »
Buffy laissa passer un son outragé qui s’étouffa contre la langue d’Angélus qui venait de la plaquer complètement contre la porte en bois.

 

– » Non elle n’est pas rentrée Giles.  » Murmura Alex tandis que Spike tournait à nouveau sur lui-même.
– » Elle est avec lui !  » Explosa le vampire décoloré.
Tout le monde resta suspendu dans le regard azur qui se faisait aigu, l’instant d’après comme en urgence le départ sonna sans plus de paroles.
Spike et Faith ouvrèrent alors la marche pour plonger dans la nuit et à la recherche de Buffy.

 

Clouée contre la porte en bois par trop de grandeur ou par manque d’espace en elle il lui faisait mal aussi elle ne pu s’empêcher de le dire.

– » Tu me fais mal.  » Pleurnicha brusquement Buffy en agrippant la soie qui recouvrait les épaules d’Angélus.
– » Je sais.  »
Il venait de murmurer contre une de ses oreilles et sur une de ses avancées de plus.

Il voulait laisser sa marque, pas celle d’Angel, ni celle d’aucun des partenaires qu’elle avait pu avoir jusque là.
Et ce n’était pas par hasard si dans l’instant il ne la possédait pas à la juste mesure.

Buffy s’étrangla à nouveau sur l’assaut douloureux et pourtant si lent, instantanément comme pour visiter sa douleur Angélus la planta du regard en verrouillant son fin menton dans le creux d’une de ses grandes mains.
Il laissa les secondes glisser au rythme de son sexe, il laissa sa main glisser du menton au cou fin de la jeune fille comme pour mieux lui lever le regard, le captiver, mieux imprimer son regard nuit dans sa lumière à elle tellement claire et tellement embuée dans l’instant.
– » Je prends la place.  » Déclara t’il sans façon.
Aussitôt elle les senties monter les larmes qui en brûlant ses prunelles émeraude se déversaient désormais sans façon pour lui donner un goût salé dans la bouche.
– » Je te l’ai déjà dit, je ne suis pas ton précieux Angel. « 


Quand Buffy lui offrit son premier vrai sanglot, celui là même qu’elle ne verrouilla pas, d’un sourire à peine esquissé Angélus lâcha le menton de la jeune fille pour l’agripper à deux mains par le devant de son manteau, la faire enfin monter plus haut contre le mur, plus haut pour son sexe, plus haut pour la mettre à sa place.
Et Buffy se sentit à sa place.
Aussitôt elle en trembla.
Elle en trembla face à trop d’aisance, face à trop de détachement, face à trop de justesse reconnue, face à lui intimement lié à elle.
Angélus était entrain de l’épouser elle, et de quelle façon.
Chacun de ses recules lui était une souffrance tant elle voulait le garder au plus profond d’elle-même. Chacune de ses avancées lui disait sans détour que son corps de fille l’avait attendu lui tout au long de sa jeune existence.
Ils ne s’étaient pas lâchés du regard et elle savait bien que dans l’instant son regard émeraude agrandi livrait autre chose que l’étonnement de la communion trop parfaite.
Son regard agrandit laissait passer la reconnaissance de l’autre.
Elle ne voulait pas offrir au vampire cette satisfaction là mais la sensation était bien trop puissante.
Irrésistiblement elle ouvrit la bouche pour laisser échapper son premier soupir de plaisir.
Et tandis qu’elle resserrait ses jambes nues contre le pantalon en cuir à peine entrouvert, il détachait ses petites mains de son cou pour juste faire glisser sur le sol le manteau en laine qui lui était une gêne désormais.

Pour ses fesses déjà mises à nues ou pour lui tout simplement, Buffy laissa les mains trop habiles glisser contre ses reins, remonter son dos presque trop doucement, ôter son petit pull noir. Et tandis qu’à la sortie du pull ses cheveux blonds reprenaient leur place, investis l’un par l’autre, Angélus et Buffy s’accrochèrent à nouveau du regard.
Aucun mot ne circulait entre eux, les gémissements trop aiguisés de la jeune fille suffisaient à eux seuls à courir le fil du temps, le fil de leur regard, le fil de l’espace dessiné en vase clos rien que pour eux.
A force de ravaler ses plaintes pour faire reculer le moment ultime, Buffy ne savait plus si elle voulait plonger contre la bouche d’Angélus ou poser ses mains sur la chemise en soie pour juste, juste la détacher, l’écarter enfin entièrement, aller goûter son torse trop tentant et trop là.
En sentant les doigts d’Angélus passer sous la fermeture de son soutien gorge en dentelle, elle posa directement les siens sur les boutons en nacre.
Quelques secondes plus loin, si le bout de ses seins à peine libérés la faisait souffrir par trop de désir contenu, pour la chemise à peine écartée, elle râlait sans retenue contre la chaine en argent qui descendait sur le torse d’Angélus.

Une main contre sa nuque blonde, le vampire la verrouilla complètement pour mieux la clouer, l’expédier d’un coup de rein dans le plein orgasme libérateur.

Et si dans l’instant le vampire avait l’impression que la jeune fille tel un chat mouillé ne cessait de se noyer plus avant en remontant désormais contre son cou, c’était sans nul doute parce qu’il l’inondait comme jamais personne ne l’avait inondée avant lui.
La véritable invasion qu’il lançait dans son ventre conduisait toujours Buffy un pas plus loin.

Pour la laissait baver tout son saoul, il se mit à fixer un point au milieu de nulle part.
Il fixait sa propre pensée.
Il fixait son plaisir d’homme qu’il sentait monter par assaut le long de ses reins à chaque fois qu’il la pénétrait davantage, alors brusquement il étrangla ses râles de plaisirs pour ne leur donner aucun son.

Quand Buffy laissa rouler contre le cou d’Angélus le souffle chaud de son dernier gémissement, le vampire essuya sa nuque blonde toute humide comme pour lui dire, c’était bien, tu as été une bonne fille.
Les cheveux blonds de Buffy lui dessinaient des lianes presque mouillées désormais, aussi il se mit à les caresser distraitement avant de glisser pleinement et entièrement sa main à travers l’épaisse chevelure.
Doucement il y enroula ses doigts souples avant d’écarter encore plus doucement la tête blonde qui venait de laisser des marques contre son cou en le mordant sans façon pour mieux vivre l’orgasme.
Tout à coup à nouveau si près de sa bouche, Buffy leva un peu la tête pour aller conduire vers lui son regard encore tout embué du plaisir amoureux.
Angélus semblait être ailleurs pourtant sur le battement de cils de la jeune fille il baissa les siens longs et bruns pour capturer la lumière émeraude dans sa totalité.

– » Quand j’en aurai fini avec toi tu n’auras plus rien à envier à Darla.  »
Il venait de murmurer, et si dans l’instant Buffy ouvrait la bouche en grand, ce n’était pas pour lui répondre, c’était juste pour essuyer la douleur aiguë de la morsure.

Il s’était transformé si vite, il avait trouvé sa jugulaire si vite. Comme un lapin pris dans un phare elle se laissait emmener vers le lit et sur chacun des pas d’Angélus elle voyait son ciel s’obscurcir davantage.
Elle se vit basculer avec lui sur le lit puis tout devint noir, alors elle comprit qu’elle perdait connaissance…………….A suivre bientôt la partie III, j’espère LOL