Olvikan

Avec la voix de : Harry Groener
Classe : Démon Supérieur
Statut : Décédé
Menace : Très élevée
Apparition(s) : 1 (Saison 3)

Mythologie/Démonologie 

          Olvikan est un serpent gargantuesque à la peau verte écaillée, et la gueule remplie de crocs acérés, en qui beaucoup de fans ont reconnu le monstre du Loch Ness, animal aquatique supposé vivre (ou avoir vécu) dans le lac d’eau douce des Highlands en Écosse. Mais Joss Whedon s’en est-il réellement inspiré ?

Biographie

          Olvikan est l’un des plus purs démons parmi les Anciens qui foulaient la Terre avant la naissance de l’humanité. Le professeur Lester Worlse, un vulcanologue, avait retrouvé une carcasse gigantesque conservée dans la lave, près d’un volcan en sommeil, lors d’un expédition au Kawaï. Il avait pris ces ossements pour le squelette d’un dinosaure encore inconnu à ce jour, sans comprendre qu’il avait affaire aux ossements d’un démon. Les habitants d’un village voisin du volcan en question racontent volontiers la légende de Olokaï, dont le nom est le dérivé de Olvikan.

  

          Pour que l’Ascension se produise et que le Maire Wilkins puisse incarner le démon Olvikan, le jour doit devenir la nuit, raison pour laquelle seule une éclipse solaire peut favoriser l’Ascension en pleine journée. 

  

          Pour aider l’incarnation, le Maire à besoin de sang dans les premières minutes du rituel, raison pour laquelle il a choisit d’intervenir à la remise des diplômes, avec les élèves en face de lui. Ses sbires contenait les éventuels fuyards en encerclant tout le périmètre.

  

          L’Ascension devait se produire à 15h38 le jour de la remise des diplômes, mais la métamorphose fut amorcée quelques minutes plus tôt.

 

          Olvikan ressemble à un serpent gargantuesque, mesurant plusieurs mètres de haut. Il se dressa devant la foule d’étudiants tétanisés et poussant des rugissements dignes d’un dinosaure.

  

          Il dévora quelques étudiants au premier rang et en fouetta d’autre par la force de sa queue. Larry Blaisdell fut l’une des victimes.

  

          Olvikan semble craindre le feu. Si le feu ne le détruit pas, il peut au moins le faire reculer. Des lances-flammes furent utilisés pour le repousser, mais avec un succès limité. 

  

          Buffy le défia alors de la rattraper et courut jusque dans les couloirs du lycée pour rejoindre la bibliothèque. Le gigantesque serpent la poursuivit en rampant sur le sol et en pulvérisant les murs des bâtiments !

  

          Arrivé dans la bibliothèque, la créature fut surprise de voir que les lieux avaient été préalablement chargés d’explosifs. Olvikan tomba dans le piège de la Tueuse qui ressortit par l’arrière de la bibliothèque, tandis que Giles enclencha le mécanisme de mise à feu.

 

          Le monstre partit en fumée avec le lycée, et on entendit ses hurlements raisonner dans la nuit. Tous les témoins de cette Ascension furent pris en charge, mais aucun média ne semble avoir pris l’affaire au sérieux après l’évènement, sans doute couvert par les hautes autorités, et déguisé en attentat. Il arrive que parfois, les rescapés de l’Ascension relayent de l’affaire, mais toujours de façon plus ou moins confuse.

Notre avis 

Ce n’est pas la première fois que Joss Whedon utilise un serpent comme monstre. Les démons réptiliens sont plusieurs dans Buffy, et on se rappelle encore de Lurconis, la vipère géante des égouts, ou de Machido. Nous sommes en 1999 quand l’épisode est diffusé et pour l’époque, les effets spéciaux du serpent géant sont réellement convaincants. Ils ont peut-être un peu vieillis aujourd’hui, mais la version HD devrait rectifier certains aspects du monstre. Les scènes de nuit et l’éclairage restreint permettent souvent de corriger les effets visuels les plus difficiles à intégrer. Pour le tournage, les figurants et les acteurs devaient jouer devant une perche géante qui servait de repère, avant que les images de synthèse ne soient intégrées post-production. Aujourd’hui, les studios de production permettent de faire beaucoup mieux que cela, mais replacé dans son époque, cet épisode, avec son monstre incroyable, est un prodige à gros budget, épique, et dans le plus pur style Buffy. Nous aurions néanmoins préféré que le serpent ne puisse pas parler, plutôt que de lui rajouter une réplique dans la bibliothèque à la fin, qui ridiculise le monstre plus que ça ne le crédibilise. Enfin, comment le Maire comptait-il apprécier les bonnes choses de la vie et interagir avec Faith, sa protégée, sous cette forme ?