Interview | Larry Bagby (Larry Blaisdell)

Après avoir joué dans six épisodes le rôle de Larry Blaisdell, Larry Bagby quittait les plateaux de tournage de Buffy, fort de son expérience sur la série et désireux de garder le contact avec ses fans. Pour Buffy Angel Show, Larry Bagby a accepté d’être interviewé et est revenu sur son rôle dans la série et sur ses souvenirs de tournage. Il nous dévoile comment il a obtenu le rôle et sa réaction quand il appris que Larry deviendrait un personnage homosexuel.

10 Septembre 2017.

Votre premier rôle récurrent à la Télévision était dans Buffy avec le personnage de Larry Blaisdell. Diriez-vous que ce rôle vous a ouvert des portes ?

Oui, ça m’a ouvert des portes à bien des égards. J’ai été casté pour le rôle occasionnel de Larry le joueur de football, et je ne réalisais pas à quel point la série deviendrait grande. Au fil des années, j’ai eu des fans de mon rôle récurrent dans « Buffy », y compris des fans qui sont devenus des réalisateurs et producteurs, ainsi que des directeurs pour d’autres rôles que je jouais grâce à la notoriété de la réussite de la série.  

Pourriez-vous nous raconter comment vous avez eu le rôle de Larry Blaisdell ? Etait-ce un rôle destiné a être récurrent ?

Non, ça n’était pas censé à l’origine être un rôle récurrent, mais ça l’est devenu après ce premier épisode d’Halloween dans lequel je suis apparu. Ils m’ont demandé si je pouvais considérer mon rôle de Larry Blaisdell comme récurrent, avec un Larry Blaisdell plus original, puisque je devais être gay dans les épisodes à venir. En ce qui concerne l’obtention du rôle, j’ai toujours senti que c’était mon rôle dès le départ, parce que Larry est aussi mon vrai nom !   

Saviez-vous dès le début de la série que votre personnage était homosexuel ou cela a-t-il été intégré par la suite ?

Je n’ai été informé qu’après le premier épisode tourné, et après avoir été invité à revenir, que mon personnage serais gay. Joss voulait s’assurer que j’étais d’accord avec le fait d’interpréter un mec gay à la télé. Je me sentais très bien avec ça. Je suis un homme hétérosexuel, mais j’ai beaucoup d’amis qui sont homosexuels et je respecte leur positions et leurs préférences.    

Vous souvenez-vous de la mort de votre personnage ? Cela vous a-t-il affecté ? Auriez-vous aimé tourner dans plus d’épisodes ?

Oui je m’en souviens. Après avoir fait six épisodes, j’ai reçu le script suivant pour « Graduation Day », et j’ai lu que Larry, le footballeur gay, tirait avec son lance-flamme et était détruit par le Maire, qui s’est transformé en grand dragon, et qui me fouettait avec sa queue… et j’ai compris que j’étais fini ! J’étais déçu mais je savais que je faisais une sortie fracassante, alors c’était un bon moyen de marquer les esprits. 

Avez-vous des anecdotes de tournage a partager avec nous ?

Travailler sur le plateau était toujours plaisant, amusant et intéressant ! Quelque chose de bien qui se démarque est le beau cadeau que Sarah Michelle Gellar nous a offert à ma femme et moi au moment de notre mariage, et c’était vraiment gentil et inattendu. 

Nous remarquons que votre carrière actuelle s’oriente beaucoup vers la musique. Est-ce une nouvelle voie ou avez-vous toujours été musicien ?

La musique a toujours été un hobby et un passe-temps, mais après avoir joué le rôle de Marshall dans « Walk the Line », j’ai commencé à prendre ma musique plus au sérieux et j’ai aimé écrire, joué et produire mes propres créations depuis quelques années déjà. J’aime toujours jouer en tant qu’acteur et je fais tout ce que je peux avec ces deux passions ces temps-ci.    

Quels sont projets actuels et futurs ?

Je viens de terminer mon nouvel album « Country By The Sea » et je suis fier de ce travail qui sera publié en septembre (ndlr : 2017). Je vais également planifier des dates de tournées et chercherais un nouveau travail en tant qu’acteur, mais encore rien de prévu pour l’instant. 

Etes-vous déjà venu en France ? Et aura-t-on la chance de vous voir en convention prochainement ?

Je n’ai jamais été en France ou en Europe. Jamais. Si je suis invité (saisissez l’allusion; ) j’aimerais bien allé y faire une convention. Faites passer le mot que je serais très heureux de rejoindre n’importe quelle convention pour Buffy ou Hocus Pocus.