L’Esprit de James Stanley

Joué par : Christopher Gorham (& Meredith Salenger dans le rôle de Grace Newman)
Classe : Fantôme
Statut : Neutralisé
Menace :  Importante
Apparition(s) : 1 (Saison 2)

Mythologie/Démonologie 

          Les fantômes, ou esprits frappeurs, sont les apparitions ou manifestations surnaturelles d’une personne défunte, ne parvenant pas à trouver le purgatoire, présents dans les classiques du répertoire Fantastique, et évoqués dans la religion. Les fantômes sont considérés dans le christianisme comme des esprits errants, qui hantent le lieu de leur mort ou le lieu où ils ont toujours vécu. Dans la mythologie de Buffy, le fantôme reste proche des croyances populaires. Ce sont des êtres qui ont connus une mort violente comme un assassinat, un accident ou un suicide, et qui errent sur le lieu de leur mort. Il y a deux sortes de fantômes, celui « pacifiste » qui erre sans faire de mal, et celui plus violent, appelé aussi « esprit frappeur ». D’après Giles, un fantôme connaît les tourments dont souffrent les mortels, mais ignore ce qu’il veut vraiment. Il ne parvient pas à trouver la paix de l’esprit, alors il essaye et finit par tourner en rond, devenant ainsi de plus en plus troublé et furieux, s’en prenant aux vivants. Le seul moyen de calmer un esprit et de l’empêcher de nuire reste alors de communiquer avec lui pour trouver et résoudre son problème. Les exorcismes ne sont en général pratiqués que dans les cas de possessions, ce qui reste un thème récurrent des histoires de fantôme.

            Attention, il existe une différence entre un fantôme et un « Poltergeist » (voir bestiaire saison 4).

.

.

Biographie

 

          En 1955, James Stanley était élève au lycée de Sunnydale et entretenait une relation cachée avec son professeur de littérature, Grace Newman. Lorsque celle-ci rompt leur relation le soir du bal de Sadie Hawkins, il la tue par amour avec un revolver et retourne se tirer une balle dans la tête devant toute une salle de bal. N’ayant jamais réussi à trouver le chemin du purgatoire, les deux amants ère sans trouver le repos éternel, jusqu’à ce que, quarante ans plus tard, le lycée réorganise un bal de Sadie Hawkins.

 

          Cette soirée résonne comme une invocation pour le fantôme qui ne s’est jamais pardonné son crime passionnel et son déséquilibre. L’esprit rejoue alors inlassablement la scène du meurtre en possédants différents élèves ou professeurs qui s’attardent le soir dans les couloirs du lycée. Chaque scène rejouée trouve toujours la même issue fatale. Le garçon possédé tue la femme prise au piège et tente de se suicider.

 

           Plus tard, la manifestation de phénomènes paranormaux et l’apparition spontanée de serpent dans les plateaux de la cafète du lycée provoquent l’évacuation et la fermeture du lycée. 

 

           Quand Buffy et sa bande en profitent ensuite pour exorciser les lieux, le fantôme se met en colère et tente de les effrayer les uns après les autres. Malgré les mises en garde du fantôme, Buffy persiste et tente d’entrer en contact avec James Stanley. Il se servira alors d’elle pour rejoindre, avec Grace Newman, le purgatoire.

Symbolisme 

         Le fantôme est, pour beaucoup d’œuvres qui l’emploi, l’expression symbolique du besoin de repentir et de seconde chance. C’est le cas avec James Stanley et Grace Newman, dont l’histoire contient de fascinants parallèles avec Buffy et Angel, et permettront à Buffy de faire la paix avec sa conscience.

Notre avis 

Il y aura d’autres histoires de fantômes ou d’esprits frappeurs dans la série, comme les poltergeits de la maison Lowell ou les esprits matérialisés par un talisman dans « Rédemption », ainsi que dans Angel avec l’appartement hanté de Cordélia, mais force est de constater que cet épisode est le plus réussit sur ce thème, parce qu’il est celui qui exploite le mieux les codes et les conventions du genre. Il est à noter que le fantôme de Grace Newman est pacifique et n’intervient que pour raisonner son opposé.

.