Le Retour – Partie VII

Attention cette Fanfiction dont Angélus est le centre se voit forcément classée N-18.


Malgré la pluie qui les inondait plus qu’il ne fallait, Angélus sentait la croix en argent de Buffy le brûler de façon si intense qu’elle commençait à faire grésiller sa peau sous la soie.
Aussi en écartant brutalement de lui la jeune fille qu’il garda cependant verrouillée aux épaules, il savait sans se tromper qu’il garderait plusieurs jours durant la marque de cette brûlure là.

Suspendue sous son regard nuit vidé de toutes émotions autres que la colère contenue, Buffy laissait Angélus la garder prisonnière pour tenter encore de le lire.

Dans le regard nuit un néant sans appel s’écrivait en grosses lettres pour un futur proche ou même plus lointain alors Buffy déverrouilla ses lèvres pour tenter de parler.

– » J’ai…j’ai bêtement cru que tu avais changé au point de pouvoir m’aimer. « 

Dans cette impasse sombre et ruisselante, les mots s’étaient perdus à travers le crépitement de la pluie mais avaient néanmoins sonnés nets et précis contre l’ouie trop fine du vampire.
Il leur dédia le plus ironique de ses demis sourires puis soudainement il resserra son étreinte contre la ligne fragile des épaules de Buffy.
Il ramenait ainsi davantage la jeune fille sous son regard noir en effaçant net son rictus ironique, en plantant des mots sourds et si peu audibles.

– » J’aime le goût de ton corps et de ta salive, ça ne suffit pas pour faire de moi ton précieux Angel. « 

Si ses cheveux blonds étaient désormais entièrement détrempés, Buffy ne clignait cependant aucunement des cils pour continuer à soutenir au dessus d’elle le regard noir qui semblait s’être figé pour mieux laisser défiler sévèrement entre eux des secondes trop lourdes.

Le regard d’Angélus filait de plus en plus noir, celui de Buffy filait de plus en plus net et déterminé.
Déjà sous l’insulte des mots, en bonne Elue qu’elle était, elle se préparait dans sa tête à l’envoyer en enfer, même si la seconde d’après elle Buffy partirait le rejoindre sans attendre.  » Non pas la seconde d’après, je partirai en même temps que lui.  » pensa une Buffy qui n’avait plus envie d’avancer.

Dans l’instant elle avait juste envie qu’il la lâche pour aller rejoindre Giles et les autres.
Rejoindre Giles et les autres non pas pour se faire aider à ne plus l’aimer lui, elle savait que c’était impossible. Il était ancré dans son cœur et son âme à la vie à la mort et bien au delà encore.
Non juste rejoindre Giles et les autres pour armer plus fort sa conviction.
Elle était à bout, elle avait envi de mettre des kilomètres entre elle et lui.
Il était à bout, il avait envi d’aller à nouveau embrasser la croix en argent tant il désirait la serrer dans ses bras, là, dans le creux de son torse juste au plus près de lui.

Juste l’enlever et l’emmener au manoir. Juste sentir son corps chaud réagir sous ses mains, juste voir chavirer son regard émeraude. La puissance de son regard émeraude à travers lequel elle lui avait collé une âme en lui clouant son cœur sans vie.
Il avait envi de baisser l’intensité de son regard noir pour juste se mettre à l’aimer, l’aimer encore au moins juste une fois comme il l’avait aimé le week-end précédent et tous les jours d’avant, mais il savait que la Force attendait là dans l’ombre sous une apparence ou sous une autre.
La Force qui ne le lâchait plus d’une seconde au point de vouloir tout de lui. Et ce n’était pas pour rien qu’il tentait à nouveau de se noyer dans le sang et le sexe de ses jeunes victimes. C’était juste pour La Force, qu’elle se mette à l’aimer, éperdument à l’aimer lui son enfant chéri du malin.


– » Dans deux jours les étoiles seront à l’alignement mon amour et nous en aurons fini avec tout ça.  » Lâcha Angélus d’un sourire amusé en lâchant finalement Buffy qui resta cependant plantée face à lui.
– » Tu vas faire couler mon sang ?  » Ne pu t’elle s’empêcher de demander d’une voix enrouée qui se voulait pourtant pleine de défit.
– » C’est la seule façon de procéder.  »
– » Et si je ne viens pas ?  »
– » Tu viendras…Tu viendras parce que tu veux détruire la Force aujourd’hui…et moi je veux envoyer en enfer ce monde trop humain où je ne veux plus avancer.  »
Angélus avança une main pour repousser les cheveux blonds détrempés qui mangeaient une des joues de la jeune fille.
Pour ne plus se faire toucher par lui, Buffy marque aussitôt un pas en arrière pour le perforer de son regard de l’Elue.
Alors elle leva le menton pour mieux lui envoyer ses mots.
– » Tu sais c’est quoi le fond du problème ?  »
– » Tu vas me le dire ?  » Ironisa Angélus en enfonçant ses deux mains dans les poches de son long manteau.
Subitement Buffy baissa l’intensité de son regard qu’elle finit par abandonner alentour avant de regarder à nouveau Angélus bien en face.
Elle murmura alors.

– » Le fond du problème, c’est que même si tu les vois arriver, tu n’est pas prêt à affronter des évènements de cette importance. Personne ne demande à ce que sa vie change, pas vraiment, mais elle change. « 
– » Qui sommes nous ? Des désespérés, des marionnettes ? Non. Des évènement essentiels vont se produirent, tu n’y pourras rien…C’est ce que tu feras après qui est important. « 

Il pensait si exactement comme elle, eux les marionnettes des puissances supérieures, que Buffy sentit une immense vague de larmes venir la submerger. Sans attendre elle partit en courrant sous la pluie.

De son regard noir qu’il verrouilla par en dessous, Angélus la regarda courir sous cette pluie battante jusqu’à ce qu’elle tourne l’angle de la dernière maison.

– » Tu verras ce que je veux dire.  » Murmura t’il pour lui-même tandis qu’il sentait dans son dos la Force se rapprocher.
Alors sans plus attendre il se tourna vers Darla la Force.

Le moment venu il l’étoufferait entre ses mains tellement habiles, ses mains qui seules pouvaient la toucher mais pas maintenant.
Angélus savait que dans l’instant La Force était invincible.
Angélus savait qu’il lui faudrait attendre le moment.
Le moment du grand déséquilibre, celui où le monde d’en dessous tenterait de passer sur celui du dessus. L’instant où les deux dimensions se frotteraient pour se battre. Là seulement elle présenterait la vulnérabilité nécessaire pour se faire pleinement atteindre ne pouvant plus disparaître.
Ne pouvant plus disparaître comme par enchantement dans le monde du dessous puisque le monde du dessous serait pleinement présent dans celui de Buffy.
La Force serait alors là à sa disposition et sans échappatoire.
Mais Angélus savait aussi que pour emmener La Force dans l’abîme qui s’ouvrirait pour faire passer les premiers, les démons là au commencement de la terre, il serait obligé lui aussi de se laisser entraîner dans le gouffre pour mieux l’entraîner elle.
Alors l’abîme les enfermerait en aspirant avec eux tous les premiers venus là pour faire du mal au monde que Buffy s’efforçait de protéger.

– » Si on avait pas besoin à ce point de son sang consacré je me serais délicieusement réjoui de te voir la tuer elle aussi dans cette impasse sordide.  » Minauda Darla La Force d’un sourire enjôleur mais en baissant toutefois son regard sur la jeune victime à qui Angélus avait réglé son compte avant l’arrivée de Buffy.
Angélus enroula autour d’un de ses doigts souples une des trop soyeuses boucles blondes.

Il était complètement trempe mais face à lui La Force était complètement sèche. Alors il réalisa O combien les éléments de cette dimension n’avait aucune emprise sur elle.

Il finit par se détourner pour marcher vers le manoir, sachant bien que La Force y serait avant lui pour rejoindre ses bringers qui depuis quelques heures avaient pris possession des lieux.
Il ne pu s’empêcher de penser avec soulagement que eux aussi disparaîtraient en même temps que La Force.
Alors Buffy libérée pourrait à nouveau marcher vers l’avenir.

Il eut une pensée pour Spike en réalisant qu’il était près lui aussi Angélus à se sacrifier pour la jeune fille blonde.

Dans l’instant la seule chose qui le gênait c’est qu’il ne serait jamais en mesure de le dire.
Dire à Buffy combien il l’aimait passionnément.
Le temps sacrifié et les évènements bousculés ne lui en laisseraient jamais le temps.
Et dans l’instant elle ne devait pas savoir.
Le savoir enverrait ses convictions au panier, et alors elle mettrait tout en œuvre au péril de sa jeune vie pour le sauver lui.
Non, elle devait le penser plus démoniaque que jamais se persuada Angélus en poussant la porte du manoir.

Il traversa la pièce principale envahie par ces bringers aveugles, démon qui marchaient uniquement dans les pas de La Force puis jeta sur son lit son manteau détrempé avant de partir à la recherche de vêtements plus secs.

 

La journée du lendemain passa trop lentement pour que Buffy ne sente pas son impatience monter crescendo.
Même son temps au milieu des odeurs de fritures avait semblé se figer comme pour mieux se mettre à faire du sur place.
Aussi quand à la sortie de la douche, cheveux secs et attachés elle s’habilla hâtivement, elle éprouva presque de la joie à enfin pouvoir glisser son pieux dans la poche arrière de son jeans. Aller au plus vite casser du vampire ou tout autre chose c’était juste ce dont elle avait besoin pour faire taire ce fourmillement qui lui mettait les nerfs à vifs.

En prenant de son pas léger l’escalier vers le ré de chausser elle ne voulait pas penser à la nuit du lendemain où elle enverrait Angélus en enfer.
Une heure plus tôt Giles lui avait sorti d’un fourreau dépassé par le temps une épée longue et tout ce qu’il y avait de plus affûté mais Buffy savait bien qu’elle finirait son combat pieux en main comme une reconnaissance vers son cœur de vampire.
Elle sursauta sur cette seule pensée là puis pour les mots de Giles qui l’interpella depuis l’encadrement de la porte du séjour.
Elle piétina alors son agitation à vouloir sortir, Wesley, Willow, Alex et Anya rejoignirent Giles et même le dépassèrent pour entourer Buffy dans le hall.

– » Qu’est ce qu’il y a ?  » Demanda Buffy d’une voix ferme.
– » Nous avons pensé que cette nuit tu ne devais pas patrouiller seule.  » Avança Giles.
– » Vous avez pensé ?  » Lança Buffy en pinçant ses lèvres sur son dernier mot elle qui avait horreur de recevoir des ordres.
D’ailleurs Giles qui croisait les bras baissait déjà son regard pour éviter celui émeraude plein de courroux.
– » Buffy, si les astres et les livres se trompent et si c’est cette nuit qu’à lieu le grand bouleversement nous préférons ne pas te savoir toute seule.  » Avança Willow d’une voix compatissante alors que Tara et Dawn sortaient de la cuisine.
– » Vous en faites pas pour moi !  » Lâcha Buffy en marchant front buté vers la porte.

 

– » Mais justement on s’en fait pour toi !  » S’exclama Alex en marchant dans ses pas qui descendaient déjà les marches du perron.
– » ça c’est sûre que tu t’en fais plus pour elle que pour moi.  » Ronchonna Anya en marchant derrière eux.
– » Anya !  » L’invectiva Alex en se retournant vers elle l’espace d’un instant sans toutefois arrêter sa marche énergique.

– » Buffy arrêtes de mener ce train d’enfer ?  » Lança Willow qui tentait de suivre avec Tara.
Buffy se stoppa en plein milieu de la chausser de cette ruelle complètement déserte.
Alors elle se tourna vers ses amis pour les planter un à un du regard.
Eux les fidèles entre tous les fidèles, ses amis du premier jour, ses amis de toujours.
Ceux à qui elle avait sauvé la vie des centaines de fois. Ceux qui s’étaient acharnés à la ramener d’en haut, alors que tout aurait été si simple si seulement ils y avaient laissé.

– » Rentrez.  » Murmura Buffy en baissant son regard pour un invisible.
– » Mais Buffy.  » S’enflamma Alex.
– » Repartez, il ne se passera rien cette nuit.  » Rajouta t’elle en fixant Alex.
– » Si elle te dis qu’il ne se passera rien, c’est quand même elle le super héros. D’ailleurs je me demande encore pourquoi elle ne s’est jamais fait payer depuis toutes ces années. Superman…  »
– » Superman ne se fait pas payer, la bonne action le récompense.  » Jeta au hasard un Alex qui répondait à Anya sans même la regardait tant son regard circuler avec celui de Buffy et Willow.

– » Rentrez, prenez votre soirée,…c’est peut être la dernière.  » Murmura à nouveau Buffy juste audible.
Sans un mot de plus, Willow et Alex acquiescèrent d’un battement de cils, alors Buffy regarda ses amis faire demi tour et garda un œil sur eux jusqu’à ce que la nuit les ait complètement absorbée.


Brusquement une envie subite la poussait en avant, elle voulait aller reconnaître les lieux, là, maintenant tout de suite.
Les lieux où demain elle allait certainement mourir en tuant Angélus.  » Buffy tu dois le tuer au plus vite, sans attendre.  » Avait dit Giles.  » Ne vous inquiétez pas pour ça  » Avait t’elle rajouter plus convainque que jamais.  » Tu dois le tuer juste après le grand choc qui se produira sur ta première goutte de sang versé  » Avait encore rajouté Giles comme pour mieux l’atteindre elle et ses convictions d’Elue.

Buffy savait bien que la déchirure du rideau inter dimensionnel provoquerait un choc terrible et que même si à cet instant là Angélus la tiendrait au plus près de lui verrouillée sous ses crocs acérés, ils seraient forcement séparés par la déflagration.
Alors commencerait la quête à tenter de le rejoindre pour mieux l’anéantir, lui et son monde démoniaque.

En grimpant vers les falaises de Crawford, Buffy passa forcement devant le manoir mais même si son cœur manqua un battement elle garda son regard droit devant jusqu’à ce qu’elle dépasse largement l’édifice.

Alors seulement elle s’accorda une pause le temps de passer une de ses mains contre sa nuque froide et humide.
Elle se découvrait en sueur mais savait sans se tromper que l’effort physique n’y était pour rien.
Elle l’avait ressenti.
Elle l’avait ressenti à presque pouvoir le toucher en passant devant les murs de la bâtisse.
Elle savait qu’il était chez lui, elle aurait pu le jurer sur la bible sans même l’avoir vu de visu tant son corps avait frissonné et son âme raisonnée.

Elle poursuivit sa course presque trop rapidement pour arriver enfin sur la clairière entourée de rochers qui dominait Sunnydale. Alors en se stoppant elle distribua sans attendre son regard alentour puis foula finalement l’herbe qui menait tout au bord du précipice.
Et tout en marchant elle observait ce ciel sans lune mais néanmoins si rutilant que Buffy crut l’espace d’un instant qu’il allait s’embraser.  » Tout annonce l’apocalypse  » Pensa t’elle en emmenant ses pas tout à raz de la falaise.

En baissant son regard sur ses pieds dont la pointe était dans le vide, ses baskets attachées à la hâte la dévisagèrent presque tant un de ses lacets était pratiquement tout défait.  » Je pourrai marcher dessus et trébucher, et tomber sur les toits de Sunnydale, là, maintenant et tout en serait terminé. Plus une goutte de mon sang pour faire lever demain la terre sous mes pieds.  »
Mais en attachant les lumières étouffées de la ville, Buffy savait parfaitement que si ce n’était pas demain avec elle, La Force reviendrait très bientôt avec un autre sang consacré.
Un immense désespoir la submergea sans attendre tandis qu’une vague brûlante pris d’assaut son cristallin émeraude.
Une seule larme passa la barrière de ses longs cils car en entrouvrant la bouche elle inspira l’air suffisant pour trouver la force de ravaler désespoir, larmes, amour trahi et inassouvi.

Sous son regard embué, sans lâcher de vue les lumières de sa ville, de son monde, elle se marqua enfin d’un pas en arrière puis fit volte face pour se heurter sans façon à la chemise en soie d’Angélus.
Surprise de s’être laisser surprendre par lui qui savait si bien se mouvoir sans même déplacer l’air environnant, elle fit trembler sa bouche, il parla presque ironique sans même prendre le temps de sortir les mains des poches de son long manteau.

– » J’ai bien cru l’espace d’un instant que tu allais sauter.  »
– » Je ne te ferai pas ce plaisir là.  » Jeta t’elle en finissant par presque manger ses lèvres pour mieux verrouiller sa colère contenue.
Angélus la cloua aussitôt de son noir regard par en dessous, elle lui injecta sans attendre son regard embué mais aussi vif que l’éclair.

Ils se dévisageaient sous les secondes qui défilaient, sans un mot et sans un geste de plus.

Et plus le temps filait droit devant, plus l’éclat de leur regard mutuel passait par tous les tons de la nuit pour Angélus et des couleurs de la vie pour Buffy.
Quand la nuit d’Angélus brilla mille feux, elle se heurta à l’astre solaire qui vivait mille vies dans l’émeraude que Buffy livrait là. Alors sans attendre davantage, le vampire avança lentement une main pour défaire doucement et sans même la regarder l’attache qu’il connaissait par cœur et qui libèrerait les cheveux blonds de Buffy. Ses cheveux encore pas dénoués, Buffy avançait déjà elle aussi une main pour poser le bout de ses doigts fins et tremblants dans l’instant sur les lèvres que son vampire gardait entrouvertes.
Elle sentit les deux mains d’Angélus passer derrière sa nuque alors elle ne pu que fermer les yeux pas pour fuir son regard noir qui l’aspirait déjà mais pour le seul délice de ses doigts sur sa peau en sueur.
Elle sentait son cœur éclater pour les doigts contre lesquels elle faisait rouler lentement sa nuque.

Pleine de sensation irraisonnable, elle le laissait faire.
Elle le laissait défaire, défaire son pendentif, celui là même qui suspendait sa croix en argent.
Quand elle sentit une des mains d’Angélus entrer dans une des poches de son petit blouson en cuir elle su que c’était uniquement pour y déposer le bijou.
Impatiente elle avait entré un doigt dans la salive de sa bouche, impatiente elle ouvrit les yeux quand Angélus fit descendre la glissière de son cuir.
Il passa ses deux mains à travers son blouson, là, tout contre son tee-shirt en coton mais plus sûrement encore contre ses reins de filles pour mieux la ramener contre lui.

– » Je t’aime.  » Sanglota Buffy sur sa bouche.
– » Je sais.  » fit entendre Angélus gravement.
– » Prétentieux !  » S’exclama t’elle en verrouillant un sanglot de plus.
Il entra dans sa bouche pour s’interdire de parler, pour s’emparer lentement de la langue que Buffy lui livrait.
Et plus il l’enlevait dans ses bras, plus il l’emmenait à l’écart du précipice.

Quand les rochers fut presque atteints, Angélus brisa le baiser et déposa Buffy sur le sol. Alors sans briser le fil de leurs regards enlacés et sans un mot de plus, il fit glisser le cuir de Buffy juste avant de faire glisser son propre manteau. Dès lors il bascula Buffy avec lui sur l’étendu que son long manteau leur offrait.

Couchée sur le dos, Buffy n’avait pas besoin d’essayer de se noyer dans les étoiles qui tenter de percer dans la nuit. Elle préférait se noyer dans son regard noir, sa nuit c’était lui.
De tout temps ça avait toujours était lui, ses yeux là et ce corps sans pareil qui s’adaptait si parfaitement au sien.
Il fit passer si rapidement son tee-shirt par-dessus ses épaules et sa tête que Buffy fut presque étonnée d’offrir si rapidement au plein air son soutien gorge de satin noir. La seconde d’après elle offrait à la nuit, à sa bouche de vampire trop douée les deux coquillages qu’étaient ses seins dressés et si douloureusement en attente.

Elle ne pouvait s’empêcher de gémir à haute voix sans même penser que quelqu’un pourrait simplement arriver et les surprendre là au milieu de nulle part ou plutôt en pleine terre maudite.
Seul comptait ses doigts fins qu’elle avait passé dans les cheveux en pics d’Angélus, seul comptait la bouche d’Angélus qui prenait presque d’assaut désormais le plat de son ventre, seul comptait les doigts d’Angélus qui défaisaient son jeans et passaient sans attendre la barrière de son string.
Quand les doigts se noyèrent dans ses flux déjà trop abandonnants Buffy ne pu s’empêchait de se cambrer en laissant rouler un râle étouffer qui joua dans sa gorge.
Elle savait qu’elle allait atteindre l’orgasme trop vite et faisait tout pour en freiner la montée, mais elle avait beau se tortiller sur l’étendue du manteau, il était déjà là sur la bouche d’Angélus qui avait pris si facilement la place de ses doigts.
Alors elle cria tout le manque qu’elle avait eu de lui toutes ces dernières heures, tout ce qu’elle avait encore envie d’avoir de lui demain et les jours suivants.

Quand elle ouvrit les yeux sur sa béatitude, il était là accoudé de tout son long à la regarder presque de trop près.
Sous son regard aussi noir qu’une encre de chine, elle trembla sachant bien qu’il allait se lever et partir, mais déjà elle pleurnichait contre son torse parce qu’il l’avait prise dans ses bras pour mieux resserrer leur étreinte.
Elle sentit la bouche d’Angélus se posait sur ses cheveux blonds, elle leva vers lui sans attendre son visage qui pleurait.
– » Demain, je vais te tuer. « 
– » Tu vas essayer bébé. « 
– » Demain je vais te tuer.  » Pleura carrément Buffy en laissant ses larmes rouler.
– » Mais on est pas demain,…alors cette nuit laisse toi aimer. « 
– » Oui.  » Sanglota Buffy en pleine déraison et en posant une main contre son profil trop parfait.
Il entrait à nouveau dans sa bouche, elle réalisait qu’elle était entièrement nue sur le manteau, là tout contre son torse trop puissant.
Elle ne chercha pas à comprendre comment il avait fait disparaître si vite ses vêtements alors qu’elle criait son premier orgasme à la nuit car déjà elle s’entendait criait le second tant Angélus au dessus d’elle la clouait sans se tromper.
Et Buffy savait bien qu’elle aurait préféré vendre son âme au diable plutôt que de le voir décoller sa grande main de ses reins délicats qu’il faisait s’envoler si facilement.

Il la fit gémir, pleurnichait et crier jusqu’aux limites des premières lueurs de l’aube, et à chaque fois Buffy mordit sur ses lèvres pour finir par râler dans sa bouche ou contre le manteau où Angélus l’a fit parfois échouer pour mieux éprouver la cambrure de ses reins.

Quand après son dernier orgasme elle le regarda debout au dessus d’elle, elle su qu’il allait parlait en fermant le dernier bouton de son jeans noir.

– » Une chose est sûre, c’est qu’à partir de la nuit prochaine le goût de ton corps va me manquer.  »
Comme un ressort qui sort de sa boite, Buffy s’assit sur le manteau.
Elle allait parler pour tenter de le ramener vers le bien mais déjà il se mettait en représentation en laissant son regard défiait le ciel et ses premières lueurs qu’il devait sentir arriver à toute vitesse.
– » Tu es la seule chose de cette dimension que je regretterai.  »
Buffy entrouvrait la bouche mais déjà il prenait son envol pour disparaître aussi vite que l’éclair.
Alors Buffy repoussa le pan du manteau avec lequel elle avait couvert une partie de son corps puis partie à la recherche de ses propres vêtements.

 

 » J’ai fait exactement ce que je n’aurai du pas faire  » Pensa Buffy en laissant l’eau de la douche lui asperger le visage.
Pourtant elle avait bien vu ses battements de cils, les battements de cils qui soutenaient le regard chocolat qu’il lui avait plusieurs fois livré dans la nuit.
Cette nuit il l’avait aimé comme on aime, comme il l’avait aimé avant que La Force ne vienne les empoisonner.

Buffy finit par s’appuyer contre la faïence pour laisser éclater ses sanglots sachant bien que désormais il était déjà trop tard, trop tard pour eux deux, trop tard pour faire prendre conscience à Angélus qu’il l’aimait, qu’il l’aimait vraiment.
Elle s’écroula dans le carré douche pour mieux aller pleurer contre ses genoux repliés.

 

– » Je sens son odeur sur toi, tu l’as prise cette chienne ! « 
Angélus passa ses doigts longs et souples sur le décolleté que Darla La Force présentait.
– » Ce n’était que de la fornication, elle est fin prête à venir se faire boire. « 
Pour le regard par en dessous tout juste en biais et le demi sourire malsain qu’Angélus lui livrait Darla La Force eut un fin sourire satisfait.
Angélus caressa le rebondit de ses seins en demandant presque timidement.
– » Cette nuit… « 
Brusquement pour son demi sourire qui était devenu si timide il affichait un tel regard fuyant vers la pénombre de la pièce, qu’il lâcha en même temps le décolleté de La Force et attacha ses doigts aux passants de son jeans.
Alors pour ramener son visage angélique vers elle, Darla La Force glissa ses doigts dans les cheveux courts de sa nuque de vampire.
Angélus se laissa timidement ramener et plus encore capturer du regard afin de se faire dorloter.
– » Qu’est ce qui t’inquiète pour cette nuit ?  » Murmura La Force audible juste pour lui.
– » Toi…Tu resteras près de moi pendant que je la boirai cette chienne.  » Avança t’il en pleurnichant presque.
D’un tendre sourire Darla La Force le ramena contre elle pour l’enfermer dans son cou.
– » Oui…Je serais là près de toi. Je ne te lâcherais pas si c’est ce qui t’inquiète. « 
– » J’ai besoin de te savoir là, que tu sois là.  » Pleurnicha douloureusement Angélus contre le cou parfumé.
– » Tu es mon enfant chéri. Maintenant va dormir, tu auras besoin de toutes tes forces cette nuit. « 
– » Oui.  » Murmura Angélus en se redressant finalement.
Il essuya les larmes qu’il avait laissé couler volontairement sur ses joues, La Force l’attira à elle l’espace d’un instant pour l’embrasser sur le front puis finit par le laisser aller d’une caresse contre son profil sans pareil.
Angélus lui tourna le dos, alors il se dessina aussitôt un visage complètement fermé et un regard noir qui filait de plus en plus obscure au fur et à mesure qu’il avançait vers sa chambre.
En atteignant son lit, il ne pu s’empêcher de se vanter d’être un grand comédien………..A suivre………

– » Ca va Buffy ?  » Murmura Giles dans le dos de l’Elue en lui posant de façon réconfortante une main sur l’épaule.
Buffy glissa la longue épée effilée dans son fourreau avant d’abandonner le tout à la table et de se tourner vers Giles.
Elle le fixa dans les yeux.

– » Ca va.  » Finit t’elle par répondre en accompagnant ses mots d’un hochement de tête encourageant.
Elle s’éloigna aussitôt de lui pour s’éloigner plus sûrement de la table du séjour et de cette épée qu’elle ne voulait plus voir.
Alors elle repoussa le rideau de la porte fenêtre pour observer le soleil au dehors qui déclinait doucement.

Elle murmura pour Giles seul présent dans la pièce.
– » Pourquoi ça n’irait pas ? Je m’apprête à envoyer à nouveau l’homme que j’aime en enfer, ça ne peut que aller.  »
– » Mais Angélus n’est pas Angel !  »
– » Qu’est ce que vous connaissez d’Angélus ?!  » L’invectiva Buffy en se tournant vers lui.

Giles marcha vers elle en accompagnant ses mots d’un geste de la main comme pour mieux les planter.
– » Je sais à quel point il peut être cruellement trompeur Buffy, il est pathologiquement dérangé, il joue avec les sentiments des autres en déformant la vérité…il joue avec tes sentiments.  » Rajouta Giles dans un murmure.
Sur les derniers mots, Buffy raccrocha instantanément la fenêtre pour cacher à Giles les larmes qu’elle sentait monter.

– » Je sais…Je sais qu’il joue avec mes sentiments.  » Murmura t’elle pour elle-même en dédiant toutefois ses mots si peu audible à Giles.

Elle repensait à la nuit d’avant, à cette façon qu’il avait eu de lui faire l’amour.  » Pour mieux me tromper. Me faire glisser vers lui.  » Ne pu t’elle s’empêcher de penser ne sachant plus où elle-même en était, où lui-même en était.

– » Nous sommes prêtes Giles !  » Déclara Willow en entrant avec Tara dans la salle à manger.
Alors Buffy et Giles se tournèrent vers elle.

– » Vous êtes sûres que ça va aller ?  » Questionna Giles d’un front soucieux qui l’entraîna à retirer ses lunettes pour les essuyer machinalement.
– » Je pense qu’on pourra retenir la venue de Proserpexa durant quelques minutes, le temps que Buffy puisse pousser dans le gouffre…  »
La douce Tara qui venait de parler baissa la tête et stoppa ses mots pour ne pas avoir à prononcer le nom du vampire.

– » Oui.  » Dit simplement Giles en remettant avec lassitude ses lunettes sur son nez.

Depuis le matin, l’atmosphère était si tendue dans la demeure des Summers que Giles crut un instant qu’il allait pouvoir toucher l’air tellement il lui apparaissait lourd et chargé.

– » Je crois qu’on s’est tout dit.  » Lança Buffy en s’avançant vers la table pour saisir l’épée.
Elle marcha aussitôt vers la sortie de la pièce pour se rendre à sa chambre en attendant l’heure fatidique.
Aux pieds des escaliers Dawn l’interpella.

– » Ca va Buffy ?  »
– » Pourquoi tout le monde dans cette maison me demande si ça va ? Oui ça va !  » Lança l’Elue hautement agacée.
Dawn ouvrit de grands yeux, Buffy rajouta aussitôt pour apaiser ses nerfs à vifs.
– » On fera selon le plan de Giles.  »
Elle amorça l’escalier en entendant Alex parler presque trop fort depuis la cuisine où il devait faire face à Anya et Wesley.


Aussitôt dans sa chambre, elle se laissa tomber sur son lit, l’épée tout près d’elle.
Durant plusieurs minutes elle fixa le plafond comme pour mettre en place ses convictions d’Elue puis tourna son visage vers la fenêtre, vers l’ombre qui gagnait, le soleil venant de disparaître à l’horizon.

Si elle fixait un point invisible, il faisait chemin dans son âme et son cœur.
Aussi quelques minutes plus loin, elle se leva brusquement de son lit en saisissant son épée qu’elle défit du fourreau.
Le temps de dire ouf elle se glissait par la fenêtre comme elle l’avait déjà fait des centaines de fois.

Elle marchait seule à travers les rues de Sunnydale, elle entama seule la route qui menait sur les hauteurs de Crawford.
Elle avait toujours été seule face au destin. Plus d’armes, plus d’espoir, plus d’amis, lui avait lancé Angélus il y avait si longtemps déjà.


– » Elle n’est plus dans sa chambre Giles !  » Lança Dawn affolée en entrant dans le salon où tous se tenaient.
– » Le plan ? On fonce là-bas !  » Jeta Alex.
D’un même élan bousculé ils se ruèrent tous vers la sortie.


En dépassant le manoir qui la vrilla une fois de plus de l’intérieur, Buffy savait bien qu’elle n’avait pas besoin d’Angélus pour faire couler son propre sang, que seule son épée suffirait pour s’entailler largement le poignet ou le creux de la main.
Alors Proserpexa se réveillerait pour déchirer le rideau inter dimensionnel.

 » Je touche le feu et il me glace. Je le regarde et il est noir. Pourquoi ne puis-je rien ressentir à par lui. Il m’appelle à travers la fumée pour traverser les flammes, pour sauver le monde ou peut-être disparaître, je suppose que c’est la même chose. Alors je traverserai le feu parce que je n’ai pas d’autre choix, je traverserai le feu et je laisserai Angélus m’emmener avec lui.  »
Et si Buffy laissait ses pensées la bousculer avec tant de frénésie, c’est qu’elle était déjà presque arrivée à la clairière où encore la nuit d’avant il l’avait aimé avec tant de passion.


– » Est-ce que quelque chose changera en elle un jour !  » Jeta Giles en colère au milieu du groupe alors que chacun marchait d’un bon pas.
– » Et si Buffy n’arrive pas à s’en sortir ?!  » Lança Alex.
– » Nous verrons bien !  » Répondit Anya.
– » C’est ce que nous faisons toujours !  » Lui signala Alex.
– » Alors nous traverserons le feu !  » Lancèrent tous ensemble.
– » Qu’est ce qui peut nous résister lorsque nous sommes tous unis.  » Rajouta Tara.


 » Mes amis ne peuvent pas faire face au froid, et aucun parmi eux ne sait pourquoi je suis glacée en entrant dans la peau de mon personnage. Ces jours sans fin aboutissent finalement. Je vais laisser tout brûler  » Pensa Buffy en atteignant finalement la clairière qui dominait Crawford et Sunnydale tout entier.
Elle sursauta aussitôt.
Angélus était déjà là et une dizaine de bringers étaient agenouillés non loin de lui en un cercle parfaitement dessinait délimité par des bougies toutes allumées.

Lèvres pincées, Buffy marcha droit jusqu’à Angélus qui la défiait de son demi sourire et de son regard par en dessous.
– » Tu pensais arrivée la première mon amour !  » Lui lança t’il en laissant soudainement son regard noir vagabonder alentour alors qu’elle levait le sien émeraude jusqu’à lui.
– » Ils invoquent La Force ?!  » Jeta Buffy décidée alors qu’elle touchait pratiquement sa chemise en soie noire.
Angélus baissa son regard sans vie sur elle.
– » La Force est là, même si tu la vois pas. Ils invoquent Proserpexa pour lui faciliter le passage.  »
– » Qu’ils ne se donne pas cette peine ! C’est fini la petite récré, il est temps d’aller dormir !  » Lança Buffy en posant la lame de sa longue épée sur sa main juste entre elle et Angélus.
Plus rapide que l’éclair, Angélus stoppa son geste pour mieux mettre le bras armé de Buffy contre ses reins de fille.
Il la tenait si serrée que Buffy ne pu que se noyer dans ses yeux.

– » Tu ne voudrais pas me priver de ton sang…  » Chuchota Angélus en posant finalement sa bouche contre sa petite oreille.
– » Non.  » Souffla juste Buffy.
Il rajouta presque aussitôt audible juste pour elle.
– » Tu as peur ?  »
– » Non.  »
– » Fermes tes yeux.  »
Alors Buffy s’exécuta en se souvenant que trop bien de la première fois où il l’avait bu si tendrement au manoir.
Sur un battement de cils, elle le sentit se transformer contre sa joue ronde puis ses crocs de vampire percer dans une douce brûlure sa peau fine qui battait juste là dans le creux de son cou.
Qu’il la vide et que le monde s’en aille pensa Buffy sur une fraction de seconde mais si à cette heure il la buvait ce n’était pas pour lui donner un orgasme.
Il la buvait férocement pour faire couler juste son sang et c’est sans doute pour ça qu’elle s’entendait brusquement pleurnicher la douleur contre son cou à lui.
Sur un gémissement plus haut que les autres, Angélus finit par la lâcher en se redressant juste ce qu’il faut, Buffy resta suspendue sur son visage d’ange retrouvé.
Et si elle avait brusquement peur de quitter le faisceau de son regard ténébreux, c’est qu’elle craignait de regarder la main d’Angélus.
La main qu’Angélus gardait entre eux comme la barrière qu’elle n’aurait pas du être.
D’un même élan ou presque, le couple baissa finalement lentement les yeux sur les doigts souples du vampire.
Alors Buffy écarquilla son regard émeraude pour les doigts entièrement nappés de sang qui allaient s’égoutter d’un instant à l’autre.  » Pourquoi faut il que je sois toujours vêtue de noire quand je dois combattre quelqu’un qui met cher.  » Pensa inopinément Buffy en essuyant un vertige, en imageant son tee-shirt tandis qu’elle entendait tout près d’elle Darla La Force ricaner subitement.
Elle ne pris pas la peine de lui adresser un regard, figée qu’elle était à regarder le sang qui commençait à glisser.
La première goutte quitta les doigts d’Angélus, alors Buffy crut un instant vivre les choses au ralentit tant elle se mettait à suivre de près cette première goutte qui allait désormais toucher le sol entre Angélus et elle.
Le sol se tâcha brusquement entre leurs pieds rapprochés pour mieux se fissurer la seconde d’après d’un éclair qui ne demandait qu’à grandir.
Aussitôt Buffy releva son regard agrandit pour rattacher celui d’Angélus en concurrence à la nuit mais elle n’eut ni le temps de dire un mot, ni celui d’entrouvrir la bouche.
Le souffle trop puissant qui venait de faire gronder la terre les séparait déjà en l’éjectant elle contre les rocher qui bordaient la clairière et la route en contre bas.

Sous le vent glacé dégagé par la faille, dégagé par l’enfer, elle se redressa tant bien que mal toute surprise d’avoir gardé son épée bien en main mais persuadée pourtant de s’être briser les reins en deux contre la pierre dure pleinement acérée.
Courbée en deux pour avancer contre le vent qui la repoussait si facilement Buffy partit brusquement d’une roulade. Elle se redressa furieusement en portant machinalement son regard sur la route qui montait en lacet jusqu’à elle.

Chaque arbre voulait se coucher sous la bourrasque qui dévalait tel un fléau sur la vallée de Sunnydale, qui dévalait tel un fléau sur l’humanité toute entière.
Ballots de paille certains arbustes étaient déracinés.
Ballot de pailles, Buffy voyait ses amis couchés là sur la route.
Face à leur bravoure elle eut aussitôt un sanglot contenu.

Ils faisaient comme elle, ils tentaient vainement de se redresser mais déjà Tara et Willow avaient joint leurs mains.
Alors face à elles le souffle recula pour les laisser passer sur leurs chants spasmodiques tandis que le reste du groupe s’engouffrait derrière elles à l’abri du champ qu’elles occasionnaient.
La terre trembla violemment, une fois de plus Buffy échoua sans ménagement sur le sol. Aussi sans même prendre la peine de se relever elle tourna visage et épée vers la faille qui venait de s’ouvrir plus largement.
La faille qui grandissait à vu d’œil pour un déferlement sans pareil qui bientôt serait digne d’un vrai ouragan.

Il allait falloir qu’elle fasse vite, qu’elle fasse bien pour atteindre l’autre bord, celui à l’inverse du sien, celui sur lequel Angélus se tenait en compagnie de La Force.
Son regard ténébreux plongé dans l’abîme, elle le voyait ricaner pour ce qui montait du dessous.
Malgré son application, elle ne pouvait pas lire son regard, il était bien trop loin pour ça, et il faisait bien trop sombre malgré le ciel qui se déchaînait sur eux en éclairs écarlates.
Elle vit le manteau d’Angélus claquer dans le vent, puis le vampire prendre son envol pour un des rochers au plus proche de lui.
Buffy crut un instant qu’il allait être frappé par un des éclairs qui venait de fendre la pierre derrière lui mais ne se posa pas la question à savoir pourquoi il s’était envolé bien plus haut comme pour dominer la situation. Elle savait.
Elle savait qu’au milieu du chaos, il la cherchait elle.
Il la chercher de son regard de links dans ce décor trop mouvant qui changeait constamment d’horizon.

Sur les pas de Tara et Willow arrivées tout près d’elle, Buffy se remit debout.
Un regard envers ses amis, et déjà elle partait à l’assaut du rocher qui supportait Angélus.
Et tandis que main dans la main Tara et Willow repoussaient tant bien que mal le souffle que Proserpexa leur lâchait, Alex et le reste du groupe luttaient pour atteindre les bringers toujours en cercle fermé.
Le vent qui venait de tomber de moitié leur interdisant pourtant toute approche réelle, Buffy savait bien qu’elle toucherait Angélus avant même que les bringers ne soient inquiétés.

D’une pirouette dont elle seule avait le secret, Buffy atterrit accroupie et épée à la main sur le rocher où se tenait Angélus.
Le vampire baissa son regard sur la jeune fille à ses pieds et ne lui donna pas le temps de se relever.
Du plat d’une de ses semelles il la frappa si fort à l’épaule que d’un vol plané Buffy partit aussitôt se briser les reins contre un des rochers là tout proche.
Angélus lui fit reprendre ses esprits en l’agrippant sur le devant de son tee-shirt pour la mettre debout face à lui.
Il lui jeta aussitôt en la clouant du regard.
– » C’est bien toi ça, me trahir en me ramenant tout ton groupe de sorciers pour mettre mes plans en échec ! Ca ne te suffit pas qu’ils veuillent rendre son âme à Angel.  »
Angélus savait bien que si les sorcières arrivaient à éteindre le souffle de Proserpexa la faille se refermerait sans qu’il est eu le temps de si abandonner en compagnie de La Force.
Alors cette dernière resterait là à les hanter jusqu’à la nuit des temps.
Angélus savait bien que lui gagnant l’Observateur avait sommer la jeune sorcière de rendre son âme à Angel et c’est pour cette raison que sa bouche de vampire habituellement si joliment dessinée présentait le plus méchant de ses rictus.
Pour contrer l’éclat de son regard noir Buffy lui opposa en puissance celui émeraude de l’Elue.
Elle lui cracha juste ses mots.
– » Je t’emmène en enfer tandis que le monde sera encore là bien longtemps après nous !  »
Toujours agrippé à son tee-shirt Angélus la ramena jusqu’à toucher presque le bombé de son front.
– » Je crois qu’il est déjà trop tard pour ça bébé.  »
D’un même élan, le vampire et l’Elue tournèrent leur tête vers la faille qui venait de gronder.
Alors Buffy eut un grand regard dilaté pour le premier tentacule qui venait de toucher la terre ferme de la surface, la terre ferme de leur monde.
Et tandis que Buffy voyait ses amis qui désespérément reculaient, Angélus partait de son rire cyniquement trop parfait.
Sans attendre elle raccrocha le regard du vampire et le vampire tout entier.
C’est l’instant que choisi le ciel pour leur dégringoler dessus à nouveau.
Alors si Buffy dévisagea Angélus avec tant de douleur ce fut juste pour la pluie qui suivait déjà sur son front de vampire la courbe de ses cheveux en pics, ce fut juste sur le souvenir de cette nuit où pleine de désespoir elle lui avait couru après pour lui demander de rentrer, ce fut juste pour cette nuit où découpés en ombres chinoises ils s’étaient tout simplement aimés.
Sans se défaire de son demi sourire, Angélus lui asséna un tel coup qu’il l’envoya directement rejoindre l’herbe sur le bord du gouffre.
Buffy se releva sans attendre pour s’en prendre avec son épée au tentacule face à elle.
Alors elle découvrit Alex et les autres.
Le cœur à l’ouvrage ils tentaient à nouveau de repousser les démons à trois têtes.
– » Willow !  » Hurla t’elle aussitôt pour les deux sorcières désormais en retrait qui tentaient main dans la main de réciter toujours leurs incantations.
– » On ne peut plus rien Buffy…c’est trop puissant.  » Pleura presque Willow complètement navrée et pas vraiment certaine que Buffy ait pu l’entendre à travers le vacarme des éléments et de ce qui montait du sous sol.

En plantant de son épée l’un des yeux d’une des trois têtes face à elle, Buffy se tourna à nouveau vers Angélus en compagnie cette fois de Darla La Force.
Il était si loin.
Si loin et de l’autre coté de la faille, tout au bout de cette anse que la clairière dessinait désormais, tout au bout et sur un rocher bien plus surplombant que les autres comme si subitement il avait envi que rien du spectacle ne puisse lui échapper.
Dans l’instant frappé par les rafales de vents et presque la foudre, il apparu à Buffy comme le mal réincarné en personne, bien plus dangereux et cruel que Darla La Force qui se tenait près de lui ne le serait jamais.
Buffy savait qu’elle devait le rejoindre pour le jeter dans le gouffre, pour se jeter avec lui dans le gouffre.
Elle ne le laisserait pas partir sans elle.
Alors tout se refermerait et le monde des vivants reprendrait sa place mais sans eux. Eux ils avaient déjà donnés suffisamment du coté des puissances.

En sectionnant un tentacule de plus, elle quitta des yeux le couple démoniaque qu’Angélus formait avec le grand Mal.


– » Je suis si fière de toi.  » Minauda Darla la force en posant son front contre une des épaules d’Angélus.
Elle rajouta presque aussitôt.
– » Alors je vais te faire un cadeau. Je sais que tu aimes le goût de sa salive. Vas y !  »
Elle releva la tête sous l’apparence de Buffy.
Et tandis qu’elle passait les mains sous son manteau de vampire qui flottait, Angélus glissait une des siennes contre le cou fin et fragile.
Sous son demi sourire éternel il regarda s’entrouvrir les lèvres pulpeuses qu’il connaissait par cœur, alors brusquement déstabilisé il marqua subitement un temps, celui qu’il fallut à La Force pour prendre la voix de Buffy.
– » C’est les effluves de mon champoing…j’ai pas envi de rester seule, pas cette nuit…Je veux dormir avec toi. Tu resteras avec moi ?  »
Angélus effaça son demi sourire comme pour forcer son regard noir par en dessous.
Sur son visage complètement fermé, il resserra sans attendre ses doigts souples autour du cou fin.
– » Sors de son visage.  » Murmura t’il audible juste pour La Force tandis que la bataille faisait rage à leurs pieds.

Angélus savait qu’il ne pourrait pas briser la nuque de La Force même sous l’apparence du cou fin de Buffy. La puissance qu’elle venait de dégager en comprenant subitement sa volte face était bien trop forte pour que le vampire puisse imaginer terminer le grand Mal avec tant de facilité. Mais désormais il était sûr d’une chose, elle ne pouvait plus lui échapper pour un monde invisible qui se voulait juste présent dans celui de Buffy.
Et tandis qu’étroitement enlacé il roulait avec La Force à bas des rochers pour mieux atterrir dans le cercle des bringers, il ne pensait qu’à une seule chose, regarder une fois encore avant de partir Buffy dans les yeux.
La vraie Buffy, pas celle qu’il tentait d’étouffer sous ses doigts résolus.

La Force lui donna un tel coup de genoux dans le ventre qu’il crut un instant qu’il allait lâcher prise, et tandis que telles deux bêtes fauves assoiffées par le sang ils se remettaient debout pour mieux se combattre, Buffy brusquement figée cessait d’activer l’envol de son épée toute dégoulinante pour juste les dévisager d’un regard agrandit. C’est alors que dans le faisceau ténébreux du vampire, sur une seule fraction de seconde leurs regards même de loin se croisèrent. Buffy fut persuadée qu’Angélus lui envoyait un  » je t’aime  » mais déjà elle se faisait éjecter pour allait violement embrasser le sol sur la poussée d’un tentacule qui venait de pratiquement l’assommer.

Elle sentit sa joue se faire râper durement contre la terre graveleuse dégagée par la faille.
En étouffant un gémissement douloureux elle ne pensa qu’à se remettre debout.
Aussitôt elle porta son regard vers l’endroit où elle était persuadée qu’Angélus lui avait dit qu’il l’aimait.
Vide.
La place était vide.
Aussitôt Buffy vit sa propre apparence sous la forme certaine de La Force déjà en plongée aérienne dans les grandes profondeurs de l’immense trou qu’était devenue la faille, mais juste aussi, et si près de La Force, Angélus sombrant lui aussi sans espoir de retour.
Ca avait du se passer si vite pensa Buffy en étouffant un sanglot tandis que coudes aux corps elle courait vers le bord du grand gouffre.
Ne pas le perdre des yeux.
Elle ne voulait pas le perdre des yeux à l’instant où elle se laisserait tomber à son tour pour mieux le rejoindre. Elle ne voulait pas le perdre des yeux lui pourtant déjà juste silhouette.
Encore deux enjambées et elle plongerait à son tour, mais sur l’apparence de La Force reprenant en hurlant sa forme première, la terre recula si vite en emportant avec elle le grand Mal, Angélus déjà disparu au regard de Buffy et les démons en entiers, que sur un instant la terre des vivants reprit juste ses droits en reprenant juste sa place, en faisant si peu trembler le sol sous les pieds de Buffy, en faisant si fort trembler le cœur dans la poitrine de Buffy.

C’était fini.

L’herbe verte sur laquelle il l’avait aimé la nuit d’avant avait disparu pour laisser sa place à de la terre noire, boueuse, et toute retournée.
Sous les larmes qui lui brouillaient la vue comme jamais, Buffy laissa tomber sur le sol son coeur en morceau comme pour aller rougir de force la terre et le monde tout entier.
Buffy tomba à genoux sur cette terre qui venait de lui arracher son amour.
La seconde d’après d’un visage déformé par chagrin et douleur trop intense elle s’effondrait en sanglotant à trop haute voix contre la dureté du sol.
Quelque chose venait de se briser en elle, quelque chose qui s’appelle l’âme et le cœur et Buffy savait bien que c’était sans retour.
Après son sang de parfaite Elue, c’est ses larmes désormais qui allaient rejoindre la poussière.

Plus jamais elle ne se relèverait.

Plus jamais elle ne pourrait supporter l’absence de son long manteau qui prenait l’air libre et le vent mieux que personne ne les prendraient jamais.

Plus jamais elle ne pourrait supporter l’absence de ses demis sourirs arrogants, ses regards par en dessous qui la clouaient juste ou ceux bien plus chocolats qui lui affichaient des je t’aime.

Plus jamais elle ne pourrait supporter de ne plus pouvoir poser son front contre la soie de ses chemises noires.

Non plus jamais elle ne pourrait supporter de ne plus pouvoir le toucher, Lui le prétentieux.

Et son absence lui trouait déjà si fort le cœur, qu’orpheline Buffy avait envi que le ciel se mette en deuil, que la terre s’arrête de tourner et se couvre toute entière de brouillard.
Elle voulait que le silence s’installe à jamais, que les rires et le plaisir soit à jamais aboli.

Lui parti elle ne voulait plus avancer.

Lui parti elle ne voulait plus se remettre debout pour seulement se mettre à marcher.
Mais déjà contre sa propre volonté, elle se faisait remettre debout par force et par la poigne de deux bras grands et solides.
Ceux d’Alex qui la ramenait vers la vie, ceux d’Alex qui la ramenait vers les vivants comme elle.

– » C’est fini Buffy,…tu as gagné.  » Murmura Alex en la serrant dans ses bras par-dessus ses sanglots et ses larmes.
– » Je n’ai rien gagné du tout, c’est Angélus qui a gagné tout seul…Angélus c’est sacrifié parce qu’il m’aimait !  » Pleura Buffy en se pliant en deux sur un sanglot plus haut que les autres, en se défaisant de l’étreinte qui se voulait pourtant tellement amicale.

Elle regarda le ciel désormais apaisé qui faisait à nouveau briller ses étoiles tandis que tous ses amis se rapprochaient autour d’elle.

– » Angélus m’aimait Giles…Angélus s’est sacrifié parce qu’il m’aimait.  » Rajouta Buffy pour elle-même tandis que tous baissaient la tête pour ne plus voir les larmes et le chagrin qui marquaient douloureusement le visage de l’Elue…………………..A suivre……………………..

Buffy s’éveilla du milieu de nulle part ou plutôt au milieu de la pleine après midi comme on s’éveille d’une longue maladie ou d’un vilain cauchemar.

La seule chose dont elle se souvenait après la bataille qui avait vu disparaître Angélus, c’est qu’elle était rentrée au 1630 Revello Drive avec le jour déjà là, et qu’elle s’était ensuite directement laissée tomber sur son lit sans même prendre la peine de se déshabiller afin de ne pas voir le soleil se mettre à briller et encore moins la nuit suivante se mettre à arriver.

En tête à tête avec sa douleur, complètement épuisée moralement, elle se redressa difficilement afin de poser sur le sol ses pieds engourdis et encore chaussés de ses baskets. Aussitôt elle écarta ses cheveux pour dégager son visage et laisser son regard planter fixement l’invisible.
Alors sur les souvenirs de la veille brusquement elle laissa éclater un sanglot qui troua sans attendre le silence de sa chambre.
Un déferlement de larmes la submergea aussitôt pour mieux la secouer en lui faisant davantage baisser la tête, en la laissant à tâtons rechercher sa bouteille d’eau minérale posée là tout près d’elle sur la table de nuit.
En buvant à pleine goulée jusqu’à s’en noyer pour arrêter le hoquet de ses pleurs, elle enrailla ses larmes qu’elle finit par essuyer d’un revers de la main en écartant finalement aussi sa bouteille.
Buffy quitta ensuite son lit pour se diriger vers le store qu’elle voulait baisser sans attendre, alors le cordon encore entre les mains elle resta figée face aux lamelles qu’elle venait de refermer, puis sans même bouger de place elle se mit à jouer avec la ficelle entre ses doigts fins comme pour s’empêcher de penser, comme pour s’empêcher de pleurer sachant bien malheureusement que ses larmes ne lui ramèneraient pas Angélus.

Finalement elle replaça le cordon sur le coté de la fenêtre, à l’endroit même où Angélus s’était à demi assis il n’y avait pas si longtemps puis se dirigea vers sa commode où elle ramena à elle le premier de ses tiroirs. Sur ses larmes à peine séchées, brusquement et sans même lâcher des mains le tiroir en question elle ne pu s’empêcher de gravement regarder vers la fenêtre.

Elle aurait tout donné, tout donné pour qu’il soit encore là.
Là, juste à l’observer de son regard en biais sans pareil, là…juste à lui demander de laisser tomber son peignoir.
Encore là avec le décoiffé de ses cheveux et cette façon singulière qu’il avait parfois de se passer une main contre sa nuque de vampire.
Sur la montée de ses larmes, Buffy pinça ses lèvres pour les empêcher de trembler puis sans attendre se détourna pour saisir les premiers sous vêtements qui lui tombaient sous la main.

Comme par hasard où pour un hasard de plus, elle s’empara de son peignoir en soie avant de quitter sa chambre puis se dirigea enfin vers la salle de bain.

En longeant le couloir les voix d’en bas montèrent jusqu’à elle, en passant devant les escaliers la conversation de la veille qu’elle avait tenu depuis le milieu des marches pour ceux restés à ses pieds lui revint.
– » Oui je l’ai trahi Giles. En voulant mettre son plan en échec, je l’ai trahi. En vous laissant soutenir mes convictions d’Elue qui m’ont fait douter de son amour jusqu’au bout, je l’ai trahi. Les choses se seraient sans doute passées différemment si j’avais pleinement marché à ses cotés plutôt, plutôt qu’à cotés des vôtres »
– » Buffy,…Buffy, Angélus n’était pas Angel.  » Avait rajouté Giles d’un murmure pour ses larmes de fille et d’Elue toute entière qui ne supportait pas d’entendre parler de lui au passé.
Alors pour étouffer plus encore le murmure de Giles, Buffy se souvenait d’avoir craché ses mots suivants en employant pourtant elle aussi le temps passé.
– » Angélus savait que vous vouliez rendre son âme à Angel, et je suis sûre que c’est une des raisons pour lesquelles il s’est laissé disparaître.  »
– » Buffy…penses à tous les meurtres qu’ils a commis, toutes les filles qu’il a…  »
– » C’était juste pour tromper La Force ! Vous ne comprendrez jamais rien à part vos bouquins poussiéreux ! Je…Je ne supporte plus de vous avoir en face de moi. Ne me déchiffrez plus les signes ! « 


En laissant l’eau de la douche l’asperger toute entière, Buffy abandonnait de nouvelles larmes cette fois pleines de regret face aux évènements qui auraient sans doute été différents si elle avait eu pleinement confiance en son amour. Elle se souvenait que le jour même elle l’avait encore presque renié sous la pression de Giles  » Je sais qu’il joue avec mes sentiments. « 

Buffy sortit rapidement de la douche comme pour fuir ses larmes.
Elle finit par les sécher définitivement dans la serviette qu’elle fit passer au bout du compte autour de sa chevelure qu’elle frictionna énergiquement avant d’enfiler ses sous vêtements et son peignoir en soie.
Alors seulement elle se tourna vers le miroir.
Son regard entièrement délavé lui fit peur, et c’est sans doute pour ça qu’elle se quitta un instant du regard avant de raccrocher la pâleur de ses joues et le décoloré de ses lèvres.
Sans plus attendre elle se saisit du séchoir à main qu’elle activa aussitôt.

Une demie heure plus loin elle quittait la salle de bain en évitant sur le couvercle du panier à linge son tee-shirt de la veille qu’elle avait retiré dans les larmes et la douleur pour le simple fait qu’il était encore taché du sang qu’Angélus lui-même avait pris la peine de faire couler. Et si dans l’instant elle évitait soigneusement le vêtement, elle voulait quand même le garder là, là comme une reconnaissance au vampire et surtout pas enfermé avec le reste du linge sale.

Toujours en peignoir, allongée sur son lit, Buffy gardait ses yeux rivés au plafond en se disant qu’elle ne trouverait jamais les ressources nécessaires pour descendre et aller vers les autres.
Il lui semblait que le vide qui envahissait déjà tout son être la rongeait davantage à chaque seconde qui filait comme pour gagner encore sur son trop grand désarroi.
C’est alors qu’elle tourna la tête vers sa porte qui s’ouvrait.
Dawn.
L’adolescente alla s’asseoir directement sur le bord du lit, Buffy se laissa prendre une main.

– » Ca va ?  » Murmura Dawn.
Incapable de parler sans laisser les larmes l’envahir, Buffy remua simplement la tête pour avancer un oui puis quitta la main de sa sœur pour se mettre à caresser sa longue chevelure caramel.

Jeune et belle, elle ferait une charmante jeune femme, elle avait la vie devant elle.  » La vie devant elle.  » Répéta Buffy à haute voix dans sa tête.
– » Tu, tu descends Buffy, on va tous passer à table là.  » Sourit Dawn gentiment.
Buffy lui pressa doucement une main comme pour dire oui, alors Dawn se leva du lit pour gagner la porte.
En saisissant la poignée de cette dernière elle se retourna vers sa sœur qui s’était finalement mise debout et qui commençait à défaire la ceinture de son peignoir.
– » Angélus t’aimait Buffy, moi je l’ai compris. Mais, mais tu as la vie devant toi. « 
Le regard brusquement embué par les mots de sa sœur qui ne lui faisait aucun bien, Buffy remua encore la tête pour dire oui, alors Dawn finit par quitter la chambre sur un petit sourire qu’elle voulait encourageant.
Buffy se pencha pour finir de dénouer son peignoir.


Une heure plus loin, assise en bout de table Buffy regardait défiler les plats sans même y toucher. Aussi le menton posé dans le creux d’une de ses mains, elle regardait ceux qui n’osaient plus lui parler sans se mettre à bafouiller ou à accrocher les mots, ou encore à s’adresser à elle comme si elle se relevait d’une grave maladie.

A bout de nerfs, d’eux et d’elle-même, Buffy quitta brusquement la table.

– » Buffy !  » L’interpella Giles alors qu’elle quittait déjà la pièce.
Elle se tourna vers lui.

– » Ca va Buffy ?  » Demanda t’il d’une voix sourde.
– » Oui. « 
– » Je ne sais pas moi,…tu as l’air… « 
– » Ca va. Je vais juste patrouiller !  » Articula difficilement Buffy en quittant la pièce sur les mots d’un Alex dévoué.
– » Tu veux que je t’accompagne Buffy ? « 
Si Alex reçut aussitôt un des coudes d’Anya dans les cotes, Buffy qui prenait pourtant déjà la porte de sortie pris en pleine face la résonance des mots de l’ancienne démone.
– » Elle a besoin de rester seule pour oublier le vampire ! Je me souviens qu’Alfrek… « 
L’espace d’un instant et d’un court temps d’arrêt, Buffy ferma ses fenêtres émeraude comme pour mieux verrouiller ses lèvres pulpeuses et son ouïe fatiguée pour des mots qui venaient de lui faire du mal, puis elle se noya sans attendre dans la nuit pour y inspirer son air frais.

Anya avait raison elle avait besoin d’être seule, seule à travers les rues désertes de Sunnydale où plus jamais elle ne devinerait son ombre à l’avance.
Seule à travers les cimetières où plus jamais ne viendrait la déranger le fourmillement familier de ces secondes si chargées dans le temps où forcement elle frissonnait jusqu’à la racine de ses cheveux juste parce qu’elle savait qu’elle allait le voir soudainement apparaître de sa démarche unique.

Elle réalisa que sur ses simples pensées elle pleurait de nouveau alors en verrouillant un sanglot pour ne pas le laisser éclater à haute voix, elle passa le revers d’une de ses mains contre une de ses joues de part trop inondées.
Elle voulut se stopper au milieu de nulle part mais sous ses larmes qui glissaient au-delà de tout et de sa propre volonté elle ne pouvait s’empêcher de marcher, elle ne pouvait s’empêcher de marcher parce qu’elle se dirigeait sans détour vers les hauteurs de Crawford street.

Elle savait que le moment venu elle se mettrait à courir pour dépasser sans le voir le manoir qui tapi dans la nuit se présenterait forcement comme un chagrin de plus, comme l’identité même de celui qui ne reviendrait plus.

Encore un lacet à passer sur cette route qu’elle connaissait par cœur pour l’avoir tant de fois parcouru et le manoir se dresserait majestueusement. Aussi sans vouloir attendre une dose plus forte de la douleur Buffy se mit à courir avant même d’amorcer ce dernier virage.
Pourtant au-delà de tout, brusquement, elle stoppa sa course pour rester figée sur la route.

Endormie dans la nuit la bâtisse se dessinait à peine entre les arbres qui faisaient chanter le vent à travers leur feuillage et le retour des oiseaux nocturnes à travers leurs branchages.
Le manoir se dessinait à peine mais il s’érigeait avec une telle force comme le gardien de tous ses rêves évanouis que Buffy se brisa en sanglots en reprenant sa course folle jusqu’à la clairière elle aussi endormie, jusqu’à la clairière où elle se stoppa comme pour mieux se souvenir, jusqu’à la clairière où elle finit par marcher d’un seul trait jusqu’au ras de la falaise.

Les maisons de Sunnydale lui apparaissaient si minuscules, leurs lumières si étouffées vu d’en haut que Buffy se sentit elle-même point infiniment petit dans infiniment grand.
Pourquoi résister à l’attraction du vide, pourquoi résister à aller le rejoindre lui dont elle avait douté jusqu’à la dernière seconde, lui qui n’apparaîtrait plus jamais pour tenter de la séduire sur un demi sourire, un geste, un murmure ou un simple battement cils.

A travers ses larmes qui lui brouillaient trop la vue, Buffy se mit à dévisager à nouveau ses baskets dont la pointe était déjà dans le vide comme pour une invite, comme pour soutenir un de ses lacets à nouveau défait.
Très vite elle prit son élan dans son âme et son cœur.
– » Ne fais pas ça.  » Murmura Angélus audible juste pour elle tandis que Buffy sursautait à la seconde pour là grande main qu’il venait de poser doucement en barrière sur le plat de son ventre, sa grande main qui lui faisait opérer une parfaite volte face.
– » Mais je le mérite je t’ai trahi.  » Jeta Buffy au hasard avant d’essuyer un pleurnichement pour une des mains qui venait de se poser sur une de ses joues toutes mouillées.
– » C’est faut. Tu as cru que je ne t’aimais plus, mais je t’aime passionnément.  »
Et tandis qu’il entrait dans sa bouche pour mieux la serrer dans ses bras, mieux l’emmener avec lui loin du précipice, Buffy se brisait subitement en nouveaux sanglots contre sa langue froide. Elle s’agrippait désespérément à lui. Désespérément elle glissait une main sous le col de son long manteau pour juste saisir sa chemise en soie noire.
Elle venait de réaliser l’impensable.
Il était là.
Et dans l’instant elle ne voulait pas d’explication, elle ne voulait pas savoir le pourquoi du comment, elle voulait juste le sentir, le ressentir et le voir.
Aussi elle brisa elle-même le baiser en s’écartant juste ce qu’il faut pour à travers ses larmes le regarder Lui jusqu’au fond de ses yeux.
Son regard chocolat lui vrilla le cœur, sa barbe naissante qu’il n’avait pas pris le soin de raser lui vrilla le cœur, mais en allant y frottait par pur plaisir une de ses joues Buffy reçut comme un baume de plus sur son cœur.
– » Mon amour.  » Etouffa t’elle dans son cou sous une nouvelle montée de larmes pour les bras qui la serraient si fort comme pour mieux lui faire serrer ses paupières, comme pour mieux la faire décoller du sol, comme pour mieux prendre ses reins de fille.

– » Comment c’est possible, je t’ai vu en plongée dans la faille ?  » Pleurnicha finalement Buffy.

Angélus l’écarta légèrement pour la fixer dans les yeux jusqu’à ce qu’elle arrête de pleurer, jusqu’à ce que ses larmes s’arrêtent de couler.

– » Quoi ?  » Murmura Buffy en se plaignant presque face à son air grave comme si dans l’instant elle craignait que les révélations le fasse disparaître lui l’unique
Alors Angélus la déposa doucement sur le sol.
Toujours agrippée à lui pour ne plus jamais le lâcher, Buffy le laissa juste écarter un bras pour le laisser plonger une de ses grandes mains dans une des grandes poches de son long manteau.
– » Je n’ai jamais plongé dans la faille, ce n’est pas moi que tu as vu.  »
Buffy agrandit instantanément son regard pour celui d’Angélus qu’elle ne pouvait se résoudre à quitter.
Mais la main du vampire se glissait entre eux comme la barrière qu’elle ne serait plus jamais alors Buffy baissa lentement son regard sur la main qu’Angélus garder encore en poing fermé.
Pour le regard de Buffy complètement figé sur ses doigts repliés, Angélus ouvrit finalement sa main toute à plat.
Une seconde plus loin, Buffy le transperçait de son regard brillant avant de raccrocher vivement dans le creux de sa paume de vampire le petit objet métallique qu’il lui avait subtilisé d’office il y avait si longtemps déjà un soir où elle sortait les poubelles du snack.
Le petit objet métallique qui lui avait fait apparaître un démon, la puce émettrice et électronique qui avait dessiné dans son propre salon, deux Alex identiquement pareils, génétiquement identiques.

– » Tu es un grand magicien.  » Fit entendre Buffy d’un sourire heureux qui monta jusqu’à la lumière de ses larmes.
Elle l’enlaça franchement pour poser sans attendre une de ses joues contre son torse, d’un demi sourire Angélus fit à nouveau disparaître l’objet dans sa poche.
Il laissa glisser quelques secondes pour le front de Buffy qui se frottait presque trop fort contre son torse puis posa une main dans les cheveux blonds de sa nuque.
– » Ca c’est joué sur une seconde Buffy, juste le temps que je trompe la force pour mieux l’atteindre avec un des couteaux des bringers jusqu’à la pousser dans la faille.  » Murmura Angélus simplement.
– » Un couteau des bringers ?  » Demanda Buffy étonnée en faisant glisser sa joue contre sa chemise pour juste lever son regard, pour juste faire baiser le sien sans pareil.
– » Ils étaient sa faiblesse, de tout temps liés à elle. Eux seuls appart moi pouvaient lui faire du mal. « 
– » Tu es un grand champion.  » Lui jeta Buffy du font de son cœur et de son regard trop brillant.
Angélus leva le sien vers le ciel pour observer les étoiles de nouveau bien en place.
Buffy rajouta pour lui faire baisser les yeux d’un battement de cils dont lui seul avait le secret.
– » Mon amour, pourquoi tu es parti après la bataille au lieu de rester avec moi. « 
Elle vit son regard changer si rapidement pour filer vers l’obscure que subitement elle se sentit transpercée et eut peur de son humeur changeante.
– » Tu m’avais l’air bien entourée.  » Laissa t’il passer d’un visage assombri et complètement fermé.
Buffy fit trembler son regard émeraude sachant bien qu’il faisait allusion à ses amis, à tous ceux qu’il ne voulait pas voir, à tous ceux qu’il ne voudrait jamais voir même pour elle.
Pour effacer le pli soucieux de son front butté qui dessinait sa fossette habituelle, Angélus effaça son air sévère et rajouta presque aussitôt en éclaircissant son regard.
– » Le jour se levait, il fallait que je rentre. « 
– » Toi seul a de l’importance.  » Murmura Buffy pour lui dire qu’elle avait compris.
– » C’est toi l’essentiel, l’essentiel qui remplit ma vie.  » Rajouta Buffy pour elle-même en l’enlaçant à nouveau presque trop étroitement pour juste aller se fondre contre la dureté de son torse.

Comme pour soutenir les doigts souples qui jouaient contre sa nuque blonde elle leva un regard émerveillé jusqu’à lui.
– » Dis moi que tu m’as senti quand je suis passée ce soir devant le manoir ?  »
– » Oui…Je te ressens…Je te ressens à chaque fois de l’intérieur.  »
Pour ses sentiments si identiques aux siens Buffy sentit à nouveaux des larmes lui monter alors elle tenta de parler pour ne pas gâcher l’instant.
– » Je…  »
– » Je ne veux plus que tu pleurs…sauf pour moi.  » Rajouta Angélus d’un de ses demis sourires éternels qui voulait juste dire dans l’instant la guerre est finie.
– » Je…  » Répéta Buffy en souriant à travers l’eau de ses yeux qui restait bien en place à la racine de ces cils.
– » Qu’est ce que tu veux ?  » Murmura Angélus en glissant une de ses grandes mains contre une des joues pâles de Buffy.
– » Je veux rentrer au manoir…Je veux dormir avec toi au manoir.  »
– » Ca tombe bien je meurs de soif.  » Laissa t’il passer si peux audible.
Ils restèrent suspendus dans les yeux l’un de l’autre tandis qu’Angélus ouvrait grand son manteau pour juste y enfermé Buffy à l’étroit.
Alors en la tenant fermement verrouillé il se marqua d’un franc sourire un coin qui fit briller toutes les étoiles emprisonnées dans son regard nuit.
– » Je ne sais pas si tu trouveras la force de dormir avec moi toute la nuit.  » Ironisa t’il.
– » Ne t’occupes pas de ma force.  » Sourit Buffy franchement en posant le bout de ses doigts sur les lèvres entrouvertes quelle avait bien cru ne jamais plus goûter.
Angélus l’enferma dans son cou, dès lors elle su que très vite il prendrait le vent comme lui seul savait le prendre pour juste les faire avancer plus vite, juste les faire arriver plus vite.

Et la tête lui tournait presque quand il la déposa devant la baie vitrée du manoir.

– » Ca va ?  » Murmura Angélus en la laissant sortir de son manteau.
– » Oui.  » Souffla Buffy en reprenant ses marques à travers son regard si profond.
Suspendue dans ses yeux, elle poussa sans même la regarder la poignée qui leur ouvrit la porte du manoir puis tourna le dos à Angélus pour pénétrer la demeure.
Dès lors la clarté qui dansait dans l’âtre de la cheminée lui sauta au visage de sa douce chaleur en les auréolant tous les deux.

Avant de venir la rejoindre Angélus avait allumé la cheminée et Buffy savait bien que c’était juste pour elle.
En laissant son regard danser à travers les flammes, elle réalisait que depuis la veille Angélus savait qu’elle serait là ce soir, cette nuit et tous les jours d’après.

Dans son dos elle le sentait avancer dans ses pas, repousser sa longue chevelure, goûter sans attendre sa nuque délicate et c’était tout ce dont elle avait besoin pour évacuer de sa mémoire la douleur véçue durant toutes ces dernières vingt quatre heures.
En la gardant verrouillée contre lui d’un seul bras, Buffy sentait bien qu’il la mettait déjà poitrine à l’air alors elle ne pu s’empêcher de sourire face à son impatience, mais en plein frissons avec elle-même, elle sentit sa propre impatience prendre subitement le dessus.
Sans attendre plus longtemps elle glissa entre ses bras forts pour se retrouver face à lui, saisir fermement les revers de son manteau.
L’intensité de leur regard ne les trompa pas, il les fit basculer sans appel.
Aussi d’un seul mouvement Buffy entraîna Angélus avec elle par-dessus le dossier du grand canapé.

Etroitement enlacés, ils se retrouvèrent sur le sol qui seul pouvait les arrêter.
Allongée de tout son long sur lui Buffy n’avait toujours pas lâché les revers du manteau qu’elle se mit à écarter sans le lâcher des yeux.
L’instant d’après elle déboutonnait sa chemise en soie noire pour l’écarter à son tour.
Aussitôt elle posa sa bouche sur le lisse de son torse.
Une main dans le creux de sa nuque, son regard nuit rivé au plafond, Angélus la laisser le goûter mais face à la jeune fille qui gigotait sur lui en aiguisant trop vite ses sens, il finit par la faire basculer dans le creux de ses bras.
Nichée au plus près de lui, Buffy resta suspendu sous son regard chocolat et sous sa main qui repoussait les cheveux blonds de son front.
Et tandis qu’il se penchait pour mieux la goûter derrière une de ses petites oreilles, elle le sentait se dégager sans détour de son manteau qu’il écarta pourtant à peine, de sa chemise en soie qu’il envoyait valser jusqu’aux pieds du grand canapé où un certain soir il lui avait dédiée de façon si douloureuse.
Il déboutonna très vite le jeans de Buffy, elle défit très vite sa ceinture et les boutons de son pantalon en cuir.
– » Prends moi vite, n’attends pas.  » Souffla Buffy en sentant ses petites fesses se faire mettre à nues.

– » Tu es si belle mademoiselle Summers.  » Laissa passer Angélus à peine audible en évinçant définitivement le jeans de la jeune fille.

Il la glissa sous lui en gardant un bras contre sa nuque blonde, aussitôt Buffy écarta son caleçon, seul vêtement qui restait sur son corps trop bien fait.
A l’instant où il sentit les mains de Buffy prendre possession de son dos, il glissa lentement en elle en perforant son humidité qui n’attendait que lui.

Ils se laissaient bouches ouvertes pour toutes les sensations qu’ils ne pourraient jamais ressentir avec aucun autre, pour toutes les sensations qui les faisait frissonner au très fond de leur corps qui s’unissaient trop bien et trop facilement.  » Il va me chercher dans mon âme  » pensa Buffy pour leurs regards larmoyants qui restaient enlacés.

Elle lâcha son dos et posa ses mains sur ses joues pour aller finalement coller sa bouche à la sienne, c’est l’instant que choisi Angélus pour pousser jusqu’au bout de ses parois en soie, là où jamais personne ne pourrait la rejoindre.
Il lui arracha aussitôt un râle de plaisir trop intense qu’il étouffa en le faisant rouler dans sa bouche.

Et si elle jouissait si vite c’est qu’il l’avait trop vite verrouillée, c’est que lui-même gémissait tout son saoul dans le cou de la jeune fille qui avait désormais lâcher sa bouche pour pouvoir respirer, pour pouvoir froisser ses cheveux en pics, pour pouvoir lui dire qu’elle l’aimait, pour pouvoir lui dire que jamais elle ne survivrait si il venait à disparaître.
Sur la vague de la jouissance qui était retombée,
pour les mots éperdus qu’elle venait de lui lâcher, Angélus ramena vers lui le fin visage de Buffy.
Il captura le regard émeraude encore tout embué du plaisir amoureux.

– » Jamais je ne partirai…tu es venue au monde pour être à moi.  » Avança t’il comme une vérité.
– » Oui.  » Murmura Buffy en caressant son profil parfait puis ses lèvres qui étaient restées entrouvertes au dessus des siennes.
Ses lèvres qu’il reprenait déjà comme pour lui imposer sa loi.

Et tandis qu’avec tant d’à propos il la faisait passer sur le ventre pour aller goûter la cambrure de ses reins délicats, Buffy s’emparait du manteau rester là pour juste le froisser en coussin sous une de ses joues.
A partir d’aujourd’hui elle allait tout se permettre avec lui, même le fait de froisser son manteau précieux.
Elle savait.
Elle savait qu’elle l’avait enfin trouvé celui qui resterait, celui qui n’était pas un ange elle le savait bien, mais celui qui avait les épaules assez solides pour qu’elle puisse y déposer sa tête blonde.
En se souriant à elle-même, Buffy sourit sans attendre à l’avenir………………….Fin.