Interview | Iyari Limon (Kennedy) & Indigo (Rona)

Présentes à la convention CloudsCon pour rencontrer leurs fans français à Paris, les ex-Tueuses Potentielles Rona (Indigo) et Kennedy (Iyari Limon) ont accepté de répondre à nos questions lors d’une interview en duo. Tandis que nous les avions rien que pour nous, toutes les deux complices en face d’un café, notre reporter en a profité pour obtenir des révélations inédites. Nous le savons, ce sont les acteurs secondaires que l’on entend jamais qui détiennent les informations les plus inédites.

Les deux Potentielles ont en outre tenu à adresser un petit message aux lecteurs de Buffy Angel Show qui n’ont pu se rendre à l’événement :

Étiez-vous déjà venue en France avant aujourd’hui ?

Indigo : Non c’est la première fois pour moi.  

Iyari : Moi je suis venu plusieurs fois et j’adore.

Et vous Indigo, quelles sont vos premières impressions ?

Indigo : Je n’ai pas eu le temps de voir grand chose, mais demain je vais prendre le temps. Je suis d’ailleurs triste de partir dès demain.  

Saviez-vous que Rona et Kennedy allaient survivre au final de la série ? Ou craigniez-vous qu’elles soient supprimée d’une semaine sur l’autre ?

Indigo : Moi je l’ignorais. 

Iyari : On parle bien du final de la série ? 

Indigo : Oui, tu sais, quand on est toutes dans le bus à la fin. Il veut savoir si on le savais à l’avance.  

Iyari : J’ai cru que c’était une question piège et que tu m’interrogeait sur les comics (Rires). 

Indigo : Moi j’étais là, la tête en arrière, allongée et inconsciente dans le bus, mais du coup je ne sais même pas si j’ai vraiment survécu. (à Iyari) Tu étais en meilleure condition que je ne l’étais ! Je ferais peut-être bien de me mettre aux comics (Rires).

Iyari : Je suis quasiment sûre que j’ai survécu. Mais nous devrions relire les comics toutes les deux ensemble. Du coup maintenant je veux bien les lire.

Buffy est une série profondément féministe. Vous considérez-vous comme des féministes ?

Iyari : J’ai toujours pensé que j’étais une féministe bien entendu… Et est-ce que mon personnage est féministe ? Oh oui bien sûr ! 

Indigo : Evidemment. Je suis une féministe comme mon personnage.  

Selon-vous, que sont devenues Kennedy et Rona aujourd’hui, depuis Sunnydale ?

Iyari : Après la destruction de la Bouche de l’Enfer ? Qu’est-ce qui est arrivé dans nos vie depuis ? Waouw, c’est le genre de question dangereuse ! Euh… Je ne pourrais pas te dire ce qu’elle a fait ni où est-ce qu’elle est allée. Je ne voudrais pas dire quelque chose qui ne serait pas arrivé. (Se tourne vers Indigo) Qu’est-ce que tu dirais toi ? 

Indigo : Je n’ose pas ouvrir à l’interprétation non plus. Et j’aime laisser les choses non définies. Et cela dépend aussi de si Rona est morte dans le bus ou si elle est passée entre les mailles du filet ! (Rires)

Iyari : Moi aussi. Je ne voudrais pas réinterpréter les choses !

Vous souvenez-vous du dernier jour de tournage ? Étiez-vous émues ? 

Iyari : Le dernier jour de boulot ? (Se tourne vers Indigo) C’était pas ce dernier jour la scène avec le bus justement ? 

Indigo : Il me semble bien. Le dernier jour était peut-être bien celui du bus. Je me souviens surtout qu’il faisait froid le dernier jour de tournage. J’avais froid. 

Iyari : Je ne me souviens plus en détail. C’était il y a longtemps il faut dire.

Indigo : Il y a 14 ans.

Iyari : Oui quelques années en arrière quoi. Désolé je ne fais pas bien mon job j’ai des trous de mémoire.

Indigo : Je me souviens qu’Alyson Hannigan est venu dans un coin du studio pour inviter tout le monde à se retrouver, c’était un beau geste de sa part…

Iyari : Pas moi ! (Rires)

Indigo : Nan pas toi, tu n’étais pas invitée (Rires). Tout le monde y était sauf toi. Joss aussi y était. C’était sympa de sa part de nous joindre à l’équipe.

Iyari : Je me souviens vraiment pas… mais c’est OK. J’ai zappé des choses avec le temps. 

Y a t-il des acteurs avec lesquels vous-êtes encore en contact ? 

Iyari : Je ne suis en contact avec personne… Quoiqu’un petit peu avec Robia [ndlr : LaMorte]. Même si je n’ai pas travaillé avec Robia, c’est une personne adorable. Nous avons accroché tout de suite et gardé contact un petit peu. 

Indigo : Nous aussi on est resté en contact toutes les deux.

Iyari : Oui oui on est restée en contact nous aussi.

Indigo : Il y a eu beaucoup de changement qui sont arrivés dans nos vies. C’est pas comme si on avait un répertoire complet de toutes les personnes qu’on a croisé sur le tournage et tout au long de notre carrière, qui nous permettrait garder le contact. Parfois tu perd les contact à cause du temps qui passe et des changements qui interviennent. On prend tous des chemins différents, c’est la vie. (Se tourne vers Iyari) Nous c’est la première fois qu’on se revoit depuis… presque dix ans ?

Iyari : Depuis plus de dix ans !

Indigo : Je suis cependant restée en contact avec certaines personnes de la production. 

Comment était l’ambiance sur les plateaux de tournage et à quelle heure vous leviez-vous le matin ? 

Iyari : C’était fun. 

Indigo : Ah oui on s’est beaucoup amusé ! Avec le temps on est devenu une famille. Je me souviens juste avoir passé du bon temps. Nous étions comme des écoliers dans une même classe… Des camarades de classe de l’école des Tueuses ! Quant à l’heure où on se levait c‘est compliqué parce qu’on travaillait avec des vampires…

Iyari : De vrais vampires ! (Rires)

Indigo : On allait au travail à 5 heures du soir jusqu’à 7 heures du matin, pour certains épisodes où il fallait tourner les scènes nocturnes dans les cimetières avec les vampires. Hormis ça, je ne me souviens pas des heures de boulot que l’on a cumulé.

Iyari : En fait il y avait pas mal de modulation au niveau des heures de travail, ça fluctuait beaucoup. Il y a différentes phases sur un tournage et on ne tourne pas tout le temps. Parfois il y a des temps morts. Je me souviens de Sarah Michelle Gellar et d’autres qui avaient commencé à tricoter pendant les pauses…

Indigo : Ooooh Felicia [ndlr : Felicia Day alias Vi dans la série]

Iyari : Ah c’est elle [Felicia] qui a commencé, nous a initié, et ensuite ça c’est étendu et tout le monde s’est mis à tricoter.

Indigo : Et on était toutes là assises à tricoter !

Iyari : Tous les acteurs étaient autour à nous regarder apprendre à tricoter. Puis d’un coup on nous appelle… « Oh c’est ma scène ! »… on posait le tricot et on retournait devant la caméra ! (Rires). C’est le genre de truc cool qui rapproche sur un tournage. 

Indigo : On trouvait toujours des tas de trucs pour se distraire. On était complètement blasés de la fausse nourriture qui traînaient sur les scènes, sur les plateaux, alors on a trouvé un food Truck et on est revenues avec des macaronis au fromage, puis les autres demandaient « Mais où t’as trouvé ça ? »« Au Food Truck là-bas ! ».

Iyari : C’était amusant mais c’était également un tournage très professionnel, avec toujours un rythme soutenu à avoir, avec le soucis du détail, où tout le monde savait ce qu’il avait à faire. C’était comme une certaine routine, avec le rythme habituel, et il n’y avait plus qu’à suivre le mouvement. Le meilleur du meilleur était quand James Marsters et Sarah Michelle Gellar, qui étaient les plus professionnels et gentils, avec les autres autour, avaient toujours quelque chose de gentil à dire pour nous encourager, nous préparer. ils étaient comme des mentors à L.A. et j’ai aimé être entourée par des personnes comme ça ! Des personnes comme James Marsters, aussi talentueuses. C’était chouette de faire partie de quelque chose qui a déjà vécu, avec une équipe établie. Honnêtement je ne savais pas comment Buffy était populaire, je n’avais jamais regardé avant d’être dans le show ! Je me suis dit « Oh je devine un peu l’histoire de la série avec le nom », puis j’ai vite pris conscience en intégrant le casting que non, je ne connaissais pas l’histoire du show ! Ce n’est clairement pas ce que j’imaginais et je me suis éduquée à Buffy. J’ai commencé à regarder tous les épisodes, pour mieux me familiariser avec la mythologie, et j’ai été prise dedans ! C’était un honneur de faire partie de quelque chose comme ça ! Vraiment super. 

Merci d’avoir répondu à nos questions. Merci beaucoup… à vous deux ! 

Iyari : Quoi ? C’est déjà fini !? Dommage…

Indigo : Oh… OK. Merci.