Jack

Joué par : Stephen M. Porter
Classe : Sorcier
Statut : Actif
Menace : Faible
Apparition(s) : 1 (Saison 4)

Biographie

          Jack est le patron d’un bar d’étudiants sur le campus de l’université de Sunnydale, qui employa brièvement Alex en Novembre 1999, et qui devait supporter depuis 20 ans les jugements des étudiants qui venaient dans son bar le soir en affirmant leur supériorité.

         Jack décida de se venger et, avec l’aide son beau-frère sorcier, s’amusa à mélanger à la bière qu’il servait aux garçons une potion capable de faire régresser les consommateurs à l’état d’hommes des cavernes. Avec sa démonstration magique, Jack voulait se venger et prouver que les étudiants, aussi hautains et orgueilleux soient-ils, n’en reste pas moins aussi primitifs que lui, qu’ils dévalorisaient constamment.

         Quand Alex lui fit remarquer la gravité de son geste, Jack demeura amusé par la situation, expliquant que les effets s’estompent au bout de quelques heures et que les victimes du sortilège retrouvent leur état initial ensuite. Jack ajouta que les quatre victimes méritaient une bonne leçon, sans se soucier des victimes collatérales, telle que Buffy, qui avait justement décidé de noyer son chagrin dans l’alcool le soir où Jack exécuta son l’expérience.

Symbolisme 

          Avec sa bière aux effets nocifs qu’il sert à ses jeunes étudiants Jack permet à l’épisode « breuvage du Diable » d’être une métaphore légère sur les risques liés à l’abus d’alcool, mettant en garde la jeunesse contre la consommation abusive d’alcool. Jack dit aussi à un moment donné qu’avec la bière, tous les hommes sont au même niveau, et qu’il n’y a plus d’un côté les élites et de l’autre les simples ouvriers.

          Une autre métaphore, plus intelligente celle-ci, concerne la régression à l’état d’hommes des cavernes des victimes de Jack, et démontre dans un message profondément féministe et réducteur, que les hommes n’ont pas changé depuis le début des temps. Voir la page sur [Les homes des Cavernes].

Notre avis 

Le personnage de Jack est finalement débonnaire et on peut bien comprendre son amertume. Il n’est pas foncièrement méchant mais veut juste jouir de sa vengeance. Peut-on l’en blâmer quand on voit les quatre crétins qui le méprise, la rabaisse et lui crache presque au visage avec leur air supérieur. Jack n’est pas du tout orgueilleux, mais juste insouciant. Il n’est pas condamnable parce qu’il ne mesure pas la gravité de son geste. Avouons aussi que sa vengeance était bien trouvée. Une bonne leçon de vie !

C’est dommage qu’Alex n’ait pas gardé son emploi de barman sur le campus, avec Jack comme employeur. Il eut ainsi été plus proche de ses amis à la fac et le bar aurait pu devenir un sanctuaire récurrent. jack, lui, aurait pu devenir un personnage mineur récurrent. L’interaction entre Alex et Jack semblait par ailleurs assez cordiale.