Solidarité après l’étrange cas de combustion spontanée d’Amber Groove

          Après l’étrange cas de combustion spontanée d’Amber Groove, pom-pom girl émérite du lycée de Sunnydale, qui est survenu le 17 mars dernier, les camardes de classe de cette dernière organisent une vente de citronnade pendant le match de basket vendredi soir, ainsi qu’une vente de pâtisserie le matin à la cafétéria du lycée, le tout dans le but de soutenir le rétablissement de cette dernière, brûlée au troisième degré. 

          Ses mains ayant été sévèrement brûlées lors des essais de cheerleader, le rétablissement peut prendre un certain temps, même si les médecins l’ayant suivi à l’hôpital Twinky Defenses sont confiants. Les fonds qui seront récoltés par ses camarades de classe demain aideront à payer les frais de traitement médical d’Amber. « J’espère simplement que l’équipe pourra continuer sans moi », a déclaré Amber, avant d’ajouter : « Allez Razorbacks ! ». Il faut bien dire que l’équipe de pom-pom girls à subi quelques remous récemment avec la crise de psychose d’une seconde cheerleader, et l’accident de voiture d’une troisième. Mais les filles vont bien et sont dorénavant en mesure de soutenir les Razorbacks.

         Le phénomène de combustion humaine spontanée, connu à travers de très rares témoignages difficilement vérifiables, est rejeté quasi-unanimement par la communauté scientifique. Les médecins qui ont suivi Amber Groove tendent plutôt à penser à un accident par « effet de mèche ». Certains se penchent même sur l’hypothèse des mitochondries, organites de la cellule humaine servant à transformer les nutriments des aliments en énergie utilisable par le corps. Une défaillance dans la transformation de l’énergie pourrait résulter en une mini-explosion des mitochondries en question, ce qui entraînerait par le fait même une réaction en chaîne. Néanmoins, il est peu probable que le même accident se reproduise de nouveau.