Le Vampire et L’Elue – Partie I


Fan fiction classée N-18

 

– » Je ne voudrai pas être pessimiste mon gars mais tu tiendras dix minutes à peine.  » Murmura Spike à travers le rideau de pluie et pour un Gunn qui laissait sa chemise se rougir davantage sur chaque seconde qui roulait.

– » Alors qu’elles soient mémorables !  » Jeta le jeune humain en se levant difficilement de la borne qui lui avait servit d’appui afin de reprendre le filet de souffle qui lui restait.

Dépité, Spike quitta des yeux le jeune homme courageux qui se tenait si près du dieu Illyria.
Il cherchait son profil à Lui.
Le profil qu’Angel, regard et cils levés, dédiait à la pluie, à la nuit, aux cieux qui leur dégringolaient dessus sans façon et de toutes les façons.
Ils étaient seulement quatre.
Quatre faces au grondement sourd des démons qui se levaient, qui déchiraient déjà la nuit pour mieux leur marcher dessus, mieux annoncer la venue de l’enfer.
En accrochant la ligne de sa nuque, de ses épaules décidées toutes ruisselantes, de l’épée de champion qu’Angel avançait en droite ligne, Spike ne put empêcher le passé de venir le gifler.

Tant de fois il avait vu ce vampire là retourner les situations les plus désespérées, tant de fois il avait vu Angel ou Angélus jouer et gagner sur la ligne du destin.
Brusquement Spike se mit à espérer sur une issue de sortie, alors tout naturellement il demanda.
– » C’est quoi le plan ? « 

– » Et bien pour ma part, je me ferai bien le dragon !  » Jeta Angel en se dessinant ce demi sourire en coin bien à lui qu’Angélus lui-même n’aurait pas renié.

D’un regard éclairé pour le dragon qui virevoltait au dessus de la légion démoniaque, Angel leva brusquement son épée pour sonner le départ du bien contre le mal.

– » Allez au travail !  » Lança t’il comme point d’orgue final.
Et tandis qu’il donnait son premier coup d’épée sur un démon de l’enfer sans pour autant perdre des yeux le farouche dragon, il les entendait.
Les pas.

Les pas qui dans son dos martelaient le pavé détrempé.
Les pas qui faisaient courir des frissons sur la ligne de son dos.
Les pas, les siens, venus du milieu de nulle part, perdus au milieu des autres.

En urgence il voulait se retourner pour que sa vue sans pareille l’assure d’une venue que chaque parcelle de son corps relevait, ressentait, revivait comme une empreinte unique, éternellement unique.
Il voulait se retourner, il ne pensait même qu’à ça, mais la bataille ne lui laissait pas ce loisir là, la bataille l’empêchait même de lever un cil pour un Gunn qui était finalement tombé.
Pourtant pour faire taire son cœur sans vie qui comme une boule de feu lui sautait dans la gorge, Angel savait bien qu’il allait lâcher le dernier coup.
Le dernier coup d’épée qui arrêterait le temps.
Alors au péril de sa non vie il baisserait sa garde pour juste se retourner, juste la voir, la regarder.
Il laisserait sans façon sa silhouette, son corps de femme, imprimer, brûler, aveugler, au moins une fois encore le cristallin de ses yeux. C’était brusquement devenue l’urgence entre toutes les urgences, la voire elle, encore juste une fois, après il pourrait mourir.
Sans plus raisonner, il arma son bras pour distribuer toute sa puissance sur ce coup final, mais Buffy lui vola ce coup là.

Le démon qui avait reçu le coup si emporté de la Tueuse s’écroula, le vampire avec une âme et l’Elue restèrent accrochés du regard à travers le rideau de pluie qui les dessinait trop bien et trop facilement.
– » Epaule contre épaule je suis à toi !  » Cria Buffy pour faire passer sa voix à travers le vacarme des démons et de la pluie qui plaquait sans ménagement ses cheveux noués.
– » Oui, et on peut dire que tu y as mis le temps !  » Cria Angel brusquement plein de colère tandis que déjà son regard noir lâchait le regard émeraude qui venait de faire sauter son cœur.

Il avançait durement et plus vite dans le combat et sur chaque coup d’épée qu’il donnait il s’en voulait de lui avoir crié dessus, d’avoir été furieux envers elle. Il avait vu que trop bien le regard émeraude trembler sur ses mots.
Mais c’était vrai, il était furieux et il lui en voulait.

Il lui en voulait de ne pas être venue plus tôt.
Il lui en voulait de ne pas avoir donné signe de vie, d’être restée sourde à ses appels désespérés déjà lorsque Fred avait perdu la vie.

Il lui en voulait pour l’Immortel, avec un grand I.
Il lui en voulait pour avoir osé entrer dans le lit de Spike.
Il lui en voulait pour lui avoir simplement fait découvrir le verbe aimer.
Le verbe aimer qu’il pouvait à jamais associer avec souffrance et désespoir.
Il lui en voulait pour l’avoir laissé Lui, abandonné Lui le premier à avoir une Ame avec un grand A.
Il lui en voulait de l’avoir tout simplement quitté.
Non, ça c’était lui, qui un soir d’été l’avait quitté Elle en quittant Sunnydale.

Il lui en voulait pour tout un tas de raisons plus ou moins valable mais il était tellement à bout. A bout de lui-même, à bout de l’existence, à bout depuis tant de semaines, de mois, d’années.


La bataille faisait rage, il s’en prenait aux ailes du dragon, pourtant il ne cessait de se répéter, je suis un idiot.

Je suis un idiot se répétait Angel sur chaque coup tranchant qu’il donnait afin de gagner le cœur de ce sommet démoniaque.
Sommet démoniaque qui s’acharnait à distribuer haleine enflammée et griffes acérées.

Angel se jucha sur un muret pour prendre le dragon à revers tout en protégeant ses arrières.
 » Comment je peux hurler ainsi sur la femme que j’aime et qui est prête à mourir là, à coté de moi, avec moi. Je sais que si elle est là c’est pour moi et pour personne d’autre. « 


– » Je ne suis pas arrivé jusqu’ici pour voir leur retrouvailles !  » Lança Spike en lançant à nouveau vigoureusement son épée poissée de sang.
– » Rassures toi Spike, si le grand sort de Willow ne marche pas, bientôt il n’y aura plus personne pour voir quoi que ce soit !  » Jeta Faith qui venait de faire tomber un démon.

Les tueuses réveillées un an plus tôt et arrivées dans les pas de Buffy et Faith donnaient aussi de leur part quand du haut d’un immeuble, Willow bras écartés irradia le ciel d’une lumière blanche qui déchira grandement et violement la dimension en allant jusqu’à faire sauter des éclats de terre ferme.
Aussitôt le dieu Illyria s’avança pour passer la porte de la faille.
Il semblait tout à coup tellement chez lui que tous comprirent aussitôt que le dieu se sacrifiait en ouvrant le passage aux démons.

– » Illyria, non !  » Hurla Angel du haut de son muret et dans un coup d’attaque pour le dragon toujours là.
– » J’ai besoin de plus de violence.  » Laissa simplement passer la voix d’Illyria et déjà à l’égal de Willow le dieu écartait à son tour les bras.

Alors sur le bout des éclairs qu’Illyria laissa partir du bout de ses doigts, tout ce qui n’avait pas d’âme fut aspiré à travers le rideau électriquement bleu.

Quand le ciel retrouva son empreinte originel, Willow s’écroula sur elle-même le temps de reprendre son souffle.
C’était fini.
Illyria s’en était allé avec l’ensemble des démons, dragon y compris, dans un monde que chacun n’avait envi de visiter.

De ses hauteurs, Angel jugea de la situation présente qui s’étendait bien au-delà de la ruelle qui avait vu la majeure partie du combat.

Buffy et Faith secouraient les blessées.

Certaines des tueuses débutantes étaient sérieusement atteintes constatait Angel en reprenant pieds avec la terre ferme.


Agenouillée auprès de l’une d’entre elles, Buffy se releva pour planter son regard dans celui d’Angel qui s’était finalement rapprocher.
– » Il nous faut un endroit…Un endroit pour pouvoir les soigner.  » Lui lança t’elle froidement.
– » On est à deux pas de l’Hypérion !  » Lâcha Angel en se calquant sur le ton qu’elle venait d’avoir.
L’instant d’après il se penchait sur une fille pour la prendre dans ses bras afin de l’arracher au sol boueux.

Alors sous le ciel qui avait fini de leur pleurer dessus, les valides portèrent secours aux blessés et aux morts.


L’hôtel Hypérion se présenta si poussiéreux et d’une obscurité si totale lui qui depuis plus d’un an n’avait pas vu âme qui vive, que Willow fut obligée d’employer les grands moyens pour faire grand ménage et donner de la lumière.

Et alors que les filles s’empressaient les unes auprès des autres, Angel n’osait presque pas avancer dans ce hall tout illuminé à présent.

Ce hall où les voix de son équipe aujourd’hui entièrement décimée semblaient pourtant encore résonner si fort.
Il s’apprêtait presque à voir Cordélia apparaître à la sortie du bureau de Wesley. Il voyait Gunn se poser sur le canapé central où tant de fois il s’était lui-même laissé tomber à bout de nerfs et de tout.
Rapidement il se passa une main contre la nuque pour dissiper des images qui venaient de lui faire fermer les yeux. Yeux qu’il rouvrit très vite sur la voix de Buffy.

– » Angel ! Ça ne va pas ?  »
– » Ça va….ça va.  » Répéta t’il en avalant une salive douloureuse qui le laissa toutefois suspendu dans le regard de l’Elue.
– » Je ne sais pas on dirait…  » Buffy ne finit pas sa phrase.
Elle ne voulait plus le voir, plus le regarder, plus se perdre dans son regard chocolat qui se présentait si fiévreux sur l’instant.
Elle détourna la tête puis son corps tout entier afin de s’avancer vers une des filles qui luttait avec un bandage sommairement fait à partir de draps que Faith et Spike s’employaient à déchirer méthodiquement.

Devant l’ampleur des blessées, Buffy se retourna pourtant vers Angel dont elle sentait le regard lui perforer le dos.
Elle écarta les bras de son corps comme pour s’aider à simplement lui parler.
– » Il va nous falloir des chambres !  » Jeta t’elle.
– » Des chambres ?  » Marmonna Angel en s’avançant vers elle.
– » Oui des chambres, tu sais ces drôles de pièce avec un lit et une commode.  » Ironisa t’elle en levant la tête pour atteindre son regard à lui désormais si près d’elle.
– » Qu’est ce que tu fais ici ?  » Murmura Angel à contre propos.
– » On m’a dit que tu allais avoir besoin d’aide.  » Souffla Buffy.
– » Alors tu t’es sentie le besoin irrésistible d’interrompre tes virées nocturne à Rome ?  » Lui jeta Angel sans ciller.
En écarquillant son regard émeraude Buffy pinça aussitôt ses jolies lèvres et quitta brusquement le regard ténébreux pour aller accrocher celui de Spike qui s’exclamait à son tour en déchirant trop lentement un drap de plus.
– » Allez donnes nous des nouvelles de ce bon vieux Immortel.  »
L’Elue laissa courir son regard d’un vampire à l’autre, ouvrit la bouche pour parler, la referma, puis l’ouvrit à nouveau en effectuant un parfait demi tour vers le grand escalier.
– » Deux vampires jaloux sur le dos, tu parles d’une soirée !  »
– » Jaloux, jaloux, faut vite le dire !  » Lança Spike tandis qu’elle touchait les premières marches.
Vivement elle se retourna vers les vampires en question afin de leur offrir un regard tout surpris qui voulait juste dire, ce peut-il qu’Angel ne m’aime plus ?
Spike s’avança de quelques pas vers l’escalier, Buffy planta son regard dans celui d’un Angel qui restait silencieux et plein de colère enfouie.
Alors Spike fit danser son manteau comme pour mieux faire chanter ses mots.
– » Tu ne restera pas ici ! Tu ne peux pas nous acheter avec des perles brillantes et de douces paroles. Ton haleine empeste celle de l’Immortel. On ne va pas simplement te laisser nous jeter et nous rattraper comme une balle en caoutchouc. On a notre fierté, tu sais !  »
Spike se tourna vers Angel pour chercher du soutien à ses mots, mais le vampire brun restait emprisonné dans le regard noyé de larmes que la jeune fille lui affichait. Il savait que la première d’entre elles allait bientôt passer la barrière de ses cils déjà mouillés par la pluie alors il ouvrit la bouche pour l’enrailler cette larme mais Spike le devança.
– » Et puis Angel a une petite amie aujourd’hui tu sais !  »
Angel vit la première larme glisser tandis que Buffy effectuait un rapide demi tour pour prendre plus vite l’escalier d’assaut.
– » Buffy attends !  » Cria Spike pour l’escalier si vite déserté.

En écartant les bras, il se retourna vers Angel qui le foudroya du regard.
– » Un jour il faudra que je pense à te planter le pieux moi-même Spike.  » Murmura Angel en s’avançant lentement.

Spike s’assit sur les premières marches en figeant son regard contre le sol.
Arrivé à son tour au pied de l’escalier, Angel baissa le sien sur le vampire blond.
– » Elle ne ma pas dit merci.  » Murmura Spike.
– » Merci ?  » Questionna Angel en enfonçant ses deux mains dans les poches de son pantalon.
– » J’ai cramé pour elle sur la bouche de l’enfer je te rappelle.  »
Angel leva son regard sur les hauteurs de l’escalier qui s’évanouissait dans le noir.
Il allait monter, lui parlait pour juste lui dire qu’il l’aimait. Qu’importait hier ou demain, c’était aujourd’hui qu’ils vivaient.
Il allait amorcer une marche quand Willow l’interpella.
– » Angel, je sais que là t’es super occupé, mais Buffy n’avait pas tort en parlant de chambres. Ça sera l’affaire de deux ou trois jours.  »
– » Fais comme tu le sens Willow.  » Laissa passer Angel enfermé avec lui-même.
Il l’amorçait enfin cette première marche quand Faith l’interpella à son tour.
– » Angel !  »
– » Quoi ?!  » Lâcha t’il excédé en vomissant l’encre de ses yeux sur la tueuse brune.
– » Giles m’a donné ça pour toi.  » Annonça Faith en écartant son blouson en jeans pour juste retirer des feuillets parcheminés et pliés en quatre.
Alors Angel se détourna du grand escalier pour marcher jusqu’à Faith.
Aussitôt il s’empara des écrits qu’il alla mettre à plat sur le comptoir de réception.

– » Qu’a dit Giles ? « 
– » Il m’a dit qu’en voyant tu comprendrais. « 
– » Pourquoi il ne les a pas confiés à Buffy ?  » Interrogea Angel pour une Faith qui se tenait tout près de lui.
Faith posa une main sur le bras d’Angel qui s’apprêtait à tourner le premier feuillet.
– » Buffy n’était pas là Angel.  » Déclara Faith d’un ton intimiste et à peine audible.
A peine audible comme si elle dévoilait un secret, annonçait une faute grave.
– » Comment ça pas là ?  » Demanda Angel en tournant la tête pour capturer le regard de Faith.
– » C’est moi Angel, moi qui vit en Angleterre, moi qui suit en Angleterre à lutter contre le mal auprès de Giles….Buffy…Buffy est en Italie tu sais bien, enfin je crois que tu sais parce que d’après ce que Spike à dit… « 
– » Je sais.  » Coupa Angel comme pour dire que le sujet était clos.
Il se concentra à nouveau sur les pages mais son regard était devenu si brillant qu’il avait du mal à voir les lignes.
– » Enfin moi ce que j’en dit Angel…tu as une petite amie maintenant alors ça veut dire que tu peux… « 
– » Faith ! « 
– » Quoi ? « 
– » Retires ta main de dessus mon bras. « 
Faith retira la main en question mais posa très vite son front rieur contre la manche du manteau que le vampire n’avait toujours pas retiré.
– » Oh Angel, tu ne vas tout de même pas croire…  » Laissa entendre Faith en riant de toutes ses dents.
Elle fit rouler son front sur le bras d’Angel comme pour le quitter moins vite mais en s’écartant tout de même.
– » Buffy !  » Lança t’elle aussitôt pour l’Elue qui la dévisageait depuis les premières marches de l’escalier.
Angel se retourna aussitôt, Faith s’exclama sans attendre et en avançant à travers le hall.
– » Je donnais à Angel les dernières instructions de Giles ! « 
– » Ouais,…j’ai vu.  » Laissa entendre Buffy en s’avançant à son tour vers les écrits tandis que Faith se laissait tomber sur le canapé central comme pour mieux observer le ballet que Willow et les jeunes tueuses effectuaient vers les chambres.

L’Elue et le vampire s’accrochèrent d’un regard embué puis Buffy posa un coude sur le comptoir de réception comme pour mieux s’aider à fixer les écrits étalés là.
– » Qu’est ce que c’est ?  » Demanda t’elle.
– » Je ne sais pas. Giles a dit qu’en le voyant je le saurais mais je crois qu’il m’a confondu avec Wesley sur ce coup là. « 
Il fixait les écrit qui semblaient être du grec ancien, Buffy se disait qu’elle ne l’avait jamais entendu lâcher une phrase aussi longue sachant parfaitement qu’il avait parlé long et doucement pour juste laisser au malaise installé entre eux le temps de se dissiper.

– » Tu as des livres de recherche ici ?  » Finit par demander Buffy.
De ses doigts fins elle cornait nerveusement un des coins taché d’encre, Angel lui vola les pages afin de les plier à nouveau en quatre.
– » J’ai plu rien ici, et les recherches peuvent attendre.  »
Angel glissa les pages dans une de ses grandes poches puis s’écarta du comptoir afin de se retourner vers les autres.
Les autres qui avaient tous disparus.
Seuls Spike et Faith se tenaient encore sur le hall mais plus à l’extérieur qu’à l’intérieur.
En effet le vampire blond s’appuyait contre l’encadrement qui menait au jardin endormi tandis que la tueuse brune hésitait d’un pied à l’autre entre intérieur et extérieur.
Et tandis que Faith regardait vers le ciel et la nuit au dehors comme pour s’aider à sourire ou à chercher des mots déliés, Buffy la dévisageait en se demandant si un jour elle changerait du coté des garçons.
Elle voyait son numéro face à Spike, elle avait vu son numéro sur Angel.
Aussitôt elle revécut les mots brutaux que Spike avait lâchés sur son cœur.
Angel avait une petite amie.
Qu’est ce que ça voulait dire, qu’il pouvait faire l’amour désormais ? Faith ne s’y était pas trompée en lui sautant presque dessus. Elle qui avait voulu faire durer le plaisir avec lui un week-end en entier sans craindre même le retour d’Angélus.
Pour atténuer sa douleur Buffy inspira profondément. Elle était prête.
Prête à assumer demain, prête à assumer tous les numéros de Faith, prête à aller s’enfermer dans la première chambre qui lui tomberait sous la main pour juste dormir, gommer sa présence à lui qu’elle n’était pas prête à assumer, sa petite amie qu’elle n’était pas prête à assumer. Angel avait une petite amie, ça semblait si étrange, si inconcevable.  » Comment il peut me faire ça !  » Pleura Buffy dans sa tête.
Elle allait se tourner vers ce grand escalier qu’elle avait monté et descendu si vite tout à l’heure mais Spike venait de se tourner vers eux.
Il s’avançait, Faith dans ses pas.

– » Alors ?  » Demanda t’il.
– » Alors rien. Demain, demain il sera toujours temps de déchiffrer les signes.  » Répondit Angel.
– » Willow ?  » Questionna Buffy.
– » Troisième étage avec la majorité des filles.  » Déclara Faith.
Buffy acquiesça de la tête.
– » Viens je vais te conduire.  » Murmura Angel en l’a prenant amicalement aux épaules.
Elle le perfora si vite de son regard émeraude qu’il laissa glisser son bras des épaules menues.
– » J’ai toujours su compter au moins jusqu’à trois !  »
Elle le lâcha du regard pour marcher vers l’escalier, Spike s’exclama alors.
– » Buffy…  »
– » Spike si tu l’ouvres encore, je te vide dans le cendrier !  » Lui lança la tueuse sans même se retourner.
Et tandis que Buffy prenait la première marche, Spike sortait de sa poche son paquet de cigarettes pour mieux aller promener son air morose au jardin.
Face à un Angel qui prenait lui aussi l’escalier, Faith rejoignit Spike sous le clair de lune.

Angel savait bien qu’il ne fermerait pas l’œil avec une Buffy qui boudait tout son saoul dans son hôtel.

Sur le palier du second étage il la rattrapa.
Face à lui Buffy sursauta dans le noir mais déjà il la saisissait par un bras pour l’obliger à prendre le couloir du second étage en question.

– » Lâches moi !  » Cria Buffy en se débattant pieds et poings contre la pression qu’Angel exerçait à travers la manche de son pull que comprimait déjà son petit blouson en cuir.

– » Buffy.  » Murmura Angel en l’emprisonnant entre ses bras forts.

– » Lâches moi !  » Hurla pour de bon Buffy en se débattant comme une possédée.
– » Buffy.  » Murmura à nouveau Angel cette fois contre ses cheveux blonds et en la serrant davantage pour la garder prisonnière entre lui et le mur.

-« Lâches moi ! » Répéta t’elle d’une voix brusquement brisée.

Une main contre sa nuque blonde il la sentit capituler, s’abandonner contre la puissance de son torse. Et même si Buffy lui donnait encore des coups de poings dans le dos, Angel savait bien que les larmes qui mouillaient sa chemise étaient celle de la délivrance.

– » Comment tu peux me faire ça à moi ?  » Laissa douloureusement passer Buffy en faisant rouler son front contre la soie noire.
– » Te faire quoi ?  » Chuchota le vampire audible juste pour elle.
– » Avoir une petite amie.  »
– » Chuttt.  »
– » Je te déteste, je déteste celui que tu es devenu !  » Pleura Buffy en agrippant le manteau dans le dos du vampire, en pleurant bouche ouverte pour tenter de faire sortir sa douleur.
– » Je t’aime.  » Laissa passer Angel comme pour soutenir ses propres larmes.
– » Menteurs ! Si tu m’aimais c’est à moi que tu ferais l’amour, pas à une autre.  »
– » Arrêtes Buffy, arrêtes.  »
– » Et puis d’abord comment ça se fait que tu peux faire l’amour aujourd’hui, c’est nouveau ça ?  » Lui lança t’elle en s’écartant de son torse afin de plonger dans ses yeux chocolats trop brillants, trop profonds et trop plein de fièvre.

Elle ravalait ses larmes, il suspendait les siennes.

– » Je ne peux toujours pas faire l’amour Buffy, faire l’amour avec Toi. « 
– » Avec moi ?…Tu veux dire que tu peux faire l’amour avec n’importe quelle femme sur cette terre sauf avec moi ?  » Demanda Buffy d’une petite voix étonnée et pleine de chagrin contenu.
– » Oui.  » Laissa passer difficilement Angel.
Buffy le lâcha soudainement du regard pour coller droit devant son front blond contre la soie noire de son torse.
Alors sans un bruit elle se mit à pleurer.

– » Ne pleurs pas.  »
– » Je ne pleurs pas.  » Laissa t’elle échapper à travers ses larmes silencieuses.
– » Tu comprends ce que ça veut dire.  » Chuchota Angel pour tenter d’apaiser leur douleur commune.
– » J’ai compris.  » Laissa entendre Buffy d’une voix qu’une enfant n’aurait pas reniée.

– » Viens.  » Murmura Angel en l’entraînant par les épaules, et cette fois elle se laissa enmener.

– » Viens.  » Murmura t’il à nouveau en poussant la porte qui ouvrait sur des appartements qui étaient juste les siens………..A suivre…………….

 

A peine la porte passée, Angel poussa l’interrupteur sur sa gauche pour se rendre compte que de ce coté aussi Willow avait bien fait les choses.
Le petit lampadaire dans le coin venait de lui répondre.

-« Tu trembles, retires ton blouson. » Murmura Angel en retirant lui-même son manteau imbibé de pluie.
-« J’ai froid. » Répondit Buffy en retirant son blouson tandis qu’Angel ouvrait maintenant la porte d’une de ses armoires.

-« Je vais bien te trouver quelques choses de sec. » Murmura t’il pour lui-même.

D’un sourire intérieur satisfait face à sa découverte, Angel referma l’armoire pour marcher à nouveau vers Buffy qui se tenait figée au centre de la pièce.

-« Mets ça et va sous les couvertures. »
En touchant les vêtements qu’il lui tendait, Buffy sursauta pour les mots.
Alors sans saisir encore pleinement les vêtements, elle tourna la tête vers le lit qui se dessinait dans le noir à travers l’encadrement de la pièce voisine.

-« Juste pour te réchauffer. » Chuchota Angel si peu audible pour le regard incrédule que Buffy venait de lui coller sans façon.
-« Oui. Bien sûr. » Finit elle par souffler en s’emparant des vêtements.

Sans plus attendre elle se dirigea vers la chambre endormie, sans plus attendre il marcha derrière elle.
Il la dépassa même pour aller directement donner de l’éclairage à une des lampes de chevet. Le rond lumineux marqua faiblement le plafond, Angel se tourna vers Buffy.

Elle venait de déposer les vêtements sur le pied du lit et s’en tenait toute proche en s’attrapant elle-même.
Son regard levé vers lui elle attendait qu’il parle, alors c’est ce qu’il fit en gigotant face à elle.
-« Heu, la salle de bain c’est là. » Avança Angel pour dire quelques choses mais en désignant néanmoins la petite porte de communication.
Sans un mot Buffy acquiesça de la tête, sans un mot de plus Angel se dirigea vers la sortie pour rejoindre le petit salon attenant.

Il retira sa chemise en soie toute mouillée, la seconde d’après il laissait ses larges épaules épouser le plein milieu du canapé.
Et tandis qu’il renversait sa nuque sur le dossier comme pour visiter le plafond d’un regard fixe, il entendait l’eau de la douche que Buffy devait faire couler sur son corps dénudé.
Satisfait plus tôt de constater que Willow avait bien fait les choses du coté des armoires, lui aussi avait envi d’une bonne douche pour retirer ses vêtements détrempés qui n’était aucune gêne pour son corps sans température corporelle.
Lui aussi avait besoin d’une bonne douche pour retirer de sa tête Buffy Summers écrit en grosses lettres, pour ôter à son désir d’homme Buffy Summers tatouée en grosses lettres, pour la gommer Elle de chaque grain de sa peau, pour l’éradiquer Elle de chaque replis de son cœur où depuis toujours elle se promenait en maîtresse des lieux.

Irrité contre lui-même, il se leva du canapé pour marcher dans la pièce, concentrer ses pensées sur L’Immortel et Buffy, sur Spike et Buffy.

Il jeta un œil noir à la porte de la salle de bain qu’il voyait parfaitement de sa place, et ça tombait bien l’eau de la douche ne jouait plus sa musique.
Il allait lui dire sa façon de penser.
Il allait lui dire qu’il ne suffisait pas qu’elle lui fasse une crise en versant des larmes sur Nina pour qu’il oublie comment elle avait pu le piétiner Lui en allant se vautrer dans le lit de ses ennemis.
Les temps avaient changé, son âme de vampire avait vu trop de choses, vécu trop de choses, perdu trop d’être chers en si peu d’années pour qu’il soit resté celui qui courrait le cimetière en sa compagnie à Sunnydale.
Il n’était plus l’Angel d’autrefois, celui qui accourait à chaque fois que le monde de la nuit ou de la journée écrasait un orteil à mademoiselle Summers.
Il allait lui dire tout ça, et il allait lui dire maintenant !
Le regard plus noir que jamais il avança sa jalousie jusqu’à la coller face à la porte de la salle de bain, alors sans plus attendre il prit le loquet de la porte mais ce dernier tourna entre ses doigts souples. Buffy ouvrait la première.
En ramenant la porte vers elle, elle se marqua d’un battement de cils presque surpris de trouver là si proche son regard noir sans pareil.
Elle lâcha le loquer de la porte pour ramener dans le milieu de son dos la masse de ses cheveux qui sentaient le champoing.

-« Et voilà, une jeune fille banale du 21ème siècle. » Avança t’elle pour le caleçon et le sweet d’Angel qui lui allait trois fois trop grand.
Face au regard noir d’un Angel qui ne bougeait ni dans un sens ni dans un autre, Buffy effaça le sourire timide qu’elle venait d’avoir.
-« Qu’est ce qu’il y a encore ? » Murmura t’elle aussitôt en se plaignant au point de briser le timbre de sa voix.
-« Tu ne seras jamais banale Buffy. » Chuchota Angel en repoussant d’une de ses grandes mains les cheveux mouillés qui voulaient lui voler la place contre une des joues rondes et toute humide.

Le regard agrandit elle le laissait faire, le cœur en déroute elle le laissait prendre ses reins de fille pour se faire ramener tout contre lui et son torse mis à nu.
Elle savait que sans attendre il allait entrer dans sa bouche, d’ailleurs déjà il se penchait les lèvres entrouvertes. Aussitôt pour empêcher ses mains de trembler davantage, Buffy ne trouva pas mieux que de les poser à plat contre sa nuque d’homme. Un soupir plus loin elle le goûtait lui, enfin Lui, et le gémissement qu’ils avaient lâché en entrant en contact avec leur langue assoiffées n’avait servi qu’à une seule chose, leur faire fermer les yeux pour s’ouvrir d’avantage le ciel, pour s’ouvrir davantage la terre ferme sous leurs pieds.

Quand ils brisèrent le baiser, Buffy s’aperçut qu’elle était presque assise sur le lavabo de la salle de bain tant Angel l’avait amené à sa hauteur et tant ils avaient tourné sur eux même.

Leurs lèvres pleines de désir encore si proche, ils se regardaient toujours dans le fond des yeux quand Angel déposa Buffy sur le sol.
-« Je vais aller me mettre sous les couvertures. » Murmura Buffy encore dans ses bras.
-« Juste pour me réchauffer. » Ajouta t’elle précipitamment.

-« Vas mon amour. » Chuchota Angel en embrassant son front blond.
Il lui ouvrit les bras pour la regarder sortir de la salle de bain, Elle presque mal à l’aise, Elle presque fautive du baiser qu’elle venait de recevoir. « Vas mon amour. » Répéta t’il dans sa tête. Alors seulement il se tourna vers la douche.


Et plus il faisait couler l’eau sur son corps tout musclé et si parfaitement ciselé, plus il se traitait de parfait imbécile. Angel savait bien qu’un homme jaloux pouvait faire, dire des choses insensées. « Comment avec tout ce que j’ai vécu je peux faire encore une crise de jalousie, c’est bon pour Buffy du haut de ses vingt ans, pas pour moi…..Elle m’a toujours fait perdre le compte des limites,….mais l’amour ne tien pas compte des limites,…comme un homme de deux siècles et demi jaloux d’un étudiant. » Finit par penser Angel en se rappelant le passé.
Il ferma les robinets et sortit du carré douche.
Aussitôt il s’empara d’une serviette éponge pour frictionner son corps tout entier et ses cheveux qui pointaient inlassablement en tout sens.
Il s’empara d’une serviette toute sèche pour la nouer autour de ses reins afin de rejoindre l’armoire et s’emparer au moins d’un caleçon.

Il entra si doucement dans la chambre que Buffy qui lui tournait le dos ne bougea pas d’un pouce.

La porte de l’armoire grinça un peu, Angel s’empara d’un caleçon qu’il enfila aussitôt afin d’abandonner la serviette.
Seulement alors Buffy se tourna vers lui.
Il en était déjà à abandonner la serviette sur le dossier d’une chaise tout en se dirigeant vers la sortie de la chambre.

-« Angel ! » Murmura t’elle simplement.
-« Hum. » Marmonna t’il en se tournant à demi vers elle.
-« Où tu vas ? »
-« Le canapé. »
-« Quoi le canapé ? »
-« Je vais prendre le canapé pour cette nuit,…c’est mieux. » Rajouta t’il dans un demi sourire.
Ils restèrent suspendus du regard puis Buffy finit par laisser passer juste audible.
-« Oui, c’est mieux. »

Angel se tourna alors pour prendre définitivement la sortie tandis que Buffy reprenait sa place première dans le lit.

Elle laissait glisser des larmes silencieuses, de tout son long il se laissait tomber d’un regard vide sur le plus large des deux canapés.

En tirant un des petits coussins sous sa tête, il ferma ses paupières pour quitter des yeux le plafond.
En cliquant sur le bouton de la lampe de chevet, elle finit par donner une totale obscurité aux appartements d’Angel.
Le double rideau qui gardait les fenêtres à l’abri des rayons mortels du soleil ne laissait passer aucun clair de lune, alors Buffy clôtura ses propres fenêtres émeraude qui de toute façon étaient brûlantes de larmes contenues.

Elle se sentait mal, mal dans ce lit trop grand où elle disparaissait presque, mal dans ces appartements sans aucune nuance de clarté où elle avait l’impression de sombrer.
Bien sur rallumer la lampe de chevet demeurait une des possibilités pour revenir à la surface de la vie, mais dans l’instant c’était de ses bras à lui dont elle avait besoin.
Lui qu’elle sentait là si proche, lui et son amour intact qui la rattachait si facilement à la vie.
Pour se raisonner, Buffy frotta son nez contre l’oreiller qui épongea ses larmes en même temps.
Pour tenter de trouver le sommeil, Angel tourna une fois de plus sur le canapé.
Une seconde plus loin, il balançait le petit coussin au travers de la pièce.
Au moins il aurait fini de lui prendre la tête.

Elle étouffa un gémissement en laissant filtrer un sourire dès l’instant où elle le sentit entrer dans le lit.
Déjà il l’enlaçait par derrière.
Alors simplement elle logea les doigts fin d’une de ses mains dans une de ses grandes mains à lui. Celle du bras qu’il avait glissé sous sa tête.

-« Si je reste sur le canapé, je ne vais pas fermer l’œil. Et toi non plus. » Murmura Angel en écartant les cheveux blonds qui lui gâchait le sentir de la nuque délicate.
-« Oui. » Laissa passer Buffy dans un petit rire presque cristallin.
-« Qu’est ce qu’on peut être idiot. » Murmura t’elle sur ses larmes séchées en se lovant bien davantage contre le torse qui gardait pourtant déjà si serré ses reins de fille.
Angel remua doucement pour donner un tant soit peu d’espace à son caleçon qu’elle imprimait de part trop, mais tout de suite il réalisa que l’espace serait toujours trop réduit.

Buffy soupira de bien être en le sentant finalement se caler pour ne plus bouger.
Elle savait bien que pour lui la position n’était pas idéale dans la mesure où elle sentait son sexe d’homme tout contre ses fesses. Mais aussi quel besoin avait il eut de remonter davantage ses jambes pour la ramener davantage à lui, la caler dans le creux de son ventre. « Il a besoin de me sentir au plus près de lui. » Sanglota pour eux deux Buffy dans sa tête.
Quand elle sentit sa bouche tout contre ses cheveux elle fut certaine qu’il venait de fermer les yeux. « C’est pour lui que c’est le plus dur. » Pleura à nouveau Buffy.

Elle se demandait si il s’était endormi.
Angel n’avait aucune respiration et aucun battement de cœur pour donner la mesure comptée du sommeil.
Elle tenta alors d’un murmure qui dérangea si peu la chambre.
-« Angel ? »
-« Hum ? » Répondit il aussitôt.
-« Tu ne dors pas ? »
-« Comment veux tu que je dorme avec toi dans le creux de mes bras. Je veux profiter de cet instant jusqu’à la fin de la nuit. »
Pour toute réponse, Buffy serra davantage ses doigts entremêlés à ceux qu’Angel avait fini par poser sur son ventre.
Quelques secondes plus loin elle demandait à nouveau.
-« Angel ? »
-« Dors. » Murmura Angel en remontant davantage ses jambes comme pour la caler davantage contre lui, l’envoyer elle dans un sommeil réparateur.
La manœuvre était inutile, depuis le début Buffy l’imprimait en entier et trop pleinement pour qu’il puisse un tant soit peu la ramener davantage. La seule chose qu’il demandait secrètement c’est qu’elle ne bouge pas contre son sexe déjà trop douloureux.
La manœuvre était inutile, Buffy n’avait pas sommeil car déjà elle demandait.

-« Tout à l’heure quand je suis sortie de la douche, tu voulais me dire quelque chose, c’était quoi ? »
-« Rien…les divagations d’un homme jaloux. » Murmura Angel dans ses cheveux.
Il releva la tête quand il sentit Buffy bouger un bras afin d’allumer la petite lampe sur la table de nuit toute proche.
L’instant d’après elle se tournait entre ses bras pour caler sa tête blonde dans le creux d’une de ses épaules, plonger sans façon sa peinture émeraude dans l’encre de ses yeux à lui.

-« Pourquoi tu n’as rien dit ? » Demanda t’elle en passant une de ses jambes sur les siennes à lui qui volaient tant de place dans le lit.
-« Parce que quand je t’ai vu,…l’espace d’une seconde j’ai tout oublié. »
Par son regard trop puissant il fouillait dans son âme qui n’était qu’attente, attente de lui, par ses doigts longs et souples il caressait la joue qu’elle lui offrait d’un visage levé rien que pour lui.
Il la lâcha des yeux pour observer ses doigts qui s’étaient mis à jouer sans s’en rendre compte sur le rose des lèvres entrouvertes juste pour lui.
Alors entre le pouce et l’index il serra doucement les coins de la bouche pour juste la faire s’ouvrir en cœur, poser sa bouche à lui dans cette espace libre qui rendait le souffle tiède de Buffy. Il ferma les yeux sur cette douceur là qui était la vie même mais pas longtemps car déjà il mordillait sa lèvre inférieure trop pulpeuse pour être autrement que trop tentante.
Il sentait son sexe tellement dur se faire du bien à être posé sans façon contre la hanche ronde et douce que Buffy lui offrait désormais. Quand sa langue alla jouer dans la salive de la lèvre supérieure, il sentit Buffy poser ses deux mains contre sa barbe naissante.
Elle le repoussa légèrement pour rompre le baiser.
Il planta son regard fiévreux dans le sien affolé tout à coup.
-« Angel, on ne doit pas. » Laissa passer la respiration sifflante de Buffy.
-« Je sais. » Laissa passer Angel d’une voix blanche de désir.
Et déjà il se penchait à nouveau pour tenter de prendre ses lèvres, tenter seulement car Buffy le repoussait à nouveau doucement.
-« Le faire je veux dire…On ne doit pas le faire. » Insista la voix tremblante de Buffy.
-« On ne le fera pas. » Laissa entendre Angel presque rassurant tandis qu’il sentait les petites mains trembler contre ses joues qui piquaient.
-« Tu…tu es sûr ? » Pleurnicha presque Buffy.
-« Oui. »
Il entrait dans sa bouche, la glissait davantage sous lui. Assoiffé d’elle il grimpait le lit pour mieux la prendre d’assaut, la ramener d’un de ses bras fort tout contre son torse.
Elle avait enroulé ses jambes autour de ses hanches étroites et c’était juste ce qu’il voulait.
Il brisa le baiser et de son bras libre fit passer son sweet-shirt par-dessus la tête de Buffy.
Aussitôt la poitrine dressée de la jeune fille se présenta comme un trésor inestimable.
Buffy sentit la bouche d’Angel se poser sur un de ses seins qui défiait le ciel par le simple fait de la grande main qui avait pris possession de ses reins pour la faire juste cambrer.
Elle étouffa une plainte et roula sa nuque qui seule touchait l’oreiller.
-« Angel…Angel…on va le faire. »
-« Non,…on ne le fera pas. » Insista t’il du mieux qu’il pu, tant il la buvait et tant elle gémissait à nouveau.

« On est entrain de le faire. » Pensa Buffy définitivement en sentant la bouche froide descendre sur la ligne de son ventre mais elle était incapable d’interrompre la manœuvre tant elle se sentait soumise au désir, tant elle le voulait lui, juste Lui, depuis si longtemps, depuis trop longtemps.

C’était Angel qui était posé là sur son ventre, lui et personne d’autre. D’ailleurs aucune bouche n’était jamais descendue si bas sur son ventre.
Oui c’était Angel qui était là et c’est sans doute pour ça qu’elle sentait son cœur éclater, éclater mille vies à la fois.

Son petit nombril cria le manque quand la langue le quitta, Buffy pleurnicha la crainte quand elle sentit les deux mains d’Angel détacher ses jambes toujours enroulées autour de sa taille. Planté dans les yeux l’un de l’autre, Buffy trembla comme une feuille en sentant les mains d’Angel écarter un des deux caleçon identique et c’était forcement le sien déjà tout imbibé de ses flux abondant.

-« Angel ! » Sanglota t’elle en sentant une des grandes mains du vampire se poser sur ses petites fesses rebondies.
-« Chuttttt. » Laissa passer Angel.
-« Angel ! » Sursauta encore Buffy en voyant Angel la lâcher du regard pour mieux aller rejoindre son triangle d’or.
Elle gémissait, se roulait dans le plaisir pour la caresse toute nouvelle, même la naissance de sa barbe contre le tendre de ses cuisses lui était plaisir insoutenable.
En criant plus fort elle su sans se tromper que ce serait à lui désormais d’interrompre leur rapprochement trop parfait, que ce serait à lui d’interrompre leur amour qui avait si vite glissé. Elle, elle en aurait jamais la force, d’ailleurs elle avait glissé ses doigts à la racine des cheveux bruns qui pointaient comme pour mieux les serrer, comme pour mieux le garder lui prisonnier.

Elle savait bien qu’elle aurait hurlé douleur et désespoir si seulement il s’était écarté.
C’est ce qu’elle fit car Angel s’écarta mais pour la faire passer si vite sur le ventre, alors elle étouffa son cri plein de frustration tout contre l’oreiller sur lequel il venait de la faire échouer.
La seconde d’après pour les doigts qui prenaient trop vite d’assaut son bourgeon de fille en gardant son ventre soulevé, pour le sexe qui pénétrait en elle sans ménagement, elle plongeait dans l’orgasme.
Dans un orgasme dévastateur que jamais elle n’avait ressenti jusque là, pour un sexe dévastateur qui l’atteignait là où jamais personne ne l’avait atteint faute de puissance ou de grandeur.
Et tandis que sur chaque coup de reins Angel attendait qu’elle gémisse tout son saoul avant qu’il ne lâche la graine qui sonnerait fatalement le retour d’Angélus, il retenait sa puissance et sa force.
Il était à bout, au bout.
La chaleur du ventre de Buffy violait si fort ses intérieurs, la juste mesure du ventre de Buffy était tellement dessinée pour lui, qu’il ouvrit sans attendre la bouche tout en grand pour s’empêcher de jouir le bonheur parfait.
Il allait se retirer face à l’inévitable, il allait se retirer avant de faire ressurgir le monstre et tant pis si elle n’allait pas jusqu’au bout de l’orgasme.

Il amorça un mouvement de recul supplémentaire en se disant que c’était juste le dernier quand Buffy mordit à pleines dents contre le poignet d’une de ses mains. Celle là même qu’il gardait plantée si près contre l’oreiller.
Alors pour éteindre définitivement ses râles de fille, il la planta à nouveau trop fort et trop bien.
Buffy laissa buller sa salive contre le poignet qu’elle ne mordait plus puis n’émit plus aucun bruit.
Les tempes battantes, Angel se retira alors doucement pour se laisser tomber le sexe douloureux contre le corps souple de la jeune fille qui venait de crier si fort.
Il posa sa bouche contre la nuque toute moite, Buffy ramena un de ses bras pour l’attraper derrière elle par le cou.
-« Oh Angel. » Murmura t’elle simplement.
Il ferma les yeux sur le son de sa voix.
Il venait de la sentir tellement sienne, il venait l’espace d’un instant de la posséder tellement fort, de l’aimer bien trop fort.
Il rouvrit les yeux en urgence, mais c’était trop tard, il le laissait passer ce gémissement sourd et tellement douloureux qui accompagnait sa liqueur d’homme qui s’écoulait doucement contre les fesses toutes douces et toutes chaudes de Buffy.
Buffy ouvrit les yeux et la bouche pour simplement l’accompagner lui, Buffy rajusta ses doigts minces dans les cheveux courts de sa nuque pour simplement l’ajuster lui au plus près du creux de son cou à elle.
Le gémissement d’Angel fut de courte durée, dès qu’elle le sentit se reprendre, Buffy roula dans ses bras pour le regardait bien en face.

-« Pardon. » Murmura t’elle tellement désolée.
-« Merci. » Murmura t’il de son regard trop brillant.
D’un regard commun ils se déshabillaient l’âme et chacun savait que ce que venait de vivre Angel était le bonheur.
Le bonheur oui, mais pas le bonheur parfait, pas celui fait pour engendrer la venue du monstre qui se nommait Angélus.

-« Je t’aime. » Murmura Buffy en caressant une des joues d’Angel et sur ses mots il ferma les yeux car s’était les mots du bonheur.
-« Comment on peut aimer quelqu’un à ce point là. » Murmura à nouveau Buffy en mesurant sur elle-même les dégâts de son cœur amoureux.

A bout de souffle pour son cœur malade elle se nicha contre son torse, à bout d’émotion Angel rouvrit les yeux pour juste fixer le vide face à lui.
Alors sans plus un mot, il caressa la douceur des épaules de Buffy jusqu’à ce qu’il sente la tête blonde peser tout son poids contre lui, jusqu’à ce qu’il entendent le souffle régulier qui disait que Buffy venait tout simplement d’enfin s’endormir.

Doucement il la repoussa pour lui faire épouser l’oreiller puis sortit encore plus doucement du lit.

Ils avaient failli commettre l’irréparable, à une seconde près ils avaient failli ramener le démon sanguinaire tapis en lui. Et c’était plus de sa faute à lui que de sa faute à elle.
Elle le brûlait de part trop. Il la désirait de part trop. Il avait été si près de se fondre définitivement en elle.
Oh comme il avait eu raison de quitter Sunnydale quelques années plus tôt.

Il allait finir la nuit sur le canapé, c’était plus prudent.

Au passage il fit à nouveau grincer la porte de l’armoire pour se saisir de vêtements frais venus miraculeusement là par les bons soins de Willow puis sortit définitivement de la chambre en tirant la porte sur lui mais pas complètement.
Si Buffy se réveillait, il voulait qu’elle sache tout de suite qu’il n’était pas trop loin mais pas trop près non plus.

Il s’habilla rapidement comme pour dresser la dernière barrière entre eux, puis récupéra le coussin échoué avant de s’installer à nouveau de tout son long.

Son regard cloué au plafond il n’arrivait pas à trouver le sommeil. Faire l’amour à Buffy. « J’ai fait l’amour à Buffy. Bon pas vraiment complètement mais tout de même. » Murmura Angel dans sa tête en se souriant à lui-même. Son émotion monta brusquement si vite qu’il clôtura ses paupières pour interdire à ses larmes de venir lui piquer les yeux.
Son cœur le brûlait, le brûlait tellement, oh comme son coeur le brûlait, et ce n’était pas pour rien.

 

Une paire heures plus loin, il s’extirpait du canapé pour un Spike qui venait d’entrer sans ménagement et en vociférant son seul nom.

-« Qu’est ce qu’il y a ? » Demanda aussitôt le vampire brun tandis que Buffy se dessinait sur l’encadrement de la porte qu’elle avait gagné en courrant presque.
Alors les deux hommes posèrent d’un bel ensemble leur regard sur elle.
Face à un Angel entièrement vêtu des pieds à la tête et à une Buffy qui avait visiblement dormi seule dans le lit, Spike baissa sa méfiance en promenant toutefois son odora de vampire à travers l’espace.

Il inhalait leurs effluves mêlées avec le miel de leur sueur qui avait coulé pour autres choses que pour se repousser, alors il sut sans se tromper qu’ils avaient eu des jeux amoureux mais face à leur sérénité il pensa que ça n’avait pas du aller trop loin et il n’avait pas le temps de pousser plus loin son investigation, l’urgence était ailleurs.
D’ailleurs déjà Buffy répétait les mots qu’Angel avait précipités.

-« Qu’est ce qu’il y a ? »
-« C’est Willow. »
-« Quoi Willow ?! » Lâchèrent ensemble Buffy et Angel.
-« Elle,…elle est morte. »
Le couple ouvrit la bouche en même temps comme pour mieux se figer sur le regard azur qui ne regardait que Buffy. C’est alors que brusquement la jeune fille se brisa d’un sanglot en décollant ses pieds du sol pour courir vers l’étage du dessus.
-« Non n’y va pas Buffy. » Lança Spike en tentant de la saisir au passage mais déjà elle l’avait passé.

Angel courut lui aussi pour avaler, à la suite des pieds nus de Buffy, l’envole des marches qui menait droit à l’étage du dessus.

Faith gardait la porte restée grande ouverte alors ils ne purent se tromper.

A peine la porte passée, Buffy sursauta sur elle-même en étouffant une plainte dans la paume de sa main.
Willow était jetée en travers du lit.
Visage renversé, la jeune sorcière dédiait son regard vitreux à un plafond qui ne la verrait plus marcher, rire ou parler.

Il était clair que quelqu’un lui avait brisé la nuque.

-« Pas Willow ! » » Etrangla Buffy en se tournant vers Angel afin de poser son front contre sa chemise. Aussitôt il entoura ses épaules d’un des ses bras protecteurs.
-« Qui a pu faire ça. » Murmura Buffy en versant des larmes silencieuses.
-« Je ne sais pas. » Murmura Angel en lâchant Buffy pour s’avancer doucement vers le lit.

D’un regard fixe il prit le poignet de la jeune fille rousse comme pour s’assurer qu’elle était bien morte, geste inutile le vampire le savait bien.
Il attrapa la jeune fille par les épaules pour l’installer correctement sur le lit alors seulement il lui ferma les yeux tandis que Buffy répétait d’une voix qui pleurait la douleur.

-« Qui a pu entrer dans l’hôtel, qui a pu faire ça ? »
-« Un démon forcement. » Avança Spike.
-« Vampire ? » Murmura Faith.
Tandis qu’Angel prenait d’autorité Buffy par les épaules pour l’entraîner vers la sortie en lui disant qu’il était inutile de rester là, Spike répondait à Faith en levant les yeux.
-« Un vampire l’aurait vidée. »
-« Bien sûr. » Répondit Faith en se disant qu’elle n’avait pas assez potassé le manuel de la tueuse.
Les deux vampires et l’Elue regagnaient l’escalier, Faith se disait qu’elle n’allait pas non plus garder cette porte durant cent ans.


-« Peut être que quelqu’un en voulait à Willow ? » Avança Spike en descendant dans les pas du couple devant lui.

-« Peut être,…peut être que ça a rapport avec les pages que Giles t’as envoyé. » Lança brusquement Buffy d’un regard éclairé que le vampire brun captura aussitôt tandis qu’ils touchaient le ré de chaussé.

-« Les pages ? » Laissa passé Angel d’un regard presque figé tant il semblait être ailleurs.
La seconde d’après il enfonçait ses deux mains dans les poches de son pantalon et tournait juste la tête vers la porte du jardin restée entrouverte.
D’une pirouette finale il se tourna entièrement vers la baie vitrée.
-« Nina ! » S’exclama t’il tandis que Buffy sursautait sur le nom.

-« Je te dérange ? » Murmura la jeune fille blonde qui venait de rentrer.
-« Pas du tout. » Laissa passer le vampire.
-« Tu m’avais dit que si le monde existait toujours à la fin de cette nuit… »
Elle suspendit ses mots, la tête légèrement inclinée le vampire marchait doucement vers elle d’un pas qui ne semblait pas même le porter. « Il ne marche pas, il traverse l’espace. » Pensa Nina.
Il passa un bras souple autour de ses épaules afin de lui faire opérer un simple demi tour puis marcha avec elle vers la sortie.
Avant de passer la porte, il écarta un peu la jeune fille pour jeter aisément par-dessus son épaule un regard oblique à Buffy et Spike qui n’avaient pas bougé d’un pouce.
-« Je reviens. » Murmura t’il alors d’un sourire qu’il voulut timide.
Il se fondit dans le jardin avec la jeune Nina, Spike jetait déjà sur Buffy.
-« éh oh, ne me regardes pas avec cette mine de chien battu, c’est pas moi qui vient de partir avec toutou girl !…et puis la nuit va finir dans moins d’une heure, il sera vite de retour crois moi. »

C’était exactement ce que se disait le vampire brun qui regardait les étoiles qui s’estompaient déjà.

Ils étaient toujours dans le jardin, la jeune Nina s’était si vite accrochée à son cou pour lui voler sa bouche trop décidée ou trop bien dessinée qu’elle avait forcement arrêté leur pas.
Il la repoussa doucement mais fermement pour l’éloigner de son torse contre lequel elle vomissait encore son amour trop humain.
Alors sur l’espace d’une seconde il écarta légèrement la soie de sa chemise pour voir là, tout contre son cœur sans vie, le cercle de l’épine noire qui avait ressurgi pour le ramener si bien lui. Angel avait senti son cœur le brûler et ce n’était pas pour rien se rappela Angélus.
Angel qui n’avait pas compris pourquoi dès le premier instant le cercle de l’épine noire l’avait appelé Angélus, Angel qui n’avait pas compris le cadeau empoisonné que le cercle des démons lui faisait là.

-« Viens. » Murmura t’il en prenant à nouveau la jeune fille par les épaules.
Il était pressé de lui faire atteindre la ruelle la plus proche, pressé de déchirer sa jugulaire pour étancher le manque que lui avait collé la jeune sorcière, pressé d’aller s’occuper de sa petite tueuse blonde.

En passant la grille du jardin, Nina lui offrir regard et sourire amoureux.
En tournant l’angle de la rue, il lui dédia un sourire innocent pour simplement soutenir l’encre noire que ses yeux de prédateur jetaient déjà.
Il l’attira sous le premier porche venu………………..A suivre………………..


– » Avoir ramené Willow à L.A pour la faire mourir.  » Etrangla Buffy en cherchant dans son dos les premières marches de l’escalier.
Elle s’y laissa tomber assise sans attendre.

Face à la bouche serrée qu’elle lui dédiait et à un regard larmoyant qu’elle levait rien que pour lui, Spike s’assit sans attendre auprès d’elle.
En ramenant entre ses jambes les deux pans de son long manteau en cuir, le vampire blond ne touchait pas l’Elue.
Pas un geste ne circulait entre eux, pas une parole, mais ils regardaient tous les deux droit devant et dans la même direction. Autrement dit, vers la baie vitrée qui avait vu disparaître le vampire brun et la jeune Nina.
Le silence des non dit et celui bien plus terrible des désillusions s’installait.
Spike savait qu’il ne pouvait être d’aucune aide face à la peine profonde que Buffy vivait dans l’instant, mais assis là, tout près d’elle, il lui assurait le soutien d’une présence, de sa présence silencieuse.

Les avants bras en appuis sur ses genoux, Spike finit néanmoins par tourner la tête vers le profil de Buffy.

– » Amour.  »
– » Ne m’appelle pas amour.  » Articula Buffy sans tourner pour autant la tête vers lui.
– » Je me rappelle une connexion entre nous.  »
– » Oh, pitié. On n’a jamais été proches. Tu me voulais juste parce que j’étais inaccessible.  » Lâcha Buffy en tournant cette fois la tête pour le regarder droit dans les yeux.
– » Tu penses que c’était seulement ça entre nous ?  »
– » Ne revenons pas sur le passé, on l’a déjà eu cette conversation il me semble…Je l’ai lâchée.  » Rajouta gravement Buffy en fixant un point du carrelage face à elle.
– » Lâchée ?  » Répéta Spike en fronçant ses sourcils blonds.
– » Willow,…je l’ai lâchée.  »
– » Tu n’es pas une lâcheuse.  »
Buffy enferma ses joues entre ses mains comme pour s’aider à regarder Spike en face.
Les coudes sur ses genoux, presque en imitation avec le vampire, elle articula.
– » J’étais dans les bras d’Angel, et…j’ai tout oublié…J’ai oublié la mission tu comprends ! …Juste préoccupée à mettre du baume sur son coeur cette chère Buffy.  » Finit elle par se dire en haussant la voix.
Désabusée par elle même, elle se mit debout comme pour tenter de se fuir.
Alors Spike se leva aussi face aux pas qu’elle s’était mise à effectuer.

– » Je n’ai pas le droit de penser à ma vie sentimentale, tu comprends, je suis une tueuse, et l’Elue d’après certains,…mais non, au lieu de garantir la sécurité de tous, je suis restée attachée qu’à une seule chose, savoir si Angel m’aimait toujours. « 

En colère avec à elle-même, Buffy se stoppa les poings serrés pour regarder à nouveau Spike en face.
– » Je l’ai lâché au moment où elle avait le plus besoin de moi. « 

Subitement, Spike fit briller gravement son regard avant de s’avancer jusqu’à elle.

– » C’est lui qui nous a lâché Buffy !  » Précipita t’il en la saisissant aux épaules.
– » Lui ? Angel n’a rien à voir avec la mort de Willow…Je viens de t’expliquer pourquoi j’avais lâché Willow !  » Cria t’elle presque dans le visage du vampire qui la fixait sans la voir tant il était enfermé avec ses propres pensées.
Subitement, Spike s’écarta en se tapant le front.

– » Mais comment j’ai pu être aussi idiot !  »
Face au rire ironique qu’il s’adressait à lui-même en regardant le plafond, Buffy écarquilla ses prunelles émeraude.

Sur l’envol de son manteau, Spike rajouta en se tournant vers elle.
– » Il ne m’a pas laissé voir ses yeux… « 
– » Spike,…il faut que tu t’expliques, je ne comprends rien à ce que tu dis. « 
– » Oh c’est un grand comédien… « 
– » Spike… « 
– » Buffy, je ne sais pas ce que tu as fait avec Angel, où plutôt oui je sais, mais c’est Angélus qui est sorti par cette porte avec Nina. « 
– » Quoi ?  » Bredouilla Buffy pour elle-même et en fixant soudainement la baie vitrée.
Déjà elle était ailleurs dans son âme.

– » Buffy !  » Cria Spike pour faire réagir une Buffy brusquement absente.

Dans l’instant, elle semblait si tétanisée, tellement en apnée avec elle-même, son regard toujours plongé dans les profondeur du jardin, que Spike s’avança jusqu’à la saisir à nouveau aux épaules.

– » Buffy.  » Appela t’il alors doucement sur la pression de ses mains.

Sans même bouger la tête, elle lui offrit un regard oblique plein de souffrance.

– » Je n’ai pas donné le bonheur parfait à Angel…Je, je suis une plaie ouverte pour lui.  » Articula t’elle tout juste audible pour accompagner ses mots lourds de sens, pour accompagner la larme silencieuse que son regard émeraude à force de retenu finissait par lâcher.
En avalant sa salive, Spike recala ses doigts sur les épaules de Buffy. Il voulait l’aider à porter sa souffrance, il voulait s’aider à parler.
– » Buf…  »
C’est l’instant que choisi le téléphone pour se faire entendre depuis le bout du comptoir de réception.
Alors sans bouger davantage, le vampire et l’Elue accrochèrent juste un regard surpris sur cette sonnerie qui semblait venir du milieu de nulle part.
Sans un geste de plus ils laissèrent la voix de Cordélia s’époumoner en faisant son numéro pour Angel Investigation, puis enfin la voix de Giles s’empara du répondeur pour déchirer le hall endormi.
Aussitôt Buffy sortit des mains de Spike pour se mettre à courir.

– » Giles !  » Cria t’elle à travers l’appareil en faisant glisser ce dernier qu’elle rattrapa au vol.

– » ……. Giles écoutait moi, Willow est morte Giles…  »
Elle ne pu aller plus loin, les larmes et la douleur de sa gorge l’empêchait de parler davantage et ça tombait bien, son Observateur ne disait plus un mot, un blanc venait de s’installer.
En tentant d’avaler sa salive, Buffy tenta de rajouter.
– » ……….Angélus,…ce serait Angélus d’après Spike…Non, pas de Dawn ici Giles, laissez la en Angleterre,…Giles, je, je vous jure que j’ai rien fait,…ah oui ?  » Rajouta t’elle d’une petite voix qu’une malade n’aurait pas reniée.

– » Angélus ?! Quoi Angélus ?!  » Interrogea Faith qui venait d’apparaître sur le haut des dernières marches du grand escalier.
Buffy s’adressa à Spike sans même un regard pour la tueuse brune.
– » Montes chez Angel et ramènes les pages que Giles lui a envoyé, elles sont dans une des poches de son manteau.
Et tandis que Giles et Buffy s’entretenaient toujours, Spike, suivit par Faith, eut beau chercher et retourner le manteau jusqu’à le ramener sur le comptoir de réception, rien, aucune page.

Lèvres pincés, Buffy et Spike se dévisagèrent avant que Buffy se passe une main sur le front et poursuive avec Giles.
– » Les pages n’y sont plus Giles…Oui…Oui.  »
Elle raccrocha le combiné et fixa Spike.
– » Giles vient.  »
Ne compte pas sur moi pour aller chercher monsieur tasse de thé à l’aéroport.
– » Il vient par téléportation, il sera bientôt là. « 

Sur le silence à nouveau installé, Faith promena son jeans noir à travers le hall en se concentrant sur les mots que Spike lui avait lâché durant leur quête vers le manteau d’Angel.
– » Et est ce que quelqu’un a pensé à Nina ?!  » Demanda t’elle en écartant ses mains.
Buffy ouvrit la bouche plus que désappointée, Spike baissa les yeux sachant bien que le sort de la jeune fille blonde était réglé à la minute présente.

– » Quoi c’est tout ?!  » S’exclama Faith en ouvrant carrément les bras devant leur mine de vaincus.

– » Je crois qu’il n’y a plus rien à faire pour Nina.  » Se força presque à dire Buffy.
– » Ah tu crois ça, comment tu peux le savoir ?…Je vais y aller…Ecoute B, je comprends que tu ne connaissais pas cette fille,…et d’ailleurs je suis sûre que son sort t’est plus qu’égal…  »
– » C’est pas vrai !  » Se justifia Buffy avant de rajouter aussitôt.
– » Je ne laisserai personne entre les mains d’Angélus, Nina ou pas Nina, je sais qui il est.  »
– » Moi aussi, tu te souviens, j’ai même voyagé avec lui !  »
– » Ne me cherches pas Faith ! Pas maintenant,…et il n’est pas question de ça !  » Rajouta Buffy en quittant le comptoir pour s’avancer vers la tueuse brune.
Alors Faith la pointa du doigt.
– » Non, il n’est pas question de ça, il est question de savoir si tu es capable d’apprendre de tes erreurs, et je comprends que tu vives la mort de Willow …  »
Buffy lui colla un brusque direct du droit qui laissa Faith assise sur le carrelage.

– » Je t’interdis de me parler de Willow !  » Cracha Buffy alors que Spike avait bondi pour se mettre entre les deux tueuses, Buffy dans son dos.
– » éh, oh ! Ça ne va pas non !  » Avança t’il tant le geste de Buffy venait de le surprendre.
Aidé par la main de Spike, Faith se releva d’un sourire recomposé.

– » Je vais avoir un joli bleu.  » Lâcha t’elle à l’attention d’une Buffy qui venait de s’écarter de Spike.
Elle rajouta en passant la baie vitrée qui menait au jardin.
– » On devrait me remercier pour ne pas t’avoir déjà tuée. « 

Sur le silence revenu, Spike se tourna vers Buffy mais elle le lâcha des yeux pour prendre l’escalier.
Calmement elle gravit les marches jusqu’aux appartements d’Angel.

Elle voulait prendre une douche avant de s’occuper elle-même de son amie disparue.
Elle voulait prendre une douche avant d’appeler Alex, avant d’appeler Kennedy.

Elle voulait prendre une douche avant l’arrivée de Giles, avant l’arrivée des deux autres.
Elle voulait prendre une douche avant…son arrivé à lui.

Buffy savait qu’Angélus ne tarderait pas à lui rendre visite, elle voulait juste le prendre de vitesse.
Elle voulait juste revoir Angel, le revoir Lui,
Lui l’Unique, ne serait ce qu’une seconde.
Elle le demandait à la vie pour juste, juste faire cesser le goût de sa peine, le déchirement de son être, faire cesser les souvenirs pour vivre le présent.
Elle voulait le respirer encore, lui, juste Lui.
Lui qui était si parfaitement infiltré dans chacune des cellules de son corps, et de son moi tout entier,
lui qui l’empêchait dans l’instant de respirer ou même de parler par crainte,
crainte de se mettre tout simplement à pleurer, crainte de s’écrouler pour ne plus jamais se relever.
Elle voulait faire cesser la douleur de l’amour qui en devenait une torture, elle voulait faire cesser la brûlure.
Brûlure éternellement là, là sur son cœur où elle avait fini par faire un sillon à force de va et vient interminables.
Il avait fallu qu’elle l’aime, dès l’instant où elle l’avait aimé, il avait fait saigner son cœur et son âme.
Il l’avait détruite émotionnellement, d’ailleurs aujourd’hui elle n’attendait plus rien, elle attendait juste cette seconde.
Bêtement ou pas, elle attendait cette seconde qu’elle demandait à la vie, cette seconde qui le ramènerait Lui.
Car au-delà de tout il n’en demeurait pas moins sa plus belle pensée et tant pis si ça la détruisait.

En entrant dans le carré douche, Buffy offrit aussitôt ses larmes au jet d’eau souverain.


Les heures qui suivirent passèrent très vite ponctuées uniquement par l’arrivée de Giles, d’Alex et de Kennedy.
Faith était rentrée sans avoir relevé la moindre trace d’Angélus, et les deux tueuses ne s’étaient pas adressées la parole.

Et si désormais la nuit était presque là, Buffy ne bougeait pas davantage dans le hall endormi.
Buffy était seule et dans le noir, tant l’obscurité avait gagné, d’ailleurs Spike comptait déjà parmi les absents.

Après avoir correctement habillé Willow, elle avait fui tout le monde et les larmes d’Alex en particulier.
Il avait été décidé d’enterrer Willow le lendemain même.
Aussi Buffy avait vu tout le monde s’activer dans ce sens là, Giles du coté administratif et Alex du coté Rosenberg.

Sur le canapé où elle faisait une tache plus claire, Buffy attendait Giles.
En s’en remettait à Giles, au plan de l’observateur qui était de capturer Angélus afin de faire intervenir un shaman pour rendre son âme à Angel.
En s’attrapant elle-même, où plutôt en attrapant son petit blouson en cuir, Buffy frissonna par trop de chagrin accumulé.

Elle entendait les pas au dessus d’elle aller et venir.
Des pas qui seraient bientôt là à marcher dans le hall, alors quelqu’un allumerait la petite lampe qui dominait la banque de réception et elle pourrait voir leurs visages.
Buffy se leva du fauteuil comme un diable sort de sa boite.

A la recherche de ses pensées, elle fit quelques pas dans le hall puis pris la décision de quitter l’hôtel.
Elle savait que Giles ne serait pas content, Giles qui lui avait dit de s’en remettre uniquement au plan, mais il fallait qu’elle voit, et qu’elle le voit de ses yeux.

Il fallait qu’elle se voie lui parler, qu’elle se voie le toucher.
Sans plus attendre elle alla embrasser la nuit.


Si ce grand entrepôt lui faisait vaguement penser à la vieille usine désaffectée de Sunnydale, Angélus n’en venait pas moins d’attacher son tour de cou en argent tandis que dans l’instant il finissait de boutonner sa chemise prise déjà sous son manteau tout neuf.

A demi penché sur le dernier bouton, il se suspendit un instant puis se marqua d’un sourire en coin pour les pas que son ouïe trop fine venait de capter.

Alors il se redressa entièrement, enfonça ses mains dans le font des poches de son long manteau puis se tourna entièrement vers une Buffy qui venait juste de passer l’immense vantaux en bois qui servait aussi de porte d’entrée.
Aussitôt Angélus captura le regard émeraude dans sa totalité avant d’incliner légèrement la tête de coté.

Il semblait évaluer la jeune fille muette face à lui, la peser, tant son regard se faisait pesant et appréciateur à la fois.
L’étincelle qui éclairait ses ténèbres pour accompagner le sourire entier qu’il se dessinait amena les mots qu’il attendait presque.

-« Gardes ton numéro pour les touristes, tu ne t’en tirera pas comme ça Angélus, pas cette fois. « 
Le vampire laissa échapper vers le plafond un parfait rire ironiquement strident avant de sortir les mains de ses poches et d’écarter les bras comme par défit.

– » Viens me chercher.  » Lança t’il alors prétentieux sur une Buffy qui lèvres pincées marchait tout à coup avec la visible intention de lui coller un bon direct du droit.

Sans effacer son sourire le vampire laissa le poing atteindre sa mâchoire en accompagnant même la collision d’une feinte de corps mais très vite il effaça tout sourire pour juste cracher l’encre de ses yeux en saisissant d’une main la jeune fille blonde à la gorge.
Aussitôt il la colla contre le mur là tout proche, aussitôt il vit les doigts fins recouvrir les siens bien plus forts pour juste tenter de les écarter.

– » Tu n’es pas assez forte. Alors tu vas rester muette.  » Murmura le vampire en posant l’index de sa main libre sur la joue ronde qui le défiait.
Par expérience il avait parlé juste audible, juste audible mais assez pour que ses mots atteignent Buffy à travers la semi clarté que diffusaient les bougies.

Contre le mur, Buffy avala difficilement sa salive.

– » Lâches moi.  » Tenta de laisser passer la voix de par trop étouffée.
– » Je vais te lâcher.  »
Sur un battement de cils le vampire ramena la jeune fille tout contre lui, le regard émeraude resta tétaniser dans ses yeux.
Tétanisé à jamais pensa Angélus, car déjà la jeune fille sans vie lui glissait entre les mains, il venait de proprement lui briser la nuque.

Le corps désarticulé alla rejoindre le sol, Angélus laissa son regard nuit naviguer par-dessus une de ses larges épaules. Satisfait il se retourna complètement, il savait que pour cette nuit son amusement était ailleurs.
Alors en replaçant ses mains dans les poches de son manteau, il se redessina ce sourire en coin qui n’appartenait qu’à lui.

– » Comment tu as su ?  » Chuchota Buffy en lâchant l’angle du mur derrière elle.
Mur qui finissait le petit couloir étroit que l’Elue avait emprunté.

Elle avait un regard larmoyant pour son double qu’elle venait de voir tomber et qui était tellement une partie d’elle.
Elle avait un regard larmoyant pour lui qui avançait doucement vers elle.
A sa hauteur et alors qu’il la dépassait tellement que Buffy en était obligée de lever sa tête blonde, Angélus laissa son regard sombre s’emprisonner volontairement dans le regard émeraude sans nul autre pareil.

– » Comment tu as su ?  » Chuchota à nouveau Buffy.
– » Oh bébé ! Tu me confondrais donc avec Angel ou même Spike,…intéressant.  » Fit entendre Angélus à travers un rire qui sonna désagréablement à l’oreille de Buffy.
Elle serra ses jolies lèvres entrouvertes sachant bien qu’Angel et Spike s’étaient laissés berner par son double dans cette bonne vieille ville de Rome et sursauta à se cogner la tête contre le mur quand Angélus posa une de ses grandes mains contre une de ses joues.

– » C’est la mort de la sorcière qui te fait trembler comme ça ?  »
– » C’est celle de ta mort prochaine.  » Jeta Buffy du regard de l’Elue et en se dégageant de la main du vampire.
– » Entre nous il existe un appel bien plus fort que la mort.  » Fit entendre le vampire audible juste pour elle.
– » Ah oui et c’est quoi, dis moi comment ça s’appelle ?!  » Le planta Buffy.
– » Devine.  »
Sans préambule, il la saisit par les épaules pour la ramener à sa hauteur et la coller à sa bouche trop bien dessinée. Aussitôt Buffy sursauta sur la langue du vampire qui forçait le passage, aussitôt Buffy gigota pour son échine qui frissonnait en réponse au baiser trop puissant qui était une pure violation.
Pour se libérer de l’étreinte, elle n’eut plus un geste à faire, Angélus venait déjà de l’expédier brutalement.
Elle se retrouva durement assise par terre contre le mur qu’elle avait lâché plus tôt.

– » Ca s’appelle la passion !  » Cracha Angélus pour le regard et les lèvres encore blanches levés vers lui.
La seconde d’après il s’envolait vers les hauteurs de l’entrepôt.
Et alors que Buffy pensait ne restait attachée qu’à l’envole de son manteau, le vampire stoppa sa course pour se penchait par-dessus la rambarde.
Alors Buffy ne resta attachée qu’à ses yeux.

– » Sans passion, toi et moi serions morts depuis bien longtemps.  » Murmura t’il.

Il partait, Spike et Giles surgissaient.
Spike voulait s’envoler vers Angélus mais face à une Buffy encore à terre, il alla vers l’Elue tandis que Giles s’agenouillait vers son double.

– » Ca va ?  » Précipita Spike tandis que Buffy laissait encore son regard se faire capturer par l’obscurité qui avait englouti Angélus.

– » Ca va ?  » Répéta t’il comme pour secouer l’Elue.

– » Oui.  » Murmura Buffy en se mettant finalement debout.
Alors tout les deux se tournèrent vers Giles encore accroupi.
Spike fixa instantanément la Buffy au sol avant de figer son regard bleu azur sur l’Elue puis à nouveau sur celle auprès de qui Giles se relevait enfin.

– » Angélus lui a brisé la nuque,…il a tout de suite, su.  » Murmura Buffy comme en souffrance et en remuant la tête pour s’empêcher de penser qu’Angélus semblait la connaître mieux que personne.
– » Par l’Enfer ! Faut que quelqu’un m’explique !  » Lança Spike en s’avançant vers la jeune fille au sol.
– » C’est un double de Buffy, nous l’avons déjà utilisé à Rome pour poursuivre l’Immortel.  » Récita Giles empreint brusquement d’une lassitude extrême.
Comme pris en faute, Spike se retourna vers Buffy alors il essuya la lumière émeraude qui flambait contre lui.
– » éh, oh, j’étais pas tout seul à Rome, Monsieur plus que parfait était là aussi. « 
Ça n’apaisa pas davantage le courroux de Buffy.
Elle pinça davantage ses lèvres pour empêcher à sa bouche de dire des paroles regrettable puis tourna la tête vers les hauteurs de l’entrepôt.
Alors en pensée avec le double démoniaque d’Angel, elle se contenta juste d’avaler sa salive.…………...A suivre, bientôt la partie 2.