Buffy – Le Film

A l’occasion des 20 ans de la série en 2017, nous souhaitions un retour aux origines en vous présentant ce dossier « BUFFY – Le Film », parce que lorsqu’un fan évoque le Buffyverse, il est obligé de l’évoquer dans son ensemble, et le film, sortit en 1992, en fait partie. Par ailleurs, grâce à ce film, nous pouvons découvrir le préquelle de Buffy avant qu’elle ne débarque à Sunnydale, ce qui rajoute encore de la profondeur au Buffyverse.  

001

Fiche Technique

Titre Original : 
Traduction du titre : 
Titre Français : 
Scénariste : 
Réalisateur : 
Premières Diffusions : 
Audiences (USA) :

Buffy, the Vampire Slayer
Buffy, la Tueuse de Vampires
Buffy, tueuse les vampires
Joss Whedon
Fran Rubel Kuzui
31 Juillet 1992
— Millions de téléspectateurs

Scénariste : Joss Whedon | Réalisatrice : Fran Rubel Kuzui | Compositeur : Carter Burwell | Producteurs : Kaz Kuzui – Howard Rosenman | Directeur de la photographie : James Hayman | Monteuses : Jill Savitt – Camilla Toniolo | Production : 20th Century Fox – Kuzui Enterprises – Sandollar Productions. 

Kristy Swanson : Buffy Summers
Luke Perry : Oliver Pike
Donald Sutherland : Merrick Jamison-Smyth
Paul Reubens : Amilyn
Rutger Hauer : Lothos
Michelle Abrams : Jennifer Walkens
Hillary Swanks : Kimberly Hannah
David Arquette : Benny Jacks

Et avec :
Jeffrey : Randall Batinkoff
Joeur de basket n°10 : Ben Affleck
Cassandra : Natasha Gregson Wagner
Gary Murray : Stephen Root
Joyce Summers : Candy Clark
Zeph : Thomas Jane
Knight : David Sherrill
Vampire : hi Muoi Lo
Vampire : FanToby Holguin
Vampire : Lincoln Simonds
Bloody Student : Ricky Dean Logan
Andy : Andrew Lowery
Journaliste : Liz Smith (I)
Vampire : Jimmy Roberts
Vampire : Ben Scott
Vampire : Terry Jackson
Vampire : Kurtis Epper
Robert Berman : Paul M. Lane
Vampire : Clint Lilley
Vampire : Mike Johnson
Grueller : Sasha Jenson
Hank Summers : James Paradise
Vampire : Amanda Anka
Vampire : Kenny Sacha
Acteur : Diamond Yukai
Entraineur/coach : Mark DeCarlo
Vampire : David Rowden
Vampire : Chino Binamo
Vampire : Al Goto
Newscaster : Andre Warren
Vampire : Bobby Aldridge
Acteur : Michael Kopelow
Actrice : Paris Vaughan
Acteur : J.T. Cole
Actrice : Eurlyne Epper
Actrice : Erika Dittner
Acteur : Bob ‘Swanie’ Swanson

Trailers

001 005 004

Synopsis

Buffy est une jeune pom-pom girl du lycée Hemery à Los Angeles, qui se voit interpelée un jour par un homme nommé Merrick, qui lui apprend qu’elle est une Élue chargée de débarrasser la Terre des vampires. Quand elle avoue avoir fait des rêves prophétiques à propos de vampires, Buffy accepte sa destinée et entame l’entrainement. C’est alors qu’un redoutable vampire nommé Lothos, ayant déjà tué plusieurs Élues par le passé, entre en scène…

Vidéos

002 003 007

008 009 010

Notre avis

          Comédie légère et divertissante, qui penche plus du côté humoristique que du côté horreur / fantastique, « Buffy, tueuse de Vampires » ne sera jamais un chef d’oeuvre, tout au plus une parodie amusante. Un nanar qui avait l’air prometteur sur le papier, mais qui peine à séduire dans les salles, la faute à une mise en scène grossière, et des interprétations faiblardes. 

          Kristy Swanson sauve l’honneur dans le rôle principal et s’investit, offrant une belle prestation. Sutherland demeure charismatique. Mais les personnages secondaires peinent à convaincre et le méchant, Lothos, est totalement creux ! Les décors et la réalisation sont sans âme et plutôt archaïque, la photographie est limitée et le scénario sans intensité. Même si le rythme est soutenu, les rebondissements sont prévisibles. Aussi, l’humour tombe à plat le plus souvent. pourtant, le film est drôle malgré lui.

          En bref, le film reste important dans l’étendue globale du Buffyverse, et est à voir au moins une fois pour les fans qui veulent revenir aux origines, et ne vaudra le détour que pour les amateurs de nanars des années 90. La série est bien plus réussie que le film, et n’importe quel épisode de Buffy, même le plus mauvais, pourra rivaliser avec le film de 1992. On notera quand même que le début est assez bien foutu et que le film transmet déjà les prémices du leitmotiv de la franchise Buffy sur l’émancipation des femmes. 

Le Coin Du Photographe

002 003 004 005 006 007 008 009 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030

001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 

001 002 003 004 005 006 007 008 009

001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011

  

 

 

 

giphy 

  

  giphy1

  

  

Dans la Continuité

Le film n’est pas jugé comme l’histoire « avant la série télévisée » et est considéré par de nombreux fans comme étant l’exemple d’un univers parallèle. En fait, de nombreux détails donnés dans le film sont directement en contradiction avec la série télévisée et ses canons.

■ Buffy, personnage éponyme, demeure l’héroïne, l’Elue, Tueuse de vampires.

■ Les parents de Buffy sont toujours ensemble, et pas encore divorcés.


■ Blonde, sexy et athlétique, elle demeure physiquement proche de la Buffy nouvelle mouture.


■ Elle habite Los Angeles et va au lycée Hemery, comme on l’apprend quand elle emménage à Sunnydale en 1997.


■ Son premier observateur se nomme bel et bien Merrick et se fait tuer par un vampire.


■ Buffy est une fan de mode et est pom-pom girl. Elle est plutôt superficielle avant d’apprendre qu’elle est l’Elue et a le destin du monde sur les épaules. Elle ressemble donc bien à Cordélia de ce point de vue, comme elle l’avoue dans la série. Au début de la série elle tentera même de retrouver brièvement sa gloire de pom-pom girl. 


■ Le meilleur ami de Pike, Benny, se fait engendrer par un vampire dans le film, dans le premier épisode de la série c’est Jesse, le meilleur ami d’Alex qui est transformé.


■ Les Observateurs sont déjà présent pour entraîner les Tueuses.


■ Une règle qui ne changera jamais : pour tuer un vampire il faut lui planter un pieu dans le cœur.


■ Buffy fait, dans le film aussi, des rêves prémonitoires, et possède des facultés spéciales innées.


■ Dans le film aussi, il y a un proviseur de lycée comme personnage complémentaire. Le proviseur du film a un rôle similaire aux proviseurs Flutie et Snyder dans la série.


■ Lothos a des pouvoirs hypnotiques, comme certains rares vampires supérieurs de la série (Le Maître, Drusilla…).


■ La mascotte du lycée est un petit cochon, tout comme Herbert au lycée de Sunnydale.

Anecdotes et petits détails 

■ Contrairement à la croyance populaire, Buffy ne brûle pas le gymnase à la fin du film. cet élément de l’histoire existait bel et bien dans le scénario de Joss Whedon, mais il n’a pas été incorporé à la production finale. L’idée n’est reprise qu’ensuite dans la série par Whedon. 

■ Pike, en dépit d’être un personnage majeur dans le film, n’apparaît jamais dans la série, ni même n’est mentionné. Il ne réapparaît que dans les comics, des années après.

■ Outre Buffy, les seuls personnages du film à avoir été conservés dans la série sont la mère et le père de Buffy (dont les nom de Hank et Joyce ne seront donnés que dans la série), ainsi que Merrick, le premier Observateur que l’on revoit dans un flashback de « 2×21 Acathla – (1) ».

■ Le nom de famille de Buffy, Summers, n’est jamais mentionné dans le film.

■ Seth Green, qui joue Oz dans la série, joue dans le film le rôle d’un vampire qui a finalement été coupé au montage. Il a néanmoins figuré sur la jaquette VHS originale. 

■ Ben Affleck et Rciki Lake apparaissent dans le film, dans des rôles non crédités. Ben Affleck joue le joueur de basket n°10 et Ricki Lake joue Charlotte.

■ Mick Jagger, David Bowie et Cary Elwes devaient jouer des vampires dans le films. Mais en raisons de coupes budgétaires et de problèmes d’emploi du temps leurs apparitions ne se sont pas faites. 

■ Le lycée utilisé pour le tournage, est celui de Marshall High School à Los Angeles.

■ Dans le film, Buffy définit ses objectifs sur les quatre points suivants : être diplômée, aller en Europe, épouser Christian Slater et mourir. Dans la série, elle réalisera trois de ses quatre objectifs. 

■ Si ce que raconte Buffy dans le monde alternatif de l’épisode « 6×17 A la dérive », qui nous laisse croire que la vie de Buffy a été plagiée sur l’agenda d’une folle schizophrénique, est vrai, alors la folie de Buffy débute à partir du moment où Buffy rencontre Merrick au centre commercial, et se termine 7 ans plus tard.

■ Dans « 2×07 Mensonge », Buffy dit à Ford (qu’elle a connu au lycée Hemery), que seule, assise dans sa chambre, elle écoutait chanter les Divinyls. Ce groupe à justement interpréter une musique pour le film. 

■ Il existe de nombreuses différences dans la mythologie vampirique entre le film et la série. Dans le film, les vampire ne peuvent pas adopter de visage humain pour tromper leur proies, ne s’effondre pas en poussière quand ils sont tués. Ils peuvent également voler ou léviter. 

■ Dans le film, Buffy tue 15 vampires. Robert Berman est sa première vraie victime dont on reparler dans un flashback d’Acathla.

■ A noter, le comics Origines, disponible dans le Buffy Classic Tome 1, et approuvé par Joss Whedon, a repris ce scénario pour correspondre à la vision du réalisateur. Certaines scènes sont donc effectivement présentes dans cette version.

■ En français québécois, le titre du film est Buffy, Tueuse de Vampires. Pourtant, le nom de Buffy est traduit par Bichette dans le doublage. Et elle n’est pas appelée la Tueuse mais la Terreur. Par ailleurs, le nom de Pike devient Marcel. De même que Benny qui devient Benoît

 

2017-01-20_221442

011-1 Première_tueuse

Oops !
Gaffes, incohérences et erreurs de continuité

■ Dans le film, les vampires peuvent léviter, dorment dans des cercueils et ont un faciès très différent de celui qu’ils ont dans la série. Par ailleurs, ils n’ont qu’un visage et ne peuvent pas adopter de visage « humain ». Par ailleurs, ils n’explosent pas non plus quand on les tue.


■ La première Tueuse, dans le film, apparaît au Moyen-âge alors que dans la série, c’est à la préhistoire. La Tueuse du film a une marque de naissance – un grain de beauté – que n’a pas la Tueuse dans la série.


■ Dans la série, Merrick vient chercher Buffy devant le lycée, à la sortie des cours. Or, dans le film, il vient la chercher dans le gymnase !


■ Buffy trouve bien un allié qui devient son petit-ami dans le film, mais celui-ci est un humain normal, celui-là même que la Buffy de la série souhaitera avoir.


■ Dans la série, Buffy a été renvoyée du lycée Hemery car elle a mit le feu au gymnase mais dans le film elle n’y met pas le feu, elle le met sans dessus-dessous, sans être reconnue coupable.


■ Dans le film, l’alcool brûle le visage des vampires mais dans la série seule l’eau bénite a cet effet.

Musique

1 – Keep It Comin’ (Dance Till You Can’t Dance No More!) – C+C Music Factory

 

3 – Silent City – Matthew Sweet

  

5 – Little Heaven – Toad The Wet Sprocket

 

7 – Party with the Animals – Ozzy Osbourne

 

9 – I Fought the Law – Mary’s Danish

 

2 – Man Smart, Woman Smarter – Dream Warriors

 

4 – We Close Our Eyes – Susanna Hoffs

 

6 – I Ain’t Gonna Eat Out My Heart Anymore – Divinyls

 

8 – Zap City – The Cult

 

10 – Light Comes Out Of Black – Rob Halford

 

Ce qu’en pense Joss Whedon…

Joss Whedon a souvent expliqué que la série télévisée, plus sombre, rendait mieux compte de sa vision de Buffy que le film, malmené par des problèmes commerciaux et des divergences d’interprétation. Le film est maintenant considéré comme un élément relativement mineur dans le chapitre plus vaste du « Monde de Buffy ». Le film n’a pas été un franc succès et a reçu plusieurs mauvaises critiques.

  

Le script de Joss Whedon est hélas remanié. Les studios veulent faire de cet opus un film d’été pour ados et décident alors de le rendre plus léger. Le scénario perd son côté horrifique pour se tourner vers la comédie légère, et la vision de Joss Whedon est très vite dénaturée.

joss

Joss Whedon continu de se rendre sur les plateaux de tournage, mais il quittera définitivement le projet quand il verra Donald Sutherland (qui interprète Merrick), remanier son personnage et ses dialogues à sa guise. La tension monte et Whedon choisit de quitter le projet. Voilà ce qu’il en dit lors d’une interview datant de 2001 :

« J’ai dû faire face à l’attitude d’une pseudo star (ndlr : Donald Sutherland) et à une réalisatrice (ndlr : Fran Rubel Kuzui) qui avait une vision totalement différente de la mienne – ce qui était son droit puisque c’était son film – mais c’était très frustrant pour moi. Au final, je me suis dit que Je devais prendre de la distance »

Fran Rubel Kuzui

L’exploitation en Comics…

Comics US (en 3 parties)

Art Cover Photo Cover Gold edition Photo Cover
Art Cover  Photo Cover     Art Cover Photo Cover

Re-publié en recueil (US)

Comic Collection Volume 1: The Origin Omnibus Volume 1 Classic 2

Comics (FR)

Semic N°1a Semic N°1b Semic N°2

Re-publié en recueil (FR)

Semic Hors-Série N°4: L'Origine Panini Fusion Tome 1: Origines