Pete

Joué par : John Patrick White
Classe : Mutant
Statut : Décédé
Menace : Importante
Apparition(s) : 1 (Saison 3)

Mythologie/Démonologie 

          Le cas de Pete est la version assez maladroite du Buffyverse de L’Étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr Hyde. Le Docteur Jekyll, un philanthrope obsédé par sa double personnalité, met au point une drogue pour séparer son bon côté de son mauvais. C’est ce dernier qui, nuit après nuit, prendra finalement le dessus et le transformera en monstrueux Monsieur Hyde. Alex fait aussi une référence à Hulk dans « Les belles et les bêtes », personnage populaire des comics Marvell se métamorphosant en une créature colossale à la peau verte, d’une force phénoménale, animée par une rage enfouie en lui depuis longtemps qu’il ne parvient pas à contrôler.

.

.


.

.

Biographie

          Pete, un pote de Scott Hope, est un jeune lycéen de Sunnydale, en terminale, jaloux et possessif, qui se laisse aller à la violence conjugale, en portant des coups sur sa petite amie Debbie, chaque fois qu’il pense qu’elle va lui échapper ou le tromper. Face aux autres, le couple fait comme si de rien n’était, mais dans l’intimité, Debbie encaisse les coups de plus en plus violents de Pete.

  

          Parce que le psychologue du lycée, Mr Platt, essayait de la faire parler et de comprendre ce qui ne va pas chez Debbie, Pete, fou de rage, s’en est allé le tuer dans son bureau, avec une sauvagerie extraordinaire. 

  

          Pete s’était mis au point une potion magique pour le rendre invulnérable et surtout plus fort, afin de garder le contrôle sur sa petite amie. Mais la potion eut des effets indésirables en plus de provoquer une dépendance. Chaque fois qu’il en prenait, il se transformait en monstre agressif dont les veines ressortaient. Il devenait paranoïaque et tyrannique au fil du temps, n’ayant même plus besoin de consommer sa potion pour entrer dans un état incontrôlable de rage folle.

  

          La colère était toujours le déclencheur de sa métamorphose, elle même provoquée par la jalousie maladive qui le tiraillait. Quand il vit Oz en conversation privée avec Debbie, Pete crut de suite à une nouvelle tromperie. Il alla régler ses comptes avec Oz, quelques minutes avant que la pleine lune ne se lève et qu’Oz ne se métamorphose, lui aussi, en loup-garou. L’affrontement tourna en sa défaveur et Pete prit la fuite quand la Tueuse se lança à ses trousses. 

  

          Au final, il retrouva Debbie dans une buanderie du lycée et lui fit payer sa trahison en lui portant un coup mortel. Quand il s’attaqua ensuite à Buffy, c’est Angel qui intervint dans un duel musclé. Angel le ceintura avant de lui briser la colonne vertébrale à coup de genoux. Le lendemain, la version officielle de l’histoire glauque de Debbie et de Pete fit le tour du lycée, tandis que le jeune couple fut enterré à Sunnydale. Scott en resta choqué !

Symbolisme 

          C’est l’analyste Lorna Jowett qui décrit le mieux la thématique autour de Pete. Ce monstre de la semaine insiste sur la relation entre la masculinité et l’agressivité bestiale. Quand la bande cherche le responsables des meurtres sauvages, tous les suspects possibles sont des hommes. Les lectures en voix-off par Buffy, de passages de L’Appel de la forêt, soulignent combien les instincts sauvages sont proches de la surface chez l’homme. Giles définit dans l’épisode deux types de monstres, les premiers pouvant et voulant être sauvés (exemple illustré par Angel et Oz) alors que les seconds ont abandonné à la fois raison et sentiments (exemple illustré par Pete). L’épisode met en avant le fait que la passion, ou la sexualité, peuvent servir de prétexte à un comportement dominant et violent, mais aussi que certaines femmes sont attirées par le modèle du mâle alpha (du bad-boy). La morale autour de Pete est qu’un comportement masculin dur et dominant, qui considère les sentiments tel que l’amour comme des faiblesses, est codé comme mauvais.

Notre avis 

Le thème de la violence conjugale se prête bien à l’univers de Buffy. En dépit du fait que l’histoire soit sombre et glauque, le coup de Pete qui se transforme en Mr Hyde est franchement bien observé. Si Debbie garde tout ça secret, c’est parce qu’elle a peur de son petit ami, plus qu’elle ne l’aime selon nous. Pourtant, certains fans affirmaient qu’elle était attirée par sa virilité et son côté mauvais garçon. Un monstre conçu par Marti Noxon, et finalement plus profond qu’il n’y paraît.

.