La Quête Au Bonheur – Partie III

Attention cette fanfic peut contenir des spoilers Angel saison 4 et 5

Attention Fanfiction classée N-18.

 

 

En ouvrant les yeux, Buffy s’étira dans le lit puis grimaça en opposition au réveil qu’elle venait d’assommer.
Aujourd’hui après trois jours d’absence, elle reprenait son emploi à la vie scolaire.

Pour mieux inspecter la grande chambre, elle se redressa un peu dans le lit puis repoussa ses cheveux emmêlés.
Seule. Elle était seule, où était Angel à cette heure matinale.
Buffy récupéra son pyjama échoué au bas du lit puis l’enfila aussitôt.
Quelques pas plus loin, sur un sourire qui imageait parfaitement la nuit écoulée, elle étirait son corps pour le préparer à la journée qui venait.
Soudainement elle stoppa ses exercices pour une petite volte face.
Il était là, un plateau garni entre les mains.
Son torse nu laissait à penser qu’il était sorti seulement l’espace d’un instant.
Sur ses pieds tout aussi nus qui hésitaient subitement à franchir l’encadrement de la porte, Buffy laissa entendre en riant.
-« Tu entres ou tu sors ? »
-« J’entre…j’entre. » Laissa passer Angel en se précipitant avec le plateau jusqu’au pied du grand lit.

-« C’est pour moi ? » Demanda Buffy en se rapprochant le regard brillant, toute surprise qu’elle était face au plateau qui en prenait à son aise avec le couvre lit.
Elle souriait, il murmurait en plongeant son regard chocolat dans celui trop gourmand.
-« Tu es déjà debout ? »
Sur le regard de Buffy, l’espace d’une seconde il resta la bouche entrouverte puis brusquement il ne pu faire autrement que de se dessiner un demi sourire.
Sur l’instant il réalisait que le regard trop gourmant de la jeune fille en voulait aussi bien au plateau qu’à son corps de vampire.
-« Quoi ? » Interrogea Buffy un sourire au lèvres.
-« Rien. » Répondit Angel en se laissant glisser sur le lit.
Sur son coude replié, il la vit alors s’asseoir négligemment entre lui et le plateau.

Une main sur le plateau, l’autre sur une de ses larges épaules, Angel amusé se disait que Buffy posait les mains sur les deux seules choses qui lui importaient dans l’instant.

Et tandis qu’à petites bouchées elle déglutissait ses gauffres, il jouait lentement avec ses cheveux pour mieux finir par les repousser, caresser doucement sa nuque blonde.
Ils se déglutissaient tout deux toujours du regard quand Buffy reposa son verre de jus d’orange.
Sans un geste de plus, bouche entrouverte, elle resta à le fixer comme pour obliger le pouce qui jouait encore avec la fragilité de sa nuque à venir naturellement en aide à ses lèvres pour juste les essuyer.
Essuyer la petite moustache que le jus d’orange avait forcement laissé.
La petite moustache avait disparue depuis longtemps, le pouce continuer à les griser tout les deux.
Angel savait bien que s’il continuait à jouer avec sa bouche il finirait par la mettre en retard. Il écarta sa main pour finir en une douce caresse sur sa joue.
-« Je ne te vois pas de la journée aujourd’hui. » Murmura t’il à regret.
Sur son cœur en déroute, Buffy vola une seconde avant de répondre.
-« Ben non. »
Elle finit par s’enfermer dans son cou. L’effet fut immédiat.
Il l’enferma dans ses bras afin de la glisser sous lui.

Suspendu du regard ils se fondaient l’un dans l’autre quand Buffy murmura comme une fatalité.
-« Il faut bien que je reprenne mon travail. »
Il pensait qu’il avait largement de quoi les faire vivre tous les deux, mais savait par ailleurs que Buffy avait besoin de cet emploi pour exister dans une société où elle n’avait pas toujours trouvée sa place.
-« Je sais. »
-« Tu…tu viendra me chercher ?…Je ne sortirais pas avant la tombée de la nuit vu tout le retard que je dois avoir. »
-« Je viendrai. »
-« Qu’est ce que tu vas faire toute la journée ? »
-« T’attendre. » Avança Angel à peine audible, incapable de se concentrer sur tout ce qui n’était pas elle.
Et tandis qu’il se perdait dans le regard qui s’éclairait amoureusement, le portable de Buffy se mit à sonner.
Elle le laissa sonner inlassablement.
Dans l’instant pour rien au monde elle lui aurait dérobé sa lèvre supérieure qu’il goûtait si parfaitement.
Et puis elle savait que c’était James qui insistait encore.
Déjà la veille au soir il l’avait appelé plusieurs fois pour être bien certain qu’elle reprenait aujourd’hui.

Quand elle agrippa les cheveux de sa nuque pour mieux souffler son gémissement, elle savait sans se tromper que désormais elle serait en retard.

Coincé entre Willow qui s’était décidée à partir en courses pour remplir un réfrigérateur complètement désert, Giles et Wesley qui s’activaient au dessus d’une prophétie qui refusait de livrer ses secrets, Angel traîna son corps et son âme tout au long du jour.
Du moins jusqu’à seize heures.
Heure que choisit Dawn pour faire résonner son pas décidé à travers le grand hall.

La jeune fille balança son sac au pied d’un des canapés juste avant de se laisser basculer elle-même sur le sofa en question.
-« J’en peux plus !…Toute cette trotte depuis l’arrêt de bus. »
-« Ton parrain ne t’as pas raccompagné ce soir ? » Demanda Willow d’un sourire.
-« Ton mystérieux parrain, il faudra qu’un jour tu penses à nous le présenter, je ne comprends pas que Buffy… » Sur son demi sourire, Angel ne finit pas sa phrase.
-« Buffy le connaît bien je te signal, tu crois qu’elle me laisserait aller comme ça ?…Première des choses à savoir Dawn ! Assures toi qu’il n’est ni un vampire, ni un démon…» Finit Dawn en se levant pour mieux singer Buffy sur ses derniers mots.
Elle laissa échapper son rire unique celui là même qui lui dessinait son sourire merveilleux puis poursuivit une parodie qui visait juste sa sœur et son pieux.
-« Parce que si c’est un vampire, il n’y a qu’une seule solution, le pieux ! » Elle sauta sur le canapé pour mieux simuler le geste définitif.
Elle riait encore quand elle se retourna vers les autres qui riaient aussi.
Elle se releva en ajoutant.
-« Depuis la fameuse nuit d’halloween qui m’a rendu trop célèbre, ma sœur s’imagine que je peux craquer sur un vampire. Quelle idée ! Comme si on pouvait craquer sur un vampire. »
Pour Angel qui levaient ses sourcils sur les mots, Dawn dédia son large sourire forcé qui se voulait juste une excuse.
L’instant d’après, elle se réfugiait dans ses bras.

-« Toi c’est pas pareil Angel. » Murmura t’elle contre son torse.
Angel se sourit à lui-même en lui caressant ses longs cheveux puis la laissa échapper.

Elle se dirigea alors vers le réfrigérateur en lançant.

-« Quoi c’est vrai, toi c’est pas pareil,…tu es grand, ténébreux, mystérieux, toutes les filles que je connais craqueraient sur toi, je comprends que ma sœur prenne plaisir à passer ses doigts dans tes cheveux en pics, tu… »
-« Tu as vu Buffy aujourd’hui ?! » Précipita Angel pour juste la faire taire, faire taire le demi sourire en coin des autres et son mal à l’aise à lui.
-« Vu ? C’est un bien grand mot, aperçu du veux dire…Les deux seules fois où je suis allée dans son bureau, il était là. »
-« Qui ? » Demanda Angel, sachant bien qu’elle lui parlait de l’endive trop cuite.
-« James ! Qui veux tu ?…J’ai même pas pu déjeuner avec elle ce midi…Merci bien, tenir la chandelle c’est pas mon genre. » Finit elle en enfournant un chamallow dans le micro ondes.
-« Dawnie. »
-« Quoi ?…Qu’est ce que j’ai fait encore ?» Lança Dawn en se tournant vers le ton moralisateur de Willow.
Alors elle suivit le doigt de la jeune sorcière qui désignait discrètement Angel déjà dans l’escalier.
Dawn se mangea les lèvres avant de courir vers la première des marches. Elle leva aussitôt la tête pour le vampire qui s’était évanoui dans l’espace et le temps.
-« Hé Angel, ne t’inquiète pas…ne t’inquiètes pas…tu sais bien que Buffy n’aime que toi ! »
Confuse elle se retourna vers les autres mais Giles avançait déjà.
-« Je crois que j’ai quelque chose là…mais oui, bien sur. »

-« Quoi ? » Demandèrent tous les protagonistes en s’accoudant autour de lui.
Alors sur la banque même de réception, il tourna son cahier vers Wesley pour le laisser lire à haute voix.

-« A travers les rigoles de sang qu’il génèrera, le vampire avec une âme passera l’épreuve sur la terre des ancêtres. »
-« Sur la terre des ancêtres ? » Demanda Dawn en fronçant son regard.
-« L’Irlande pour Angel. » Murmura Wesley pour lui-même.

-« Des rigoles de sang Giles ? » Questionna Willow brusquement inquiète.
-« Des rigoles de sang. » Répondit l’Observateur dans les yeux de Wesley.
-« Mais ça peut être imagé, n’est ce pas…n’est ce pas ? » Rajouta ce dernier.
-« On ne peut pas le savoir. » Laissa passer Giles en abandonnant son crayon pour mieux abandonner sa place, mieux soutenir son impuissance à préciser.
Il s’écarta pour quelques pas.

-« Un évènement qui doit nous arriver, une épreuve à passer, vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup ? » Demanda Willow.
-« L’épreuve concerne Angel seul. » Laissa échapper Wesley.
-« La Rédemption ? » Avança Willow.
Wesley la regarda sans répondre.

-« Ca le concerne lui et bien sur il n’est pas là ! » Lança Dawn en attaquant finalement son chamallow.
-« On se demande bien à qui la faute. » Avança Giles sans même la regarder.

-« Hé Giles, vous savez quoi ?…Je vais rattraper Angel pour lui dire de ne pas s’inquiéter pour James. »
-« Tu cours vite ? » Demanda Giles discrètement en refermant un de ses livres.
-« Quoi ? »
-« Mm. » Laissa passer l’Observateur en la fixant soudainement dans les yeux.
Dans l’instant il était juste perdu au centre même de ses propres pensées.

A sa sortie Buffy ne fut aucunement surprise par l’absence d’Angel pour la bonne raison qu’elle avait quitté son travail avant la tombée de la nuit.
Elle n’en pouvait plus des venues intempestives de James qui lui tombaient dessus à chaque inter cours.
Alors en dépit de tout elle avait fini par accepter d’aller prendre ce café dans l’un des nombreux snacks qui fleurissaient à la sortie de la fac.
En finir une bonne fois, tel était son seul objectif.

Aussi quand à la tombée de la nuit elle emprunta la rue peu passagère qui menait à la bouche de métro la plus proche, elle était certaine que James qui lui collait toujours le pas avait parfaitement compris que leur relation futur s’écrirait en toute amitié.
Elle en était là dans ses réflexions quand il l’agrippa par un bras pour interrompre leur avancée.
Contrariée, le visage fermé, elle se tourna vers lui pour juste le dévisager, juste fusiller du regard la main du jeune homme qui la tenait trop brusquement.
Le jeune homme la lâcha soudainement gêné par son geste de possession mais rajouta aussitôt.
-« Buffy…tu as tellement changé depuis la Noël que…depuis que tu m’as présenter cet Angel. »
Devant cet immeuble anonyme où il la serrait de trop près, Buffy le lâcha du regard pour balayer le trottoir, balayer son agacement pour le garçon qu’elle savait innocent face aux évènements.
-« James,…Je viens de t’expliquer… »
-« Je sais qu’il y a quelques choses entre vous…Dis moi ce qu’il y a entre vous ? » Rajouta t’il en l’agrippant soudainement à l’épaule pour mieux faire passer son regard d’homme outragé.
Buffy sentit immédiatement ses reins épouser la façade de l’immeuble.
Elle savait qu’en moins d’une poussée elle serait en mesure de les éjecter lui et son empressement de l’autre coté de la rue.
Mais elle savait aussi qu’il était hors de question qu’elle se serve de ses pouvoirs d’Elue pour faire face à ses tracas de jeune fille comme les autres.
-« Lâche moi. » Se contenta t’elle de laisser entendre d’une voix ferme.
-« Buffy… » Se plaignit James en plongeant subitement, malgré lui, contre son cou de fille.
Elle n’eut pas le temps de le repousser, déjà il se faisait arracher, éjecter, pour aller simplement se plier en deux contre les poubelles de l’immeuble d’en face.
-« Tu es fou ! » Cria Buffy sur Angel.
Elle voyait bien qu’il était hors de lui.
Sur sa bouche entrouverte tout son être se soulevait encore à la recherche de ses sentiments bouleversés.
Quand fataliste il laissa enfin tomber ses bras le long de son corps comme pour dire c’est fini, ou dire simplement je ne le referais plus, Buffy crut qu’il allait parler mais il détourna simplement son regard vers le garçon qui gisait complètement échoué.
-« Tu l’as tué ! » Jeta Buffy inquiète en courrant la chaussée.
-« C’était juste une petite gifle ! » Lança Angel dans le rôle de monsieur mauvaise foi qui lui emboîtait juste le pas.
Depuis le premier jour, il savait fatalement que sa grande main finirait contre la joue de l’endive trop cuite pour juste la faire blanchir davantage.
Un peu honteux, il se gratta la nuque tandis que Buffy s’agenouillait auprès d’un James évanoui qu’elle s’était mise à tapoter.
-« Buffy, je… »
Elle ne le laissa pas finir.
-« Je te fais juste remarquer que je suis aussi capable que toi de l’envoyer au quatre cents diables ! »
-« Oui, et j’en suis encore à me demander pourquoi tu ne l’as pas fait ! » Jeta brusquement Angel jaloux et furieux.
Elle leva la tête vers lui pour le dévisager, clouer de son regard émeraude le regard si noir du vampire.
-« Parce qu’il n’est pas un vampire…Je ne peux pas bousculer un humain comme je bousculerai un vampire ! »
-« Merci pour le vampire ! » Cracha Angel.
A travers ses jolies lèvres ourlées qui venaient de se pincer, Buffy lui lâcha un sifflement agacé avant de se pencher soudainement sur un James qui reprenait connaissance.
Elle aida le jeune homme à se relever et lui remis son cartable entre les mains.
Cartable qu’il n’avait pas lâché durant sa course aérienne comme pour se rattacher à un concret qui semblait vouloir le fuir.

-« Vous êtes fou mon gars. » Laissa t’il entendre à peine audible, préoccupé qu’il était à reprendre ses esprits.
-« Ca va ? » Lui demanda Buffy tandis qu’il fourrageait dans ses cheveux à la recherche de lui-même.
-« Je crois oui. »
-« Je vais te raccompagner chez toi. »
-« Non !…non…Je vais rentrer seul. » Rajouta James en dévisageant Angel de biais.
Alors le vampire ne pu s’empêcher de lui lâcher un petit sourire forcément sarcastique.

Une seconde plus loin, James leur tournait le dos pour s’éloigner gentiment dans la nuit.
Buffy se tourna vers Angel pour plonger dans ses yeux.
Ils étaient tous les deux nerveusement en colère, alors sans un mot de plus ils se mirent à marcher cote à cote.

Angel s’en voulait de s’être laissé emporter aussi violemment contre un humain innocent, mais son sang n’avait fait qu’un seul tour en voyant du bout de la rue James entreprendre Buffy de trop près.
Son sang qui avait alors battu ses tempes résonnait encore si parfaitement sous ses pas, qu’il préférait éviter les petits regards par en dessous que Buffy lui jetait à intervalles presque réguliers.

Sur un regard de plus, elle releva que trop bien les deux mains enfoncées dans les poches du long manteau.
Et comme si brusquement le vampire voulait enfoncer le plus loin possible leur querelle ou réduire la distance entre eux, Buffy l’observa enfoncer ses poches davantage, dessiner des bosses au tissus avec des mains qui ne cherchaient qu’une seule chose, Elle.
Sur son cœur amoureux, elle ne pu s’empêcher de glisser une de ses petites mains dans la poche la plus proche.
Aussitôt elle agrippa ses doigts, alors forcément il tourna la tête vers elle.
Aucun mot n’avait besoin d’être avancé, juste se perdre dans le regard de l’autre.
Se perdre jusqu’à ce que Buffy laisse aller sa joue contre la manche du manteau qu’elle gardait prisonnière.
Angel sortit les mains de ses poches pour mieux la prendre dans ses bras.
Alors sur leur marche qu’il venait d’arrêter, Buffy se laissa aller tout naturellement contre son torse.
En agrippant la chemise dans le dos de son vampire, elle ne pu s’empêcher de soupirer de bien être.
Elle se sentait si merveilleusement à sa place qu’elle serait restée là, les mains figées sous le manteau, sans plus bouger jusqu’à la fin des temps.

-« Je m’excuse. » Laissa passer Angel dans la douceur de ses cheveux blonds.
-« Non, c’est moi qui m’excuse. J’aurai du en fini avec cette histoire depuis longtemps. » Murmura Buffy contre son torse.

-« Je ne sais pas ce qui m’a pris…ça été plus fort que moi. »
-« Mais d’un autre coté, n’oublies pas que tu ne peux assommer tous les garçons qui m’approchent de trop près. » Laissa passer Buffy espiègle pour juste mettre son cœur à l’épreuve en le griffant un peu.
Elle leva son visage pour emprisonner la réaction de son regard ténébreux.
-« Et toi n’oublies pas une chose,…tu dors dans mon lit désormais ce qui me donne le droit d’assommer qui je veux. »
Pour les mots qui venaient de tomber, elle fit briller un peu plus son regard pourtant déjà lumineux.
-« Tu aurais pu le tuer, tu sais ça ? »
-« C’était juste une petite gifle. »
Buffy laissa entendre son rire avant de lancer.
-« Je te crois oui ! »
Alors en détournant les yeux, Angel se dessina un sourire en coin qui soulignait juste sa trop grande mauvaise foi.

-« Il ne te reste plus qu’une seule chose à faire. » Lança Buffy.
-« Quoi ? » Sourit Angel parfaitement détendu tout à coup.
-« Te faire pardonner…Si tu me sortais ce soir ? »
-« Dis moi où tu veux que je t’emmène ? »
-« Surprends moi. »
-« Oui…Je vais te surprendre. » Murmura Angel à peine audible tout à coup.
Il repoussait les cheveux de son front. Buffy murmurait tandis qu’il se penchait enfin.
-« Je me demandais quand tu allais te décider à m’embrasser. Ca fait des heures que je t’attends… »
Elle grimpait à l’assaut de son corps pour mieux s’enfermer entre ses bras solide, mieux se laisser emprisonner, capturer, contre la façade de l’immeuble où il avait décider de la verrouiller pour mieux la renverser à travers un baiser fougueux.

A partir de cet instant, les secondes, les minutes, les heures et les semaines s’écoulèrent en baisers passionnés, volés au cœur même de la chasse ou simplement partagés au cœur même du grand lit.
Plus d’un mois s’était écoulé sans qu’aucun évènement particulier ne vienne entamer une routine qui s’installer magnifiquement.
Si bien que devant la désertion du fameux évènement que tous attendaient, Giles parlait de repartir vers son Angleterre natale.

-« Wesley est là et en cas d’urgence je sauterai dans le premier avion. » Avait il encore déclaré la veille alors qu’ils s’interrogeaient tous sur la prophétie.
-« Et puis Giles ! Cet évènement déclencheur de la prophétie peut se produire dans des mois, des années ! » Avait rajoutée une Buffy convaincue qui ne voulait rien lâcher de son bonheur présent.
-« Oui. » Avait fini par lâcher Giles absolument pas convaincu.
Pourtant c’était décidé, il partirait le surlendemain.


Les mains moites, le cœur et le corps en déroute, Buffy fermait les yeux pour mieux faire défiler en pensées chaque minute de ses dernières semaines. Chaque baiser, chaque caresse qu’elle avait partagés avec Angel.
Elle voulait ainsi se donner la force de pousser la double porte qui la livrerait dans le hall de l’Hypérion.
Elle savait qu’elle trouverait tout son petit monde s’appliquant à ses occupations du milieu de la journée, alors forcément ils seraient surpris de la voir rentrer à cette heure inhabituelle.
Elle se sentait pleine de force, de confiance et d’amour et pourtant elle piétinait toujours.
Elle piétinait dans le joli jardin inondé de soleil qui bordait le devant de l’hôtel.

Emue, elle prit une grande inspiration pour s’aider à saisir la poignée.
Malgré leurs regards qu’elle était certaine de voir s’arrondir avant de terriblement s’assombrirent, face à la bombe qu’elle s’apprêtait à leur lâcher, elle coula en pensée, rien que pour elle, un sourire sur son cœur qui battait la chamade.

-« Buffy ! » S’exclama Willow qui croisait dans le hall.
Curieux, Giles et Wesley apparurent afin de la dévisager, mais le regard de l’Elue se posa immédiatement sur Angel qui finissait de descendre l’escalier.

-« Qu’est ce qui se passe ? » Murmura t’il en touchant le hall devant Buffy qui s’était rapprochée.
Elle le regardait sans répondre, et Angel voyait bien que quelque chose ne tournait pas rond.
La façon qu’elle avait de le regarder en se prenant les mains sans même s’en rendre compte, comme si tout à coup elle s’interdisait de le toucher lui.
Il accentua son regard pour mieux la lire, Giles s’exclama pour la faire sortir d’elle-même.
-« Buffy ! »
Elle sursauta presque pour accrocher le regard de son observateur.

Quelques secondes plus loin, elle parlait enfin.
-« Heu…vous savez l’évènement qu’on attends tous…le bien engendrera le mal,…le mal engendrera le bien ? »
-« Oui ! » Lancèrent ensemble Giles et Wesley.
-« Je crois savoir ce que c’est. » Souffla Buffy presque fataliste en se lâchant les mains.
-« C’est quoi ?! » S’exclamèrent ils tous ensemble.
La jeune fille raccrocha le regard inquiet du vampire, puis fit traîner les secondes comme pour toucher son inquiétude.
-« Il faut que je parle à Angel,…seul à seul. » Jeta t’elle soudainement en lui prenant la main pour l’entraîner dans l’escalier.
Alors elle entendit dans leurs dos, Giles qui lançait.
-« Buffy ! N’oublie pas que je prends l’avion demain ! »


-« Non n’allumes pas ! » Précipita Buffy.
La lampe de chevet qui gardait le petit salon à demi éclairé lui suffisait amplement.
-« Qu’est ce qu’il y a ?…Tu me fais peur. » Demanda Angel en l’enlaçant au plus près de lui.
Elle gardait sa joue contre son torse alors il glissa une main pour l’obliger à lever son visage vers lui.
-« Qu’est ce qu’il y a ? » Répéta t’il pour son regard embué, sa joue qu’il caressait doucement.

-« J’attends un enfant. » Laissa passer Buffy audible juste pour lui.

Suite après forum…………………..

Angel ouvrit la bouche pour trouver des mots qui ne venaient pas, les mots rassurants que la jeune fille attendait pourtant.
– » Je t’en pris dit moi quelque chose…dis moi que tu es content, dis moi que tu es furieux, dis moi que c’est grave, dit…  »
– » Chut…  » Murmura Angel en l’écrasant contre son torse pour l’empêchait de parler plus loin, faire taire la crise de nerfs qu’il sentait monter.
Alors l’espace d’une seconde Buffy cru qu’elle allait mourir étouffée.
Les deux bras du vampire, tel des étaux s’étaient mis à la serrer trop puissamment.
– » Ne t’inquiète de rien.  » Laissa t’il seulement entendre.

La bouche entrouverte contre les cheveux de Buffy, Angel laissait simplement sa propre émotion lui sauter à la gorge pour juste l’étrangler.
Brusquement Buffy lâcha des sanglots contre sa chemise.
– » Pourquoi tu pleurs ?  » Murmura t’il.
– » Parce que je sens bien que tu n’es pas content !  » Pleurnicha Buffy.
Il l’écarta pour l’élever soudainement à sa hauteur.
Alors naturellement elle enroula ses jambes autour de sa taille et lui livra son regard émeraude au plus près.
– » Ne dis plus jamais ça…C’est juste que je suis inquiet pour toi, pour nous…par ce qui va arriver. « 
– » Tu crains la prophétie ?  » Demanda Buffy en frottant machinalement les joues mal rasées d’Angel.
– » Je crains tout ce qui peut se mettre entre nous…On fera face, ensemble.  » Murmura Angel bien certain que personne ne lui volerait cet enfant de l’amour.

Il partirait épée au coté et marcherait jusqu’en enfer pour la défendre elle et le petit être qu’il écoutait déjà grandir bien à l’abri dans le ventre de sa mère.

– » Comment tu te sens ?  » Demanda t’il en étouffant ses craintes.
L’espace d’un instant il imagina leur enfant envoyé par les forces du Mal comme Connor avant lui.
Non pas dans le ventre de sa petite Buffy.
Même si sa graine de vampire avait engendré le mal, dans ses entrailles à elle ne pouvait être engendré que le bien.
– » Je me sens bien, normale,…comme d’habitude.  » Déclara Buffy sur ses larmes séchées
– » C’est le principale.  » Sourit Angel rassurant.
Pour mieux l’imprimer elle, il plongeait dans ses yeux sans rajouter alors Buffy se plaignit comme si il avait oublié le plus important.
– » Et tu ne m’embrasses pas ? « 
Angel laissa échapper un rire franc qui souligner à lui seul le ton enfantin qu’elle venait d’employer.
– » Mon amour, tu me parais si…si fragile dans l’instant. « 
En caressant une de ses joues, il ajusta légèrement la main qu’il gardait contre ses reins si précieux puis se pencha gravement sur ses lèvres.

Quand plus loin il lâcha sa bouche, Buffy lui offrit pour un cadeau de plus le souffle chaud de sa bouche entrouverte qui ne semblait pas vouloir s’écarter.
Alors il reçut alors la caresse de si près qu’il se fit violence pour ne pas lui voler un baiser de plus.
– » Je t’aime tellement mon amour…tu me rends si insolemment heureux.  » Murmura t’il simplement.
Elle lui sourit en posant l’instant d’après sa tête blonde contre une de ses larges épaules.
Elle ferma les yeux pour les goûter, ces mots qu’il venait d’avoir. Ces mots tout simples qu’elle attendait depuis le début.

– » Je vais te faire couler un bain.  » Murmura Angel en la berçant doucement.
– » Plus tard…malheureusement il nous faut descendre. « 
– » Reste te reposer, je vais descendre tout expliquer aux autres. Il est inutile que tu obliges tes émotions à affronter leur sentiment. « 
Buffy sorti de son cou contre lequel elle avait fini par se réfugier.

– » Je descends avec toi…On fera face, ensemble. « 
– » Ensemble.  » Murmura Angel d’un battement de cils.


A peine arrivés dans le hall, Willow, Giles, et Wesley qui roulait avec minutie entre ses doigts le parchemin, se mirent debout afin de les dévisager d’un regard attentif et curieux.
Giles retirait ses lunettes, Angel posait une main dans le creux du dos de Buffy pour simplement annoncer.
– » Buffy attend un enfant.  »
Si Willow colla aussitôt une main contre sa bouche pour étouffer le bruit assourdi qu’elle voulait étrangler, Buffy vit Giles se couper les doigts en brisant net le verre de ses lunettes.
Angel restait suspendu dans le regard de Wesley qui venait de sursauter sur les mauvais souvenirs en laissant échapper le parchemin de ses doigts brusquement morts.
Seul objet animé au centre du tableau figé, le parchemin s’arrêta de rouler au pied du canapé central.
Alors sous le regard de tous, Buffy fut la première à se mettre en mouvement.
Elle alla lentement jusqu’au canapé, s’y assit, puis se baissa doucement pour ramasser le parchemin qu’elle posa soigneusement tout près d’elle.
Angel fut le second à marcher puis ils se mirent tous en mouvement.
– » C’est peine croyable, tu…tu en es certaines ?  » Demanda Giles en s’approchant de Buffy.
Buffy leva les yeux sur lui et son carreau de lunette brisé.
– » Je sors du Sinaï hôpital, Giles !  »
– » Mon dieu.  » Laissa entendre l’Observateur en levant son regard vers le plafond.
Ainsi il sembla appeler les cieux ou plus simplement ses pensées égarées.
– » Giles ?  »
– » Oui ?  » Précipita l’Observateur en raccrochant prestement le regard de Buffy.
– » Vos doigts.  »
– » Quoi ?  » Demanda Giles revenant de nulle part.
– » Vos doigts, vous saignez.  » Murmura Buffy.
L’Observateur qui avait l’impression que Buffy lui parlait le chinois regarda ses doigts sans comprendre.
Comme à la sortie d’un rêve, brusquement il sortit de lui-même, jura entre ses dents, puis sorti son mouchoir de sa poche afin de limiter des dégâts qui avait déjà profité au carrelage.
– » Venez là Giles ! On vous suit à la trace !  » Tenta de plaisanter Willow en ouvrant la trousse de secours.
Depuis la banque de réception, elle ne quittait des yeux son amie tandis que Wesley murmurait pour Angel qui marchait en rond.
– » Il faudrait pouvoir interroger un représentant des puissances ?  »
Angel stoppa net sa marche pour le planter de son regard furieux.
– » Les puissances ?…Qu’est ce que tu veux qu’elles y fassent les puissances ?  »
– » Nous mettre sur la voie, Buffy est une de leurs envoyés.  »
Angel eut un rire cynique qui sonna désagréablement aux oreilles de tous et de Wesley en particulier.
– » Les puissances n’ont jamais été là quand j’en ai eu besoin. Elles n’ont pas levé le petit doigt pour leurs représentants comme tu dis. Doyle, Cordélia,…Les puissances se sont lavés les mains du sort de Cordélia.  »
– » Et tu n’as pas peur que cet enfant à venir ne soulève une apocalypse ?  » Lança Wesley brusquement énervé.
Même si les mots de Wesley venaient de remuer ses tripes en soulevant ses craintes, Angel lui cria presque dessus.
– » Y’aura pas d’apocalypse, cette fois ce sera différent, tu m’entends ! Je ne laisserai personne m’enlever cet enfant !  »
– » Alors prépares toi au combat.  » Murmura Wesley.
– » Je ne laisserai personne me prendre cet enfant.  » Répéta Angel clairement.
Sur cette blessure entre eux, Wesley se figea tandis qu’Angel se calma en marchant lentement jusqu’à aller s’asseoir tout près de Buffy.
Aussitôt il lui prit une main.
– » Cet enfant je le prends comme un don sublime.  » Laissa t’il entendre.
Le regard émeraude scintilla immédiatement dans celui chocolat pour rester suspendu jusqu’à ce que Willow presque gênée les dérange.
– » Tien Buffy.  »
Elle lui glissa entre les doigts une tasse de thé.
– » Merci Will.  »
Angel se leva pour laisser sa place à la jeune sorcière.
– » Ca va ?  » Demanda Willow en caressant machinalement les cheveux de son amie.
– » Ca va.  » Affirma Buffy en se dessinant un sourire heureux.
Willow lui saisit une main et la serra fortement.
D’un sourire presque timide, elle lui laissait juste entendre qu’elle était avec elle.
– » Je serais là tant que tu auras besoin de moi.  »
Les deux jeunes filles s’étreignirent, puis Willow s’exclama d’un sourire vers Giles.
– » Vous vous rendez compte Giles ! C’est le premier enfant de notre petit monde qui va voir le jour.  »
– » Oui.  »
– » J’ai toujours pensé que ce serait Anya la première, mais non…c’est Buffy…Dans un sens c’est normal.  »
– » Normal ? Pourquoi ?  » Demanda Giles en se rapprochant.
– » Dans notre petit monde tout à commencer avec Buffy et Angel !  »
– » Oui, on peut le voir comme ça.  » sourit Giles en s’asseyant du coté de Buffy sur l’accoudoir même du canapé.
– » On t’a fait une échographie ?  »
– » Oui.  »
– » Et ?  »
– » Et qu’est ce que vous voulez que je vous dise Giles !  » Ria Buffy en se levant.
Alors il se leva aussi.
– » C’est juste le début, il faudra revenir plus tard si vous voulez savoir si c’est une fille.  »
– » Revenir plus tard ? Mais tu n’y penses pas ! Ah mais je ne pars plus, il te faudra me supporter !  »
Brusquement il l’attira entre ses bras comme le père présent qu’il avait toujours été.
– » On fera tout pour protéger ce bébé.  » Déclara t’il contre ses cheveux.
– » C’est un miracle.  » Murmura Buffy.
– » Oh Buffy, c’est toi le miracle,…mais ça je l’ai toujours su.  » Laissa entendre Giles d’une voix qui s’enroua brusquement.
Buffy s’écarta pour voir briller des yeux à qui elle dédiait un beau sourire.
Elle se tourna doucement vers Angel qui parlait.
– » Il va falloir que tu oublies la chasse à partir de maintenant.  »
– » Mais je me sens bien !  » Se défendit Buffy en marchant vers lui.
– » Angel à raison Buffy,…il faut que tu te ménages maintenant.  » Murmura Wesley qui s’était rapproché.
Buffy chercha en soutien le regard de Willow et de Giles, mais ces derniers soutenaient juste les paroles d’Angel et Wesley.
– » Si vous vous mettez tous contre moi !  » rouspéta Buffy en se dirigeant vers le frigo.
– » Tu crois que je peux prendre le risque de me servir un yaourt toute seule ?!  » Lança t’elle furieuse pour le demi sourire d’Angel.
– » Giles, vous croyez qu’elle peut prendre le risque de garder son emploi à la vie scolaire ?  » Lança Angel pour mieux stopper Buffy dans sa quête au frigo.
– » Je crois qu’elle peut !  » Plaisanta Giles en souriant.
– » Hé, ho ! Je suis là !  » Lançait une Buffy qui revenait sur ses pas pour mieux les défier.
Aussitôt elle jeta pour le regard d’Angel qui brillait d’amusement.
– » Je te signal Monsieur le centenaire que de nos jours les femmes travaillent durant leur grossesses !  »
Face à l’air imperturbable du vampire, agacée, elle siffla entre ses dents puis s’engagea finalement vers le frigo.
– » C’est à se demander qui est la plus forte ici ! « 

Elle allait ouvrir le réfrigérateur quand elle se fit soudainement emprisonner par derrière.
Aussitôt elle laissa peser sa tête contre son torse si puissant.
Les yeux fermés sur son bonheur, elle la laissa rouler, jusqu’à sentir Angel s’enfoncer dans son cou.
Alors naturellement elle attrapa les cheveux de sa nuque et se retourna dans ses bras.
Ils se regardaient sans rien dire, tout simplement, mais de façon si intense que leur yeux s’embuèrent jusqu’à finir par complètement se noyer. Leur bonheur se fit tout à coup si parfaitement démesuré qu’il leur fit du mal.
Angel la verrouilla farouchement contre son torse pour mieux fermer les yeux dans ses cheveux.
Il resta ainsi le temps de contrôler ses émotions trop puissantes puis se redressa doucement.
– » Je peux prendre mon yaourt maintenant ?  » Lâcha Buffy soudainement pour juste aider à lever la soupape de leur émoi trop violent.
Il lui effleura le front d’un baiser, la laissa sortir de ses bras, puis se dirigea vers Wesley qui s’était accoudait avec le parchemin.

– » Je voudrais vous demander une chose ?  » Déclara Buffy en s’accoudant à son tour pour mieux plonger sa petite cuillère dans le yaourt.
– » Quoi ?  » Demanda Angel sous l’attention de tous.
– » Je voudrais qu’on laisse Dawn en dehors du bébé pour l’instant.  »
Tout le monde acquiesça d’un signe de tête ou d’un battement de cils entendu.

 

Et c’est ainsi que Dawn ne fut pas mise au courant.
Aussi quand en fin de soirée Angel et Buffy regagnèrent les appartements du vampire, elle les crut tout simplement prêt à aller s’habiller pour une chasse endiablée comme eux seuls avaient le secret.
Derrière eux, en baillant elle alla rejoindre son lit, laissant derrière elle, Giles et Wesley en pleines recherches, Willow en pleine séance de magie blanche destinée à poser des talismans protecteurs sur chaque courant d’ouverture.


Et pendant ce temps là, Angel ouvrait les robinets de la baignoire, Buffy offrait une grande part de son bain moussant vanillé à l’eau qui se répandait délicieusement chaude.

Angel finit par s’asseoir à même le carrelage en étendant ses longues jambes devant lui.
La nuque en repos sur le rebord de la baignoire il savait que l’eau qui chantait derrière lui arrêterait seule sa musique, alors sereinement il se concentrait uniquement sur Buffy.
Elle lui tournait le dos à demi en se brossant les cheveux face au miroir installé là spécialement pour elle, et le geste régulier faisait si bien chatoyer les mèches bondes qu’Angel n’avait qu’une seule envie, y glisser ses doigts.
Quand Buffy comme pour l’en priver se mit à nouer sa chevelure au sommet de son crâne, il gomma volontairement ses doigts fins qui s’appliquer pour les dernières mèches rebelles.
Il préférait volait à travers le miroir son regard émeraude qui soutenait des mimiques presque trop appliqué.
Quand la petite langue rose de Buffy pointa pour souligner la dernière épingle à cheveux qui trouvait enfin sa place, Angel en pu empêcher son amusement de passer.
– » Qu’est ce qui te fais rire ?  » Lança Buffy en riant sur sa demi volte face.
Elle vola aussitôt le fil du regard trop fiévreux encore planter dans le miroir.
– » Tu m’espionnais ?  » Laissa t’elle entendre en plongeant dans le regard à nouveau là.
– » Je t’espionnais.  » Murmura Angel.
Troublée, Buffy le fixait sans rajouter, Angel finit par demander.
– » Quoi ?  »
– » Arrête de me regarder comme ça…ou je ne vais jamais oser me déshabiller alors que toi tu restes habillé.  »
– » Te regarder comme ça ? Comment comme ça ?  »
– » De façon si intense.  »
– » Je ferme les yeux, tu vois ils sont fermés.  » Affirma Angel sans les fermer pour autant.
Il savait bien que Buffy lui jouait un de ses jeux de séduction pour la bonne raison que ce n’était pas la première fois qu’elle se déshabillait ainsi devant lui.
– » Je vois à quel point tu les fermes.  » Plaisanta Buffy en commençant à retirer ses vêtements.

Quand elle fut entièrement nue, elle s’avança jusqu’à lui afin de franchir la baignoire. C’est l’instant que choisit Angel pour fermer réellement les yeux sur son corps. Ainsi il la laissait entrer sagement dans son bain.
Quand il entendit l’eau clapoter autour du corps de Buffy, il rouvrit les yeux et sur sa tête renversée contre la faïence, son regard défia immédiatement le plafond.
Même si elle avait, elle, sa tête appuyée sur la petite largeur de la baignoire, il était bien trop proche pour qu’elle s’abstienne de le toucher.
Elle sortit une de ses petites mains de l’eau pour la poser contre sa bouche trop tentante. Angel la recouvrit immédiatement avec une de ses grandes mains et en embrassa aussitôt l’intérieur.
– » Hum, un baiser plein de mousse vanillée.  » Laissa t’il échapper pour entendre le rire espiègle de Buffy.
Il glissa la petite main effrontée contre son cou puis tourna simplement son visage vers elle.
La mousse libérait seulement le haut de ses épaules, mais il serait resté ainsi, indéfiniment, la joue posée sur le rebord en faïence pour simplement la contempler.

– » Tu es belle.  » Murmura t’il au bout de l’émotion.
– » Belle ?  » Souffla Buffy.
– » Oui…et tu es belle de partout.  »
– » Alors pourquoi tu ne viens pas me rejoindre.  » Murmura Buffy en faisant glisser la main de son cou à sa joue.
Angel ferma les yeux quelques seconde pour profiter pleinement de la mains sur sa joue puis se rapprocha de Buffy en posant carrément son coude sur le rebord de la baignoire.
L’espace d’un instant il quitta le regard de Buffy avant de finalement murmurer en la fixant franchement.
– » Buffy,…avec le bébé il va nous falloir faire attention maintenant et je ne…  »
Face à son air timide, hésitant et inquiet, Buffy ne pu s’empêcher éclater de rire.
– » Mais mon amour,…je ne sais pas ce qu’il en était de ton temps mais crois moi, les femmes ont des rapports sexuels jusque très tard durant leur grossesse.  »
– » Je ne voudrais pas vous faire du mal, à toi ou au bébé.  »
Sur un sourire attendri, Buffy eut un léger mouvement de tête qui releva juste la prévenance qu’Angel avait toujours face à elle.
– » Ca ne risque rien.  »
– » Tu es sûre ?  » Murmura Angel.
– » Sûre.  »
– » C’est que je ne suis pas bien au courant de tout ça.  »
– » Oui, je m’en rend compte.  » Laissa passer le rire de Buffy.
Il se pencha pour l’embrasser légèrement puis se mit debout.
– » Qu’est ce que tu fais ?  » Précipita buffy alors qu’il s’éloignait.
– » La chasse tu te souviens ?  » Jeta t’il par-dessus son épaule.
– » Quoi, tu me laisses comme ça ?  »
– » Il faut bien que l’un de nous deux fasse au moins une ronde.  » Déclara Angel en se retournant depuis le seuil de la porte qu’il gardait ouverte.
– » Oui justement parlons en de la chasse. Je ne te vois pas de la journée, je ne chasse plus avec toi, qu’est ce qu’il me reste de toi dans tout ça ?  »
Il avait envie de lui dire, un bébé, mais elle se plaignait comme une enfant ce qui le fit rire gentiment. Quand il vit arriver l’éponge pleine de mousse, d’un écart il sauva sa chemise de la noyade.
Amusé il tourna le dos à la jeune fille en lançant juste.
– » Je ne serais pas long, on peut pas dire que les démons nous pourrissent la vie en ce moment !  »
Il sortait en enfilant son manteau, Buffy lui jetait sachant parfaitement que son ouie de vampire lui permettait de l’entendre de loin.
Il attrapa ses mots alors qu’il prenait l’escalier.
– » Si tu crois que je t’ai dit mon dernier mot ! Je ne vais pas fermer l’œil jusqu’à ton retour !  »
– » Dors mon amour.  » Murmura Angel dans sa tête.
Un seconde plus loin, heureux, il s’envolait dans l’escalier.

Buffy s’enveloppa dans son peignoir en soie puis dénoua ses cheveux.
Alors elle glissa ses pieds nus dans ses pantoufles puis se dirigea vers la chambre.

Amoureusement elle se saisit du pull noir d’Angel échoué sur le petit fauteuil.
Elle se sourit en pensant que depuis qu’elle était là, Angel avait tendance à laisser un peu traîner ses affaires personnelles.
Elle le plia soigneusement et le rangea dans le premier des tiroirs de la commode.
L’instant d’après elle posait ses deux mains à plat sur son ventre.

Seule avec elle-même, elle se laissa habiter par le petit être qui bientôt prendrait plus de place.
Elle savait qu’elle n’était pas la première tueuse à avoir un enfant. Avant elle Nikky Wood avait joué la partie.
Sur son regard qui s’embuait trop vite, elle se décida à gagner le grand lit où elle se laissa ensevelir sous l’édredon.
En position fétus, elle s’abandonna à l’oreiller sachant bien que son enfant avait été conçu ici même.
Ici même avec l’homme qu’elle aimait certainement depuis la nuit des temps.
Que demander de plus à la vie songea Buffy. Qu’elle le garde en bonne santé et du coté du bien.
Elle eut une pensée émue pour Nikky Wood qui n’avait pas vu grandir son fils, mais savait par ailleurs que tout serait différent pour elle.
Son enfant avait déjà des parents, un père, qui le défendrait contre vent et maré.
En s’accompagnant d’un sourire, à l’écoute, elle caressait le creux de son ventre sans même se rendre compte qu’elle pleurait d’émotions.
Elle s’endormit ainsi en laissant toutes les lampes allumées.


Angel entra en plein cœur de la nuit, et la première des choses qu’il fit, éteindre les lampes en questions.
Il laissa juste éclairée celle au chevet de Buffy.
D’un sourire rêveur il observa un court instant le profil délicat où la bouche à peine entrouverte laissait passer le souffle léger du sommeil profond.
Il se dirigea ensuite vers la salle de bain où il se doucha rapidement.

Quand en caleçon il entra entre les draps, il venait de frotter son corps et ses cheveux vigoureusement pour leur ôter toute trace d’humidité.
Il ne voulait pas la mouiller, il ne voulait pas qu’elle ait froid juste par sa faute.
Sans vouloir la réveiller pour autant il se tourna vers elle, mais instinctivement Buffy se recula pour aller se blottir contre lui, lover son dos contre ton torse.
Alors il glissa délicatement un bras sous sa tête blonde, l’autre sur le peignoir en soie pour juste entourer sa taille fine. Aussitôt il sentit une des mains de Buffy attraper la main qu’il venait de poser sur son ventre.
– » Tu es rentré.  » Souligna t’elle d’une voix ensommeillée.
– » Umm…  » Acquiesça Angel contre ses cheveux blond où il venait d’abandonner sa bouche.
– » La chasse ?  » Murmura Buffy.
– » Rien de particulier.  » Répondit Angel en fermant les yeux pour la petite main qui s’était mise à caresser distraitement la sienne.
Il se mit alors à caresser doucement son ventre si parfaitement plat en imaginant tout bas la vie qui y poussait.
Soudainement Buffy lui fit ouvrir les yeux.
– » Mon amour ?…Dis moi que tout va bien se passer ?  »
– » Je suis là.  » Murmura t’il rassurant.
– » Oui…et c’est si bon.  » Souffla Buffy en volant sa grande main pour la faire voyager de son ventre à sa bouche.
Elle posa ses lèvres dessus.
– » Fait moi l’amour.  » Souffla t’elle.
Du bout des doigts Angel caressa les lèvres entrouvertes qui s’offraient déjà, puis descendit jusqu’à sa taille fine. Alors sans un mot il dénoua la ceinture du peignoir en soie.
Il écarta le tissu soyeux, pris possession de sa peau, Buffy se retourna dans ses bras pour capturer son regard mais déjà il capturer ses lèvres.
Aussitôt dans la bouche qui se faisait si parfaitement douce, Buffy laissa échapper une plainte amoureuse pour répondre à la grande main qui la faisait frissonner de plaisir en remontant doucement la cambrure de ses reins.

 

Depuis que Giles avait soulevé à travers la prophétie que leur enfant donnerait naissance à l’aire nouvelle, Buffy était nerveuse et Angel encore plus inquiet.
– » Mais comment il va le pouvoir Giles ?  » Avait demandé Buffy en criant presque.
– » Comment veux tu que je le sache ?…un jour viendra où il détiendra ce pouvoir là. « 
– » Vous voulez dire dans sa vie d’adulte ?! « 
Giles avait ouvert les bras impuissant à la réponse, Angel s’était rapproché pour prendre un instant la tête blonde contre lui.
– » Calmes toi.  » Avait il chuchoté.
– » C’est pour ça qu’il est important qu’il grandisse du coté du bien !  » Avait insisté Giles plus certain que jamais.
– » Vous pensez au premier fils d’Angel c’est ça ?!  » Avait jeté Buffy en se laissant tomber finalement sur le grand canapé du hall.
– » Non ton enfant à toi a été envoyé par les puissances du bien.  » Avait déclaré Wesley également présent.
Soulagé au-delà de tout, Angel avait alors entrouvert la bouche et un long soupir y serait passé si seulement il avait possédé un brin de souffle.
– » Souvent en dehors de tout les puissances qui sont ont tenté de faire naître de futurs élus pour installer une aire de paix.  » Avait poursuivit Wesley.
– » Une fois je me suis battu devant un tribunal d’une autre dimension pour défendre une femme de la notre qui attendait une sorte d’élu.  » Avait expliqué Angel d’un regard dans le vide.
– » Tu as gagné ?  » Avait demandé Buffy.
– » Oui. « 
– » Aujourd’hui tu peux être certain que cet enfant n’est plus.  » Avait rajouté Wesley.
– » Pourquoi ? « 
– » Parce que le tien est là à prendre sa place. « 
– » Vous pensez que Connor a été envoyé pour faire face à son frère ou sa sœur qui va arriver…un peu comme Caen et Abel ?  » Avait demandé Angel face à Giles et Wesley.
– » Non…non, je crois que cet enfant vous a été envoyé à vous parce que les puissances savent bien que vous êtes leur meilleurs chance…qui mieux que Buffy et toi peuvent protéger la naissance de leur envoyé qui restent avant tout votre enfant. « 

Le front buté, Angel se remémorait cette conversation en faisant le rangement nécessaire que Buffy lui avait recommandé le matin même juste avant de passer la porte de sortie.
Sur l’image de la jeune fille qui s’était plainte de son semi désordre, le vampire se dessina un sourire qui se voulut libérateur de toutes ses inquiétudes.
Il suffisait qu’elle apparaisse dans sa tête et instantanément tout ses soucis s’envolaient.
Heureux, il pensa à son ventre qui se dessinait à peine moins plat si bien que lui seul pouvait le savoir.
Inquiet, il pensa à ses yeux qui se dessinaient à peine plus cernés si bien que lui seul l’avait remarqué.
A son teint plus pâle, si bien que le matin même il se dessinait carrement brouillé, et c’est sans doute pour ça qu’elle était partie sans déjeuner.

Soudainement plus que tout Angel voulut qu’elle soit là.
Il avait envi de la prendre dans ses bras pour la cajoler, la bercer, comme l’enfant qu’elle était encore ou comme celui qu’elle serait toujours ou comme celui qu’elle attendait simplement.
Angel n’avait pas besoin de regarder à l’extérieur pour savoir que le soleil était encore haut, que Buffy ne serait pas là avant au moins deux bonnes heures.

C’était décidé, ce soir il n’irait pas patrouiller, il resterait simplement avec elle pour juste la garder ici dans le creux de ses bras. S’en occuper lui d’encore plus près qu’à l’accoutumé.
Alors forcement elle lui raconterait sa journée en le faisant sourire face aux cas particuliers qu’elle rencontrait.
Angel savait bien qu’au passage elle en profiterait pour volontairement lui griffer le cœur par plaisir.
Juste par plaisir, juste pour savoir si il était jaloux face aux jeunes étudiants qui la déshabillaient de trop près avec leurs yeux ouverts comme des soucoupes.
Mais qu’importait ses jeux de filles qui voulaient juste le mettre à l’épreuve en le rendant nerveux. Il savait que trop bien que sur chaque mot qu’elle lui jetterait spontanément ou que sa bouche pulpeuse lui murmurerait tout simplement, elle se dessinerait rien que pour lui de toute l’étendue de ses précieuses mimiques, celles là même qu’il adorait.

Enivré jusqu’au cœur, il finit de tailler la bougie qui alla compléter le chandelier préféré de Buffy.
Il allait lui offrir la soirée la plus romantique de sa vie, celle là même qu’elle n’aurait jamais pu imaginer même dans ses rêves les plus fous.
Il n’avait plus qu’une seule hâte désormais, qu’elle passe cette porte et vienne lui sauter dans les bras.


– » Tu pars déjà Buffy ?  » Demandait Kelly alors que Buffy rangeait le dessus de son bureau.
– » Je suis fatiguée aujourd’hui…Je préfère rentrer plus tôt.  » Déclara Buffy en se levant.
Elle passait une main sur son front soudainement moite quand Kelly rajouta.
– » C’est vrai, t’as pas l’air bien.  »
– » Non…J’ai été nauséeuse toute la journée.  »
– » Tu couves sans doute quelque chose.  »
– » Je couve ?…Heu oui, sans doute un mauvais virus !  » Lança rapidement Buffy en enfilant son manteau.
– » Couvres toi bien.  »
– » Je ne rêve que d’une seule chose, me glisser dans un bon bain chaud !  » Déclara gaiement Buffy.
Alors elle prit le couloir, l’escalier et gagna enfin la rue et son air libre.

Elle n’avait pas fait vingt cinq mètres qu’un réel mal aise la saisit.
Presque difficilement elle fit trois pas de plus puis pâle jusqu’aux lèvres elle effectua une brusque volte face.
Elle sentait une présence.
La présence.
Celle qui nourrissait son mal aise intérieur.
Pour mieux scruter les alentours elle dégagea lentement ses cheveux derrière une de ses oreilles, mais rien, seul quelques passants fondus dans la masse sortaient ou courraient vers Stamford.

Incertaine, elle se retourna pour reprendre son chemin.
Elle mit se brusque sentiment sur le compte de sa grossesse, et tandis qu’elle activait le pas pour rejoindre Angel au plus vite, le personnage de son mal aise, arrivé d’une autre dimension et complètement invisible dans la notre, se rapprocha d’elle dangereusement pour juste l’envelopper de son immense cape noire.
Il la railla de la réalité en la faisant disparaître avec lui.

Au même moment dans le hall le l’hôtel, Giles lisait à haute voix.
– » Car c’est à cette époque qu’apparaîtra l’envoyé du grand Mal. Et la Tueuse ne le reconnaîtra pas. Elle ne l’arrêtera pas. Car c’est en enfer qu’il la conduira. « ……………..A suivre………………..

Par deux fois déjà il avait passé la ville au peigne fin.
Si la première fois il était rentré à l’hôtel avec l’espoir fou et complètement insensé qu’elle serait peut être rentrée entre temps, cette fois Angel rentrait sur le petit matin sachant bien que Buffy avait purement et simplement disparu.
Il n’avait pas besoin de pénétrer dans l’enceinte de l’hôtel pour en être certain, chaque particule de son corps en déroute le criait, le savait.
L’agonie le violait.
L’agonie sournoise et vicieuse qui avait brusquement infiltré tout son être, dès l’instant où devant Stamford l’essence de Buffy s’était gommée de la réalité.

En douleur face à ses entrailles qu’il voulait garder déchirées pour s’anéantir lui-même au plus juste, Angel s’écroula à plat ventre sur les marches de l’hôtel.
Jamais plu il n’aurait la force de rentrer à l’hôtel sans elle. Impossible désormais de pousser la porte de ses appartements sans vouloir qu’elle soit là.

Désespéré face au destin qui lui volait la vie, Angel ramena un de ses poings tout près de son visage.
Alors le spectateur attentif aurait pu imaginer qu’il s’apprêtait à essuyer les larmes silencieuses de son tourment, mais non, soudainement Angel se mit à frapper le sol en hurlant contre les puissances qu’il détestait, les puissances qui semblaient lui pourrir la vie depuis la nuit des temps.
Mais sa colère loin d’être salutaire n’avait qu’une seule vocation, faire enfler sa peine déjà démesurée.
En appel désespérés il invectivait le ciel, le néant, ceux d’en haut, ou seulement l’inconnu prêt à lui tendre une oreille charitable.
Ses appels et ses coups se firent tout à coup si violents qu’Angel se mit à faire trembler l’escalier jusqu’à effriter, exploser la marche qui soutenait son désespoir.
Soudainement il s’appliquait à la pulvériser avec acharnement comme pour laisser les pics de ses cheveux que Buffy aimait tant se couvrir de poussière, comme pour laisser ses mains que Buffy aimait tant se faire défigurer.
Il voulait se faire mal.
Faire du mal à son corps pour soulager le poids de son cœur qui crevait.
Alors il laissa volontairement son visage se taillader par la pierre qui volait.

Comment un cœur sans vie peut il souffrir autant pleura Willow depuis le hall de l’hôtel où chacun retenait son souffle face à la détresse du vampire qui leur parvenait nette et claire.
C’est l’instant que choisi Angel pour ramener son poing ensanglanté sur son visage.
Il remua ses doigts abîmés pour tenter d’essuyer des larmes qui lui brouillaient la vision des choses mais ce geste n’eut qu’un seul effet, celui de le faire éclater en sanglots.
Alors il resta là, anéanti, le cœur et le front contre l’escalier, à pleurer comme un enfant.

Comme pour le secouer, la pluie se mit brusquement à tomber mais Angel ne la sentait pas, ne la voyait pas, ne l’entendait pas. Dans sa tête ne résonnait qu’une seule chose, le déchirement de ses pleurs qui prenait toute la place pour mieux secouer son corps de chagrin.

Il resta sous ce rideau jusqu’à ne plus bouger, jusqu’à ne plus pleurer, jusqu’à vouloir simplement disparaître.
Il implorait sur chacune des gouttes d’eau qui imprimait son dos qu’elle le fasse juste disparaître, disparaître dans la terre, disparaître avec Elle.

 » Disparaître une bonne fois pour toute et ne plus jamais revenir  » pensa t’il soudain tandis que la pluie souveraine faisait son travail de rinçage, son long travail de rinçage sur ses larmes, ses idées égarées, et son cœur arraché.


Ce fut complètement trempe mais la tête plus froide que jamais qu’il finit par pénétrer dans l’hôtel où tout le monde l’attendait figés au centre du hall.
Si chacun avait entendu son chagrin traverser les murs, personne n’avait osé sortir préférant sans conteste le laisser seul se calmer.
Imprimé dans le regard de tous les protagonistes complètement médusés face au ravage de son apparence, Angel alla sans un mot et directement jusqu’à son bureau.
Là, il récupéra un livre pas comme les autres.
Une seconde plus loin il regagnait le hall alors Dawn complètement effondrée murmura.
– » Angel ?  »
– » Je vais ramener Buffy, Dawn !  » Lança t’il sans même la voir, occupé qu’il était à ouvrir l’armoire aux armes.
D’une grimace pour ses doigts qui le faisait souffrir, il décrocha son épée favorite tandis que Wesley osait à peine murmurer.
– » Giles a pensé à invoquer un esprit des puissances…  »
– » Moi aussi je vais parler aux puissances !  » Jeta Angel sur sa brusque volte face.
Presque effrayé par son regard noir, Wesley eut un mouvement de la tête qui sembla juste le faire reculer tandis qu’Angel s’engouffrait déjà vers le sous sol.
Ainsi il les laissa tous figés sur place.


Le livre de Doyle dans la poche de son long manteau tout humide, Angel espérait ne pas se tromper dans les incantations alors qu’il se présentait devant le passage des âmes perdues.
– » Je vais vite être fixé !  »
Il se lança, le flash puissant le fit vite passer de l’autre coté et déjà il reconnaissait le temple qu’il avait visité quelques années plus tôt.
Il savait bien que les oracles familiers avaient été tués par un des guerriers du grand mal mais il avait pensé juste, de nouveaux représentants étaient là.

– » Nous savons pourquoi tu es là guerrier du bien.  »
– » Je veux qu’on me rende l’Elue !  » Cracha Angel d’un geste qui marquait la colère ou qui voulait juste dire que Buffy était son du personnel.
– » Ce n’est pas en notre pouvoir.  » Répondit un des trois être intemporels qui toisaient Angel de haut.
– » Alors qui le peut ?  » Cria t’il.
– » Personne.  »
– » Si vous avez été capable de laisser enlever votre plus précieux représentant et si vous êtes incapable de le ramener, alors à quoi vous servez ?!  » Défiait Angel insolent.
– » Nous sommes là pour guider les âmes perdues.  »
– » Et les autres ? Ceux d’en haut ! « 

Celui qui n’avait pas encore parlé pris la parole pour mieux l’anéantir.
– » Toi seul est responsable de la disparition de l’Elue, tu n’as pas su la garder.  »
Sur les mots cruels, Angel le fixa plus de seconde que nécessaire et durant tout ce temps il s’appliquait à retenir des larmes qui lui brûlaient les yeux au point de le rendre aveugle.
Lourd de chagrin il finit par avoir un mouvement du corps puis se laissa désespérément tomber à genoux.
– » Mais où est t’elle ?  » S’exclama t’il en verrouillant un sanglot.
– » Aux portes de l’enfer ?  »
– » Aux portes ?  » Questionna Angel comme pour lui-même tant ses sourcils brusquement rapprochés soulignaient sa concentration.
– » Elle ne peut entrer en enfer, elle est un guerrier du bien…Ils vont la garder là jusqu’à ce que l’enfant que tu n’as pas su protéger vienne au monde.  »
– » Qu’arrivera t’il a la tueuse après ?  »
– » Elle moura ! Ils la tueront et élèveront l’enfant selon leurs lois. Il deviendra un des plus puissants de leurs représentants.  »
– » Je vais aller les chercher !  » Précipita Angel en se relevant.
– » Toi ?  » Lâcha un des oracles sur un petit rire méprisant tandis qu’un de ses frères rajoutait.
– » Tu n’as donc pas compris, même si tu réussis à y aller, jamais tu ne pourras la faire sortir et toi…tu ne reviendras plus.  »
– » Dites moi seulement comment on y va.  » Murmura le vampire.
– » La sorcière à le pouvoir de t’y envoyer. « 

– » Si…si je réussis, qu’arrivera t’il a l’enfant une fois dans note dimension ?  »
– » Il faudra le protéger jusqu’à ce qu’il grandisse et se révèle.  »
Angel se retourna du coté qui l’avait vu arriver.
Ainsi il signalait qu’il n’attendait plus de réponses.
Il attendait juste désormais qu’ils le fassent sortir mais l’un des oracles parla encore.
– » Si tu vas la bas, tu ne reviendra jamais.  »
– » Alors qu’il en soit ainsi.  » Murmura Angel.
Une seconde plus loin, il traversait le flash pour retrouver son épée qui était restée dehors à l’attendre.


Buffy s’éveilla sur une étendue qui pouvait passer pour un lit.
Dès lors elle s’assit brusquement pour faire face à deux démons en robe noire dont l’un laissait apercevoir des petites griffes à l’extrémité de ses manches. C’était celui qui l’avait amené là, elle le reconnaissait parfaitement.
Quand il décroisa ce qui pouvait passer pour des bras, elle su tout de suite que ce serait pour la toucher elle.
Sans les perdre de vu, elle recula lentement mais le bras et les griffes s’allongèrent pour mieux se poser sur son ventre. Alors le regard agrandit, elle resta tétanisée sans plus oser respirer et bouger.

Celui qui la touchait allongea encore son cou pour se tourner vers son frère plus petit.
– » L’enfant sacré apparaîtra dans trente six lunes de notre air.  »
Il récupéra son bras, ses griffes et son cou puis se dirigea avec son presque jumeau vers une immonde porte en bois qu’ils traversèrent sans même avoir à l’ouvrir.

Restée seule, Buffy quitta l’étendu mouvante qui lui donnait la nausée, alors nerveusement elle marcha entre les quatre murs qui semblaient délimiter l’espace de ses vingt mettre carré.
Seul l’espèce de lit et une vieille chaise en bois toute pourrie composaient le mobilier de cet endroit glacial.
Brusquement frigorifiée, Buffy s’attrapa elle-même dans le vague espoir de se réchauffer en se frictionnant un peu.
En constatant la buée qui sortait de sa bouche, elle arrêta son regard sur un des murs.
Elle était certaine qu’il venait de danser.
 » A croire que tout est en mouvement ici.  » Pensa t’elle en retirant son manteau pour faire face à une chaleur suffocante qui montait brusquement de façon insupportable.
 » Ici.  » Pensa à nouveau Buffy consciente qu’elle était ailleurs que dans sa dimension.

– » Cette fois ce n’est pas l’endroit où vont les héros.  » Laissa t’elle entendre d’une voix blanche.
Affolée, elle posa une main sur son ventre en pensant à l’inquiétude qu’Angel devait vivre. Aussitôt elle laissa entendre un sanglot mais une seconde plus loin, elle pinçait ses jolies lèvres pour mieux exploser d’un coup de pied la chaise en bois mort.
Elle se saisit d’un de ses barreaux, eut le geste de mise en garde pour ressentir familièrement entre ses mains l’arme redoutable puis se dirigea vers la porte.
– » Si vous imaginez que je suis une de vos simples touristes ! « 

Décidée, elle joua du loquet qui à sa grande surprise ne résista pas.
Aussitôt un couloir s’ouvrit face à elle.
Il la garda bouche ouverte face à la particularité qu’il représentait.
Buffy resta quelques secondes à observer toutes les portes de gauche et l’unique de droite dans ce couloir qui s’allongeait puis se rétrécissait à volonté autant de fois que bon lui semblait. Alors même les torches plantées dans les murs se faisait avaler avant de se faire vomir quelques instant plus loin.
Résolue, elle s’avança bien décidée à pousser toutes les portes que le yoyo lui livrerait.
Pour cela, elle ouvrit en grand la première sur sa gauche et aussitôt elle sentit un courant violant l’empêcher d’en franchir le seuil.
La répulsion était inutile, Buffy avait refermé la porte le plus rapidement possible.
Le front contre le battant, elle pensait à ce qu’elle venait d’apercevoir.
Cinquante mètres plus bas, se dessinait une bacchanale qui comptait plus de démons qu’elle n’en compterait, du t’elle vivre cent ans.
Effrayée, le regard fixe, elle se dirigea néanmoins vers la seconde porte.
L’effet fut le même.
A la différence près que dans une mer de sang, grouillaient des formes immondes agglutinées les une sur les autres.
Le bruit de leurs appels désespérés arracha un sanglot à Buffy quand elle quitta la porte.

Sa prescience lui disait que c’était l’unique porte de droite qui la conduirait vers la liberté si seulement le couloir qui jouait toujours au yoyo voulait bien la lui gardait plus longtemps apparente.
Sur le sol qui se dérobait si bien, elle prit son élan et couru jusqu’à elle.
Elle l’ouvrit rapidement.
Là, pas d’écran répulsive pour l’empêcher de passer, elle se réjoui d’avoir vu si juste.
Elle allait enfin passer, sortir.
Mais pour aller où ?
Plusieurs mètres plus bas dansait une brume rampante, épaisse, comme elle n’en avait jamais vu.
Le cœur battant elle hésita une seconde à lancer son enfant dans cette folie, et déjà sur le bruit terrifiant des volatils et reptiles qui semblaient régner en maître dans ce coton là, le couloir se rétrécissait.
Il la priva si vite de la porte qu’elle se fit éjecter sans ménagement. Dès lors, assise de dos contre le battant en bois, elle touchait douloureusement l’entrée de ses vingt mètres carré.
Effrayée face à tout cet inconnu, face au couloir qui semblait lui en vouloir personnellement, elle ramena ses genoux contre sa poitrine comme pour se protéger de plus près, protéger la vie qui poussait en son sein.
Statue pleine de crainte, elle resta simplement figée jusqu’à enfin desserrer les dents pour aider une de ses mains à atteindre le loquer au dessus d’elle. Alors elle s’ouvrit elle-même la porte de sa prison, seul endroit pour elle et son enfant qui lui sembla sûr dans l’instant.

 » J’ai peur.  » Articula t’elle dans sa tête.
Pour la première fois de sa jeune vie, elle prenait pleinement conscience du mot peur. Le sentiment l’envahissait pour mieux l’effrayer alors elle étrangla un sanglot contre le battant qu’elle venait de refermer.


– » Dépêches toi Willow !  » S’impatientait Angel.
– » Je fais le plus vite possible Angel !  » Répondit Willow en finissant de disposer entre Giles, Wesley et Dawn assis à même le sol, les petits os de démons que le vampire avait été chercher dieu seul savait où.
Pour l’occasion le grand canapé centra du hall avait bien sur été repoussé.

Finalement Willow s’assit elle aussi pour fermer le cercle.
Et tandis que Wesley et Giles allumaient chacun la bougie blanche qu’ils tenaient devant eux, Willow demandait à Angel de se placer debout au centre du cercle.
En obéissant, il observait le grand livre grand ouvert posé sur les genoux de Willow, assise comme les autres en tailleur, quand la jeune sorcière lança pour Dawn qui se tenait à sa droite.
– » Vas y Dawn. !  »
L’adolescente se saisit du couteau et de la petite coupe en argent posé tout près d’elle.
Alors sans trembler, Dawn s’entailla largement la paume de la main pour faire profiter de son sang.

– » Ca suffira.  » Déclara Willow en tendant le bras pour récupérer la coupe.
Willow se pencha sur la coupe où elle lança une incantation à voix basse.
Une seconde plus loin, elle levait son regard et la coupe vers Angel.
– » Vas y.  »
Le vampire bu le sang d’un seul trait avant que Willow ne lui lance.
– » C’est du sang de Summers, c’est le sang de Buffy. Comme un fil conducteur il te conduira aussi près d’elle au possible.
En serrant la coupe entre ses doigts, Angel acquiesça d’un battement de cils.
– » N’oublies pas ce que je t’ai dit,…il ne faudra pas traîner Angel !  »
– » Je ne traînerai pas.  » Murmura le vampire.
Il sentait sur lui des regards d’amitié, inquiets et émus par son départ, quand il vit les yeux de Willow devenir fixes et limpides.
Et tandis qu’elle les levait vers le plafond, sa chevelure apparue soudain couleur neige.
Un courant d’air se mit à doucement circuler entre eux puis sur ses cheveux qui semblaient s’envoler, Willow se mit brusquement à baiser la tête pour fixer le grand livre.
Alors dans un fracassement d’éclairs, les deux bougies se soufflèrent comme pour allumer le grand livre.
Sans même le toucher, Willow dessinait chaque incantation en lettres de feu pour mieux les extraire, mieux lâcher à haute voix les mots magiques.
Mais brusquement le livre lui échappa pour se refermer tout seul, pour juste les faire sortir tous hors du cercle.
Qu’importait, Angel avait déjà disparu.
Seul la coupe en argent abandonnée là rappelait encore sa présence une seconde plus tôt.


– » Ne me touches pas !  » Cria Buffy à nouveau effrayée par celui qui dessinait de grandes griffes.
Elle avait voulu sauvagement le frapper avec son pieu de fortune mais elle n’avait réussi qu’à rebondir face au champ magnétique qui protégeait le démon contre toute attaque.
– » Je dois fouiller ton ventre pour être certain que l’enfant sacré mûri normalement. « 

Si ces griffes touchaient encore son ventre, elle allait vomir, elle le savait bien.
Une main contre sa bouche elle eut un hoquet tandis que la tête du démon s’allongeait tout à coup pour mieux se faire décapiter.
Le démon s’écroula, elle ne fit que Angel.
Elle n’eut pas le temps de sauter dans ses bras.
Sur leurs sanglots mêlés, déjà il l’extirpait violemment du lit pour enfin l’emprisonner là, tout contre son torse.
Elle sanglotait encore, il pleurnichait dans ses cheveux tandis qu’il l’amenait à sa hauteur pour mieux ressentir son corps épouser le sien, mieux sentir ses jambes s’enrouler familièrement autour de sa taille.
– » Buffy…Buffy…  » Murmurait il éperdument.
Il avait envie de la fondre en lui pour plus qu’elle ne le quitte.
Alors ivre du bonheur de la toucher, de la serrer jusqu’à en imprégner chacune des cellules de son être, il titubait presque en l’entraînant au plus près.
Un des murs finit par les arrêter, seulement alors il l’écarta un peu pour lui donner un baiser intensément démesuré.
Il ne l’embrassait pas comme on peut embrasser une toute première fois, il l’embrassait comme on s’embrasse une dernière fois pour juste se dire au revoir ou plus définitivement adieu.
Buffy se sentait aspirait, liquéfiée, en perte de souffle elle brisa le baiser avant qu’il ne la tue.
Les lèvres tremblantes, elle plongea directement dans son regard chocolat encore tout embué.
Elle avala sa salive avant de lui sourire heureuse de lui avoir tant manqué.

– » Je savais que tu ferais tout ton possible pour arriver jusqu’ici.  »
– » Je te l’ai dit, je marcherai jusqu’en enfer pour qu’il ne t’arrive rien.  »
– » En enfer ?  »
– » Ici tu es aux portes de l’enfer.  »
– » Je croyais que c’était Sunnydale les portes de l’enfer.  » Murmura t’elle gravement.
Angel eut un petit sourire alors que Buffy questionnait à nouveau.
– » Comment tu as fait pour toucher le démon, l’atteindre ?…Moi je n’ai jamais pu.  »
– » C’est parce qu je suis moi-même un démon.  »
Buffy caressa les lèvres entrouvertes de son démon et à travers son regard émeraude on pouvait lire toute la crainte qui avait été la sienne quand elle avait pensé en être séparée à jamais.
– » Comment on sort d’ici ?  » Murmura t’elle au bout de son émotion.
Angel la fit glisser le long de son corps avant de sortit de la poche de son manteau un pendentif qui avait tout du talisman.
Il le glissa aussitôt au tour du cou de Buffy.
– » Willow.  » Lâcha t’il simplement.
– » Le talisman nécessaire pour le retour du guerrier du bien !  » Plaisanta Buffy.
– » On peut dire ça.  »
Angel caressa doucement sa joue en la dévisageant scrupuleusement, son regard ténébreux enregistrait ainsi au plus près chacun des détails de son joli visage.
Soudainement il la prit par la main en lançant.
– » J’ai promis à Willow de ne pas traîner ici. « 

Ils poussèrent la porte où le couloir se dessinait, Buffy lui fit un rapide aperçu.
– » Il faut prendre la porte de droite !  » Déclara Angel.
– » Mais cette brume est si…  »
– » C’est les limbes !…Seulement une fois dans les limbes Willow pourra agir sur le retour.  »
Buffy accrocha son regard en biais et elle lui sourit confiante avant de se frotter contre la manche de son manteau.
Angel serra sa petite main, seulement après il amorça le couloir en parlant.
– » Buffy, tu n’aurais jamais du sortir de l’hôtel. A l’intérieur de l’hôtel tu étais protégée du grand mal grâce aux talismans de Willow qui fermaient les ouvertures.  »
– » Oui, je l’ai compris.  »
– » Promets moi que tu ne quitteras plus l’hôtel ?  »
– » Je te le promets.  »
– » Willow t’expliquera comment une fois né protéger le bébé.  »
Ils venaient enfin de gagner la porte.
– » Pourquoi Willow, pourquoi pas toi ?!  » Demanda Buffy soudainement pâle jusqu’aux lèvres.
Angel ouvrait la porte, elle pleurait anxieuse.
– » Pourquoi tu ne portes pas de talisman ?  »
– » Willow n’a pas la force de nous ramener tous les deux.  »
Interdite, Buffy venait d’élargir son regard de façon si désespéré qu’Angel crut un instant qu’elle était frappée par la foudre.
Pétrifiée, elle marquait juste la négative pour refuser de digérer ce qu’elle venait d’entendre.
– » Non…  » Souffla t’elle en s’arrachant brusquement pour sauter dans ses bras, le verrouiller par le cou.
– » Buffy je t’en supplie…ne me rend pas les choses plus difficiles.  » Laissa entendre Angel d’une voix blanche tandis que le couloir commençait à se rétrécir à nouveau.
Elle pleura dans son cou.
– » Willow est plus forte qu’elle ne le croit…  »
– » Non pas cette fois, pas ici.  »
– » Je ne te lâcherai pas, on fera face ensemble, tu te souviens ?  »
– » Je t’en supplie ne pleurs pas…  » Murmura Angel en tentant de la faire sortir de son cou.
Mais bien agrippée, c’est l’instant que choisi Buffy pour resserrer davantage son étreinte.
Presque lâchement elle pleura alors plus fort pour le ramener définitivement à sa raison d’être, à Elle.
– » Dis moi ce que je représente dans ton cœur sans vie ? Dis moi ce que je suis pour toi ?  »
– » Tu…tu as mille ans tu as un jour !…Tu es éternelle, comme le vrai amour.  »
Il l’arracha de lui pour la pousser dans le néant.

Et c’est dans les bras de Willow que Buffy atterrit lourdement et complètement détrempée.
Elle resta hébétée quelques secondes, le temps que chacun se précipite vers elle, que Willow repousse ses cheveux tout mouillés, puis brusquement elle se mit debout pour s’écarter d’eux.
Elle les mettait à l’écart, les repousser, les indexait pour mieux les contempler d’un visage douloureux déformer par la souffrance.

– » Buffy ?  » Murmura Dawn timidement, inquiète.
– » Comment avez-vous pu le laisser faire ça !  » Cria Buffy sur un sanglot qui la plia en deux jusqu’à la faire assoire sur les marches du grand escalier.
Giles murmura.
– » Buffy,…Angel n’a plus vécu jusqu’à ce qu’il parte te chercher toi et le bébé à venir.  »
Elle se leva pour mieux leur crier d’une main posée sur son ventre.
– » Je vous déteste,…et je déteste ce bébé !  »
Elle se lança en pleurant dans l’ascension de l’escalier.

Ils restèrent tous à se regarder sans un mot.

– » Il lui faut du temps pour se reprendre.  » Finit par dire Willow.
– » Mais…  » Se plaignit Dawn.
– » Va en cours Dawnie, c’est encore le mieux à faire…Ca va aller. « 


La première des choses que Buffy aperçue en rentrant dans les appartements d’Angel fut son chandelier préféré qui ne servirait plus jamais.
Alors face au décor enchanteur et tout en douceur de la pièce elle ne fit qu’une seule chose, demi tour.
Elle partie en courant pour finir écroulée sur le grand lit.
Une seconde plus loin elle se relevait précipitamment pour aller vomir le fond de ses entrailles torturées..……à suivre bientôt la partie 4.