Andrew Borba

Joué par : Geoff Meed
Classe : Vampire Moyen
Statut : Décédé
Menace : A considérer
Apparition(s) : 1 (Saison 1)

Biographie

          Andrew Borba est l’une des cinq victimes annoncées dans les prophéties du Maître, qui précède l’avènement du Juste des Justes. Selon cette même prophétie, le Juste des Justes naîtra des cendres brûlantes de ces cinq victimes. Alors qu’il était humain, Andrew Borba possédait des dons d’intuitions et de prémonitions médiumniques, qui l’avaient rendu instable psychologiquement, et même agressif. Andrew Borba était d’ailleurs un fugitif en cavale activement recherché. Quand l’autocar qui le conduisait la nuit du 31 Mars 1997, avec trois autres passagers et un chauffeur, fut attaqué par les vampires de l’Ordre d’Aurélius, Andrew Borba fut alors tué puis engendré pour grossir les rangs des vampires.

          Parce qu’il était l’une des cinq fameuses victimes potentielles de la prophétie, Giles crut qu’il était le Juste des Justes en personne, désigné comme le Successeur du Maître et le protagoniste majeur d’une funeste prophétie. Il partit donc pieu en main à la morgue municipale pour l’éliminer avant qu’il ne se réveille. C’est à ce moment qu’Andrew Borba prit le dessus sur la confrontation. Seule l’intervention de Buffy est venue équilibrer les forces pour rivaliser avec la puissance du costaud vampire. Alors qu’il manqua de tuer Owen Thurman, le petit copain de Buffy, dans un concours de circonstances, celle-ci plongea dans une rage meurtrière et roua de coup le vampire, avant de l’envoyer se consumer dans les flammes d’un incinérateur de la morgue.

          Tandis que Giles et Buffy furent persuadés à l’époque d’avoir éliminé le Juste des Justes et empêché le pire, ils furent tous deux surpris d’apprendre plus tard que le véritable Successeur était l’enfant qui se trouvait avec Andrew Borba dans le bus, parmi les autres victimes. Andrew Borba n’a jamais été en réalité qu’un fou aux dons médiumniques, qui laissait croire à tous qu’il était le messie attendu par une puissance supérieure.

Symbolisme 

          Andrew Borba pourrait bien représenter, dans une moindre mesure, l’incarnation du fanatisme religieux, voir celle du kamikaze, lorsqu’il passe l’épisode à prêcher la  parole divine et proclamer la mort à ceux qui l’offensent. Comme tous fanatiques, il se croit investi d’un rôle important et est prêt à tous les sacrifices pour servir sa cause. Quand on sait que la saison 1 s’amuse à pervertir les clichés du christianisme, dénigrer la croix et les symboles religieux, cette interprétation semble tenir debout.

Notre avis 

Qu’est-ce qu’ont voulu faire les scénaristes avec ce personnage étrange, à part mener les téléspectateurs par le bout du nez en leur faisant croire jusqu’au bout qu’il était le Juste des Justes tant attendu, pour mieux nous surprendre à la fin ? Ce que nous aimons avec Andrew Borba, c’est qu’il est l’un des très rares vampires, avec Drusilla, à posséder des donc de clairvoyance qui peuvent le rendre dangereux. Et comme Drusilla, il possédait déjà ses dons de médium alors qu’il était humain. On ne saisit pas clairement s’il avait prévu le jour de sa mort et s’en réjouissait, où s’il ne s’attendait pas à mourir et devenir un vampire. Tout cela est assez confus. Quand il prétend entendre des voix qui lui soufflent quoi faire, on pourrait presque penser qu’il a reçu des visions du Maître.