Les Esprits Chumash

Joué par : Tod Thawley
Classe : Spectre
Statut : Eliminé
Menace : Importante
Apparition(s) : 1 (Saison 4)

Mythologie/Démonologie 

          Le cas des cimetières indiens est populaire dans les affaires de paranormal, car on dit qu’ils jettent une malédiction aux personnes qui s’installe dessus. A la base, cette histoire de malédiction indienne est un mythe américain que l’on fait à l’époque de la colonisation des premiers colons européens sur le territoire. Le mythe a été repris par différents auteurs (dont Stephen King dans Simetierre et Shining) et scénaristes de films qui l’ont popularisé dans l’esprit du public.

          L’un des cas les plus connus empruntant aux cimetières Indiens, est l’étrange affaire d’Amityville, ayant pour théâtre une demeure située au 112 Ocean Avenue, dans la petite ville côtière d’Amityville, sur Long Island, à l’est de New York, États-Unis, et qui fut présentée comme hantée par une ancienne tribu amérindienne. Ces récits sont très empreints de la mythologie fantastique américaine, et n’ont aucun fondement historique. Le Cimétière de Dartford, dans le Wisconsin est également réputé pour ses phénomènes paranormaux, puisque nombreux sont les témoignages relatant des faits stupéfiants qui attirent beaucoup de curieux. Dartford est un cimetière très ancien qui abrite les dernières demeurent d’Indiens mais aussi de soldats de la Guerre de Secession. Aujourd’hui, mêmes les experts du paranormal s’accordent à dire que le cimetière serait le théâtre d’actes malfaisants de la part d’esprits tourmentés… on parle d’un chef indien !

     Les Chumash (les gens des coquillages) sont un peuple amérindien sédentaire et vivant dans une société hautement hiérarchisée, qui vivait principalement le long de la côte sud de la Californie, aux environs des villes actuelles de Santa Barbara et Ventura. Les lieux actuels qui ont des origines Chumash sont : Malibu, Point Mugu, Piru, Lake Castaic et Simi Valley.

          Les premières missions espagnoles sur leur territoire débutèrent en 1771, où les Chumashs furent capturés et soumis à l’esclavage. Au cours de cette mission, on compte près de 4000 décès parmi les Chumashs (maladies, châtiments et maltraitances suite aux rébellions). Ils ont toutefois tenté une révolte contre les espagnols en 1824 pendant laquelle ils ont incendié des villages de missions mais une armée venue du Mexique les a arrêtés assez rapidement. Ils furent libérés vers 1827 après que le Mexique ait réclamé son indépendance. Les Chumashs disparaissent suite aux chasses à l’Indien organisées par les colons américains qui s’installent en Californie au XIXe siècle.

.

Biographie

          Hus était un esprit guerrier amérindien de la tribu Chumash déterminé à se venger contre ceux qui ont fait du tort à son peuple. Son esprit a été en quelque sorte lié au sein d’une ancienne mission de Sunnydale qui a été enterré par un énorme tremblement de terre en 1812. Tout le monde a assumé la mission avait été nivelé par le tremblement de terre, et la ville sans le savoir construit sur ​​elle.

          Hus avait la faculté de s’évaporer littéralement pour se rematerialiser à volonté, laissant derrière lui une brume verte chaque fois qu’il s’évaporait. Il était également en mesure de prendre des formes animales, en particulier celles d’un groupe de corbeaux, d’un coyote et d’un ours noir, le rendant ainsi plus difficile à maîtriser.

          A son réveil, ses victimes furent le professeur Gerhardt et le Père Gabriel, tandis qu’il infecta Alex Harris avec la syphilis, maladie qui avait décimé une partie de son peuple au début du XIXème siècle. Les cibles de Hus étaient toutes des figures de l’autorité, qui représentaient pour lui la responsabilité de l’annihilation de sa tribu.

        C’est dans cette logique qu’il pourchassa Buffy Summers, qui représentait pour lui une figure d’autorité, doublé d’une féroce guerrière occidentale.

          La seule manière de vaincre Hus et ses disciples est de l’éliminer avec ses propres armes tribales, aucune autre arme ne pouvant venir à bout d’un esprit.

Symbolisme 

          « 4×08 L’esprit vengeur » est l’unique épisode de la série qui a pour cadre la fête de Thanksgiving. Cet épisode, qui tourne autour de la notion de remords, offre un bon aperçu du sujet des oppressions passées et de la lutte darwinienne continuelle qui façonnent nos sociétés. Le seul bémol est qu’il est difficile d’avaler l’inflexibilité de Willow tout au long de l’épisode, ce qui nous fait penser que Joss Whedon lui-même exprime son opinion sur le sujet par la bouche de Willow. Il y a un parallèle entre les remords d’Angel dans cet épisode, et les remords que les Américains peuvent éprouver en célébrant une fête aussi hypocrite que Thanksgiving.

Notre avis 

Les rédacteurs de la BBC font une remarque véridique au sujet de la thématique de cet épisode et ces esprits indiens, en expliquant que le thème du massacre des Amérindiens est traité de manière plutôt diluée comme si la série était mal à l’aise avec, même si il est rafraîchissant de voir une série américaine évoquer ces problèmes moraux d’une façon si ambigüe.

Pour nous, il est presque dommage que l’épisode ne se penche pas d’avantage sur un scénario plus flippant, quitte à mettre de côté un thème qui n’a pas grand chose à voir avec Buffy et sa bande (hormis le parallèle avec les remords d’Angel). Effectivement, le mythe des cimetières Indiens ne sera plus jamais évoqué de la série, et il reste un grand classique du registre fantastique américain.