Bezoars (bébés)

Joué par : –
Classe : Parasites
Statut : Décédés
Menace : A considérer
Apparition(s) : 1 (Saison 2)

Mythologie/Démonologie 

          Ce concept de créature parasitaire n’est pas nouveau, et même s’il provient à l’origine d’un rêve de la scénariste Marti Noxon, que Joss Whedon a adapté en scénario, il rappellera pour beaucoup le scénario du film The Faculty, basé sur une intrigue similaire, la mère Bézoar n’étant pas sans rappeler la Reine des créatures dans ce même film.

.

Biographie

 

           Parasites préhistoriques, les Bezoars sont des petites bestioles rampantes qui s’agrippent à leurs victimes et prennent le contrôle de leurs fonctions motrices grâce à leurs neurones de contact. 

  

             Avec leurs hôtes, ils possèdent ainsi la main d’œuvre nécessaire pour dénicher la mère pondeuse, enfouie dans le sol de la chaufferie du lycée. Les hôtes n’ont plus aucun contrôle de leurs fonctions et se comportent littéralement comme des zombies, sans volonté propre. Même une fois libéré de l’emprise des créatures, il semble qu’il faille un certain temps à l’hôte pour reprendre ses esprits, sa mémoire ayant été altérée. Il faut cependant au Bézoar un certain temps d’incubation dans son œuf, avant d’en sortir et se mettre en quête d’un hôte. Lorsque l’œuf éclos, le Bézoard naît d’emblée avec l’instinct de conservation et saute sur la personne la plus proche. Ils sont insidieux et ont tendance à s’agripper par derrière.

 

           En Janvier 1998, toute une colonie de ces petites bestioles écœurantes a bien failli prendre possession de tous les élèves et les professeurs du lycée de Sunnydale. Dans le cadre d’un projet destiné à les responsabiliser, le professeur d’éducation sexuelle a remis à chacun de ses élèves un œuf dont ils devaient s’occuper pour remplir leur pseudo fonction parentale. Soit il ignorait visiblement qu’il s’agissait d’œufs de Bézoar, soit il était déjà sous emprise quand il les a distribué. En moins de deux jours, une grande partie du lycée était déjà parasitée.

 

           L’unique moyen de se débarrasser d’eux est de tuer la mère pondeuse. La mère est reliée à ses rejetons par un lien psychique qui leur fait perdre le contrôle instantanément lorsqu’elle succombe.

Symbolisme 

          Les bébés Bézoars sont là pour évoquer les difficultés des adolescentes qui se retrouvent mère à 16 ou 17 ans, chose qui arrive plus fréquemment qu’on ne le croit. Absorbée par leur enfant alors qu’elles sont trop jeunes pour s’en soucier, elle y consacre leur énergie, embêtent leur entourage, sont épuisées et molles dans la journée, et se transforment finalement en zombies ! Le jeune père n’assumera généralement pas ses responsabilités, raison pour laquelle on voit Alex faire cuir son œuf. Les bébés Bézoars nous apprennent combien il est difficile d’être parent d’un enfant.

Notre avis 

Nous avons tous plus ou moins la phobie des bestioles qui rampent et grimpent sur nous, et c’est peut-être ça qui est flippant avec les Bézoars. La scénariste Marti Noxon explique que l’idée des Bézoars qui prennent le contrôle des lycéens lui ait venue d’un rêve qu’elle a fait et qu’elle a voulu adapter en scénario. Détail intéressant, dans l’épisode « 5×10 Cauchemar » de la série Angel, on retrouve un parasite similaire ayant la faculté d’altérer le comportement de son hôte, en l’occurrence, Angel lui-même.

.