La Quête Au Bonheur – Partie II

Attention cette fanfic peut contenir des spoilers Angel saison 4 et 5

Attention Fanfiction classée N-18.

 

 

– » Il pense que la malédiction ne peut plus t’atteindre.  » Laissa passer le souffle de Buffy.
Pour le regard chocolat qui s’accentuait au point de devenir perçant, elle articula à nouveau.
– » Il dit…Il dit que le destin de ton âme n’appartient plus aux bohémien mais aux puissances supérieures.  »
D’un regard qui traversait brusquement le nul par, Angel s’écarta soudainement de Buffy.
Interdite elle le vit rapidement enfiler son manteau.
La seconde d’après il la prenait avec douceur aux épaules pour cependant l’entraîner fermement.
– » Il faut que je vois Giles.  » Laissa t’il passer alors qu’ils quittaient finalement ses appartements.

Et tandis qu’ils descendaient d’un bon pas, Buffy émerveillée par sa seule présence lui lançait des regards furtifs.
Elle étouffait un sourire heureux et on aurait facilement pu croire qu’elle accepter presque trop vite le destin qui plantait à nouveau le vampire dans sa vie, qu’elle se faisait toute petite pour ne pas contrarier ou pour ne pas défier le ciel qui de toute façon aurait le dernier mot.

Non, elle se moquait bien du ciel dans l’instant, elle étouffait seulement ce sourire heureux pour la grande main qui tenait fermement la sienne.
Deux mains peuvent se dire tant de chose avait toujours pensé Buffy, pensait Buffy dans l’instant.

– » Pourquoi tu me regardes comme ça ?  » Chuchota Angel alors qu’ils atteignaient le hall.
Sur leur pas arrêtés elle se laissa un instant dévisager par le regard velouté, puis frotta doucement une de ses joues contre le bras dont elle tenait la main.

– » Pour rien.  » Chuchota t’elle en pensant à leur mains qui restaient enlacées comme pour proclamer le couple qu’ils seraient toujours.
– » On y va ?  » Demanda t’elle en levant son visage vers lui.
– » Oui.  » Articula Angel en l’entraînant.
Alors à travers le regard qui avait fini par la lâcher, Buffy compris que même si il lui tiendrait toujours la main, il s’était déjà repris vis-à-vis du baiser, repris face au couple qu’ils formaient pourtant.
Aussitôt le sourire heureux qu’elle étouffait quelques secondes plus tôt se transforma en un sanglot qu’elle verrouilla à la barrière de ses lèvres.
– » Qu’est ce que tu as ?  » Demanda Angel en sentant la main de Buffy serrer la sienne brusquement trop fort.
Il avait de nouveau stoppé pour plonger dans le regard émeraude qui s’embuait si facilement.
Reflet direct de son âme en pleurs dont Angel visitait chaque recoin.

Comme pour fuir l’inspection du regard ténébreux qui la mettait à nu, elle lâcha sa main pour brusquement l’enlacer, poser son front contre son torse.
Alors Angel l’enlaça simplement aux épaules en passant doucement son menton dans la douceur de ses cheveux blond.
– » Buffy…  »
– » C’est si difficile Angel.  » Laissa passer Buffy en frottant son front sur les muscles qu’elle sentait presque rouler à travers la chemise noire.
– » C’est pas difficile, c’est juste…  »
– » Je t’aime.  » Sanglota t’elle presque pour les doigts qui relevaient son visage.
– » Crois tu que je l’ignore ?…Tu me l’as encore dit cette nuit.  »
– » Cette nuit on s’est aimé.  »
– » Oui.  » Laissa passer le vampire à peine audible.
Un battement de cils plus loin il rajoutait calmement.
– » Viens.  »
Alors il l’entraîna doucement vers le grand canapé planté au centre du hall.

Elle s’assit aussitôt sur lui pour se laisser juste dorloter dans le creux de ses bras.
Angel pensa qu’elle n’avait pas forcement choisi la place la plus sage.
Il pencha son regard vers elle. Elle ramena ses genoux pour se nicher au plus juste.
Quand il posa naturellement une main sur une de ses cuisses comme pour mieux la verrouiller, elle se sentit enfin à sa place.

– » Vois-tu Buffy…  »
– » Ne commence pas une phrase par vois-tu c’est toujours mauvais signe !  »
Sur le fil de leurs regards Angel se dessina un sourire alors elle se dessina juste le même pour alléger son cœur qui tremblait de chagrin contenu.

– » C’est le rêve de cette nuit qui nous trouble si fort…jusqu’à présent on a plutôt été…des bons amis.  » Menti finalement Angel.
Pour leurs regards enlacés qui hurlaient le contraire, qui hurlaient trahison des mots sur les sentiments, Buffy murmura comme un mensonge de plus.
– » Oui. « 

Alors sur un battement de ses cils, Buffy quitta le regard trop fiévreux pour poser sa joue contre la chemise que le manteau entrouvert voulait bien partager avec elle.

– » Tu as vécu la totalité de mon rêve ?  » Finit par demander Buffy.
– » Je crois, oui.  » Murmura Angel en fermant les yeux pour se laisser glisser avec plaisir vers des images et des sentiments qui battaient pourtant déjà son âme au fer rouge.
Il chuchota en se parlant presque à lui-même, en s’interrogeant presque.
– » Tu tremblais…Tu avais froid…je t’ai ouvert les draps.  »
– » J’ai toujours froid quand je suis loin de tes bras. Dans tes bras je me sens si bien…tellement en sécurité et tellement rassurée.  »
Il la ramena davantage pour poser un baiser chaste sur son front.
Elle leva aussitôt son regard vers lui.
Amoureux il la contempla intensément comme pour retenir les secondes du temps, puis se décida à rajouter.

– » Et moi j’ai toujours l’impression,…non pas l’impression, je sais, je sais au plus profond de moi que près de toi j’avance dans la bonne direction. Tu es ma raison de vivre, mon seul avenir. Tel que tu n’as jamais cessé de l’être tu le sera toujours…Le reste je ne veux pas y penser. Je ne veux pas penser à ta bouche sur ma peau et encore moins à ton corps qui épouse si parfaitement le mien. Autrement comment résister. « 

Le regard brillant, Buffy finit par poser une main contre sa joue.
– » Et si je te demandais un baiser, là, tout de suite.  »
A regret, comme une fuite en avant, Angel marqua lentement la négative de la tête, puis il se décida à parler.

– » Tu sais bien que ce serait une souffrance. Chacun de nos baisers est une petite mort qui nous ravage juste.  »
– » Et pourtant l’espace d’un instant c’est si bon. « 

– » Comment va James ?  » Demanda Angel la mort dans l’âme pour la barrière entre eux qu’il était urgent de dresser.
– » James ?  » Questionna le front buté de Buffy.

Elle lâcha la joue d’Angel pour poser sa main sur son torse puissant, pour enfermer ses doigts fins dans le creux de leur paume, et soudain la main parue fragile contre le tissu sombre.
Elle dessinait ainsi le repli que le vampire attendait.
– » Mon petit copain James ? En fait…  »
Elle éprouvé le besoin de lancer  » qu’il aille au diable celui là « , elle rajouta pourtant juste.
– » Il va bien. « 

Ils laissaient leur regard lire la souffrance de leur cœur égratigné par les mots qui avançaient l’autre, l’intrus, l’étranger, alors Buffy ne pu résister à demander.
– » Tu n’as jamais pensé à figer le temps ?  »
– » Non, pourquoi ?  »
– » On pourrait rester ainsi,…toujours.  »
Pour soutenir ses mots, fuyant le regard torturé, elle posa à nouveau sa joue contre le torse qui ne lui renvoyait aucun son.
Elle se sentait le besoin irrésistible de défaire un bouton de la chemise en soie afin de poser sa bouche sur sa peau froide et lisse, elle voulait brusquement le goûter comme elle l’avait goûté tout au long de sa nuit fantasmagorique.
Elle se contenta simplement de profondément le respirer à travers le tissu soyeux.
Alors sur sa bouche entrouverte pleine de désir contenu, Angel laissa passer difficilement.
– » Il est temps d’aller voir Giles.  »
Sa voix était si blanche, si hachurée, qu’elle révélait à elle seule tout l’étendue de leur désir violent.
Soudainement il entraîna Buffy pour faire taire un désir qu’elle avait que trop bien senti depuis l’endroit où elle se tenait assise.

Quand la fraîcheur du sous-sol arriva jusqu’à ses tempes battantes, Angel retrouva une partie de ses esprits égarés.

 

En pénétrant sur le palier du quatrième étage, Buffy chercha la lumière pour juste étouffer celle de la veilleuse gardienne des escaliers de secours.
Angel l’empêcha d’agir en l’attirant soudainement contre son torse.
Surprise elle posa une main sur sa chemise en le dévisageant.
Il gardait les yeux baissés sur la petite main qu’il recouvrait déjà.
– » Qu’est ce que tu as ?  » Demanda Buffy étonnée.
Lentement il ramena son regard chocolat dans la pénombre du regard émeraude.
– » J’ai la pression.  » Murmura Angel.
– » Quoi ? Toi tu as la pression ?  » Sourit Buffy au bord du rire en dérobant sa main à Angel pour juste la poser avec sa sœur jumelle contre sa nuque de vampire.
– » C’est que… « 
– » Giles te fais peur ? « 
– » C’est pas ça…mais j’ai l’impression qu’en le questionnant sur mon âme, c’est comme si je lui demandais la permission de faire l’amour avec toi. « 
– » L’amour.  » Murmura Buffy religieusement en goûtant le mot comme si elle le prononçait pour la toute première fois.

Pour résister au baiser qui les ferait sûrement mourir une fois de plus, fière d’elle-même Buffy pris les devants comme une grande.
– » Il est temps d’y aller.  » Souffla t’elle contre les lèvres humides d’Angel.
– » Seulement si tu m’invites à entrer.  » Laissa passer le vampire pour soutenir l’effort de la jeune fille.
Soudainement elle accompagna le demi sourire d’Angel d’un sourire plein et entier.
– » Je t’invite à entrer !  »
Sur ses mots elle le prit par la main pour le faire entrer plus vite.


A peine la porte passée, Dawn tomba dans les bras de Buffy.
– » Tu es là ! Je…  »
– » Tu ne peux pas passer un dimanche sans moi ?  » Sourit Buffy tandis que Dawn observait Angel par dessus l’épaule de sa sœur.
– » Angel ?  » Murmura l’adolescente pour le vampire qu’elle revoyait pour la première fois depuis des années.
– » Oui Angel.  » Murmura Buffy en libérant la jeune fille.
Alors Dawn s’avança pour finir par se faire enfermer dans les bras puissants du vampire.
– » Je suis si heureuse de te voir.  » Chuchota t’elle contre son torse.
– » Moi aussi.  » Murmura Angel une main dans ses cheveux longs et soyeux.
– » Bon maintenant lâche le !  » Jeta Buffy d’un sourire.
Dawn s’écarta en tirant la langue à une Buffy amusée qui rajoutait déjà.
– » Giles est là ?  »
– » Au salon en pleine conversation.  » Avança Dawn d’un sourire timide.
– » En pleine conversation ?…Avec qui ?  »
– » Avec James.  »
– » Mais qu’est ce qu’il est venu faire là celui-la !  » Murmura Buffy contrarié.
Elle leva timidement ses yeux sur Angel pour découvrir son regard empli de tristesse.
Elle savait que malgré sa résolution à lui parler du garçon quelques minutes plus tôt, il était brusquement torturé comme jamais par le garçon en question. Sa grande main qu’il venait de coller contre sa nuque comme pour essuyer ses sentiments bouleversés était la preuve dont Buffy n’avait nullement besoin.

Soudainement elle dépassa Dawn qui les séparait involontairement et se glissa contre son torse.
Instinctivement comme pour la voler il l’enferma dans ses bras et posa une joue contre ses cheveux.
– » Il n’y aura jamais rien entre lui et moi… »
Heureux malgré lui face à son égoïsme qui voulait la garder prisonnière de son seul amour, il déposa un baiser dans sa chevelure pour lui dire qu’il avait compris.
– » …C’est juste que…  »
– » C’est juste qu’il lui court après !  » S’exclama Dawn espiègle en interrompant sa soeur.
– » Merci Dawn, mais je sais encore parler toute seule !  » Lui lança Buffy sévère en se tournant vers elle sans quitter les bras d’Angel.
– » Faudrait peut-être y aller !  » Minauda Dawn en les invitant d’une main à rejoindre le salon.
Elle évitait ainsi le courroux et le regard de sa sœur.
– » Ouais !  » Fit traîner Buffy comme un reproche tandis que Dawn s’avançait déjà vers le couloir.
– » Je viens Giles !  » Jeta Buffy en réponse à l’Observateur qui s’interroger sur sa présence dans l’appartement.

Alors Buffy et Angel suivirent eux aussi le couloir qui menait au salon.

– » Buffy !  » Interpella James en se levant du canapé.
– » Angel ?!  » Interpella Giles surpris en se levant du canapé.
– » Oui.  » Murmura le couple pour chacun des protagonistes.
Angel lâcha la main de Giles pour serrer celle de l’endive trop cuite.
– » Bonjour.  » Lui lâcha le jeune homme pour obtenir un seul hochement de tête de celui qui voulait juste l’aplatir d’une bonne gifle.
– » Buffy je suis désolée de débarquer comme ça en ce dimanche mais j’ai eu deux billets pour assister à la séance exceptionnelle que donnent ce soir les ballets russes.  »
– » Je ne peux pas, pas ce soir.  » Lâcha l’Elue en pensant que le téléphone n’était pas fait pour les chiens.
– » Oh ça c’est vraiment dommage.  » Avança le jeune homme navré tandis que derrière ses lunettes Giles observait à la dérobé un Angel qui lui-même pensait.
 » Elle ne veut pas de toi, alors arrêtes de la regardait comme si elle était à toi…C’est moi qu’elle aime idiot.  » Rajoutait t’il en pensée comme un baume sur son cœur.
Mais son cœur se froissa brusquement pour faire percer sous le joug de la jalousie son regard nuit noire.
Buffy venait de toucher James, et le sourire enjôleur qu’elle lui lâchait ne pouvait que mettre Angel en déroute.
Quand il les vit disparaître, il se détourna la mâchoire crispée en se moquant bien du regard de Giles qui se faisait pesant.

Le temps de compter dix, Buffy fut à nouveau là.
Pour le regard d’Angel qui se mesurait au sien ou plutôt à la nuit, elle se passa une main contre le front.
– » Voilà une bonne chose de faites.  » Murmura t’elle dans ses yeux.
Sur son cœur meurtri, il finit par lui sourire timidement.
Le silence venait de s’installer, Dawn en profita pour se glisser sur une chaise tandis que le couple se laissait dévisager gravement par Giles.

Angel finit par planter son regard dans celui de l’Observateur.
– » Buffy vient de me dire…  »
– » Je sais ce qu’elle a pu te raconter.  » Laissa passer Giles pour abréger.
– » Donne moi ton manteau.  » Murmura Buffy tandis que Giles ouvrait à nouveau la bouche pour parler.
Angel baissa son regard sur elle.
– » Quoi ?  »
– » Donne moi ton manteau.  »
Une seconde plus loin le manteau noir allait rejoindre le manteau beige.
Aussitôt Buffy leurs fit prendre place dans la penderie prise dans le mur.
Après avoir essuyé et remis en place ses lunettes, Giles releva son regard pour attacher seulement celui d’Angel.
Sur le regard profondément interrogateur du vampire il laissa filer les secondes comme pour rassembler ses pensées.

– » Pour moi la malédiction ne veut plus rien dire pour quelqu’un qui marche vers son Shanshu. « 
– » Son Shansh quoi ?  » Interrogea Dawn.
Machinalement Buffy, Angel et Giles posèrent leur regard sur elle sans lui répondre pour autant.
Une seconde plus loin, Angel interrogeait en fixant à nouveau Giles.
– » Pourtant, la malédiction est très clair en disant que mon destin est de ne pas être heureux. Un seul moment de vrai bonheur et mon âme me sera arrachée. Alors qu’est ce qui vous fait penser le contraire ? « 
– » Ca c’est ton destin avancé par les bohémiens, pas par celui des puissances supérieures. Et je doute, surtout depuis la grande Apocalypse et du rôle que tu y as joué, que les puissances qui sont, laissent les bohémiens marcher sur leurs plates bandes. « 
– » J’étais du coté du bien pour ce combat qui se voulait final.  » Murmura Angel pour lui-même.

D’un chuchotement Dawn s’était mise à interroger Buffy qui s’était finalement assise auprès d’elle une tasse de thé entre ses doigts posés à même la table.
Les deux hommes continuaient leur conversation mesurée où chacun des mots comptait.

– » Tu as déjà du avoir des signes qui te permette de penser que tu es différent.  »
– » Vous voulez parler du fait que j’ai eu un fils ?  »
– » Non. Ton fils t’a été envoyé comme une épreuve de plus pour faire le mal, et tu as fait finalement le bien en changeant son destin.  »
– » De toute façon je n’aurai jamais pu perdre mon âme avec Darla.  »
– » Darla n’est pas Buffy.  »
– » Ouais.  » Laissa entendre Buffy mécontente et jalouse.
Cette exclusivité de lui, de son cœur, de son corps qu’elle avait toujours considérait comme acquis à elle seule l’empêchait de concevoir, de tolérer, son attachement pour une autre femme.
Et tandis qu’Angel avalait sa salive pour s’aider à plonger dans le regard émeraude où pour simplement se faire pardonner, Buffy ne se privait pas pour le trucider du regard.
Il finit par baisser les yeux avant de rattacher Giles d’un sursaut.
– » Et je suis sûr que depuis Darla tu as dormi avec d’autre femmes ? « 

Sur le silence du vampire qui valait toute les réponses, Buffy fit exploser sa jalousie contre la tasse qu’elle tenait entre les doigts.
– » Buffy !  » Se précipita Angel pour lui prendre les mains, la faire lever de la chaise, tandis que Dawn se précipitait pour retirer les morceaux de faïence éparpillés sur la nappe.
Le vampire et l’Elue gardaient les yeux baissés sur les petites mains ouvertes entre eux.
– » Je ne suis pas blessée ?  » Interrogea Buffy toute surprise de son geste.
– » Non.  » Murmura Angel pour eux deux en caressant de ses pouces l’intérieur de ses mains.
Alors elle leva son regard pour attacher le sien.
– » Elles ne m’ont jamais rendu heureux. Je t’aime rien ne pourra jamais changer ça, tu le sais,…tu l’as toujours su comme la certitude exacte de ta vie.  » Murmura Angel pour le regard embué qu’il emprisonnait juste dans l’instant.
– » Je sais…et je t’aime aussi, aujourd’hui comme hier et demain….C’est juste que je ne comprends rien de ce qui nous arrive, …je ne comprends rien à tous ça ! A tout ce que raconte Giles !  » Finit par se plaindre Buffy comme une enfant.
Sous le regard de Giles et de Dawn qui retenaient leur respiration sur la scène trop intime qui se jouait devant eux, il la prit contre lui.
Alors Buffy ferma un instant les yeux en inspirant sereinement.
La joue contre son torse, elle repêcha le regard de Giles qu’Angel questionnait à nouveau.
– » Si ce n’est pas mon fils, quels sont les signes ?  »
– » Toi seul peut le savoir Angel !  » Laissa passer l’observateur en se mettant à marcher dans la pièce.
Il se sentait étrange.
Sans le mettre vraiment mal à l’aise, le couple devant lui faisait affluer les mauvais souvenirs.
Il n’avait rien contre ce vampire là, c’est à son double démoniaque qu’il en voulait pour avoir assassiné, l’avoir torturé lui, avoir assassiné l’amour de sa vie.
Il pensa avec ironie que le corps de l’homme qui était l’amour de celle qu’il considérait comme sa fille avait tout bonnement assassiné celle qui serait à tout jamais l’amour de sa vie à lui.
– » Je suis déjà entrée en état d’urgence sans avoir été invité si c’est ce que vous voulez dire.  »
– » Ca fait parti des signes qui prouvent bien que tu n’es plus un vampire comme les autres.  »
Buffy s’écarta d’Angel pour aller en cuisine.
Elle l’entendit alors rajouter.
– » Les puissances qui sont ont pourtant laisser mourir mon équipe.  »
Par-dessus le comptoir et tandis qu’il lui tournait le dos pour mieux faire face à Giles, Buffy vit alors nettement ses épaules s’affaisser sous le poids de ses mots, de ses remords de trop.
La peine d’Angel la transperça si juste qu’elle sentit son cœur tomber en morceaux.
Alors plus que tout elle eut envie de le reprendre dans ses bras.
Elle savait par expérience que la douleur qu’Angel ressentait pouvait être dévastatrice face à la responsabilité que tout Elus s’infligeaient pour la perte au combat d’un être cher.
Elle voulut penser à son fils qu’il s’était par la force des choses arraché lui-même mais déjà Giles répondait.
– » Chaque guerre voit mourir des hommes. Les puissances qui sont ont bien laissé le conseil du bien se faire décimer !…Mais tu ne dois jamais perdre de vu que seul le résulta final compte.  »
– » Mais quel résultat ?  »
– » Celui de l’Apocalypse enraillée. Qu’importe la mort de quelques hommes si ça doit en sauver des milliers.  »
– » Ne me parlait pas de l’Apocalypse ! La soit disant grande Apocalypse qui doit arrivée !  »
– » Et celle qui a détruit la majorité de ton équipe, tu la qualifierais de comment ?  »
– » De grande !  » Cracha Angel sur le souvenir brûlant du combat.
– » Oui…C’était la grande Apocalypse, celle du millénaire.  »
– » Alors pourquoi le Shanshu ne sait pas réalisé ?!  » Cracha encore Angel comme ci il subissait une injustice.
– » Parce que tu le refuses.  »
– » Quoi.  » Murmura Angel.
– » Tant que tu ne t’accorderas pas le pardon de tous tes péchés, le Shanshu te tournera le dos.  »
Devant l’immobilité des deux hommes face à face, Buffy s’avança dans la pièce les mains chargées d’un plateau qu’elle déposa aussitôt sur la table.
Et tandis que Dawn l’écartait pour emplir les tasses de café, Angel perforait son regard trop brillant qu’elle avançait en s’approchant elle-même.
– » Buffy ça peut ne jamais arriver,…la preuve j’ai sauvé le monde plus d’une fois et je suis toujours un vampire.  » Ancra Angel dans ses yeux émeraude pour leur ôter sur le champ l’espoir qui s’avèrerait complètement stérile au final.
– » Mais Giles vient de dire que tu refuses le Shanshu !…L’humanité.  »
Bien certain du contraire, désabusé devant les arguments de Giles, Angel remua la tête pour dire non sur le dernier mot que Buffy avait chuchoté pour mieux le goûter.

– » Rends moi mon manteau, je vais rentrer chez moi.  » Murmura t’il, presque impatient tout à coup.
A son tour Buffy remua la tête pour dire non.
– » Reste.  » Murmura t’elle pour faire taire son cœur affolé.
Elle s’avança encore un peu pour poser son menton sur son torse en lui souriant simplement.
Alors Angel se noya dans ses yeux, bien incapable de refuser l’invitation, bien incapable d’empêcher ses bras de la garder.
Elle avait compris qu’il ne voulait pas aborder dans l’immédiat la raison du pourquoi.
La raison qui voulait parler pardon et Rédemption.
Pour l’instant elle ne lui demanderait rien, elle ressentait trop la douleur de son cœur sans vie écrasé par le poids des personnes disparues sous les crocs d’Angélus ou sous les mauvais choix d’Angel.

– » Bon je le sers ce café ?  » Demanda Dawn la cafetière suspendu dans sa main gauche.
– » Sers le.  » Sourit Buffy en entraînant finalement Angel vers la table.

Chacun prit place autour de la table, Dawn plaça l’assiette de biscuit face à elle.
Affamée, elle croqua dans l’un deux en ne pouvant s’empêcher de lancer la bouche pleine.
– » Ca vous fait quoi de savoir que vous allez pouvoir faire l’amour désormais ?!  »
Les trois adultes autour de la table sursautèrent au point que Giles renversa un peu de son thé.
– » Dawn !  » Interpella Buffy pour les mots trop francs.
– » Quoi ? C’est bien ce que Giles vient de dire, non ?  » Râla l’adolescente face à sa sœur qui semblait la prendre pour une demeurée.
– » Ben,…ce ne sont que mes hypothèses.  » Avança Giles en essuyant à l’aide d’une serviette en papier les dégâts de son thé.
– » Comment savoir ?  » Demanda Buffy.
– » On ne peut pas savoir tant qu’on a pas touché la preuve du doigt.  » Laissa passer Giles en dévisageant Angel et Buffy.
Il rajouta aussitôt en ajustant nerveusement ses lunettes.
– » Heu…Soyez prudent avec la preuve, surtout en l’absence de Willow.  »
Tout à-coup presque gênés, Buffy et Angel le lâchèrent du regard pour mieux se concentrer sur leur tasse respective.

Quelques seconde plus loin, d’un même ensemble ils levaient lentement leur regard pour mieux se noyer l’un dans l’autre.
Alors sur la porte entrouverte que l’Observateur venait de dessiner comme une semi permission, sans se toucher pour autant ils se goûtaient si intensément, si sensuellement, qu’ils réalisaient sans se tromper que la nuit prochaine serait une des plus difficiles à passer, à vivre, face à leur amour passionné qui savait si bien les mettre sous tension.
Se sachant sur la même longueur d’ondes face au désir à combattre, ils avalèrent en même temps leur salive puis Buffy ouvrit la bouche pour parler.
– » Giles, vous ne voulez pas retarder votre départ de quarante huit heures ? « ………………..A suivre…………………….

Dans cette ruelle si mal éclairée, un genou à terre, Angel observait le démon qu’il venait de trucider.
– » Qu’est ce que tu en dis ?  » bouscula Buffy pour échapper au profile parfait du vampire qui se découpait si nettement sur la nuit.
Angel se redressa et resta quelques seconde à fixer le démon.
Il semblait ainsi rassembler ses idées.

– » Ces symboles, je les ai déjà vu.  »
– » Où ça ?  » Demanda Buffy en fixant l’intérieur de ce qui pouvait passer pour des mains.
– » Dans un de mes livres à l’hôtel…Viens !  » Rajouta le vampire en amorçant le départ.
– » Viens ?  » Sursauta presque Buffy.
– » A l’hôtel !  » Avança Angel comme une évidence.
– » A l’hôtel ?  » Murmura Buffy en marchant dans ses pas.
– » C’est là que sont mes livres Buffy !  » sourit Angel en lui lâchant un regard en biais.
Le vampire savait que la jeune fille avait horreur des recherches.
– » Heu…tu crois que c’est vraiment une bonne idée que toi et moi repassions ensemble par l’hôtel ?  »
– » Qu’est ce qui t’effraies ?  » Murmura Angel dans le regard émeraude.
Buffy se mit à le fixer si gravement qu’Angel reprit la parole.
– » En début de nuit on y est bien passé ensemble pour que je prenne mon épée.  »
En fuyant son regard, Buffy rajouta juste.
– » C’était avant la chasse. « 

Angel savait que dans l’instant ils vivaient l’heure critique, fatidique.
Celle où la tension nerveuse générée au combat demandait à être apaisée.

– » Tu n’as rien à craindre !  » Affirma t’il dans l’espoir de se rassurer lui aussi.
– » Si tu le dis !  » Plaisanta Buffy d’un sourire et d’un ton quel voulait amusé.
Elle cherchait ainsi à détendre entre eux la tension sexuelle merveilleusement nourrie d’un désir commun.
Désir qu’elle touchait si facilement du doigt.

Même si le jour était encore loin de blanchir, durant toutes les dernières heures qu’ils venaient d’avaler avec un même appétit, ils n’avaient pensé qu’à ça. Cet instant pris entre le jour et la nuit où comme au milieu de nul part leur désir toucherait à son comble.
Chaque ballet au combat qui les avait fait se frôler, se toucher, se frotter, les avait gardé nerveusement en émoi avant de les laisser échoué sur un geste ou un regard de trop.
Alors presque gênés ils s’étaient repris.
Buffy en jetant une boutade dont elle avait le secret pour juste s’aider à glisser ses cheveux derrière une de ses oreilles, Angel en détournant son regard trop profond pour s’aider à ravaler son eau à la bouche.

Sur les secondes qui défilaient en imposant silence à leurs sentiments torturés, Buffy finit par articuler.
– » Angel.  »
– » Mmm.  »
– » Si tu veux, je peux prendre les livres et les porter à Giles, puisqu’il a décidé de retarder son départ.  »
– » Buffy je sais encore chercher dans un livre, mais si…si tu préfères rentrer directement, je te raccompagne.  »
D’un même élan ils se jetèrent un regard rapide.
– » Je vais t’aider…après tout il ne s’agit que de petites recherches.  » Murmura Buffy.
Malgré elle son regard s’embuait pour le trottoir qu’elle s’était mise à fixer dans l’espoir de le faire défiler plus vite.
– » Il ne s’agit que de petites recherches.  » Répéta Angel comme un automate.

Les minutes et les pas défilèrent en silence jusqu’à ce que Buffy pleurniche alors qu’ils entamaient la rue qui gardait l’Hypérion.
– » Pourquoi résister ?!  »
– » Quoi ?  » Laissa passer Angel sans même oser la regarder.
Comme lui elle continuait à fixer l’horizon.
– » Si on en croit les signes…tu…tu ne devenais pas Angélus dans mon rêve contrairement aux fois précédentes…  »
– » S’il te plait Buffy…ne dis plus rien.  » Laissa entendre Angel pour le désir qui ravageait déjà que trop bien le creux de son ventre.
– » Mais Giles…  »
– » Arrêtes Buffy !  » Cria Angel.
Pour faire cesser la torture, il avait accompagnés ses mots d’un geste qui voulait dire stop.
Alors en stoppant aussi ses pas, il stoppa aussi leur avancée.
Soudainement ils se dévisageaient douloureusement au milieu de la rue déserte, autant dire au milieu de nulle part.

– » Arrêtes Buffy, arrêtes !  » Murmura Brusquement Angel en verrouillant une plainte qui montait du plus profond de son être.
– » Arrêter quoi ? Arrêter de t’aimer ? De te vouloir ?  » Sanglota franchement Buffy.
Brusquement elle s’abattit contre son torse et ce geste eu pour effet immédiat de faire fermer ses yeux à Angel.
Si il la serrait si fort entre ses bras, c’était pour accompagner ses paupières qu’il serrait aussi fort, empêcher ses larmes de vampire de brûler ses pupilles qui avaient pourtant déjà vu tant de choses.
– » Je t’aime, j’ai besoin de toi, j’ai besoin de sentir tes mains m’aimer.  » Pleura Buffy contre son manteau.
Angel s’entendit désespérément étouffer un sanglot à haute voix.

D’un même mouvement, elle frotta une joue contre le manteau pour lever son visage vers lui, il baissa son regard sur elle.
Et tandis qu’il sentait une de ses larmes silencieuse atteindre un des coins de sa bouche, il essuyait de ses longs doigts souples la joue que Buffy lui offrait.

– » Mon amour pour toi est si irraisonnable Buffy…mais je saurai résister à ton corps et ton âme qui se donnent pourtant à moi sans aucun partage.  »
– » Je t’aime, je…je te veux et je ne peux plus résister à ton corps qui bouge si parfaitement près du mien,…à chacun de tes gestes qui me brûle de trop près. Je ne suis pas aussi forte que toi vas !  »
– » Alors…  » Sa gorge lui faisait mal à pleurer, Angel avala sa salive avant de poursuivre.
– » Alors c’est moi vais t’aider…Je…Je vais partir encore une fois, m’éloigner, quitter la ville…Oh Buffy ! Je brûlerai en enfer pour qu’il ne t’arrive rien.  »
Et déjà il la lâchait pour briser là la douleur.
Interdite Buffy voyait Angel s’élancer vers l’Hypérion.
– » Angel !  » Cria t’elle.
Le vampire se marqua d’une volte face parfaite.
– » Ne m’approche plus !  » Cria t’il en lançant ses deux mains en avant pour mieux la repousser.
Il dessinait à nouveau une volte face si rapide que le spectateur attentif aurait pu sans problème apercevoir ses larmes qui décollaient pour mieux nourrir le néant.

Contre une de ses mains, Buffy écrasa le sanglot qui passait ses lèvres entrouvertes.
Alors pour interdire à son cœur de tomber en morceau, elle se mit elle aussi à courir.

Quand elle pénétra dans l’hôtel, le vampire était déjà sur la première des marches qui menaient à ses appartements.
Il se retourna brusquement sur le bruit de la porte qui claquait.

Dans sa course Buffy sanglotait, alors Angel senti trop violemment son cœur pourtant sans vie se faire déchirer avant d’aller rougir le carrelage.

– » Je ne veux pas que tu t’en ailles.  » Pleura Buffy déjà entre ses bras.
Elle écrasait son front si fort contre son torse qu’Angel avait l’impression qu’elle finissait son cœur qui la reconnaissait si bien.
Une main dans ses cheveux, il baissa son regard quand il sentit qu’elle relevait son visage vers lui.
Son regard émeraude si limpide faisait des efforts sur lui même pour retenir ses larmes à la racine de ses cils. Alors Angel serra les dents en lisant le chagrin empli de douleur qu’il lui faisait vivre une fois de plus.

– » Je veux toucher la preuve du doigt.  » Pleura Buffy.
– » Moi pas.  » Lâcha Angel difficilement en pensant le contraire.
Buffy laissa entendre une plainte fouettée par les mots du souvenir.

– » Moi pas.  » Répéta Angel pour s’interdire de se pencher d’avantage.
– » Pourtant tout ton corps me dit le contraire.  »
Il avala une fois de plus sa salive, sachant bien que son désir d’homme s’imprimer contre le corps de Buffy.

– » Moi pas.  » Répéta encore Angel pour s’en convaincre définitivement.
– » Alors pourquoi tu n’ouvres pas tes bras pour me laisser partir ?  »
Brusquement il releva qu’il la serrait à l’étouffer, et que pour rien au monde il ne souhaitait voir son odeur vanillée s’évaporer.
Il détaillait les lèvres entrouvertes gorgées de chagrin et savait bien qu’il préférait les voir s’ourler sous ses baisers.
Pour juste les fuir ou pour juste les goûter en pensée, il ferma les yeux.
Dès lors il se sentit perdu.
Chacune de ses papilles de vampires relevait chacune de ses cellules à elle. La douceur et le velouté de sa peau irriguée par son sang délicieusement épicé qui se voulait justement unique.
Brusquement il eut peur de la perdre, elle qu’il avait mis des années à chercher, à trouver, à retrouver.
– » Rends toi.  » Murmura Buffy inutilement, car déjà il ouvrait les yeux pour mieux se livrer pieds et poings liés.
– » Et si on se trompe ?  » Murmura t’il pour la forme.
– » Giles ne se trompe jamais…J’ai confiance.  » Pleurnicha Buffy en goûtant déjà cette victoire sur eux même.
– » Oh Buffy. Cette envie que j’ai de me fondre en toi est si douloureuse…Ce besoin que j’ai,…ce besoin que j’ai de te faire l’amour me tue depuis si longtemps. J’ai rêvé de ce moment des milliers de fois…  »
– » Alors n’attends plus.  »
– » Oui.  » Murmura Angel pour faire briller si intensément le regard de Buffy qui s’agrandissait.

– » Oui.  » Murmura encore Angel juste avant de prendre ses lèvres.
Aussitôt Buffy pleurnicha doucement contre sa langue douce et attentive.

Il l’enleva dans ses bras pour lui faire gravir l’escalier au seul rythme du baiser, c’est-à-dire lentement.


– » Ne me dis pas que tu as conçu ton fils dans ce lit.  » Chuchota Buffy dans le cou d’Angel alors qu’il la déposait assise sur le bord du lit en question.
– » Non. Mes appartements ont brûlé depuis. C’est du mobilier neuf.  » Murmura Angel en ôtant son manteau.
Le visage levé vers lui, tel un lapin pris dans un phare, elle le contemplait depuis le bord du grand lit.
Tout à coup elle lui paru si minuscule qu’il s’agenouilla devant elle pour poser une joue contre son ventre de femme.
Et tandis qu’il fermait les yeux en l’enlaçant à la taille, il savait bien qu’il n’aurait jamais fait l’amour à sa précieuse Buffy dans un lit où il avait sauvagement couché avec le vampire Darla.

Pour les mains qui jouaient sur sa nuque, Angel finit par un peu se redresser avant de passer les siennes propres sous le blouson de Buffy. Gentiment il fit glisser le vêtement.
Sans quitter son regard émeraude qui avait cessé de pleurer, il posa ses doigts sur les boutons du fin chemisier.

– » Je tremble.  » Murmura t’il en s’empêtrant presque avec les boutons lui qui savait se monter si habile.
– » Moi aussi.  » Laissa passer la voix chevrotante de Buffy tandis qu’elle faisait de même du coté de sa chemise.

Elle écartait la chemise des ses larges épaules afin de la faire glisser le long de ses bras si musclés, il la débarrassait déjà de son soutien gorge en dentelle.

Il restait à genoux, la seule place digne pour l’aimer pensait le vampire tandis qu’il caressait sans oser y toucher vraiment l’arrondie de ses tendres épaules.
Par crainte de se brûler, il ne toucha pas ses seins joliment dressés. La bouche entrouverte sous son regard si fiévreux au point de brusquement s’embuait, il se contenta juste de les effleurer en descendant ses doigts vers le bouton du jeans.
Alors par crainte de devenir fou, il se concentra uniquement sur ses doigts incertains.
Les doigts incertains qui pourtant dé zippaient la glissière du jeans minuscule.
Il avait peur de fixer autre chose.
Peur de poser son regard sur le petit nombril, peur de la peau souple de son ventre, de ses épaules en arrière qui offraient ainsi au plus juste sa jolie poitrine dressée.
Il s’avait qu’en s’y attachant de trop près, il allait se mettre à lui offrir sa semence, là, maintenant, à genoux, comme un puceau qui découvre trop vite l’amour.
En gommant ses deux siècles et demi d’expérience, il n’alla pas plus loin.
Les tempes battantes il posa une joue sur les genoux de Buffy.
– » Buffy !  » Pleurnicha t’il les yeux fermés.
Sur sa liqueur intime qu’elle sentait imbiber ses dessous, Buffy posa doucement une joue contre ses cheveux bruns pour mieux se sourire, s’imprégner de lui, caresser ses épaules et son large dos où le lion ailé attendait ses mains là depuis si longtemps.
– » Ne me touche pas.  » Se plaignit Angel en relevant son visage vers elle.
Au plus près ils s’accrochèrent alors simplement du regard.
– » Ne me touche pas ou je ne vais jamais tenir la distance.  »
– » Viens.  » Souffla t’elle à travers ses lèvres blanches de désir, en le tirant davantage vers elle jusqu’à le faire basculer avec elle sur le lit.
Quand son torse entra en contact avec la tendre poitrine, Angel incapable d’un geste de plus, verrouilla regard et sanglot.
Encore quelques secondes et il allait jouir, il le savait, c’était irréductible.
Déjà il sentait toutes les particules de son sexe douloureux se rassembler pour faire naître le volcan qui allait parler.
– » Buffy appela t’il en urgence en plongeant soudainement son regard ténébreux dans le regard émeraude voilé du désir amoureux.
Alors il réalisa que la jeune fille avait déjà descendu son jeans et que dans l’instant elle en était à repousser son caleçon à lui.
– » Viens.  » Murmura t’elle à nouveau.
Il pénétra dans ce corps qui de tout temps lui avait été destiné et sa première avancée les libéra tous les deux.
Enfermé avec lui même, avec elle même, il fermait les yeux en s’entendant gémir, en sentant sa tête peser si lourdement, en sentant les deux petites mains de Buffy posée contre ses joues pour juste la soutenir, en sentant les deux petites mains entre lesquelles il s’abandonnait doucement.

En plein plaisir, Buffy finit par lâcher ses joues pour griffer ses épaules.
Alors sa tête blonde renversée en arrière, elle offrit ses râles heureux au plafond avec cette intime conviction de les offrir au monde entier, avec cette intime conviction qu’elle vivait l’émotion la plus forte de toute sa jeune vie.
Brusquement elle sentit toutes les bulles de son cœur exploser pour mieux se combler.
C’était cette peau, ces mains, ce sexe, ce corps et cette âme là qu’elle avait toujours désiré, voulu, comme on pleurs pour son jouet préféré, son père ou sa mère quand on a juste cinq ans.
Angel la contempla, contempla un instant son bonheur avant de s’enfouir dans son cou.
– » Oui…Joui mon Amour.  » Laissa t’il passer en ajustant davantage sa grande main qui verrouiller si parfaitement ses reins délicats.
Et tandis qu’il sentait les ongles de Buffy s’enfoncer carrément dans sa peau de vampire, il finissait simplement de la rendre heureuse.


Leur apaisement était si total, leur contentement était si parfaitement parfait qu’ils se regardaient sans un mot encore enlacés au plus juste dans leurs vêtements à demi écartés.
Mais déjà la même lumière rallumait leurs yeux amoureux, alors sans même se lâcher du regard, d’un même mouvement, leurs pieds se débarrassèrent de leurs chaussures et baskets, leurs mains se débarrassèrent de leur pantalon et sous vêtement.
Une seconde plus loin, Angel la glissait sous lui.

En attente sous son regard fiévreux, Buffy le laissait doucement écarter les cheveux de son front, caresser doucement ses lèvres restées entrouvertes comme pour mieux les juger.

Elle frissonnait sous les doigts qui descendaient la ligne de son cou, sachant bien que le vampire allait lui offrir maintenant ses deux siècles et demi d’expérience.

Alors en sentant l’autre main d’Angel tenir chaud à ses reins, elle n’osa plus bouger sous la bouche qui effleurer ses seins palpitants.
– » Buffy.  » Murmura Angel comme si il recevait un cadeau du ciel.
L’instant d’après elle fermait les yeux en s’entendant gémir sous la bouche qui s’était mise à jouer avec un de ses sein dressé.

Elle sombrait.
Les particules de son corps se rassemblaient trop vite, trop vite et trop souvent pour mieux exploser plus loin. La laissant à chaque fois pantelante, haletante, complètement échouée contre la bouée de sauvetage qu’était son corps à lui.
Lui qui la prenait, la laissait, la reprenait, pour mieux l’immerger, la noyer, jusqu’à les faires revivre tout deux. Alors tout naturellement elle s’étranglait dans sa bouche à la recherche de l’air dont il n’avait nul besoin pour l’aimer.

Et le tourbillon de cet amour unique et passionné, les amena sans effort jusqu’aux premières lueurs de l’aube.

La tête posée sur l’unique oreiller qu’Angel avait récupéré aux pieds du lit comme pour mieux souligner la tempête essuyée, ils se regardaient simplement.

Etroitement enlacés, Angel caressait ses cheveux blonds, Buffy finit par murmurer d’un regard éclairé.
– » Rien ne sera plus comme avant désormais.  »
– » Oui.  » Murmura Angel en posant finalement sur ses lèvres qu’elle gardait entrouvertes ses doigts qui avaient tant joués.
Dans l’instant il repoussait loin, très loin l’image d’Angélus.
Les puissances d’en haut ne pouvaient pas lui avoir à nouveau livré Buffy pour la lui reprendre aussitôt.
Les puissances qui sont ne pouvaient pas condamné un amour aussi fort entre deux de leurs champions.
Brusquement il se mit à avoir confiance.
– » Rien ne sera plus jamais comme avant, désormais.  » Répéta t’il pour lui-même en l’attirant contre lui pour mieux la nicher dans son cou.
Buffy se marqua d’un large sourire qu’il ressentit comme une caresse, alors il se dessina juste le même en se laissant glisser sur le dos pour mieux la poser elle sur son torse.
Machinalement, elle y frotta un instant sa joue en fermant les yeux.

– » Angel ?  » Murmura Buffy en attachant son regard à l’espace pour mieux l’attacher aux images dans sa tête.
– » Mmm ?  »
– » Je voulais te dire que…que…  »
– » Que ?  »
– » Que c’est la première fois que je ressens les choses comme ça.  »
– » Comment comme ça ?  »
– » Et bien tu sais…heu…tu sais…de cette façon si, si intense !  »
– » C’est normal je suis un champion.  » Laissa passer Angel d’un sourire qui jouait entre amusement et orgueil de mal.
– » Prétentieux !  » Lui lâcha aussitôt Buffy d’un sourire qu’elle accompagna d’une petite tape sur son torse.

– » C’était si,…c’était bien, et pour toi c’était bien ?  » Rajouta t’elle.
– » Je ne sais pas, il faut que j’y réfléchisse.  »
– » Quoi ?  » S’indigna faussement Buffy pour mieux jouer avec son sourire.
Mais déjà il la ramenait jusqu’à lui pour mieux plonger dans le regard qu’elle lui offrait sans détour.

– » C’était merveilleux.  » Murmura t’il gravement.
– » Merveilleux.  » Souffla Buffy en posant ses lèvres sur sa bouche.
Il l’enroula dans ses bras tout le temps du baiser pour finir à nouveau sur le même oreiller.

– » Il va bientôt falloir que tu partes.  » Murmura t’il à regret.
– » Quoi ?  »
– » Vous ne travaillez pas aujourd’hui mademoiselle Summers ?  » Laissa t’il passer d’un ton qu’il voulait enjoué comme pour faire taire le déchirement qu’il avait à devoir déjà la laisser s’éloigner.
– » Je ne peux pas te laisser maintenant, on ne sait jamais…dès fois que Giles soit devenu complètement sénile avec ses théories.  »
– » Je ne veux pas que tu t’inquiètes pour moi.  »
D’un sourire Buffy sortie de ses bras afin de sortir du lit.

– » Ah mais je ne m’inquiète pas pour toi, c’est pour moi que je m’inquiète !  » Lui lança t’elle faussement amusé en enfilant sa chemise à lui.
Elle rajouta aussitôt.
– » Merci bien, j’ai pas envi de te me retrouver ce soir comme par surprise face à ce bon vieux Angélus…Non, non, non, je ne te quitte pas de la journée !  »
– » Mais Buffy !  » S’exclama Angel en enfilant son pantalon.
– » Préparation, préparation, préparation,…si Wesley était là, il te dirait que la préparation vaut toutes les attaques !  »
Et déjà elle s’emparait du téléphone. Alors Angel l’enlaça par derrière.

– » Dawn ?…Oui, c’est moi !  »
-Mais Buffy, tu n’es pas rentrée ?
– » Comme tu peux le voir. Ne m’attends pas, je ne vais pas travailler aujourd’hui.  »
-Quoi ?…Ne me dis pas que…t’as fait l’amour avec Angel, c’est ça hein ! Oh mon dieu !
– » Dawn !  » Gronda Buffy.
-Tu veux que je le dise à Giles ?
Me dire quoi ? Entendit Buffy à travers le combiné.
-Elle a fait l’amour avec Angel, Giles !
– » Dawn !  » Lâcha Buffy en colère.
-Quoi, qu’est ce que j’ai fait encore ? Protesta Dawn à travers le téléphone.
Agacée, Buffy coupa la conversation en balançant son portable sur le lit.
– » Je vais la tuer cette gamine !  » Jeta t’elle en se retournant dans les bras d’Angel pour croiser aussitôt son regard.
– » Ben voilà, tout le monde est au courant !…Enfin quand je dis tout le monde, juste Giles et Dawn…autant dire un vrai cataclysme qui va nous arriver là.  »
Elle l’avait enlacé au plus juste, alors le regard de chacun se mit à pétiller en volant la même lumière à leurs âmes enlacées.
Ils savaient sans se tromper que ce n’était ni Dawn, ni Giles qui risquait de déclancher le cataclysme, mais juste eux et les gestes qu’ils venaient d’avoir. Eux et leur amour trop grand.
– » Je ne regrette rien.  » Murmura Buffy en glissant ses mains autour de son cou.
– » Moi non plus.  » Sourit Angel merveilleusement heureux.
Et déjà il prenait sa bouche pour soutenir leurs mots.

Il l’avait ramenait à sa hauteur pour mieux imprimer ses mains sur sa chemise en soie, mieux sentir son corps tendre dont elle enroulait déjà les jambes autour de sa taille.

Ils s’enfonçaient dans le baiser, quand trois petits coups rapides, étouffés, et pourtant nerveux, les dérangèrent.
Sans se lâcher pour autant, ils brisèrent le baiser, se dévisagèrent une seconde avant de tourner d’un même mouvement leur tête vers le panneau en bois.
– » Oui !  » Lâcha Angel contrarié.

– » Wesley ?  » Murmura t’il pour celui qui venait de passer la porte en dévisageant Buffy dans les bras du vampire.
– » Willow !  » Murmura Buffy pour celle qui accompagnait Wesley.
– » Et bien, on peut dire que vous n’avez pas perdu de temps !  » Laissa passer la jeune sorcière du sourire en coin qui était le sien.
– » Quoi ?…heu oui…  » Laissa entendre Buffy tandis qu’Angel la faisait glisser le long de son corps pour juste la faire redescendre sur terre.
Et tandis qu’Angel dévisageait gravement Wesley, Buffy se lançait pour son amie dans un discours où elle mettait en avant ses mains.
– » Et bien voilà, je sais que ça peut te paraître incroyable, mais en fait…  »
– » Giles !  » Sursauta Buffy pour l’observateur déjà là.
– » Ca devient un vrai hall de gare ici !  » Se plaignit Angel pas content.
– » Espérons que ça ne devienne pas autre chose.  » Murmura gravement Wesley en rattachant le regard d’Angel……..A suivre……

Angel allait questionner Wesley mais sa vision périphérique accrocha le regard de Willow.
Le regard de la jeune sorcière posé avec insistance sur les jambes nues de Buffy semblait juste dire à son amie, habilles toi !
– » Quoi ?!  » Lançait Buffy à Willow en réalisant sur le mot la situation.
Ses vêtements et sous vêtements s’exposaient à la vue pour mieux souligner la tempête amoureuse qu’ils venaient de vivre.
Tempête qui avait soufflé au bas du lit, draps et literie.
– » Heu…  » Laissa passer Buffy en baissant les yeux sur sa gêne soudaine.
– » Que l’hôtel devienne un hall de gare où tout autre chose je veux bien mais ça attendra le temps qu’on s’habille !  » Lança Angel brusquement furieux.
– » Oui bien sur.  » Murmura Giles brusquement gêné en passant devant la porte qu’Angel tenait déjà comme une invite à sortir.
Alors Wesley et Willow lui emboîtèrent le pas brusquement gênés eux aussi face aux yeux noirs d’Angel, face à leur intrusion intempestive dans une intimité qu’ils venaient de toucher du doigt.

Buffy se laissa tomber sur le lit où elle s’empressa de caler une de ses joues sur le large oreiller.
Ainsi elle observait Angel qui plongé dans ses pensées marchait le regard fixé sur le sol.
– » Mon amour ?  » Appela t’elle pour le faire sortir de lui-même.
– » Mmm ?  » Interrogea Angel en levant à peine les yeux.
– » Viens là.  » Murmura Buffy en tapotant la place libre tout près d’elle.
Alors Angel s’avança pour s’asseoir sur le bord du lit.
– » Comment tu te sens ?  » Demanda Buffy en plongeant dans ses yeux.

Il laissa filer quelques secondes le temps de lui prendre la main.
– » Bien…Je crois que je ne me suis jamais senti aussi bien. « 
Et son sourire presque timide semblait vouloir excuser son bonheur.

– » Pas d’Angélus en vu alors ?  » Sourit Buffy.
– » Pas pour l’instant…Enfin j’en ai pas l’impression. « 
– » C’est le plus important…dans mon rêve il ne fallait pas que tu dormes. « 
– » Je sais…Il ne fallait pas que je dorme.  » Rajouta t’il presque pour lui-même.
– » J’ai une excellente méthode pour t’empêcher de dormir. « 
Et déjà elle se pendait à son cou pour embrasser son torse dénudé qu’il lui offrait de trop près.
– » Buffy…tu…tu sais qu’ils nous attendent en bas.  » Sourit il en glissant ses doigts dans les cheveux blonds.
– » Et bien qu’ils attendent.  » Répondit Buffy en l’entraînant davantage à rejoindre le lit.

Elle se retrouva prise sous lui. Alors pour son seul regard ténébreux, elle offrit son regard amoureux.
– » Qu’ils attendent.  » Murmura Angel sur les lèvres qui l’attendaient entrouvertes.

Attendre n’allait pas les tuer, lui il attendait depuis des années son autorisation à l’amour, à son seul amour.
Autorisation qui l’avait torturé, qui le torturait toujours pour n’être pas vraiment certain à ce droit au bonheur, mais pour rien au monde il ne serait sorti des bras de son amour si précieux.
Il savait bien que la logique lui demandait de descendre au plus vite vers des nouvelles qui seraient certainement mauvaises.
Mais la logique dans l’instant il la jetait aux orties, il la laissait aux autres, à ceux d’en bas, les grattes papiers toujours si parfaitement porteurs de catastrophes.
Lui il préférait, l’aimer elle, et puis déjà Buffy gémissait merveilleusement entre ses mains, sous sa bouche trop douée.
Oui seulement l’aimer Elle, là, maintenant, après il serait toujours assez tant d’aller encore une fois défendre le monde.


Ils ne descendaient pas trop vite en se lançant des petits sourires heureux qui faisaient s’envoler leur cœur et leurs pas.

A peine arrivés dans le hall, Giles, Wesley et Willow levèrent la tête de leurs recherches pour simplement les regarder.
Ils semblaient si heureux.
Angel semblait si heureux, Buffy semblait si heureuse que leurs yeux s’éclairaient d’une lumière qu’aucun de leurs amis n’avaient jamais pu déceler avant.
Aussi les trois invités se demandèrent d’un même élan si le couple face à eux réaliserait toutes nouvelles choses qui ne seraient pas simplement eux.

– » Quoi ?  » Questionna Buffy pour les regards interdits.
– » Alors ?  » Demanda Angel dans le regard de Wesley.
Sans un mot de plus, Wesley tourna vers lui le parchemin étalé sur la banque de réception.
Parchemin sur lequel il était encore penché avec Giles une minute plus tôt.
Angel lâcha la main de Buffy pour s’emparer du parchemin en question.
– » Du sumérien.  » Murmura le vampire pour lui-même.

– » Déchiffrez nous les signes Giles !  » Lança Buffy en s’asseyant sur le tabouret que Wesley venait de libérer.
Ce dernier murmura en posant son regard sur le couple.
– » Tout d’abord je tiens à dire que je soutiens la thèse de Giles pour ce qui est d’Angélus. Ton destin ne dépend plus des bohémiens mais des puissances qui sont…Comment tu te sens ?  » Rajouta Wesley sans regarder franchement Angel dans les yeux.
– » Ca va.  » Laissa passer le vampire pour la deuxième fois aujourd’hui.
Giles se saisit du cahier de Wesley où une courte traduction se couchait.
Alors Willow se rapprocha aussi pour être davantage au centre des choses.
– » Wesley a commencé à traduire…Le bien engendrera le mal, le mal engendrera le bien, alors les guerriers du bien donneront naissance à l’air nouvelle…sur les pas des guerriers du bien, le mal délèguera son guerrier qui détient le pouvoir. « 
Giles leva les yeux du cahier.
– » Hou, j’ai peur !  » Plaisanta Buffy pour chasser les images du Mal.
– » Et d’où il sort encore ce parchemin poussiéreux ?  » Questionna Angel.
– » D’un monastère italien…Mis sous clé au treizième siècle par les moines, le conseil vient à peine de mettre la main dessus.  » Expliqua Wesley en prenant des mains d’Angel le parchemin que ce dernier venait de rouler sur lui-même pour effacer au plus vite les images du mal.

– » Le conseil.  » Murmura Angel l’air de dire, alors c’est vers le conseil que tu t’es tourné depuis que tu as quitté L.A.
– » Tu as terminée la traduction ?  » Demanda le vampire en laissant son regard flotter.
– » Non…ça parle d’une épreuve…mais c’est encore flou de ce coté là.  » Murmura Wesley en s’éloignant vers le bureau qui avait autrefois été le sien.
– » Willow !…Qu’est ce que tu fais là ?  » Interrogea Buffy avec une curiosité évidente.
– » J’ai eu besoin d’elle, alors je suis passé par la confrérie des sorcières. « 
Wesley revenait avec un livre entre les mains sur lequel il se penchait juste.
– » Besoin d’elle ?  » Murmura Buffy.
L’observateur leva son regard du livre.
– » Il me fallait quelqu’un d’assez puissant pour étendre un champ d’invisibilité sur le parchemin. Le mal n’a pas besoin d’en connaître son existence. « 
– » C’est le guerrier que le mal va nous déléguer qui te fait peur ?  » Demanda Angel.
– » Oui.  » Murmura Wesley droit dans ses yeux.
Il rajouta aussitôt.
– » Tant qu’il était enfermé, le parchemin était protégé par les forces mystiques. Si le mal le découvre, ils feront tout pour s’en emparer afin de marcher plus vite que nous sur la prophétie. « 
– » Brillante idée de l’avoir mis à jour. « 
– » C’est un jeune stagiaire qui l’a fait sortir…Le parchemin est dangereux mais au moins grâce à lui on sait où on va sans trop grande surprise. « 
– » Je n’aime pas les surprises.  » Rajouta Giles pour lui-même en attirant toutefois le regard de tous.
Il remonta ses lunettes avant de lancer.
– » La prophétie se serait de toute façon produite…alors comme dit Wesley autant en connaître le chemin. « 
– » Elle a peut être déjà été accomplie cette prophétie. Vous ne croyez pas que depuis le treizième siècle des centaines de guerriers du bien sont passés, alors comment vous pouvez être certains que cette prophétie nous concerne Buffy et moi. « 
– » Parce que le chapitre de l’Epreuve que je suis entrain de traduire parle du vampire avec une âme. Et vois ma chance, je viens et je te trouve dans les bras de l’Elue…Tu as de la chance finalement, le bonheur finit toujours par te rattraper. « 
Sans le quitter du regard, Angel glissa ses deux mains dans les poches de son pantalon.
Il savait que la tristesse dans les yeux de Wesley lui parlait directement de Fred.
Fred qui était morte au combat, Fred le seul amour de Wesley qu’ils avaient été incapables de sauver lors de la grande bataille.
Fred, Cordélia, Spike, Gunn, tant de morts…pour le laisser exister lui.
Mais était ce sa faute à lui si le destin où ceux d’en haut en avaient décidé ainsi ?
Était ce sa faute à lui si il était toujours au milieu de toutes les prophéties de l’air nouvelle.
Etait sa faute à lui si il fallait que des humains meurent pour qu’il puisse continuer son chemin.
Angel sentit instantanément ses larges épaules s’affaisser.

– » Ne nous éloignons pas du sujet.  » Laissa entendre Giles qui sentait monter une pression silencieuse entre Angel et Wesley.
– » Alors Giles…pour résumer ?  » Demanda Buffy en lâchant le fil du regard qui circulait entre les deux hommes face à elle.
– » Un évènement va se produire, il ouvrira une aire nouvelle du coté du bien ou du coté du mal. Les puissance du mal vont tout faire pour le faire pencher de leur coté…Attendons nous à recevoir un de leur émissaire.  »
– » Spike ?  » Laissa passer Angel.
– » Mes rêves.  » Avança Buffy.
– » Quels rêves ?  »
– » Des flashs,…des flashs de toi qui m’assaillent presque chaque nuit.  »
– » Quels genres de flashs ?  » Interrogea Wesley.
– » Rien de net et précis…Angel et la douleur…Angel tout seul, Angel sans moi.  » Finit Buffy dans un murmure.

Tandis que tous fixaient le mal aise de Buffy qu’elle semblait répendre sur le comptoir, Giles prit la parole.
– » J’en ai déjà discuté avec Buffy, il n’y a rien à tirer de ses rêves pour l’instant…Angel, pourquoi tu as parlé de Spike ? »
– » Spike ?…Heu, c’est peut être lui le vampire avec une âme dont parle la prophétie, et on peut dire que du coté des tueuses une aire nouvelle s’est ouverte après la destruction de Sunnydale.  »
– » Mais ça n’a pas empêché l’apocalypse ici même un an plus tard…cette prophétie parle vraiment d’une aire nouvelle…dont le résultat changera la face du monde pour les millénaires à venir.  »
– » Vous voulez dire plus de vampire Giles ?  » Interrogea Buffy en écarquillant les yeux.
– » Je veux dire plus d’apocalypse, plus de mal du tout….ou alors…  »
Giles se détourna pour marcher dans le hall.
– » Ou alors ?!  » Le bouscula Buffy mais Wesley parlait déjà pour lui-même en laissant cependant tomber des paroles qui les gardèrent tous interdits.
– » Ou alors, si le mal gagne…la nuit éternelle règnera sur la terre pour les millénaire à venir. « 

– » Quelle sorte de guerrier le mal va nous envoyer Giles, un guerrier comme Caleb ?  » Demanda Willow au bout des quelques secondes que tout le monde avait employé pour plonger silencieusement dans ses propres pensées.
– » L’émissaire peut avoir plusieurs formes.  »
– » Je l’attends de pieds fermes !  » Lança Angel en ouvrant l’armoire aux armes pour juste vérifier son contenu.
Il la referma silencieusement et se tourna vers le groupe.
– » D’après vous, quel évènement va se produire pour déclancher l’air nouvelle ?…Une autre apocalypse ?  »
Giles et Wesley se mirent à marcher en fixant le sol.

– » Je ne sais pas ce que Wesley en pense, mais…On ne sais pas quel évènement fera que le bien engendrera le mal et le mal le bien, mais je pense que si le mal gagne on aura forcément droit à une apocalypse pour installer la nuit.  »
D’un battement de cils, Wesley acquiesça les paroles de Giles tandis que Willow s’exclamait en se laissant tomber tout près de Buffy sur le canapé central.
– » En fait, il faudrait connaître l’évènement qui engendrera tout ça pour pouvoir le contrarier…La prophétie ne peut pas nous en dire plus ?  »
– » Il va nous falloir plus de temps pour la mettre réellement à plat.  » Expliqua Wesley.
– » Pour faire face à l’évènement qui va être engendré…Je pense qu’il serait plus sage qu’on s’installe tous ici.  » Suggéra Giles en regardant Angel dans les yeux.
– » Je le pense aussi.  » Répondit le vampire mais déjà Buffy se levait nerveusement.

Elle se mit à marcher pour faire passer ses mots plus vite.
– » Et bien moi je ne pense pas que ce soit une bonne idée de s’installer ici. « 
– » Pourquoi ?  » Demanda Angel en s’avançant vers elle.
Elle s’arrêta de marcher, eut un mouvement de tête qui semblait vouloir chasser idées et sentiments, mais tenace dans son âme et son coeur, ils l’obligèrent à plonger son regard dans celui du vampire qui l’attrapait doucement aux épaules.
– » Pourquoi ?  » Murmura t’il.

– » Cet endroit pue la mort…il me met mal à l’aise…Je…Je sais, je sens que tu as été malheureux ici…tu as souffert ici.  »
– » On y a vécu aussi des moments heureux.  » Murmura Wesley en posant son regard sur l’Elue.
Elle tourna sa tête vers lui pour juste le dévisager, marquer doucement une négative qui la laissa lèvres entrouvertes.
Aussitôt après elle rattachait son regard embué dans le regard fiévreux au dessus d’elle.
Alors comme pour lui dire qu’elle savait, elle finit par lentement lever les yeux pour attacher le plafond.
Une seconde plus loin elle questionnait par son seul regard qui plongeait à nouveau dans celui d’Angel.

– » Au milieu du siècle dernier je me suis fait lyncher ici. La foule en colère a fini par me pendre au bout d’une corde du haut même de ce plafond. Je ne l’ai jamais dit à personne, je…je l’ai gardé pour moi. Comment tu as pu le sentir.  » Rajouta Angel d’un murmure pour les larmes de Buffy qui roulaient.
– » Je le ressens,…à l’intérieur.  » Laissa passer Buffy en posant une main sur son propre cœur.
Alors sur le regard interdit des autres, Angel l’écrasa contre son torse.
– » C’est différent aujourd’hui…tu es là. « 

– » On fera comme tu voudras.  » Finit par laisser entendre Buffy en essuyant ses larmes contre sa chemise.
Elle avait envi qu’ils partent tous, envie de rester seule avec lui.
Qu’importait le mal et ses apocalypses, elle était avec lui, Angel, et c’était la seule importance.

En se traitant d’idiote face à ses mauvaises impressions, elle finit par s’écarter de lui pour se tourner vers les autres qui semblaient transformés en statue.
– » Il faut que j’aille prendre quelques affaires pour Dawn et pour moi,…tu viens Willow ? « 
– » Je te suis. « 
– » Je vais vous accompagner, moi aussi j’ai besoin de quelques affaires. « 
Giles réagissait en sortant ses clés de voiture.

Angel les accompagna jusqu’à la double porte à la limite même de la lumière directe du jour.
– » On t’attend Buffy !  » Lança Willow en sortant avec Giles.

– » Comment tu te sens à propos de tout ça ?  » Demanda Angel en plongeant dans les yeux de Buffy.
– » Je me sens bien…Vois mon regard déterminé !  » Plaisanta Buffy d’un sourire qu’elle voulait enjoué.
– » Je vois ton regard déterminé avec juste au fond la peur qui se cache.  »
Buffy gomma son sourire pour le regarder gravement.
– » Comment tu peux voir ma peur ?  »
– » Je la ressens,…à l’intérieur.  »
Ils restèrent un instant suspendus, puis Buffy posa ses lèvres entrouvertes sur ses lèvres entrouvertes à lui.
Juste le goûter encore, juste fermer les yeux encore un instant avec la seule personne dans tout l’univers qui détenait ce pouvoir. Le pouvoir de vivre en communion parfaite avec elle-même.

– » Reviens vite.  » Murmura Angel.
– » Oui.  » Souffla t’elle.

– » Buffy !  » La rappela Angel alors qu’elle était déjà dans la lumière directe du jour.
Elle se retourna pour lui faire face.
– » Oui.  »
– » Fait attention.  » Laissa passer inquiet le vampire.
– » Je reviens.  » Lui laissa entendre une Buffy animée d’un grand sourire.
Une seconde plus loin, elle entrait dans le soleil matinal.


Angel revenait lentement sur ses pas en clouant ses mains dans le fond de ses poches, ses yeux dans le fond de ceux de Wesley.
Même si son âme s’écroulait face à la douleur de son ami, son cœur sans vie ne pouvait s’empêcher de voler vers Buffy.
Y’aurait il encore une chance pour eux deux, aujourd’hui ou demain ?

– » Wes…Je sais que tu m’en veux terriblement pour ce qui est arrivé à Fred et au reste de l’équipe.  »
Wesley brisa là le regard pour marcher un peu au hasard du hall.
Quand il raccrocha le regard d’Angel se fut pour parler.

– » Des évènements se produisent et qui sommes nous pour les juger ?…qui sommes nous au milieux de tout ça…Alors non je ne t’en veux pas Angel…Tu sais j’ai beaucoup réfléchi à propos de tout ça. A part Lorne et toi, je suis le seul survivant d’une apocalypse où tous les humains de l’équipe sont morts. A croire que j’ai gagné la place de Spike dans cette survie des démons…Tu as eu des nouvelles de Lorne ?  »
– » Il est sur la coté est.  »
– » Ce que je me demande, c’est pourquoi moi pauvre humain j’ai survécu ?  »
– » Je ne sais pas…peut-être que c’est tout simplement parce qu’il fallait que tu sois là aujourd’hui.  »
– » Peut-être.  » Murmura Wesley avant de se pencher à nouveau sur le parchemin.
Angel lui en fit lever les yeux encore un instant.
– » Plus que tout autre, j’aurai aimé que Fred soit là aujourd’hui.  »
– » Moi aussi.  » Laissa passer Wesley en faisant jouer entre ses doigts le crayon à papier qui avait déjà relevé tant d’indices.

– » Qu’est ce que tu penses de cette prophétie ?  »
– » Je pense que c’est grave, Giles pense que c’est grave, tout à l’heure il me l’a dit.  »
– » Giles dit que je refuse le Shanshu.  »
– » Il a raison.  »
– » Pourtant si aujourd’hui j’étais humain, cette prophétie ne pourrait me concerner.  »
– » Comment tu peux le savoir ?  »
– » Parce que tu viens de me dire qu’elle parle du vampire avec une âme.  »
– » Et alors ?…Angel !…même si demain au saut du lit tu te découvrais humain, tu resterais dans les journaux d’histoire et les parchemins le vampire avec une âme…Comment te désigner autrement ?  »
– » Tu veux dire que la prophétie peut me désigner moi en tant qu’humain ?  » Interrogea Angel en fronçant les sourcils.
Wesley le fixa sans répondre.
Il semblait juste peser ses pensées.
– » Je t’ai vu tant de fois partir au combat sans espoir de retour. Comme si tu voulais simplement en finir, disparaître au plus vite pour enfin faire disparaître le poids de ton âme…A croire qu’il fallait que le poids des crimes d’Angélus soit là pour te pousser avec tant de vaillance.  »
– » Tu crois que tout est lié ?  » Demanda Angel.
Sur ses mots il eut le brusque sentiment que Liam avait été engendré pour qu’Angel le champion puisse naître.

– » Je crois que le jour où tu te pardonneras les crimes d’Angélus tu auras ta Rédemption. « 

Angel fit quelques pas en se passant une main sur la nuque comme pour chasser les images d’un passé qui le hantait si bien.
Il finit par demander à nouveau.
– » Et pour moi et Buffy, tu crois…que je peux dormir avec elle sans craindre Angélus ? « 

En se penchant à nouveau sur le parchemin, d’un mouvement de la main et du bras, Wesley balaya les craintes d’Angel.
Il crayonna un mot sur son cahier en lâchant simplement.
– » Il est inutile que tu te tortures avec ça en plus du reste. Angélus ne réapparaîtra plus de cette façon là.  »
Profondément soulager face à Wesley, Angel ne pu s’empêcher de se laisser tomber de tout son long sur un des canapés du hall.
La seconde d’après, brusquement il se relevait presque confus.
– » Tu veux un thé, un café,…quelque chose ?  » Proposait il d’un mouvement des mains qui était une vraie invite.

– » Un thé.  » Finit par lui lâcher Wesley.
Et tandis qu’Angel se précipitait vers la petite pièce qui leur servait depuis toujours de cuisine, Wesley ne pouvait empêcher un sourire face au bonheur muet que le vampire laissait pourtant si parfaitement filtrer.
Alors comme pour un pas en avant, Wesley s’appliqua à griffonner un mot de plus.


Quand son ouie de vampire releva l’arrivée de Buffy dans le hall, ça faisait peut-être vingt fois qu’Angel remontait vers ce premier étage pour vérifier les chambres qu’il allait mettre à la disposition de ses invités.
Tout un étage où ils n’auraient que le choix de l’embarra.
Et tandis qu’il entendait Wesley qui disait  » au premier « , il se posait toujours la question à savoir si Buffy allait vouloir s’installer chez lui au second ou dans une de ces chambres là, pour être plus près de sa sœur, plus près d’une indépendance qu’elle souhaiterait peut-être certains jours du mois, sous peine de le rendre fou à lier.
Il était nerveux et le savait.
Nerveux comme un jeune imbécile.
Douze ans d’âge mental face à elle, lui avait dit Buffy il n’y avait pas si longtemps ?
Douze ans d’âge mental. Elle avait raison pensa le vampire.  » Comme toujours, on fera comme elle voudra.  » pensa t’il encore. Lui qui n’avait qu’une envie, la prendre à bras le corps pour lui faire monter plus vite un étage de plus.
– » C’est elle qui décidera.  » Laissa t’il passer à haute voix.
– » Quoi ? « 
– » Rien.  » Sursauta presque Angel d’un mouvement de tête qui marquait la négative face à une Buffy qui venait de le laisser bouche entrouverte en se dessinant sur le couloir en compagnie des autres.
– » On peut prendre la chambre qu’on veut ?  » Demanda Dawn en avançant plus avant.
– » Heu…oui.  » Laissa passer Angel tandis que Giles s’installait déjà, que Willow s’exclamait sur sa chambre presque trop vaste et que Buffy restait figée pour mieux se perdre dans ses yeux, mieux ajuster la bandoulière de son sac de voyage.
– » Qu’est ce que tu as ?  » Finit elle par lui demander alors qu’ils étaient maintenant seuls dans le couloir.
– » Rien. « 
– » Alors qu’est ce que tu attends pour aller déposer mon sac. « 
Sans le lâcher du regard, elle lui tendit le sac en question.
Sans la lâcher du regard, Angel s’en empara.
La seconde suivante, il la fuyait presque des yeux pour s’aider à pousser la porte dans son dos.
Mais sur la poignée qu’il effleurait pour mieux se brûler, il préféra la prendre elle à bras le corps pour lui faire gagner plus vite le grand escalier.
Les jambes enroulées autour de sa taille, aussitôt Buffy étouffa contre son cou un sourire amusé.
– » J’ai bien cru l’espace d’un instant que tu voulais déjà te débarrasser de moi. « 
Il ne répondait rien, mais la façon dont il l’enlaçait au plus juste, dont sa bouche effleurait ses cheveux, valait à elle seule toute la réponse.
Elle effaça son sourire pour mieux le ressentir, mieux faire peser sa tête sur son épaule.
Alors n’y tenant pas davantage elle se redressa pour juste plonger dans son regard ténébreux qui brillait si juste dans l’instant.……..A suivre bientôt la partie 3………