Bobby la Jungle

Joué par : Billy Maddox
Classe : Humain
Statut : Neutralisé
Menace : Faible
Apparition(s) : 1 (Saison 3)

.

.

.

Biographie

 

          Ainsi désigné par Buffy, Bobby la Jungle est l’un des six concurrents participant à la traque aux Tueuses organisée par Mr Trick. C’est aussi le premier éliminé de la course, parce qu’il tombera dans son propre piège en mettant le pied dans l’un de ses pièges à loup. Buffy ramasse alors son fusil et s’empresse de lui soutirer toutes les informations sur ce qui se trame. Il révèle alors sans résistance l’identité des cinq autres concurrents. Quand Kulak lui propose de lui couper la jambe pour se débarrasser du piège, il refuse ! Sa spécialité étant visiblement la chasse aux animaux sauvages (étant donné son attirail), il n’est guère étonnant qu’il ne rencontre aucun succès dans la chasse aux Tueuses plus expérimentées que lui. Le gibier n’a rien à voir avec ce qu’il a l’habitude d’abattre !

Symbolisme 

          Bobby la Jungle, et les autres concurrents à la traque aux Tueuses organisée par Mr Trick, illustrent le thème de la compétition et de la rivalité, en parallèle avec la relation entre Buffy et Cordélia qui se battent pour la popularité. Comme Mr Trick le fait très justement remarquer, la compétition peut faire ressortir le meilleur de nous-même, mais aussi le pire. Nous avons tous le désir profond de gagner sur nos rivaux, quel que soit l’enjeu. La compétition permet aussi de nous dépasser et de repousser nos limites. La mesquinerie dont font preuve Buffy et Cordélia pour remporter l’élection de la Reine des Terminale est hilarante, et plutôt similaire à celle dont font preuve les chasseurs de primes.

Notre avis 

C’est toujours amusant de voir ce que l’appât du gain provoque chez les humains, comme chez les démons. Bobby la Jungle tombe dans son propre piège et balance tout ce qu’il sait à Buffy sans opposer de résistance. C’est peut-être le plus mauvais des chasseurs de prime de la série, mais il n’en demeure pas moins amusant et grotesque à la fois ! La scène dans laquelle il refuse poliment l’offre de Kulak de lui couper la jambe, prise dans l’un de ses pièges à loup est tordante.