D’un Monde A l’Autre

La tête appuyée contre la vitre, la jeune fille se laissait bercer par le ronronnement du moteur. Elle gardait les yeux clos, mais tous ses sens étaient en éveil.
Dans ce bus qui l’emmenait, la plupart des voyageurs étaient accompagnés. Juste derrière elle, une bande d’adolescents insouciants, faisaient un vacarme de tous les diables. Ils lui rappelaient un temps pas si lointain où avec Willow et Alex, les meilleurs amis qu’elle n’ait jamais eus, elle arpentait en riant les rues de Sunnydale, passait toutes ses soirées au Bronze. Mais insouciante, elle ne l’avait jamais été.
Trop tôt confrontée aux forces des ténèbres, entraînant malgré elle Alex et Willow à sa suite, elle avait découvert qu’il existait un monde bien réel, de cauchemars démoniaques.
Depuis des années, elle traquait sans relâche, la moindre ombre furtive, la moindre silhouette qui glisse dans la nuit. Vampires, démons, créatures maléfiques, elle avait tout affronté. Plusieurs fois, elle avait sauvé le monde, refermant systématiquement les bouches de l’enfer qui s’ouvraient. Une fois, elle avait même dû sacrifier, l’homme qu’elle aimait par-dessus tout. Elle avait tout surmonté, tout accepté, même ce sacrifice là ! Mais c’était sa mission, elle était Buffy Summers, elle était l’Elue.
Pourtant aujourd’hui elle fuyait. Buffy était montée dans ce bus, comme on prend une sortie de secours.
Le téléphone pourrait sonner, elle ne serait plus là pour personne.
Elle était partie, tout simplement, en tirant la porte derrière elle, sans même un signe à sa chère Willow. Ruppert Giles, son observateur l’a chercherait, s’inquiéterait. Ils allaient tous se tourner vers Riley. Riley, à qui elle n’avait rien dit. Ce garçon qui l’aimait, qui partageait son quotidien depuis plusieurs mois et auprès duquel, elle avait cru un temps, retrouver l’amour. Aujourd’hui, elle faisait la part des choses. Elle portait une réelle et tendre affection à Riley, mais ça s’arrêter là.
La passion, elle l’avait partagée avec un autre. Le jour de ses 17 ans, Angel lui avait volé son cœur, et plus jamais il ne le lui rendrait. Chaque fois qu’elle pensait à Angel, Buffy rouvrait une blessure. Il était toujours là, un poids dans sa poitrine.
Deux ans plus tôt, dans les larmes et la douleur, il s’était séparé. Depuis, dans chaque garçon rencontré, elle essayait de retrouver un trait de caractère lui appartenant. Mais personne ne ressemblerait jamais à Angel. Agé de 248 ans, Angel était un vampire doté d’une âme. Il avait parcouru le temps et les époques, s’était imprégné de générations différentes, de pays différents. Tous ce qu’il avait traversé en avait fait la personne unique qu’il était aujourd’hui. Il connaissait bien l’être humain, pour l’étudier depuis 2 siècles et demi. Plus d’une fois, il avait aidé Buffy dans les rues sombres de Sunnydale, alors sa seule présence suffisait à rassurer la jeune fille. Mais pour un seul instant de vrai bonheur passé auprès d’elle, il avait brisé le sort des bohémiens et était redevenu Angélus le terrible vampire sans âme qu’il fut jadis. Dès lors, ils s’étaient livrés une lutte sans merci, obligeant Buffy à l’envoyer en enfer. Depuis, il en était revenu et Willow lui avait rendu son âme. Alors, devant leur amour impossible, il avait préféré s’éloigner, partir.
Dans le sac posé près d’elle, Buffy emportait le strict nécessaire. Elle ne voulait rien qui lui rappelle Sunnydale. Ces derniers mois, les événements tragiques qui s’y étaient succédés l’avaient anéantie. Il y avait eu la mort de sa mère. Joyce était partie, comme ça, sans prévenir. Puis récemment la mort violente de sa petite sœur Dawn. Buffy qui luttait depuis plusieurs semaines face à une déesse démoniaque, s’apprêtait à faire don de sa propre vie, en sautant du haut d’une tour, dans une faille qui s’ouvrait et par laquelle les démons de l’enfer commençaient à envahir notre monde. A l’instant où elle s’élançait, une main de fer l’avait retenu. A sa place, Dawn avait basculé. Sous les yeux horrifiés de Buffy, elle n’en finissait plus de tomber, Buffy hurlait, voulait la rejoindre, mais Spike le vampire, la retenait.
_Spike – » Le monde à d’avantage besoin de toi.  »
Tout avait été très vite, Down qui entre dans la lumière et la faille qui se referme. Buffy se revoyait au pied de la tour, tenir dans ses bras le corps inerte de Dawn. Le monde avait retrouvé son apparence normale, mais la petite Dawn ne serait plus là pour le voir, elle s’en était allée, à tout jamais. En poussant Down du haut de la tour, Spike l’avait trahi. Après tout ce n’était qu’un vampire comme les autres. Plus d’une fois ils avaient failli s’embrocher mutuellement. Pourtant cette année à plusieurs reprises, il l’avait aidé à combattre le mal. Bien sur, quand la puce que l’initiative lui avait mise dans le cerveau se désactiverait, il redeviendrait Spike le sanguinaire, le vampire qui jadis en compagnie d’Angélus avait fait régner la terreur sur l’Europe. Buffy ne voulait pas penser à Spike, une haine indescriptible s’emparait alors d’elle. Ne penser à rien.
Aujourd’hui elle partait, laissant derrière elle, regret et désolation. Fini d’être l’Elue, d’être la tueuse, elle ne voulait plus de cette vie là. Une autre n’avait qu’à prendre sa place, après tout Faith était sortie de prison. Elle en était là dans ses réflexions, quand le chauffeur du bus l’interpella
– » Mademoiselle ! Mademoiselle, nous sommes arrivés, c’est le terminus.

Personne ne l’attendait au bout de son voyage. Son sac sur l’épaule, Buffy traversait les rues de la ville. Pour avoir tant donné, elle se sentait usée, vidée. Elle avait besoin de se reconstruire de l’intérieur et il existait qu’un seul endroit sur cette terre où elle pourrait se poser, repartir. Tranquillement, elle dirigeait ses pas vers lui.

Buffy observait la façade de l’immeuble. De style hyspano californien, elle devait dater de la fin des années vingt. La bâtisse qui prenait tout l’angle de la rue, était plongée dans l’obscurité. Une faible lueur venait du rez de chaussé, émise très certainement par une lampe qui avait du rester éclairée. Après une brève hésitation, la jeune fille poussa la double porte.
Aussitôt, elle pénétra dans le hall immense de l’hôtel Hypérion.
– » Buffy !  »
A l’autre bout du hall, derrière le comptoir qui avait dû être autrefois la réception de l’hôtel, la pétulante Cordélia Chase venait de s’exclamer. Buffy s’avança.
Buffy – » Bonsoir Cordélia. Angel est ici ?  »
Cordélia- » Non. Mais il ne devrait par tarder ! Il est dehors avec Wesley et Gunn. En ce moment on travaille sur une affaire de démons poilus. La routine quoi ! Comment vont Alex et Willow ? Et Sunnydale ?
Elle n’avait par changée. Buffy l’a regardait et se rappelait fort bien la jeune fille qu’elle était, quand tous ensemble ils fréquentaient le lycée de Sunnydale. La reine Cordy. Epoque où n’importe lequel des garçons se serait traînés à ses pieds, pour avoir le privilège de l’accompagner. Alex l’avait bêtement laissé partir. Hormis la nouvelle coupe de cheveux qu’elle adoptait et ce petit je ne sais quoi dans le regard qui en faisait cependant une personne différente, non, passée la première impression, Cordélia n’avait pas changé.
Buffy – » Tout le monde va bien à Sunnydale.  »
Cordélia-« Angel m’a appris pour ta mère.  »
Buffy – » Oui, il est venu le soir des obsèques.  »
Buffy n’avait pas la force de s’étendre, ni de parler de Dwon.
Cordélia- » Tu reste quelques temps ?  »
Buffy – » je pense rester un peu.
 » Cordélia- » C’est bien, Angel Investigations ne sera pas fâché de ta présence !
 » Buffy – » Il y a un endroit où je peux déposer mes affaires ?  »
Cordélia- » C’est que, heu ! Personne ne loge ici. A part les appartements d’Angel au 1er, aucune des chambres n’a été remise en état. Manque d’argent que veux-tu ! Angel Investigations ne roule pas sur l’or. Buffy – » Je peux le comprendre.  »
Depuis la mort de Joyce, elle traversait elle-même des périodes difficiles.
Cordélia- » De toute façon tu ne vas pas rester là dans le hall. Viens !
Emboîtant son pas à celui de Cordélia, Buffy emprunta le large escalier qui montait aux chambres. Cordélia- » Les appartements d’Angel sont assez vastes, il te trouvera bien un endroit.
 » Buffy – » Comment va-t-il ?  »
Cordélia- » Je crois qu’il va bien. Mais avec lui pour savoir. Enfin tu sais comment il est, c’est Angel quoi ! Buffy – » Je sais.  »
Cordélia- » Mais toi dis-moi, tu n’as pas l’air d’aller fort. Si tu n’étais pas la tueuse, je dirais volontiers que tu sembles fatiguée.
Buffy – » Je manque juste de sommeil. Je n’ai pas fermé l’œil depuis plusieurs jours. Ces derniers temps à Sunnydale, ça n’a pas été très rose.  »
Elles arrivaient sur le palier du 1er, où un tapis rouge courrait le long d’un couloir. Plusieurs portes étaient distribuées, Cordélia emprunta la première.
Cordélia- » Il fait toujours un froid chez lui.  »
Buffy – » Angel n’a pas de température corporelle.  »
Elles venaient de pénétrer dans un salon meublé de petites tables basses, où deux canapés se faisaient faces. La chambre du vampire s’ouvrait sur le mur du fond.
Cordélia- » Voilà on y est. Tu n’as qu’à te reposer un peu, essaye de dormir. De toute façon, ils peuvent très bien passer la nuit dehors. Demain on prendra le temps de discuter. On peut aller faire du shopping si tu veux ?  »
Buffy – » Ce serait bien, je n’ai pas emporté grand chose comme vêtements.  »
Cordélia- » Tu veux un thé, un café ?  »
Buffy – » Non, ça ira.  »
Cordélia- » Si tu as besoin de moi, je suis en bas.  »
Cordélia était sur le point de sortir, quand Buffy l’interpella.
Buffy – » Cordélia !  »
Cordélia – » Oui !  »
Buffy – » Si quelqu’un appelle de Sunnydale, tu ne m’as pas vu.  »
Cordélia marqua un temps d’arrêt.
Cordélia- » Comme tu veux.  »
Restée seule, Buffy découvrait les lieux d’un coup d’œil circulaire. Selon les habitudes d’Angel, la décoration était très dépouillée. Pas de superflu, quelques objets rares, rien de personnel. Même si les lieux étaient très différents, la pièce lui rappelait l’appartement qu’Angel occupait à Sunnydale. L’empreinte du vampire était présente. La jeune fille n’osa pas se diriger vers la chambre. Elle posa son sac près d’une table, se saisie d’un pull qui traînait, l’enfila, c’est vrai que la température de la pièce était basse, se pelotonna sur un des deux canapés et sombra aussitôt dans un profond sommeil. A la réception de l’hôtel Hypérion qui servait d’agence à Angel Investigations, Cordélia réfléchissait. Elle repensait à l’arrivée de Buffy.  » Elle semble fragilisée, oui c’est le mot, fragilisée. Pourtant c’est l’Elue. Et ce mystère de cacher sa présence à ceux de Sunnydale. Bizarre tout ça. Pfeuh ! Elle à peut-être tout simplement besoin de vacances. Moi aussi j’en prendrais bien des vacances.
 » Angel – » Tu es encore là Cordélia ? Rentres chez toi, il est déjà tard.  »
Cordélia- » Angel !  »
Perdue dans ses pensées, elle s’était laissée surprendre par l’arrivée d’Angel, Wesley et Gunn.
Wesley – » Ta vision était juste, fini ces démons poilus.
Wesley Wyndam-Pryce, qui fut un temps l’observateur de Buffy et Faith, était le documentaliste de l’équipe. Il aimait bien faire des rapports à Cordy à propos de ses visions.
Gunn – » Angel en a fait un feu de joie !  »
Gunn qui venait de parler avait intégré l’équipe seulement depuis six mois, mais en faisait parti à part entière. Wesley regardait Cordélia avec étonnement.
Wesley – » Pourquoi es- tu encore là à cette heure ? D’habitude tu ne restes pas si tard.  »
Cordélia- » Nous avons eu la visite d’une jeune fille qui je crois m’a semblé assez perturbée, si je puis dire. Angel prit la parole.
Angel – » On a une cliente. Tu as pris ces coordonnées ?  »
Cordélia- » Non. Elle a préféré t’attendre !  »
Tournant sur lui-même, Angel scrutait le hall de l’hôtel.
Angel – » Où est-elle ?  »
Cordélia- » Dans ta chambre !  »
Angel – » Très drôle Cordélia.  »
Devant le visage résolu de la jeune femme le vampire explosa.
Angel – » Non, mais c’est une plaisanterie, c’est nouveau ça ! Si à chaque personne en détresse tu donnes ma chambre, qu’es ce qu’il me reste le sous-sol !
Angel était contrarié, il passait son temps à aider les personnes en difficultés, mais la nuit qui s’achevait avait été difficile. Il était allé de surprise en surprise et aurait aimé pouvoir dormir un peu, le jour n’était plus très loin. Et puis chez lui, c’était chez lui. Il commençait à grimper l’escalier quand Cordélia s’exclama. Cordélia- » La prochaine fois, je laisserai Buffy dehors !  »
S’il avait pu battre, le cœur d’Angel aurait manqué un battement. N’importe qui serait resté surpris par la vitesse qu’il avait employé pour finir de gravir l’escalier. Mais les membres de son équipe connaissaient bien la rapidité de déplacement qu’il pouvait utiliser.
Gunn – » Qui est Buffy ? Je ne l’ai jamais vu si pressé.  »
Wesley – » La tueuse de vampires, l’Elue si tu préfères. J’ai été son observateur, mais c’est Ruppert Giles le véritable, celui qui s’est toujours occupé d’elle.  »
Gunn – » La tueuse de vampires ! A sa place je ne serai pas si pressé. « 

Là devant lui, Angel regardait Buffy. Elle dormait en chien de fusil, la tête appuyée sur un des coussins du sofa, ses cheveux épars. Un an plus tôt, ils s’étaient disputés à propos de Riley, et ça n’avait pas été pour son bien à lui. Chaque jour elle lui manquait cruellement, mais il faisait avec. Pour elle il était venu à Sunnydale et pour elle, il en était reparti. Et elle était là ! Dans son hôtel, dans son appartement et même dans son pull. Préférant la laissait dormir, Angel ressorti doucement. Préoccupé, il redescendit l’escalier. Angel – » Elle dort. Que t’a-t-elle dit en arrivant ?  »
Cordélia regardait Angel. Depuis plus d’un an qu’elle le côtoyait quotidiennement, ses sentiments envers lui allaient grandissants. Elle savait que le cœur d’Angel appartenait à Buffy, si quelques fois elle avait pu douter, là sur le visage bouleversé du vampire, la question ne se posait plus.
Cordélia- » Quelle n’avait pas dormi depuis plusieurs jours. Que si quelqu’un téléphonait de Sunnydale, on ne l’avait pas vue.  »
Angel – » Il doit se passer quelques choses, je vais appeler Giles.  »
Cordélia- » C’est une bonne résolution. Ils doivent tous s’inquiétaient, surtout Riley !  »
Le regard noir d’Angel l’a déconcerta. Wesley entra dans la conversation.
Wesley – » Avant d’appeler Sunnydale, discute avec Buffy.  »
Gunn qui commençait à bailler se leva du canapé où il était à demi couché.
Gunn – » Bon les enfants, moi je rentre. La nuit a été chaude, je ne vous cacherai pas que je tombe de sommeil.
Cordélia saisie son sac à main et ses clés de voiture.
Cordélia- » attends-moi, je rentre aussi.  »
Le front soucieux, Angel marchait de long en large. Wesley l’interpella.
Wesley -« C’est la rencontre de cette nuit qui te tracasse ?  »
Angel – » Si tu veux mon avis, Spike n’est pas à Los Angeles pour la visite guidée des studios hollywoodiens. Rentres chez toi Wesley, de toute façon il n’y a pas urgence.  »
Wesley pris sa veste.
Wesley – » Gardes un œil ouvert.  »
Resté seul, Angel verrouilla toutes les issues et regagna ses appartements. Il ne voulait pas réveiller Buffy, mais la tentation de lui parler fut la plus forte. Il s’assit près d’elle et lui prit la main. Aussitôt, l’Elue ouvrit les yeux. Ils se regardaient sans parler. Les mots étaient superflus. Leur silence suffisait à remplir l’espace. Puis Buffy s’abattit contre lui. Sa tête contre la poitrine d’Angel, entre deux sanglots, elle lui raconta tous les derniers événements. La mort de Dawn, la trahison de Spike et sa fuite de Sunnydale. Angel avait de la peine pour la jeune adolescente qui si souvent accompagnait sa sœur. Il était ému d’avoir contre lui une Buffy désemparée, toutefois, il se savait assez fort pour porter ses angoisses. Il savait aussi qu’elle était l’Elue, qu’elle avait ça en elle, même si elle prétendait ne plus vouloir de cette vie de tueuse. C’était une personne forte qui s’était sortie plus d’une fois de situation désespérée. Aujourd’hui à bout de souffle, elle venait à lui, mais un jour elle repartirait. Alors dans son âme de vampire la blessure serait plus profonde. Il fallait absolument qu’il se protège, elle lui avait égratigné le cœur bien trop souvent. Mais déjà Buffy remontait dans son cou. Il voulut l’éloigner mais de l’avoir là, si proche, il glissa vers elle. Le baiser qu’ils échangeaient n’avait rien d’innocent. Il reflétait à lui seul, le manque qu’ils avaient l’un de l’autre. Ils devenaient trop passionnés, d’un même élan ils s’arrachèrent à leur étreinte.
Les mains dans les poches, Angel se mis à marcher dans la pièce. Restée sur le canapé, Buffy parla la première.
Buffy – » Pardonnes moi.  »
Angel l’a regardait. Il était furieux contre lui-même de s’être laissé aller, mais ravi du baiser. Colère, amour, les deux sentiments se disputaient en lui. Il se ressaisit avant de parler.
Angel – » Ce n’est pas grave. Avec toi j’ai l’habitude.  »
Ils se regardèrent un instant.
Angel – » Allons dormir. Toi, tu as besoin de finir ta nuit, et moi de commencer la mienne.  »
Angel se dirigeait vers sa chambre.
Buffy – » Je peux finir ma nuit sur le canapé.  »
Angel – » Ne dis pas de bêtises. Tu peux partager le lit avec moi, je suis un grand garçon, je saurai me tenir. Buffy se laissa entraîner. Etendus l’un près de l’autre, Angel réfléchissait. Il hésitait à lui révéler la présence de Spike à L.A. Buffy quant à elle, blottie sous l’édredon, se disait qu’il faisait quand même plus chaud ici que sur le sofa.
Buffy – » Bonne nuit Angel.  »
Angel – » Bonne nuit.  »
Buffy se laissa aller sur l’oreiller. Pour la première fois depuis plusieurs jours elle se sentait mieux.

Ce que Buffy ignorait, c’est qu’à l’instant où Down entrait dans la lumière, l’énergie dégagée, avait désactivé la puce de Spike. La douleur fulgurante qu’il ressentit le mis en déroute. Buffy penchée sur sa jeune sœur, ne le vit pas disparaître. Spike qui avançait titubant dans les rues de Sunnydale, s’effondra évanoui. A son réveil, l’ancien Spike était là. Le premier passant avait fait son affaire, réveillant en lui ses plus vils instincts. Spike le sanguinaire était de retour, avec sa haine intacte envers l’Elue. Par le passé, il avait éliminé deux tueuses de vampires, il comptait bien ne pas s’arrêter là. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour réunir autour de lui, une bande de vampires plus ou moins désoeuvrés à qui il fallait un chef. Spike se nomma à leur tête et le tout fut dit.
Dans le monde de la nuit, sa réputation n’était plus à faire, aussi, chaque vampire se dévoua du mieux qu’il put. La tueuse était devenue son idée fixe. Comment avait-il pu en être amoureux ! Chaque fois qu’il y repensait, un goût amer lui venait dans la bouche. A cause d’elle, il avait perdu sa chère Drusilla, qui il venait de l’apprendre s’en donnait à cœur joie en Amérique du sud, accompagnée par Darla. Dans quelques temps, il irait la retrouver, la ramènerait, dut-il user de la force. Il pensait qu’après tout, les rapports de forces avaient toujours eu un effet bénéfique sur le couple qu’il formait.
Mais pour l’heure sa destination était ailleurs. Il devait se débarrasser de Buffy Summers. Depuis qu’elle était entrée dans sa vie, tout avait été de travers. Il se réjouissait d’avoir jeté Down du haut de la tour.
Spike – » Je l’ai atteinte en plein cœur, il ne me reste plus qu’à la tuer. J’ai pour elle des tortures dont elle ne se doute même pas. Je boirai son sang jusqu’à la dernière goutte.  »
Spike impatient, jubilait à l’avance du sort qu’il réservait à l’Elue. La vingtaine de vampires qui l’avaient accompagné à L.A. l’écoutait dans le silence des égouts où ils s’étaient réunis. L’un d’eux s’adressa à lui. Syrus – » Tu penses qu’elle est vraiment dans cette ville ?  »
Spike – » Elle est là Syrus. Je le sens, je le sais. Je n’ai pas besoin d’aller à Sunnydale pour savoir qu’elle en est partie, plus rien ne l’y retenait. Surtout pas sa bande de bouffons et encore moins Riley. Celui-là…  » Spike savait qu’il lui devait la puce qui pendant des mois lui avait bridé le cerveau. Un mauvais sourire se dessina sur son visage.
Syrus reprit la parole.
Syrus – » Bon disons qu’elle n’est plus à Sunnydale, pourquoi aurait-elle choisi L.A.  »
Spike – » Angélus.  »
Syrus – » Quoi Angélus !  » Syrus renforça son attention.
Spike – » Il vit ici.  »
Syrus – » Qu’est ce qu’il vient faire dans cette histoire.  »
Spike – » Je vais t’apprendre une chose que tu ignores. La tueuse a toujours été raide dingue de lui et il n’est pas insensible à ses charmes, si tu vois ce que je veux dire. Il a même tué Darla pour elle.  »
Syrus – » Mais Darla est en Amérique du sud avec Dru !  »
Spike – » Elle a été ramenée.  »
Syrus était pensif.  » Une chasseresse amoureuse d’un vampire.  »
Syrus – » Angélus, il y a bien longtemps. La dernière fois qu’on s’est vu, il errait sans but, il venait de retrouver son âme.  »
Spike – » Il n’est plus le même.  »
Syrus – » Mais je sais ce qu’il peut nous faire.  »
Spike jeta sa cigarette et sous sa forme vampirique, dans un grognement, empoigna Syrus par le col de sa chemise.
Spike – » Et moi tu sais ce que je peux leur faire.  »
Syrus recula.
Syrus – » Mais avec Angélus aux cotés de la tueuse, tu ne crains pas d’avoir affaire à trop forte partie.
Spike – » Je prendrais la vie de l’Elue, même si pour cela je dois aller jusqu’en enfer et pactiser avec le diable lui-même !

Buffy finissait sa nuit tandis qu’Angel arpentait les égouts de L.A. Une visite au démon Merl l’indic, lui apprit qu’un nouveau joueur avait investit le sous-sol du sud de la ville. Pour les emprunter chaque jour, Angel connaissait parfaitement les égouts. Silencieux, il avançait sans se tromper. Très vite il gagna le repère de Spike. Dissimulé, fondu dans le décor d’une bouche d’aération, il observait Spike faire son discours à une assemblée attentive. Il apprit ainsi que Darla avait rejoint Dru. Quelques mois plus tôt, toutes les deux avaient bien faillit le rendre fou. Au cours d’une nuit de folie, il avait fait l’amour avec Darla et son âme était restée en place. Il se savait sur le chemin de la Rédemption. « Je ne l’aime pas, je ne l’ai jamais aimé. Il ne faut pas que Buffy sache, elle ne comprendrait pas, en ce moment elle n’a pas besoin de ça. Syrus est là, redoutable combattant mais aussi bête qu’une mule.  »
Angel en avait vu assez, il disparut comme il était venu, sans bruit, invisible. En regagnant l’hôtel Hypérion, il réfléchissait à ce qu’il venait d’entendre. Le doute n’était pas permis, la puce de Spike avait disjoncté. Il s’était entouré de vampires prés à tout pour lui et Syrus même s’il n’était pas très futé, en avait envoyé plus d’un dans l’autre monde. Angel repensait aux dernières paroles de Spike.  » Il ne manquerait plus qu’il s’allie avec un démon quelconque et le décor serait complet. Il va nous falloir du monde, l’équipe d’Angel Investigations risque de ne pas suffire. Il nous faudrait ceux de Sunnydale. Mais comment le présenter à Buffy, elle semble si loin de tout. Je la sens mal cette affaire.  »
Quand Angel pénétra dans ses appartements, Buffy finissait de s’habiller.
Buffy – » Merci d’avoir monter la température des pièces.  »
Angel – » J’y ai pensé en sortant.  »
Buffy – » Je ne veux pas déranger tes habitudes, si tu préfères, je demanderai à Cordélia de me recevoir quelques jours, le temps de trouver un logement.  »
Angel écoutait Buffy d’une oreille distraite. Il pensait à Spike.
Buffy – » Angel, tu m’écoutes ?  »
Angel – » Oui.  »
Buffy – » Oui, quoi !  »
Angel – » Tu ne peux pas aller chez Cordélia, elle héberge déjà Samantha. Et je sais que Cordy et toi ça n’a jamais été la franche camaraderie.
Buffy – » Samantha !  »
Angel – » Elle travaille avec nous, c’est notre scientifique.  »
Buffy le regardait aux fonds des yeux. Elle n’avait plus aucun droit sur lui, elle-même avait connu d’autres garçons, mais chaque fois qu’il prononçait un nouveau prénom féminin, elle sentait cette pointe de jalousie lui transpercer le cœur. L’année dernière déjà il y avait eu Kate, un temps amoureuse de lui. Toutefois la donne avait changé quand Angel lui était apparu sous sa forme vampirique. Pour se rassurer, Buffy se disait qu’elle était la seule à pouvoir l’aimer avec le masque du vampire. Ne faisant aucune différence entre les deux, l’aimant pour lui-même.
Angel – » Tu peux rester chez moi, ta présence ne me gêne pas.  »
Angel savait que même si elle fréquentait Riley, elle était toujours amoureuse de lui. Spike ne venait-il pas de le dire. Il lui caressa la joue avant de s’éloigner.
Angel – » Il faut que j’appelle Wesley.  »
Buffy – » Je vais aller faire du shopping avec Cordélia.  »
Angel saisit son portable. Buffy qui le regardait, esquissa un sourire en le voyant utiliser un outil des temps modernes.
Angel – » C’est le portable qui te fait rire, c’est ça !  »
Buffy acquiesçait de la tête tandis qu’Angel regardait sa montre.
Angel – » Cordélia est en bas avec Sam, elles t’attendent. Il est 14H15, je te veux ici avant 18H30.  »
Buffy – » Tu me fixes des horaires maintenant ?  » Plaisanta la jeune fille.
Angel – » Je veux que tu sois rentrée avant le coucher du soleil.  »
Buffy – » Qu’est ce qui se passe ?  »
Angel – » Rien, ne t’inquiète pas.  »
Angel ne voulait pas lui gâcher son après midi.
Buffy – » Bon, bien j’y vais !  »
Angel – » Tu as assez d’argent ?  »
Buffy – » Je crois.  »
Angel – » Prends ça. Avec Cordélia tu risques de dépasser ton budget.  »
Buffy – » Mais, c’est ta carte de crédit !  »
Angel – » Tu vois, je me modernise. Voilà le code.  »
Buffy le regardait et se disait qu’elle ne l’avait peut-être jamais autant aimé qu’à cet instant précis. Il avait deviné qu’elle était sûrement un peu démunie.
Buffy – » Merci.  »
Elle l’embrassa sur la joue avant de sortir.
Angel – » Ne me ruines pas !  »
Angel regardait la porte qui venait de claquer joyeusement.  » Elle me fait perdre le contrôle, je me sens parfois si désarmais en face d’elle. Ce soir je lui parlerai de Spike. Il ne va pas tarder à trouver le chemin de l’hôtel Hypérion celui-là.
Angel – » Wesley ? C’est moi, ce soir je veux toute l’équipe à 19 heure… on est en crise…oui, c’est Spike…Non, je pense qu’il est allé dormir. Ca nous laisse du répit…Moi ! Je vais dormir un peu… Je viens juste de rentrer…À ce soir.  »
Après être passé par la salle de bain, où les affaires de Buffy se mélangeaient aux siennes, Angel s’écroula sur son lit.
Tard dans l’après-midi, lorsque Angel rouvrit la porte de ses appartements, il entendit monter à lui les voix des trois jeunes filles. Elles étaient gaies et enjouées. Il se dit que leur sortie avait du se dérouler sans encombre.
En faîte, Buffy avait très vite sympathisé avec Samantha. En beaucoup de point, elle lui rappelait la Cordélia du lycée. Très préoccupée par son apparence physique, long cheveux bruns, corps de rêve. Mais Buffy s’était vite rendu compte qu’elle avait aussi un grand cœur, et qu’Angel n’avait pas exagéré quand il l’avait déclarée scientifique du groupe. Elle lui semblait un peu déjantée. Elle apprit aussi, que Angel l’avait ramenée d’une dimension parallèle et que depuis lors, elle le prenait pour une sorte de chevalier des temps nouveaux.
Samantha- » Tiens, sa Seigneurie est réveillée !  »
Angel – » Bonjour Samantha.  »
Angel s’était glissé derrière la réception. Accoudé au comptoir, il contemplait les trois jeunes filles qui envahissaient les fauteuils par leurs achats.
Angel – » Alors ce shopping !  »
Cordélia – » J’ai emmené Buffy dans plein d’endroits. A sa place je t’aurai ruiné !  »
Angel – » Merci Cordélia.  »
Buffy s’avança près du comptoir et lui rendit sa carte de crédit.
Buffy – » Merci. J’avais oublié, combien les choses peuvent être chères à Los Angeles.  »
Cordélia reprit la parole.
Cordélia- » Ce soir on devrait conduire Buffy chez Caritas, je suis sure qu’on passerait une bonne soirée.  » Samantha grimpa debout sur le canapé.
Samantha- » Grrr ! Voire Lorne, va me rappeler, son horrible dimension.  »
Tout à coup, Cordélia se prit la tête dans les mains.
Cordélia- » …une vision…  »
D’un bond Angel sauta par-dessus le comptoir, saisit Cordélia. Dans ses bras, la jeune fille partie à la renverse. Elle avait le visage crispait et semblait souffrir. C’était la première fois que Buffy assistait aux visions de Cordélia. Troublée, elle ne savait quoi faire. Cordélia reprit pied. Angel l’a fit asseoir. Elle était pale et contrairement à son habitude ne donnait aucun détail. Angel s’impatienta.
Angel – » Alors !  »
Cordélia fixait Buffy. Son regard allait d’elle à Angel et d’Angel à elle. Aussitôt il comprit.
Angel – » On en discutera plus tard, il faut que je parle à Buffy.  »
Angel mena Buffy vers son bureau, situait derrière la réception. Il referma la porte derrière eux. La pièce n’était pas très grande, Angel pris place à sa table de travail. Sur le mur derrière lui, quelques cadres représentaient des célébrités hollywoodiennes des années quarante. Buffy se disait que l’ensemble avait su garder son authenticité, rien ne semblait avoir bougé depuis au moins une cinquantaine d’années.
Angel – » Assieds-toi.  »
Inquiète Buffy s’assit au bord d’un fauteuil. Le bureau était entre eux.
Buffy – » Qu’est ce qu’il y a ?  »
Angel – » Spike est en ville.  »
Buffy se raidie.
Buffy – » Ne me parles pas de Spike, je ne veux pas évoquer Spike.  »
Angel – » La puce qu’il avait dans le cerveau, n’est plus qu’un vieux souvenir à l’heure où je te parle.  »
Buffy – » Et alors, que veux tu que j’y fasse. Je te sais de taille à pouvoir l’affronter si jamais il te créait des ennuis.  »
Buffy était nerveuse, elle avait enfoui au fond d’elle-même les derniers événements qui l’avaient tant éprouvé. Elle ne les laisserait pas remonter à la surface. Depuis la veille, elle avait l’impression de prendre un nouveau départ. Une nouvelle ville, une nouvelle vie. Angel la regardait et se disait que pour la première fois depuis qu’il la connaissait, il la sentait vulnérable. Il ne pouvait plus la ménager. Il se leva et alla vers elle. Angel – » Spike n’est pas à L.A. pour moi ou pour faire la tourné des boites. S’il est là, c’est pour te tuer. Il te sait ici près de moi. Tu peux me croire, je ne l’ai jamais vu aussi décidé que cette nuit. Toi et moi savons jusqu’où il peut aller.  »
Buffy regardait le mur, repliée sur elle-même.
Angel – » Il est venu accompagner, si les autres sont aussi dégénérés que lui, Angel Investigations peut ne pas faire le poids. Il faut appeler Giles.  »
D’un bond Buffy lui fit face. Elle était blanche jusqu’au lèvres.
Buffy – » C’est hors de question !  »
Angel – » Si tu ne lui téléphone pas, c’est moi qui le ferais. D’ailleurs il a déjà appelé vers 13 heure.  »
Buffy – » Et ?  »
Angel – » Cordélia lui a dit qu’on ne t’avait pas vu.  »
Buffy – » C’est très bien ainsi.  »
Angel la saisit par les épaules.
Angel – » Tu ne comprends pas qu’on va avoir besoin de lui et des autres.  »
Buffy – » Et toi, tu ne comprends pas que dès qu’ils sauront que je suis ici, ils vont tous rappliquer.  »
Les mots sortaient de sa bouche, saccadés, étouffés. Elle voulait se dérober, mais Angel la maintenait devant lui.
Angel – » Personne ne sera de trop pour affronter Spike.  »
Buffy restait fermée, imperméable. Il avait l’impression d’avoir entre les mains un morceau de bois. Il la secoua.
Angel – » Tu penses un peu à Riley. J’ai entendu Spike en parlait cette nuit, il vient juste après toi sur sa liste. Buffy ne bougeait pas d’un pouce, le regard vide.
Angel – » Mais qu’es ce qui te fait si peur ?  »
Angel s’emportait. Les dents serrées, avec maintenant un regard empli de panique, elle le fixait au bord de la crise de nerf. A bout d’arguments, Angel la gifla à deux reprises pour la faire réagir. Aussitôt il la prit contre lui. Il sentait les larmes de la jeune fille mouiller sa chemise.
Buffy – » Avoir vu Down…ainsi…je ne veux pas mourir…je n’ai que vingt ans…c’est ce qui finira par arriver… si je retourne à Sunnydale.  »
Angel pensait que la Buffy d’aujourd’hui, n’était pas différente de la Buffy qui avait broyé les os du Maître. Toutes les deux avaient peur de mourir, même si elles avaient regardé la mort en face plus d’une fois.
Angel – » Il te faut affronter tes démons intérieurs Buffy, tant que ce ne sera pas fait, tu ne pourras plus avancer.  »
Il lui parlait doucement, comme on parle à un enfant.
Angel – » Spike est l’un d’eux, tu dois livrer cette bataille. Tant qu’il fera parti de ce monde tu seras en danger. Après, quand tout sera terminé, si jamais on en sort vivant, si tu veux vraiment raccrocher, alors tu pourras choisir ta vie. Mais pour t’éloigner du monde occulte, tu n’as pas fait le bon choix en venant près de moi.  » Buffy resserra son étreinte.
Buffy – » Quand tu es parti il y a deux ans, ma mère et toi avez pris soin de bien organiser mon avenir. Mais je ne suis plus une petite fille. Tu voulais que je sorte de ton ombre pour aller m’épanouir dans la lumière. Dis-moi, si j’étais morte la semaine dernière à la place de Dawn, quel regard et quel sentiment tu aurais eu sur ma courte vie ?  »
Angel ne voulait pas l’imaginer morte ne serai ce qu’un dixième de seconde. Il remerciait Dieu de ne pas l’avoir placé lui sur cette tour à la place de Spike. Peut être aurait il poussé Dawn, pour la sauver-elle. Comment Giles avait il pu laisser les choses en arriver là !
Buffy – » Tu ne dis rien !  »
Angel – » Non, je ne dis rien.  »
Il se contentait de lui caresser les cheveux.
Buffy -« C’est bon, je vais appeler Giles. Mais si on s’en sort, je ne rentrerai pas. Les arguments ne vont pas leur manquer pour me ramener.  »
Angel – » Si c’est vraiment ta volonté de partir, que veux tu qu’ils y fassent.  »
Buffy – » Ils peuvent être convainquants, ils le sont toujours.  »
Elle jetait ces derniers mots en pensant à Giles et Riley.
Angel réfléchissait :  » Peut-être, quand l’affaire Spike sera réglée, d’elle-même elle voudra rentrer. Elle a toujours fait passer sa mission avant tout.  » Il l’écarta de lui.
Angel – » Il faut que je parle avec Cordélia de sa vision.  »
Buffy – » Il y a un endroit où je peux m’entraîner ?  »
Angel – » Au sous-sol. Je vais demander à Samantha de te montrer, mais avant…  »
Il lui tendit le téléphone.

Quand Buffy pénétra à nouveau dans le hall de l’hôtel, toute l’équipe d’Angel Investigations l’attendait. Angel les avait mis au courant des derniers faits survenus à Sunnydale. Buffy fut contente de revoir Wesley, même si entre eux ça n’avait jamais parfaitement collé. Les présentations avec Gunn passée, ils allèrent tous vers leur tache respective.
Gunn – » Il n’a que des canons dans ses tiroirs, ce mec !  »
Wesley- » Gunn !  » Wesley le reprit outré.
La remarque n’échappa pas à Buffy qui prit la parole.
Buffy – » Giles pense arriver en fin de soirée.  »
Angel – » Qui vient avec lui ?  » Demanda Angel.
Buffy – » Je ne sais pas, je pense Riley, Willow et Alex.  »
Installée en face de l’ordinateur, Cordélia leva un sourcil.
Cordélia- » Alex ! Cela va me rappeler le lycée.  »
Angel pensait qu’il avait tous des moments en commun, bon ou mauvais. Cordélia avec Alex, une liaison qui s’était terminée brusquement le jour où Cordy avait faillit y perdre la vie, empalée dans la vieille usine. Déjà c’était Spike. Wesley avec Giles, la course du meilleur observateur pour Buffy. Mais sans haussement de voix en bon anglais qui se respecte. Et lui-même avec Riley, pour eux, c’était sans commentaire. Il décida de prendre les devants.
Angel – » Bonne remarque Cordélia. Nous avons tous des souvenirs les uns avec les autres. Je ne citerais personne, chacun se reconnaîtra. Toutefois devant la situation présente, il serait juste de laisser nos griefs personnels de coté, pour…  »
Samantha- » Mois je ne connais personne.  »
Samantha, un crayon sur l’oreille, venait d’émerger de sa pile de livres. A la demande d’Angel, elle s’était plongée dans différents parchemins poussiéreux à la recherche d’un symbole.
Samantha- » La seule chose que je sais, c’est qu’un certain Giles doit venir m’aider.  »
Angel se disait qu’elle aurait toujours le don d’arriver comme ça en pleine conversation. Plus d’une fois avec sa façon de faire, elle avait dédramatisé de nombreuses situations.
Samantha- » Angel, tu as pensé à te nourrir ?  »
Angel la regardait se demandant, viendrait-il un jour où elle cesserait de le surprendre ? Replongeant la tête dans ses livres, elle ajouta.
Samantha- » Il me faut penser à tout ici !  »
Wesley s’approcha d’elle.
Wesley – » Si tu le permets, je vais me joindre à toi, en attendant la venu de Giles.  »
Buffy décrocha finalement son regard de Samantha pour l’attacher à Angel. Ce dernier déclara avec une expression d’impuissance sur le visage, paume des mains tournées vers le ciel.
Angel – » C’est comme ça !  » Buffy se tourna vers Gunn.
Buffy – » Je voudrais bien m’entraîner si Gunn veut m’accompagner !  »
Gunn toujours prêt répondit aussitôt.
Gunn – » Ce serait avec plaisir !  »
Angel intervint.
Angel – » Vas y doucement.  »
Gunn – » Ne t’inquiètes pas mon pote, je ne vais pas l’abîmer.  »
Angel – » Ce n’était pas à toi que je m’adressais. Attention, elle est plus forte que moi. N’oublies pas qu’elle m’a fait visiter l’enfer !  »
Gunn – » Tu ne crois pas que je vais me laisser impressionner par une petite nana blanche.  »
Angel s’éloignait en direction de la porte d’entrée, un sourire aux lèvres. Buffy l’interpella.
Buffy – » Où vas tu ?  »
Angel – » Avant l’arrivée du Scooby Gang, j’ai le temps d’aller vérifier quelque chose. Je ne serai pas long.  » Buffy – » Sois prudent !  »
Il sortit dans la nuit. Dans le sous-sol de l’hôtel Hypérion, Buffy se donnait à fond. Elle évacuait tout le stress de ces dernières heures. L’endroit peu éclairé était spacieux. Gunn lui faisait face. Tous les deux se tournaient autour à la recherche d’une ouverture.
Buffy – » Alors comme ça, il n’a que des canons dans ces tiroirs ?  »
Surpris par la tirade, Gunn se déconcentra juste le temps nécessaire à Buffy pour placer son attaque. Le coup de pied qu’il reçut à la poitrine, le fit décoller. Il atterrit le souffle coupé sur le mur qui se tenait derrière lui. La jeune fille se précipita. Depuis un quart d’heure qu’ils s’entraînaient, c’était le premier coup réel qu’elle lâchait, jusque là ses attaques n’avaient pas été convaincantes.
Buffy – » Ca va ? Je ne t’ai pas blessé ?  »
Gunn – » Ca va. Mais je crois que la prochaine fois j’accompagnerai Angel !  »
Buffy – » Viens, on va travailler au sac. Tu te bats bien, mais tu manques de concentration.  »
Gunn – » Tu crois !  »
Buffy – » Oui, mon coup n’aurait pas du t’atteindre de cette façon. Tu t’es laissé déstabiliser par ma remarque. Gunn – » Je manque de concentration, mais je me bats bien ?  »
Buffy – » Moins bien qu’Angel, mais mieux que Riley !  »
Gunn tenait le sac, tandis que Buffy boxait.
Gunn – » C’est qui Riley ? Angel nous a dis que ce Spike lui en voulait pour une histoire de puce électronique.  »
Buffy – » Vraie, mais pour répondre à ta question, on peut dire que Riley est mon petit copain. Celui qui a essayé de remplacer Angel dans ma vie.  »
Gunn – » Essayé ? C’est un vampire !  »
Buffy s’arrêta de boxer en riant.
Buffy – » Non ce n’est pas un vampire. Viens on change.  »
La franchise et la sincérité de Gunn lui plaisaient. Elle tenait le sac à présent, tandis que Gunn avait pris sa place.
Gunn – » Et il va venir ce soir ?  »
Buffy – » Je pense oui. Pourquoi ?  »
Gunn commença à frapper dans le sac.
Gunn – » Si tu veux mon avis, j’ai pas l’impression qu’il va faire bon ménage avec Angel.  »
Buffy – » Disons que la dernière fois qu’ils se sont vus, ça aurait pu mieux se passer, s’ils avaient gardé les mains dans leurs poches.  »
Gunn – » Ouais ! D’accord j’ai compris.  »
Buffy – » Oui.  »
Gunn la regardait tout en continuant sa cadence.
Gunn – » Une dernière question. Comment toi la tueuse et lui le vampire, avez vous pu être si proche ?  » Buffy – » C’est compliqué et ça serait trop long à te raconter.  »
Gunn – » Elle a l’air vachement simple ta vie !  »
Buffy – » Mais toi, comment as-tu rencontré Angel ?  »
Gunn – » Nous pourchassions la même bande de vampire. Lui il faisait son job, moi je recherchais ma jeune sœur. Nous sommes arrivaient trop tard, ils en avaient déjà fait l’une des leurs. J’ai du lui enfoncer le pieu moi-même. Buffy s’était rapprochée.
Buffy – » Je suis désolée.  »
Gunn – » Tu vois je suis bien placée pour savoir ce que tu ressens. Angel nous a racontés pour ta sœur.  » Buffy le fit reculer et se plaça devant le sac.
Buffy – » Ca ! C’est la faute de Spike.  »
Avec ses poings et ses pieds, elle malmenait le sac. Elle pensait à Spike, se concentrait de plus en plus sur lui. Gunn avait lâché le sac depuis longtemps ne pouvant plus maintenir les attaques qui arrivaient. Dans un dernier coup de pieds le sac se décrocha pour aller s’écrasait contre la chaudière. Avec un regard résolu, Buffy lança :
Buffy – » Je suis prête Spike, je suis prête !  »
Gunn – » Tu as raison, je dois manquer de concentration. « 

Angel inspectait les lieux à la recherche d’indices.
Il n’y avait rien. Rien qui pourrait le mettre sur la voix. Des bougies à demi calcinées, un tas de bouteilles toutes vides et des mégots de cigarettes envahissaient l’endroit, mais rien d’autre.
Comme il s’en doutait, Spike avait quitté les lieux.  » Evidemment. Je ne le vois pas évoquer une force démoniaque ici. Il doit rechercher un endroit plus en retrait, s’il ne l’a pas déjà trouvé. Depuis quand il invoque les puissances parallèles, ça n’a jamais été dans son style. Il va falloir lui mettre la main dessus et vite  »
Angel savait qu’il était devenu assez populaire dans cette ville pour de nombreuses créatures de la nuit ou du jour. Pas mal de monde savait où il résidait et Spike ne tarderait pas à être renseigné. Inquiet, la vision de Cordélia n’avait pas été pour le rassurer, il regagna l’hôtel Hypérion.

Autour de la table envahie par les livres et les parchemins, l’ambiance était aux retrouvailles, le Scooby Gang venait d’arriver.
Willow était tombée la première dans les bras de Buffy, tandis qu’Angel présentait Gunn et Samantha aux autres. Oz le petit ami de Willow les avait accompagnés. Musicien de formation, il avait souvent participé aux activités du groupe. Toutefois, trois jours par mois pendant la période de la pleine lune, Giles devait l’enfermer dans la cage aux armes. En effet Oz était un loup-garou.
Angel et Riley ne s’étaient pas dits un mot. Un regard avait suffit. Ils ne s’aimaient pas et ça n’était un secret pour personne.
Samantha- » Si Riley est le petit ami de Buffy, pourquoi elle dort dans la chambre d’Angel ?  » Samantha venait de s’exclamer !
 » On y est ! Ça ne peut pas être plus direct.  » Pensait Gunn.
Tous les yeux se braquèrent sur Buffy.
Buffy – » Quoi !  »
Buffy les regardait avec une expression qui disait ;  » ce n’est pas ce que vous croyez  »
Tandis que la plupart regardaient vers leurs chaussures, Wesley prit la parole.
Wesley – » Samantha, si Angel a reçu Buffy dans ses appartements, c’est que nous n’avons pas d’autres endroits où la loger.  »
Riley – » C’est ça oui ! Il n’y a pas d’hôtels dans cette ville ?  »
Riley qui venait de parler, sentait s’embraser en lui une fureur alimentée par la jalousie. Il agrippa Angel par le devant de sa chemise.
Riley – » Elle dort peut-être dans ta chambre, mais je lui donne ce que tu ne pourras jamais lui donner.  » Aussitôt, Angel le saisit au cou et d’un seul bras le fit décoller du sol.
Angel – » Ne me cherches pas. Tu ne sais pas de quoi je suis capable. N’oublies pas une chose ! Elle m’a donné ce qu’elle ne pourra jamais te donner, ni à toi, ni à personne. J’ai été le premier !  »
Il avait détaché volontairement les dernières syllabes pour mieux l’atteindre. Angel voyait rouge, il avait pris sa forme vampirique. Buffy se mit entre eux afin de les séparer. Gunn la tira en arrière et pris sa place.
Gunn – » Tu es peut-être la tueuse, mais laisse, c’est une affaire entre hommes. Angel arrête ça !  »
Wesley et Giles essayaient aussi de s’interposer.
Gunn – » Angel arrête ça.  » Répéta Gunn d’une voix étouffée.
Riley commençait à changer de couleur.
Angel pensait :  » Ce serait si facile, je n’ai qu’à serrer un peu plus et fini, terminé  »
Mais seul Angélus pourrait agir ainsi, il n’était qu’Angel. Retrouvant son apparence humaine, lentement il le déposa au sol, lâcha prise.
Aussitôt Gunn entraîna le vampire tandis que Buffy emmenait Riley dans la direction opposée.
Gunn était hors de lui.
Gunn – » Ha ! Bravo. Bravo, on peut dire que dans le style, laissons nos griefs personnels de coté, tu ne pouvais pas faire mieux. Tu sais te mettre en quatre quand il s’agit d’amuser la galerie.  »
Angel – » C’est lui qui a commencé !  »
Gunn – » Tu as deux siècles et demi. Tu es incapable de te contrôler ! Remarque, je me mets un peu à sa place, si ma nana couchait dans le lit d’un autre. Et puis dis-moi, qu’es ce que ça veut dire, je lui donne ce que tu ne pourras jamais lui donner, depuis Darla, on sait que tu peux.  »
Angel saisit Gunn à l’épaule.
Angel – » Hé ! Pas un mot de cela à Buffy. Je ne veux pas qu’elle sache que je peux à nouveau faire l’amour.  » Gunn – » Pourquoi ?  »
Angel regardait Buffy et il n’aimait pas ce qu’il voyait. Elle discutait à l’écart avec Riley, ils semblaient si proches.
Angel – » Il ne faut pas que ça l’influence dans ses choix. Après l’affaire Spike, peut-être qu’elle voudra repartir avec Riley  »
Gunn – » Elle ne l’aime pas ce mec !  »
Angel – » Comment tu peux le savoir ?  »
Gunn – » Je vois ses yeux sur toi, ça me suffit.  »
Angel regarda Gunn, il ne savait plus où il en était.

La conversation entre Buffy et Riley allait bon train.
Riley – » C’est ce mec qui te fait craquer ?  »
Buffy – » Pourquoi tu t’en prends à Angel ? Quand je suis arrivée, je ne savais plus où j’en étais, il a était bien gentil de m’accueillir ici !  »
Riley – » Tu parles ! Pourquoi tu es partie comme ça ? Et pour aller vers lui en plus.  »
Buffy – » Dans l’état d’esprit où je me trouvais, il était le seul à pouvoir m’aider.  »
Riley – » Et moi Buffy ! Moi, je ne pouvais pas t’aider ?  »
Pour toute réponse, elle se contenta de secouer la tête en signe de négation. Qu’es ce qu’elle pouvait lui dire? Que ce n’était pas de lui, mais du vampire dont elle avait besoin. Riley sentait qu’elle lui échappait. Riley – » Buffy, tu ne peux pas effacer comme ça tout ce que nous avons vécu ces derniers moi. Tu ne sais plus où tu en es. Lorsque nous rentrerons à Sunnydale tout rentrera dans l’ordre.  »
Même s’ils n’avaient plus d’avenir en commun, elle ne voulait pas lui faire de la peine. Elle se leva et alla rejoindre les autres. Riley suivit.
Buffy n’osait pas croiser le regard d’Angel, il en allait de même pour lui. La tension était palpable autour de la table, peu de choses auraient suffit pour rallumer les mèches. Giles était furieux.
Giles – » Maintenant que vous avez fini de vous conduire en adolescent boutonneux, on va pouvoir se mettre au travail. Et toi ! … Il pointait son index sur Buffy. Ne crois pas t’en tirer à si bon compte. T’enfuir ainsi, sans un mot. Tu as manqué de respect, et pour moi, et pour mon travail !  »
Buffy baissait les yeux, la phrase lui semblait familière. Giles repris la parole.
Giles – » Angel, que peux tu nous dire sur la situation ?  »
Le vampire s’avança, se pencha en avant et posa ses deux mains à plat sur la table.
Angel – » Comme Buffy a du vous le dire, Spike est en ville avec la ferme intention de la tuer. Je l’ai observé dans les égouts la nuit dernière, et … »
Riley – » Et tu n’en as pas profité pour le tuer ?  »
Riley l’attaquait ironique. Les deux hommes se dévisageaient. Angel pris sur lui pour l’ignorer. Après tout, il avait deux siècles et demi comme disait Gunn. Il continua à l’intention des autres.
Angel – » Comme je disait, j’ai pu l’observer. Il était entouré d’une vingtaine de vampires, tous à sa botte. Parmi lesquels, il y en a un que je connais, Syrus. C’est un combattant qu’on ne peut pas négliger.  »
0z – » Heu ! Une question Angel si tu permets.  »
Angel – » Je t’écoute Oz.  »
Oz – » Qu’est devenue la puce de Spike  »
Angel – » Elle n’existe plus.  »
Oz – » Au moins c’est clair.  »
Angel – » Ce n’est pas Spike qui me pose problème. Mais dès le début, j’ai su qu’il allait prendre contact avec une entité. C’est pourquoi, j’ai insisté auprès de Buffy afin qu’elle fasse appel à vous. La vision de Cordélia m’inquiète.  »
Riley s’adressa à Buffy.
Riley – » Alors sans son insistance, tu n’aurais pas donné signe de vie.  »
Agacé, Angel commença à marcher de long en large. Tandis qu’il réalisait le poids de sa phrase, Buffy regardait droit devant elle, la mine boudeuse, le regard au loin.
Alex – » Riley ! Je comprends ce que tu ressens, mais si tu interromps Angel toutes les trente secondes, on ne va pas avancer.  »
Riley – » Lâches moi Alex, tu ne peux pas comprendre.  »
Alex – » Toi, lâches moi !  »
Willow- » Taisez-vous ! Ca suffit la petite récré.  »
Willow regardait tous les protagonistes.
Willow- » Pendant que vous êtes là à vous chamailler comme des enfants, Spike rassemble ses forces quelque par. Cordélia parle nous de ta vision, c’est ça l’important.  »
Tandis que Cordélia s’avançait pour prendre la parole, Buffy se glissa vers Angel.
Buffy – » Brillante idée que tu as eue, en leur demandant de l’aide.  »
Angel était impatient, tout l’intérieur de son être bouillonnait. Le regard qu’il lui lança était si pénétrant, qu’elle plongea en lui. Ils restèrent ainsi, suspendus. Il savait qu’il avait de l’emprise sur elle, qu’il en aurait toujours. Mais dans l’instant, il se sentait le plus vulnérable des deux. Tout à l’heure, alors qu’elle était si proche de Riley, il lui avait fallu toute sa lucidité pour ne pas lui prendre la main et partir. Après tout, s’ils partaient s’aimer à l’autre bout du monde, Spike serait bien en peine de les retrouver. Au fond il ressentait de la peine pour Riley, il savait qu’il n’avait qu’un mot à dire, qu’un geste à faire pour gagner la partie. Mais il voulait aussi que Buffy ait une vie de couple normale, avec quelqu’un de normale. Il l’aimait assez pour ce sacrifier lui et même s’il haïssait Riley, il ne ferait rien pour la lui enlever.
Samantha les fit redescendre sur terre.
Samantha- » Je suis désolée Angel, je ne pensais pas que ma réflexion déclencherait un tel cataclysme.  » Angel – » Ce n’est pas grave.  »
Samantha- » Tu sais à quel point j’ai de l’affection pour toi, ça m’ennuie de t’avoir causé des problèmes.  » Angel l’attira contre lui pour la réconforter. La jeune fille posa sa tête sur son épaule.
Angel – » Ne t’inquiète pas Sam. De toute façon ça serait arrivé tôt ou tard.  »
Samantha adorait Angel. Il avait complètement changer sa vie en la ramenant de l’autre dimension. Grâce à lui, à la patience qu’il lui avait prodiguait les premiers temps, elle avait su trouver sa place au sein d’Angel Investigations. A présent il faisait parti de sa vie, elle n’aurait pas pu imaginer un jour sans sa présence. Elle avait vécu l’arrivée de Buffy comme une menace, craignant qu’elle chamboule leur équilibre à tous. Cependant, elle avait vite compris que le vampire lui était très attaché. Et pour elle, l’important était qu’il soit heureux. Elle se savait parfois en décalée avec la réalité, ce qui amenait chez elle des paroles malheureuse. Mais elle faisait des efforts, qui amenaient des progrès. Ne sachant plus comment s’excuser, elle rejoignit les autres autour de la table.
Désorientée, Buffy regardait Angel, stupéfaite de lui voir des gestes qu’en générale il ne réservait qu’a- elle. Angel perçu son malaise.
Angel – » Elle est fragile. C’est une personne intelligente, indispensable à Angel Investigations. Tu verras que c’est elle qui trouvera la clé de notre problème.  »
Dans le Hall de l’hôtel Hypérion tout le monde se taisait, attentif au récit de Cordélia.
Cordélia- » Dans ma vision…  » Cordélia avait du mal à raconter. Chaque vision était pour elle source de souffrance. Toutefois, elle reprit.
Cordélia- » Oui, dans ma vision un symbole de forme triangulaire était dessiné au sol. A l’intérieur, j’ai vu des hiéroglyphes et aussi quatre S, enfin je crois que c’était des S, mais je n’en suis pas sure. Ca peut être autre chose, des serpents ou des flèches brisées. Sur un des cotés du triangle, deux personnes étaient agenouillées. Je n’ai pas vu leurs visages, ils portaient des sortes de capes rouge et noire à capuchon. Ils baissaient la tête, comme s’ils priaient.  »
Giles – » Quelqu’un qui évoquerait la force?  »
Cordélia- » Peut-être Giles, je ne sais pas. Il faisait sombre, seules des bougies éclairées l’endroit. Une sorte de manoir, un peu comme celui qu’Angel habitait à Sunnydale. Mais dans le fond, j’ai vu Spike tenir devant une faille qui s’ouvrait une Buffy totalement terrorisée.  »
Alex – » Tu peux nous donner d’autres détails.  » Demanda Alex.
Cordélia- » Non. J’en ai fait le tour plusieurs fois avec Angel je ne me rappelle de rien d’autre.  »
Alex – » C’est déjà pas mal.  »
Alex lui tendait un verre d’eau.
Cordélia- » Merci.  »
Buffy – » Tu m’as vu totalement terrorisé, je ne me défendais pas ?  »
Cordélia- » Non.  »
Buffy – » Heu ! Tu ne tais jamais trompé dans tes visions par hasard ?  »
Pour masquer ses craintes, Buffy s’était exprimée sur le ton de la plaisanterie. Chaque personne présente était repliée sur elle-même afin d’analysé la vision de Cordy. Giles les délia de leur pensée.
Giles – » La première chose à faire, trouvé l’origine du symbole.  »
Alex – » Ce qui veut dire Giles.  »
Giles – » Recherche dans les livres, Alex !  »
Alex – » Evidemment ! Vous savez que je ne suis pas doué pour ça.  »
Giles – » Travaille Alex ou va-t’en !  »
Giles était tendu. Il s’en voulait de pas mal de choses, notamment d’avoir laissé Spike en vie. Plusieurs fois cette année, l’occasion de l’éliminer s’était présentée. Il s’était bêtement laissé berné par cette puce qui le rendait inoffensive. Wesley s’avança.
Wesley – » Giles ! Samantha et moi avons commencé des recherches sur le symbole. Pour l’instant elles sont restaient vaines. Vous avez amené avec vous certains de vos livres ?  »
Giles – » Heu ! Oui.  »
Giles réajusta ses lunettes et sorti de sa serviette en cuir, patinée par les années quelques ouvrages qui faisaient parti de ses favoris.
Giles – » J’ai aussi amené le Codex. Angel me la confié il y a des années. Déjà la vie de Buffy était en danger. Giles et Wesley, Samantha, Willow et Oz installaient autour de la table, entamèrent de méticuleuses recherches. Cordy penchait sur l’ordinateur poursuivait l’inspection des différentes pages que ce dernier lui proposait.
Angel – » Du nouveau ?  »
Cordélia- » Toujours rien Angel ! Si tu veux louer de somptueuse villa, tu n’as que l’embarra du choix. Mais aucun manoir en vu.  »
Angel – » Il faut trouver !  »
Cordélia- » Ca va venir, donnes-nous le temps, on y travaille ! Alex viens m’aider.  »
Alex s’installa auprès de Cordy.
Cordélia- » Alors, tu es toujours avec Anya ?  »
Alex – » Oui, enfin…, de la même façon que Buffy est avec Riley maintenant.  »
Cordélia- » Je vois.  »
Alex – » Et toi ? Tu as quelqu’un dans ta vie ?  »
Cordélia- » oh, je suis sortie avec quelques garçons mais ça n’a jamais tenu.  »
Angel, Buffy et Riley tournaient en rond.
Willow – » Il y a une boutique de magie ici ?  » Demanda Willow en regardant Angel.
Angel – » Oui  »
Willow – » S’il s’agit de refermer un portail, je vais avoir besoin de quelques ingrédient. Il va nous falloir aussi des sorts de protection.  »
Angel – » Cordélia, tu peux conduire Willow chez le Chinois.  »
Cordélia- » Là où j’ai acheté la boite à démons.  »
Angel – » Oui. Oz et Alex, vous allez avec les filles.  » Puis regardant Oz.
Angel – » Ta période de pleine lune est pour quand ?  »
Oz – » Ne t’en fais pas, pas avant huit jours.  »
Angel – » Soyez prudents.  »
Alex – » Je voix avec plaisir, qu’il n’a pas perdu l’habitude de donner des ordres.  »
Bougonna Alex en poussant la porte vers la sortie.
Cordélia- » Ne commence pas Alex. Je ne te laisserais pas attaquer Angel comme ça. Tu ne peux pas imaginer tout ce qu’il a fait pour moi depuis que je suis dans cette ville.  »
Angel venait de prendre une décision. Il enfila son long manteau. Buffy qui le suivait du coin de l’œil, intervint.
Buffy – » Où vas tu ?  »
Angel – » J’ai une visite à rendre pour faire avancer les choses.  »
Buffy – » Je viens avec toi !  »
Riley – » Non, on vient avec toi.  »
Riley venait de parler. C’était la première fois depuis son arrivée qu’il s’adressait au vampire sur un ton normal. Angel se dit que finalement, Buffy serait mieux protégée entre Riley et lui, que seule à l’hôtel avec ceux qui restaient. Ils sortirent, Gunn leur emboîta le pas.

Alex portait le paquet en papier glacé, empli des ingrédients dont Willow avait besoin. Cette dernière se disait qu’elle aurait été bien en peine d’avoir à retrouver l’hôtel Hypérion toute seule. En effet, Cordélia leur avait fait prendre de nombreuses rues sombres qui se croisaient et se décroisaient. Les quatre jeunes gens avançaient d’un pas rapide.
Willow – » C’est comme avant à l’époque du lycée, on est tous les quatre.  »
Cordélia- » J’ai la même impression Willow. Répondit Cordélia. Ce que je pouvais être odieuse alors !  »
Alex – » Quand on y repense, on peut dire que même si nous avons risqué notre vie de toutes les façons possible, on a vécu des moments fantastiques.  »
Alex qui venait de parler, était nostalgique. La présence de Cordy le troublait. Maintenant il était avec Anya, même s’il ne l’aimait pas vraiment. Il savait depuis longtemps que Cordélia resterait le grand amour de sa vie. Par le passé, il avait fait des erreurs, mais il était si jeune. Subitement, il comprenait mieux Buffy avec son amour impossible pour Angel. Il se dit que leur vie était mal faite.
– » Vous, vous rappelez le Juge, c’était ma première sortie avec vous !  »
– » Angel venait de péter les plombs.  »
– » Et les zombies  »
– » Et le maître.  »
– » Et les serpents à la cafétéria pour Sadie Hawkin.  »
– » Et les chiens de l’enfer pour le bal de fin d’année.  »
– » Et quand Buffy a fait boire son sang, à Angel.  »
– » Et Snyder.  »
ET, et, ils parlaient tous en même temps, Ils auraient pu parler de leurs aventures pendant des jours entiers tellement il y avait à dire. Soudain une voix familière les interpella.
– » Tiens le Sooby Gang !  »
Entouré de quelques vampires, Spike se tenait devant eux.
Spike – » La tueuse n’est pas avec vous ? Elle a choisi entre Angel et Riley ? Si elle est à L.A. c’est que son choix est fait, non ?  »
Le Scooby gang surprit de la rencontre resta sans voix. Alex réagit le premier.
Alex – » lâches-nous Spike, tu n’es pas le bien venu !  »
Spike – » Je pensais pourtant faire parti de la famille.  »
D’un signe de tête, Spike s’adressa à ses vampires.
Spike – » Emparez-vous d’eux. « 

Chez Caritas, Angel se dirigeait droit sur Lorne, les autres suivaient. Ce dernier entouré de quelques clients le vit arriver de loin. Angel le tira par le bras pour le prendre à part.
Lorne – » Doucement mon mignon, je suis avec des amis.  »
Angel – » Il faut que je te parle.  »
Lorne – » Qu’es ce qui t’arrive encore ?  »
Lorne qui promenait son regard sur le reste du groupe, s’arrêta sur Buffy.
Angel – » J’ai besoin que tu m’éclaires !  »
Lorne – » Si c’est sur cette petite, il est inutile qu’elle chante. Je la vois en danger.  »
Angel – » Justement qu’es ce que tu peux me dire.  »
Lorne – » Rien de plus, que tu ne sais déjà.  »
Buffy et Riley suivaient la conversation sans comprendre vraiment ce qu’Angel comptait tirer de ce démon vert. Gunn leur expliqua que Lorne était médium et que plus d’une fois dans pas mal d’affaire déjà, il les avait orientés dans la bonne direction.
Angel – » Dis moi quelques choses !  »
Lorne se pencha en avant et ajouta pour lui seul.
Lorne – » La route de cette charmante enfant est jonchée d’obstacles, la Mort l’accompagne. Prends soin d’elle, son destin est lié au tien plus que tu ne le crois. Sur ce, …je te souhaite une bonne fin de nuit.  »
Angel – » C’est tout.  »
Lorne – » C’est tout.  » Répondit Lorne.
Angel était perplexe.
Angel – » Ca ne m’avance pas.  »
Angel allait partir quand Lorne l’attrapa par la manche de son manteau.
Angel – » Quoi !  »
Lorne – » Demande à Cordélia d’orienter ses recherches vers les vieux décors hollywoodiens, ce qui ne servent plus.  »
Angel se dit qu’enfin ils avaient une piste. Il s’éloignait, quand il entendit Lorne s’exclamer dans son dos. Lorne – » Surtout ne dis pas merci !  »
Le vampire se contenta de lever une main.
Sur les trottoirs de Los Angeles, d’un pas alerte ils avançaient tous les quatre de front. Buffy brisa le silence qui s’était installé entre eux.
Buffy – » Etrange endroit que ce Caritas.  »
Gunn – » Tellement utile !  » lui répondit Gunn.
Riley – » Que t’a dit le démon tout à l’heure ?  » Riley venait de s’adresser à Angel.
Angel – » Vous l’avez entendu comme moi, d’orienter nos recherches sur…  »
Riley – » Non, juste avant.  »
Angel – » Rien d’important. Une chose que je savais déjà.  »
Riley s’arrêta de marcher, les autres aussi.
Riley – » Tu peux nous en parler, on est tous dans la même galère. Si ça concerne Buffy j’ai le droit de savoir. Angel – » Rien d’important, je te dis !  »
Mal à l’aise, le vampire laissait vagabonder son regard.
Buffy – » Angel ?  » Buffy l’interpellait en attente d’une réponse.
Angel regarda Riley dans les yeux.
Angel – » Il a vu la Mort l’accompagner. Il m’a dit aussi, que le destin de Buffy était lié au mien plus que je ne pouvais le penser. Voilà ! Tu es satisfait de la réponse.  »
Riley eut l’impression d’encaisser un coup de poing. Il fixait le vampire, la mâchoire contractée.
Buffy – » Ah ! Non, vous n’allez pas recommencer tous les deux.  » Intervint Buffy.
 » Allez on est repartit pour un tour.  » Pensa Gunn.
Soudain, Angel poussa Riley… et fit face à Syrus. En effet tandis que Riley s’enflammer, Angel avait vu le vampire accompagné par quelques acolytes s’approcher.
Syrus – » Angélus ! Ca fait longtemps.  »
Angel – » Une vie. Ou deux si tu préfères.  »
Pour protéger leurs arrières Gunn, Buffy et Riley s’étaient adossés à la façade du petit immeuble devant lequel ils s’étaient arrêtés. Buffy se dit que finalement cette rencontre était arrivée au bon moment. La tension qui existait une minute plus tôt venait de s’évanouir devant le danger présent. Tous les trois tenaient bien serré au fond de leur poche un pieu, prêt à s’en servir si les choses tournaient mal. Angel se tenait à deux mètres devant eux. Syrus s’adressait à lui.
Syrus – » J’ai un marché à te proposer.  »
Tel qu’Angélus aurait pu le faire par le passé, Angel lui murmura à hauteur d’épaules.
Angel – » Depuis quand, je marchande avec toi !  »
Syrus marqua un recul.
Syrus – » C’est la fille qu’on veut, c’est tout !  »
Angel continua sur le même ton.
Angel – » Syrus ! Dis bien à Spike que je suis prêt, je l’attends de pieds fermes. Et toi, part avant que je ne te tue.  »
Syrus – » C’est que, si je dis à Spike que j’ai croisé l’Elue, que je l’ai laissée partir sans me battre, je n’ose pas imaginer sa réaction.  »
Angel – » Alors…battons-nous !  »
Sur ces mots, Angel lui asséna un violent coup de pied tournant au visage. Syrus chuta quelques mètres plus loin. Avant qu’il ne se relève Angel en profita pour réduire en poussière un vampire un peu trop téméraire qui s’était jeté sur Lui. Du coin de l’œil, il voyait Buffy, Riley et Gunn qui s’étaient lancés dans la bataille. Les vampires étaient plus nombreux, mais moins doués. Buffy en avait déjà fait disparaître deux. Alors qu’elle se relevait pleine de poussière, elle fut saisie au cou par derrière. Elle attrapa le coude qui lui enserrait la gorge, puis d’un mouvement brusque accompagné d’une légère flexion, elle fit passer le vampire par-dessus son épaule. A peine avait-il touché terre, qu’elle le faisait exploser. Riley s’était hissé sur le toit d’une voiture où un vampire l’avait rejoint. Après une lutte acharnée, ils roulaient maintenant sur le capot. Avec une feinte de corps, Riley se retrouva à plat ventre sur la créature. Il glissa le pieu à hauteur du cœur et de tout son poids l’enfonça. Le vampire disparu et Riley embrassa le capot de la voiture. Gunn était resté dos au mur. Il avait vite laissé le pieu lui préférant la hache, qu’il sortit de dessous son manteau. Les moulinés qu’il faisait le rendait inaccessible. Un vampire tenta une ouverture sur le coté, mais Gunn l’avait vu venir, il lui envoya un coup de pied dans le ventre, ce qui eut pour effet de faire plier la créature. Aussitôt, Gunn mis sa hache en action et le décapita. Syrus qui en décousait toujours avec Angel faisait le compte des disparitions. Alors qu’une fois de plus il se relevait, il se stoppa dans son élan.
Syrus – » Ca suffit vous autres, on rentre.  »
Avec un rapide demi tour qui fit s’envoler son manteau, il pris la fuite suivit par le reste des vampires. Angel, Buffy, Riley et Gunn avaient à peine réalisé leur départ, quand passèrent devant eux en courant, Alex et Cordélia suivit de près par Oz et Willow. Oz leur lança :
Oz – » Vite, Spike est derrière nous !  »
Aussitôt ils entrèrent dans la course.
En effet, devant la menace, Willow avait très vite jeté un sort. Spike et ses vampires s’étaient retrouvés encerclés par un rideau magique, empêchant tout déplacement. Tout en courant Cordy s’adressa à Angel. Cordélia- » Tu sais Willow et devenue une grande sorcière.  »
Angel – » Alors pourquoi on court comme ça, si le charme les empêche de bouger !  »
Willow lui répondit.
Willow – » Le sort ne vas pas tenir longtemps, c’est une simple formule magique. Ils sont peut-être déjà libres. »
Angel -« De toute façon, nous sommes bientôt arrivés et je ne crois pas qu’ils nous auront suivit. Le jour va pointer.  »
Willow- » Tu crois !  »
Angel – » Tu peux me faire confiance.  »
Après une demi heure à courir dans plusieurs directions afin de brouiller les pistes, le groupe mené par Angel, poussa enfin la porte de l’hôtel Hypérion.
A part le vampire qui n’avait pas de souffle et Buffy qui était l’Elue, ils étaient tous vidés, prêt à s’effondrer. C’est ce qu’ils firent disperser sur les différents canapés du hall.
Wesley, Samantha et Giles étaient si plongés dans les livres, qu’ils ne relevèrent même pas les yeux à leur arrivée. Ils consultaient chacun plusieurs ouvrages à la fois.
Buffy – » Alors Giles, vous avez trouvé quelque chose ?  » Lui demanda Buffy.
Giles – » Nous somme sur une piste. Cordélia, viens voir s’il te plaît.  »
Cordy s’extirpa du canapé où elle avait calé sa tête sur l’épaule d’Alex. Giles lui présenta un de ses vieux livres, ouvert près du milieu.
Giles – » Ca ressemble à ce que tu as vu ?  »
Devant elle se dessinait clairement le symbole de sa vision.
Cordélia- » C’est tout à fait ça Giles. Ce sont en fait quatre éclaires ?  »
Tout le groupe s’était réuni autour d’eux, curieux des explications à venir. Cordélia continuait à s’adresser à Giles.
Cordélia- » Mais comment faites vous pour trouver toujours si vite ?  »
Giles – » C’est Wesley qui a trouvé.  »
Wesley- » Si j’ai trouvé, c’est que Giles a amené le bon livre.  »
Tous les regardaient se faire des politesses, se disant que rien ne changerait jamais entre eux. Après tout, ils étaient tous les deux anglais. Giles réajusta ses lunettes avant de parler.
Giles – » Le symbole est très ancien, il remonte en l’Egypte antique. Il permettait aux anciens d’invoquer le Dieu Seth. D’autres symboles pouvaient l’invoquer, chacun ayant une signification bien spéciale. Celui qui nous intéresse, celui que Cordélia a vu est le trigone des quatre éclairs. Sa signification est…  »
Giles cherchait sur la table au milieu des livres.
Giles – » Voilà, Samantha viens juste de terminer la traduction. Donc la signification est : La violence du pouvoir qui est convoité.  »
Alex – » Vous pouvez éclairer ma lanterne, Giles ?  » Demanda Alex.
Giles – » Le pouvoir demandé par Spike d’ouvrir une dimension parallèle.  »
Alex – » Pourquoi faire ?  » Poursuivait Alex.
Giles – » La vision de Cordélia est claire. Pour se débarrasser de Buffy. L’envoyer dans une autre dimension, si tu préfères.  »
Oz – » Giles, vous pouvez nous parler un peu de ce Dieu ? Demanda Oz.
Angel prit la parole.
Angel – » Seth est un Dieu à tête d’âne. Il incarne la perversion et la pulsion de mort. La perfidie et le Mal. Il provoque le déséquilibre. Il est le déclencheur du chaos. Sa maxime est : Le désir est une des voix qui permet d’atteindre le pouvoir.  »
Médusé, tout le monde le regardait lançait ses phrases le plus naturellement du monde, comme si la veille il s’était tapé l’Egypte antique en dix volumes. Buffy restait toujours sidérée devant ses connaissances. Angel les regardait.
Angel – » Quoi ! J’ai vécu plus longtemps que vous, c’est normal que je sache plus de choses.  »
C’était une excuse facile et tout le monde le savait.
Willow – » Mais le portail s’ouvrira où, et sur quelle dimension ?  » Intervint Willow.
Wesley eut un geste évasif.
Wesley – » Comme nous le savons tous, les mondes parallèle ne manquent pas, Angel en connaît au moins deux. Quant à savoir où la faille s’ouvrira…il nous faut trouver le manoir !  »
Angel – » À ce propos il y a du nouveau. Annonça Angel. Il faut chercher au milieu des vieux décors hollywoodiens. Ce qui sont hors d’usages.  »
Riley – » Mais pourquoi ce Dieu et pourquoi il ferait ça pour Spike ?  » Continua Riley.
Wesley poursuivit.
Wesley – » C’est un Dieu facile à atteindre qui se plaît au milieu des conflits, il a toujours était miné par la jalousie. La volonté de nuire est en lui. Sur le net, Samantha a pu relever qu’un groupe d’adepte situé un peu partout dans le monde l’invoquait régulièrement »
Buffy – » Comment ça  » Demanda Buffy
Giles poursuivit.
Giles – » Chaque année ils se réunissent à une date anniversaire et tous les dix ans, à l’aide de différents sacrifices le Dieu Seth entre dans notre dimension pour exaucer un de leur souhait.  »
Buffy – » Il suffirait que Spike ait promis à ce club de joyeux lurons monts et merveilles pour qu’ils le laissent évoquer son souhait.  »
Giles – » Tu as compris Buffy.  »
Angel intervint.
Angel – » Je parie qu’on arrive au bout des dix ans et que cette fois la grande messe aura lieu à L.A. Quand Giles.  »
Giles – » Demain.  »
Tous eurent un geste pour marquer le coup. Riley posa une main sur l’épaule de Buffy.
Gunn – » Ca nous laisse peu de temps.  » Fit remarquer Gunn.
Wesley – » En effet. Lui répondit Wesley. Mais les recherches on était bien avancées. Demain au cours de la journée, Willow devra mettre au point une formule magique pour essayer de refermer la dimension qui nous le savons par la vision de Cordy va s’ouvrir. Pour la même raison Samantha tente d’établir une formule de physique »
En effet la jeune fille griffonnait, lettres, chiffres et signe sur un vieux cahier. Wesley continua.
Wesley – » Pour l’instant comme nous sommes tous au bout du rouleau, il nous faut aller dormir pour être opérationnel demain soir.  »
Ils étaient tous tendus devant ce qu’ils venaient d’apprendre.
Giles – » Wesley à raison, allons dormir. Dans l’immédiat on ne risque rien « dit Giles.
Samantha s’avança tout près d’Angel et s’adressa à lui seul, une main contre sa poitrine.
Samantha- » La formule sera à peu de chose près celle qui a ouvert le monde de pyléa. Si j’arrive à la réaliser elle provoquera l’effet inverse et refermera n’importe qu’elle dimension.  »
Angel – » Je sais que tu en es capable. Je sais que tu vas trouver.  »
Buffy était mal à l’aise devant la relation particulière qu’Angel et Samantha entretenaient.
Giles – » Angel tu peux recevoir du monde ici ?  » Lui demanda Giles.
Le vampire marcha à travers le hall les bras ouverts.
Angel – » Seuls les canapé sont disponible. Les chambre son toutes condamnées, envahies par la poussière. Et pour ce qui est de la poussière nous pouvons dire sans exagérer que nous en avons eu notre compte ce soir !  »
Oz – » Moi, le canapé ici présent fera très bien mon affaire.  » Fit remarquer Oz.
Wesley- » Si vous voulez Giles, je peux vous recevoir chez moi.  » Proposa Wesley.
L’observateur accepta un peu gêné.
Gunn – » Je peux accueillir une personne.  »
Alex – » Je suis ton homme Gunn.  » Lui répondit Alex.
Angel reprit la parole.
Angel – » C’est réglé. Oz, Riley et moi allons dormir ici, tandis que Buffy et Willow prendront ma chambre.  » Cordélia- » On y va, Sam ?  »
Cordélia s’était avancée.
Gunn – » fixons-nous une heure pour demain.  » Dit Gunn sur le pas de la porte.
Giles regardait sa montre.
Giles – » Il est bientôt cinq heure. Rendez-vous dans douze heures.  »
Une fois tout le monde parti, Buffy et Willow aidèrent les garçons à s’installer, en distribuant, couvertures et coussins qu’Angel avait mis à leur disposition. Puis montèrent cote à cote l’escalier jusqu’à l’étage.

Willow – » C’est pas mal chez lui !  » Fit remarquer Willow en déposant son sac.
Buffy – » Oui.  »
Willow – » C’est beaucoup plus spacieux que je ne le pensais. Oz et Riley auraient pu…  »
Devant le regard noir de Buffy, elle suspendit sa phrase, puis repris.
Willow – » Excuses moi. Je me mêle de ce qui ne me regarde pas.  »
Buffy alla vers elle.
Buffy – » Non, toi excuses moi. Tu es ma meilleure amie, à toi je peux tout dire. Enfin presque. Donnes moi le temps de prendre une douche, après on parlera. Je suis emplie de poussière, j’ai l’impression d’en avoir jusque dans la bouche.  »
Willow- » Buffy !  »
Buffy – » Oui.  »
Willow- » Tu as peur pour demain ?  »
Buffy – » Toi à ma place, tu n’aurais pas peur ?  »
Elle lisait la réponse dans les yeux de Willow.
Buffy – » Ce qui me réconforte, c’est vous tous. Je me sais bien entourée.  »
Sur ces mots elle pénétra dans la salle de bain, ferma la porte et s’y adossa. Même si elle ne laissait rien paraître, elle était angoissée. Un peu plus tôt dans l’âpres- midi, Angel lui avait fait admettre, alors qu’elle s’effondrait dans ses bras, qu’elle devait affronter Spike. Mais elle sentait une fêlure en elle.
 » Peut-être que demain je vais mourir.  » Pensa-t-elle. Pour se laver le corps et les idées, elle entra dans la douche et fit couler l’eau immédiatement sur son visage.

Dans le hall de l’hôtel, Riley et Oz avaient sombré presque instantanément dans un sommeil réparateur. Angel ne dormait pas. Il y avait une excellente raison à cela. Elle se trouvait juste au-dessus de lui, à l’étage.

Sur l’un des sofas, assise sur ses talons, Buffy enveloppée dans le peignoir de bain qu’elle venait de s’acheter, discutait avec Willow.
Willow- » Tu vas dormir les cheveux mouillés ?  »
Buffy – » Je doute qu’Angel est un séchoir à main ! De toute façon, ils seront vite secs.  »
Tout en parlant elle passait ses mains dans sa chevelure.
Willow- » A propos d’Angel, que comptes tu faire ?  »
Buffy – » Comment ça, ce que je compte faire ?  »
Willow- » Buffy, ne me prends pas pour une idiote.  »
Buffy fixait le tapis qui s’étendait devant elle.
Buffy – » Je l’aime, Willow.  »
Willow- » Et Riley?  »
Buffy – » Je vais lui faire de la peine. Malheureusement je n’y peux rien.  »
Willow- » Mais quand Angel est parti il y a deux ans, s’était pour que tu puisses mener une vie normale. Et avec Riley…  »
Buffy – » Une vie normale ! Buffy s’emportait. Passer ma vie auprès d’un homme en pansant à un autre, c’est ça que tu appelles une vie normale toi ! Non-merci. Et arrêtes de me parler de Riley. Oh Willow ! Je me disais que si quelqu’un pouvait comprendre s’était bien toi !  »
Willow- » pourquoi ?  »
Buffy – » Parce qu’il y a Oz .  »
Willow- » Ce n’est pas la même chose et tu le sais. Oz est un loup-garou trois nuits par mois, le reste du temps nous pouvons mener une vie normale.  »
Elle lui prit la main.
Willow- » Je suis ton amie Buffy. L’important est que tu sois heureuse, que ce soit avec l’un ou avec l’autre. Mais Angel vit ici maintenant et toi à Sunnydale.  »
Buffy – » Willow ! Je suis venue et je vais rester. S’il veut toujours de moi bien sur.  »
Willow vit une ombre passait sur son visage.
Willow- » Qu’es ce qu’il y a ? Qu’es-ce qui te gêne ?  »
Buffy fit passer une mèche de cheveux qui lui barrait la joue derrière son oreille. Geste qui chez elle marquait une certaine nervosité.
Buffy – » C’est que, heu!…Samantha semble avoir pris une place importante dans sa vie. Et je ne sais pas si.. »
Buffy n’avait pas eu le temps de terminer sa phrase que la porte d’entrée s’ouvrait sur le vampire. Aussitôt, Willow et elle furent debout. Toutes les deux réalisaient en même temps qu’il avait du entendre une partie de leur conversation. Elles savaient que chaque vampire avait une ouïe exceptionnellement développée. Angel se tenait sur le pas de la porte.
Buffy – » Il se passe quelque chose.  » Demanda Buffy inquiète.
Angel – » Non, tout est calme. En bas, ils dorment déjà. Willow, tu peux nous laisser s’il te plaît. Il faut que je parle à Buffy.  »
Willow- » Bien sur.  »
Willow pris quelques affaires au passage et referma la porte derrière elle.
Buffy – » Qu’est ce qu’il y a ?  »
Angel la regardait.
Quelques instants plus tôt alors qu’il cherchait vainement le sommeil, il se disait que peut-être, demain ils seraient tous morts. Alors pourquoi se privait d’être près d’elle cette dernière nuit, même s’ils ne devaient passer leur temps qu’à discuter.
Mais dès qu’il la vit les cheveux mouillés, il fut bouleversé.
Une autre nuit remontait à sa mémoire. Il sentait le désir battre ses tempes et s’emparait de son être tout entier. Il savait qu’il était inutile de lutter, qu’il était pris. Qu’il allait aller vers elle jusqu’à ce que sa passion soit assouvie !
Buffy qui savait mieux que personne lire dans ses yeux, comprit très vite le message. Il avançait en déboutonnant sa chemise. Devant son comportement soudain, Buffy ouvrait des yeux où la surprise et la crainte se disputaient. Elle eut un pas de recul, arrêté par le canapé.
Arrivé à sa hauteur, Angel lui saisit la nuque et s’empara de sa bouche. Le baiser qu’il lui donnait, avide et possessif lui donna le vertige. Sa main glissa dans l’ouverture du peignoir pour lui prendre la taille. Il sut à cette seconde qu’il n’aurait plus la force de faire marche arrière. Qu’aucune force humaine ou diabolique, ne pourrait l’empêchait de la posséder encore une fois. Sous l’emprise du baiser, Buffy fondait. Elle se disait que de toute façon, à chaque fois qu’il l’embrassait, elle avait l’impression de mourir.
Il avait écarté davantage le peignoir et l’embrassait maintenant sur l’épaule. Elle était pratiquement nue contre lui. Avec une voix à peine audible, elle lui lança.
Buffy – » Angel…On ne doit pas. Ton âme.  »
Il lui répondit dans un murmure.
Angel – » Ne t’occupe pas de mon âme. Elle va rester en place.  »
A présent, il l’embrassait dans le cou.
Buffy – » Comment tu peux en être sur ?  »
Il la regarda dans les yeux.
Angel – » Je sais.  »
Buffy – » Mais…  »
Il mit ses doigts sur ses lèvres.
Angel – » Ne poses pas de question, prend le comme un cadeau.  »
Non, elle ne poserait pas de questions, elle ne voulait pas savoir comment ça avait pu arriver, elle l’attendait depuis si longtemps. Elle fit glisser complètement sa chemise, lui ôta son débardeur, et de la racine de ses pieds à la pointe de ses cheveux, il l’eut contre lui. Aussitôt, il l’emmena vers le lit.
Plus rien n’existait à part eux. Angel pensait que de tout temps elle avait été crée pour lui. Que ce n’était pas un fruit du hasard si à l’âge de vingt-six ans, il s’était fait vampiriser. C’était tout simplement pour pouvoir arriver jusqu’à elle.
Buffy n’était pas faite pour cette vie de ténèbres, son corps était un merveilleux instrument d’amour et Angel en jouait en virtuose. Entre ses mains, elle devenait malléable.
Audacieux, Il aiguisait au désir, chaque parcelle de sa peau et chaque fibre de son être était en attente de lui. Devant le violent désir qu’elle sentait monté, son corps devenait exigeant, à présent elle le voulait en elle, se disant que s’il ne venait pas dans l’instant, elle allait devenir folle. Plusieurs fois, elle avait tenté de le guider, mais Angel menait la danse. Ile retardait volontairement le moment de la communion.
Buffy – » Vient, maintenant…  » Gémit-elle.
Elle tremblait, le souffle court.
Angel la sentait à bout, mais il ne se lassait pas de la voir chavirer le regard fiévreux, de sentir ses dents rayer sa peau.
Il était contient qu’a chaque seconde qui s’écoulait elle défaillait davantage. Il voulait la faire défaillir. Il savait qu’aucun des idiots qu’elle avait connus après lui n’avait été capable de la mettre dans cet état.
Dès l’instant où il entra en elle, son corps explosa. Elle se déconnecta de la réalité, se laissant porter sur une vague brûlante et quand elle l’entendit gémir dans son cou, elle sut que le bonheur existait dans ce monde. Ils firent l’amour jusqu’en fin de matinée, jamais rassasiés en voulant toujours davantage.

Etendus l’un près de l’autre, émerveillés, ils se regardaient sans rien dire.
Les sentiments qu’ils éprouvaient été au-dessus des mots. Ils se contentaient de se tenir la main. Buffy était épuisée, elle se sentait brisée. Il l’avait poussé au bout de ses limites.
Elle rompit le silence.
Buffy – » Je suis si fatiguée et j’ai tellement sommeil. Mais j’ai peur de m’endormir et que tout à l’heure tu ne sois plus là à mon réveil.  »
Il l’a prit dans ses bras et cala sa tête dans le creux de son épaule.
Angel- » Dors mon amour. Je ne laisserai plus rien nous séparer.  »
Possessive, elle grimpa sur lui et s’endormit le visage dans son cou.
Pour la première fois depuis longtemps, Angel était heureux.
Il se demandait encore comment il avait pu quitter Sunnydale et la laisser. Mais les choses étaient différentes alors et Buffy sortait tout juste de l’adolescence. Aujourd’hui il savait bien, qu’il ne pourrait plus vivre sans vouloir qu’elle soit là tout près. Imaginait un autre poser ses mains sur elle, lui donnait des envies de meurtre. Elle était à lui, elle avait toujours était à lui, et il allait la garder, dut il se battre contre la terre entière. Il s’était assez sacrifié, il avait besoin d’elle. Il s’endormit une main sur le dos de Buffy, au rythme de sa respiration à elle.

Quelques heures plus tard, quand Angel reprit pied avec la réalité, Buffy dormait toujours sur lui dans la même position. Il serait bien resté comme ça, mais la nuit qui venait, aller être mouvementé, il fallait absolument qu’il se remette les idées en place. Il se dit que le meilleur moyen était une bonne douche froide. Mais il ne voulait pas qu’elle s’éveille seule dans le lit. Il décida de la réveiller. Il la fit glisser doucement, mais dès qu’elle le sentit bouger, elle ouvrit les yeux, s’accrocha à son cou et lui déposa un rapide baiser sur les lèvres.
Buffy – » Où vas-tu ?  » Lui demanda-t-elle d’une voix ensommeillée.
Il écarta de son front une mèche de cheveux qui lui tombait sur les yeux.
Angel- » Si tu me laisse sortir du lit, je pense qu’il serait temps d’aller me doucher. Il est tard !  »
D’un signe de tête, il lui indiqua le réveil posé sur la table de nuit.
Buffy – » 15 heure 12, déjà ! J’ai l’impression de dormir seulement depuis…  »
Angel- » Trois heures. Tu peux le dire.  »
Il ne se lassait pas de la regarder. Elle avait le menton posé sur sa poitrine et ne semblait pas disposée à le libérer. Il se disait qu’il fallait absolument, qu’il sorte de ce lit très vite.
Angel – » Il faut que je me lève, Buffy. »
Buffy – » Vraiment.  » Lui dit-elle d’une voix enjôleuse.
Angel – » Vraiment !  »
Rapidement il la fit rouler sur le coté et d’un bond s’extirpa du lit. Aussitôt elle prit sa place sur l’oreiller. Avec un sourire, elle le regardait se diriger vers la salle de bain.
Tandis qu’elle écoutait l’eau de la douche couler, Buffy revivait les dernières heures. Elle se sentait bêtement heureuse, un sentiment de profond bien être s’empara d’elle.
L’eau s’était arrêtée depuis un moment, elle décida d’aller rejoindre Angel dans la salle de bain. Au passage, elle prit un des draps du lit et s’enveloppa avec.
Quand elle poussa la porte, il s’apprêtait à passer sa chemise. Noire pour changer, se dit la jeune fille.
Son regard ne pu éviter les traces de morsures qu’elle avait laissées sur sa poitrine. Devant sa confusion, Angel eut un demi-sourire, avant de lui tourner le dos afin de saisir sa chemise posée sur un cintre.
Buffy – » Quoi !  » S’exclama Buffy en l’enlaçant par derrière.
Angel – » Rien, enfin je me disais que de nous deux, c’était moi le vampire.  » Lui lança-t-il pour la taquiner.
Un peu gênée, Buffy balbutia contre son dos.
Buffy – » Heu ! …C’est bien la première fois…En général, …heu ! …  »
Angel – » J’ai quelques siècles d’avance sur Riley, Buffy  »
Buffy – » Prétentieux.  » Lâcha t’elle, avec un sourire.
Il se retourna dans ses bras et du dos de la main lui caressa la joue. Elle se savait désirable, les cheveux en bataille, avec juste le drap noué sur sa poitrine.
Ils en étaient là, quand Willow apparue derrière eux. Elle avait vite compris en ne voyant pas le vampire redescendre. Devant le spectacle de la chambre dévastée, elle se dit qu’en plus de Spike, ils allaient devoir affronter Angélus. Elle fut surprise de les trouver bien tranquille.
D’un même mouvement de tête, ils se tournèrent vers elle.
Willow- » excusez-moi, mais je me disais qu’il valait mieux que je remonte avant que Riley se réveille !  »
Gunn arriva à son tour.
Angel – » Ca devient un vrai hall de gare ici !  » Lança Angel mécontent.
Gunn – » Buffy, excuses moi d’arriver comme ça, mais Riley est éveillé.  »
Angel – » Beaucoup !  » Demanda Angel.
Gunn – » Enormément ! Si tu veux mon avis. Je lui ai dit que tu étais monté te doucher.  »
Angel poussa la porte de la salle de bain sur le nez des curieux.
Angel – » Il faut que tu parles à Riley, Buffy ! Tu préfères que ce soit moi qui le fasse ?  »
Buffy – » Non. C’est à moi de lui parler, mais pas avant demain.  »
Angel – » Quoi !  » S’exclama Angel surpris.
Buffy – » Essayes de comprendre. J’ai peur qu’en lui parlant maintenant, il ait un acte irréfléchi ce soir au cours de la bataille qui s’annonce. Je ne veux pas qu’il est un élan de bravoure inutile.  »
Angel la regardait le regard sombre.
Buffy – » S’il te plaît.  »
Il se dit qu’après tout, il avait la meilleure place.
Angel – » On fera comme tu voudras. Mais ne me mets pas au supplice en restant trop près de lui.  »
Elle le regardait avec un regard limpide.
Angel – » Tu te sens prêtes pour ce soir ?  »
Buffy – » Je ne laisserai personne me voler mon bonheur !  »
Elle avait retrouvé toute sa combativité. Avant de sortir, il l’embrassa passionnément.
Alors qu’il redescendait l’escalier avec Gunn, ce dernier lui lança.
Gunn – » Je ne t’ai jamais vu aussi heureux au saut du lit, on croirait volontiers que tu as passé une nuit pleine d’étoiles.  »
Angel – » Pas de commentaire, tu veux !  »
Dans le hall de l’hôtel, Riley et Oz, finissaient de ranger. ……………………………………………Suite……………………………………………………………………. Oz- » On prendrait bien une douche, Angel !  » Lui lança Oz.
Angel- » Il y en a une au sous-sol. A l’étage, les filles vont en avoir pour un bon bout de temps !  »
Oz – » Va pour le sous-sol.  »
Riley suivit contrarié.
Angel- » Vous ne pouvez pas vous tromper, c’est juste à droite aux pieds des escaliers.  »
Gunn regardait le vampire, un sourire en coin.
Angel- » Lâches moi, Gunn !  »
Angel détestait cette situation de compromis, mais Buffy l’avait voulu ainsi.
Alex les observait. Tout à l’heure devant le mensonge de Gunn, il s’était senti mal à l’aise. Plongé dans ses pensées, il s’interrogeait : « Je me fais des idées. Pourtant, il a quelque chose de différent. « 

Quand Buffy et Willow descendirent, les garçons étaient en pleine conversation. Riley alla vers Buffy, Oz ne les quittait pas des yeux. Dans son sommeil, il avait tout de suite sentie sa petite Willow se glisser contre lui et alors qu’il lui avait demandé ce qui se passait, elle lui avait chuchoté :
Willow- » Angel vient de monter  »
Oz – » Il ne nous manquait plus que çà ! Tu n’aurais pas du les laisser seuls.  »
Willow- » Angel me l’a demandé.  »
Oz – » Ah !  »
Willow- » Tu ne crois tout de même pas…Non, pas avec Riley juste en dessous et puis tu sais bien qu’ils ne peuvent pas. Ils ne prendront jamais ce risque là !  »
Depuis qu’il était loup-garou, Oz ne s’étonnait plus de rien.
Oz – » Ils sont séparés depuis des mois. Alors … !  »
Willow- » Tu délires.  »
Quand Riley dit bonjour à Buffy, Angel ne bougea pas, mais devant l’imperceptible mouvement d’humeur qu’il montra, Oz compris. En croissant le regard de Willow, le léger doute qui aurait pu subsister chez lui, s’évanouit.
Riley pris la main de Buffy.
Riley – » Ca va, tu as bien dormi ?  »
Buffy – » Ca va.  »
Buffy parlait d’une voix blanche, passant une mèche de ses cheveux derrière son oreille.
Riley – » Tu es sûre ? Tu as l’air…  »
Buffy – » Ca va, je te dis !  »
Riley – » Alors parles moi ! Depuis que je suis arrivé, tu ne m’as pas dis deux mots !  »
Elle se sentait mal à l’aise. Alors qu’ils étaient prés de la réception un peu en retrait des autres, elle l’écoutait le regard fixé sur le reste du groupe.
Riley la connaissait suffisamment pour ressentir qu’elle était perturbée, il mit son comportement sur le compte des événements.
Soudain Buffy lui fit face.
Buffy – » Je vais faire du café.  » Puis à haute voix  » Qui veut du café !  »
Tous unanime, levèrent la main.
Buffy – » Angel, tu me montres s’il te plaît !  »
Angel- » Dans le bureau de Cordélia.  »
Dès qu’ils furent seuls, Angel l’a saisie par le bras.
Angel- » Tu devrais lui parler Buffy. C’est insupportable et malsain, vaudrait mieux encore une bonne bagarre.  »
Buffy – » Si je lui parle maintenant, il va risquait sa vie pour se mettre sur un pied d’égalité avec toi. Crois moi je le connais. Je ne veux pas qu’il se mette en danger.  »
Angel était sombre.
Angel-« Que te disait-il ?  »
Buffy – » Il se plaint que je ne lui parle pas assez. Qu’est ce que tu veux que je lui dise ? Que j’ai déliré toute la nuit dans tes bras ?  »
Angel- » Non. Tout le matin.  »
Buffy – » Très drôle !  »
Angel- » Je suis drôle ?  »
Ils se regardaient intensément.
Buffy – » Va rejoindre les autres.  » Lâcha t-elle dans un souffle.
Quand Buffy sortie du bureau de Cordy, Giles et Wesley faisaient leur entrée.
Wesley- » excusez-nous pour le retard, le temps d’acheter des beignets !  »
Wesley qui venait de parler déposa la boite en carton empli des pâtisseries au milieu des jeunes gens. Aussitôt tous se ruèrent dessus.
Buffy – » Voilà le café !  » Ajouta Buffy.
Giles – » Willow, ça avance ?  » Giles l’interrogeait.
La jeune sorcière, s’était mise à l’ouvrage un livre ouvert devant elle. Elle mélangeait plusieurs ingrédients emmenant le tout en une sorte de pâte noire mal odorante.
Willow- » C’est pour les scapulaires de protection !  » Lui dit-elle dans un regard.
Giles – » Et pour la dimension, tu as quelques choses ?  »
Willow- » Je pense avoir trouvé une formule qui peut marcher. Mais on en sera sur qu’une fois le sort jeté ! » Giles – » Oui, comme d’habitude.  » Lui répondit Giles en essuyant ses lunettes.
Willow- » Il faudrait arrêter Spike avant qu’il ne commette cette folie.  »
Giles – » La faille va s’ouvrir Willow. Tu peux être notre dernière chance.  »
Willow- » Ne me dites pas ça Giles, vous savez que j’angoisse sous la pression. Et puis, je ne vois pas comment Spike peut contraindre Buffy à aller jusqu’à ce manoir.  »
Cette dernière s’installa en face d’elle, café et beignet à la main.
Riley – » Samantha et Cordélia ne devraient pas être là ?  »
Riley interrogeait Angel, il avait remarqué l’attention que le vampire portait à la jeune scientifique. Angel regarda la pendule sur le mur qui marquait 17 heure 15.
Angel – » Elles sont en retard, je vais téléphoner.  » Alex le suivit.
Depuis cinq bonnes minutes déjà, Alex et lui surveillaient régulièrement la pendule. Leurs regards s’étaient croisés plusieurs fois, Ils partageaient la même inquiétude. Angel savait que Cordy n’était jamais en retard. Pour se rassurer, il invoquait tout un tas d’excuses qu’elles leurs serviraient en arrivant, mais devant la question que Riley venait d’exprimer à haute voix, un malaise s’installa en lui.
Angel – » Pas de réponse, elles doivent être sur la route.  »
A 17 heure 25 tout le monde était inquiet. Puis, Cordélia passa la porte d’entrée.
Cordélia- » Ils ont enlevé Samantha !  »
D’un bond, tout le monde fut debout.
Pour se calmer Cordélia marchait de long en large au milieu du hall.
Cordélia-« On roulait depuis cinq minutes, quand ils ont bloqué ma voiture avec leur vanne. Je n’ai rien pu faire, le temps que je réalise, Sam n’était déjà plus là.  »
Alex – » Ils ont fait ça en plein jour ?  » Demanda Alex.
Cordélia- » Tu parles ! Vitres peintes en noires, ils nous ont coincés dans un tunnel ! Elle ou moi, c’était pareil. Ils sont arrivés coté passager, elle était la plus proche.  »
Angel – » Il faut trouver l’adresse de ce manoir !  » S’exclama Angel inquiet.
Cordélia- » Ce n’est plus la peine de chercher. Ils me l’ont donné avec un message pour toi. Dis à Angélus qu’on va peut-être pouvoir négocier.  »
Elle lui tendit le bout de papier où l’adresse s’inscrivait. Après avoir lu, il donna le billet à Wesley qui se tenait devant lui.
Angel – » Maintenant on sait où on va.  » Lâcha le vampire tendu.
Wesley-« Ce n’est pas très loin.  » Reprit Wesley.
Oz – » Qu’est ce qu’ils veulent dire par négocier ?  » Demanda Oz.
Le regard fixe, Angel lui répondit.
Angel – » La nuit dernière, on aurait pu éviter la confrontation avec Syrus en leurs livrant Buffy.  »
Alex – » Rien que ça !  » Ajouta Alex.
Le vampire passa derrière la réception. D’un tiroir situé à main droite, il sortit une grosse clé assez ouvragée. Puis regarda les personnes présentes.
Angel – » Je vais y aller.  »
Buffy – » Je viens avec toi !  » Lança Buffy un peu trop vite.
Riley – » Il est hors de question que tu bouges d’ici !  » S’insurgea Riley.
Sans un regard derrière lui, Gunn sur ses talons, Angel s’engouffra dans l’escalier qui menait au sous-sol. Dans le hall de l’hôtel, ils tergiversaient tous, échafaudant des plans. Willow distribuait les scapulaires que chacun passait à son cou.
Cordélia- » Je vois que leur odeur ne sait pas améliorer.  » Marmonna Cordélia.
Buffy ne tenant plus en place, dévala à son tour l’escalier jusqu’au sous-sol.
Devant un coffre ouvert, Angel choisissait les armes dont il savait qu’il aurait l’utilité. Gunn les rangeait dans un sac de sport. A l’arrivée de Buffy, ils marquèrent un temps d’arrêt. Elle alla se plaçait devant Angel, Gunn recula un peu.
Buffy – » Je ne veux pas que tu y ailles comme ça ! Sans réfléchir, sans un plan !  »
Angel- » Ce sera vite terminé, crois-moi !  »
Buffy – » Mais qu’es ce qu’il y a entre cette fille et toi !  » Buffy perdait le contrôle.
Angel suspendit son geste, la pris contre lui.
Angel- » Comment peux-tu lancer ces paroles après les heures que nous venons de vivre ? Tu sais très bien que j’agirais de la même façon pour n’importe lequel d’entre nous.  »
Buffy frottait son front contre le torse d’Angel. Elle sentait les larmes monter.
Angel- » Je t’aime. Rien ne pourra jamais changer ça, pas même la mort.  »
Buffy – » Mais moi, je ne veux pas que tu meurs Angel. Ce matin tu m’as promis que plus rien ne nous séparerait.  »
Angel- » Justement, c’est notre bonheur que je défends. Je vais me débarrasser de Spike une bonne fois pour toute. Il a assez fait le mal.  »
Giles – » Angel !  »
Du haut des escaliers Giles l’interpellait.
Aussitôt Buffy et Angel se séparèrent. Le vampire leva les yeux vers l’observateur, Riley était entre eux.
Il se tenait sur les marches à mi-chemin, là où la lumière s’évanouissait pour laisser sa place à l’obscurité.
En effet, suivant Buffy de quelques enjambées, il avait stoppé net sa descente à l’instant où le vampire prenait l’Elue sur son cœur. Devant les paroles qu’ils échangeaient, il eut l’impression que son sang allait déserter ses veines, un goût de cendre envahi sa bouche tandis qu’une main de fer lui broyait le cœur.
Puis il se souvint d’une phrase qu’il avait dite à Alex en début d’année.  » J’ai beaucoup de chance d’être avec Buffy, mais elle ne m’aime pas.  »
Naïvement la pauvre Dawn l’avait laissé entendre et le maudit Spike le lui avait jeté au visage.
Tandis qu’Angel confus se passait une main sur la nuque, Buffy regardait Riley avec une immense tristesse. Dans ses yeux, il lisait parfaitement ce qu’elle semblait lui dire.  » Je suis désolée, je n’ai pas choisi, c’est comme ça. Je ne peux pas aller contre des sentiments aussi fort.  »
Pour lui cacher son désarroi, il se détourna et rapidement remonta l’escalier, bousculant Giles au passage. Buffy – » Riley !  »
Buffy partie derrière lui. Elle le rattrapa dans le hall et aussitôt l’entraîna vers le bureau d’Angel.
Le reste du groupe les regarda passer. Les uns, surpris par le visage fantomatique de Riley et la mine défaite de Buffy. Les autres n’ayant pas besoin d’imaginer ce qui avait pu se passer au sous-sol. Ils savaient. Cordélia- » Qu’es ce qu’ils ont ?  » S’interrogeait à voix haute, Cordélia.
Alex – » Pour moi, c’est très clair.  » Lui répondit Alex.
Cordélia- » Quoi ?  » Poursuivit Cordy.
Willow prit la parole.
Willow – » Riley vient d’apprendre que Buffy a passé la nuit avec Angel.  »
Wesley, Cordélia et Alex restèrent suspendus à ses mots. Les lèvres pincées, Wesley secouait la tête en signe de mécontentement. Puis frappant sa main gauche avec son poing droit, il lança.
Wesley – » Comme s’il n’avait pas pu attendre ! C’est bien le moment !  »
Surprenant tout le monde, Alex lâcha.
Alex – » Moi je les comprends. Angel est le premier amour de Buffy et on sait tous combien il compte ce premier amour !  »
Alex s’exprimait en regardant Cordélia. Depuis la veille, elle avait remarqué les attentions du jeune homme à son égare. Contrairement à ce qu’elle croyait avant son arrivée, elle se sentait bien en sa présence. C’est vrai qu’ils étaient sortis ensemble pendant près d’un an. Entre eux une certaine aisance était installée et il était de tous les garçons avec qui elle avait flirté celui qui sans conteste la connaissait le mieux. Depuis qu’il était là, elle ne pensait plus à Angel d’une façon romantique. Elle avait l’impression qu’avec l’arrivée du scooby gang les choses avaient repris leurs places, celles qu’elles n’auraient jamais du quitter.
Dans le bureau d’Angel, Buffy était en larmes et Riley tentait encore de la résonner.
Riley – » Je sais que tu l’aimes. C’est l’évidence même. Il faut être aveugle comme moi pour se cacher la vérité. Mais Buffy ! C’est un vampire, il a l’éternité. Comment peux-tu envisager de vieillir près de lui ?  »
Cette phrase, elle l’avait entendu des centaines de fois, ce n’était plus un argument.
Elle connaissait la fragilité de sa propre existence, constamment exposée au danger. Aucune tueuse n’avait jamais vieilli et puis demain elle pouvait mourir en traversant la rue.
Depuis deux ans elle avançait dans la vie à contre courent, refoulant ses sentiments. Aujourd’hui elle savait exactement où elle allait. Désormais, elle était décidée à se laisser guider par son cœur.
Riley la saisie aux épaules.
Riley – » Et tu sais qu’il restera éternellement jeune ?  »
Buffy – » Je ne perdrais plus une minute avec lui….. Pardon !  »
Riley la lâcha et lui tourna le dos, elle posa une main sur lui.
Elle savait qu’elle lui piétinait le cœur, qu’aucun des mots qui sortiraient de sa bouche n’apporterait l’apaisement qu’il attendait.
Riley – » Alors nous deux ça ne voulait rien dire ?  » Lui demanda t’il d’une voix éteinte.
Buffy – » Je suis désolée de t’avoir donné de faux espoirs. Tu es entré dans ma vie à une période où j’en avais besoin et c’est vrai qu’un temps j’ai cru t’aimer, j’ai cru qu’on pourrait construire quelque chose tous les deux »
Il se tourna vers elle.
Riley – » Tout ce qui s’est passé ces derniers jours t’a déstabilisé. Ressaisis-toi, Buffy ! Il y a encore quelque chose entre nous !  »
Les yeux baissés, elle secoua la tête négativement.
Buffy avait de la peine pour Riley, mais elle se sentait soulagée devant la situation devenue plus franche. Buffy – » Que comptes-tu faire maintenant ?  » Lui demanda t-elle.
Riley-« Maintenant ? J’ai un compte personnel à régler avec Spike. Buffy ! Entre toi et moi c’est…peut-être terminé, mais je n’en ai pas terminé avec Spike.  »
Quand ils rejoignirent les autres, Angel croisa le regard de Buffy mais Riley et lui s’évitèrent comme la peste. Autour de la table, ils organisaient des groupes.
Buffy – » Je prendrais la direction d’un groupe.  » Lança Buffy.
Angel s’opposa à elle.
Angel- » Non ! Un groupe restera ici avec toi, tandis…  »
Buffy – » Angel ! Hier tu m’as fait comprendre toi-même, que je devais affronter Spike. Mon groupe entrera le premier dans le manoir, Spike ne s’attend pas à me voir arriver comme ça, l’effet de surprise sera garanti.  » C’était la tueuse qui venait de parler. Angel savait que tant qu’elle était dans ses bras, il exerçait un pouvoir certain sur elle, mais dès l’instant où elle prenait son identité d’Elue, il ne pouvait plus la soumettre. Elle le regardait en le défiant du regard.


Dans la lumière vacillante des bougies, Spike pestait contre ses vampires. Son long manteau en cuir noir dansait dans ses déplacements.
Spike – » C’était l’autre fille qu’il fallait ramener ! Je suis entouré d’idiots. Des cheveux courts. Celle là, à l’air d’avoir des cheveux courts ?  »
Devant la fureur de Spike, les interpellés se faisaient de plus en plus petits. Samantha assise à même les pavés du sol les regardait à travers ses cheveux, sa main droite tenue par une chaîne reliée à un anneau vissé dans la paroi derrière elle. C’était la première fois qu’elle voyait autant de vampires réunis. Pas plus impressionnée que ça, elle savait qu’elle n’intéressait pas ce Spike, ni Cordélia d’ailleurs, c’était Buffy qu’il voulait mais Angel ne serait pas assez fou pour la conduire jusqu’ici. Samantha avait confiance en ses amis, elle pensait que déjà un plan avait du être mis en place pour la sortir de là.
Pendant que Spike vociférait, elle découvrait la pièce. Vaste et plutôt en longueur, elle semblait sortie tout droit d’un film d’épouvante. Un lustre qui devait appartenir au siècle passé, dominait une grande table rectangulaire qui semblait peser une tonne. Presque à mi-hauteur, mais plus près du plafond que du sol, une balustrade en bois courrait sur la largeur de la pièce laissant entrevoir l’étage supérieur qui fuyait dans le noir. A plusieurs endroit sur les murs, d’immenses tentures qui un jour lointain avaient été rouge masquaient entièrement ce qui apparaissait être des portes-fenêtres. En face d’elle, Sam accrocha son regard sur une énorme cheminée qui vomissait par sa bouche calcinée, la cendre froide installée là depuis au moins cent ans.
Spike – » Il va me falloir changer mon plan !  » Spike était furieux.
– » Attends mon chéri. Hooouuuuu ! Je vois des choses dans cette jolie tête.  »
Spike – » Qu’es ce que tu vois mon poussin ?  »
Drusilla, une main posée sur le front de Samantha regardait le plafond, un sourire aux lèvres. Elle se laissait envahir par les images qui lui arrivaient, exploitant le don de double vu qu’elle possédait depuis toujours. Drusilla- » Il y a de l’affection entre eux.  »
 » Ah oui ! Elle me fera alors un délicieux repas ! Je vais lui prendre cette fille en attendant de lui prendre sa bécasse.  »
Spike – » Et ! Doucement, pas encore, on peut avoir besoin d’elle.  »
Spike s’était avancé devant Darla qui venait de prendre sa forme vampirique.
Samantha commençait à se sentir mal à l’aise, elle trouvait le temps long. Si le vampire semblait pouvoir se contrôler, en revanche Cordélia lui avait suffisamment parlé des deux femmes, elle savait de quoi elles étaient capables. Drusilla continuait son monologue.
Drusilla- » Ils approchent mon chéri.  »
Spike – » La tueuse est avec eux ?  » Spike l’interrogeait nerveux.
Avec l’attitude d’un chat prêt à bondir sur un oisillon, Drusilla dans un regard de coté lâcha un oui du bout des lèvres.


Le manoir investi par Spike prenait racine en pleine nature au sommet d’un léger vallon. Au détour d’un chemin le scooby gang et l’équipe d’Angel investigations venaient de s’immobiliser. A une cinquantaine de mètres devant eux la bâtisse dressée vers le ciel semblait les espionner.
Alex – » C’est là qu’ils ont tourné la nuit des morts vivants, non ?  » Lança Alex pour détendre l’atmosphère. Buffy – » Très amusant !  » Lui jeta Buffy, le regard fixé sur le bâtiment.
Willow- » Giles ! Regardez le ciel !  » Willow tendait son bras vers les cieux.
Tout le monde leva la tête. Dans l’immensité étoilée qui les dominait, une attraction inhabituelle s’installait. Tandis que des éclairs bleus s’emparaient de l’énergie astrale, un tourbillon de fine poussière brillante, se dirigeait à vive allure en direction du manoir. En touchant au but, le tourbillon se dématérialisa au-dessus du toit le recouvrant entièrement tel un nuage nébuleux, flotta un instant, puis soudain, s’engouffra par l’une des cheminées comme aspiré de l’intérieur.
Buffy fit volte face.
Buffy -« Si on veut sortir de là Samantha vivante, y a plus de temps à perdre !  »
Gunn – » Oui je crois que le Dieu Seth, va faire son entrée.  » Lâcha Gunn.
Ils s’enfoncèrent dans la nuit sous le couvert des bois, le silence était de plomb.
Au fur et à mesure qu’ils avançaient, chacun d’entre eux ressentait la force magnétique qui envahissait l’endroit. Les sens en éveils, ils étaient tous à l’écoute du moindre bruissement, mais les animaux eux même avaient déserté. Seuls les craquements générés par leurs pas, déchiraient parfois cette opacité silencieuse. Rapidement ils atteignirent un des cotés du manoir.
A Angel qui arrivait derrière elle, Buffy murmura :
Buffy – » Je vais entrer par l’entrée principale.  »
Inquiet, il plongea dans ses yeux avant de lui répondre.
Angel- » Je le sens mal !  »
Buffy – » Moi aussi, mais on n’a pas le choix.  »
Souvent malgré lui il avait du la laisser seule affronter le danger en attendant mortifié par l’angoisse dans son manoir à Sunnydale son retour de mission. Mais elle était l’Elue, c’était son destin. Il se promit que cette fois serait la dernière. Elle était son bien le plus précieux et désormais il ne voulait plus qu’elle s’expose elle, pour quoi que ce soit.  » C’est à moi à présent de combattre le mal, de gagner ma Rédemption.
Angel- » Je vais passer par le haut.  »
Il lui saisit le poignet, lui déposa un baiser dans le creux de la main et rajouta d’une voix étouffée.
Angel- » Prends soin de toi.  »
Buffy – » Tu as peur ?  »
Angel- » J’ai peur.  »
Angel s’éloigna vers le bout de la bâtisse où un escalier extérieur se profilait. Gunn, Wesley et Oz le suivirent. Avec le reste du groupe, Buffy poussa la porte d’entrée.
Le cœur battant, ils avançaient le long d’un couloir pas très large, faiblement éclairé.
Ils ignorèrent l’escalier qui s’envolait vers l’étage préférant se dirigeaient vers la lueur qui dansait au bout du réduit
……………….A suivre………………………………………………….

Samantha, le visage marqué d’inquiétude, les yeux écarquillés par la surprise, s’était reculée au maximum. Elle sentait les aspérités du mur lui griffaient le dos. Devant elle, dans un déchirement qui avait pulvérisé une partie des pavés du sol, la cheminée disparue, laissant place à une mouvance bleuté qui s’élargissait à chaque seconde qui filait. Samantha connaissait bien le processus, elle su tout de suite qu’une dimension parallèle s’ouvrait.
La faille se gonflait en volant les énergies vitales, qu’elles soient humaines, végétales ou cosmique. Sam, elle-même se sentait aspirée de l’intérieur vers cette entité magique d’où s’échappait des éclairs chargés d’électricité. La jeune scientifique sentait monter en elle l’angoisse, degré par degré. Les faits ne lui rappelaient pas de bons souvenirs.  » Bientôt la force sera-t-elle, qu’elle nous fera tous disparaître.  » D’un regard affolé, elle parcourrait la scène.
Tandis que des rayons lumineux zébraient le plafond, une assemblait encapuchonnée se tenait agenouillait autour d’un triangle marqué au sol.
Spike et ses vampires contemplait le spectacle, tout près de l’emplacement qu’occupait quelques instants plus tôt la cheminée. Avec un sourire aux lèvres, Darla et Drusilla tournaient autour de dix jeunes filles en robe blanche, toutes adeptes, prêtes à se sacrifier en rejoignant le monstre dont elles avaient fait leur dieux.  » Si la puissance augmente encore, cette baraque va s’écrouler. Il faut faire disparaître ce rideau magique avant qu’il ne soit trop tard. Me souvenir de la formule que j’ai mise au point. Enfin je crois qu’elle est au point. Oh ! C’est le trou noir…  »
Dans la précipitation et l’affolement, Samantha ne parvenait pas à rassembler ses idées. Elle allait tenter de réciter à haute voix une formule de physique, quand un phénomène se produisit.
Une tête d’âne prolongé d’un corps que semblait humain traversa le rideau magnétique et pénétra dans notre monde. Alors que les yeux rutilants plantés dans la tête d’âne jugeaient l’assemblée présente, les jeunes filles en blancs formèrent une chaîne et une à une commencèrent à basculer dans ce puit qui les conduisait vers l’éternité.
Buffy – » On arrive trop tard Willow, maintenant tu ne peux plus fermer la faille.  »
Buffy qui venait de parler, se tenait sur le seuil de la pièce entourée par le reste de son groupe.
Riley – » Pourquoi? » demanda Riley.
Willow continua, tandis que les autres restaient subjugués par la scène qui se déroulait sous leurs yeux. Willow- » Si je ferme le portail, le Dieu Seth va rester coincé dans notre dimension.  »
Giles intervint.
Giles – » Mais si tu ne le ferme pas, c’est la fin de la matière, tout va être aspiré.  »
Cordélia se manifesta.
Cordélia- » Ho ! Giles. Vous avez raison. Moi-même je me sens déjà happée vers cette lumière. Il n’y aura pas d’alternative, on ne nous laissera pas le choix. Vous sentez cette puissance ?  »
Ils se sentaient tous attirés inexorablement. A chaque phrase jetée, Cordélia avait serré un peu plus fort la main d’Alex, saisit sans s’en rendre compte. Pour la rassurer ce dernier lâcha.
Alex – » Ai confiance ! On est tous ensemble. Ce ne sera pas la première fois que Buffy nous sort d’une situation désespérée.  »
Buffy – » Ta confiance m’honore Alex, mais la dernière fois que j’ai affronté un Dieu, on sait tous comment ça s’est terminé !  »
Tandis que Buffy serrait les dents afin de ne pas permettre à ses sentiments de la submerger, l’ombre de Dawn flotta entre eux.
A l’étage, sur la passerelle qui dominait la pièce, Angel, Oz, Gunn et Wesley assistait eux aussi aux sacrifices.
Buffy son pieu à la main, s’élança dans la pièce.
Buffy – » Ferme cette dimension Willow ! Je m’occupe de Samantha.  »
Ce fut le signal. Angel tel un félin, franchit la balustrade et se posa sur la table. Gunn, Wesley et Oz sautèrent à sa suite.
Devant l’intrusion du Scooby gang et de l’équipe d’Angel Investigations qui s’en prenaient avec ardeur aux vampires, les adorateurs encapuchonnés prirent la fuite.
Riley se dirigeait droit sur Spike quand un trait de lumière rouge jaillit des yeux du Dieu Seth pour s’emparer de ceux de Spike. Saisit d’un tremblement, ce dernier fut projeté violemment contre le plafond où il resta quelques secondes avant de retomber au sol.
Alex – » qu’es ce qui se passe Giles ?  » S’exclama Alex en prise avec un vampire qu’il avait coincé avec l’aide de Cordélia et d’un flacon d’eau bénite.
L’observateur qui venait d’atterrir sur un tas de caisses vides entreposées dans un coin n’était pas en mesure de parler. Wesley apporta la réponse.
Wesley – » Seth vient de faire passer en Spike ses pouvoir. S’il avait été humain, Spike n’aurait pu survivre à l’énergie dégagée.  »
Alex – » Ne me dites pas qu’il va devenir aussi puissant qu’un dieu.  »
Wesley- » Au moins pour un temps. Ca doit être le souhait qu’il a formulé.  »
Tout en parlant Wesley en mauvaise posture, luttait avec un vampire. Un vieux buffet couvert d’un voile de poussière lui scier le bas du dos, empêchant toute fuite en arrière. Le démon l’avait saisit à la nuque. Wesley se disait que dans une seconde, le vampire avec sa force surhumaine, allait lui briser la nuque comme on brise une noix. Impuissant, il s’apprêtait à fermer les yeux quand la créature se désintégra. Gunn venait de le décapiter.
Wesley – » Merci Gunn.  » Lança Wesley égale a lui-même en passant ses doigts dans le col de sa chemise. Après avoir réduit en cendre deux vampires qui avaient voulu se mesurer avec la tueuse, Buffy venait de libérer Samantha.
Aussitôt Drusilla et Darla lui tombèrent dessus. Buffy mettait toute sa force dans cette confrontation. Elles les détestaient plus encore que bien des démons qu’elle avait combattu. Soigneusement elle évitait le regard de Drusilla, sachant combien il pouvait faire mal. Quelques années plus tôt, avec ce même regard, elle avait tuée Kendra et lui avait empoisonnait la vie. Etonnée par la présence de Darla qu’elle croyait disparue à tout jamais, Buffy ne se posait pas de questions. Elle la haïssait, au moins autant que Spike, si ce n’est plus. Elle la haïssait pour l’avoir vampirisé Lui. Pour avoir partagé sa vie à Lui. Pour existait dans ses souvenirs à Lui. Entre elles deux pesait un lourd tribut nommé Angel.
Ce dernier venait d’en finir avec Syrus. Après une lutte acharnée où il avait pris sa forme vampirique, Angel armé de son épée fit un moulinet rapide qui fendit l’air et décapita le vampire plus que centenaire. A cet instant précis le Dieu Seth repassa le portail emmenant avec lui la dernière jeune fille.
Contrairement à ce qu’on aurait pu croire, la faille resta ouverte. Le monde tel que nous le connaissons pouvait bien s’écrouler, ce n’était plus son problème.
Buffy – » Maintenant Willow !  » Hurla Buffy à l’attention de la jeune sorcière.
Oz et Riley qui d’un bel ensemble en finissait chacun avec une créature, crièrent pour Angel qui se trouvait entre eux.
Oz, Riley- » Pourquoi le portail reste ouvert !  »
Angel – » À présent le pouvoir de le refermer est dans les mains de Spike !  »
Du haut de la table sur la qu’elle elle s’était juchée, Willow allait commencer son incantation, quand soudain, Spike regard rouge sang, bras tendus, dégagea une telle énergie qu’à distance d’un mouvement de ses bras, il propulsa Willow contre la cloison du fond.
Il était grisé par ses nouveaux pouvoirs. Aussitôt il magnétisa les êtres vivants présents, s’emparant de leur volonté d’agir. La bataille cessa faute de combattants.
Ils essayaient tous de résister à cette force. Les uns se tenaient la tête, les autres fermaient les yeux du plus fort qu’ils pouvaient. En vain, ils n’étaient plus maîtres de leurs actes. Du groupe qu’ils formaient, Angel seul avait été épargné, étant vampire lui-même. Il n’eut pas le temps de réagir. Déjà plusieurs vampires qui l’avaient ceinturé, l’enchaînaient par les poignets à l’endroit même où Samantha avait été détenu. Il tira sur les chaînes qu’il fit danser, elles étaient trop bien arrimées à la paroi. Il comprit très vite que malgré sa force vampirique la fuite serait difficile.
Un vent léger qui ne demandait qu’à enfler, commençait à circuler dans la pièce agitant doucement les cheveux des filles. Chaque être humain présent, utilisait le peu de volonté qu’il possédait afin de rester debout les idées claires. Machinalement ils s’agrippaient à ce qu’ils avaient sous la main.
Même si elle avait l’impression d’avoir la tête en chewing gum, Buffy résistait mieux que les autres. Cependant elle se sentait impuissante. Grâce à ses pouvoirs d’Elue, elle savait qu’elle possédait encore la volonté nécessaire afin de ne pas s’avancer vers ce monde invisible. Elle s’inquiétait pour ses amis.
Giles et Wesley qui avait saisi le même dossier de chaise se tenaient non loin du groupe que formait Buffy, Willow et Samantha. Giles dans un effort sur lui-même essaya de former des mots.
Il s’adressa aux filles.
Giles – » Seule…chance…est de fermer…portail…coupera…lien…entre…Seth et Spike…Will…Sam…vous…seules.  »
Willow lui répondit comme elle pu.
Willow- » Moi…pas…rassembler…idées.  »
Samantha rajouta.
Samantha- » Idées…là…mais pas…rêve…éveillé.  »
Wesley poursuivit.
Wesley- » Buffy…doit attirer…attention Spike…lui relâchera…un peu…puissance…sur…groupe. Buffy! …tu… entends ?  »
Même si elle avait entendu chaque mot, Buffy ne répondait pas.
Tandis que Spike continuait son travail de sape, l’Elue vissait son regard sur Darla.
Elle la voyait glissait sa main dans l’ouverture de sa chemise, caressait sa peau de vampire et le regardait droit dans les yeux.
Darla – » Bonsoir mon amour !  »
D’un regard noir, Angel lui lança.
Angel – » Il fallait que tu sois là !  »
Souriante elle continuait.
Darla – » Je n’allais pas rater la fête. Ce soir Spike ! Spike va nous débarrassait de la tueuse. Tu sais celle qui te donne le bonheur parfais. Après on formera de nouveau une famille. Toi et moi ensemble comme avant !  » Sur ces mots, elle se pressa contre lui et frotta sa bouche sur celle du vampire.
Angel se dégagea furieux. Il n’avait pas besoin de lever les yeux pour savoir que ceux de Buffy étaient rivés sur lui.
Angel – » Je ne serais jamais plus avec toi Darla, quand vas-tu comprendre que je ne t’aime pas.  »
Le ton était cinglant.
Piquée, elle lui lança d’un ton qui n’autorisait pas la réplique.
Darla – » Ce n’est pas l’impression que tu m’as donné il y a trois mois. Tu t’es donné corps et âme Angélus. Et plutôt deux fois qu’une.  »
Buffy eut l’impression de recevoir un coup. Elle pensait à Riley, à ce qu’il avait du ressentir quelques heures plus tôt.
Devant l’échange verbal d’Angel et Darla le voile s’était levé sur la question qu’elle s’était posée et qui l’avait torturé tout au long du jour. Elle avait d’abord pensée à Samantha, mais c’était Darla. Darla toujours elle.
Une fois de plus, elle sentit une pointe de jalousie lui brûler la poitrine. Comme tous les amoureux du monde, elle avait effacé de sa mémoire les merveilleux moments qu’elle venait de vire avec lui, se laissant envahir que par l’instant présent.
Elle ferma les yeux afin de mieux respirait. Elle se sentait si oppressé, elle manquait d’air. Alors elle ouvrit la bouche à la recherche d’une bouffé d’oxygène.
Une voix qui lui était familière et qui s’obstinait fini par atteindre son cerveau embrumé.
Giles qui comme les autres avait assisté au numéro de Darla s’employait à faire réagir sa tueuse. Dans un effort il répéta
Giles -« Buffy…ressaisie…toi.  »
Alors elle se tourna vers Spike et son regard s’empara du sien. Une haine presque palpable circula entre eux. Mains en avant, doigts largement écartés, Spike tentait de l’attiré vers la faille qui avait encore grandit.
Le menton levé, Buffy résistait. Elle n’avançait pas d’un pouce. Spike concentré ses efforts pour la faire céder.
Dans le bras de fer qu’ils engageaient, Buffy sentait sa force diminuer. Bientôt elle allait lâcher. Le magnétisme exercé par Spike, lui labourait le cerveau.
Mais comme Wesley l’avait prédit, en reportant plus particulièrement son attention sur l’Elue, Spike leva un peu du magnétisme qui pesait sur le reste du groupe. Il n’en fallu pas plus à Samantha et Willow. Chaque une de leur coté, elles lançaient leurs incantations. L’une avec formules de physique, l’autre avec formule de magie et ingrédients. Malheureusement elles manquaient trop de précision. Et malgré leurs efforts, tandis que Buffy perdait du terrain, le portail restait ouvert.
Darla et Drusilla se tenait aux premières loges. En effet la plupart des vampires s’étaient placés derrière Spike pour assistaient au spectacle qui allait se jouer. Le vampire relâcha légèrement son attention sur l’Elue et propulsa de nouveau Willow, cette fois accompagné par Sam sur l’un des murs de la pièce.
De son coté Angel qui avait réussit à libérer l’une de ses mains, tenter de dégager l’autre.
Spike concentrait de nouveau son énergie sur Buffy. Il prenait un plaisir profond en agissant ainsi. Au début, il avait bien pensé à la vampiriser où à la vider de son sang et dans l’instant, il lui serait si facile de l’éjecter à travers la faille. Mais il préférait la voir diminuée, comme il l’avait été lui-même durant plusieurs mois. Il voulait qu’elle vienne à lui vulnérable et soumise. Il voulait contempler l’effroi dans ses yeux à l’instant où elle passerait le portail. Il la sentait faiblir, bientôt elle serait à sa merci.
Buffy savait qu’elle était entrain de céder, qu’elle avait perdu face à Spike, que ses amis privaient de leur liberté d’agir ne lui seraient d’aucun secours. Angel lui-même était entravé.
Angel qu’elle aimait et qu’elle allait perdre définitivement cette fois. Brisée, elle fit un pas en direction de Spike.
Riley et Alex tentèrent d’intervenir. Leur élan de bravoure ne dépassa pas la largeur du tapis sur lequel ils se tenaient. Avec l’impression de pédaler dans le vide, ils s’éffondrèrent sur le sol. Les yeux fixés sur Buffy, impuissants, ils la regardaient avancer vers Spike. Ce dernier leur lança dans un rire démoniaque.
Spike – » Ne vous inquiétez pas, vous allez vite la rejoindre.  »
Buffy avait l’impression d’évoluer dans du coton. Bientôt, elle atteindrait Spike qui gardait l’entrée du portail. Un froid intense l’envahie.
Elle donnait l’impression d’avancer dans la sérénité mais elle avait peur. Une peur viscérale s’emparait d’elle. Avec un sourire cruel, Spike allait la saisir.
Elle tourna la tête vers Angel. Elle ne voulait pas quitter ce monde sans un dernier regard vers l’homme qui pour elle incarnait l’amour éternel et la passion. C’est alors, qu’à travers le brouillard qui lui embrouillait les idées, elle capta l’information qui chemina jusqu’à son cerveau.
Angel était sur le point de se libérer.
Buffy compris que bientôt elle recevrait l’aide espérée. Elle se disait que si il lui restait une chance de résistait à la pression de Spike, elle n’allait pas la laisser s’enfuir. Elle chercha en elle-même le pouvoir de lutter.
 » Seule face à mon destin. Je suis souveraine dans mon moi intérieur. Je décide seule.  »
Dans ce voyage qu’elle faisait au plus profond d’elle-même, elle puisait une nouvelle force, une nouvelle volonté. Elle avait stoppé net son avancé à l’instant où elle touchait Spike. Ce dernier aurait pu d’une poussée l’envoyer dans la lumière divine. Mais afin de mieux l’atteindre, il choisit de relâcher une partie du magnétisme régnant sur l’assemblée.
Alors, il leva les bras vers le ciel, concentra sa puissance ailleurs et lui joua sa dernière carte.
Malgré le vent violant qui à présent balayait la pièce emmêlant les cheveux des filles, instantanément tous les êtres humains présent se sentirent mieux.
Buffy reculait déjà. Willow et Samantha évitant les objets qui volaient en tous sens, animés d’une fureur invisible, recommençaient. Alex et Riley se relevaient même si le souffle rageur tentait de les gardait au sol. Soudain, une voix qui leur était familière à tous résonna dans la pièce.
– » Buffy ! Buffy,…tu m’entends ?  »
Au son de la voix l’Elue s’était figée. A travers la faille qui commençait à provoquer des fissures dans les murs, Dawn l’appelait.
– » Buffy ne me laisse pas toute seule, j’ai peur !  »
Buffy s’avançait à nouveau vers le portail. Cette voix l’attirait plus sûrement qu’aucune puissance démoniaque n’aurait pu le faire. Elle se sentait si responsable de la mort de Dawn. Elle aurait fait n’importe quoi pour alléger la souffrance qu’elle gardait en elle.
– » Buffy ! Je ne te vois pas !  »
Buffy- » Je viens Dawn.  »
Dès lors tout alla très vite. A l’instant où elle allait entrer dans la lumière, Angel utilisant sa vitesse démoniaque la saisie en pleine course et plongea avec elle vers le font de la pièce.
Buffy – » Lâche moi ! Dawn est là, elle a besoin de moi !  » Buffy sanglotait.
Angel – » Non mon amour, ce n’est pas Dawn.  »
Buffy – » Elle m’appelle !  »
Angel – » Chimère. Spike joue avec toi.  »
Buffy pleurait, elle pressait ses mains contre ses oreilles afin de ne plus entendre. Elle savait qu’Angel avait raison, que Dawn reposait pour toujours dans le cimetière de Restfield à Sunnydale. Mais c’était si douloureux. Alors qu’Angel enlevait Buffy sous le nez de Spike, Sam et Willow toujours à l’œuvre luttaient cote à cote. Le portail à présent si important résistait et malgré les formules qu’elles lançaient rien n’allait dans le bon sens. Cependant, quand Sam eut l’idée de saisir la main de Willow tout changea. Tandis que les yeux de la jeune sorcière viraient au noir, un courent passa entre elle et cette fois dès la première incantation, la faille perdit de sa puissance et soudain se referma d’un seul coup. Sam et Willow tombèrent à terre. Vidées, elles n’avaient plus aucune force. Le vent dominateur, hurlant un instant plus tôt, laissa sa place à un silence pesant.
Angel et Buffy se relevèrent. Le scooby gang et l’équipe d’Angel Investigation se tenaient prêt pour l’affrontement qui allait suivre.
Spike qui se redressait privé de ses pouvoirs, réalisait qu’il avait fait le mauvais choix en évoquant le fantôme de Dawn. Il aurait du pousser Buffy dans la faille tant qu’il en était encore temps. Son machiavélisme l’avait perdu. Désormais la donne était changée et dans la bataille qui allait s’amorcer, il prenait conscience que peut-être, il n’en sortirait pas vainqueur. Il lui restait peut de vampires, quand à Drusilla et Darla, elles avaient déjà pris la fuite.
Riley, Angel, Buffy…ils étaient tous prêts à lui sauter dessus. Cette dernière pris la parole.
Buffy – » Laissez le !…Il est pour moi.  »
Son regard flambait, elle était bien décidée à lui faire payer ce qu’elle venait de vivre. Elle s’élança vers lui. Tandis que Cordélia, Alex et Oz, entraînaient Sam et Willow vers la sortie, les autres entraient dans la bataille. Ils fonçaient en avant avec pieux, haches, épées…, formant un ballet parfaitement synchronisé. Mais la véritable guerre se livrait dans le font de la pièce où Spike et Buffy s’affrontaient avec rage. Les coups dégagés par l’un, envoyaient l’autre s’écraser plusieurs mètres plus loin. Sitôt debout, ils se ruaient à nouveau l’un sur l’autre. S’empoignaient plus violemment encore que la fois précédente. Ils employaient une telle agressivité, que sur chaque mur qu’ils cognaient des fissures se propageaient. Parfois leur élan était tel, qu’ils atteignaient des hauteurs vertigineuses. Entre deux assauts, Spike lui lança :
Spike – » Je vois que tu n’as pas perdu la main ! Je suis tellement content de me battre contre toi la tueuse !  » Buffy – » Tout le plaisir est pour moi !  »
Sur ces mots, elle lui décocha un puissant coup de pied au visage. Le geste fut si vif que Spike ne le vit pas venir. Il partit à la renverse la lèvre ouverte. Aussitôt il se releva. Sur son masque vampirique ensanglanté, ses yeux jaunes luisaient identique à ceux d’un fauve prêt à bondir sur sa proie. Le visage de Buffy accusait lui aussi des traînées de sang. En effet, en encaissant un coup qu’elle n’avait pas eu le temps de parer, elle s’était laissée entailler assez profondément sur le front, juste au dessus de l’œil. Cette blessure l’avait amené plusieurs fois à s’essuyer d’un revers de main, poissant ses cheveux où à présent sang et sueur se mêlaient. Spike et Buffy de nouveau face à face cherchaient l’ouverture.
Dans un déplacement si rapide qu’aucun vampire n’aurait osé renier, Buffy prit appui sur un meuble, s’envola dans les airs et asséna à Spike un enchaînement de coups cadencés si parfaitement réalisaient que ce dernier s’écroula sur le sol le souffle court. Aussitôt l’Elue brandit son pieu, prête à frapper. Devant l’arme levée à quelques centimètres de lui, Spike se redressa sur ses genoux. Il comprit qu’il avait perdu, c’était fini, il allait quitter ce monde. Buffy allait frapper, elle était encore pleine d’énergie, lui se sentait anéanti.
Il attendait le coup définitif, mais ce dernier ne venait pas.
Spike accrocha son regard sur l’Elue. Elle était pale, le visage crispé. Dans sa main levée le pieu tremblait légèrement, elle semblait hésiter. Une seconde plus tôt, alors qu’emplie de haine elle allait en finir, une image avait furtivement traversée sa mémoire. Celle de Spike, qui tant de fois l’avait secouru tout au long de l’année. Mais ce n’était plus le même, sa puce s’était envolée et il était redevenu le sanguinaire. Elle devait l’éliminer. Pour se donner l’élan nécessaire elle repensa à Dawn, à sa souffrance quand impuissante, elle l’avait vu basculer dans le vide. Sur le pieu qu’elle tenait, ses doigts s’ajustèrent plus fermement. Elle arma son bras mais les lèvres pincées elle ne pu aller plus loin.  » Je ne suis plus faite pour cette vie de tueuse, je suis devenue trop vulnérable. J’ai survécu plus longtemps que la plupart des Elues, mais je suis entamée à l’intérieur, trop d’évènements m’ont atteint. Poursuivre dans cette voix mettrait ma vie en danger « . A cet instant précis, elle le touchait du doigt.
Devant cette fêlure, Spike les yeux brillants, se dit que la chance venait de changer de camp. Un frisson de triomphe le parcouru. Contrairement à Buffy, il n’avait rien d’humain, aucune once d’humanité ne pouvait résider en lui. En se relevant, il lui lança sur un ton sarcastique.
Spike – » Tu faiblis ! C’est terminé Buffy, tu ne peux plus gagner face à moi, je vois ton cœur. Cette pitié que tu…  »
Spike ne pu finir son monologue. Dans son dos, à la hauteur du cœur, quelqu’un venait de lui enfoncer un pieu. Il eut juste le temps de se retourner pour contempler son agresseur.
– » Moi, je n’ai jamais eut de pitié pour toi Spike !  »
Le visage d’Angel se dessina devant lui puis plus rien.
Buffy fixa le tas de cendre et leva son regard sur Angel qui venait de lâcher son pieu. Il s’avança, bousculant les cendres du vampire et l’attira contre lui.
Angel  » Ca va ?  »
Soudain, elle se sentait l’âme et le cœur libéré. La tête contre sa poitrine elle fermait les yeux. Elle savait qu’un jour Spike et Drusilla avaient fait le vœu de danser sur le cercueil de la tueuse. Mais aujourd’hui, dans les bras de l’homme qu’elle aimait, elle piétinait les cendres de celui qui fut Spike.
Quelques instants plus tôt, les vampires engagés auprès de Spike avaient été réduits en poussière où avaient déserté. Aussi, Giles et Wesley, Riley et Gunn furent ils témoins de la disparition de Spike. A présent leurs regards s’attardaient sur Buffy et Angel. Ce dernier, entraînant Buffy marcha à travers le groupe et gagna la sortie. Les autres suivirent.
En regagnant l’extérieur, hormis Angel tous respirèrent à pleins poumons.
Oz et Willow, Samantha, Cordélia et Alex les attendaient assis sur les marches devant le manoir. Etonnant tout le monde, Cordy et Alex semblaient avoir repris leur jeu d’autrefois. Aux regards interrogateurs, Alex lança.
Alex – » Rien de tel que de frôler la mort pour prendre conscience des vraies valeurs !  »
Au vampire qui levait un sourcil, Cordélia ajouta.
Cordélia- » Quoi ! Que tu le veuilles ou non, il te faudra supporter Alex !  »
Angel la regardait, se disant que l’étincelle qui faisait pétiller ses yeux ressemblait assez à ce qu’on pouvait appeler le bonheur. Sur le ton de la plaisanterie, le vampire lâcha.
Angel – » Je ferai un effort Cordélia. Mais si tu veux mon avis…c’est pas gagné entre lui et moi !  »
Cordélia- » Très drôle, Angel ! Quand je le dis que tu peux être drôle quand tu le veux !  »
Angel – » Merci !  »
Ils étaient tous sales. Buffy était à n’en pas douter la plus poisseuse. Une poussière collante les recouvrait en partie, laissant des traces noires sur leurs visages. Ils donnaient l’impression d’avoir lutté aux portes de l’enfer. Oz se leva, les regarda tous à la ronde.
Oz – » Spike ?  » Demanda t’il.
Riley- » Spike n’est plus !  » Lui lança Riley.
Oz – » C’est Buffy ?  » Interrogea Oz en fixant l’Elue.
Buffy- » Non.  » Répondit cette dernière en secouant la tête.
Wesley- » Angel !  » Intervint Wesley en répétant avec son pieu, le geste qu’Angel avait eu.
Satisfait des réponses, Oz rejoignit Willow. Giles se manifesta.
Giles – » Je propose que nous prenions une minute pour réaliser ce que nous venons de vivre.  »
Ensemble, ils prirent place sur les marches les yeux levés vers les étoiles. Personne ne parlait, mais le silence n’était plus le même qu’à leur arrivée. Le jour était encore loin et les oiseaux nocturnes se faisaient entendre à intervalle régulier. La vie semblait reprendre son cours normale. Tous était conscient qu’une fois de plus, ils avaient renvoyer se coucher les forces du mal. Même si parfois des tensions naissaient entre eux, ils savaient qu’ils formaient un vrai groupe, solide et uni, où chacun apportait son savoir. Ce soir ils l’avaient prouvé en refermant un vortex immonde qui menaçait de faire disparaître l’humanité pour une autre réalité. A l’abri des regards, ils avaient encore sauvé le monde. Même si tout était rentré dans le bon ordre, ils avaient encore les nerfs aussi tendu que la corde de l’arbalète que Buffy utilisait parfois. Le relâchement n’était pas facile après les tensions qu’ils venaient de vivre. La plupart savaient que tant qu’ils ne seraient pas passés sous une douche bien chaude, la tension serait là. Dans les bras d’Angel, Buffy sursauta en entendant parler Samantha qui se tenait près d’eux.
Samantha- » Darla et Drusilla ?  »
Angel – » Elle ont fui.  » Répondit Angel.
Buffy savait que les deux femmes vampires restaient une menace, qui un jour pouvait être de retour. Elle ne voulait pas y penser, ce soir elle avait gagné le droit de vivre. Angel posa sa main sur l’épaule de Sam, assise une marche plus bas.
Angel – » Tu vas bien ?  »
Samantha- » Je n’en menais pas large jusqu’à ce que Buffy débarque.  »
Cette dernière dessina un sourire à son intention. Sam le lui rendit en ajoutant.
Samantha- » La prochaine fois, ne te fait pas autant attendre !  »
Buffy reprit sur le ton de la plaisanterie.
Buffy – » D’accord ! La prochaine fois pour être à l’heure,…heu !… je prendrais rendez-vous !  »
Sur ces mots tous se levèrent, le temps de la méditation était terminé.
Derrière Cordélia et Alex qui ouvraient la marche, ils regagnèrent dans la nuit l’hôtel hypérion.
Dès leur arrivée, Willow couru jusqu’à l’étage pour se glisser sous la douche. Oz et Riley prenait d’assaut le sous-sol pour la même raison. Tous les trois avaient décidé de regagner Sunnydale dans la nuit. Giles préférait restait quelques jours, Wesley avait chaleureusement proposé de l’accueillir.
L’observateur ne voulait pas repartir sans avoir eu avec Buffy une conversation sérieuse sur son choix d’avenir. Après avoir avalé une tasse de café que Wesley avait préparé à la hâte, Alex et Cordélia s’étaient éclipsés entraînant Sam à leur suite. Alex savait qu’il serait obligé très bientôt de faire un saut à Sunnydale. Il devait une explication à Anya. Après s’être entretenu brièvement avec Angel, Gunn était rentré chez lui. Quand Riley et Oz regagnèrent le hall de l’hôtel, Willow les attendait déjà, son sac sur l’épaule. Giles et Wesley s’apprêtaient à partir.
Buffy et Angel accompagnèrent le petit groupe jusqu’à la sortie.
Oz – » Je crois que c’est le moment de nous dire au revoir !  » Lança Oz.
Giles- » Je te vois demain Buffy  » Lui dit Giles en rejoignant Wesley qui discutait avec Angel devant l’hôtel. Buffy – » A demain Giles !  »
Buffy observa un instant Angel, Giles et Wesley puis son regard se reporta sur ses amis en partance pour Sunnydale.
Buffy – » Je ne veux pas t’embrasser Willow, tu es toute propre et je ne me suis pas encore douché, cette poussière est tenace.  »
Willow- » Idiote ! Lui lança la jeune sorcière en la serrant dans ses bras. A bientôt.  »
Peu après, Oz entraîna Willow en direction de son van, garé non loin de là.
Riley pris la main de Buffy.
Riley – » Malgré tout ce qui sait passé, je veux que tu saches que je reste ton ami. Je serai toujours là pour toi. Je ne garde aucune rancune, l’important pour moi c’est ton bonheur, même si ça doit passer obligatoirement par Angel.
Buffy – » Merci.  »
Les larmes aux yeux, Buffy lui sauta au cou et déposa doucement un baiser sur sa joue. Le vampire se dessina derrière elle. En effet Wesley et Giles venaient de prendre congé.
Riley écarta Buffy qui aussitôt enlaça la taille d’Angel, ce dernier passa un bras sur ses épaules. Riley tendit la main à Angel qui surprit la serra. Les yeux dans les yeux ils restèrent quelques secondes ainsi puis Riley se dirigea vers le van qu’il entendait tourner au coin de la rue.
Restés seuls, Angel repoussa la porte d’entrée et la verrouilla de intérieur Il se rendit coté jardin répéter la même opération.
Buffy le suivait du regard. Lui aussi était couvert de poussière collante, même si son manteau qu’il avait jeté dans la buanderie en avait essuyé la majeur partie. A l’instant où il passa pré d’elle, ne pouvant plus résister, elle lui sauta dans les bras et lui arracha un baiser avide. Angel l’a reçu à bras le corps. Dans ce baiser qu’elle lui donnait, il la sentait encore tendue. Il savait que c’était normal, lui-même était toujours sous pression. A bout de souffle, elle desserra son étreinte.
Angel – » C’est tout ?  » Plaisanta t’il.
Buffy – » Facile de protester ! Monsieur qui n’a pas de souffle.  »
Angel – » Vous avez raison Mademoiselle Summers !  »
Elle avait pénétrait son regard et ne pouvait s’en détacher. Une envie de lui si violente s’empara d’elle, qu’elle lui vrilla le ventre. Elle ouvrit la bouche pour parler, mais la referma aussitôt. Angel perçu son émoi. Buffy – » Je vais allée prendre une douche.  » Finit -elle par articuler.
Il la fit glisser contre lui et la redéposa au sol.
Angel – » Va, mon amour.  »
Il la regardait gravir les premières marches de l’escalier quand soudain elle fit volte face et revint jusqu’à lui. Avec un regard qui n’avait plus rien à voir avec celui qu’elle avait eu une minute plus tôt, d’un geste sec, elle commença à déchirer sa chemise morceau par morceau.
Les pans de soie noire glissaient sur le sol les uns après les autres. Angel regardait Buffy et ne disait rien. Il savait qu’elle lui faisait une crise de jalousie sur Darla. Cette dernière avait posé les mains sur cette chemise, il était hors de question pour Buffy qu’elle réintègre son armoire. Quand le dernier pan alla rejoindre les autres, elle les piétina avec satisfaction et cette fois remonta l’escalier sous l’oeil amusé d’Angel, qui préférait ça à une explication dans laquelle il n’avait pas envie de s’engager du moins pas ce soir.

Buffy avait fini de se laver depuis un moment, pourtant elle ne pouvait se résoudre à fermer les robinets. Elle se sentait encore à cran. Trop d’évènements s’étaient succédés ce soir pour qu’elle retrouve une relative sérénité. Les deux mains appuyées contre la faillence, la tête rejetée en arrière elle continuait à laisser l’eau asperger son visage. Même si elle avait déjà cicatrisé sa blessure au front la tiraillait quelque peu. Elle sentit Angel si glissait derrière elle. Il la poussa légèrement pour prendre sa place sous l’eau. Tout en faisant disparaître de son corps et ses cheveux la moindre trace de poussière, il la contemplait.
A travers le rideau d’eau, Buffy cru bien déceler des larmes. Pour lui aussi les choses n’aient pas été faciles. Ce soir plus d’une fois il avait été à un cheveu de la perdre. Il s’était figé quand Spike la tenait à sa merci à l’entrée du vortex. Cette course folle où il l’avait sur le fil empêchait de rentrer dans la lumière. Puis quand le pieu levé, elle avait hésité. Le soulagement n’était venu qu’à l’instant où il enfonçait son pieu dans le dos de Spike.
Il l’attira et comme un noyé s’empara de sa bouche. Buffy s’accrocha à lui, elle le sentait aussi à cran qu’elle-même, si ce n’est plus. Ils firent l’amour debout, sous l’eau qui continuait à les inonder. Ce fut rapide, douloureux et brutal mais tellement libérateur. La tension s’était évanouie. Dans les bras l’un de l’autre, ils n’avaient plus envie de bouger. Il restèrent ainsi un moment puis Angel ferma les robinets.
Dès lors, il l’entraîna si vite sur le lit qu’elle eut juste le temps de saisir une serviette de bain qui lui prit des mains.
Buffy – » Angel ! Je suis toute mouillée !  »
Etendu près d’elle, la tête appuyée sur son coude replié, il l’observait. De sa main libre à l’aide de la serviette, il commença à la sécher. Buffy regardait vers le plafond attentive aux moindres de ses gestes. Il employait une telle douceur, qu’elle avait du mal à croire que c’était la même personne qui dans la douche l’avait prise avec tant de fièvre.
Buffy savait qu’Angel n’était pas un saint, plusieurs fois la nuit dernière elle en avait eu un juste aperçu. Il pouvait la brusquer pour devenir l’instant d’après le plus tendre des amants. Avec lui l’amour ne serait jamais routinier.
Elle tourna la tête dans sa direction et il vit que son regard vacillait. Elle était déjà, dans l’attente de lui. Du bout des lèvres, il lui caressait le visage, tandis qu’abandonnant la serviette, sa main glissait doucement le long de son corps. Cette main était froide, pourtant Buffy eut l’impression de s’enflammer.
Buffy – » Viens maintenant, ne me fais pas attendre, pas cette nuit.  »
Conscient qu’elle avait eu son compte d’émotion pour la soirée, il s’exécuta.
Quand enfin ils s’endormirent, l’aube commençait à blanchir.

Buffy s’éveilla en milieu d’après midi. Elle était seule dans le lit. Sereine, elle s’étira et ramena à elle l’édredon. Elle savait qu’Angel ne devait pas être loin. Elle ferma les yeux puis les rouvrit, elle mourait de faim.
Un moment plus tard, elle pénétrait dans le hall de l’hôtel. Ils étaient tous là, dispersés un peu partout.
Buffy – » Bonjour à tous !  » Lança t’elle joyeusement.
Angel qui sortait de son bureau lui donna un baiser sage.
Cordélia lui fit signe de se joindre à elle. Buffy ne se fit pas prier.
En effet Cordy et Sam installées autour de la table piquaient dans différentes boites en carton d’où s’échappait une appétissante odeur de cuisine chinoise.
Giles et Wesley devant l’entrée du bureau de ce dernier consultait un livre ancien et comparait leur point de vue. Alex arrivait du jardin.
Alex – » Salut Buffy !  »
Buffy la bouche pleine lui fit un signe de la main.
Alex – » C’est sympa ce jardin !  »
Cordélia- » On n’en profite pas tellement. Lui dit Cordy. Mais la partie abritée permet à Angel de s’y rendre dans la journée.  »
Alex pris un siège à coté de Cordélia tandis qu’Angel regardait Buffy. Il avait encore du mal à réaliser qu’elle évoluait dans son décor quotidien.
Buffy – » Gunn n’est pas là ?  » S’exclama Buffy.
Cordélia l’informa.
Cordélia- » Il ne vient jamais qu’en fin d’après midi ou en début de soirée. Il s’occupe de jeunes sans abri dans son quartier.  »
Buffy – » C’est bien. Bonne idée que d’avoir porté tout ça, j’avais une telle faim !  »
Samantha se manifesta.
Samantha- » Tu ferais bien de t’occuper du frigo, si tu ne veux pas mourir de faim. Ici à part le O positif !  » Buffy esquissa un sourire. Angel s’installa près d’elle et lui prit la main.
L’instant d’après, ils tournèrent tous la tête vers la porte d’entrée que quelqu’un venait de pousser.
Kate, la jeune inspectrice de police marchait vers eux, un dossier sous le bras. Elle s’approcha et s’adressa directement à Angel.
Kate – » Je peux te voir ?  »
Angel lâcha la main de Buffy et se dirigea vers son bureau. Le geste n’avait pas échappé à Kate. Les deux jeunes femmes se jugèrent du regard, puis Kate partie derrière le vampire.
Aussitôt Samantha s’exclama.
Samantha- » Ca vous tuerez de dire bonjour !  » Puis plus bas pour les autres.
Samantha- » Cette façon de s’adresser à lui seul.  »
Buffy pensait que Samantha n’agissait pas différemment. Si le ton naïf et parfois enfantin qu’employait Sam ne la dérangeait plus en revanche celui direct de Kate la faisait grincer des dents.
Buffy – » Elle vient souvent comme ça ?  » Interrogea t’elle.
Cordélia- » Je vois le démon vert de la jalousie se dresser derrière toi Buffy !  » Plaisanta Cordy Cependant, elle poursuivit.
Cordélia- » Parfois elle demande à Angel d’enquêter pour elle. Mais rien à voir avec les démons, des enquêtes de police normales. Enfin quand je dis normale ! Tu crois que quelques choses est normale dans cette ville, toi ! En tout cas c’est payé et ça arrondi bien les fin de mois.
Buffy se leva et se dirigea vers Giles alors que Kate faisait sa réapparition. Elle regarda l’Elue, cette dernière l’ignora. Giles entraîna Buffy vers le jardin où régnait une douce chaleur.
Elle savait que dans la discutions qui allait suivre, Giles allait lui mettre la pression sur son devoir de tueuse. Elle était prête. Elle s’y préparait mentalement depuis l’instant où elle avait pris place dans ce bus qui l’emmenait. Ils s’assirent sur un banc de pierre situé non loin de la porte fenêtre.
Giles – » Ca va ?  » Lui demanda t’il.
Buffy – » Bien !  » Répondit Buffy en le regardant en face.
Giles – » Buffy…  »
Giles suspendit ses mots. Elle avait l’air si détendue. Une expression qu’il lui voyait pour la première fois l’éclairait. La foie en demain. Elle avait vingt ans et comme chaque jeune fille ordinaire de son age, elle voulait faire ses choix. Giles se laissait tenter à penser qu’elle en avait gagné le droit. Mais ce n’était pas une jeune fille ordinaire. Elle était la tueuse, élue par les puissances supérieures. Même si il ne voulait pas déranger son bonheur tranquille, il devait la raisonner. Il était l’observateur, placé dans sa vie pour guider ses pas.
Giles – » Buffy…Tu dois rentrer à Sunnydale.  »
Buffy – » Je ne rentrerai pas Giles.  »
Elle parlait d’une voix calme et déterminée. Si terriblement déterminée pensait Giles.
Giles – » Ta présence est sur la bouche de l’enfer.  »
Buffy – » C’est fini, je laisse tomber.  »
Giles – » Mais tu n’en a pas le droit !  » L’observateur haussait le ton.
Buffy – » Je le prends quand même. La tueuse a pris sa retraite hier soir.  »
Elle parlait d’une voix unie, sans un mot plus haut que l’autre.
Giles – » Tu as été élue, chaque génération voit naître…  »
Buffy – » Bla, bla, bla,. Je connais la chanson.  » Buffy était montée d’un ton.
Buffy – » Dans mon malheur, j’ai eu la chance d’activer une nouvelle Elue. Faith n’a qu’à prendre la relève. A ce propos, elle est toujours en Angleterre ?  »
Giles essuya ses lunettes avant de répondre.
Giles – » J’ai reçu un courrier du conseil le matin de ton départ. Elle rentre la semaine prochaine. Le conseil insiste pour qu’elle soit sous ta surveillance !  »
Buffy – » C’est ça, oui ! Je suis quoi moi, mère Térésa ?  »
Giles – » Buffy !  »
Buffy – » Dans quel état d’esprit est-elle ?  »
Giles – » Désireuse de se racheter, je crois.  »
Buffy – » Vous voyez bien ! Willow peut parfaitement être la gardienne de Sunnydale jusqu’à son arrivée. Moi j’ai besoin d’autre chose. Je pense avoir assez donnée de ma personne. Hier soir face à Spike, je l’ai pleinement réalisé.  »
Son comportement de la veille n’avait pas échappé à l’observateur qu’il était. Cependant il reprit.
Giles – » Crois tu vraiment que Los Angelès soit une bonne option pour la nouvelle vie que tu sembles vouloir mener.  »
Elle le regarda sans répondre.
Giles – » Buffy ! Au plus profond de toi, tu sais que ton devoir est à Sunnydale. Même si une chose importante te retient ici.  »
Elle savait qu’à un moment donné de la conversation, il en viendrait à Angel.
Buffy se leva, fit quelques pas et colla son front contre la vitre de la porte fenêtre. Elle voyait Alex et Cordélia enlacés. Ils avaient l’air heureux.
Elle tourna la tête, son regard se posa sur Giles qui ne la quittait pas des yeux. Elle était consciente qu’entre l’observateur et le vampire, planerait toujours le fantôme de Jenny. La seule femme que Giles n’ait jamais aimée et à qui Angélus avait brisé la nuque, l’envoyant définitivement dans l’autre monde. Elle n’oubliait pas non plus que lui-même avait subit des tortures ignobles simplement pour le plaisir d’un Angélus démoniaque.
Un jour Giles lui avait reprocher à elle d’avoir mis leur vie en danger à tous en tombant amoureuse d’un monstre. Pourtant pour les sauver eux et le reste du monde, elle l’avait envoyé lui en enfer.
La souffrance qui l’avait transpercée alors demeurée intact en elle-même. A la suite de cet acte, elle avait bien cru devenir folle tandis que ses nuits et ses rêves prenaient le pas sur ses jours pour s’inscrire dans leurs réalités. Aujourd’hui les gens d’en haut semblaient leur donner une chance de vivre comme un couple presque normal. Elle la saisissait. Oui, elle resterait à L.A. où après tout Cordy et Sam ne semblait pas risquer leur vie plus que ça.
Giles lisait sur son visage la progression de ses réflexions. Il réalisait que plus rien ne la ferait changer d’avis. Il se leva et s’approcha d’elle.
Giles – » Tu ne m’enlèvera pas de la pensée que si Angel était restait à Sunnydale, tu n’en serai jamais partie. »
Elle ne répondit pas. L’observateur rajouta.
Giles – » Je vais être aux regrets de ne plus te voir.  »
Buffy le serra dans ses bras.
Buffy -« Vous êtes un père pour moi. Vous allez me manquer.  »
Ne voulant pas laisser s’installer un sentiment de peine, Buffy se redressa et lui lança sur le ton de la plaisanterie.
Buffy – » Réjouissez vous dans moins d’une semaine, Faith sera à vos cotés.  »
Giles – » Faith !  »
Giles leva les yeux aux perspectives qui l’attendaient. Buffy lui lâcha gaiement.
Buffy – » Et puis, je ne pars pas au bout du monde. On est qu’a deux heures d’autoroute. Et j’espère bien que vous me ferez une petite visite de temps en temps.
Giles – » Oh, tu peux y compter !  »
En riant, ils pénétrèrent dans l’hôtel.
Buffy aperçu Angel penché sur son bureau dont la porte était restée entre ouverte. Il consultait différents feuillets laissés par Kate. Elle alla à lui et l’enlaça par derrière.
Aussitôt il la fit passer devant lui et la garda dans ses bras.
Angel – » Alors ?  »
Buffy – » Alors, quoi ?  »
Ils se fouillaient du regard. L’espace d’un éclair, elle comprit qu’il était inquiet sur la tournure qu’avait pu prendre sa conversation avec Giles. Soudain, elle le sentait nerveux.
Angel – » Que dit Giles ?
Buffy – » Que Faith peut devenir Miss Sunnydale !  »
Angel – » Ah oui !  » Lâcha le vampire d’un regard éclairé.
Contre toute attente, Buffy se dégagea de ses bras afin de saisir le dossier laissé par Kate. Elle commença à marcher dans la pièce.
Buffy – » Pourtant je me demande si ma décision de rester ici est bien raisonnable. A part Wesley et Gunn, je ne vois que des femmes autour de toi !  »
Sur ces mots, d’un mouvement désinvolte, elle jeta le dossier sur le bureau où il glissa avant de s’éparpiller sur le carrelage.
Angel traversa l’espace qui les séparaient et l’attira brusquement contre sa poitrine.
Il lui donna un baiser brûlant avant d’enfouir son visage contre son cou.
Il respirait le parfum de sa peau, auquel il n’avait jamais su résister. Elle était la seule dans ce monde où dans un autre, à pouvoir atteindre son cœur sans vie. Près d’elle, il se sentait vivant. Depuis deux ans, il était dépossédé. Les mains vides, il avait traversé l’enfer, torturé par Riley et les autres. A présent si elle devait le quitter, ça le tuerait, aussi sûrement que si elle lui enfonçait un de ses pieux dans le cœur.
Angel – » Je t’aime, comme jamais je n’aimerai personne.  » Murmura t’il d’une voix brisée.
Il l’a tenait si étroitement serrée, que Buffy respirait dans son cou.
Elle ferma les yeux, et plus rien n’exista de tout ce qui n’était pas lui.
Elle le sentait plonger en elle, tandis que les images du passé déferlaient derrière ses paupières closes. Angel de ses seize ans, de ses dix sept ans, de ses dix huit ans. Angel tout simplement, qui un soir d’orage avait mordu au plus chaud de son cœur. Elle le tenait dans ses bras et se disait que la chance était trop belle. Elle était sure de leur amour, même si le démon de la jalousie, le seul qu’elle ne pourrait jamais vaincre, venait parfois la déranger. Alors, elle se lacérait l’âme en l’imaginant dans le lit d’une autre.
Elle remonta ses bras le long de son dos, agrippa sa chemise et d’une voix assourdie lui souffla :
Buffy – » Je ne te laisserai plus jamais t’éloigner… parce que…c’est d’abord à moi que tu appartiens. « 

Tandis que la lumière du jour commençait à décliner, Buffy réalisait que dans les bras d’Angel, elle venait de trouver cette chose unique qu’elle recherchait désespérément depuis des années. Elle avait enfin trouvée sa place…………………FIN.