Demain – Partie III

Fanficiton interdite aux moins de 18 ans.
Attention, cette fanfiction contient des spoilers « Angel saison 4 et 5. »

Angel verrouilla aussitôt la ceinture sur la taille de Buffy et lu le pupitre.
– » Elle n’a pas programmé de durée !  » Pesta t’il.
De colère contre lui-même, il saisit un appareil sur le pupitre voisin et l’explosa sur le mur opposé.
Spike et Connor gardaient leur regard verrouillé sur l’écran face à Buffy. Il les intéressait bien plus que celui devant Fred.
Angel savait ce que Buffy allait découvrir et s’en voulait de devoir lui faire subir ça. Il se traitait d’idiot pour avoir laissé cette salle, en accès facile.
Tandis que Connor s’était assis sur un fauteuil non loin de Fred, le regard de Spike clignotait dans celui d’Angel.
– » Pas de Dawn ici, je vois bien qu’il s’agit de votre histoire…Elle a zappé quel passage dont tu n’es pas fier. A la tête que tu fais, je vois bien que tu sais de quoi il est question. « 

Angel dévisagea le vampire blond. Il voulait lui demander de sortir mais si Buffy avait de violentes réactions et il était persuadé qu’elle en aurait, seul Spike pourrait l’aider à la maintenir.
– » Tu ne peux pas arrêter la disquette ?  » Demanda Connor compatissant.
– » Ca pourrait la tuer. Les électrodes doivent s’arrêter d’elle-même.  »
Angel s’assit un instant et se passa une main sur la nuque, les yeux rivés sur l’écran.

-Entre nous ça ne pourra jamais marcher. Lançait t’il.
-Oui. Parce qu’on a une légère différence d’âge de 223 ans.
-Alors, je dois retrouver la paix.
-Il faut que l’un de nous deux s’éloigne.

Mais ils restaient là, les pieds rivés au sol, plongés dans les yeux l’un de l’autre.
Alors Buffy avait glissé ses mains contre sa nuque et lui avait donné ce baiser entier qui acceptait aussi bien l’homme que le vampire.

Angel se leva brusquement troublé par les images qui affluaient. Il était hors de question qu’il se refasse le film dont la plupart des scènes allaient être un déchirement.
Cependant, il savait aussi qu’il ne pouvait laisser Buffy seule, assise là dans cet état de dépendance.
Impuissant, il circula dans la pièce, maudissant Fred sur qui il allait dans cinq minutes déverser tout sa mauvaise humeur.
Buffy remua mal à l’aise sur le fauteuil, attirant son attention. Aussitôt il prit son poignet tandis que sur l’écran, elle pleurait dans ses bras après avoir broyé les os du Maître.
A l’aide de sa montre, il contrôla les battements de son pouls.
En constatant qu’ils étaient réguliers, il lâcha son poignet rassuré de ce coté là.
Impatient et désemparé, il se mit à marcher derrière elle.
Les coups d’oeils furtifs dont le gratifiaient Spike ou Connor, quand ils détachaient leur regard de l’écran, le stoppait à chaque fois dans ses pas.
Près à exploser, il les crucifiait alors de son regard le plus noir, jusqu’à ce qu’ils détournent les yeux vers les images qui défilaient toujours.

La nuit, un des cimetières de Sunnydale. La jeune Buffy tentait une approche vers lui.

-C’est drôle, j’étais…en train de me dire qu’au fond… ça pourrait être sympa peut-être, de se voir en dehors des crimes, du sang… ce serait chouette.
-Tu me ferais des avances ?
-Non. Laissait-elle filait comme prise en faute.
-C’est pas des avances ?
-Tu…tu exagères, je n’ai jamais fait d’avances.
-Ah je vois. Tu veux qu’on prenne un café ensemble, c’est ça ?
-Un café ?
-J’étais sûr que ça arriverait.
-Quoi ? Il faudrait que tu t’expliques.
-Tu as 16 ans et moi 245 ans.
-Ca compte tellement ?
-En fait, tu ne sais pas ce que tu veux.
-Oh si, si au contraire, je veux arrêter cette conversation.
Tandis qu’elle amorçait un mouvement de départ, Angel la stoppait.
-Attends! Si on se voit toi et moi on sait où ça va nous entraîner !
-On sait où ça nous a déjà entraînés. Je regrette, c’est déjà trop tard pour la mise en garde je pense.
-Je voudrais surtout te protéger, on risque de ne rien contrôler.
-Je crois que ça serait très bien justement.
En pleine colère retenue, il la saisissait aux épaules pour amener son visage au plus près du sien.
-Je ne suis pas le prince charmant. Quand je t’embrasse, tu ne te réveilles pas d’un long sommeil, on ne vit pas heureux à jamais.
-Non. Quand tu m’embrasses je voudrais mourir.

Elle s’arrachait de ses mains pour fuir à travers les tombes, le laissant lui parfaitement désappointé.

Sans essuyer le regard de Spike qu’il sentit peser un instant, Angel se rua sur Fred qui retirait ses électrodes devenues inutiles tandis que sur l’écran Buffy se plaignait de lui à Willow.

-Quand il me dit quelques mots, c’est le bout du monde…et quand il le fait, il s’adresse à moi comme à une gosse.

Sous la puissance des mots d’Angel, Fred se rassit sur son siège.
– » Petite idiote ! Pour qui tu t’es prise en donnant à Buffy un cours scientifique sur les couloirs du temps !  »
Elle n’avait jamais vu le vampire aussi furieux, et réalisa soudain qu’il enfonçait ses mains dans le fond de son pantalon pour se contenir.
– » Angel. Qu’est ce qui se passe ?  » Murmura t’elle en se levant à nouveau.
– » Tu n’avais pas à donner d’explication à Buffy sur tout ça !  » Il lui avait hurlé dessus en la trucidant du regard.
– » Je ne savais pas que cette pièce lui était interdite.  » Murmura Fred, les yeux rivés comme tout le monde sur l’écran.
Alors Angel se tourna aussi.

Ils étaient à la patinoire. Buffy venait, à l’aide d’un de ses patins à glace, de trancher la gorge d’un représentant de l’ordre de Taraka. Envoyé par Spike afin d’éliminer la tueuse.

Gêné, le Spike d’aujourd’hui se passa une main sur la nuque et accrocha le regard d’Angel qu’il sentait sur lui. Les deux vampires se dévisagèrent avant de reporter leur attention à nouveau sur l’écran.
C’était la première fois qu’Angel se découvrait avec le masque du vampire qu’il affichait face à une Buffy qui tentait de soigner sa blessure.

-Tu es en danger ! Rentres chez toi et attends que je te contacte!
Elle ne l’écoutait pas et touchait son visage.
-Tu es blessé, fais voir !
-Non, c’est rien ! Buffy il faut que tu t’en ailles loin d’ici !

Elle ne l’écoutait pas et restait préoccupée par sa blessure.

-Est-ce que ça te brûle ?
-Je te dis que c’est rien, il faut que tu te caches !
-Ton œil, montre !

Soudain il s’était détourné.

-Eh ! Fait pas le bébé ! Tu n’es pas en sucre !
-Ca va… Je…
-Quoi ?
-Tu ne devrais pas… Tu ne devrais pas me toucher quand je suis comme ça.
-Oh.

Elle retirait ses gants pour mieux le toucher à mains nues.

-Je n’avais même pas remarqué. Ca m’est égal c’est toujours toi.
Elle murmurait en promenant ses mains sur son visage monstrueux pour mieux glisser un baiser sur ses crocs.

Angel se souvenait parfaitement de ce moment, comme tous les instants passés avec Buffy d’ailleurs. Il fit flotter son regard à travers l’espace et le temps, puis le posa sur Fred.
– » Fred !  » S’exclama t’il.
La jeune fille sursauta en se prenant les mains.
– » Va chercher de l’eau minérale et des verres s’il te plait.  »
Fred se précipita sur la porte en courant. A l’instant où elle saisissait la poignée, Angel la faisait à nouveau sursauter.
– » Prend la bouteille de Whisky dans mon bureau. Je crois que je vais en avoir besoin.  » Rajouta t’il pour lui-même.


Quand Fred pénétra à nouveau dans la pièce, elle entendit Angel lancer pour Connor et Spike.
– » Vous ne devriez pas rester là.
Sur l’écran, Buffy venait de se donner à lui et se réveillait seule dans le lit.
– » On sait détourner les yeux quand il le faut.  » Murmura Connor.
– » C’est pas seulement ça. C’est mon histoire personnelle avec Buffy, ça ne vous regarde pas.  »
– » C’est peut-être la seule façon qui va m’être donnée de mieux te connaître mais si tu préfères, je peux sortir de la pièce.  »
Plongé dans le regard de son père, Connor attendait.
Angel ne se sentait pas le droit de le priver de son passé, il n’avait déjà pas de passé en commun.
– » Tu peux rester.  » Murmura le vampire.
Alors Connor s’assit à même le sol, les genoux emprisonnés dans ses bras.
– » Verrouille la porte Fred !  » Lança Angel à la jeune femme.
Devant une Fred qui ne savait pas si elle devait rester ou sortir, il rajouta.
– » Reste. Une présence féminine ne sera pas de trop. « 

Buffy s’était mise à gémir, remuant la tête contre le dossier du fauteuil. Angel pris sa main aussitôt, tandis que sur l’écran, elle rencontrait Angélus le prétentieux pour la première fois.

-Ouais, j’suis parti. Lançait le démon.
-Mais tu ne m’avais rien dit. J’étais inquiète.
-Tu crois vraiment que j’avais envi de reste après ça ?
-Après quoi ?
-Tu as encore des choses à apprendre sur les hommes. Quoique, ta façon de faire l’autre nuit…
-Qu’est-ce que tu dis ?
-On va éviter d’en faire un drame. En fait, mieux vaut éviter de parler de ça. C’est pas grave.
-Je comprends rien… C’est à cause… de moi ? J’étais pas à la hauteur ?
-Au contraire, t’as été géniale. Je t’assure. Je t’assure, t’es une vraie pro. Se moquait Angélus.
-Comment peux-tu dire une chose pareille ? Pleurait presque Buffy
-Je t’en prie, ça a été sympa, on va quand même pas en faire une affaire d’état.
-Moi, j’en fais une affaire d’état.
-Et puis quoi encore, on fait sonner les cloches, feux d’artifice, illumination, petits oiseaux qui gazouillent… Allons Buffy, c’est difficile de me mener en bateau.
Il s’approcha pour lui caresser la joue mais elle se recula nerveusement.
-Ne me touche pas.
-J’aurais dû comprendre que t’étais pas de taille.
Il se dirigeait vers la porte quand Buffy cria.
-Angel !
-Il se tournait vers elle qui croyait toujours parler à Angel.
-Je t’aime. Murmurait t’elle.
-Moi aussi. Plaisantait Angélus avant de rajouter sur le même ton.
-On s’appelle !
Il tirait la porte sur lui en laissant Buffy seule dans l’appartement, étranglée par les sanglots.


Tandis que Fred étouffait sur la paume de sa main une exclamation offusquée, provoquée par les mots d’Angélus, Buffy sanglotait sur l’écran, sanglotait sur le fauteuil.
Sous le coup de l’émotion, une fine sueur étoilait sa peau. Elle serrait la main d’Angel, consciente qu’il était là près d’elle, mais ne pouvait décrocher de l’immersion inter dimensionnel, qui la submergeait de par trop.
Angel déboutonna le bouton du haut de son chemisier blanc se donnant ainsi l’impression de lui donner plus de confort.
Soudain, il alla droit vers la bouteille de whisky et s’en servi un plein verre dont il bu plus de la moitié.
Il reposa le verre sous le regard de Spike qui près de lui débouchait la bouteille pour son propre compte.
Spike connaissait bien Angélus et même si ses mots venaient de choquer Fred, il savait que c’était le moindre que le démon puisse faire. Il le connaissait bien pour l’avoir suivit, pratiqué, assistant à ses délires les plus pervers, y participant aussi parfois.

Sur l’écran, Angélus disait à une Buffy, qui ne pouvant aller plus loin venait de baisser son pieu face à lui.

-Tu ne peux pas faire ça. Tu ne peux pas me tuer.

Angel se détourna des images et accrocha le regard de Spike. Ce dernier lui lança.

– » Ne me regarde pas comme ça ! Si quelqu’un ici sait de quoi Angélus est capable, c’est moi !  »
Angel saisit Spike par le devant de sa chemise pour le ramener à lui.
– » Ne me cherche pas Spike ! C’est pas le moment. Où je serai capable comme Angélus pourrait le faire de t’éjecter !  »
– » Tu ne le feras pas ! Tu as besoin de moi dans cette pièce, autrement y’a longtemps que tu m’aurais viré !  »
Connor se glissa entre les deux vampires dont le comportement commençait à dégénérer.
– » Arrêtez !  »
Spike rajouta.
– » Je sais de quoi Angélus est capable mais j’aimerai savoir de quoi Angel n’est pas fier pour avoir pris la peine de le tenir effacer dans la mémoire de l’Elue. Je me demande avec quels yeux Buffy va te regarder après ça !  »
Les yeux d’Angel foncèrent pour devenir deux diamants noirs, tandis qu’il s’empoignait avec Spike.
Connor usa de toute sa force et surtout de toute sa conviction pour les empêcher d’aller plus loin.
– » Ah, vraiment, vraiment…vous perdez la tête ? Vous êtes bien identiques, va ! Après le peu que je viens de voir, y’en a pas un pour racheter l’autre.  »
Douchés les deux vampires s’éloignèrent l’un de l’autre.

– » Angel !  » Appela Fred.
Penchée sur une Buffy qui s’agitait de plus en plus, elle lui passait une serviette mouillée sur le cou.

– » Il faudrait lui retirer son chemisier.  » Murmura Fred pour Angel qui s’était approché.

Il la regarda sans comprendre avant de réaliser que le vêtement était trempe.
Aussitôt il déboutonna sa chemise noire et la retira tandis que Fred agissait de même avec le chemisier de Buffy. Angel pu maintenir Buffy pour aider Fred à lui enfiler la chemise trois fois trop grande pour elle.
Plongée dans un désarroi profond, Buffy semblait s’être repliée sur elle-même.
Fred reprit sa place auprès de Spike. Angel boutonna sa chemise sur Buffy.
Sur l’écran elle se tenait près de Giles devant la tombe de Jenny.


-Je suis désolée, j’aurai dû le détruire pour vous, pour elle et j’en ai eu l’occasion…Mais je n’étais pas prête, je crois que maintenant je le suis…Je ne pense plus continuer à m’accrocher au passé. Angel est parti…et personne jamais, ne le fera ramènera.


Angel se plaça debout dernière Buffy. Les mains dans les poches, il laissa son regard plonger dans les images que leur imposait l’écran.
Il découvrait presque avec intérêt la vision des choses de Buffy.
Tandis qu’il s’obstinait à réveiller le démon Acathla, il la voyait elle, s’obstiner à le réveiller lui.

L’altercation qu’elle avait eu, avec Giles et les autres, sur la décision de lui rendre son âme.
Dans la bibliothèque du lycée Alex qui jetait :

-Bonjour à tous ceux qui nous écoutent, je dirais que tout le monde est malade dans cette pièce. Donc, vous envisagez de lui restituer son humanité ? Alors, je vais vous donnez mon avis, on s’en moque !
-Pas moi ! Répondait Buffy plus fermée que jamais.
-Tu en es sûre ?… Angel est un tueur !
-Ce n’est pas aussi simple…ce qui est arrivé à Angel n’est pas sa faute.
-Ne me raconte pas d’histoires, pour moi c’est très clair. Tu aimerais bien occulter le meurtre de Mlle Calendar, pour que ton petit ami te revienne.

Buffy qui fuyait, quittant la bibliothèque, laissant là ses amis. Que pouvait elle faire, sinon fuir sur la vérité d’Alex.
L’espoir dans les yeux de Buffy quand la boule de thésula destinée à lui rendre son âme était passée des mains de Giles à celles de Willow.
Angélus et Buffy se battant.
La couse de Buffy pour découvrir Kendra morte, tuée par Drusilla, compagne de Spike complètement folle d’Angélus et complètement folle tout court.
L’alliance de Buffy avec Spike pour détruire Angélus. Angélus qui torturait Giles.
Whistler le demi démon, chargé d’équilibrer le bien et le mal qui lançait à Buffy :

-Angel est la clé. Son sang ouvrira la porte de l’enfer, la bouche d’Acathla se mettra en marche en créant un tourbillon. Le sang d’Angel peut seul l’arrêter. L’enfer les emportera ensemble en un souffle. Si je peux te donner un conseil vas-y avant que ça n’arrive. Plus vite tu auras tué Angel plus ça te paraîtra facile.
-Vous inquiétez pas pour moi.
-C’est tout ce que je peux faire pour toi. Jetait le démon navré.
-J’y arriverai. Je n’ai plus rien à perdre.
-Ne dit pas ça petite! Tu as encore à perdre le plus important.

Il avait rajouté dans le vide, Buffy ayant déjà quitté les lieux.

Les mains agrippées au fauteuil de Buffy qui pleurnichait, Angel découvrait la venue de Buffy et Alex au manoir.
Angélus retirant enfin l’épée de la statue d’Acathla.
Tout le monde fuyant le manoir, laissant Buffy et Angélus seuls et le combat sans pitié, épée contre épée.
Angélus qui prenait l’avantage, blessant cruellement Buffy au bras mais Buffy n’était pas de celles qui tombent.
Elle avançait vers lui, sur lui, le faisant plier sur chacun de ses coups. Angélus qui tombait à genoux devant Acathla et Buffy qui levait l’épée pour en finir une bonne fois mais soudain un choc se produisait, Willow venait de lui rendre son âme.
Angel qui levait alors sur Buffy un regard perdu, ravagé par les larmes.

-Buffy ? Qu’est-ce qui nous arrive ? Demandait Angel désorienté.
Il s’était mis debout avant de rajouter, complètement perdu
-Où sommes-nous ? Je ne me rappelle pas.
-Angel ? Avait murmuré Buffy encore méfiante sans lâcher l’épée qu’elle tenait.
-Tu saignes !
Il s’étonnait de sa blessure au bras, il la prenait contre lui pour mieux la serrer. Il pleurait tandis que Buffy réalisait le miracle.
-Buffy. C’est bon! C’est comme si je ne t’avais pas vu depuis des mois ! Tout est si flou! Buffy.
Les larmes et le sourire plein d’espoir que Buffy avait lâché contre son cou avaient été de courte durée.
Dans le dos d’Angel commençait à s’ouvrir le vortex. Aussitôt elle avait compris, affichant pétrifiée, un regard terrorisé.
-Qu’est-ce qui se passe? Murmurait Angel alors qu’elle accrochait à nouveaux ses yeux.
-Chut, je suis là, n’es pas peur.
Elle passait une main contre la joue d’Angel, lui donner le baiser qu’elle attendait depuis des mois tandis que la dimension démoniaque s’ouvrait davantage, créant un tourbillon.
-Je t’aime. Murmurait elle contre sa bouche.
-Je t’aime. Répondait Angel.
-Ferme tes yeux. Suppliait elle en pleurant.

Devant l’étonnement d’Angel, elle insistait d’un signe de tête. Angel s’exécutait en pleine confiance.
Devant l’impossible qui lui était demandé, en pleurant elle l’embrassait une dernière fois puis se ressaisissait et lui plantait l’épée.
Il ouvrait des yeux surpris, sans comprendre ce qui arrivait. Il l’appelait, mais soudain le vortex l’avalait en se refermant. Buffy qui réalisait, Buffy qui avait tué Angel, Buffy qui s’effondrait en larmes.


Même si sur le fauteuil Buffy sanglotait, les trois garçons s’étaient tournés vers Fred qui venait de lâcher un sanglot et essuyait ses larmes.
– » Votre histoire est tellement triste !  » Pleurnicha t’elle.
Angel alla droit vers la table, se saisit d’une bouteille d’eau minérale, se pencha au dessus de l’évier, présent dans un coin de la pièce, et se vida la bouteille sur la tête et le cou.
Il voulait chasser tout ça, les sentiments qui le broyaient, le déchiraient. Dès ce soir il ferait détruire cette maudite salle.
Il se redressa les cheveux trempés, et les secoua pour chasser les images qui le hantaient toujours. Les gouttelettes d’eau tapissèrent ses épaules pour mieux glisser sur son torse lisse.
Il se servit un verre sous le regard de Spike qui pensait qu’il allait disjoncter.
Connor le regardait, sans savoir ce qu’il devait penser, juste mortifié pour Buffy dans l’instant.
Ses sentiments envers l’Elue étaient en train de changer et il le savait.
Spike demanda.
– » Le passage manquant est à quelle période ?  »
Angel le regarda comme à la sortie d’un rêve ;
– » Quoi ?  » Murmura t’il.
– » L’évènement effacé, quand s’est il produit ?  »
– » Après ma période Sunnydale.  »
– » Quand ?  »
– » Peu après la bague d’Amara.  »
– » La bague d’Amara ?  » Demanda Fred.
– » Demande les détails à Spike !  » Lança Angel sarcastique.
Le vampire blond fit un signe dans le vent pour indiquer que c’était sans importance.

Grâce à l’écran, Angel découvrait que Buffy avait tourné le dos à sa mission en quittant Sunnydale, et que vivant ou mort, il hantait ses rêves quotidiennement.
Angel aurait tout donné pour quitter cette pièce, partir, s’aérer, mais Buffy était là et il ne voyait qu’elle.
Sur l’écran, il la voyait déposer sa Claddash sur le carrelage du manoir avant son rendez-vous avec le jeune Scott.
Plus Angel y pensait, plus il se disait que leurs destins étaient liés. A l’instant même où elle tentait d’engager sa vie amoureuse ailleurs, le ciel l’avait renvoyé.
Il voyait Buffy lâcher Scott au lycée pour courir jusqu’au manoir où elle le gardait caché, à l’abri du regard des autres et de celui de Giles en particulier. Véritable animal sauvage, enragé, il ne la reconnaissait plus alors.


Angel s’avança jusqu’à Buffy sous le regard de Connor qui venait de découvrir Faith à l’écran.
Il prit son poignet pour compter une fois de plus les battements de son pouls qui s’accélérait.
Ca faisait combien de temps qu’ils étaient là maintenant? Au moins deux heures, pensa Angel.

Fred semblait écrasée sous leur histoire, tandis que Spike était passé à l’eau minérale.
Angel alla jusqu’à la table, empli un verre d’eau et revint jusqu’à Buffy.
Elle était pale et il pensa qu’elle était entrain de se déshydrater.
Sa chemise qui ne la collait pas le moins du monde commençait à présenter des traces d’humidité.
Sur l’écran, elle se tenait près de lui alors qu’il avait repris ses esprits.
En pleine leçon de Tee-Shi, elle le suivait pas à pas dans la gestuelle en lui lançant des regards furtifs.
Troublée, soudain elle cassait la figure en se tournant vers lui. Remontait jusqu’à sa bouche pour un baiser mais à l’instant de saisir ses lèvres entrouvertes, elle se détournait, sachant bien que l’amour physique leur était interdit à tout jamais sous peine de voir revenir le terrible Angélus.
Consciente que désormais il ne pourrait être que des amis, elle fuyait le manoir en laissant Angel contrarié.
Pourtant le même soir, Buffy plantait Faith dans les rues de Sunnydale pour revenir au manoir.

Contrairement aux autres, Angel n’avait pas besoin de le revoir sur l’écran c’était gravé dans sa mémoire. Buffy qui poussait la porte du manoir, qui marchait d’un seul trait jusqu’à lui pour voler sa bouche.
Ils plongeaient dans un baiser passionné qui ne voulait pas finir, ils étaient seuls au monde et tout avait disparu. Si ce n’est Alex qui les avait surpris de loin, découvrant ainsi le retour d’Angel parmi les vivants.

Angel présenta le verre d’eau sur les lèvres de Buffy et à sa surprise, elle bu le liquide.
Buffy était consciente de la présence d’Angel à ses cotés, il lui prenait la main assez souvent pour ça. Elle savait que les images qui défilaient faisaient parties de son passé, pourtant ces flashs puissants imposés par les électrodes la labourait au point de faire ressurgir les sentiments d’alors, les odeurs et le goût des choses. Elle voyait tout son petit groupe, avec Giles en tête, l’accuser d’avoir caché le retour d’Angel. Alex qui l’accusait de sortir avec un assassin, Cordélia qui le soutenait comme toujours. Willow qui lui reprochait de perdre toute lucidité devant Angel, Giles qui la trucidait en lui reprochant d’avoir mis leurs vies en danger à tous en tombant amoureuse d’un monstre et elle qui leur tenait tête.

Buffy s’agitait irrésistiblement, elle sentait les bras nus d’Angel la maintenir contre le dossier du fauteuil et se voyait en même temps courir jusqu’au manoir pour stopper Faith qui voulait éliminer Angel. Elle se voyait combattre Faith, la première bagarre acharnée entre les deux tueuses.

Connor se leva face là l’écran quand les deux tueuses traversèrent dans la nuit la baie vitré du manoir d’Angel.
Subitement, il accrocha son regard sur son père.
– » Qu’est ce qu’il y a Connor ?  » Lança Angel.
– » Rien.  » Murmura le jeune homme en reprenant sa place.

Sur l’écran Spike était de retour à Sunnydale et déversait sur Angel et Buffy ses mots empoisonnés.

-La dernière fois que je vous ai vu, c’était la lutte à mort entre vous. Et maintenant, vous vous faites les yeux doux, comme si rien ne s’était passé. Ça me fait gerber ce genre de chose.

-Je ne sais pas du tout de quoi tu veux parler. Lançait Buffy

-Ouais, c’est ça. Vous êtes des amis, rien d’autre.

-C’est vrai. Rajoutait Angel, mais Spike enfonçait le clou.

-Vous n’êtes pas des amis. Vous ne l’avez jamais été. Votre amour finira par vous tuer tous les deux. Combats et ensuite sexe et la haine à nouveau qui vous possède jusqu’au cœur. Vous ne serez jamais des amis. L’amour n’est pas là, dans la tête. Il est dans le sang. Il lutte pour imposer sa loi.

A la suite de ça, Buffy déclarait à Angel qui l’attendait dans la nuit au manoir.

-Je ne reviens pas. On n’est pas des amis. On ne l’a jamais été. Je peux tromper Giles. Je peux tromper mes amis. Mais certainement pas moi-même. Ni Spike d’ailleurs, mais pour d’autres raisons. Tu ne pourras jamais me donner ce que j’attends de toi. Et maintenant, tu n’as plus besoin de mon aide. Alors, je vais m’en aller.

-Je n’accepte pas.

-Il le faut.
-Ecoutes. Il doit bien y avoir un moyen pour qu’on se voie encore.
-Il y en a un. Dis-moi que tu ne m’aimes pas.
Angel l’avait laissé partir sans rajouter.

Sur le fauteuil, Buffy s’était repliée sur elle-même ramenant presque ses genoux contre elle.
Angel et Spike s’étaient encore accrochés du regard tandis que du coin de l’œil, Connor les observait.
Fred semblait plus désemparé que jamais.
– » Elle avait décidé de te quitter, alors pourquoi elle est encore revenus vers toi !  » Lança spike presque agressif.
Fred qui pleurnichait, eut un geste pour l’écran qui attira l’attention des deux vampires.

Au bord du suicide, Angel attendait que le jour se lève tandis que Buffy anxieuse avançait dans son dos.
-Angel, je t’en prie. Il faut te mettre à l’abri. Il ne te reste que quelques minutes.
-Je sais. Je sens le lever du soleil avant les premières lueurs.
-Je n’ai pas le temps de t’expliquer. Mais il faut que tu aies confiance en moi. Ce qui te hante…
-Ça ne me hante pas. Ça m’apprend.
-Ça t’apprend quoi ?
-Qui je suis!
-Étais.
-Ce que je serai toujours. J’ai voulu comprendre la cause de mon retour. Maintenant je sais.
-Tu ne sais rien du tout. Une force diabolique t’utilise pour répandre le mal et tu acceptes ? Tu laisses tomber ?
-Tout va recommencer, Buffy. Je ne veux plus jamais tuer.
-Alors bats toi.
-C’est trop dur.
-Angel, mets toi à l’abri, je t’en supplie. Suppliait Buffy désespérée.
-Ils m’ont demandé de te tuer. Tu étais dans ce rêve, tu le sais. Ils m’ont demandé de perdre mon âme en toi pour que le monstre revive.
-Je sais ce qu’ils t’ont demandé. Pourquoi leur obéir ?
-Parce que je le voulais! Parce que je t’aime à en mourir! Je voudrais me fondre en toi, et ce désir est bien plus fort que la peur de perdre mon âme.
Tandis qu’il sanglotait, Buffy retenait ses larmes, impuissantes à répondre.
-Je suis faible. Je n’ai jamais été rien d’autre. Ce n’est pas le démon en moi qu’il faut éliminer Buffy. C’est l’homme.
Buffy qui se voulait convaincante reprenait la parole.
-Tu es faible. Tout le monde est faible. Tout le monde se trompe. Peut être que tu as été choisi pour faire le mal, mais ça veut dire qu’ils ne peuvent rien sans toi. Et que tu peux être plus fort qu’eux.
Tandis qu’il marquait la négative d’un signe de tête, Buffy insistait.
-Tu dois te battre Angel ! Tu as en toi le pouvoir de te racheter. Tu peux faire le bien aussi. Si tu abandonnes, si tu meurs au lever du jour, tu n’auras jamais été qu’un monstre.
A bout elle rajoutait.
-Angel, bientôt il fera jour. Je t’en prie, n’attends pas.
-Va t’en !
-Je reste !
-Tu crois que c’est aussi simple ? Tu crois qu’il n’y a qu’une réponse ? Tu ne comprendras jamais ce que j’ai fait! Alors pars!
-Je ne partirai pas sans toi. Je ne te laisserai pas.
-Pars ! Hurlait encore Angel.
Buffy, désespérée de ne pouvoir le faire céder lui mettait un coup de poing.
Il la poussait violemment, la faisant tomber. Couchée contre la terre humide, elle n’avait pas eu le temps de se relever qu’il était là, accroupi, penché sur elle, la saisissant brutalement aux épaules. Il la tenait fermement en la secouant sur les mots qu’il lui crachait.
-Pourquoi essayer de me sauver ? Suis je un homme vertueux? Tout le monde veut ma mort. Il faut que je disparaisse de ce monde.
Alors elle s’effondrait en larmes.
-Mais pense à moi. Je t’aime tellement… Et j’ai tout fait pour que tu disparaisses… mais tu seras toujours là même si tu meurs…. Je voudrais tellement effacer les blessures. Je sais à quel point tu peux faire souffrir parce que j’ai été ta victime. Et, comme je voudrais souhaiter ta mort. Mais je ne peux pas. Reste…..Si je ne parviens pas à te convaincre que tu appartiens à ce monde, qui le pourra ?
Elle pleurait et ses sanglots l’étouffaient, mais elle savait qu’elle avait gagné, que sur ses larmes elle venait de le faire plier.

– » Si tu en es là aujourd’hui c’est grâce à elle finalement.  » Lâche Spike face à Angel.
Il rajouta sarcastique.
– » C’est amusant, un vampire sponsorisé par une tueuse.  »
– » Qu’est ce qu’il y a Spike ? Ma relation avec Buffy te pose un problème ?  »
– » J’attends de voir la fin du film ! « 

Le film se déroulait.
Les doutes de Buffy face à Angel, lui-même face à Faith.
Buffy se réveillant dans les bras d’Angel au manoir.

Buffy qui soupirait sur le fauteuil voyant Joyce, sa mère, rendre visite à Angel au manoir.
Elle n’avait jamais su, elle le découvrait.

-Mme Summers?
-Je vous prie de m’excuser, je voulais vous appeler mais je n’ai pas votre numéro.
-Ce n’est pas grave, vous êtes toujours la bienvenue.
-Oh mon Dieu, votre maison est immense!
-Oui, j’ai besoin d’espace. Je ne sors pas de la journée.
-Ah oui, c’est vrai.
-Je peux vous offrir quelque chose? Je n’ai pas de café vous savez…
-Oh non, merci…Vous ne buvez pas? De boissons je veux dire?
-Oh si! C’est juste le café qui me rend agité
– … Je sais que Buffy a passé la nuit ici!
-Je vous demande pardon, nous sommes venus après notre mission.
-Non, je ne veux pas connaître les détails. Je ne suis pas là pour ça.
-Très bien.
-Je suis là parce que je m’inquiète pour vous deux, en général.
-Ce qui s’est passé, quand j’ai changé, n’arrivera pas deux fois.
-Ce n’est pas ce qui me soucie le plus. Inutile de vous dire que vous et Buffy appartenez à deux mondes différents.
-Oui je sais.
-Ça a été difficile pour elle. Elle a grandi vite et j’oublie parfois qu’elle n’est qu’une jeune fille.
-Je n’oublie pas que j’ai l’âge de ses ancêtres.
-Elle commence à peine sa vie.
-Je sais et j’en prends de plus en plus conscience maintenant qu’elle reste à Sunnydale.
-Tant mieux! Parce que quand elle pense à vous Angel…Elle met toute sa vie entre vos mains…

Sur le fauteuil, Buffy pleurait désabusée en cherchant l’air. Elle s’abattit contre le torse d’Angel qui s’était rapproché. Il lui caressait les cheveux mais Buffy gémissait toujours. Elle eut un geste pour les électrodes mais Angel la stoppa.
Quand son pouls repris un rythme semi normal, il l’installa de nouveau confortablement contre le dossier du fauteuil.

– » Tu ne peux pas lui retiré ces électrodes ?  » Demanda Connor qui s’était levé.
Angel s’était mis à marché alors que Fred répondait.
– » Non. Les micros aiguilles qui lui envoient les ondes doivent se rétracter d’elle-même à la destruction de la disquette.  »
– » Et on ne peut pas détruire la disquette ?  »
– » Non.  »
– » Et en débranchant l’appareil ?  »
– » Chaque pupitre fonctionne sur un noyau générateur qui lui est propre.  »
– » Et puis Buffy serait furieuse si on la privait de la fin du film.  »
Spike venait de parler dans les yeux d’Angel et ce dernier savait que le vampire blond avait raison.

Sur l’écran, Buffy et Angel étaient dans les égouts et Angel savait bien que c’était leur grande scène de rupture.
-Si! Si tu as quelque chose à dire, dis-le ici… Je n’aime pas les énigmes. Tu me fais peur.
-Je me suis dis, à propos de notre avenir… plus ça va, plus on est ensemble et plus je me rends compte que c’est injuste pour toi.
-C’est à cause de ce que le maire a dit? Mais il essayait juste de nous faire du mal!
-Il avait raison…
-Non! Non, tu te trompes, il est diabolique!
-Tu mérites mieux, tu mérites bien davantage que ce monde de ténèbres. Tu mérites qu’on t’emmène t’épanouir, vivre dans la lumière… tu mérites de pouvoir faire l’amour.
-Ce n’est pas important pour moi!
-Ça le sera… et, et des enfants…
-Des enfants? Je n’y pense même pas, mais tu vas plus vite que la musique!
-Aujourd’hui. Mais tu ne peux pas savoir comme ça va vite, Buffy. N’attends pas qu’il soit trop tard, profite de la vie.
-C’est avec toi que je profite de la vie.
-Tu crois ça? Tu seras toujours une tueuse. C’est justement pour cette raison qu’il faut que tu puisses t »échapper, quitter… quitter le monstre que je suis. Je te demande pardon…
-Je m’en vais!

Angel la rattrapait, la retenait par le bras.

-Pardon! … Buffy…tu sais à quel point je t’aime. Ça me fait mal de te parler ainsi.
-Alors tais-toi! Qui es tu pour savoir ce qui est bien pour moi? Tu crois que je n’y ai jamais réfléchi?
-Vraiment? Objectivement?
-Mais non! Bien sûr que non! Comment veux tu qu’une petite écolière stupide…
-Tu peux comprendre. C’est difficile pour moi. J’essaie de penser avec ma tête plutôt qu’avec mon coeur…
-Ton coeur? Tu as un coeur? Je ne l’ai pas entendu battre!
-Arrête…
-Arrêter quoi? Arrêter de t’aimer? Je m’excuse, je ne savais pas. Je ne savais pas qu’on arrivait à choisir! Jamais je ne changerai, je ne peux pas changer! Je veux passer ma vie près de toi!
-Moi pas.
-Tu ne veux pas être avec moi? Je ne peux pas croire que tu ne veuilles plus de moi. S’étonnait t’elle sur ses larmes.
-Ça ne veut pas dire que je ne le veux pas.
-Comment je vais supporter de ne plus te voir? Murmurait t’elle désemparée.
-Je partirai, après l’Ascension, quand tout sera fini avec le maire et Faith. Si nous survivons, je partirai.
-Tu iras où?
-Je ne sais pas.
-Dis-moi que c’est un cauchemar…


La sensible Fred pleurait tandis que sur l’écran Buffy éclatait en sanglots dans les bras de Willow :
-Oh, Buffy ça doit être horrible! La soutenait Willow compatissante.
-Ça sera horrible bien après, pour l’instant c’est pire!…Pour l’instant, j’ai plutôt envie de mourir!…Je peux plus respirer, Willow, je peux plus respirer…

Angel avait fermé les yeux. Les images et les sentiments cognaient sa tête et il savait que dans l’instant si il soulevait ses paupières, ses larmes allaient s’échapper.
Il devait se reprendre, se ressaisir avant de demander son aide à Spike.
L’exclamation de Fred lui fit ouvrir les yeux. Sur l’écran, il venait de recevoir la flèche empoisonnée partie de l’arc de Faith.

Giles, Wesley, Buffy présents,…Buffy qui lui retirait la flèche. Lui qui tombait inconscient. Le poison qui lui envahissait le corps, le faisant délirer en sueur au fond de son lit au manoir. L’inquiétude de Buffy penchée à son chevet. Buffy face à Wesley pour des nouvelles inespérées sur l’antidote à administrer à Angel.

-Vous avez joint le conseil ?
-Oui. Ils…. Ils ne veulent pas nous aider.
-Ah oui ? S’étonnée Buffy déconfite.
-C’est à dire que ce n’est pas dans la politique du conseil de soigner des vampires,…quelles que soient les circonstances, et j’ai essayé des les convaincre, je vous le jure.
-Essayez encore !
-Buffy, ils ne veulent rien savoir. Ils se réfèrent à des règles beaucoup plus ancienne que notre civilisation.
-Et moi, je vois l’homme que j’aime en train de mourir. Alors vous comprendrez que tout ce que vous me dites m’est égal. Elle étouffait les sanglots qui faisaient vibrer sa voix.
-Les ordres du conseil sont formels. Il faut que…
-Les ordres ? Je crois qu’à partir de maintenant je n’obéirais plus aux ordres. Que ce soit ceux du conseil ou les votre.


Dans la pièce tout le monde jeta un coup d’œil rapide sur Angel qui découvrait lui aussi les actions de Buffy. Il voyait Buffy auprès de ses amis en pleine recherche sur les origines du poison.
-Je ne suis pas sur. Déclarait Oz, le petit ami de Willow, penché sur un livre ancien.
-Mais dit quand même. Demandait Buffy précipitamment.
-D’accord. Le tueur de la mort, c’est notre poison. Il y a un vampire qui s’en est sorti.
-On sait comment il a fait ? Demandait Willow.
-Heu… non.
-Quoi ? Il n’y a rien ? S’énervait Buffy.
-Non… c’est écrit là mais…
-Oui. Ça annule complètement les effets. Oh…. Ajoutait Willow penchée à son tour sur le livre.
-Quoi ? Criait presque Buffy.
-Allez. Chaque seconde qui passe tue angel. S’exclamait Alex soudain compatissant.
OZ reprenait la parole en lisant les caractères du livre.
-Le seul antidote qu’il y ait c’est de lui faire boire le sang d’une tueuse.
Tout le monde avait gardé le silence puis Buffy s’était exclamée.
-Bien.
-Bien ? Je comprends pas. Demandait Alex alors que Buffy rajoutait.
-C’est parfait. Angel a besoin du sang d’une tueuse ? Je lui en apporte une.
Surprise, Willow raisonnait.
-Buffy, si Angel boit le sang de Faith ça la tuera.
-Pas si elle est déjà morte.

Angel voyait son fils mal à l’aise devant l’écran, Buffy qui s’agitait, Fred qui mettait une main sur sa bouche et Spike qui le fixait tout à coup.
– » Tu as bu le sang de Faith ?  » S’exclama t’il.
Angel le regarda sans répondre un court instant. Sur l’écran, Buffy saisissait le couteau, ce long couteau si particulier qui un jour avait été celui de Faith. Alex qui lui parlait, disant qu’elle allait y laisser son âme, et Buffy qui n’écoutait pas.
Buffy qui surprenait Faith en entrant chez elle.

-Il est mort ? Ça y est ? Demandait Faith presque amusée.
-Il ne va pas mourir. C’était bien essayé pourtant. Ton plan ?
-Le maire m’a donné le poison. C’est très douloureux à ce qu’il paraît.
-Il y a un antidote.
-Diable ! Et c’est quoi ?
-Ton sang.
-C’est ça. Tu veux m’avoir et faire boire mon sang à Angel ? Tu sais que tu ne vas pas me prendre vivante.
-C’est pas un problème.
Le combat s’engageait tandis que dans la pièce Angel s’écriait.

– » Spike !  »
Aussitôt le vampire blond se précipita pour l’aider à maintenir Buffy qui revivait son combat.
La fine ceinture du fauteuil céda. Les gestes brutaux dégagés par Buffy auraient eu raison d’elle et l’auraient renversé du fauteuil sans la poigne des deux vampires.
– » Par l’enfer !  »
Spike venait de recevoir une manchette sur la gorge, le propulsant contre l’armoire dernière lui.
– » Connor !  » Appela Angel.
Le jeune homme ne l’écoutait pas, les yeux rivés sur l’écran, il venait de voir Buffy planter Faith au ventre.
Cette dernière se tenait sur le bort du toit de l’immeuble où elles venaient de lutter.

-Tu m’as…tu m’as tué. Ça n’arrangera pas ton mec.
Faith se jettait du haut de l’immeuble pour atterrir sur un camion en partance de Sunnydale.

Dans la pièce, Buffy semblait avoir retrouvé un semblant de sérénité tandis qu’Angel arrangeait sur elle sa chemise déchirée à la manche dont la plupart des boutons avaient sauté.
– » Qu’est ce qui est arrivé à Faith ?  » Demanda Connor qui ne savait plus où il en était.
– » Elle a plongé dans le coma durant plusieurs mois.  »
Connor acquiesça d’un signe de tête avant de fixer de nouveau l’écran. Angel fit avaler un grand verre d’eau minérale à Buffy, et finit son verre de whisky qui trainait encore sur la table. Il sentait le regard de Spike et celui des autres circuler entre lui et l’écran. Buffy était à nouveau penchée vers lui dans son lit au manoir.

-Je ne voulais pas m’en aller sans t’avoir revue. Murmurait Angel mourrant.
-Angel, je vais te soigner.
-c’est inutile. Je suis prêt.
-Angel, écoute moi. Lève-toi.
Angel tentait de se redresser tandis que Buffy continuait.
-Tu vas vivre. Il faut que tu vives.
-Mais comment ?
-Tu vas boire.
Elle retirait son blouson pour mieux lui faire face ;
-Boit moi.
-Non.
-C’est la seule solution
-Va-t’en. Devant l’effroi de la chose, titubant il avait trouvé la force de s’extirper du lit pour la fuir mais Buffy l’avait vite rattrappé.
-Je veux te sauver.
-Ca te tuerait.
-Peut être que non. Pas si tu ne me prends pas tout.
-Tu ne peux pas me demander de faire ça.
-Je ne te laisserais pas mourir, ça non. Le seul remède qui puisse te soigner, c’est le sang d’une tueuse.
-Faith.
-J’ai essayé. Je l’ai tuée.
-Alors tout est fini.
Il la fuyait à nouveau, elle le rattrapait à nouveau.
-Ne dis plus jamais ça. Je ne te laisserais pas mourir. Vas-y !
Il murmurait :
-Pitié.

Elle le frappait au visage.

Sous les coups, il finit par se transformer tandis que Buffy se mettait dans ses bras en dégageant son cou.
Alors son sang épicé l’avait violenté bien plus fort que les coups qu’elle lui avait assénés…
Elle étouffait un petit cri sur les crocs qui perçaient sa peau. Il la buvait voracement. Toujours sous ses crocs, elle basculait enlacée avec lui sur le sol. Elle faisait des effort sur elle-même pour ne pas l’éjecter d’une poussée, préférent pulvériser tout ce qui lui tombait sous les mains, pendant qu’Angel se nourrissait, se guérissait. Elle plongeait dans cet été si particulier qui pouvait passer pour l’orgasme amoureux mais qui était bien plus fort.

Quand les crocs la lâchèrent, Angel détourna ses yeux de l’écran.

Il vit alors Spike venir directement à lui et armer son bras pour le frapper. Il le stoppa en le saisissant au poignet.

– » Comment tu as pu la boire ?  » Pesta Spike.
– » C’est la jalousie qui te fait parler, ou tu as perdu le mode d’emploi ?  » Lui lança Angel sans lâcher son poignet et ses yeux.
– » Tu…Je…  »
Sur la colère, Spike récupéra son bras qu’Angel libéra.
– » Par l’enfer ! Jamais je ne l’aurai bu !  »
– » Dit plutôt qu’elle ne te l’as jamais demandé, en aucune circonstance.  »
Les yeux de Spike s’agrandirent et clignotèrent dans ceux d’Angel. Le vampire blond avait reçu le message lancé à bout par le vampire brun.

Spike alla droit jusqu’à Buffy et écarta légèrment la chemise en soie noire. Même si la blessure du cou de Buffy était parfaitement refermée, Spike en bon vampire qui se respecte détectait sa fraîcheur.
Il savait qu’Angel l’avait mordu en lui faisant l’amour. Anéanti, il revint lentement jusqu’au vampire brun.
– » Comment ces derniers mois, tu as pu penser une seule seconde que je pouvais te voler son amour. Quand je vois tout ce que vous avez traversé, tout ce qu’elle t’a donné et qu’elle te donne encore.  »
– » Cette dernière chose était un accident.  » Murmura Angel.
Un peu gêné, il glissa ses mains dans ses poches pour mieux faire face à Spike qui le regardait toujours.
– » Je me demande parfois si tu es mon aïeul, si tu as vraiment deux siècles et demi.  »
– » Quel accident ?  » Demanda Connor.
– » Rien.  » Lui répondit son père sans lâcher Spike des yeux.
Le vampire blond continuait.
– » Tu es aussi vulnérable face à son amour, qu’elle l’est face au tient…Mais j’attends de voir la fin du film.  » Ajouta Spike amusé en haussant les sourcils.
– » Angel ! Pourquoi tu as quitté Buffy ? Tu lui as brisé le cœur.  » Pleurnichait Fred en se tamponnant les yeux.
Sur l’écran, le vampire se voyait s’éloigner dans le tumulte des ambulances sous le regard de Buffy qu’il laissait.

Angel fit circuler son regard dans la pièce jusqu’à ce que ses yeux se pose sur un siège posé contre le mur du fond. Il s’en empara pour s’asseoir au plus près de Buffy. Il prit ses deux mains dans les siennes tandis qu’il observait ses joues pales qui gardait encore l’éclat de ses dernières larmes.

Les images lui imposaient son retour à Sunnydale dans le dos de Buffy. Il se voyait avec Giles tandis que Buffy gémissait entre ses mains, frustrée par l’absence. Elle serrait ses mains si fort que ses jointures avaient pali.
– » On commence les cachotteries !  » S’exclama Spike sarcastique sous le regard de Connor et Fred.

Sur l’écran, Buffy était à L.A, elle rendait visite à Angel dans ses anciens locaux d’Angel Investigations.
Elle était fachée contre lui et voulait une explication.

-Toi, tu as le droit de me voir sans que je te vois ?! Tu fais une expérience ?

-Pas du tout ! C’est pas une expérience. J’ai pris cette décision à contre cœur. Répondait Angel.

-Oui, et tu l’a prise sans moi en plus !

-Il fallait que je le fasse ! L’urgence était : te protéger. C’est compliqué, la façon dont c’est arrivé. C’est pas facile, ce serait trop long à expliquer.

-Ton ange gardien a eu une vision, il m’a vu dedans, tu es venu à Sunnydale.

-C’est ça. C’est même moins compliqué.

-Je n’avais pas assez d’importance à tes yeux pour que tu daignes me dire que tu étais là ?

-Laisse-moi t’expliquer. C’est parce que tu comptes beaucoup pour moi que je ne t’ai rien dit.

-Je ne suis plus une petite fille, Angel. Je ne suis plus au lycée et j’ai mûri. Il y a eu des changements dans ma vie, depuis que tu es parti.

-Oui, je sais. Et je le respecte.

-Et je trouve ça odieux que tu rôde dans le coin. Je ne tiens pas à ce qu’on me protège ! – Sauf, bien sûr, si je suis menacée de mort dans un combat titanesque, ce qui… était bien le cas hier. C’est grâce à toi que j’ai pu m’en sortir?

-C’est vrai, je n’étais pas loin. Je… je rôdais. Je suis désolé si je n’ai pas su m’y prendre. Qu’est-ce que tu aurais fait, toi, à ma place ?

-Je n’en sais rien… Ce qui est sûr, c’est que toujours je sens ta présence, que je te vois ou non. Je te ressens… à l’intérieur. Et c’est si troublant…

-Pour moi aussi…

-Alors il faut s’en tenir au plan. – Laissons du temps au temps. Je préfère qu’on garde nos distances. Et après, on sera peut-être capable…

-D’oublier ?

-Oui. Donc… je m’en vais. Il faut… Il faut que je m’entraîne.

A cet instant un démon ninja faisait irruption pour les agresser. Il s’était jeté sur Angel engageant immédiatement Buffy dans la bagarre.


Sur le fauteuil, après une exclamation étouffée, elle se plaignait à voix haute.
– » Qu’est ce qu’elle a ?  » Demanda Spike.
– » Ca réalité vient de changer.  »
Tous regardèrent Angel.
– » Ca, elle ne l’a pas vécu ?  » Demanda Connor en pointant l’écran.
– » Elle l’a vécu, mais elle ne s’en souvient pas. Ca a été effacé de sa mémoire.  »
– » Pourquoi ?  » Murmura Fred pour elle-même tandis que Buffy donnait des petits coup, agacée et saccadés contre le torse d’Angel.
Exaspérée, elle remuait la tête en lançant des mots incohérents.
Angel essayait de la calmer tandis que sur l’écran, ils avançaient aussi tendu l’un que l’autre dans les égouts à la recherche du démon qui leur avait filé plus tôt entre les mains.

-Il se dirige vers l’océan. Déclarait Angel.

-Tu en est sûr ?

-C’est l’odeur du sang. L’épée l’a blessé.

-Ah. Le sang. C’est ton truc.

Soudain Buffy se retournait brusquement pieu levé sur un bruit.

-Ce n’est qu’un rat. Tu peux ranger ton pieu. C’est pas un vampire, pourquoi tu l’a pris ?

-Ca peut toujours me servir. Lançait Buffy presque par défit contre lui.

Dans la pièce tout le monde se dessina un sourire sur les mots de l’Elue, sachant bien qu’Angel ne disparaîtrait jamais par le pieu de Buffy. Angélus peut-être et encore, il faudrait vraiment qu’il la pousse à bout pensaient désormais Fred et Connor.

-Et si on continuait sans bavarder ? J’ai pas envie d’y passer la nuit. Lançait Buffy nerveuse d’être près de lui.

-Rentre chez toi, je m’en occupe.

-Tu m’as sauvé hier soir, donc c’est à moi cette fois.

-Qu’est-ce que tu veux ? Qu’on compte les points ?

Ils se remettaient en chasse silencieusement.

-Tu as quelque chose, un indice ? Demandait Buffy tandis qu’Angel venait de toucher sur un mur le sang du démon blessé. Il frottait ses doigts, les sentait, s’arrêtait de marcher.

-Angel ? Ca va ?

-Je me sens bizarre.

-Je sais… Je sais, moi aussi. Je suis venue dans le seul but de te dire bien en face qu’on ne doit… qu’on ne doit plus se voir en face, justement. Et j’étais sûre qu’il y aurait un hic, une ombre au tableau. Et cinq minutes après, on se fait attaquer par un mutant ninja,… et puis on se retrouve parterre collés l’un à l’autre, et… C’est si troublant d’être avec toi.

-Non, c’est pas ça. C’est le sang du démon qui me rend bizarre. Ca me fait un drôle d’effet.

Gênée par ses mots, Buffy lui tournait le dos et s’éloignait pour mieux lui lancer.

-Ah d’accord…Alors on rembobine la petite sortie de Buffy et on fait comme si elle avait rien dit.

Angel la rattrapait.

-Non, c’est pas ce que je veux dire. Je suis troublé….Quand on est séparé… c’est plus simple. Je souffre… tous les jours. Mais je fais avec. Seulement… te voir, là, à côté… Si je voulais, je pourrais te toucher… c’est plus que troublant. C’est insupportable.

-Et pourtant, il faut le supporter. On n’a pas le choix, de toute façon. Ce serait perdu d’avance, exact ?

Ils s’étaient rapprochés et se touchaient presque.

-Oui. Je ne pourrais jamais t’offrir ce qu’une fille est en droit d’espérer.

-Malgré le manque qui nous mine tous les deux ?

-Et le désir qu’on ressent en ce moment.

-Si on tentait de laisser s’exprimer nos désirs… on en voudrait plus… Et rien ne changerait… Et à nouveau on se quitterait dans la souffrance et la douleur.

-Et ça, ce serait le moindre mal.

-Oh, bon sang. Quand je pense que je parle de peine de cœur, et dans les égouts, en plus !

Soudain elle lui tournait le dos et s’éloignait.

-Je suis désolé. Murmurait Angel.

Elle se tournait brusquement vers lui.

-Je commence à vivre une vie presque normale ! J’apprécie les choses, je suis plus insouciante maintenant que…

-Que je suis parti ? C’est pour ça que je l’ai fait. Je veux que tu puisses avoir…

-Contentons-nous de trouver ce monstre, et qu’on en finisse. Peut-être qu’il est remonté ?

-Dans la lumière… là où je ne peux pas le suivre.

-Mais moi oui.

Il avait failli toucher sa main, mais s’était reculé dans la crainte de se brûler le coeur.

Dans la pièce Buffy s’agitait de part trop et Angel s’inquitait. Il essayait de lui prendre les mains ou de lui caresser les cheveux mais Buffy le repoussait sur des mots incompréhensibles à chaque contact qu’il tentait.

Dans les égouts, le démon l’avait surpris, le blessant dans la paume de la main, mais le vampire plus rapide en était venu à bout en lui plantant son épée dans le ventre. Tandis que le démon s’effondrait, Angel s’effondrait aussi. Le sang du démon entrait en contact avec le sien, un choc se produisait.

Angel se souvenait parfaitement de la brûlure occasionnée par ses poumons à l’instant où ils s’étaient défroissé, de son cœur qui s’était mis à battre.
Sur l’écran il ne pouvait que constater.

-Je suis vivant !

Près de lui, Buffy chercha l’air sur un sanglot déchirant qui marquait sa surprise. Elle avait de nouveau saisit sa main tandis que Fred, Connor et Spike ne regardait plus l’écran mais Angel bien présent. Il se tourna vers eux.

– » Angel !  » s’exclama Fred.
– » Qu’est ce que ça signifie ?  » Demanda Spike, plus blanc que jamais.
– » Mais…  » Rajouta Connor un geste pour l’écran.

Sur l’écran, Angel voyait Doyle qui l’emmenait voir les oracles. Ces derniers qui confirmaient. Lui qui lançait à Doyle.

-Je suis libre ! Je suis libre et je ne sais pas par où commencer.
-Tu parles !…Mais la vraie question est : Ce que tu veux, c’est quoi ? « 

Angel se voyait courir vers Buffy, marcher vers elle en plein soleil. Elle, surprise et lui qui l’embrassait.

Attirant tous les regards de la pièce sur elle, Buffy avait réussi à murmurer près d’Angel.
– » C’est pas possible.  »
– » Chut…  » Murmurait Angel tandis qu’elle agrippait la main qu’il glissait dans ses cheveux blonds.

– » Mais qu’est ce qui a pu se passer ! Tu étais humain Angel !  » s’exclama Fred désolée, affectée.

Pour éviter les regards interrogateurs qui étaient de dernier de ses soucis, le vampire plongea de nouveau dans les images du passé.


Ils étaient chez lui, seuls, attablés face à face.
-Le baiser que je t’ai donné, je regrette. Disait Angel.

-C’est vrai ? Demandée Buffy déçue

-Non, le baiser en soi, je suis ravie.

-Ah… Euh oui…parce que, en ce qui me concerne, je trouvais que ce baiser était bien supérieur à la moyenne.

-C’était fabuleux, seulement…on risque de…j’ai peur qu’on s’attire des ennuis en se précipitant. Ne vas pas croire que je n’ai pas envie d’aller très vite, parce que c’est tout le contraire.

-Oui. Je comprends. Tu as parlé aux Oracles, et… et tu es définitivement délivré, mais on n’est sûr de rien. Qui sait s’ils parlent au nom des puissances. Ils peuvent être un peu… farceurs.

-Oui, il se peut que ce soit un piège.

-C’est exact. Et si on se laisse aller, ça va être encore pire. Le règne des crocs va recommencer.

Elle sursautait sur chacun des mots d’Angel, n’osant encore croire l’impossible.

-Ce serait plus prudent de voir venir. Etre sûrs que je reste humain et que c’est sans danger. Continuait Angel.

-Exact, oui. D’ailleurs, même si c’est le cas, c’est très compliqué.

-Oui, puisque tu es la Tueuse. Je ne suis plus sûr de ce que je suis, maintenant. Ni à quoi je sers. Est-ce que tu me vois entrain de me caler dans tes marques à Sunnydale ? Ce serait invivable pour tous les deux. Surtout que tu viens de rentrer à l’université. Et puis pour la chasse aux vampires, si tu me sais inquiet, tu n’en sera que plus fragile.

-Tu comptes me sortir beaucoup de prétextes ? Parce que ça y est, j’ai saisi. Alors n’insiste pas.

Angel se levait pour aller près d’elle.

-Je n’ai pas dit que je ne voulais pas de toi, Buffy. Tu sais combien je…Ce que je veux dire, c’est qu’il faut savoir si c’est sans danger. Je ne veux pas te faire souffrir.

Buffy se levait quittait la table pour mieux lui lançait.

-Eh bien en fait, tu vois, c’est bien. Je n’ai rêvé de toi en humain…qu’une petite dizaine de trillions de fois, parce que ça aurait été une déception atroce, sinon. – Alors, c’est quoi le plan d’urgence ? Je te rappelle ? Ou c’est toi qui me rappelle ?

-On reste en contact. Il s’était levé et rapproché d’elle avant d’ajouter.
-Enfin pas…

-… au sens littéral. Très drôle…D’accord, ça vaut mieux.

-Je le crois. Nous devons résister.

-Au revoir. A un de ces jour. Lança t’elle en posant sa main sur sa main à lui.
Suspendus, ils fixaient leurs mains unies. Pendant deux seconds riens ne bougea puis Angel tira Buffy à lui pour un baiser passionné. Elle volait sa bouche les jambes enroulées autour de ses hanches tandis qu’il la couchait sur la table de la cuisine.

Alors que dans la pièce tout le monde se dispersait, Buffy vivait intensément chaque moment, chaque geste d’Angel, chaque caresse et chaque soupir et elle savait que c’était la vérité.
Les images l’affectaient, l’infectaient pour l’atteindre en plein cœur.

Elle se voyait couchée dans son lit, la tête posée sur son torse. C’était sa place, celle qu’elle n’aurait jamais du quitter.

-C’est comme une musique… Murmurait Buffy en écoutant son cœur battre.

-C’est comme une impression nouvelle.

-Je suis tellement heureuse qu’on n’ait pas attendu trop longtemps pour vivre ça. Ca va marcher, tous les deux.

-On fera ce qu’il faut.

-J’ai tellement sommeil… mais j’ai encore envie…

-Ah oui ? Tu veux me faire mourir… pour une fois que je suis vivant ?

-Non ! Non !… c’est moi qui suis morte. Je suis très fatiguée. Et toi ?

-Ca peut aller. Souriait Angel.

-Bon, ben je vais rester éveillée, pour que cette journée ne se termine jamais…

-Dors, mon amour… Il y aura d’autres journées comme celle-là.

– … Angel ? Aujourd’hui, c’est la première fois que je ressents les choses comme ça.

-Comment comme ça ?

-Comme je les ai toujours rêvées. Etre une fille comme les autres… qui s’endort dans les bras d’un homme qu’elle aime et qui est comme les autres.… je suis si heureuse…
Elle se voyait s’endormir dans ses bras et lui qui ne la quittait pas du regar. Mais elle voyait aussi Doyle qui arrivait pour dire à Angel que le démon Mora s’était régénéré lui-même et Angel qui décidait d’aller le combattre en la laissant elle, endormit entre ses draps.

Elle voyait le démon qui tombait sur Angel qui, fragilisé par son humanité, ne pouvait se défendre.
Salement blessé, couché dans la poussière, il la laissait elle, surgit brusquement, prendre les choses en mains. Le démon la malmenait pour mieux lui lancer.

-Ensemble vous aviez la puissance, seule tu es morte.
Elle tuait le démon, sur les indications d’Angel, lui-même instruit plus tôt par Doyle qui avait trouvé sa faille.

Dans le présent, elle sentait les mains d’Angel et Spike la maintenir, mais déjà elle se calmait.

– » Qu’est ce que ça voulait dire d’autres vont venir ?  » Demanda Connor à son père.
– » D’autres guerriers du mal. Le démon Mora avait été encoyé par les puissances du mal pour prendre les guerriers du bien comme moi ou Buffy ou Spike maintenant. En me prenant moi, ils avaient réussi.  »
– » C’est pour ça qu’il a dit, seule tu es morte !  »
– » On est toujurs plus fragile quand on est seul.  » Murmura Angel.
– » Alors tu as demandé aux oracles de reprendre ta vie ?  »
Angel voyait les oracles lui répondre.

-Il y a bien un moyen. Mais on ne s’y engage pas à la légère. Nous effacerons cette journée. Il ne restera rien de ce moment. Tu reviendras exactement à l’instant précis où le mutant s’est attaqué à vous. J’effacerai l’après.

-Il ne restera rien de nous ? Buffy et moi… Mais… qu’est-ce qui nous empêchera de le revivre, après ?

-Toi. Toi seul, tu vivras avec le souvenir de cette journée. – C’est un lourd fardeau à porter.
Les larmes envahissaient ses yeux mais il ne pouvait faire marche arrière.

Angel se senti soudainement si submergé par le chagrin, qu’il tenta de prendre entre ses mains une des mains de Buffy qui lui refusait son contact.
– » Non,…non..  » Se contentait-elle de répéter.
Puis ce qui s’échappa de ses lèvres devint du charabia entre coupé par les larmes et les sanglots.

– » Comment, tu as trouvé la force ?  » Murmura Spike pour lui-même tandis que Connor rajoutait en empruntant les mots que Buffy lui avait lâchés le premier soir.
– » Tu ne connais ta force que quand elle a été éprouvé. « 

Angel passa de l’un à l’autre avant de passer à Buffy qui le repoussait toujours.
Sur l’écran, elle était suspendue à ses mots.

-Je suis retourné voir les oracles…Je leur ai demandé de me reprendre.

-Quoi ? Pourquoi ?

-Parce que je sais que je t’aime plus que tout au monde.

-Oh non… Non, tu n’as pas fait ça ?

-Si je reste humain, l’un de nous finira par mourir ! Peut-être même les deux. Tu sais ce que le Mora a dit.

-Mais ça ne compte pas ! On a tué le mutant !

-D’autres viendront à sa place.

-Bien sûr, j’ai l’habitude, c’est pas nouveau !Mais c’est mon problème, pas le tien ! Tu n’as plus de pouvoir.

-Non ! Il n’est pas question que je te laisse combattre et mourir seule.

-Alors on se battra tous les deux !

-Buffy, tu as vu ce qui s’est passé hier ? Humain, je suis un handicap. Je ne veux pas que tu prennes des risques pour me sauver. Tu dois absolument penser à ta mission.

-Et alors quoi ? Tu t’es accordé 24 heures pour évaluer l’avantage d’être un être humain ? Et tu as décidé que c’était mieux d’être Monsieur Super héros!

-Ca n’est pas ça. Comment pourrait-on être ensemble si ça doit te coûter la vie ? Ou celle d’innocents ? Buffy pleurait sous le regard d’Angel qui la prenait dans ses bras.
-… Je n’ai rien voulu te dire. Je n’étais pas sûr d’avoir le courage de le faire si je me réveillais encore une fois auprès de toi.

-Je comprends… murmurait Buffy en pleurant.
-Alors, qu’est-ce qu’il va se passer maintenant ? Demandait-elle tandis qu’Angel essuyait ses larmes.

-Les Oracles vont nous faire revenir dans le passé. On remonte le temps d’une journée. Je vais tuer le Mora avant qu’il ne puisse me rendre mortel.

Elle tentait de ravaler ses larmes pour demander.

-Et quand ?

-Dans une minute.

-Une minute ?! Non ! C’est trop court ! Ca suffira pas !

-On n’a pas la choix, c’est fait.

-Comment je pourrais continuer à vivre avec le souvenir… En ayant vécu un rêve, un vrai rêve. Tu m’envoies en enfer !

-Tu oublieras. Je serai seul à me rappeler.

-Je n’aurai plus aucun souvenir ?

-Il ne s’est rien passé.

-Oh si ! Si, je sais que tout a existé ! Elle posait une main sur le torse d’Angel et se remettait à pleurer. -J’ai senti ton cœur battre.

-Buffy…

-Oh seigneur ! Ca ne suffira jamais !
Brusquement elle lançait ses mains autour de son cou pour un baiser passionné, mouillé par leur larmes, puis se tournait vers l’horloge pour mieux revenir vers lui en pleurant.

-Ne pleure pas… Je t’en supplie, ne pleure pas. Tu vas oublier…
Il pleurait aussi et la tenait serrée au plus près de lui-même, comme pour mieux la retenir.

-Non, jamais j’oublierai, jamais j’oublierai…Sanglotait Buffy contre son cou.

Le temps était remonté, Angel regardait autour de lui dans son bureau tandis que Buffy lançait :
-Bien. Alors il faut s’en tenir au plan. – Laissons du temps au temps. Je préfère qu’on garde nos distances. Et après, on sera peut-être capable…

-D’oublier ?

-Oui…Donc… je m’en vais. Il faut… Il faut que je m’entraîne.

Soudain Angel se voyait tuer rapidement le Mora tandis que Buffy se tenait encore devant la porte de son bureau.

-Ca n’a pas traîné. Tu savais comment le tuer ?

-C’est un Mora. Je connais. J’ai le temps de lire, je peux rattraper mes lacunes.

-Oui, d’accord. Bon, je crois qu’on a fait le tour de la question.

-Je crois, oui.

-On s’est tout dit, on n’a rien à ajouter.

-On sait tout dit. Murmurait Angel tandis que Buffy partait déjà pour Sunnydale.


La disquette se décomposa, les électrodes devinrent inutiles.
Alors Buffy éclata en sanglot tandis qu’Angel envoyait les électrodes s’exploser contre le mur face à eux.

– » Pourquoi…pourquoi t’as fait ça ! Pourquoi tu m’as fait ça…  » Croassa t’elle tordue dans une grimace de détresse qui la défigurait presque.
– » Buffy.  » Murmura Angel en lui prenant le bras.
– » Ne me touches pas !  » Lança t’elle à travers ses larmes sur un recul qui l’amena contre Connor qui s’était rapproché.
Le jeune homme l’enferma dans ses bras, aussitôt elle se lâcha à chaudes larmes contre son épaule.
– » Buffy.  » Murmura encore Angel une main contre son dos.
Comme si il l’avait brûlé, elle eu un mouvement arrière.
Les yeux brillants, Angel recula aussitôt d’un pas en laissant retombait sa main le long de son corps.
– » Ne me touche pas…Comment tu as pu me laisser aller vers Riley et le reste…Comment…tu as pu ne jamais me le dire…le jour de l’enterrement de ma mère, j’ai passé la nuit dans tes bras et…et même quand Willow m’a ramené, je suis restée deux jours entier avec toi et…  »
Les sanglots la suffoquaient enterrant ses mots.
Face à son chagrin Angel se sentait impuissant. Il eut soudain l’impression de recevoir tout le poids du monde sur ses épaules.
– » A quoi ça aurait servi que je te le dise.  » Murmura t’il pour lui-même.
Il amorça un départ pour enfin quitter cette pièce mais se retourna soudain à mi parcours entre la porte et Connor qui tenait toujours Buffy enfermée dans ses bras.
– » Si j’étais resté humain ! Qui t’aurait porté l’amulette à Sunnydale ?  »
Sa voix n’avait pas tremblé même si les larmes qu’il retenait noyaient ses yeux.

– » Laisse lui du temps.  » Murmura Spike tandis que contre l’épaule de Connor, Buffy marquait la négative en étouffant ses sanglots.
– » Spike à raison.  » Murmura Connor.
– » Angel…  » Insista Fred.
Tout à coup, Angel eut la désagréable sensation d’être de trop. Soudain la pièce le repoussait, ils le repoussaient tous hors de Buffy, hors de l’histoire. Il était l’ennemi.
Il remua ses lèvres pour parler, mais ses larmes brûlaient trop ses prunelles sombres, il savait qu’au premier mot sa voix se briserait. Alors il se tourna doucement vers la porte.
A l’instant où il touchait la poignée, le gémissement désespéré de Buffy le fit se retourner désemparer mais déjà le surprenant, elle tombait en sanglot dans ses bras.
Les jambes enroulées autour de ses hanches, la tête enfoui dans son cou, elle s’accrochée à ses épaules.
– » Je…  »
– » Chut…  » Murmura t’il contre son oreille, une main dans ses cheveux.
Quand il sentit ses propres larmes mouiller son poignet, il quitta enfin la pièce en emportant Buffy.

– » Elle va se calmer.  » Murmura Fred convaincue, les yeux sur la porte.
– » Tu crois que ça va s’arranger entre eux ?  » Murmura Connor désemparé les yeux sur Spike.
– » Hé mon gars ! T’as loupé le film ou quoi ?…Ca va s’arranger sur l’oreiller crois moi ! « 


Angel déposa Buffy sur le lit.
Aussitôt, elle agrippa le couvre lit en ramenant ses genoux contre elle.
Il s’assit sur le bord et plongea dans ses yeux.
Malgré sa poitrine qui se soulevait à rythme régulier, elle semblait anéantie, délavée, son regard était délavé.
Il effleura, avec le dos de son index, sa joue d’une caresse puis la lâcha des yeux pour se rendre à la salle de bains.
C’était une pièce qu’il n’avait jamais utilisée lui préférant la douche.
Il contourna la baignoire ronde qui plongeait dans le sol et régla la température de l’eau. Aussitôt elle se mit à cascader par les ouvertures nichées sur toute sa circonférence.
Angel se mit à fouiller rapidement les armoires murales et tout un tas de produit lui tomba sous la main,…sels de bain, bains moussants, huiles essentielles, herbes soporifiques.
Il débouchait des flacons, qu’il refermait dans un recul, heurté par des senteurs trop entêtantes pour Buffy. Il finit par trouver ce qu’il recherchait, cette senteur vanillée que Buffy affectionnait tant.
D’un geste ample, il vida la moitié du flacon sur les trois mètres de diamètres du bassin et y ajouta un flacon d’huile essentielle.
Quand il repris sa place sur le bord du lit, Buffy qui n’avait pas bougé accrocha aussitôt son regard.
Ils restèrent suspendu et Angel commença à la déshabiller sans la quitter des yeux.
Lentement, il déboutonna les deux boutons de sa chemise qui avaient survécu à l’orage.
En écartant le vêtement, sa main passa sur la peau nacrée du ventre avant de glisser contre ses reins.
Prévenant, il la ramena contre lui tandis qu’elle se laissait dévêtir de la chemise qui quittait doucement ses épaules et descendait le long de ses bras.
Elle sentit contre son dos les mains habiles et délicates d’Angel, qui venait de défaire les agrafes de son soutien gorge, lui donner une légère caresse.
Il la rallongea, elle était torse nu.
Ils se verrouillèrent aussitôt du regard, tandis qu’il défaisait d’une main les petits boutons en nacre de son pantalon taille basse.
Il fit glisser rapidement ses chaussures, avant de descendre le long de ses jambes le pantalon qui ne résista pas.
Elle ne faisait pas un geste, ne disait pas un mot. Vidée, plongée dans son regard, elle le laissait juste prendre en mains les opérations.
Elle sentit son slip en dentelle suivre le chemin du pantalon puis Angel se pencha pour la prendre dans ses bras.
– » Vient là.  » Murmura t’il en la nichant contre son torse.
Accrochée à ses yeux, il l’emmenait vers la salle de bains.

Dès l’instant où il la plongea dans l’eau, elle ramena ses genoux contre sa poitrine pour les enfermer dans le creu de ses bras.
L’eau qui s’était arrêtée de couler était à température parfaite et Buffy se disait que désormais tout devenait toujours parfait avec Angel.
Elle le regardait soustraire d’un tiroir une éponge de bain qu’il avait repéré plus tôt.
Il s’assit près d’elle au bord du bassin et verrouilla son regard en allongeant ses longues jambes devant lui sur la moquette épaisse qui recouvrait le sol.
Ils restaient suspendus tandis qu’il dénudait le dos de Buffy en écartant doucement ses cheveux mouillés.
Il plongea l’éponge et dès lors, elle sentit l’eau partir de sa nuque puis de ses épaules pour faire naître des petites rigoles.

– » Tu te sens comment ?  » Finit il par murmurer.
– » Mal.  » Murmura Buffy.
Soudain elle s’immergea entièrement pour lisser ses cheveux en arrière et fit une brasse pour atteindre le bord. Etendue dans l’eau, elle s’accouda sur la moquette face à lui.
Angel s’était allongé entièrement, appuyé sur un coude, il l’observait.
– » A mon retour d’Italie, je rentrerai directement à L.A. et j’y inscrirai Dawn à l’école.  »
– » Pourquoi tu veux aller en Italie ?  » Murmura t’il en lui caressant la joue.
– » J’ai…j’ai l’impression que quelque chose m’attends là-bas.  »
– » Quoi ?  »
– » Je ne sais pas. Je sais juste qu’il faut que j’y aille.  »
Les yeux brillants, elle posa une main sur son torse, juste au nivaux du cœur. Rien. Aucun mouvement, aucun battement, espace désert. Pourtant la sensation unique qu’elle avait ressentit plus tôt était toujours là et lui vrillait son propre cœur.
– » J’ai senti ton cœur battre.  » Murmura t’elle pour elle-même.
– » …Buffy, il ne faut…Buffy !?  »
Il s’exclamait déjà dans l’eau. Le saisissant aux épaules, elle l’avait soudainement renversé.

Buffy le vit émerger en secouant la tête pour chasser l’eau attachée à ses cheveux. Elle reçut les gouttelettes sur le sourire espiègle qu’elle affichait puis glissa jusqu’à lui. D’un sourire en coin, il l’enferma dans ses bras.
– » Ma petite sirène à besoin d’un compagnon de jeu ?  »
– » Tout dépend du jeu !  » Lança t’elle d’un sourire enjoué en débouclant la ceinture de son pantalon.
– » Tu sais que les jeux d’eau peuvent se montrer très dangereux !  » Plaisantait Angel à demi, en balançant par-dessus sa tête, chaussures et chaussettes qu’il entendait rebondir sur la moquette.
– » J’attends de voir ça !  » Lança Buffy par défit tandis que pantalon et caleçon passait par-dessus bord.
– » Ne me défit par sur ce terrain glissant où je peux être un Maître, Buffy !  » lança t’il d’un regard en biais.
– » Tu parles, rien que des mots !  » Répondit Buffy impertinente.
D’un mouvement rapide il la glissa sous lui.
Le tête emprisonnée contre son bras sur le bord du bassin, elle le laisser piller sa bouche.
Le baiser allait devenir plus fouillé quand soudain il s’arrêta net.
Elle suivit son regard sur la droite pour voir sa main sortir de l’eau son portable, glissé très certainement du pantalon.
Elle ne le vit pas le déposer sur le bord, déjà il reprenait sa bouche.
Délicat mais puissant, le baiser la troublait. Déjà elle ressentait ce désir qui la rendait humide.
Amusée, elle pensa que pour une fois, l’eau du bain, empêcherait l’odorat d’Angel de déceler la trace de son humidité.
Mais il n’avait pas besoin de la sentir. Sa façon de bouger, d’accélérer son souffle contre sa langue était d’autant plus de preuves, qu’il finit par aller constater avec ses doigts, dans les replies de sa féminité.
– » Rien que des mots, tu vas regretter tes mots mon amour.  »
Il fit passer sa bouche sur la ligne de sa joue et derrière son oreille. Quand il gouta la ligne de son cou, Buffy lâcha un gémissement.
Alors il la renversa pour prendre sa place en l’entraînant sur lui.
Les mains contre ses reins, d’une petite poussée il la fit émerger contre lui.
En saisissant le bord du bassin, Buffy se laissait plumer les seins. La bouche d’Angel les aimait sans les vouloir, les prenait sans les prendre. Ils pointaient heureux, douloureux, douloureusement impatients d’allaiter.
Buffy pleurnichait.
Aiguisée plus que de raison, elle le saisit dans les cheveux pour le coller brusquement contre sa poitrine mais aussitôt une main d’Angel quitta le rebond de ses fesses pour prendre son poignet et le ramener entre eux.
Il verrouilla son regard en la ramenant au plus près de lui.
Alors qu’elle lâchait un gémissement sur l’arrêt de son attention, sans plus un geste, il laissa filer les secondes.
Emprisonnée dans ses yeux, elle attendait encore quand il se mit à frotter ses fesses d’une caresse douce et régulière.
Les secondes silencieuses défilaient sous la caresse insistante qui délivrait son message.
Chaque fois que la main d’Angel passait sur le dessous de ses fesses, Buffy vivait des chaleurs étranges.
Verrouillé par le regard chocolat, son regard innocent s’agrandissait surpris par la sensation troublante qui l’envahissait palier par palier.
Soudain il cessa la caresse et Buffy ponctua son regret avec un long soupir silencieux, qui roula sur ses lèvres entrouvertes.
Il la garda encore quelques secondes sous l’emprise de son regard puis l’écarta.
Rapidement il atteignit le bord du bassin et s’envola pratiquement de l’eau pour atteindre la moquette puis l’un des meubles visités plus tôt.
Surprise, Buffy regardait Angel qui lui tournait à demi le dos.
– » Qu’est ce que tu fais ?  » Murmura t’elle à la recherche de sa salive.
– » Je ne voudrais pas te blesser.  »
En train de se couper les ongles, il se tourna vers elle.
Buffy trouva l’idée saugrenue sachant bien qu’Angel avait les mains les plus soignées que m’importe lequel des garçons qu’elle avait rencontré.

Elle ne pouvait s’empêcher d’admirer le corps qu’il lui présentait. Bel animal puissant, dégoulinant d’eau dans l’instant. En accrochant son regard au dessous du plat de son ventre, elle se demanda un instant comment il pouvait s’adapter aussi facilement et aussi parfaitement en elle.
Troublée, elle remonta rapidement vers son visage. Il l’observait sans plus un geste.
Aussitôt elle se sentit rougir et se traita silencieusement d’idiote mais déjà il était dans l’eau.
Sa langue frotta la sienne un court instant puis elle sentit ses grandes mains encercler sa taille fine pour l’assoire rapidement sur le bord du bassin.
Il la coucha en arrière tandis qu’elle enroulait ses jambes autour de sa taille à lui.
Palpitante, les yeux mi-clos, elle attendait qu’il se penche sur elle, mais Angel se contentait juste de prendre ses yeux tandis qu’il effleurait du bout de ses doigts la chaleur de ses cuisses.
Sans quitter ses yeux, il passa un instant sur son ventre, joua avec son nombril, avant d’arriver sur le bout dressé de ses seins.
Il jouait avec tandis que Buffy, les deux bras le long de son corps, saisissait les boucles épaisses de la moquette. Elle luttait contre l’envie qu’elle avait de le tirer contre sa poitrine.
Elle ne comprenait pas qu’Angel veuille d’avantage éveiller ses seins déjà bien trop douloureux, encore une seconde et elle était sûre que ça allait devenir pure douleur.
Elle aurait donné n’importe quoi, pour qu’il les prenne dans sa bouche, qu’il les refroidisse contre la fraîcheur de sa langue.
Plus elle y pensait, plus elle gémissait sous son regard brillant. Puis soudain ses désirs furent exaucés.
Aussitôt elle glissa une de ses mains dans ses cheveux pour mieux le tenir contre elle, tandis qu’elle l’allaitait.
Elle sanglotait reconnaissante mais l’apaisement fut de coure durée, déjà il se redressait.
Il délia ses jambes autour de sa taille et saisit ses chevilles qu’il posa devant lui, de chaque coté de lui, sur le bord du bassin.
Couchée dans la position initiale, les jambes repliées, écartée, elle s’offrait tandis qu’elle sentait la bouche d’Angel descendre sur l’intérieur de ses cuisses.
Il n’avait pas encore atteint son triangle doré mais Buffy savait bien que son musc était déjà débordant.
Elle le sentait s’écoulait, dégoulinait entre ses fesses qui s’ouvrait dans la position.
Offerte, elle sentait les deux mains d’Angel encercler fermement ses chevilles tandis qu’avec sa langue fraîche, il visitait chacun des replies de son noyau en évitant soigneusement, volontairement, son petit bourgeon dressé que Buffy sentait douloureusement gonflé.
Les yeux rivés sur le plafond, les mains plongées dans le hérisson de sa chevelure, elle se demandait si aujourd’hui, il n’avait pas tout simplement décidé de la rendre folle. Elle tenta désespérément de se recaler pour l’inciter à prendre enfin son pistil, mais déjà elle sentait la langue d’Angel glissait plus bas en lui arrachant un râle de plaisir.
Elle sentait sa langue lisser lentement son anus froissé, déclanchant chez elle des vagues de chaleur irrésistible, qu’elle laissait entendre à haute voix.
Elle avait lâché ses cheveux pour saisir à nouveau la moquette. Sa tête roulait, ses jambes tremblaient sous l’assaut du plaisir.
Quand elle sentit la langue pousser contre son anneau froissé, elle pleurnicha dans un mouvement des hanches qui demandait plus.
C’est l’instant que choisit Angel pour se redresser. D’un mouvement rapide, il la mit sur le ventre.
Au-delà du raisonnement, Buffy se tortillait contre le sol, frottait son triangle doré contre la moquette, dans l’espoir de retrouver la chaleur qu’Angel avait déclanché.
Etendu près d’elle sur son coude replié, il se contentait de la regarder gémir tandis qu’il lui caressait simplement les fesses.
Buffy tremblait et gémissait sous la caresse qui balayait tout.
Dans un petit cri impatient, brusquement elle souleva son bassin pour mieux l’offrir à ses doigts mais du plat de la main, Angel la recoucha contre la moquette. Elle étrangla un sanglot frustré tandis que l’éveil qui la brûlait avait raison d’elle.
Elle aurait vendu son âme pour qu’il introduise quelque chose dans son anus froissé. Ses doigts, sa langue, son sexe, n’importe quoi pourvu que ça fasse cesser ce désir qui devait démentiel.
Elle était si excitée, qu’elle pensa un instant à se soulager elle-même avec ses propres doigts, mais n’osa pas.
Toutefois pour dévier ce désir qui devenait trop fort, elle glissa sa petite main vers sa fleur délaissée afin d’en saisir son pistil.
Angel la stoppa à mi parcours.
– » Non…Pas ce soir mon amour.  »
Frustrée, elle pleurnicha en ramenant sa main contre elle.

Angel se saisit du petit flacon d’huile essentielle qu’il avait ramené plus tôt, le déboucha, fit couler une partie du liquide sur les doigts de sa mains droite puis s’allongea à nouveau près d’elle.

– » Angel…  »
– » Mmm……  »
– » Fait moi jouir…  »
Elle sanglotait contre ses mains tandis qu’il la caressait à nouveau.
– » Dit moi ce que tu veux…Dit moi comment. »
– » Tu…tu sais comment.  » Pleurnicha t’elle.
Il se redressa un peu et de sa main libre repoussa sa chevelure pour chuchoter penché contre son oreille.
– » Comme ça ?  »
Il glissait son majeur lentement, tandis que Buffy râlait enfin dans le plaisir de la sensation qui la submergeait.
Angel ne brusquait pas la manœuvre, il laissait simplement le corps impatient de Buffy avaler son doigt, s’adapter à son diamètre par les va et vient qu’il réclamait.
Quand son index alla rejoindre son majeur, Buffy n’était plus très loin de l’extase.
Sans s’interrompre, il prit pieds de nouveau dans l’eau du bain et d’une main passée contre son ventre il l’amena doucement à lui, jusqu’à ce que ses petits pieds recouvrent les siens.
Il vida le reste de l’huile essentielle sur ses doigts en action, qu’il fit glisser encore un instant pour mieux faire gémir Buffy.
Il la fit pleurnicher sur l’arrêt de ses doigts mais déjà son sexe prenait leur place. Les mains sur ses hanches, il glissait en elle.
Centimètre par centimètre, il la prenait lentement.
Quand il amorça le premier mouvement de recul, Buffy gémissait déjà plus fort.
Il se pencha sur elle pour l’investir à nouveau, tandis que les deux mains à plat sur la moquette, posées au dessus de ses épaules, il l’empêchait de glisser en avant sur chacune de ses avancées.
Buffy avait saisi ses poignets, le visage tourné vers sa main gauche.
Même si il avait accéléré ses va et vient, par peur de la blesser, il ne la pénétrait que de moitié. Mais Angel savait que c’était nettement suffisant pour lui donner le plaisir démentiel qu’il sentait monter en elle et que Buffy attendait.
Sa main droite quitta la moquette pour atteindre le bourgeon gonflé de son noyau et aussitôt Buffy plongea dans l’extase.
Elle jouissait contre la main qui frottait son pistil, quand entre ses reins, un violent orgasme monta pour tout balayer.
D’un seul râle, long et puissant, elle se laissait secouer.
Le bruit qu’elle laissait passer, qui la surprenait elle-même, frappait les murs pour mieux raisonner dans la pièce. Elle avait l’impression de vivre deux orgasmes en même temps tandis qu’elle laissait sa salive filer contre la main gauche d’Angel où elle avait posé sa bouche.
Angel basculait aussi, se répandait enfin.
Il gémissait enfin toute sa retenue à haute voix et ses plaintes couvraient presque celles de Buffy.
Il resta en elle, jusqu’à ce que le corps sevré de Buffy le rejette.
Alors doucement il se s’écarta, grimpa sur la moquette et la ramena jusqu’à lui. Complètement inerte, elle se laissa caler contre lui. Elle sentait son dos se lover contre son torse, tandis qu’elle reposait sa tête sur son bras musclé.
Elle n’avait plus envie de bouger, seulement rester là, enfermée dans ses bras.
Elle glissa sa petite main dans sa grande main à lui, qu’elle sentait posée sur son ventre nacré, et plongea dans le sommeil………..A suivre……

 

 

– » La Bête tu dis ?  » S’exclama Dawn d’un mouvement qui ramena près de son visage ses longs cheveux souples.
– » Un monstre tout en pierre !  » Ajouta Connor avant de mordre dans son cheeseburger.

Attablés à la cafétéria située au troisième étage du bull ding W&H, les deux jeunes gens discutaient à bâton rompu sur les évènements qui avaient secoué L.A. l’année précédente.
– » Et il a fait quoi ce monstre, raconte !  »
Le regard par en dessous, prête a aspirer sur la paille pongée dans son verre de jus de fruit, Dawn fixait Connor impatiente.
Le jeune homme qui se battait avec son cheeseburger eut un sourire amusé pour la curiosité de la jeune fille.
– » Pas grand-chose !…En faite, il a juste déclanché une pluie de feu, fait disparaître le soleil et tué tout les employés précédents de W&H. Sans oublier qu’il a vraiment abîmé Faith. « 

Dawn qui ouvrait des yeux intéressés, s’exclama soudain en pointant son index.
– » Je me souviens ! Oui. Pour la pluie de feu et la disparition du soleil, ils en avaient parlé à la T.V…Buffy avait d’ailleurs dit : Angel ne doit pas chômer en ce moment ! Et Spike bien sur lui avait tiré la gueule.  »
– » Bien sur.  » Répéta Connor en s’essuyant les mains avec sa serviette en papier.
– » Tu t’es battu contre cette Bête ?  »
– » Je l’ai affronté plusieurs fois et elle m’a amoché à chaque fois.  » Rajouta Connor presque déçu.
– » C’est Angel qui l’a éliminé.  » Déclara Dawn comme une évidence.
– » Oui…Enfin non…C’est pas Angel, c’est Angélus.  »
Connor fixa un instant son verre de coca, et réalisa que pour la première fois, il venait vraiment de dissocier son père du démon.
– » Connor tu n’as pas vu Angel ?  »
S’exclama près de lui Harmony qui venait d’avancer jusqu’à leur table, après un coup d’œil rapide sur la salle qui offrait peu de personnes attablées.
– » Je ne sais pas où il est.  » Menti le jeune homme en faisant clignoter son regard dans celui de Dawn.
– » Son portable ne répond plus et ça n’arrête pas là haut.  »
– » Qu’est ce qui n’arrête pas ?  »
– » Le téléphone !…Je ne sais plus quoi répondre. Eve aussi le cherche.  »
– » Arrange toi avec Wes. « 

Tandis qu’Harmony repartait en gesticulant, Dawn consultait l’heure sur son portable.
– » 21 heures 09 ! Mais qu’est ce qu’ils fabriquent ! J’ai envi d’appeler Buffy.  »
– » Non, laisse les Dawn. Ils ne vont plus tarder maintenant.  »
– » Après tout ce que tu m’as raconté…Je m’inquiète pour ma sœur.  » Déclara Dawn presque gravement.
Connor se disait que Dawn était émotionnellement presque identique à Buffy. Elle passait subitement d’un état enjoué à l’inquiétude la plus profonde.
– » Ne t’inquiète pas, je suis sûr qu’elle va bien.  »
– » Y’a encore quelqu’un pour toi.  » Lança Dawn d’un regard qui passa par-dessus l’épaule de Connor.
Le jeune homme qui faisait dos à l’entrée n’eut pas à se retourner. Cordélia arrivait à leur table.
– » Où est ton père ?  »
Il leva son regard sur elle.
– » Avec Buffy,…chez lui.  »
– » Bien !  »
Décidée, elle amorçait un départ décidé mais le jeune homme la stoppa en saisissant un de ses poignets.
– » Je ne te conseil pas d’y aller.  »
– » Depuis quand tu me donnes des conseils !  »
Etonnée par les mots de Connor, elle avait parlé d’un seul trait.
Plongée dans ses yeux, elle le regardait sévèrement.
– » Depuis que je sais ce qui est bien pour toi.  »
– » Et qu’est ce qui est bien pour moi, Connor ?  » Lança t’elle comme par défit en récupérant son poignet.
– » Ne pas voir Miss Guacamol dans les bras de mon père. « 

Surprise qu’il connaisse ce surnom qu’elle avait donné une fois à Buffy pendant leur période lycée, elle fit passer son regard de Connor à Dawn qui plongea aussitôt dans son assiette, pour éviter la jeune femme qu’elle sentait en conflit avec sa sœur.

– » Mais ma parole, l’Elue vous à tous envoûtée ! Après Gunn, c’est toi Connor ? « 

– » Buffy !  » S’exclama Dawn soulagée en se levant pour aller étreindre sa sœur qui arrivait avec Angel.
Ce dernier en pleine conversation agitée, avançait avec Eve qui lui emboîtait le pas.

– » Tu vas bien ?  » Demanda Dawn.
– » Ca va !  » Lança Buffy d’un sourire.
– » Finit ton repas.  » Rajouta l’aînée des Summers en prenant un siège près de sa jeune sœur qui se réa-tablait.
Buffy subtilisa la pomme qui attendait sur le plateau de Dawn, tandis que Cordélia debout devant la table n’avait pas bougé.

Soudain Buffy vit une bouse blanche s’assoire près d’elle.
– » Vous allez bien Buffy ?  » Demanda Fred.
– » Ca va, merci…Merci pour tout.  » Ajouta Buffy d’un petit sourire que Fred lui rendit.
Buffy se demandait combien de fois encore, elle allait devoir répondre  » ça va « . Si Spike se pointait dans l’instant pour entendre les deux mots, elle l’assommerait sûrement.

Dans le dos de Connor, Angel et Eve semblaient avoir finit leur conversation. La jeune femme eut un mouvement pour quitter la pièce mais se ravisa et accrocha à nouveau le regard du vampire.

– » Vous n’aviez pas le droit d’aspirer la chambre de la mémoire, sans ordre formel des Associées Principaux. D’autant plus que vous avez agit à titre personnel.  »
Sur ses derniers mots, son regard s’attacha sur Buffy.
Cette dernière, qui n’avait toujours pas entamée sa pomme, fixait d’un regard par en dessous la jeune femme en tailleur.
Eve quitta Buffy des yeux quand le vampire murmura.
– » Ma chère Eve, il y a longtemps que je ne reçois plus d’ordres.  »
– » Ca va créer un déséquilibre et je suis sûre que les Associés Principaux vont être ravis d’apprendre que ce déséquilibre a été créer à cause de l’Elue.  »
Elle fixait à nouveau Buffy, tandis que Cordélia ajoutait.
– » Oui, je suis sûre qu’ils vont être ravis ! Tu devrais faire attention Buffy, vraiment attention. Ce ne sont pas des personnages faciles.  »
Même si elle était du coté du bien, Cordélia était presque heureuse de mettre la pression sur l’Elue.

– » C’est moi qui ait détruit la chambre de la mémoire.  » Voulue avancer Fred.
Mais déjà Buffy se levait sous le regard de tout le monde et de celui de Dawn et Connor en particulier.
Les deux jeunes gens entrouvrirent la bouche quand elle repoussa rapidement leurs plateaux pour poser ses fesses à même la table afin de mieux atteindre Eve et Cordélia du regard.
– » Vos menaces me terrifient !  » Lança t-elle sarcastique.
Elle croqua dans sa pomme, sans lâcher Eve des yeux tandis que Cordélia se fermait et quittait la pièce, agacée par l’attitude de Buffy.
Eve finit par prendre le chemin de Cordélia sous le regard de Buffy qui affichait dans l’instant celui de l’Elue.

Eve disparue, Buffy quitta la table pour reprendre son siège. Angel s’assit en face d’elle, Fred se leva.
– » Wes, te cherche.  » Lança la jeune scientifique au vampire.
Elle détacha du petit carnet, qui ne la quittait jamais, une page blanche griffonnée, qu’elle glissa doucement sur la table jusqu’à Angel.
– » C’est les données et les paramètres de la chambre de la mémoire. Je les ai relevé avant de la souffler.  »
– » Merci Fred.  » Murmura Angel.
Elle quitta à son tour la pièce tandis qu’Angel faisait brûler à l’aide de son zippo, les données d’un espoir de retour.
– » Va te faire servir.  » Murmura t’il pour Buffy.
– » Je vais y aller pour toi ! Tu veux Buffy ?  »
Dawn était déjà debout, un regard insistant sur Connor.
Les deux jeunes gens s’éloignaient, Buffy lança pour Dawn.
– » Ne charge pas trop mon plateau ! « 

L’instant d’après, inquiète, elle interrogeait Angel.
– » Qu’est ce que tu crois que les paroles de Eve, vont amener.  »
– » Ne t’inquiète pas.  » Murmura t’il en lui prenant le bout des doigts sur la nappe en papier.

Le regard penché sur leurs mains, Buffy oublia le reste pendant un instant.

Tout à coup, elle accrocha son regard pour lancer d’un regard pétillant.
– » Je vais te dire quelque chose que je ne t’ai jamais dit !  »
– » Quoi ?  » D’un demi sourire, il attendait.
– » J’aime la ligne de tes mains…J’adore la forme de tes doigts. « 

Les secondes glissèrent, Angel ne rajoutait rien.
Sous son regard qui se faisait plus soutenu, plus brillant, plus perçant, Buffy réalisa soudain le sens de ses mots.

Un peu mal à l’aise, elle remua sur sa chaise avant de tenter de préciser, le sens propre de ses paroles.
Alors elle récupéra sa main pour mieux s’accompagner dans un langage qu’elle voulait enjoué.
– » …Heu…, quand je dis…J’adore la forme de tes doigts…c’est dans le sens habituel…Tu comprends ? »
Les coudes sur la table, elle attendait dans un sourire, le menton posé sur ses mains.

– » Je comprends…Tu adores mes doigts dans le sens habituel.  »
– » Voilà !  » Elle afficha un grand sourire qui marquait son soulagement puis le fit disparaître aussitôt en posant vivement ses mains à plat sur la table.
Elle se mordit rapidement le coin de la lèvre inférieur en se sentant légèrement rougir, sachant bien qu’une heure plus tôt, elle avait adoré ses doigts dans un sens qui était tout, sauf habituel.
 » Tu rougis comme une petite fille deux fois dans la même soirée ? Tu es trop fragilisée, fille.  » Pensa Buffy.
Sous le regard amusé d’Angel, elle voulut encore tenter une explication mais garda les lèvres closes.
 » Gardes ta bouche fermée, tu t’enfonces à chacun de tes mots.  » Pensa t’elle à nouveau.
Un battement de cil plus loin, Angel lui vola à nouveau une main pour la garder sur la table enfermée dans la sienne.

Les deux jeunes gens qui revenaient, marquèrent une seconde sur le trouble de Buffy, mais alors que Dawn déposait le plateau, un bruit fracassant explosa dans le réfectoire.
Buffy se leva vivement en se retournant.
Certaines baies vitrées volaient en éclat dans la pièce, sous l’impacte de démons qui les prenaient d’assaut.

Ils étaient quatre. A peine avaient ils lâché les filins qui leur avaient permis l’assaut, qu’ils se lançaient en avant.
Buffy fit passer Dawn derrière elle, en la poussant.
– » Sort d’ici !  » Lança t’elle pour sa jeune sœur.
Mais déjà la jeune fille lançait sa chaise en direction des démons qui avançaient à travers la pièce.

Habitués à ce genre d’intrusion, la plupart des employés encore présents avaient quitté les lieux en silence.
Debout sur la table, d’où elle avait viré d’un rapide coup de pieds les plateaux, Buffy prenait son élan.
Du coin de l’œil elle voyait Angel se propulser pour renvoyer, d’un coup de pied retourné, un des démons par la voix des airs qu’il avait créé.
– » En voilà un qui n’aura pas eu le temps de se faire servir à manger !  » Lança le vampire pour lui-même.
Dans les bras d’un démon qui la retenait à partir de la taille, Buffy se tortillait pour rompre l’étreinte. Elle finit par lui planter son pieu qu’elle avait enfin pu saisir dans la poche arrière de son jeans.
Dans un hurlement qui ressemblait à un grand gargouillis, le démon finit par la lâcher.
– » Une bonne tueuse ne se sépare jamais de son pieu. Et puis on ne peut pas dire que tu es joli garçon !  »
Le coup de pied qu’elle lui mit en accompagnant ses mots, fit atterrir le démon au milieu des tables pour deux, rangées soigneusement dans la cafétéria.
Il se relevait déjà, tandis que le pieu qui dépassait toujours de son œil, laissait entrevoir un liquide oranger.
Il fonça sur elle, mais elle lui coupa la route en le stopant à l’aide d’une chaise. Elle frappa de toutes ses forces dans la poitrine de la créature, qui s’affala. Alors un genou sur son dos, Buffy lui brisa la nuque.
Elle se releva pour voir Connor, dans le fond de la pièce, pousser sur toute la surface du comptoir en zinc, un démon qui semblait perdre son sang. Il lui donna un tel élan que la créature pris son envol avant de passer à travers une des baies vitrées qui les avait reçus.
Elle se retourna vers Angel penché sur le dernier démon qu’il avait tué. Dawn était près de lui.
– » Je ne me ferais jamais à l’apparence physique de certains démons.  » Lança la jeune fille dans un petit saut de dégoût.
– » C’est des guerriers Karpos.  » Déclara Angel en se relevant.
Buffy et Connor s’étaient rapprochés tandis que Spike, Wesley et Gunn pénétraient en courrant dans la pièce.
Les yeux sur Buffy, Spike ouvrit la bouche pour parler mais la tueuse le devança.
– » Spike ! Si tu me demande comment je vais, je t’envoi rejoindre ce démon.  »
Il referma sa bouche, le regard amusé. Puis lança vers le démon.
– » Par l’enfer ! C’est quoi encore cette pourriture.  »
– » Des Karpos.  » Précisa Wesley.
– » C’est un message qu’ils nous envoient après la réponse que je leur ai faite cet après midi.  » Dit Angel.
– » Ca arrive souvent que vous soyez pris d’assaut comme ça ?  » Demanda Buffy.
– » C’est pas la première fois qu’on reçoit des messages de ce genre. C’est les affaires. » Répondit Gunn en retournant à demi le démon.
– » Connor envoie quelqu’un pour nous débarrasser de ça !  » Lança Angel.
Connor quitta la pièce suivit de Dawn.

A leur retour, des hommes en blanc suivaient avec Fred à leur tête.
La jeune scientifique pris les choses en mains, alors Angel, Buffy, Dawn et Connor suivis du reste du groupe quittèrent les lieux.

– » Hé, Buffy ! J’espère que tu n’avais pas trop faim !  »
– » Très drôle Dawn !  » S’exclama Buffy pour sa jeune sœur.
Depuis le hall de l’étage directionnel où elle se trouvait en compagnie des autres, Buffy recevait les éclats de voix d’Angel et Wesley qui s’expliquaient dans le bureau de ce dernier.
La porte restée ouverte laissait apercevoir les deux hommes face à face.

– » Si tu avais été plus souple dans ta réponse au représentant des Karpos, on aurait pas eu besoin d’essuyer ça !  » Disait Wesley dans le regard du vampire.
– » Si en mon absence tu ne les avais pas préparé en souplesse à une autre réponse, on aurait pas eu à essuyer ça !  » Renvoyait Angel.
– » Si tu ne t’obstinais pas à aller sans cesse contre les Associés Principaux, peut être que je n’aurai pas sans arrêt à arrondir les angles !  »
– » Et peut-être que tu as oublié pourquoi on est là ? Les détruire Wes !  »
– » Prends garde qu’ils ne te détruisent pas les premiers ! Au train où tu mènes tes actions.  » Rajoutait Wesley gravement.
Angel le transperça un instant du regard puis décida, afin de se contenir, de simplement lui tourner le dos et de quitter la pièce.

– » Vient !  » Lança t’il en passant près de Buffy.
Tandis qu’il saisissait une de ses mains pour l’entraîner vers l’ascenseur principal, Wesley, du seuil de son bureau, lui jeta.
– » Deux nids de vampires sont signalés sur Pico.  »
– » Deux groupes !  »
Lança Angel sans le regarder, en se tournant vers les autres qui déjà ouvraient l’armoire aux armes de l’étage.
Tandis qu’il appelait le second ascenseur Dawn lâchait.
– » Je viens Buffy !  »
– » Tu resteras près de moi. « 

– » Buffy, Dawn et Connor avec moi, les autres avec Spike !  »
Gunn jeta par-dessus son épaule, sa cravate qu’il venait de dénouer. Il envoya sa veste suivre le même chemin puis fit faire un mouliné à sa hache favorite qu’il ne sortait plus que très rarement.
– » Comme au bon vieux temps.  » Lâcha t’il pour lui-même.
– » Presque !  » Rajouta Cordélia près de lui.

Tandis qu’Angel regardait Wesley se saisir d’une épée, Fred arrivait.
– » Deux groupes pour deux nids de vampires.  » L’informa Spike.
– » Bien.  » Répondit Fred en se plaçant près du vampire blond qui retenait le second ascenseur.
Angel qui retenait le premier, fit clignoter son regard dans celui de Wes.
– » Prêt ?  » Lança t’il pour tout le monde sans lâcher l’observateur du regard.

Wesley laissa filer quelques secondes sous le regard de tout le monde puis d’un petit sourire, qui rétablissait les choses, donna le signal.
– » En marche ! « 
– » C’est parti !  » Lança Angel d’un même sourire tandis qu’il sentait monter en lui, le fourmillement familier qui annonçait le combat…


– » Vous traînez !  » S’écria Buffy pour Giles et Peter.
Les mains sur les hanches, elle les observait distancés d’elle, d’une bonne trentaine de mètres, le long de cette petite ruelle qui grimpait de façon vertigineuse.
Les pavé disjoints du sol ralentissaient leur ascension sous un soleil italien qui tapait plutôt fort pour un mois de janvier.
– » Si tu ne menais pas ce train d’enfer !  » Lui lança Giles en marquant un arrêt dans l’espoir de reprendre son souffle.
– » Allez !…On y est presque !  »
Elle leur tourna le dos sur ses mots pour continuer de son pas léger.
Plus elle gravissait la ruelle tortueuse et déserte à cette heure, plus elle avait l’impression de toucher un but.
Les maisons blanches recouvertes à la chaud, qui avaient observé son passage jusque là, s’espacèrent peu à peu, puis la petite église qui les attendait se dessina enfin.
Dressée vers le ciel, elle surplombait la mer qui accompagnait Buffy sur sa droite.
L’Elue se stoppa, se laissa un instant fouetter par l’iode de la méditerranée, puis s’avança au bord de la falaise pour apercevoir les petits moutons blancs qui s’échouaient sur le bord du rivage.
 » Je ne me verrai pas sauter d’une hauteur pareille !  » Pensa t’elle pour elle-même en mesurant ses limites personnelles.
L’instant d’après, elle gagnait le seuil de l’église.
Impatiente, elle s’assit devant la porte où un petit banc en pierre semblait attendre depuis toujours.
Les yeux dans le vague, elle repensa aux derniers jours qui s’étaient écoulés trop vite et trop intense dans les bras de son vampire brun.
Jamais elle n’aurait voulu quitter L.A., elle avait même failli y laisser Dawn pour revenir plus vite.
Cette dernière n’avait pas réintégré son pensionnat. Elle l’attendait joyeuse dans la petite maison près du monastère et Buffy songea dans un sourire qu’elle avait déjà sûrement du boucler leurs bagages pour un retour définitif sur le sol américain.
Son sourire s’éffaça quand elle repensa au malaise qui s’était emparé d’elle à l’instant où elle s’était arrachée des bras d’Angel.
Cette sensation étrange qu’à son retour les choses seraient différentes. Tout était trop beau, trop parfait et la vie lui avait jusqu’à aujourd’hui rarement fait de cadeau.
Elle chassa d’un mouvement de la main les pensées pessimistes qui voulaient la gagner et les mis sur le compte de l’insécurité qu’elle avait, toujours par le passé, liée à sa relation amoureuse avec le vampire.
Pour fuir son malaise, elle se leva et emboîta le pas de Peter et Giles enfin arrivés.
Ce dernier poussait déjà la lourde porte en bois du lieu sacré.

La fraîcheur et l’humidité de l’église saisirent aussitôt Buffy.
Elle frottait les manches de son manteau pour se réchauffer, sa vue s’habituait peu à peu à la pénombre des lieux, tandis qu’elle apercevait Giles ajuster ses lunettes pour mieux accrocher la première peinture que présentait le mur de droite.
Les rouges et les ors dominaient l’ensemble et Buffy pensa amusée que c’était presque les couleurs de son ancien lycée à Sunnydale.
Elle se réprimanda elle-même pour avoir eu une idée pareille dans un lieu pareil puis fit circuler son regard dans l’église.
Les colonnes en pierre qui avançaient jusqu’au petit hôtel, recouvert d’un linge blanc, semblaient porter l’endroit. Des inscriptions dorées dont Buffy était à vingt mille lieux de pouvoir déchiffrer la signification les recouvraient du sol au plafond en s’effaçant presque par endroits.
Tous les murs, chaque morceau de mur, faisaient l’objet d’une scène présentée de façon sibylline.
Eclairées uniquement par des petits vitraux qui filtraient la lumière du jour, les scènes étaient très peu visible depuis la petite allée centrale où Buffy se tenait.
Giles toujours devant la première scène, parlait à voix basse avec Peter quand Buffy murmura dans son dos.
– » Giles.  »
A travers les relents de cire fondue elle le regardait s’approcher, pieds nus dans ses sandales, comme à la sortie d’un rêve.
C’était un prêtre, plutôt un moine pensa Buffy. Elle se demanda un instant si c’était lui qui faisait reluire les bancs dont l’odeur d’encaustique saisissait dès l’entrée.
Tandis que Giles lui parlait à voix basse, elle ne pouvait empêcher son regard d’attacher les pieds nus qui dépassaient de la robe brune.
Ils semblaient pétrifiés, coulés dans l’albatre. Il s’éloignait à nouveau quand Buffy chuchota pour son Observateur qui se tenait toujours près d’elle.
– » Giles vous avez vu, il est pieds nus !  »
Surpris l’Observateur posa ses yeux un cout instant sur le moine qui disparaissait déjà avant de ramener un regard sévère sur Buffy.
– » J’ai rien dit !  » Chuchota t’elle précipitamment.
Elle s’éloignait tandis que Peter se dessinait un sourire amusé.
Les deux hommes s’avancèrent à nouveau vers la première scène qui semblait représenter l’ouverture des cieux, tout au moins pour ce que Buffy en avait pensé.
Elle circulait de colonne en colonne, passait ses mains sur certains chiffres dorés ou noirs qui semblaient être gravés dans la pierre depuis la nuit des temps.
D’après ce que Buffy en avait compris où plutôt d’après ce qu’elle avait entendu Giles en dire à Peter, l’interprétation de la vie s’étendait dès l’entrée de l’église sur le mur de droite pour finir vers la sortie sur le mur de gauche.
Le plafond qui présentait différente fresque semblait lui aussi vouloir lâcher son message précieux.
Buffy se dirigeait à l’instinct. Elle ne savait pas où elle allait, mais elle y allait.
Soudain dans le creux de son ventre, une force invisible qui c’était réveillé la chatouillait, la soulevait, la prenait, la tirait et elle se laissait emmener.
Guidée sans résistance, elle longea une rangée de chaise en paille qui atendaient là, traversa les rangées de bancs sur la droite, renversa un livre de mess, qu’elle se précipita de remettre en place et continua à avancer.
Plus elle avançait, plus elle se troublait.
Un sentiment étrange s’était emparé d’elle, presque une angoisse.
Elle passait entre trois colonnes qui se tenaient rapprochées quand la force invisible lui fit tourner vivement la tête vers le mur le plus proche.
Alors elle leva lentement les yeux, jusqu’à atteindre le somment de la fresques.
Le regard fixe, figée, elle oubliait de respirait.

Soudain elle éclata en sanglot en enlaçant la colonne qu’elle touchait toujours pour mieux se laisser glisser à ses pieds.
Tandis que ses sanglots frappaient les vitraux, la joue contre la pierre froide, le regard noyé par les larmes, elle ne pouvait détacher ses yeux du signe tangible défini là dans le présent.
Elle aurait été incapable de comprendre le moindre petit signe, ici présent, mais ce signe là, elle le reconnaissait pour l’avoir vu et touché des dizaines et des dizaines de fois.

– » Buffy, vous ne vous sentez pas bien ! Levez vous, vous allez prendre froid sur ces pavés humides.  » S’inquiétait Peter, accouru avec Giles au premier sanglot entendu.
– » Qu’est ce qu’il y a Buffy !  » L’interrogeait Giles accroupit près d’elle.
Devant son mutisme, il suivit la direction de son regard.

Soudain il se releva vivement pour se rapprocher plus près de la fresque chatoyante qui subjuguait tant Buffy.
– » Mon Dieu !  » Souffla t’il les yeux levés.
– » Qu’est ce qu’il y a ? Expliquez moi Monsieur Giles.  » Demandait Peter qui s’était rapproché aussi, en emmenant Buffy avec lui.
Le front contre son épaule, elle essuyait ses yeux contre le vêtement du jeune homme pour mieux les rattacher à l’image qui l’obsédait.
Giles pointa son doigt vers le haut.
– » Vous voyez Peter, cet animal qui domine le sommet de la fresque ?  »
– » Oui, c’est un griffon.  »
– » C’est le tatouage d’Angel. Ce lion ailé qu’Angel porte sur le dos depuis plus d’un siècle et demi.  »
– » Le Volant…  » Murmura Peter pour lui-même.
– » Oui, le Volant…Le Roi de gloire entrera vainqueur dans le combat. Le Lion sera vainqueur contre le dragon rouge…Parmi les anciens le Lion a toujours été comparé à un Roi.  »
Giles qui donnait ses explications, sorti un carnet pour prendre des notes.
– » Buffy ?…Buffy !?  » Elle était pale jusqu’aux lèvres.
– » Je ne me sens pas bien Giles !  »
La main contre sa bouche, elle parti en courant vers l’extérieur.
Peter lui emboîta le pas.


– » Buffy !  » Appelait Peter devant l’église en la cherchant du regard.
Le bruit d’une fontaine l’amena sur le coté de la bâtisse où il la retrouva.
Penchée sur un abreuvoir, elle actionnait de la main droite une pompe ancienne qui lâchait une eau claire.
Elle buvait en coupe dans le creu de sa main gauche, pour faire disparaître le goût amer qui collait sa langue.
– » Ca va Buffy ?  » Demanda Peter.
Elle se passa une main humide sur la nuque, frissonna et lâcha la pompe.
– » C’est parti tout seul !  »
– » C’est le choc.  »
– » Oui.  » Elle s’essuyait les mains avec son mouchoir parfumé.
– » Vous vous sentez mieux ?  »
– » Oui…Je crois.  »
– » Venez Buffy.  »
Il la ramena lentement par les épaules jusqu’à l’entrée de l’église, mais arrivés devant sa porte, Buffy le laissa pénétrer seul dans les lieux.
– » Il faut que j’appelle Angel.  » Lui lâcha t’elle tandis qu’il tenait la lourde porte en bois.
-« Oui, bien sur.  » Répondit Peter les yeux sur le portable de Buffy.

La porte se refermait tandis qu’elle composait le numéro.
Alors que le numéro prenait son temps pour trouver son destinataire, Buffy s’avançait vers le bord de la falaise.
Assise dans l’herbe, les yeux sur les flots, elle entendit enfin la première sonnerie.

Angel venait juste de se coucher.
Le visage à demi enfoui dans l’oreiller, il saisit son portable qui retentissait sur la table de nuit.
Un rapide coup d’œil au cadran, qui affichait le numéro de l’interlocuteur, le fit se redresser dans un sourire, surpris qu’elle appelle à cette heure.

– » C’est moi. » Murmurait Buffy d’une petite voix.
– » Ca va?…Tu sembles…  »
– » Tu dormais ?  »
– » Je viens juste de rentrer…Buffy ?  »
Le front contre ses genoux repliés, elle avait du mal à parler.
– » Buffy ?  »
– » Angel…  » Finit-elle par pleurnicher sans rien rajouter.
– » Qu’est ce que tu as ?  » Demandait Angel dans le combiné tandis qu’à L.A., il sortait de son lit inquiet.
– » Le Shanshu…il est pour toi.  » Disait buffy, le regard de nouveau sur les flots.
Seul le silence lui répondit.
– » Qu’est ce qui te le fait dire ?  » Finit par demander Angel gravement.
Il arpentait sa chambre dans le noir alors que sa vision nocturne lui permettait de se déplacer sans la moindre gêne.
Les révélations que Buffy lui lâchait de façon désordonnées, le laissaient songeur, assit de nouveau sur son lit.
Il demanda encore.
– » Giles sait quand ça doit arriver.  »
– » Il est encore dans l’église avec Peter. Je pense qu’il va le calculer sur l’échelle de la vie, à partir des évènements déjà passés.

Elle marchait vers l’église quand les paroles d’Angel la firent à nouveau sourire.
– » Et qu’est ce que tu faisais quand je t’ai appelé ?  » Demandait Buffy d’un ton enjoué.
– » Allongé sur son lit, les yeux rivés sur le plafond, il répondit du même ton.
– » Je venais de me coucher.  »
– » Seul ?  »
– » Non ! J’ai une sirène qui trempe dans ma baignoire. Tu ne l’entends pas patauger d’ici ?  »
– » Très drôle !  » Lança Buffy en effaçant son sourire.
– » C’est toi qui est drôle mon amour. Dit moi plutôt, quand tu seras ici près de moi ?  »
– » Disons…une petite semaine !  » S’exclama Buffy sous un jour nouveau.
– » Buffy…le Shanshu peut se produire dans longtemps.  »
– » Je sais.  » Murmura t’elle avant de rajouter.
– » Je te rappelle bientôt pour t’en dire plus. « 


Penché sur son carnet qu’il noircissait, Giles très concentré se laissa surprendre par Buffy.
– » Alors, Giles !  »
Il sursauta pour entendre Buffy rajouter.
– » Quand Giles ?  »
– » Quand, quoi ?  »
– » Le Shanshu, quand doit il se produire ? « 

L’Observateur prit la main de son élève et l’entraîna avec lui.
Assis sur un bac dans l’une des rangées sur la droite de l’allée centrale, ils voyaient parfaitement la fresque qui concernait Angel, tandis que Peter relevait des notes demandées par Giles.
Les yeux braqués sur le lion ailé qui représentait avec minutie le tatouage d’Angel et qu’elle n’en revenait toujours pas de voir là, Buffy entendait Giles.
– » Vois-tu Buffy…  »
– » Giles, ne commençait pas une phrase par vois-tu, c’est toujours mauvais signe.  »
– » Ce que je veux dire, c’est que je ne pourrai jamais donner de date exacte.  »
– » Mais avec tout ça ?  » Lança buffy dans un geste pour tout ce qui les entourait.
– » Tout ça, c’est tout et c’est rien.  »
– » Vous parlez comme Angel.  »
– » Tu l’as appelé ?  »
Elle acquiesça d’un signe de tête.
– » Et qu’est ce qu’il dit ?  »
– » Que ça peut se produire dans longtemps.  »
– » Il a raison.  »
– » Mais vous devez bien avoir une petite idée sur quand ça arrivera ?  »
– » Oh, oui.  »
– » Alors !  »
– » Angel verra son humanité au cours de ce siècle.  »
Le son que Buffy lâcha sur les mots de Giles était plus proche du sanglot que de l’étonnement.
– » Je te rappelle que ce siècle ne fait que débuter et que… « 

Elle ne l’écoutait plus. Debout le regard posé sur le lion ailé elle gardait ses espoirs.
– » Lui donner le Shanshu sans moi à ses coté ? Non. Ca ne voudrait plus rien dire.  »
– » Merci pour lui.  »
– » Ce que je veux dire…  »
Elle s’arrêta un instant pour saisir le regard de son Observateur.
– » …vous savez que j’ai plus d’importance pour lui que le Shanshu.  »
– » Je sais.  »
Elle ramena son regard sur la fresque en poursuivant.
– » Si Dieu existe, il ne m’aurait pas fait rencontrer Angel pour ensuite me l’arracher.  »
– » Mais c’est Angel qui est mentionné dans la prophétie, pas toi.  »
– » Oh Giles ! Nos destins sont liés, et vous qui savait toujours tout, le savait fort bien.  »
L’Observateur ne disait plus rien tandis que Buffy rajoutait.
– » Je vais vous apprendre quelque chose qui n’est pas consigné sur le journal des Observateurs…Quand Spike a tué sa première tueuse, à la fins du 19ème siècle, il a dit à Angel…Je suis sûr qu’il y a une tueuse qui t’attends quelque part…Aujourd’hui, j’ai compris. « 

Buffy se rassit sur ses derniers mots en accrochant le regard de Giles.
Il resta un instant silencieux avant de murmurer.
– » Alors c’est décidé, tu nous quittes pour L.A. ?  »
Elle posa sa tête contre son épaules tandis qu’il passait son bras autour d’elle.
– » Oh Giles ! Qu’est ce que j’aurai fait sans vous durant toutes ces années…mais vous savez que mon cœur est là-bas.  »
Il l’embrassa sur les cheveux, comme son père aurait pu le faire, mais déjà elle se redressait.
– » Et puis je pourrai participer activement à l’ouverture du centre !  »
– » Oui.  » Murmura t’il à regret.

Ils restèrent trois jours dans ce petit village italien, le temps à Giles de prendre des notes, qu’il consignerait plus tard dans le journal des observateurs.
Notes concernant le passé, la fourchette du présent avec la fresque d’Angel qui soulevait la grande Apocalypse du siècle et notes qui accompagneraient le futur, précieuses pour les générations futures.

Après une nuit et un jour à Rome, le temps pour Buffy de faire quelques achats, qui elle en était certaine ferait plaisir à Dawn, ils reprirent l’avion pour l’Angleterre.
Quand le petit avion de liaison se stoppa enfin sur la piste d’atterrissage près du monastère, malgré la nuit qui était tombée, la première des choses que Buffy aperçue, fut le jet privé de W&H qui attendait là, tous feux éteints.
Buffy pressa le pas dans un sourire qui se dessinait déjà en apercevant toutes les fenêtres de la bibliothèque allumées de mille feux.
Elle déchargea rapidement son sac de voyage dans le couloir et courra presque jusqu’à la porte de la bibliothèque. Peter et Giles, habitués depuis quelques jours à son rythme effréné, suivaient dans ses pas.

– » Angel !…  » S’exclama t’elle en entrant.
Mais alors que son regard éclairé circulait rapidement dans la pièce, son sourire s’effaça écrasé sous la chape de plomb qui affaissait ses épaules d’un seul coup.
Autour de la table encombrée d’ouvrages, le silence semblait peser sur Willow, Alex, Faith, Spike, Connor et Dawn.
Buffy s’avança lentement jusqu’à toucher la table.
Sans lâcher Spike du regard, elle s’empara du verre d’eau posé devant Dawn et bu entièrement le liquide transparent.
– » Dis moi.  » Lâcha t’elle d’une voix blanche pour le vampire blond.
Le verre toujours en main, elle attendait le couperet qui dans une seconde ferait exploser le malaise de l’angoisse.
– » Angel n’est plus là…Angélus a pris sa place.  »
Sur les mots, Buffy brisa le verre entre ses doigts comme du papier qu’on froisse.
Elle s’était blessée et le sang qui s’écoulait entre ses doigts, s’égouttait sur les lamelles du parquet en bois.
Mais ce sang n’était rien, c’était du coté de son cœur que la blessure la plus grave la faisait saigner.
– » Comment c’est arrivé ?  » Articula t’elle tandis que Willow soignait sa main.
– » W&H, voulait Angélus, ils ont pris son âme à Angel.  » Racontait Spike.
– » Mon père ne jouait pas franc jeu avec eux, ils ont préféré avoir Angélus de leur coté pour la fameuse Apocalypse.
– » La fameuse Apocalypse.  » Répéta Buffy en fixant Giles qui ne disait rien.
– » Il faut l’arrêter Buffy !  » Lança Spike d’une voix blanche.
– » Qu’est ce que tu entends par arrêter ?  » Demanda Buffy sur la défensive.
– » Le stopper ! Imagine Angélus avec à sa disposition les moyens de W&H.  »
– » Comment tu as pu te servir du jet ?  »
– » J’ai soudoyé le pilote.  »
Buffy qui reconnaissait bien là les méthodes de Spike, lâcha un petit sourire désabusé.
– » Où est l’équipe d’Angel ? Demanda t’elle.
– » A l’Hypérion.  » L’informa Connor en affichant un profond malaise, face à Buffy.
– » Quoi ? Qu’est ce que vous ne m’avez pas dit encore ?  » Déversa t’elle du regard de l’Elue sur un Connor qui préféra laisser parler Spike.
– » Ce qu’il reste de son équipe…n’est plus son équipe.  »
– » Ce qu’il reste de son équipe ?  » Releva Buffy, le regard froncé sur le vampire qui déchargeait un rapide coup d’œil sur Connor.
– » Spike ! Tu vas te décider à parler, ou tu as fait le voyage depuis L .A. pour prendre la température de ta vieille Angleterre !  »
Les lèvres serrées, elle reçut d’un bloc les révélations du vampire, qui s’était levé pour mieux les lancer.
– » Il a brisé la nuque de Gunn qui tentait de sortir Fred de ses griffes.  »
Buffy battit des cils avant de demander.
– » Comment va Fred ?  »
– » Angélus l’a égorgé,…elle est morte.  » Murmura le vampire sur les derniers mots.
Le soupir audible que lâcha Buffy, mesurait pleinement sa peine et son désappointement pour la jeune scientifique.
Elle détourna les yeux d’un mouvement de la tête pour chasser les sentiments et commença à marcher dans la pièce.
– » Elle est morte au laboratoire dans les bras de Connor arrivait trop tard…J’étais moi à l’extérieur quand c’est arrivé.  »
– » Mon Dieu, ce qu’il lui a fait.  » Murmura Connor pour lui-même, le regard perdu sur la table devant lui.
Buffy jeta un rapide coup d’œil au jeune homme avant de revenir vers Spike qui continuait.
– » L’appel du sang humain,…tu te doutes bien de ce qu’il peut provoquer sur Angélus. Angel le brime de ce coté là.  »
Buffy se tourna vivement vers Willow.
– » Où tu en es dans tes recherches sur le rituel ?  »
– » J’ai relevé certains aspects. Je pense pouvoir essayer une nouvelle formule qui peut lui coler son âme définitivement…J’ai dit essayer Buffy.  »
– » Bien. Tu pars avec moi !  » Rajouta Buffy sans lui laisser le choix.

Mais d’un geste amusé, Willow lui désignait déjà son bagage posé près d’elle, préparé à la hâte dès les premiers mots de Spike. Leurs regards complices clignotèrent puis Buffy d’un pas décidé se dirigea vers un recoin grillagé où ses armes personnelles attendaient. Spike la saisit à l’épaule.

– » Après les frasques qu’Angélus leur a fait subir l’année dernière et le bain de sang qu’il vient de faire couler, le reste de l’équipe est décidé à l’éliminer définitivement cette fois.  »
Buffy retira vivement la main de Spike qui tenait toujours son épaule.
Le regard flambant, elle rajouta.
– » Qu’elle équipe ? Sainte Cordélia, l’observateur poussiéreux et le démon vert ?  »
– » Ne sous estime pas Wesley, il a du monde avec lui.  »
Elle ne l’écoutait pas et rajoutait déjà.
– » A moins que Connor et toi embrassaient leur avis?  »
Spike eut un geste qui marqua son agacement.
– » On ne serait pas là si c’était le cas.  » Lança Connor le regard brillant en se levant à son tour.
Buffy s’avança jusqu’à le toucher pour mieux atteindre ses yeux.
– » Je suis heureuse que tu sois de mon coté.  »
– » C’est grâce à toi que j’ai compris qui était Angel…grâce à ce que j’ai vu de son passé…tu sais.  » Rajouta il soudain gêné.
Buffy laissa filer quelques secondes, le temps pour ses yeux de dissoudre le regard de l’Elue et de présenter celui de Buffy.
Ce regard embué, avec cette pointe vulnérable, que Connor lui avait vu jusque là seulement offirir à son père.
Elle écarta du bout de ses doigts, le mèche de cheveux qui barrait le front du jeune homme et fini par murmurer.
– » On ramènera ton père Connor. « 

Elle s’écarta de lui et lança soudain pour son Observateur.
– » Vous ne dites rien Giles ?  »
Elle ouvrait la pièce aux armes tandis qu’il avançait vers elle.
– » Est-ce que tu changerais ta façon de faire, si je te donnais mon avis ?  »
– » Non.  »
Elle avait saisi son sac de sport et y rangeait les armes de l’Elue.
– » Laisse moi te dire quand même…Fait attention !Angel aveugle ton jugement.  »
– » Je n’écoute pas Giles !  » Lui lança Buffy, son sac sur l’épaule, en passant la porte grillagée.
Il la stoppa d’une main.
– » Prends garde à ne pas contrarier la prophétie devant laquelle tu es tombée à genoux il y a quelques jours. »
Tandis que tout le monde coulait son regard sur l’Elue, elle donna sa pensée à Giles.
– » Comment voulez vous que je contrarie une chose qui est gravée sur la pierre depuis toujours.  »
– » C’est en ton pouvoir…et ce ne serait pas la première fois que tu déjoues une prophétie même gravée dans la pierre…Je préfère t’accompagner.  »
– » Vous feriez ça ?  » Demandait Buffy émue.
Etonnée elle avait laissé entendre toute sa reconnaissance en accrochant les trois mots qu’elle venait de lâcher.
Giles acquiesça d’un signe de tête.
– » Alors, en marche !  » Lâcha t’elle d’une voix qui s’enrouait presque.
– » On aurait du éliminer ce monstre il y a des années !  »
– » Personne ne te demande ton avis Alex !  » Lança Buffy, sans un regard, alors qu’elle passait près de lui.
– » Buffy ! Tu veux que je t’accompagne ?  » Lançait Faith en posant ses fesses sur la table.
Buffy marqua rapidement la négative puis déclara pour tout le monde et pour elle-même en particulier.
– » Je vais le combattre,…le combattre seule…et je veux qu’il me regarde dans les yeux.  »
– » Donne moi ton sac, je vais le proter.  » Murmura Connor près d’elle en se saisissant de la bandoulière.
– » Merci.  » répondit Buffy reconnaissante avant de lancer.
– » Peter vous pouver m’apporter mon sac de voyage, je l’ai laissé à l’entrée du couloir.  »
Il sortait précipitamment quand Dawn se fit entendre.

– » Buffy ! Où je vais moi ?  » Debout devant la table elle attendait désemparée.
– » Comment ça où tu vas ? Tu restes ici ! « 
Soudain elle constata que Dawn avait elle aussi préparé son petit sac bleu de voyage.
– » Mais… « 
– » Dawn, essaie de comprendre. Si Angélus te sait à L.A., il m’atteindra à travers toi et crois moi, je le connais. Ce qu’il a infligé à Fred n’est rien en comparaison à ce qu’il imagine déjà pouvoir te faire. « 
Buffy retira sa veste qu’elle avait encore sur les épaules et la jeta sur la table où elle échoua contre une pile de livres. Elle ouvrit son sac de voyage, déposé par les bon soin de Peter et en sorti son blouson en cuir noir qu’elle enfila aussitôt.
– » Spike a dit…  » Continuait Dawn tandis que le vampire blond lui coupait la parole.
Buffy se tourna vers lui.
– » Quand Angélus saura que tu es à L.A., si il ne le sait pas déjà, il lui faudra seulement quelques heures, avec les moyens dont il dispose, pour être ici face à Dawn. J’ai pensé que la demi portion serait plus en sécurité avec nous.
A la suite des mots de Spike, Buffy réalisa et ne pu que se rendre à l’évidence.
Il était hors de question qu’elle laisse sa jeune sœur sans défense avec ce nouvel Angélus qui pouvait se montrer si mobile.
– » Spike a raison, je ne peux te laisser derrière moi, le risque en serait trop grand. »
Dawn se saisit aussitôt de son sac et attendit près de Connor le feu vert du départ.
Buffy les regardait, ces deux jeunes gens qui attendaient tant d’elle-même.
L’un attendait d’elle qu’elle lui rende la vie dont elle rêvait à L.A. et le second était venu la chercher pour qu’elle lui rende son père.
Buffy avala sa salive douloureusement puis plus déterminée que jamais remonta la fermeture de son blouson.
 » En route !  » Lança t’elle les yeux sur la porte en amorçant le départ.
Elle sortie la première………………....A suivre bientôt la partie IV de la fanfic « Demain »………